Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

La fièvre du vendredi soir

Quand on est pris par la passion, il faut essayer de lutter, mais pas trop.

Tristan Bernard

 

Ce dimanche, à Atlanta, les plus grandes stars du catch mondial se produiront lors du plus grand show de l’année, devant des dizaines de milliers de spectateurs et des millions (ET MILLIONS) de fans rivés à leurs écrans. A un moment où toute la Internet Wrestling Community — le présent site y compris, évidemment — ne pense qu’à Wrestlemania, plongeons à l’autre bout du monde catchesque. Celui des gymnases anonymes où, sur un tatami sentant la sueur, des jeunes gens enthousiastes jouent leur Wrestlemania à eux. Notre ami Saucisse nous conte son immersion dans cet univers méconnu.

 

 

Tremble, WWE, la concurrence arrive au galop!

 

 

Une saucisse dans le monde du catch

 

 

How it all began...

 

J'ai toujours été fan de catch. A croire que c'était dans mes gênes, mon grand-père l'était. "Le sanguinaire" qu'on l'appelait sur le ring. Un heel, un vrai. Quand j'étais tout petit, je regardais le catch sans me soucier de qui était qui. En fait, je regardais juste les gens se taper dessus. Les seuls souvenirs que j'avais, c'était un mec en rouge qui s'appelait "Quène"; un gars qui avait le même prénom que moi, "Justin Credible" (et un mouvement particulier qu'il avait dans son arsenal: mettre l'adversaire au pied du poteau et foncer sur lui, entrejambe en premier. Sauf qu'un jour, son adversaire l'esquiva. Et a l'époque, je croyais qu'il s'était vraiment fait mal aux Del Rio); ainsi qu'une fin d'épisode où un mec, dans le parking, découvre sa voiture écrasée.

 

Ensuite, jusqu'en 2007, je n'ai plus vu de catch. Un vendredi d'ennui, en zappant sur NT1, je redécouvris son existence. Sur le coup, je me suis dit: "J'ai rien à faire, je vais regarder ça". Les premières fois que je regardais Smackdown (car a l'époque, Raw était sur AB1), je ne m'attardais pas vraiment sur les noms, à part deux ou trois. Il y avait "l'Undertaker", "Mister Kennedy", "Finlay" et "King Booker". Je me souviens de mon premier passage "shock". Ce fut quand ce gars avec un masque et une béquille vint faire une promo, avant de se faire démonter par un gros gars bizarre, un certain "Umaga". Je me suis dit "Ha l'enfoiré!" Puis vint le tour de Raw. Je découvris, au fur et à mesure, des types comme Cena, Triple H et Orton.

 

Mon second "shock" fut lors de la feud Orton / Rhodes père et fils. Chaque semaine, le père et le fils essayaient de se défendre, et finissaient toujours détruits par ce diable d'Orton. Je me disais "Wow! Il est indestructible!" Le premier "dream match" que j'aurais voulu voir était Mark Henry, le gars qui démolissait tout le monde, contre le géant, Khali. Aujourd'hui, c'est le dernier match que je voudrais voir, comme quoi... Au fur et à mesure, j'évoluai, et grâce a Luttemedia, appris l'histoire de base du catch (je découvris ensuite FnLutte, où j'appris l'art d'être spoilé, puis les CDC, où j'appris l'art de discuter normalement avec un Belge, mais c'est une autre histoire...).  Je devins de plus en plus fan de catch, mais je n'imaginais pas un instant en faire moi-même. Le jour où je découvris l'existence de mon club de catch, qui était juste a côté de mon lycée (!), j'ai tout de suite su eu un déclic. J'allais m'y mettre, et être digne de mon grand-père!

 

 

"Le sanguinaire" aurait été fier de son petit-fils, à n'en point douter.

 

 

Première séance

 

Après avoir découvert le club, j'y suis allé pour voir à quoi ça ressemblait.

 

Dés la première séance, je commençai mon entraînement. J'y appris les premières bases du catch, c'est-à-dire comment tomber sans se briser des os, et comment tomber sur les gens sans briser leurs os à eux. J'y appris également mes deux premières prises: la suplex et le coup d'harpin. Cela prit la moitié de la séance.

 

Lors de la seconde partie, dédiée aux matchs, je fus ébloui: des matchs par équipes, des Fatal 4 Way, et même des entrées avec musique! Wow! Je regardai donc ces matchs et parlai au autres membres pour me présenter, en savoir plus, etc. Quand soudain notre entraîneur dit: "Bon allez, match par équipe avec tout le monde", avant d'ajouter: "Toi aussi, le nouveau!" A cet instant, un "WTF?" immense me passa par la tête. Moi? Y aller? Avec deux prises basiques, les mollets morts et tout et tout? Je me mis donc dans mon coté, avec mon équipe, pas très sûr de moi, quand soudain, la main de mon partenaire se tendit vers moi et il me dit "Allez, vas-y!"  J'entrai donc sur le ring. Et ce moment fut magique. La qualité devait être mauvaise, je ne savais faire que deux prises, et essayai tant bien que mal de faire un tour de hanche et quelque clothesline. Mais mon anxiété fut tout de suite éliminée par l'adrénaline. Et une fois sorti, je me rendis compte que monter pour la première fois sur le ring équivaut a un premier baiser: on en rêve, au moment donner on hésite, peur au ventre et on y va, et une fois fait, on a qu'une seule envie: y retourner.

 

 

On y prend goût, hein Yoshi?

 

 

La naissance de S.E. Psycho

 

Ce fut donc ma première séance. Punky, un de mes meilleurs "supporters" et également celui qui s'occupe de la sono, me dit "hé, pour la prochaine fois, essaye de te trouver une musique et une entrée." C'est ce que je fis. Toute la semaine, je cogitai sur une musique d'entrée, ainsi que un mouvement d'entrée et surtout, un personnage. Je me disais: "J'aime bien Mankind et, en général, les personnage de malades mentaux: ils sont imprévisibles, fous et dangereux. C'est ça que je veux être." L'idée du personnage fut créée toute seule. Pour la musique, je voulais un bon truc bourrin; je choisis donc "Black Crow On The Tombstone", de Satyricon. Pour l'entrée, l'inspiration vint de CM Punk: j'aimais son mouvement "on arrive, on pose un genou à terre et on fonce". Je m'inspirai donc de lui: j'arrive, je m'accroupis, cheveux cachant le visage, et je fonce. Je voulais ensuite monter sur la seconde corde et faire quelque chose, mais j'ignorais encore quoi faire. Au final, j'improvisai et hurlai: effet garanti! Certains ont reculé, surpris, et le truc est resté. Quant au nom, je trouvais classe les noms du genre CM Punk ou encore AJ Styles. Je m'inventai donc un nom de scène avec deux initiales. J'hésitai au départ entre J.G., mes initiales, et S.E., pour "straight edge". Au final, je gardai S.E. Mais il manquait le nom. J'hésitai encore entre trois options: Psycho, Justin ou Dash. Je pris donc Psycho, cela allait évidement bien au personnage. Et voilà, mon personnage existait.

 

 

Saucisse fact: au début, Saucisse voulait catcher sous le nom de Saucisse, mais la réaction interloquée de ses camarades l'en a dissuadé.

 

 

Premier match solo

 

Lors de ma deuxième séance, on me dit que chaque semaine, on faisait un match. Avec Christopher, un autre gars du club, on mit donc en place un court match, que l'on répéta. Le match était court et basique: je commence par le dominer, il contre, je reprends le dessus, il contre encore et me finit.

 

Mine de rien, ce match de quatre minutes fut répété maintes et maintes fois, avec l'ajout de plusieurs nouvelles prises qu'il me montra. Une fois bien maîtrisé, on fit une pause en attendant la seconde partie de la soirée. On vit avant nous un match de 8 minutes, simple et bon. Tout le monde attendait de voir ce dont j'étais capable, et évidement, j'étais un peu stressé. Soudain, Christopher me dit: "C'est à nous."

 

Je demandai à un autre gars de me filmer puis je me mis en place dans le couloir qui nous servait de Gorilla (la rampe avant l'entrée en scène). Et c'est ainsi que sous les yeux de mon père, ma belle-mère, l'entraîneur, Christopher, Punky et tous les autres S.E. Psycho fit son vrai premier match.

 

J'effectuai mon entrée. Je criai. J'attendis Christopher. Et notre match débuta. Contact. Je passe par derrière. Coup d'harpin. Il me relève. Retournement du bras. Je lui retourne la prise. Projection dans les cordes, etc... Ce match, je le connais par cœur. Tellement revu. Tellement analysé. Tellement gravé dans ma mémoire. Certes, premier match, première défaite, mais surtout premier pas en solo. Et première storyline également, puisque la semaine suivante, nous avons fait un match handicap, moi et Christopher contre un autre gars. A la fin du match, le gars me projette dans les cordes, blind tag, il me porte son Stunner et Christopher en profite pour lui porter son Spear. 1-2-3, c'est gagné. Christopher célèbre avec moi cette victoire et... je l'attaque. S.E. Psycho prenait à nouveau forme. La semaine suivante, on termina la feud avec une victoire en 4 vs 4 de son équipe sur la mienne.

 

Les semaines suivantes, j'enchaînai match après match. Défaite ou victoire, je m'en moquais,  je catchais!

 

 

Une pilosité abondante, un gimmick de taré et " Défaite ou victoire, je m'en moquais,  je catchais!" comme credo. C'est sûr, S.E. Psycho est le Mike Knox français.

 

 

Premier titre

 

Dans notre club, il y a trois ceintures de champion. Certes, il s'agit des ceintures en plastique du WWE Champ, WHC et ECW, finances obligent. Mais les ceintures WWE et WHC représentaient les deux titres majeurs, et la ceinture ECW le titre hardcore. Un jour, alors qu'on discutait tous ensemble des matchs de la soirée, ils me dirent: "Bon, Justin (moi), tu gagnes face à Dylan, l'actuel champion." Je demandai: "Comment? Disqualification?" Réponse: "Non. Tu gagnes le titre."

 

Mon Dieu. S.E. Psycho champion… On mit donc le match en place, Dylan et moi. Et on fit comme prévu. Je portai mon Finisher, le 3V (pour VaVaVou) et je fis le tombé. Je fermai les yeux, et ce fut le compte le plus doux à entendre. "1-2-3!" Et je devins champion. Sur le moment, j'eus du mal à y croire. Après seulement un mois et quelques prises, j'étais champion! Moi! Honneur suprême! Et ce n'était pas tout. Comble du bonheur, je conservai le titre quatre semaines, ce qui est, dans l'ensemble, un bon règne pour le club. Je gagnai mes matchs de défense les semaines suivantes, sans jamais perdre par disqualification. Toujours par tombé. Au bout de la quatrième semaine, l'entraîneur nous annonça que les titres étaient supprimés, pour le moment. Ma déception ne fut que légère, puisque techniquement parlant, je n'ai pas perdu mon titre. Il a seulement été supprimé.

 

 

Rester à jamais le dernier détenteur d'un titre supprimé. L'apanage des grands.

 

 

Des très grands.

 

 

It's Youtube time!

 

Si les titres furent supprimés, ce fut pour les remplacer par un projet qu'avait notre entraîneur: une série d'épisodes sur Youtube ! Nous fimes donc quelques épisodes, que je tournai et montai. Je redescendis en mid/up card. Mais je m'en fichais, j'allais avoir de l'exposition. Lors du premier épisode, nous devions faire une promo sur le ring. On ma dit: "Commence." Je n'avais aucune idée de quoi dire. Je me mis donc dans le Gorilla. Position de départ, légèrement penché, cheveux masquant le visage et mon stress. "C'est bon, ça filme", me dit-on. Ma musique résonna. Et j'y allai. Je fis mon entrée habituelle. Après quelques secondes d'hésitation, tout me vint a l'esprit: "Je suis... S... E... Psycho...", etc. S.E. Psycho venait a nouveau de s'améliorer.

 

A la fin de ce discours, tout le monde vint me voir, me disant que c'était génial, me demandant si j'avais répété. Ce ne fut peut-être pas le moment le plus marquant, mais cela a permis à mon personnage de s'affirmer encore plus.

 

 

Pas mal, mais t'as oublié d'ajouter "... and I'm the best sausage at what I do."

 

 

 

L'avenir

 

Je n'envisage pas de faire carrière dans ce monde. Je vois plus ça comme un sport, un défouloir, un bon moment le vendredi soir. Je vais sur le ring, je divertis le public qui est présent, je fais du sport. Un jour, je le sais, j'arrêterai. C'est inévitable. Au moins, j'aurai été champion durant quatre semaines, ça laissera un souvenir. Comment j'arrêterai? Bonne question. Un déménagement, un coup de tête, une blessure grave, une mort, que sais-je? Mais pour le moment, je profite, je combats, je m'amuse.

 

Mais une chose est sûre.

 

Sûre et certaine.

 

S.E. Psycho n'a pas dit son dernier mot.

 

 

Bien compris. Rendez-vous à Wrestlemania 45.

 

 

Pour voir S.E. Psycho en action, suivez le lien: ici le premier match en un contre un.

 

Ici la première promo.

Hum

La plupart des catcheurs ont commencé le catch après les 20 ans et un peu de muscu. Je suis contre les jeunes comme ça qui s'y mette parce que c'est "cool". C'est SUPER dangereux.
.
Prenons par exemple le parcours de Wade Barrett : Il a toujours voulu être une superstar mais il a rien fait avant ses 20 ans et sa sortie de l'université. A 22 ans il commence la muscu (22!) pour avoir du gabarie. Apres 2 ans il se lance dans le bareknuckle fighting avant de s'inscrire à la FCW à 27 ans.
.
Donc je suis fondamentalement contre cette pratique de catch club (un peu ridicule je dois avouer mais je suis pas là pour être méchant).
.
A cette âge là faut penser études, études et amis !
.
Le "catch" c'est trop dangereux. Y'a la lutte, le judo ou le karaté qui sont moins dangereux si tu veux absolument un sport de combat.

Alors soyons clair, je ne

Alors soyons clair, je ne fais pas du catch parce que c'est "cool", mais parce que c'est ma passion.
"A cette âge là faut penser études, études et amis !" Je pense aux études. Le catch en club ne me prend que 5 heure par semaine, tout au plus, et ce n'est pas ma priorité, alors que les études, si. Ne fait pas d'amalgames. Le catch peut très bien être associé avec "études".

D'accord avec la saucisse

Tant que le catch amateur est organisé dans le cadre d'un club, avec des éducateurs ayant reçu une formation adéquate, je ne vois pas trop le problème, pour ma part. De ce point de vue, il s'agit d'une activité physique comme une autre, doublée d'un peu de théâtre. Je ne vois pas trop pourquoi WadeBarrett (le posteur) nous parle de Wade Barrett (le catcheur). Primo, ce dernier a eu un parcours assez original. OK, il s'est mis au catch relativement tard et est entré à la FCW à la 27 ans, mais c'est un âge ou d'autres étaient déjà champions du monde à la WWE. C'est-à-dire que des tas d'autres catcheurs actuels ont démarré dans ce domaine bien plus tôt que lui. Surtout, et c'est mon secundo, l'objectif de 99,9% des catcheurs amateurs ados n'est pas de devenir une star du catch, mais seulement de se défouler avec leurs potes quelques heures par semaine. Dès lors, je ne comprends pas trop ce que le rappel de la bio du bon Wade apporte ici... (et puis je sais pas vraiment ce qu'est le bare knuckle fighting, mais m'est avis que c'est au moins aussi dangereux que le catch, y a qu'à voir la tronche de boxeur de Wade).

Bel article

Comme tout le monde, je te félicite Saucisse. J'avais déjà posté un comm sur le forum après avoir visionné ton premier match, je ne peux que continuer à t'encourager à vivre ta passion de la sorte.

Je t'applaudis!

J'ai beaucoup aimé lire cet article qui, comme beaucoup l'ont si bien dit avant moi, regorge de passion! On sent vraiment tout l'amour que tu as pour la discipline, et c'est avec grand plaisir que j'ai lu ton papier, et que j'espère en lire d'autres à l'occasion: cette plongée dans le monde amateur donne un éclairage original et sympathique à suivre sur le catch. Bravo à toi Saucisse, et tous mes encouragements à S.E. Psycho... enfin, toutes mes huées: c'est un Heel après tout! ;)
.
++

Bon !

En voilà une idée d'article qu'elle est bonne et un résultat qui l'est aussi. Très sympa, d'ailleurs j'espère que tu nous donneras régulièrement des nouvelles de SE PSycho et de ce club, c'est un aspect du catch que je trouve intéressant à suivre.

Il faut une license pour

Il faut une license pour pratiquer? Une assurance? Votre professeur est il apte à enseigner ce sport qui est à juste titre considéré comme dangereux? Si on te fait monter sur le ring après un ou deux cours alors que tu dis ne pas connaitre grand chose et que par conséquence, l'intégrité physique de ton opposant est menacée (la tienne également), qui pourra t'on qualifier d'inconscient? Et qui sera jugé responsable quand tu casseras la nuque d'un adversaire?

Pour l'entraineur, il a les

Pour l'entraineur, il a les papiers obligatoires.
Sur le ring, j'ai pratiquer que les prises que j'ai appris.

mea culpa

j'avoue, je suis trop souvent de mauvaise foi.
Quand j'ai appris au détour d'une conversation sur la tribune dont le sujet principale était Rembrandt, en interpellant l'homme a la pipe, Axl, que tu avais écris une autobiographie. je me suis dit: "Quoi, un morpion de 16 ans, qu'a t-il a raconté à part son perso de SE PSycho?"
-
Forcément, le résultat ne tourne qu'autour de ça. Et c'est intéressant. C'est bien foutu, on ressent la passion. Je ne suivrai surement pas hebdomadairement les aventures d'Amboise, coin de France que j'aime d'ailleurs, mais à l'occasion si tu apparaît.
-
C'est très bien Saucisse. Malgré ton incapacité à trouver un nom qui pête entre ici, là bas et apparemment dans la vie... mais là, c'est papa et maman qui faut plaindre ;)

Sympa comme tout.

C'est vrai que c'est marrant de voir l'envers du décor... Il ressemble à quoi, ton finisher ?

en parlant de ça j'irais

en parlant de ça j'irais peut-être faire une visite un de ces jours... :siffle:

tu seras le bienvenu

tu seras le bienvenu

Big Up, Saw6!

Eh bien, voilà un article très sympa, frais et différent. Ça fait du bien de voir que le catch est aussi une affaire de passionnés qui mouillent leur juste au corps dans des gymnases anonyme, pour le fun et l’adrénaline et ne rêvent pas d’une gloire incertaine sur les rings de la WWE. Big up à Saucisse, pour son papier et la façon qu’il a de vivre sa passion en toute simplicité mais avec une ferveur qu’on devine à chaque paragraphe.
.
Mais alors du coup, on a envie d’en savoir plus ! Est-ce que, à ton niveau (ce n’est pas péjoratif hein), on se fait mal ou les prises et les chutes sont-elles si travaillées que le risque de se faire bobo est proche du néant ? Et lorsque vous vous balancez des mandales ou des clothelines, une partie du coup est-elle portée ou pas du tout ? Tu prends des painkillers ? Les filles se baladent-elles aussi à moitié à poil autour du ring ? Y’a des nains et des géants ? Des catcheurs qui sont vraiment au-dessus du lot ? Combien de temps faut-il, à ton avis, pour être un catcheur correct qui fait le métier ? RACONTE !

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin