Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

What you want and what you get

I can't get no satisfaction

Cause I try and I try and I try and I try

Rolling Stones, Satisfaction

 

Regarder un show de catch, c’est le confronter à nos attentes préalables. Peut-on cependant être satisfait de l’émission même lorsque nos souhaits n’ont pas été suivis? C’est la question à dix mille dollars à laquelle tente de répondre cette nalyse au format un peu particulier.

 

 

My name is Axl, but you already know that. And my destiny is to like this show!

 

 

Nalyse de Smackdown du 11 février

 

 

Les aléas de mon passionnant emploi du temps ont voulu que je commence la rédaction de cette review de SD avant même de visionner l’épisode (je sais que je n’aurai pas le temps, pendant le weekend, de pondre une review en bonne et due forme, et je ne vais pas vous faire trop souvent le coup de la review en images quand même; il me restera donc à peine une heure, une fois le show vu, pour compléter la nalyse). Mais cette contrainte offre finalement une possibilité intéressante: au lieu de consommer le show en me jetant dessus dès le téléchargement terminé, je peux au préalable réfléchir un peu à ce que j’en attends. Je vais donc dans un premier temps exprimer mes souhaits quant aux grands sujets du moment dans la brand bleue, puis, après visionnage, confronter mes souhaits à la réalité.

 

 

Souhait numéro un: le grand retour des Live Sex Celebrations d’Edge!

 

 

1) La situation du titre WHC

 

Ce soir, Edge défendra son titre de champion du monde pour la troisième fois en trois semaines, une sorte de record (statisticiens qui me lisez, à vous de me dire si c’est un cas unique dans les annales). Avec ce match contre Dolph Ziggler arbitré par la vraie femme fatale du XXIème siècle (n’en déplaise à Beth Phoenix et à McOcee), à savoir Vickie Guerrero, la WWE doit résoudre une sorte de quadrature du cercle: il s’agit tout à la fois de garder la ceinture sur Edge et de ne pas trop affaiblir son challenger. Garder la ceinture sur Edge me semble indispensable, ne serait-ce que parce que Ziggler mérite de remporter son premier championnat du monde dans un beau ppv et pas dans un weekly (encore une question à nos statisticiens: est-il déjà arrivé qu’un premier titre de champion du monde soit gagné lors d’un weekly, d’ailleurs?). Dans le même temps, il faut que Ziggler rate l’occasion pour la troisième fois de suite sans pour autant apparaître comme un incapable ou un idiot. Or il a clairement l’avantage ce soir puisque l’arbitre est sa dulcinée! J’aimerais aussi que, dans cette affaire, Dolph et Vickie ne se brouillent pas: le couple fonctionne très bien et il est beaucoup trop tôt pour le faire splitter. Alors, comment sauver le titre d’Edge, la crédibilité de Ziggler et son couple avec la Cougar la plus désirable de la planète?

 

Les bookers peuvent bien sûr emprunter la voie classique du ref bump accidentel qui aboutirait au remplacement de Vickie par un arbitre neutre, lequel validerait ensuite la victoire d’Edge. Mais ce serait relativement facile, comme procédé. On peut aussi imaginer un retour surprise de Teddy Long, qui reprendrait le contrôle du show et ôterait à Vickie ses oripeaux arbitraux. Mais le retour de Long serait trop rapide après sa disparition il y a deux semaines. L’idée la plus séduisante me paraît être celle d’un retour du pire cauchemar de Vickie, à savoir la lumineuse Kelly Kelly, grâce à l’entregent de Drew McIntyre, son amoureux transi et accessoirement Chosen One devant l’Eternel. Un tel scénario justifierait a posteriori le retour quelque peu foireux de Vince McMahon à Raw lundi dernier. Ca se passerait à peu près ainsi: Drew appelle son protecteur, l’implore de reprendre Kelly Kelly, obtient gain de cause d’une façon ou d’une autre, et Kelly peut revenir à temps pour le main event. On assiste alors à peu près à une copie de ce qui s’est passé au Rumble, à charge pour les bookers de trouver quelque chose pour distinguer les deux séquences (du genre Kelly mettant Vickie hors d’état de nuire puis revêtant la tunique arbitrale pour faire le compte de trois sur un Ziggler spearé en scrède). Voilà qui permettrait à Kelly de surfer sur son dynamisme nouveau constaté la semaine dernière et qui protègerait relativement Ziggler tout en laissant la ceinture entre les mains expérimentées d’Edge. De plus, ça relancerait l’intérêt autour du personnage de Drew, qui pourrait opérer un face turn ou, au contraire, entraîner une Kelly reconnaissante du côté obscur, qui sait…

 

 

Be kind, rewind.

 

 

2) Le build d’Alberto del Rio

 

Depuis le Rumble, Del Rio a livré un seul match: contre Santino Marella, à Raw. Un peu léger. Il est temps de montrer de quel bois il se chauffe. Justement, il s’est frité avec Kingston la semaine dernière et il probable que l’on retrouve les deux hommes face à face ce soir. Un match normal à l’issue clean serait une mauvaise idée: Del Rio ne peut évidemment pas se permettre de perdre, et Kofi a quand même un titre de Champion à honorer. C’est pourtant le scénario le plus probable: match, et disons victoire de Kofi par DQ suivie d’un beatdown infligé par l’aristocrate. En soi, ça me va à peu près si le programme ne se termine pas là. Je pense en effet qu’Elimination Chamber, pour lequel aucun des deux n’a de match pour l’instant, gagnerait à voir un affrontement Ghana-Mexique dans sa card, avec le titre de Kofi en jeu. Alors, va pour un bon petit match qui poussera Del Rio à prétendre mériter le titre de Kingston, histoire d’aller à Mania en portant déjà une ceinture autre que sa ceinture Armani. Bref, oui à un combat entre ces deux-là, non à un combat entre ces deux-là qui ne mènerait à rien la semaine suivante et à Elimination Chamber. En plus, je pense qu’ils pourraient avoir en paroles une feud plutôt rigolote.

 

 

Le reggae, ce n’est pas de la musique. La vraie musique, c’est celle de Speedy Gonzales!

 

 

3) Le buildup de l’Elimination Chamber Match

 

En dehors d’Edge et Ziggler, qualifiés d’office, on retrouvera dans la cage McIntyre, Mysterio, Kane et Wade Barrett. Il existe une probabilité d’un tag team match opposant ces quatre là, mais on a officiellement trois heels pour un face, ce qui nous vaudrait un match plutôt bizarre. Enfin, si Kane est toujours heel, car il semble revenu à ce no man’s land tweenesque où il vivotait avant son push soudain la semaine dernière. Cependant, ces quatre garçons doivent trouver de quoi s’occuper. Mon souhait : cf point 4.

 

4) Le build du Core

 

Le Core a réussi à envoyer Barrett dans la cage, mais aujourd’hui, le groupe d’égaux doit faire passer un nouveau message. Voici ce que j’apprécierais. Barrett, qu’on se le dise, n’est pas leur leader, à la rigueur un primus inter pares. Ce soir, the Core, à l’instar du Nexus, va montrer que ses membres sont aussi forts individuellement qu’en groupe. Les trois amis de Barrett vont défier ses trois adversaires d’Elimination Chamber! On démarre avec un Slater-McIntyre, que Slater gagne sur un coup de vice genre count out grâce au Core. Suit Kane – Ezekiel Jackson, véritable concours de force. Une gruge du Core permet à Big Zeke de l’emporter. On a ensuite droit à quelques minutes d’un excellent Mysterio-Gabriel. Le Core finit par intervenir et s’apprête à tabasser le Mexicain quand résonne la musique du Big Show. Il éparpille ses adversaires, qui finissent par se reprendre et le mettre à mal. Retour alors de Kane et McIntyre et on assiste à un brawl entre le groupe Kane-Drew-Rey-Show et les quatre du Core. Vickie met une fin à ce bordel parce qu’elle a le main event à préparer: la semaine prochaine, il y aura un match entre ces deux groupes de quatre, en attendant virez de là, y a un match pour le WHC qui s’annonce. Tout cela serait certes ressemblant à ce qui se passe à Raw avec le Nexus, mais l’idée d’un certain parallélisme entre le Core et le Nexus ne me déplaît pas. Et puis ça nous ferait un 4 contre 4 sympa la semaine prochaine, avec les inévitables bisbilles opposant les participants à EC.

 

 

Le Core vous présente ses quatre modèles de tshirt: manches longues, manches courtes, sans manches et sans tshirt.

 

 

5) La division féminine

 

Mon souhait : en coulisses, les Laycool discutent de l’issue du main event la semaine dernière (un big boot de Michelle avait atteint Layla, ce qui avait permis à Kelly Kelly de placer le Spear Spear de la victoire). Comme à Raw après le Rumble, elles font miroiter la possibilité d’une brouille mais préfèrent rester amies. Tellement amies que ce même soir, elles gagnent contre l’équipe Phoenix-Mendes, Michelle faisant le tombé sur Mendes pendant que Layla se sacrifie pour sortir Beth quelques instants du match. Ouais, je booke un match de Rosa Mendes.Fusillez-moi.

 

 

- Chelle, pour Mickie on a dit qu’elle était grosse, pour Beth on a dit qu’elle ressemblait à un homme, et pour Kelly on a dit qu’elle puait. Mais si on feude contre Rosa, on dit quoi?

- On n’a qu’à dire qu’elle est grosse, qu’elle ressemble à un homme et qu’elle pue.

- Brillant!

 

 

6) Hornswoggle

 

Il est passé par les armes.

 

 

- Votre dernière volonté?

- Hmpff gnaaaa hiiii gnnaaaaah!

- C’est ça, dans tes rêves, sale pervers.

 

 

Bien, ceci étant posé, je me colle au visionnage et je reviens dans une heure et des brouettes!

 

(…)

 

Eh bien me revoilà, m’sieurs dames, un rictus débile déformant mon visage d’ordinaire grave et compassé. Ce rictus débile est dû, bien sûr, au main event, aussi fun que frustrant de la soirée. Retour donc sur les six points évoqués ci-dessus, bilan à l’appui.

 

 

1) La situation du titre WHC

 

Il fallait, écrivais-je, garder la ceinture sur Edge et de ne pas trop affaiblir son challenger. C’est ce qui fut fait, mais pas de Kelly au carré à l’horizon. Le classique ref bump a fait l’affaire, la cerise sur le gâteau étant apportée par l’identité de l’arbitre neutre venu faire le décompte: la tâche fut confiée à l’un des joueurs des Green Bay Packers, victorieux du Superbowl la semaine dernière, précisément celui qui offrit ce soir-là une réplique de la ceinture de champion du monde poids lourds à son pote, le MVP de la soirée. Le show se tenant à Green Bay (comme R-Truth aurait pu vous le dire), ville encore ivre de bonheur après le triomphe de l’équipe locale, ce clin d’œil fait sens et rebondit astucieusement sur l’énorme pub gratuite obtenue par la WWE au soir du Superbowl (événement regardé par 110 millions de personnes aux USA, paraît-il). L’intérêt de cette issue est encore rehaussé par l’incertitude planant sur le titre d’Edge, puisqu’une fois Vickie out, il a employé deux fois le Spear pour venir à bout de Dolph. Manœuvre pourtant expressément interdite… Cole hurla d’ailleurs dans les dernières secondes du show que Ziggler était le nouveau champion. L’histoire n’est donc pas finie, et la semaine prochaine suscite déjà l’impatience. Quand on y ajoute un match porté par une Vickie hilarante en arbitre complètement subjective – fast counts pour Ziggler, interruption d’un décompte en faveur d’Edge en mettant le pied de son adversaire sur une corde, et même magnifique tentative de Spear crashée dans le buffet de son ex ‑, on voit qu’on a eu un match fun et qui a relevé le défi.

 

Indice de satisfaction : 8/10

 

 

Un peu rapide, le push de ce nouveau catcheur, non?

 

 

2) Le build d’Alberto del Rio

 

Comme prévu, Dos Cojones a affronté Kingston, après la classique séquence célébration du heel / destruction de ses colifichets par le face, déjà vue il n’y a pas si longtemps à Smackdown entre Swagger et le Big Show, mais plutôt réussie, notamment grâce à un Kofi intense comme il sait l’être quand on lui en donne l’occasion. Le match en soi a été correct, même si le catch de Del Rio continue de me frustrer, car j’ai l’impression que, de crainte d’enflammer la foule par quelques beaux mouvements, il réduit intentionnellement son arsenal de prises. En revanche, je n’ai pas aimé l’issue du combat, puisque Del Rio a gagné clean avec son finisher. A priori, il n’a plus vraiment de raisons de feuder avec Kofi, puisqu’il l’a battu sans discussion en match, après avoir déjà pris le meilleur sur lui lors de leur première algarade la semaine dernière. Comme il est douteux que les deux hommes aient leur soirée de libre à Elimination Chamber, la feud devra être réanimée la semaine prochaine, mais cela serait plus facile à faire si le match de ce soir ne s’était pas achevé de façon aussi claire.

 

Indice de satisfaction : 6 sur 10.

 

 

Pour s’assurer d’une célébration impeccable, Alberto n’hésite pas à donner personnellement des instructions à ses danseurs.

 

 

3) Le buildup de l’Elimination Chamber Match

 

Mon super plan est resté à l’état de projet, puisqu’il a été tout bonnement décidé de fourguer deux jobbers en pâture aux deux concurrents les moins à même de gagner à EC, Kane et McIntyre. Le premier a battu JTG, quel choc. Le second a eu un match un peu plus intéressant, qu’il dédia au préalable à Kelly Kelly. Chris Masters offrit une belle opposition (avec notamment une espèce de Powerbomb lancée assez phénoménale) et le finish, déjà répété par Drew il y a une semaine contre JTG, fut sympathique, avec une tentative de tombé renversée en Future Shock. Drew va donc démolir des jobbers jusqu’à ce que Kelly revienne. Moi j’aime bien le bonhomme, alors ça me va. Mais ces deux matchs n’auront toutefois pas fait grand-chose pour accroître la crédibilité de leurs vainqueurs en vue du ppv…

 

Indice de satisfaction : 4 sur 10.

 

 

Lassé d’attendre que Drew veuille bien s’intéresser à lui, Chris Masters s’apprête à coller un Masterlock à l’arbitre.

 

 

4) Le build du Core

 

Les deux autres participants au match de dimanche en huit s’affrontaient directement, faute de jobbers dans un roster famélique. Mysterio et Barrett, qui ne s’étaient jamais croisés jusque-là, ont offert un match fort sympathique qui mit bien en valeur non seulement la puissance de l’Anglais mais aussi sa relative rapidité. Evidemment, il n’aurait pu y avoir de finish clean, et c’est une intervention de Justin Gabriel qui permit à Barrett de gratter la victoire. Suivit le prévisible (cf. plus haut) run in du Big Show, qui fut comme toujours anéanti par Ezekiel Jackson après avoir fait du petit bois de ses trois acolytes. Dire que Jackson n’a pas encore eu un seul match en individuel depuis son retour, alors que booké comme il est, il apparaît clairement comme le catcheur dominateur du show (et du Show)… La séquence de bastonnage se conclut par une formidable souplesse arrière de Zeke sur le géant. Je ne suis même pas sûr que Cena ait déjà porté seul une souplesse arrière au Show, et je me demande s’il ne faut pas revenir à Goldberg et Lesnar pour un tel exploit physique.

 

Auparavant, Vladimir Kozlov était de sortie (avec la musique d’entrée de Santino même quand il catche en individuel, si c’est pas la lose), pour un match avec Justin Gabriel dans l’optique du prochain match pour le titre par équipes entre les champions et le duo Gabriel-Slater. Le Russe fit bonne impression, si bonne d’ailleurs que je suis resté interdit en voyant que, après une descente du coude contrée par les genoux de Gabriel, il demeura étendu au sol tout le temps nécessaire à son adversaire pour escalader le turnbuckle et lui porter le 450 Splash vainqueur. Entre-temps, Slater avait encore souffert de chair à Cobra, mais Santino et Vlad finirent bien entendu écrabouillés par le Core au grand complet, Jackson en profitant pour se rappeler au bon souvenir de son ancien comparse du temps de l’ECW d’un Uranage bien senti.

 

Le Core a passé une bonne soirée et Barrett a encore insisté sur l’unité et l’égalité du quatuor, et même si j’aurais préféré mon scénar original, je ne peux pas me plaindre spécialement de la voie choisie, relativement efficace pour mettre le groupe over.

 

Indice de satisfaction : 7 sur 10.

 

 

Encore un tour et… hop, voilà, je lui ai revissé la tête. On pourra encore faire mumuse avec lui la semaine prochaine.

 

 

5) La division féminine

 

La WWE la joue plus fine que ce que j’avais programmé, et je m’en réjouis. On a bien vu les Laycool backstage, mais une intervention de Vickie puis de Dolph, furieux après les événements de la semaine dernière, creusa leurs dissensions, Michelle (sublime ce soir, avec sa nouvelle robe, son nouveau maquillage et ses nouveaux nichons) semblant douter des qualités de Layla. Celle-ci matcha ensuite contre la championne Eve, perdit évidemment en dépit de l’aide de sa copine, et les deux BFE finirent à genoux dans le ring, se regardant avec circonspection. On se dirige peut-être vers un angle où Layla tenterait désespérément de convaincre Michelle qu’elle est digne de rester avec elle, cette dernière se montrant de plus en plus froide. Ca serait pas mal et redonnerait de l’influx au duo; en attendant j’estime que la WWE a fait ici quelque chose de plus intéressant que ce que je suggérais, d’autant que pour une fois les commentateurs ont réellement semblé se passionner pour le match féminin du soir.

 

Indice de satisfaction : 9 sur 10.

 

 

- Pouffiasse! Tout est de ta faute!

- Mais pourquoi tu m’engueules moi et pas Michelle?

- Parce que Michelle, son mec c’est l’Undertaker, et le tien c’est Cody Rhodes.

- Compris. Michelle, t'as le numéro de Kane?

 

 

6) Hornswoggle

 

On ne l’a pas vu.

 

Indice de satisfaction : 10 sur 10.

 

 

You don’t see me!

 

 

Globalement, j’ai trouvé l’épisode très plaisant, au vu de mes attentes. Certes, le match de Kane n’a eu aucun intérêt, mais il n’a pas dû dépasser la minute. Les autres combats ont été plutôt bons, et si le buildup du prochain ppv est resté classique, je ne vais pas pour autant me cogner la tête contre les murs. Le moment nawak de la soirée a été offert par Mysterio backstage, au détour d’une promo j’m’enfoutiste sur la gueule cassée Cody Rhodes, quand avant de quitter Todd Grisham, le Mexicain se fendit d’un soudain jappement digne de Michael Jackson, j’en rigole encore quand j’y repense. Comme je savais par ailleurs, au vu de la card du Superstars diffusé jeudi, qu’il n’y aurait ni mon bien-aimé Swagger ni l’ordure Barretta à l’antenne ce soir, je n’ai pas été déçu même si je m’étais au préalable adonné à ce plaisir solitaire qu’est le fantasy booking. En espérant que cette construction de nalyse un peu différente des précédentes vous ait plu, et que votre indice de satisfaction pour ce soir oscille comme c’est mon cas entre 6 et 7, je vous dis à bientôt sur les ondes: vacances obligent, vous n’aurez plus l’immense bonheur de me lire jusqu’à début mars, mais je vous laisse entre de très bonnes mains.

 

 

Car McOcee revient, et elle a plein de choses à dire.

Papy Style!

Suite à une série de prédictions pourries pour les eux mois qui arrivent, je vous livre mon super scénario pour les semaines à venir.
*
La polémique sur qui a le titre a commencé et elle va enfler d'ici vendredi prochain (ou plutôt mardi...): WWE.com relaye que officiellement on ne sait pas qui est champion car l'autorité de clay Truc des Packers en tant qu'arbitre n'est pas expliquée, et Dolph affirme de son côté via Twitter qu'il est le nouveau champion.
*
Lundi le Rock est présenté comme GH de Mania par McMahon, mais il ne se contentera pas de ce rôle. Il va revenir comme super manager de SD! également. Or il a pris un peu d'avance (rappelons que Rocky est créateur du show SD!, rien que ça...) et a donné les instructions à Clay Machin des Packers pour arbitrer. Du coup Edge reste bien champion.
*
S'en suit une feud Rock-Vickie, éventuellement avec Rockie à distance via écrans interposés. Et Edge peut rester champion jusqu'à Mania. Pendant ce temps, Drew retrouve Kelly Kelly et les deux font amende honorable, donnant un couple de tweeners à la Bonny and Clyde, qui ne respectent rien et s'aiment en dépit de toute autorité. Drew pourra feuder un peu avec Edge avant ou après Mania d'ailleurs, mais ne touchera pas le titre, l'histoire avec Barbie a de quoi l'occuper largement six mois.
*
A SD! l'AGM se révèle être Austin (d'où ses décisions assez incompréhensibles parfois, Stone Cold étant bien connu pour faire ce qui lui plait, et souvent n'importe quoi) et une rivalité entre les deux se déclenche via show interposé, Austin étant Mastermind de RAW et Rock de SD! Les deux se mettront d'accor pour un grand match à Mania dans lequel ils seront représentés par des "champions".
*
Robert, ressert moi un Rhum s'il te plait!

Tu gagnes un PSA

Ou Papy Stamp of Approval.

Cela valide la réussite de ma

Cela valide la réussite de ma vie entière, c'est formidable! \o/

Moi Kozlov

Ca me fait toujours mal au coeur de le voir paumer comme un tocard, alors que c'est techniquement un des plus crédibles. Le big foot qu'il balance à Gabriel juste avant de perdre est énorme.
Masters idem, ça me fait braire de le voir jobber contre un type deux fois moins bon que lui, mais paraît qu'il y a un push dans les cartons après WM pour Masters.

Pas grand chose d'original à

Pas grand chose d'original à dire par rapport aux autres, je trouve le format vraiment rigolo, je l'exploiterai volontiers un de ces 4 (mais ça risquerait d'être cocasse, vu que mes pronos ont vraiment tendance à rater la cible que les bookers visent... xD )!
*
Moi aussi j'ai été marqué par le spinebuster modifié de Masters qui est vraiment tonitruant, par le snap suplex de Zeke (ça sent le match à Mania entre Zeke et TBS, à moins que le match n'ait lieu à EC, avec le match pour l'UTTC) et le spear de Vickie était juste tellement démentiel et bien joué en terme de comédie moment que j'ai rigolé comme un gosse devant un gag coloré et soudain! \o/
*
SD! semble plus solide que RAW depuis 2-3 épisodes, et je pense que le Corre y est vraiment pour quelque chose. Tout le monde voit Edge conserver le titre jusqu'à Mania, mais ça fait encore 8 semaines sans perdre dans des conditions hardcore et ambiguës, je ne sais pas comment les bookers vont arriver à justifier ça, mais j'espère que ça ne tournera pas trop au running gag pour Ziggler qui ne gagne jamais. :x
*
J'aime bien la dynamique Booker/Josh/Cole, les deux premiers étant face, ils se relaient pour calmer et casser un peu Cole, qui est moins chiant, et donc plus drôle. En plus l'alchimie entre les trois fonctionne vraiment bien, et j'aime décidément chacun des commentateurs, ce qui est très appréciable.
*
Quel plaisir de voir Gabriel et Wade gagner contre des adversaires assez forts! Ca situe vraiment le niveau du Corre très haut! Sinon est-ce que Laycool va mettre longtemps à se séparer si ils se séparent? Comme Zig a été très agressif avec Layla, et que cette dernière semble prendre le rôle de victime (elle prend le big boot, les baffes en général, et elle subit plus globalement), je vois bien un face turn de l'Anglaise assez vite. Ca donnerait une dynamique intéressante à toute cette histoire, même si ça pourrait aussi l'envoyer à la mort au devant de Kong (qui arriverait heel en tant que nouvelle copine de Michelle, prenant la place de Lay' et lui pétant la gueule).

Triple H

Triple H en 2004 après la défaite de son équipe au Survivor Series face à Orton, Y2J, Chris Benoit et Maven, a du défendre son titre 4 fois en un mois, il a esquivé un match en simulant une blessure, par contre, je me rappelle plus si les 3 autres matchs étaient d'affilés.

Bonnes vacances, Pro! :)

Bonne review, à laquelle je n'ai pas grand-chose à ajouter, vu que je suis d'accord avec ce que tu as écrit globalement. La preuve avec ces quelques réflexions vite fait bien fait, en reprenant ton plan:
.
La situation du WHC me plaît de plus en plus et me rend très heureux par rapport à Ziggler que j'aime beaucoup, par contre j'ai apprécié que Kelly² "vende" son renvoi en ne se montrant pas dès maintenant: plus on attendra, et plus son retour fera plaisir à ceux qui comme moi ont été touchés par ses larmes lorsque Vickie l'a chassée du show bleu. Quant au match Edge/Ziggler, il a été très génial à suivre, à part le coup du double Spear "dans le dos" de Vickie: déjà, ils nous ont déjà fait le même genre de coup au Rumble, et en plus, alors qu'on a déjà eu des décisions d'arbitres modifiées par un GM après visionnage de la vidéo (je ne me rappelle plus quand exactement, mais c'était dans un PPV de 2010 je crois), je ne comprends toujours pas pourquoi Vickie ne s'est pas servi de cet argument pour déposséder son ex-mari de son titre dès le replay du Rumble diffusé sur l'écran géant lors du PPV, et encore une fois lors de ce Smackdown, alors qu'Edge a utilisé son Spear sous ses propres yeux! Hormis ce "détail", je suis avec plaisir ce programme quand même...
.
Une feud entre Kofi et Del Rio est une bonne chose, même si je me demande comment faire pour rendre Alberto crédible et vainqueur de cette feud sans toucher pour autant à l'IC (je ne vois pas Del Rio être champion IC en route vers son main event pour le WHC à Mania).
.
Le build-up de l'EC m'a laissé plutôt froid, à part le discours de McIntyre à l'adresse de Kelly² (j'aime bien cette storyline, et j'apprécie aussi le Chosen One).
.
Le Corre est un groupe que j'aime bien: je souhaite que Slater et Gabriel reprennent vite le titre Tag pour redonner un peu de lustre à cette ceinture malgré tout le respect que j'ai pour le formidable duo Santino/Kozlov, et Barrett mérite de par son expérience d'être un peu plus haut que ses camarades, sans pour autant les commander comme au temps du Nexus Original (cette nuance est très bien trouvée d'ailleurs je trouve), histoire de pouvoir ensuite aller rendre visite à leur vieux pote Otunga par exemple... Ne manque qu'un vrai duel entre Ezekiel et Big Show pour donner à la faction toute la lumière qu'elle mérite, et plus "le beatdown du géant par Zeke du vendredi" désormais habituel. Que les deux golgoths règlent leurs comptes dans un vrai match, bon sang!
.
Le match féminin entre Layla et Eve était sympa, et les dissensions entre Layla et McCool rend enfin à mes yeux le duo intéressant à suivre, avec une vraie histoire, dont l'évolution est encore incertaine mais en tout cas prometteuse.
.
Hornswoggle absent, Kovax content! :)
.
Voilà, sinon, pour reprendre l'avis de Major, à ta place, j'aurais plutôt utilisé comme plan "ce que j'attendais/ce que j'ai eu" pour chacun de tes points, mais à part ça, good job Axl, et passe de bonnes vacances!
.
À bientôt!
.
++

Merci aux statisticiens!

Effectivement, les cash-in m'étaient sortis de la tête, shame on me, mais je pensais plutôt aux vrais combats en un contre un débouchant sur un premier titre, et la réponse a aussi été apportée, gracias! Reste la deuxième question: y a déjà un champion qui comme Edge défend son bien trois shows de suite? Et contre le même adversaire qui plus est? Ouais, c'est une question plus dure!

Rob Van Dam a défendu le WWE

Rob Van Dam a défendu le WWE Championship trois fois de suite en 2006, mais pas contre les mêmes adversaires : il l'a défendu contre Edge à Vengeance, le lendemain à Raw contre Cena, et la semaine suivante contre les deux dans un Triple Threat...

Statistiques?

Je cite ce passage de la review: "encore une question à nos statisticiens: est-il déjà arrivé qu’un premier titre de champion du monde soit gagné lors d’un weekly, d’ailleurs?"

Quid de Jack Swagger? Ca remonte à moins d'un an, quel manque de mémoire: )

Si c'est le cash du MITB pour

Si c'est le cash du MITB pour moi ca compte pas :)

Corre et égalité

L'histoire du Corre en tant qu'association d'égaux me semble de plus en plus risible. cela a été crédible 0.01 seconde quoi. Ils sont égaux mais Barrett monopolise quasiment le temps de parole (sauf le premier coup comme avec Nexus), a tous les matches proches du ME, pendant que Gabriel et Slater servent de faire-avloir (en prenant souvent des coups pour l'aider) et feudent contre une comedy tag team (champion mais bon que vaut ce titre?) et Jackson n'a même pas droit à un match (bon son niveau est limité mais le restreindre aussi longtemps aux slams de TBS c'est longuet).

T'es un peu dur...

Comparé au Nexus ou au New Nexus, le Core c'est quand même beaucoup plus égalitaire. Il n'est plus question ici d'un leader maximo. Cela dit, il est vrai que Barrett reste le mec le plus haut dans la card du groupe, mais ses potes sont désormais first contenders au titre de champions par équipe. Reste à balancer Jackson dans la chasse au titre IC, et on aura quatre prétendants aux divers titres accessibles à SD. Je pense que c'est assez envisageable comme scénario, d'ailleurs.

Axl et Ration sont sur un bâteau, Ration tombe à l'eau...

Qui c'est qui reste ? Ben personne, puisque Axl part en vacances ! Gniark ! Hum...
En tout cas, comme l'a si souvent soutenue Mc Ocee, la force du Mal de la Rédac' à elle toute seule (ben ouais, quand on kiffe Mc Cool, faut au moins être un suppôt de Satan...), en prenant ces vacances bien méritées au vu de ta dernière et fabuleuse Nalyse, tu vas retrouver "la liberté :lol: Axl !
Sinon ben, comme je viens de le souligner dans cet intermède précédent, your nalyse is perfection, what else ?
Bonnes vacances !

Excellente nalyse

Comme d'hab, du très bon boulot Axl. Le format de cette nalyse est très intéressant.
_____
Comme toi, j'attendais une intervention de Kelly Kelly et non d'un joueur de football américain. D'ailleurs, faut suspendre son incrédulité super haut pour ne pas être gêner de voir ce joueur prendre le rôle de l'arbitre comme ça. Mais la WWE à raison de surfer sur la pub gratuite que lui ont offerte les joueurs de Green Bay.
Et puis, on avait été nombreux à regretter que Cena ne vende pas son renvoi aux moins quelques semaines fin 2010. Ici, la WWE joue le jeu à fond et ce n'est pas plus mal, surtout si ça permet à Drew McIntyre d'avoir un rôle intéressant dans les semaines à venir. C'est terrible, mais j'ai envie de dire que Kelly Kelly apporte plus lorsqu'elle est absente que lorsqu'elle est présente.
_____
Déçu tout comme toi aussi de voir Kofi perdre clean une semaine seulement après son agression. En plus, le match m'a semblé un peu court étant donné les deux catcheurs présents sur le ring.
La grosse question que je me pose en ce moment c'est : Kofi doit-il plutôt feuder contre Del Rio, contre Swagger ou contre les deux à la fois? Les deux premières options laissent l'un des deux heels de côté, ce qui serait dommage vu leur qualité. La dernière option me plaîrait mais me semble difficile à réaliser.
_____
Pour le build de l'EC, je ne suis pas déçu de voir McIntyre gagner contre Masters. D'une part parce que ça permet de voir Masters que j'aime beaucoup. D'autre part parce que l'écossais avait besoin de gagner pour que sa menace vis-à-vis d'Edge soit prise au sérieux. Or, comme tu l'as dit, un match contre un membre du Core l'aurait fait probablement perdre.
Et si tu fais gagner Drew, alors tu dois aussi faire gagner Kane. Donc, Kane massacre JTG. Pas génial mais logique.
_____
Le build du Core avec la (belle) victoire clean de Gabriel et le Barrett/Mysterio me semble pas mal. Big Zeck aura peut-être un match contre le Big Show dès EC.
_____
Layla qui se fait engueuler par Ziggler est une excellente idée. Non seulement j'attends la séparation des Laycool depuis longtemps, mais en plus de ça, cette séparation me semble bien bookée.
_____
Pour ta question sur un premier titre en weely, je vois qu'on y a déjà répondu plus bas. La création du MitB devrait en effet multiplier les obtentions d'un premier titre mondial en weekly.

Satisfait !

Mes attentes quand je lis une review des Cahiers est d'y trouver des réflexions pertinentes sur les shows, dans le détail et en général, réflexions que je ne m'étais pas forcément faites moi-même et qui contribuent à ma compréhension du monde formidable du booking (oui, je regarde toujours les shows avant de lire les reviews donc la description des matchs je m'en fiche un peu en fait). Force est de constater que cet objectif a été une nouvelle fois atteint avec ce texte, je te souhaite donc de bonnes vacances Axl !

Objection!

Selon Kevin Eck, le mouvement stratosphérique de Masters sur McIntyre n'est pas un Spinebuster, mais (and I quote) un Sky High Powerbomb. Après, peut-être que lui aussi se trompe, je dois avouer que je suis incapable de trancher sur ce point... ^^
.
++

Après recherche, le plus

Après recherche, le plus convaincant que j'ai trouvé vient du wiki français (comme quoi une fois n'est pas coutume...), et le plus drôle et que ça met tout le mionde d'accord, vu qu'on peut appeler cette prise spinebuster powerbomb aussi... :D Voilà le texte en question...
*
Rydeen Bomb
.
Connu aussi sous le nom de high-lifting sitout spinebuster ou encore sky lift powerbomb ou aussi le spinebuster powerbomb. L'attaquant entoure le corps de l'adversaire, le soulève le plus haut possible et l'écrase par terre entre les jambes dans une position assise. C'est comme un spinebuster, mais en s'asseyant. C'est la prise de finition de Lance Cade qu'il nomme Cade Bomb. L'attaquant peut effectuer tout de suite un tombé s'il place ses mains sur l'adversaire. Cette prise fut nommée Rydeen Bomb par le catcheur japonais Satoshi Kojima. D'Lo Brown fut le premier américain à l'utiliser ; il la nomma Sky High. DH Smith l'utilise sous le nom de British Crush.
*
Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Powerbomb#Elevated_Powerbomb

Sky High

Cela ressemble effectivement à la Skyhigh Powerbomb mais en plus aérien!!! C'est une prise risquée... D'Lo a laissé Droz quadriplégique suite à un powerbomb raté en 1998 (lire encore l'apport de Foley dans son livre)!

D'ailleurs, si ça pouvait devenir son nouveau finisher

Et Swagger, il devient quoi ?

Il a squashé Barreta à

Il a squashé Barreta à Superstars dans un match apparemment trop court et pas intéressant... :(

La prise de Zeke sur TBS,

La prise de Zeke sur TBS, c'est effectivement un snap suplex. En gros position de souplesse classique (bras de l'adversaire sur sa nuque et son bras gauche prenant la tête de l'adversaire pendant que le droit saisit la taille pour faire levier); puis petit saut sur place pour lancer le mouvement et souplesse arrière. Un fisherman est ce que fait souvent Cena (souplesse avec le bras qui prend normalement la taille, qui prend à la place la jambe au niveau du genou), et un suplex classique (sans le snap) ne voit pas le petit bon initial pour donner l'impulsion.
*
NB: tu fais vraiment des rêves chelous, tu ne peux pas faire des rêves érotiques ou des songes dans lesquels tu respires sous l'eau comme tout le monde...

Snap : "i got the power"

Effectivement la prise de Zeke est une snap suplex (réalisée moins rapidement que le Dynamite Kid)!

Le booking de Zeke est énooorme! Axl a raison de parler de Lesnar et Goldberg, ce sont les seuls à avoir réalisé ce genre de souplesses sur le gros show (Batista ou Scott Norton ont réalisé des souplesses arrières).

Et il réalise cette prouesse sans faire un match! La moindre des choses serait qu'il squash de big men comme Kane, Mark Henry et le Great Khali!

Réponses

Le spinebuster de Masters était tellement monstrueux que je le mets direct dans la catégorie powerbomb, c'est trop balaise! Rien compris à ton "souplesse dorsale", vu que je n'emploie pas l'expression... T'as encore bu, Sue Ellen! Quant à la chanson des Stones, j'y avais pensé mais à mon sens elle n'aurait pas collé aussi bien que le combo hommage au wysiwyg / référence à l'indice de satifaction! Enfin "urinage" je trouve ça rigolo :oops: Bonnes vacances aussi (même si je pars que jeudi, haha).

Spear

Le spear tenté par Vickie est hilarant!

sinon, concernant la review, y a pas a dire... j'aime, j'aime, j'aime !!!

masterpiece!

Masters est sous-estimé, quel spinebuster monstrueux!

Premier titre de champion

Un catcheur a t-il déja eu son 1er titre de champion du monde en weekly ? Eh bien oui, et il n'est pas nécéssaire de remonter très loin puisque c'est le cas de l'actuel champion WWE :)

C'était le cas pour Punk et Swagger aussi

Cependant en dehors des Cash de mallettes, ça doit être assez rare pour un premier titre...

Il y a eu Mankind et Triple

Il y a eu Mankind et Triple H, qui ont obtenu leur premier titre à Raw en 1999, et... The Great Khali, à Smackdown en 2007.

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin