Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Mort d'un top heel

Le patriotisme est votre conviction que ce pays est supérieur à tous les autres parce que vous y êtes né.

George Bernard Shaw

 

C'est un sacré cadeau que les Navy Seals ont fait au Rock pour son trente-neuvième anniversaire: l'élimination du top heel mondial, Hide and Seek Undisputed Champion depuis une grosse décennie, Oussama Ben Laden. La WWE, reflétant l'état d'esprit d'une grosse majorité de la population, a réagi à l'événement avec sa grandiloquence coutumière. Une main sur le cœur, l'autre sur la couture du pantalon.

 

 

Ouais, merci les mecs, bravo, tout ça… Mais franchement, vous auriez pu le buter il y a cinq ans, que ça coïncide avec la sortie de The Marine.

 

 

Du traitement de la mort d'Oussama Ben Laden par la WWE

 

 

C'est enfoncer une porte de saloon qu'affirmer que le catch, spectacle fondé sur l'opposition violente entre le Bien et le Mal, relève d’une scénarisation de la guerre. "You want a war? You have a war!" est probablement l'une des répliques les plus fréquemment entendues dans les shows de la WWE (puisque c’est d’elle qu’il sera question ici, of course). Les catcheurs se livrent des "guerres" à leur niveau: comme dans les guerres du monde réel, on assiste à des combats (les matchs); à des imprécations martiales (les promos); à des opérations commando (les attaques surprises en coulisses); et, finalement, au triomphe de l'une ou l'autre partie (quand l'ennemi, vaincu pour le compte, gît aux pieds du vainqueur). Tel est le paysage mental du catch, au moins depuis que les affrontements entre catcheurs sont régulièrement "buildés" plus seulement comme des simulacres de compétition sportive mais comme des querelles personnelles intenses.

 

 

CQFD.

 

 

Les storylines reproduisent donc les schémas des guerres du monde réel, mais évidemment en les simplifiant au maximum, ce qui est tout à fait normal. Il ne saurait être question de demander aux scripteurs de retranscrire toute la complexité des véritables guerres. Ce n'est absolument pas l'objectif du spectacle, et heureusement. Le catch réduit la guerre au plus simple dénominateur et applique à son propre fonctionnement une guerre stylisée: déclenchement des hostilités; combats; fin.

 

Tout cela ne pose aucun problème jusqu'au moment où, justement, la WWE se met en tête de parler à ses fans des vrais événements du vrai monde. Là, elle inverse la dynamique: ce n’est plus le catch qui reproduit (en la simplifiant) la guerre; c’est la guerre qui est présentée comme un show de catch. Ledit vrai monde, infiniment plus complexe que l'univers enfantin de Stamford, est alors présenté à travers le bout de la lorgnette catchesque: des heels, des faces, des combats, et le gentil qui gagne à la fin.

 

Et ça, ça pose problème. La WWE arrive avec ses gros sabots dans le champ ô combien embrouillé de la politique mondiale et expose une vision du monde forcément basique. A son petit niveau, elle contribue à la diffusion d’un discours consternant de manichéisme et d’auto-glorification, alors que le sujet ne s'y prête guère. Ce qu’on a pu constater, une fois de plus, dans sa réaction à la plus grande nouvelle du dimanche 1er mai après les débuts de Kharma.

 

 

Youpi! On a fini par avoir Kayser Soeze!

 

 

Les raisons pour lesquelles l'entreprise formerly known as World Wrestling Entertainment se pique de traiter de politique intérieure et extérieure sont bien connues: elles tiennent principalement à la volonté farouche de Vince McMahon de donner à certains de ses catcheurs des personnalités faciles à identifier (lui c'est le gentil patriote américain et lui c'est le méchant étranger, dialectique particulièrement vivace dans les années 1980) et, plus récemment, à conférer à sa boîte une image de compagnie citoyenne, en phase avec les intérêts du pays et avec les aspirations de sa population, respectable, quoi.

 

Ce sujet a déjà été amplement abordé dans nos colonnes, et je renvoie les nouveaux lecteurs aux articles que nous avons consacrés au rapport de la WWE à la politique intérieure des États-Unis et à la politique extérieure du pays, mais aussi, pour les aspetcs plus sociaux, à son traitement des catcheurs noirs, à sa gestion des ressorts homophobes ou encore à son récent changement de nom. Dans le présent article, il ne s'agit pas de comprendre pourquoi la WWE a réagi comme elle l'a fait à l'annonce de la mort de Ben Laden (ça, on sait), mais surtout de montrer ce qu'il y a de gênant dans ce déluge de bannières étoilées.

 

 

Faut dire ce qui est, ça rend le maillot des Chicago Bulls complètement importable.

 

 

Rappelons en quelques mots de quoi s'il s'agit. Oussama Ben Laden a été tué dans la nuit de dimanche à lundi dernier au Pakistan, donc en fin de soirée à l'heure américaine. Après la fin d'Extreme Rules, John Cena a annoncé la nouvelle au public, employant pour l'occasion ce langage militaire qui tient autant de la langue d'Esope que des pesanteurs bureaucratiques et d'une pudeur assez comique vis-à-vis de la mort: après avoir rappelé qu'il rend depuis des années hommage aux courageux héros qui défendent notre liberté au prix de leur vie, le Marine a déclaré que Ben Laden avait été "compromised to a permanent end" — annonce provoquant l'explosion de joie que l'on imagine dans l'assistance, une fois qu'elle eut compris ce que cela signifiait.

 

 

- L’individu suspect a fait l’objet d’une procédure classique d’interception à visée interpellatoire et opposé une résistance armée aux représentants des forces de l’ordre, suite à quoi les fonctionnaires n’ont eu d’autre choix que de se servir de leurs armes de service, infligeant à l’individu suspect plusieurs blessures par procédé balistique dont le caractère s’est révélé létal.

- Hein?

- OK, je recommence: ON A BUTÉ CE FILS DE PUTE!

- OUAAAAAAAIS!

 

 

Cette séquence a été diffusée pendant le Raw du lendemain. Entre-temps, la WWE avait eu le temps de s'organiser. Du coup, lundi soir venu, un Raw normalement consacré à remercier le Seigneur d'avoir inventé Dwayne Johnson s'est vu ajouter une tonne ou deux de patriotisme extatique.

 

Avant même le générique, on eut droit à des images des attentats commis à New York le 11 Septembre 2001. Fond sonore: le discours prononcé ce jour-là par le président George W. Bush, lequel apparaît plusieurs fois à l'écran entre deux photos de tours en flammes.

 

 

Mes chers compatriotes… allumez vite la télé, c’est ouf!!!

 

 

Les violons se superposent rapidement au discours présidentiel au moment où, après les photos des attentats proprement dit, arrivent celles des pompiers tenant le drapeau dans les décombres du World Trade Center. Le discours de Bush se termine par un appel à ses concitoyens à retourner au travail afin de montrer aux terroristes que l'Amérique est toujours debout. Cut, et illustration: voici le Smackdown commémoratif du 13 septembre 2001, à Houston. Vince McMahon déclare qu'il s'agit-là de la première réunion publique de cette ampleur dans le pays depuis la tragédie. Drapeaux, hymne interprété par Lilian Garcia, promo patriotique d'un JBL dans sa période Bradshaw, militaires décorés au premier rang, tout le roster de sortie. "Tonight, the spirit of America lives here", rugit Vince, qui ajoute ensuite un passage sur la fierté nationale. Fondu au noir, et on arrive au show de ce soir: Justin Roberts invite le public à se lever pour écouter l'hymne national, toujours chanté par Lilian. Les chants USA! USA! explosent à la dernière note. Lilian, dans le ring, crie USA! USA! le poing levé. Standing ovation, applaudissements. Et enfin, le générique de Raw.

 

 

S’il n'avait pas été aussi con, c’est ici que Ben Laden aurait commis son attentat: c’est là que se trouvait l’esprit de l’Amérique!

 

 

On a donc eu cinq minutes de commémoration avant que le show commence. Mais ce n'est pas fini. La première phrase de Michael Cole donne le la: "The biggest party in the history of television celebrates our country's patriotism and the Rock's birthday." L’élimination de Ben Laden devient donc "our country's patriotism", fort bien. Le Rock arrive sur ces entrefaites et après avoir laissé s'éteindre les cris "Rocky! Rocky!", prend le micro et déclare que, "avant de commencer", il a une chose à dire: "We got him!"

 

 

IF YOU SMEEEEELLL WHAT SATAN IS COOKING!

 

 

La foule réagit avec la joie que l'on imagine avant de partir dans une nouvelle salve de USA! USA! On aperçoit un panneau détournant l'une des punchlines du Rock: "FINALLY Obama got Osama!" Suite à quoi le Rock, empruntant à son adversaire de feud le registre "nos soldats sont des héros", se fend d'un discours en l'honneur des soldats "fiers et sans peur qui se battent sans relâche pour notre grand pays", nous apprend qu'il est fier des membres de sa famille qui sont fiers de servir dans l'armée, qu'il est fier de l'unité des Navy Seals qui a flingué Ben Laden et qu'il est damn fier d'être américain. Puis le Rock déclare qu'il n'y a qu'un moyen de démarrer la soirée: il va lire le serment d'allégeance à la Constitution, et tout le monde va le lire à voix haute avec lui. Ce qui est fait dans l'allégresse et la damn proud émotion. Le show peut donc reprendre, ou plutôt commencer — non sans qu'on ait droit, un peu plus tard, à la diffusion de la séquence de l'après-Extreme Rules sus-mentionnée. Au total, une vingtaine de minutes a été consacrée à la mort de Ben Laden.

 

 

Les vrais Américains fiers d’être Américains se font carrément graver le serment d’allégeance dans la paume de la main pour ne jamais l’oublier.

 

 

En soi, il n'est pas choquant qu'un show de catch décide de réagir à un événement d'actualité. Après tout, les catcheurs sont censés être des hommes normaux, qui vivent dans le même monde que nous. Dans leurs promos, ils font d’ailleurs régulièrement référence à l'actualité — généralement sportive ou sous-culturelle, il est vrai. S'il est admis qu'un catcheur puisse mentionner le transfert de LeBron James, le dernier délire de Charlie Sheen ou l'accoutrement de telle ou telle vestale du RnB à une soirée de gala, pourquoi ne parlerait-il pas de l'élimination d'Oussama Ben Laden? Mais ce qui est gênant, ce n'est pas le fait que cet événement ait été abordé. C’est la façon dont il l'a été.

 

Tout au long des dix dernières années, la WWE s'est faite le porte-voix du discours "faucon" de l'administration Bush et a applaudi de toutes ses extrémités aux interventions militaires en Afghanistan et en Irak. Elle a aussi repris à son compte le discours néo-conservateur sur la "guerre au terrorisme": les soldats américains sont "des héros" qui "se battent  pour notre liberté" et nous devrions tous être "damn proud de ces fine men and women". Vraie adhésion à cette vision du monde ou opportunisme politique? La réputation de filouterie de Vince dépasse celle de son patriotisme bêlant, si bien qu'on serait tenté d'aller vers la seconde option, d'autant plus que l'idée géniale d'organiser des "Tribute to the Troops" à partir de 2003 a largement amélioré l'image domestique de la WWE, qui a enfoncé le clou avec les très martiaux Marine I et II.

 

Sans répéter ce que Reune a si bien écrit dans La Géopolitique selon Vince, rappelons d'un mot que les personnages du méchant Arabe Mohammad Hassan et des pleutres Français de la Résistance étaient tout à fait dans l'air du temps au mitan des années 2000. La WWE reprend alors la dichotomie chère à George W. Bush et sa stable (Cheney, Rove, Perle, Wolfowitz, etc.): le Bien, ce sont les États-Unis d'Amérique (et à la rigueur leurs alliés, très peu mentionnés: s'agirait pas non plus de rappeler que la France, ce pays de surrender monkeys, a envoyé un important contingent en Afghanistan); le Mal, c'est dans le même souffle Oussama Ben Laden et Saddam Hussein, leurs terroristes, leurs armées et leurs alliés objectifs (à savoir tous les pays qui n'ont pas rejoint la très hétéroclite Coalition of the Willing, puisque ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous).

 

Tout va alors pour le mieux dans le meilleur des mondes: l'administration de Washington présente les réalités internationales d'une façon aussi binaire qu'un show de catch: nous les gentils, eux les méchants, on va les taper. Les Tributes to the Troops offrent chaque année, à l’approche de Noël, une occasion en or d’encenser les Boys (voir à ce sujet l’article que nous avons consacré à l’édition 2009 et, spécialement, les captures très parlantes des commentaires de WWE.com).

 

 

- Les gars, je vous admire. Vous êtes des héros. Hustle, Loyalty, Respect, vous incarnez ces notions au plus près de leur sens profond. Tout Américain qui se respecte vous envie et vous acclame.

- Hé John, tu sais que tu peux t’engager si tu veux, hein!

- …

 

 

Mais l'arrivée à la Maison-Blanche de Barack Obama change un peu la donne. Oui, les USA, ce meilleur pays du monde, ce pays viril dont les habitants viennent de Mars tandis que les tafioles européennes sont originaires de Vénus, ce pays qui s'est levé héroïquement pour défendre le monde libre… a porté à sa tête un type qui avait voté contre l'entrée en guerre en Irak. Et qui s'empresse de transférer aux autorités irakiennes autant de prérogatives que possible. Et qui annonce rapidement le prochain retrait des troupes d'Afghanistan. Aïe. Ce type a beau être un sale padchénou (d’ailleurs Donald Trump, grand ami de Vince, attaque Obama sur ce dossier et se prend dans les dents un magistral retour de bâton invoquant, ironie, les mânes de Hulk Hogan), il a quand même été élu, et sans gruger en Floride. C'est donc que le pays a changé. C’est donc qu'il faut un peu changer son fusil d'épaule, c'est le cas de le dire. Signe des temps, le Tribute to the Troops 2010 a eu lieu dans une base militaire du Texas. Fini les tournées au Moyen-Orient…

 

A ce propos, il est savoureux de noter qu'entre 2003 et 2009, six Tributes to the Troops ont été organisés en Irak, et un seul, celui de 2005, en Afghanistan. Pourtant, la guerre d'Irak, très critiquée dans le monde entier mais aussi à l'intérieur des USA dès son déclenchement sous un prétexte fallacieux, est une cause bien moins consensuelle que l'intervention en Afghanistan, qui visait à déloger Ben Laden et compagnie d'un pays dont le régime taliban n'était alors reconnu par pratiquement aucun État du monde. Ah, rien à péter. Irak, Afghanistan, quelle différence? Nos boys se battent héroïquement là-bas pour notre liberté, puisqu’on vous le dit… Alors on y va et on s’incline devant leur sacrifice héroïque, point barre. On va pas se compliquer la tête non plus, merde. On est la WWE, on est l’Amérique, on est les Faces, les heels on les déglingue.

 

 

Heu... Allez, au pif: ANCHORAGE, ALASKA, WHAT'S UP?!

 

 

Et voilà donc que, enfin, ce 1er mai 2011, on apprend que nos Boys héroïques ont fini par avoir le salopard en chef. Dans la vision de la WWE, c’est très simple: on a buté leur chef, on a gagné. D’où l’hymne, le serment d’allégeance à la Constitution, les violons et tout le tralala. La WWE a réagi exactement comme si l’Amérique venait de remporter une guerre contre un État ennemi qui aurait signé sa reddition inconditionnelle. Mais le 1er mai 2011 n’est pas le 8 mai 1945. C’est un peu plus compliqué que ça, les gars. Juste un peu. L’Amérique s’est engagée dans deux guerres meurtrières aux résultats pour le moins incertains et dans lesquelles elle aurait perdu son innocence si celle-ci avait survécu au Vietnam. Le 11 Septembre a été une tragédie, qui a été suivie par beaucoup d’autres. Se battre le poitrail en hurlant USA!, comme la WWE l’a fait pendant dix ans et encore lundi dernier, est aussi puéril qu’inapproprié et, lâchons le mot, indécent eu égard au nombre de vies humaines détruites par Ben Laden puis par tout ce qui a été entrepris au nom de la chasse à Ben Laden.

 

Si tu ne m’as pas encore lâché, lecteur, prends ta petite souris et clique sur tous les merveilleux liens qui arrivent, histoire de te remettre en mémoire les glorieuses dix années passées.

 

Le but initial de l’intervention en Afghanistan était de mettre fin aux activités d'Oussama Ben Laden (et une proximité fantaisiste entre Al-Qaïda et le régime de Bagdad a été évoquée deux ans plus tard au moment de déclencher les hostilités contre l’Irak, si bien que de nombreux Américains croient dur comme fer que Saddam Hussein était mêlé aux attentats du 11 Septembre). Ces deux guerres ont fait des centaines de milliers de morts civils locaux et 5885 morts américains, dont 4424 en Irak, sans parler des norias d'estropiés. Par ailleurs, l'invasion de l'Irak en 2003 a donné un coup de boost inespéré à une Al-Qaïda aux abois (voir Al-Zarqawi, Moussab, dans le grand dictionnaire des monstres de notre temps; voir, aussi, les franchises ouvertes par "la Base" un peu partout dans le monde musulman, du Maghreb à l'Indonésie).

 

Tout cela valait-il le coup, si le but était de dessouder Ben Laden? Ce dernier a finalement été descendu non pas à l'issue d'une vaste campagne militaire en Afghanistan (ou a fortiori en Irak, pays où il n'a jamais foutu les babouches) mais via un raid de commando au Pakistan… Pendant ce temps, en Irak et en Afghanistan, la violence demeure très élevée. L'islam politique le plus obtus y constitue aujourd'hui une force politique de premier ordre. Les talibans contrôlent une bonne partie de l'Afghanistan et apparaissent désormais comme des interlocuteurs inévitables du régime faible et corrompu mis en place par les Américains à Kaboul. L'Iran des mollahs a largement infiltré son voisin irakien. Les images des Boys ricains guerroyant sur des terres musulmanes ont suscité des vocations djihadistes un peu partout sur la planète. Ces mêmes Boys (sans oublier les mercenaires présents en nombre sur le terrain) se sont rendus coupables de tout un tas de bavures effrayantes, sans oublier de faire mumuse à la prison d'Abou Ghraïb. Guantanamo a mis un sacré coup à l'image de l'Occident dans son ensemble. Ah oui, et ces guerres ont coûté des billions (ET BILLIONS) de dollars

 

Pour résumer, la vengeance d'une Amérique meurtrie par le carnage du 11 Septembre a été affreusement sanglante, largement amorale, terriblement onéreuse et géopolitiquement douteuse. Quoi que la WWE, qui a épousé avec enthousiasme le récit dominant, ait pu en dire pendant des années.

 

Mais peu importe, les interventions se justifiaient puisque finally, FINALLY, we got him.

 

 

Et c’est ce sale musulman communiste qui a le même nom que Ben Laden qui a réussi le coup en plus, la rage.

 

 

Alors oui, là aussi, on ne peut évidemment pas demander à la WWE de transmettre dans son show toute la complexité qui entoure cette question. Et l'élimination, après dix ans de recherches, d'un chef terroriste responsable de milliers de morts (en Amérique mais aussi dans de nombreux autres pays du monde) est indéniablement un événement positif. Mais de la même façon que la guerre est chose trop sérieuse pour être laissée aux militaires, comme disait Clemenceau (merci Julius pour la correction yes), elle est aussi chose trop sérieuse pour être laissée à la WWE. L'arrivée aux affaires de l'administration réaliste d'Obama, suite au conglomérat à la fois idéaliste et affairiste de l'époque Bush, avait permis de dépasser la vision enfantine déployée jusqu'alors d'un Empire du Bien assiégé par les forces du Mal. Avec sa rhétorique volontairement simpliste ("We're gonna get these guys!"), Bush avait fait sienne une vision quasi-WWEsque des réalités mondiales. Obama, souvent présenté comme un cérébral froid, a initié un discours d'en haut à tonalité bien différente. D'ailleurs, Obama a réagi à l'annonce de la mort de Ben Laden avec une gravité tranchant singulièrement avec le triomphalisme béat de Bush après la chute du régime de Saddam Hussein. Le phénomène du djihadisme international est complexe, la nébuleuse Al-Qaïda est très hétéroclite, le monde n'est pas nécessairement devenu plus sûr avec la disparition de Ben Laden. Les presque dix ans passés depuis l'attaque ont été constellés d'erreurs tragiques. La fin de Ben Laden est certes une victoire, mais la très floue "guerre au terrorisme" est loin d'être gagnée. Obama le sait, et une bonne partie de ses concitoyens aussi.

 

Que les Américains, profondément meurtris par le cauchemar vécu le 11 septembre 2001, se réjouissent de la mort de cet assassin de masse, ce n'est que normal (et même là-bas, les questionnements ne manquent pas concernant les circonstances exactes de l'assaut et la moralité qu'il y a à se féliciter de la mort sans procès d'un homme, aussi couvert de sang qu'il soit). Mais il aurait été de bien meilleur goût de la part de WWE de ne pas présenter l'élimination du leader d'Al-Qaïda comme le triomphe du "patriotisme" américain. Car ce patriotisme-là, celui dont Vince s'est fait l'apôtre depuis au moins dix ans, c'est la version bas du front et caricaturale d'un patriotisme raisonné. C'est un patriotisme bêlant, main sur le cœur et admiration aveugle envers l'armée, ce patriotisme perverti qui assimile la patrie à son gouvernement et à ses conflits armés, quels qu'ils soient. C'est un patriotisme qui a présidé à huit ans de bushisme et dont le résultat, catastrophique, n'est certainement pas rééquilibré par le fait que le top heel ait fini par se faire avoir.

 

C'est entendu, les Américains ont un rapport à leurs symboles nationaux qui n'est pas le même qu'en France, loin s'en faut. Mais il y a un monde entre la prise en compte de ce fait et l'acceptation de n'importe quelle expression de ce patriotisme, spécialement quand les sentiments de peur ou de soulagement sont froidement instrumentalisés.

 

On n'attendait aucune manifestation de décence de la part de Bush et des siens sur ce sujet (d'ailleurs, ils ont fini par trouver un prétexte pour pavoiser, expliquant qu'Oussama a été découvert grâce à eux puisqu'ils ont torturé ses camarades); mais la WWE aurait très bien pu se contenter du "We got him!" du Rock et à la rigueur de la diffusion de la séquence Cenaesque d'Extreme Rules. Personnellement, je n'aurais rien trouvé à y redire. C'aurait été court et, en quelque sorte, modeste: la WWE aurait ainsi reconnu que ce genre de thèmes la dépassent. Il n'y a pas de honte à cela: la WWE n'est ni un think tank, ni une agence gouvernementale, ni un média politique. Si elle s'était bornée à se féliciter publiquement de l'opération des Navy Seals avant de passer à son show, elle aurait été dans son rôle.

 

 

- We got him!

- Qui ça, le titre WWE?

 

 

Or ici, avec le combo montage inaugural / hymne / serment, on a vu la WWE puiser avec fierté dans son passé cocardier. Comme si le gouvernement et avec lui la WWE, fidèle suiveuse, avait eu tout bon depuis le 11 septembre 2001, comme s'il avait fallu toute cette horreur pour en arriver là, comme si l'armée, les décideurs (il est d'ailleurs remarquable qu'on ait eu droit au discours de Bush du 11 Septembre mais pas à celui d'Obama post-élimination de Ben Laden) et la WWE avaient eu raison sur toute la ligne depuis le départ. Et l’ambiance festive du show n’a pas permis à l’interprétation de l’hymne d’atteindre le degré d’émotion que la situation aurait mérité, à l’inverse de la sublime scène finale du meilleur film sur la guerre du Vietnam, Voyage au bout de l’enfer, où un groupe d'amis dévasté par la guerre entame un "God bless America" teinté de doute et de douleur.

 

Je me rends compte que ce post est assez décousu, mais finalement ce manque de structure correspond assez au sentiment de malaise qu'on a été nombreux à ressentir face au déferlement de contentement niais infligé à Raw. Le monde est trop compliqué pour la WWE. Qu’elle cesse de le passer à la moulinette de sa vision primitive, et on lui en sera reconnaissants.

 

Juste pour que ce soit clair, je n’entends aucunement faire ici de l’American-bashing de base. Bon, c’est vrai qu’ils sont teubés, qu’ils ne voyagent jamais à l’étranger et qu’ils ne comprennent au monde que ce qui est assimilable par des esprits nourris à la télévision depuis des générations. Mais ils sont quand même sympas, pour la plupart. Seulement, quand ils affichent ce contentement enfantin d’être Américains, avec pour corollaire une certitude désarmante de toujours se trouver du bon côté de l’histoire, ils ne manifestent pas leurs meilleures qualités…

 

 

Nous avons tout en commun avec l’Amérique. Excepté, bien sûr, la langue. Oscar Wilde.

 

 

Je ne parle même pas du fait que le premier W de WWE est censé avoir une signification, quand bien même le sigle doit désormais se suffire à lui-même. Si encore l'orgasme collectif de tous les citoyens des US of A avait été réservé  à la partie house show de la soirée… mais ce Raw diffusé dans des dizaines de pays a été, serment d'allégeance à la Constitution de 1776 compris, complètement centré sur l'Oncle Sam (et, j'insiste, sur la vision extraordinairement primitive que la WWE donne de l'Amérique sur ce genre de questions). Les 3000 victimes du 11 septembre, les centaines de milliers de morts qui ont suivi, les mutilés, les familles ne devraient être instrumentalisés ni par les politiques ni a fortiori par une entreprise de spectacle à but lucratif, mais se voir honorés d’une façon qui dépasse largement les compétences et les prérogatives de la WWE. Just my two cents.

 

 

Et puis surtout, ça a failli faire de l’ombre au vrai événement de la soirée, merde!

CDC dans l'air

Voilà la CDC's touch: des articles de fond sur des sujets peu exploités!!

Voilà une analyse bien supérieure à tout ce que peut produire le Cercle de l'Oratoire!

L'élimination physique d'Ousama Ben Laden a effectivement permis à VKM de faire beaucoup d'autopromotion:

1/ Il rappelle que le Smackdown du 13 septembre a été le premier évènement autorisé après la tragédie des tours jumelles puis on voit à grand renfort des lutteurs connus pour leur engagement républicains (Bradshaw) tout en zappant l'un des topfaces de l'époque comme Kurt Angle (TNA oblige).

2/ Concours de circonstances, cela permet à VKM de faire venir son "Obama" soit The Rock, qui je le rappelle a été le premier lutteur à avoir un tshirt "Just Bring it" en rapport avec le 9/11... et avait accessoirement lancé la campagne de Bush Jr en 2000!

L' allégeance aux USA est une référence directe au procès de Trump envers Obama... VKM dit en substance "avec moi j'ai un vrai américain qui aime l’Amérique et qui s'appelle pas Hussein".

3/ Avec la rediffusion du segment de Cena dit "Le Marine" la WWE essaie un peu de capter du prestige des Navy Seals.

Qu'on se le dise... VKM est en guerre ouverte avec le président actuel des USA! On en a encore eu la preuve lors d'Extreme Rules avec la référence de Sheamus à Obama! Et ce n'est pas un hasard si Obama a répondu aux critiques de Trump au diner de gala de la presse avec "Real American" (Hogan qui a d'ailleurs voté Obama en 2008)!

VKM et la WWE sont en délicatesse avec le nouveau sénateur du Connecticut Richard Blumenthal (oui celui qui a battu Linda en 2010), or ce dernier est un proche soutien de l'actuel président des USA. Ce dernier est venu soutenir Blumenthal durant sa campagne en personne (sans compter Michelle Obama qui est également venue)... ce qui lui a permis de fustiger Linda Mc Mahon et la WWE:

I understand she has promised a `Smackdown,' and there's no doubt someone who has been in professional wrestling would think that they are right at home in the U.S. Senate. But, the truth is public service is not a game. At this moment we are facing challenges we haven't seen since the Great Depression and facing serious challenges requires serious leaders who are willing to take on the status quo, special interests, who are willing to fight for our people and our future."

Blumenthal qui avec le Commissaire du Travail Glenn Marshall risquent de faire bien des misères à la compagnie de Stanford! La blague lors du segment du rêve de Stéphanie où il disait vouloir être président des USA n'était pas si anodine! D'aucuns imaginent un ticket Trump&Mc Mahon contre Obama&Biden pour les prochaines élections de 2012!

Le fait est qu'en termes de marketing, VKM a fait du necrofestif et a bien exploité le 9/11 pour faire du cash. Et ce d'une manière plus radicale, plus sans vergogne que les séries télé (24' et compagnie)... Le 9/11 a également permis de donner de la matière facile aux bookers avec des personnages de heels étrangers faciles avec Muhammed Hassan, Daivari, La Resistance, René Duprée, Great Khali.

Ivre de sa propre puissance après le rachat de la WCW, il était évident pour VKM que la WWE était la voix de l’Amérique (ce qui soulève des questions sur le premier W effectivement)... VKM a une vision très étroite du monde formée à la Fishburne Military School (même s'il est allé en court-martiale suite à quelques conneries là-bas, une première pour un cadet) et à la Fac de East Carolina (section marketing)... on notera d'ailleurs que VKM a échappé à la guerre du Vietnam en restant sur le territoire américain...

Egalement pour l'anecdote son demi- frère ainé, Rod, a fait fortune dans l'acier au Texas.

Psychologiquement parlant, VKM pense vraiment être dépositaire du rêve américain et conçoit sa compagnie comme investie d'une mission, celle de divertir les masses américaines patriotes. Peu proche de son père et délaissé par sa mère Victoria Lupton (dont les maris successifs battaient Vince), ce sont bien les institutions militaires et éducatives qui lui ont permis de vaincre sa dyslexie et d'avoir une volonté de fer. D'où cette fascination, ce support à l'armée (Tribute to the troops, parteneriat avec la National Guard) essentiel pour Vince (ce qui explique le congédiement de finlay).

Une chose est sûre, VKM va supporter en sous-main Ron Paul et Newt Gingrich!

Tiens, on devrait mettre Vince sur le divan...

Je trouve ton commentaire un

Je trouve ton commentaire un peu trop affirmatif dans le sens pro-républicain et anti-démocrate. En fait il y a quelques petits signes contraire à tout ce que tu défends qui sont étranges: quand Cole mentionne Bush/Gore et la victoire du premier de façon indiscutable, dans un discours heel et par la bouche d'un heel, ça n'est pas favorable à Bush. Lors de l'anniv du rock, la pancarte "Obama got Osama" est apparue plusieurs fois, ainsi que lors des rebounds il me semble. Enfin quand Sheamus heel demande le certificat de naissance du gentil Kingston en mimant l'act de Trump, par mimétisme ça fait Trum/heel et Obama/face.
*
En fait je suis persuadé que VKM avant d'être un républicain, est d'une part un businessman averti et d'autre part un opportuniste ultime. Je pense vraiment qu'au fond de lui, il en a un peu rien à foutre, il cherche avant tout à se faire du blé. Après, il a choisi le cheval Républicain, et il sait qu'une grosse parti de ses fans doit voter pour eux, sans oublier qu'il compte peut être encore voir Linda se présenter côté républicain donc de façade il défend l'ex parti de Bush. Mais dans le fond, il est tout à fait capable de glisser des petits clins d'oeil pro-Démocrates pour que l'électorat d'Obama, peut être plus subtil, accroche quand même.
*
Bref, VKM est évidemment Républicain, mais pas forcément aussi convaincu que ce qu'on voudrait le faire croire...

grand Old Party

VKM est républicain jusqu'au trognon... il suffit de voir ses donations au grand old party. Mais c'est un républicain atypique, certes anti-taxes, mais surtout athée!

Je ne nie le fait que par opportunisme le républicain de conviction peut s'effacer devant l'homme d'affaires! Si je suis affirmatif sur les idées de VKM, c'est que je pense vraiment que l'armée a eu une influence décisive sur la pensée de Vince. Il a grandit sous le grand président - militaire Républicain Eisenhower puis il s'est montré très rétif à l'idéologie beatnik des campus progressistes dans les années 60.

Les principaux bookers sont également républicains comme Michael Hayes et Gewirtz!

VKM et la WWE ont en horreur les démocrates tout simplement parce que c'est avec eux qu'ils ont eu des difficultés sportives ou sociales que ce soit en 1993/94 sous Clinton, avec la chambre des représentants de Pelosi en 2005 ou Barack Obama et Richard Blumenthal!

D'accord avec Silver.

D'accord avec Silver.
Tes remarques sont très intéressantes Toghril et il y a certaines références à la vie politique américaine que tu signales et que je n'avais pas remarqué.
Mais VKM prend quand même soin d'équilibrer un minimum la balance. Comme le dit Silver, lorsque Cole (peut-être le heel le plus détesté du moment) dit que Bush est le plus grand président de l'histoire des USA, c'est une sorte de baiser de la mort. Idem pour Sheamus/Trump.
J'ai toujours imaginé VKM comme un mec cynique, limite nihiliste dans le fond. Un type qui, au fond de lui, se fout de la politique comme de dieu et du reste du monde, mais qui joue quand même avec dans ses shows si cela peut rapporter de l'argent.
Les types riches et influents sont généralement approchés par les hommes politiques et VKM ne doit pas faire exception. Il a choisi d'être plus proche des républicains, mais est-ce une conviction profonde? Pas sûr.

si ça peut te rassurer

tu dis que le premier W de WWE a une signification qu'il ne faudrait pas oublier et que la partie "vive l'amérique" avec hymne et compagnie n'aurait pas due faire partir du show TV je peux te rassurer, la version française de l'émission ne comportait ni hymne ni montage du 11 septembre, ni allusion à Ben Laden.. j'ai d'ailleurs été très surpris en lisant ce papier du coup!^^ personnellement je n'ai eu droit qu'à l'anniversaire du Rock et à quelques matchs de bonne facture. comme quoi ça a du bon parfois de regarder les shows à l'heure française.. on nous épargne certains segements et en plus on a Agius et Chéreau qui étaient pour l'occasion très en forme!

Merci pour l'info

Eh ben ils ont bien eu raison, ma foi, et ça montre d'ailleurs une certaine prise de conscience (bon et puis y a aussi le fait que le Raw ricain faisait 1h45 au lieu d'à peu près 1h25 habituellement, donc il leur a bien fallu couper quelque part).

clair

D'ailleurs merci pour cet article, comme ca parle toujours en debut de show, je zappe systematiquement les 10-15 premieres minutes. La j'ai vu le debut du recap 11 sept, du coup j'ai cru a une pub. Donc j'ai zapper à mort, le rock m'en fou donc hop je suis allé direct aux matchs
.
Citer "Voyage au bout de l’enfer" qui est un de mes films préférés ça c'est la classe. Axl tu es un homme de gout ^^

Excellent !!

Rien à redire sur cet excellent article !! Quand j'ai vu ce show j'ai vraiment pas été surpris par la façon dont la WWE allait traiter la mort de Ben Laden, c'était à la fois risible et gênant !! Ce qui ma le plus surpris c'est que les américains connaissent par cœur le serment d'allégeance, j'étais vraiment abasourdi de voir ça, c'était même un peu effrayant !

En tous cas encore bravo pour ce bel article Axl !!

Question de point de vue

Ça n'a rien d'effrayant que les Américains connaissent par cœur le serment d'allégeance, c'est juste un truc culturel, une forme de patriotisme assez naturelle chez eux, ni plus ni moins. Je comprends que ça puisse faire bizarre pour nous autres Européens, mais de là à qualifier ça "d'effrayant", il ne faut pas pousser! :D
.
++

serment

le serment d'allégeance, ils l'apprennent dès l'école primaire. C'est comme les différents amendements de la constitution. Combien de fois on entend dans les reportage sur les USA, series ou films, la phrase "Vous(ils) ne pouvez (ent) utiliser le 11e amendement comme bon vous (ils) semblent, billy boy (mrs les députés)."

Franchement on connait tous

Franchement on connait tous la marseillaise (qui au passage a des paroles super bourrines), tous les croyants cathos connaissent le notre père et le je vous salue Marie, je ne vois pas en quoi c'est choquant que les Amerloques connaissent le serment d'allégeance... ^^
Il y a beaucoup de remarques qui sonnent quand même comme très égocentriques en reprochant leur patriotisme aux Américains, c'est assez fun. ;)

Parle pour toi

je connais par coeur la moitié de la discographie de NTM, les trois quarts de Gainsbourg mais la marseillaise, sérieusement, non ...

Le refrain of course, le premier couplet aussi (vu que c'est la version stade de foot) mais le reste vraiment pas (et je pense pas être le seul dans ce cas là)

http://www.assemblee-nationale.fr/12/evenements/rouget-de-lisle/marseill...

La Marseillaise je l'ai

La Marseillaise je l'ai entendue une fois chanter en entière pour une commémoration du 8 mai, et c'est là que je me suis rendu compte que c'était long comme chant !!
Silver je ne reproche pas aux américains de connaitre par coeur leur serment d'allégeance, mais moi une foule qui récite ensemble n'importe quel texte ça m'a toujours foutu les jetons, une foule qui chante ça va mais une foule qui parle, non j'aime pas... Et encore heureux que pour ce serment ils ne font plus le salut Bellamy...

La Marseillaise version catch

Pour rappel, la Marseillaise, on y avait consacré tout un papier ici et comme le dit Spanish, doit pas y avoir beaucoup de Français (silver compris je présume) qui la connaissent par coeur. Les deux premiers couplet, le refrain, c'est tout. A ce propos, j'ai découvert récemment que le Star Spangled Banner avait un passage très proche de notre martial "qu'un sang impur abreuve nos sillons":
"And where is that band who so vauntingly swore
That the havoc of war and the battle's confusion
A home and a country should leave us no more?
Their blood has washed out their foul footsteps' pollution!
No refuge could save the hireling and slave
From the terror of flight or the gloom of the grave"
.
Et sinon c'est quoi le salut Bellamy?

Le Salut Bellamy c'est le

Le Salut Bellamy c'est le salut que faisait les américains pendant qu'il récitait leur serment d'allégeance, mais il a été abandonner dans les années 40, car il ressemblait au salut Nazi. Depuis il à été remplacer par la main sur le coeur c'est quand même plus soft !! http://en.wikipedia.org/wiki/Bellamy_salute

Pour revenir sur le serment d'allégeance

Pas sûr que tous les spectateurs de Raw connaissaient par coeur le serment d'allégeance. Peut-être que la moitié seulement le récitait. Difficile de juger lorsque l'on est pas sur place et qu'on regarde à la télé.
Sans oublier la possibilité qu'un prompteur ou un truc du genre ait été mis à la disposition des spectateurs.
Dans "Super size me", il y a un moment où le réalisateur demande à des passants de réciter le serment d'allégeance et tout le monde n'y arrive pas.

Article intéressant sur un sujet intéressant

Contrairement à Kovax, je trouve ça bien que les CdC traitent de ce genre de sujet, même si cela a déjà été fait auparavant dans les articles que tu as mis en lien (WWE et géopolitique intérieur/extérieur, nalyse du Tribute to the Troops, etc).
Perso, si j'ai accroché à ce site, c'est pour de nombreuses raisons. Le fait que la Rédac n'hésite pas à se pencher, PARFOIS, sur l'étude de problèmes assez complexes comme le traitement de l'actualité politique par la WWE en est une. Ce n'est pas la seule raison, ni même la principale, mais s'en est quand même une.
J'ai mis parfois en majuscule car, dans l'ensemble, ce type d'article ne revient pas trop souvent non plus. Tant mieux d'ailleurs car je préfère que ce site reste avant tout un site avec un ton léger et plein d'humour.
C'est juste qu'une petite piqure de rappel de temps en temps ne fait pas de mal.
_____
Sur l'article en lui-même, c'était bien écrit. Comme d'hab avec Axl.
Par contre, trop de liens tue un peu le liens. Perso, je n'ai pas pris le temps de regarder tous les articles mis à notre disposition car j'en avais un peu marre au bout d'un moment et ce n'est pas toujours facile de reprendre le fil de l'article.

Nombre de liens

Déjà merci pour ton comm et pour ton "parfois" mis en évidence, j'avais un peu tiqué quand Kovax avait écrit un truc genre "faut pas pondre un article chaque fois que la WWE fait une référence patriotique", or c'est le deuxième article de ce type après celui consacré au TTTT (le papier de Reune étant plus général). Quant au nombre de liens, c'est juste que je me dis que c'est plus convaincant d'étayer des affirmations par des liens, parce que ma parole à moi, Axl, babouin catchovore, a peut-être légèrement moins de légitimité que celle des types linkés. Après, je pense que les liens sont surtout là pour permettre éventuellement aux curieux d'approfondir un peu tel ou tel aspect, pas pour être intégralement lus au fil de la lecture de l'article. Merci en tout cas (et pour revenir à nos fondamentaux humoristiques, on va bientôt refaire des papiers "lolol", hum).

Merci

C'est pour ce genre d'article que j'adore les CdC. Réussir à autant élever le débat alors que le point de départ n'est que du catch me laisse admiratif. Respect.

Très intéressant

Oui, excellente lecture qui résume bien la situation géopolitique autour de Ben Laden et d'Al Qaida et sa complexité. Je partage aussi ton avis sur la simplicité de la lecture de la WWE, et te félicite d'avoir par exemple relevé qu'on a vu Bush mais pas Obama pendant le show, ce qui m'avait tout de suite marqué.
.
Néanmoins je ne suis pourtant pas vraiment gêné par ce genre de séquence, parce que d'une certaine façon c'est une petite fenêtre ouverte sur la société américaine, sur une partie de celle-ci en tout cas. Voir un show de catch consacrer tant de temps à cet événement est en soi une information sur l'impact de la mort de Ben Laden aux USA, ce que je trouve intéressant aussi. Tu fais allusion au World de WWE mais on n'est encore loin d'un produit pensé pour l'international, ça reste un show qui s'adresse aux Américains avant tout. De la même façon que je regarde parfois des chaînes étrangères pour avoir un point de vue "local" sur tel ou tel événement je trouve intéressant d'avoir parfois cette petite fenêtre "sociologique" (le mot est fort mais passons) avec la WWE.
.
Erreur impardonnable en revanche : ce n'est pas Churchill qui a dit que la guerre était trop sérieuse pour être laissée aux militaires mais Georges Clemenceau, personnalité suffisamment immense de notre république pour qu'on ne le dépouille pas de l'une de ses innombrables grandes petites phrases !

Julius est meilleur que moi ^^

C'est exactement ce que je pense: ton commentaire reflète totalement mon avis sur les segments de ce Raw. Et c'est justement pour les mêmes raisons que tu écris que je ne vois pas l'intérêt de faire tout un papier sur ces segments somme toute sans plus de conséquences que celles qu'on veut bien leur donner. Le seul truc notable, c'est qu'on a vu Bush et pas Obama, mais dans le cadre d'une société gérée par un Républicain qui "efface" toute référence à ses employés partis bosser dans la fédé d'en face, ce n'est pas très étonnant non plus! ;)
.
Merci à toi Julius, qui a su écrire avec justesse ce que je n'arrive pas à expliquer depuis ce matin sur 5 posts! :s
.
++

Je te trouve un peu rude

Je te trouve un peu rude d'écrire que tu ne vois pas l'intérêt d'écrire le papier. Enfin disons plutôt que si tu ne vois pas l'intérêt, d'autres trouvent de l'intérêt à ce papier (c'est sous entendu par ton propos, mais c'est suffisamment important de le dire pour que je me permette de le rajouter :P ).

Pas de souci ^^

Vu que dans ma phrase, j'écris que JE ne vois pas l'intérêt de ce genre d'article ("je" est le mot-clé dans cette phrase ^^), il est évident que je n'exprime qu'un avis personnel, sans pour autant remettre en cause le travail d'Axl qui est, comme je l'ai écrit dans un autre comm', de très bonne facture. Comme tu l'écris, c'est parfaitement sous-entendu dans mon comm', mais tu fais bien de le souligner, histoire qu'on ne caricature pas mes propos. ;)
.
++

My bad

Honte à moi, j'ai même pas vérifié (toute façon, quand y a une citation sur la guerre, je crois que c'est Churchill, sinon c'est Oscar Wilde). Je laisse l'erreur dans le texte afin que ta correction ne perde pas son sens. Tout à fait d'accord par ailleurs sur ce que tu dis quant à l'éclairage partiel des USA que ce show nous a donné, c'est d'ailleurs ce dont je parle à la fin avec cette histoire de verre à moitié plein.

Ya des gens qui lisent

Ya des gens qui lisent l'article et pas les coms, à mon avis tu devrais corriger (quitte à mentionner Juju au niveau de la correction). ;)

Pour l'éternité!

OK, je vais faire ça, pour ne pas porter l'opprobre dans les encylopédies du futur.

Encore un effort...

Ce n'est pas Clémenceau mais Clemenceau, sans accent. Oui, c'est important.;)

Rhaaaaaa!

Voilà, c'est tout ce que je voulais dire.

we got him

Bravo Axl. je rejoins en tout point ton discours. C'est typiquement ce qui m'emmerde à la WWE, ce patriotisme d'ovin crétin. Je n'ai pas vu ce show entièrement, surtout parce que j'avais pas le courage de voir l'anniversaire de Dwayne Johnson, mais ce début me rappelle les histoires qu'on te raconte, enfant, sur le grand méchant loup qui viendra te bouffer si tu finis pas tes brocolis et qui termine inévitablement sur la haine du loup dans nos contrées et les massacres qui suivirent.
-
Attention, je ne dis pas que les musulmans islamistes sont des loups. Mais crier sa haine vers 1 personnage entraine forcément un amalgame fâcheux sur les autres.

Merci pour ce magistral cours

Merci pour ce magistral cours magistral de géopolitique, Axl! :D Sincèrement, c'est toujours un plaisir de lire ce genre de mise en perspective, et j'adore ton approche de la thématique, et la justesse des arguments invoqués.
*
Par contre évidemment je vais me faire l'avocat du diable, sinon ça ne serait pas drôle (tout en sachant que je suis partagé, à moitié convaincu par ta thèse quand même). Donc venons en à la base: la WWE est une entreprise de divertissement. Son objectif primaire est de faire de la thune, son moyen de l'atteindre est de donner le sourire aux gens. Ca fait de nombreuses années qu'elle a mis au point un mode de fonctionnement basé sur les interactions réalité-show. Pourquoi ne surferait-elle pas sur les évènements extérieurs? Ca lui permet de faire du blé et de faire plaisir à son public, c'est quoi le problème? Je pense qu'ils ont eu parfaitement raison de faire ce qu'ils ont fait. Quand on va à un show de catch (où à un match de foot d'ailleurs), on y va pour se vider la tête et se lâcher, passer un bon moment, le plus souvent avec des potes ou en famille (là je revois le house show de septembre dernier, les retrouvailles avant et après show avec les potes des CdC, le show lui même). Bref, tu n'y va pas pour comprendre le monde, mais pour passer un bon moment et lâcher tes instincts primaires. Tu es face à de la caricature, tu joues le jeu. Personnellement je pense que je pourrais chanter l'hymne américain main sur le coeur lors d'un show si l'occasion se présentait, ça me ferait marrer et participer ferait un bon souvenir. Il existe une distance entre le show et la réalité, et les gens en sont majoritairement conscients. Dans le même genre, les gens sont souvent moins cons que ce qu'on peut penser. Certes l'effet de foule rend abruti, certes il y a des crétins et des gens simplistes partout, mais aussi des tas de gens propres à la réflexion. Ton lien vidéo sur les questions de bases posées aux Américains est vraiment très drôle, mais il faut le mettre en perspective avec par exemple le nombre de Prix nobels attribués à des Américains (plus d'1/3 de l'intégralité des nobels attribués depuis 1901) pour relativiser la chose.
*
En résumé, je m'oppose à la ligne directrice de ton article. En voulant prendre au premier degré le divertissement et ses enseignements supposés, je trouve que tu te mets dans la même optique que celle que tu critiques. La WWE fait ici son taf (surfer sur un phénomène positif de la manière la plus efficace possible pour faire sa promotion, fut-elle simpliste, faire plaisir à son public, se remplir les poches du fric de gens qui repartent heureux d'avoir payé), elle le fait évidemment de manière caricaturale et critiquable par une analyse détaillée. Mais attendre autre chose de sa part serait une erreur. En tous cas merci d'apporter tant d'awesomeness à ce site, et de nourrir de si beaux débats avec autant de qualité et de matière (il me reste encore quelques liens à lire de l'article... xD )! \o/

j'ai vraiment apprécié cet

j'ai vraiment apprécié cet article et bien aimé aussi la réponse de Silver. Ca reste un sujet hyper complexe le patriotisme américain...

Concernant une partie de la réponse de Silver:
"La WWE fait ici son taf (surfer sur un phénomène positif de la manière la plus efficace possible pour faire sa promotion, fut-elle simpliste, faire plaisir à son public, se remplir les poches du fric de gens qui repartent heureux d'avoir payé), elle le fait évidemment de manière caricaturale et critiquable par une analyse détaillée. "

tu sous-entend que le seul objectif de la WWE n'est que de faire du blé mais pourquoi alors, chacun des messages populaires choisis sont toujours à connotation républicaine? Ceci est perpétuellement présent dans les shows de la WWE, j'en veut pour preuve, ne serait-ce que sur cette épisode, le nombre d'images de bush à comparer à celles contenant Obama. Je ne crois pas que la WWE soit dénué d'objectif politique surtout avec la femme de VKM dans l'équation.
Je crois d'ailleurs qu'une émission de ce type en France ainsi orienté et affiché (et pas masqué comme certaines émissions de TF1, qui a parlé du journal de Pernaud?) entraînerait un tollé général (à tord ou à raison, là n'est pas la question.
Pour ce qui est des américains, ma petite expérience outre-atlantique a mis en avant pour moi, en caricaturant un peu :) , 2 types d'américains: celui hyper cultivé, intelligent et plus ou moins ouvert, vivant généralement dans les grandes villes cosmopolites, sachant placé la France sur une carte (et majoritairement mais pas que, démocrate) et le texan moyen (purement républicain celui-là) qui, te voyant arriver dans son monde qui pour lui, est le futur du tien, se croit dans l'obligation, non sans être dénué d'amour de son prochain et d'une vrai volonté de faire preuve d'empathie, de t'inculquer le fonctionnement de tous ces objets du futur. Par exemple, j'ai eu la chance d'en connaître un m'expliquer à quoi servait un lave-linge, persuadé que dans mon pays du tiers-monde qu'est la France, ce genre d'objet n'arriverait chez nous qu'une 20aines d'années plus tard (true story comme dirait Barney!).
Ah l'Amérique, c'est surtout une richesse de diversité avant tout.... J'ai mis 2 cases dans mes propos, mais y a un grand nombre de tirroirs pour chacune d'elle à mon sens sans oublier la 3eme case, les immigrés ou autre afro-américains (qui s'ils ne sont pas mexicains catholiques pratiquants (ça reste des frères des protestants) n'auront pas le droit au titre WWE, faut pas déconner non plus!) ainsi que les axes transversaux entre ces différentes cases (par exemple l'afro-américain, ramifié mormon, texan pro-bush mais pas trop, mi-mexicain et mi-chinois d'origine, cultivé mais n'ayant étudié que la carte de l'Afrique et ne pouvant donc pas placé la France sur une carte).....

Ah mais je ne nie pas que la

Ah mais je ne nie pas que la WWE est totalement pro-républicaine. C'est une évidence que son message va dans ce sens, les McMahons sont profondément républicains assumés, et ne cherchent même pas à le cacher. Et comme tu le dis si bien et Axl le sous-entend aussi, c'est peut être même de l'opportunisme de VKM dans cette histoire, car le public neuneu/pro républicain a plus de chance d'apprécier le spectacle et de venir payer pour. Ca me semble complètement entrer dans l'équation, dans un pays ou les opinions politiques sont beaucoup moins tabous qu'en France. ^^

Objet lucratif

Merci pour les gentils mots! :D
Sur le fait que la WWE est là pour faire du fric, je l'ai bien compris. Mais d'une, ça ne doit pas nous empêcher de grincer des dents à l'occasion, sinon on dit Amen à tout ce qu'elle peut nous proposer, qu'il s'agisse de segments ultra-patriotiques, de séquences humoristiques débiles ou de promotion de ses films. C'est une critique récurrente, pourtant... Là-dessus, je veux juste préciser que je ne me place que rarement du point de vue des intérêts de la WWE, ce n'est pas vraiment mon problème. Je me place du point de vue du spectateur que je suis. Je sais que la WWE pense que ce qu'elle fait est justifié, sinon elle ne le ferait pas. N'empêche qu'il arrive assez souvent qu'elle m'irrite.
.
De deux, même en se plaçant de ce point de vue des stricts intérêts de la WWE — faire vendre, améliorer son image, etc. — je ne suis pas sûr à 100% que le Raw de lundi ait été un succès. Les Américains ont eu toute la journée de lundi pour réfléchir à Ben Laden et regarder dix mille émissions consacrées à son élimination. Le soir venu, des dizaines de chaînes ont diffusé des émissions spéciales sur ce sujet. Ceux qui, malgré cette abondante offre d'analyses et de commémorations ben ladeniennes, ont fait le choix de se brancher sur Monday Night Raw, voulaient justement, comme tu le dis, s'aérer la tête. Dès lors, pas sûr que de démarrer par 20 minutes sur le sujet dont tout le monde parle était une super idée.
.
Enfin sur ce passage de ton post: "Pourquoi ne surferait-elle pas sur les évènements extérieurs? Ca lui permet de faire du blé et de faire plaisir à son public, c'est quoi le problème?" => ben je pense justement que tout mon papier y répondait... Je ne conteste nullement à la WWE le droit d'aborder ce sujet, mais il me semble que la plus élémentaire décence aurait été de se contenter de la diffusion de la séquence de Cena à Extreme Rules et du "we got him" du Rock.

Quand on regarde la foule de

Quand on regarde la foule de lundi dernier, l'ambiance que ça a donné au match de championnat ou les chants qu'on a entendu, je me dis que la mise n branle de départ de show y a joué. Or cette ambiance a indiscutablement apporté quelque chose au show, donc je pense que 1) les spectateurs ont beaucoup apprécié ce qui a été dit 2) que les bookers ont eu raison de le faire d'un strict point de vue de l'ambiance et du résultat 3) que si il avaient moins surfé sur le trucs, ils passaient à côté d'un moyen très facile de faire de la "cheap ambiance" et que ça aurait été "stratégiquement" mal vu. Je peux me tromper et on ne saura jamais, mais je pense que je suis dans le vrai.

Cheap Miami Heat

Ce que tu dis aurait peut-être été juste ailleurs en une autre soirée, mais là c'était l'anniversaire du Rock à Miami! Le Rock est l'enfant chéri des fans de catch de la ville, et rien que le segment où il atomise Cole revêtu du maillot de Garnett aurait suffi à faire exploser la salle de bonheur, sans même parler de son Finally the Rock has come back home.

Je ne suis pas d'accord. Le

Je ne suis pas d'accord.
Le ME de milieu de show dont je parle opposait le Miz à Cena sans aucune intervention du Rock. La foule pouvait être raide dingue du Rock et n'en avoir rien à battre de Cena et Miz (c'est d'ailleurs exactement ce qu'on a vu à Mania avec comme résultat un match horrible, donc la réalité va plutôt dans le sens de ma démonstration :p ). Or là avec la mort de Ben Laden "exploitée" judicieusement par la WWE, le public était au top et a joué son rpole à 150% dans le match pour le titre WWE, s'enflammant beaucoup et intensément, et rendant de par la même ce match le meilleur des confrontation un contre un entre Miz et Cena.

Pas convaincu

Le public était chaud comme la braise pour ce match intervenu non pas au début de la soirée, immédiatement après le rappel du 11 septembre et la fête patriotique, mais après de longues célébrations du Rock, le héros local, venu claquer une longue promo pleine de cheap pop locale et glorifié par les plus grandes stars locales (LeBron et Wade, Pitbull etc) et nationales (Samuel Jackson et tutti quanti). De plus, c'est le public de Raw, venu voir un weekly, et qui obtient un WWE Title match overbooké avec John Cena dedans (rien à voir avec les mecs qui ont payé leur ticket pour Mania sachant d'avance qu'ils auraient ce match et déçus par son déroulement)! Dans ces conditions, 11 septembre et Ben Laden ou pas, le public aurait été au maximum de ses capacités.

Quand les CDC jouent au Nouvel Obs, je décroche...

Je suis totalement de l'avis de Silver sur ce coup, mais j'irai même plus loin: à mon humble avis Axl, tu sur-interprètes un poil trop ce qui s'est passé ce soir-là à Raw. Tous les stades des USA ont chanté l'hymne américain et célébré la mort de Ben Laden, responsable d'un des plus grands traumatismes des Américains (première fois qu'ils ont été attaqués chez eux quand même), alors quoi, tous les spectateurs de tous les sports US sont à la solde de la propagande bushiste?
.
Alors oui, ce n'est pas glorieux de célébrer la mort d'un homme, aussi maléfique soit-il, mais on peut comprendre leur soulagement à mon avis. Chanter l'hymne, dans la mesure où les Américains n'ont pas le même rapport que nous aux symboles nationaux comme tu l'as écrit dans ton article, ça ne m'a pas étonné outre mesure (je ne dis pas que j'ai aimé voir ça: je dis juste que ce n'était pas étonnant) et ça a été l'occasion de revoir Lilian Garcia. ^^
.
Globalement, et tu le sais, je suis assez mal à l'aise quand on mélange politique (encore plus dans le cas présent, vu qu'on parle de guerre) et catch, ce dernier étant un spectacle qui (et je ne dois pas être le seul) permet justement de ne pas avoir à penser aux problèmes du monde réel le temps d'un show. Du coup, j'ai du mal à accrocher à ces articles qui veulent "décrypter", pour utiliser un mot à la mode, le soi-disant lavage de cerveau que VKM tente de nous faire. Entendons-nous bien: évidemment que le fait que VKM soit très conservateur a une influence dans la façon de gérer son entreprise et de faire communiquer sa boîte et ses employés. Mais je trouve franchement que la WWE n'a pas tant que ça insisté sur la mort de Ben Laden dans son show, du moins elle ne l'a pas fait autant que je le craignais (parce que connaissant VKM, c'était inévitable), et c'est déjà pas mal.
.
Au final, cet article m'a inspiré cette réflexion: "Scoop: la WWE et Vince McMahon sont des Républicains conservateurs, et commentent l'actualité de façon biaisée!" Eh bien moi aussi, j'ai un scoop: on la savait déjà. ;)
.
++

Caricature...

Kovax, je comprends que tu n'aimes pas le mélange des genres catch/actu mais à chaque fois que le sujet revient tu tentes de démonter des arguments... qui n'existent pas ! Axl n'a jamais dit que "les spectateurs étaient des propagandistes", il n'a pas parlé de "lavage de cerveau"... On ne peut pas débattre sereinement quand on fait dire à son interlocuteur ce qu'il n'a pas dit pour pouvoir mieux le contredire après, c'est une méthode populaire chez les polémistes télévisuels mais c'est particulièrement agaçant et surtout inefficace.

Explication

Je ne cherche pas à démonter l'argumentaire d'Axl: il a bossé pour faire cet article, et je respecte ça, de la même façon que je respecte son opinion, d'autant qu'en plus, elle n'est pas si éloignée que ça de la mienne. ;)
.
Tout ce que j'ai fait dans mon commentaire, c'est exprimer un ressenti à chaud, épidermique, rédigé dès la fin de ma lecture de cet article. C'est en ce sens que je réagis, parce que oui, lire un article qui retrace les grandes lignes de la politique extérieure et militaire des USA dans un article d'un site de catch, ça me gave autant que de voir le Rock et Cena célébrer la mort d'un terroriste. Ni plus ni moins.
.
Je n'essaie de démonter ou de caricaturer personne, pas plus que j'essaie de faire dire à Axl des choses qu'il n'a pas écrites. Je tenais juste à communiquer mon malaise sur ce genre d'articles, qui ne font qu'appuyer sur un défaut que je connais déjà chez VKM et la WWE, et que je subis déjà quand je regarde ce genre de segments, c'est tout.
.
En espérant ne pas t'avoir "agacé" dans ma réponse. ;)
.
++

Ca roule

Et tu ne m'as pas agacé, et d'ailleurs je n'aurais rien dit si tu t'étais contenté d'expliquer ton point de vue comme ça, de façon claire et limpide ; nul besoin d'essayer de renforcer l'argumentation en faisant dire à Axl qu'il a parlé de lavage de cerveau alors que ce n'est pas le cas, là c'est de la caricature et ça ne peut que se retourner contre toi, la preuve ! ;)

Incompréhension

"alors quoi, tous les spectateurs de tous les sports US sont à la solde de la propagande bushiste?" => heu.... non.
.
'on peut comprendre leur soulagement à mon avis" => heu.... oui.
.
"Globalement, et tu le sais, je suis assez mal à l'aise quand on mélange politique (encore plus dans le cas présent, vu qu'on parle de guerre) et catch" => ben ça tombe bien, moi aussi. Etrangement pourtant ton malaise ne porte pas sur le fait que la principal fédé de catch fait 20 minutes de politique dans son principal show, mais sur le fait que j'en parle dans un article d'un site consacré à l'actu de la WWE...
.
"Au final, cet article m'a inspiré cette réflexion: "Scoop: la WWE et Vince McMahon sont des Républicains conservateurs, et commentent l'actualité de façon biaisée!" Eh bien moi aussi, j'ai un scoop: on la savait déjà. ;)" => Scoop: ce n'est pas le point central de l'article, et en plus tout le monde ne le savait peut-être pas ;-)

Réponse

""alors quoi, tous les spectateurs de tous les sports US sont à la solde de la propagande bushiste?" => heu.... non."
==> Dans ce cas, pourquoi voir dans le segment de l'hymne et du début de la promo du Rock un signe de propagande, là où je ne vois qu'un patriotisme exacerbé, certes un peu too much mais encore une fois largement prévisible quand on connaît la façon de penser du patron?
.
""Globalement, et tu le sais, je suis assez mal à l'aise quand on mélange politique (encore plus dans le cas présent, vu qu'on parle de guerre) et catch" => ben ça tombe bien, moi aussi. Etrangement pourtant ton malaise ne porte pas sur le fait que la principal fédé de catch fait 20 minutes de politique dans son principal show, mais sur le fait que j'en parle dans un article d'un site consacré à l'actu de la WWE..." ==> J'en avais parlé dans la tribune le lendemain de ce Raw: oui, ça m'a gavé que la WWE prenne autant de temps d'antenne pour évoquer la mort de Ben Laden, tout comme toi. Le truc, c'est que même si ça m'a gavé, ça n'a pas été une surprise non plus, encore une fois parce que je sais que la WWE est tenue par un Républicain militant. Je le répète: je SAVAIS qu'on allait avoir droit à ce genre de segments, je SAVAIS que je n'allais pas aimer (et ça a été le cas), mais c'était quand même prévisible, bon sang! Alors pourquoi s'en étonner? Comme je l'ai déjà écrit, finalement ils y ont même été moins forts que ce que je craignais, comme quoi... Alors oui, j'ai déjà communiqué sur mon malaise sur le traitement de l'actu par une fédé de catch, mais je l'ai fait sur la tribune, désolé de ne pas avoir fait part de ma fine analyse de la géopolitique mondiale en une du site hein :p
.
""Au final, cet article m'a inspiré cette réflexion: "Scoop: la WWE et Vince McMahon sont des Républicains conservateurs, et commentent l'actualité de façon biaisée!" Eh bien moi aussi, j'ai un scoop: on la savait déjà. ;)" => Scoop: ce n'est pas le point central de l'article, et en plus tout le monde ne le savait peut-être pas ;-)" ==> Je sais bien que ce n'est pas le point central de l'article, j'ai également lu toute l'analyse historique de la politique extérieure américaine au cœur de ton papier. ;) La question est: est-ce la place des CDC pour en parler? Tu me diras que c'est ton site et que tu fais ce que tu veux, et tu auras bien raison. Tu me diras aussi que ce n'est pas la première fois, et c'est vrai. Mais je préfère quand les CDC traitent l'actualité et les questions de société quand elles touchent vraiment le catch (comme dans le cas des catcheurs noirs par exemple, qui est un excellent papier), que lorsqu'ils découvrent régulièrement que la WWE est dirigée par un Républicain et que dans un pays où règnent les lobbys, VKM essaie de propager sa vision conservatrice du monde. Encore une fois, c'est le propre de tous les programmes de divertissement (films, livres, bédés, séries, jeux vidéo peuvent également être analysés par le prisme de la vision du monde de leur auteur), et s'étonner de ce genre de procédé encore maintenant est à mon humble avis assez naïf, et je ne pense pas que ni toi, ni les lecteurs des CDC soient assez naïfs pour se faire embrigader aussi facilement que VKM l'espère peut-être. Paradoxalement, cet article, même si je ne lui trouve pas d'utilité, prouve au moins ça! ;)
.
++

Juste une question

Où vois-tu de l'étonnement dans mon article? Je n'y vois que de l'irritation, perso. Je n'ai pas été plus surpris que toi par le traitement de cette affaire. Si demain y a un fait divers dégueu qui fait la Une des médias, Sarko va nous pondre une loi dans l'heure. Ca ne me surprendra pas, mais ça m'énervera. Ben là c'est pareil.

Vous êtes pointilleux, ce matin! :D

C'est une façon de parler, c'est tout. C'est juste que je trouve que ce genre de sujet se prêterait bien mieux à un podcast ou un post sur le forum, plutôt que de sortir ce genre de papier à chaque fois que la WWE montre plus que d'habitude son visage conservateur. Je sais pas... Ça m'énerve juste de voir ce genre de papier (pas à cause de la qualité du truc hein, c'est très bien écrit, pas de souci là-dessus, entendons-nous bien!) alors que je préfère rester dans le côté léger du catch. Tu me répondras qu'il est normal de parler aussi des sujets sérieux, et tu as raison, mais dans le cas présent, j'ai déjà assez subi les segments de ce Raw pour apprécier de me prendre une deuxième couche ici... J'écris de manière un peu décousue là, et je pense que ça passerait mieux dans un podcast, mais l'idée est là: je suis mal à l'aise avec ce genre de sujet, voilà tout. :)
.
Encore une fois, que personne n'y voit de la malveillance ou une volonté de ma batte avec toi (d'autant que mon opinion est proche de la tienne: ce serait d'autant plus idiot de se battre! ^^), c'est juste l'expression de ce malaise que je tente péniblement de coucher sur mon clavier.
.
++

Je veux pas faire dévier la discussion

en une sorte de "conférence de rédaction" (surtout qu'on en a jamais fait).

Mais je ne suis pas d'accord avec tes objections sur le format choisi (traiter ça dans un podcast ou un post sur le forum).

Pour moi (en tant de mec qui lit les CDCs avant tout mais aussi qui y écrit et met même parfois les mains dans le cambouis de la rédac), l'originalité du site vient justement de sa distance critique et du fait que même quand on tient des discours sérieux et passionnés sur un show, on ne peut pas s'empêcher de soit sortir une vanne ,soit sortir un commentaire à la con qui prouve que tout ça c'est que de l'entertainment et que ce n'est pas une question de vie ou de mort mais un truc plus important que ça - un peu comme quand Ric flair montait sur la troisième corde à la grande époque, il ne pouvait pas s'empêcher de faire un clin d'oeil au public, histoire de lui faire comprendre que lui aussi savait ce qui allait se passer -. Alterner le sérieux (et là, on est dans le très sérieux au vu du sujet) et le léger, c'est la marque de fabrique des CDCs et, allez, lâchons le mot comme si on se la pétait un peu, l'identité du site sur le web.

C'est ce genre d'articles qui fait qu'on a pas forcément et uniquement les mêmes lecteurs que ceux d'autres sites (bien foutus par ailleurs) qui parlent de catch (en français ou pas) sur le web et c'est vraiment important qu'on en publie de temps en temps (surtout que même si l'article peut te paraître avoir une place démesurée aujourd'hui, à la fin de la semaine, avec le flux continu des reviews, il fera partie des archives et ne sera plus qu'une pépite parmi d'autres à trouver dans nos archives)

Clarification

Je n'ai rien contre les articles sérieux, le truc qui me gêne dans cet article en particulier c'est qu'il sur-interprète à mon avis les segments du Raw du 2 mai, c'est tout.
.
Bien au contraire, il y a des sujets sérieux qui m'intéressent et qui m'ont fait accrocher aux CDC (qui est le seul site de catch que je lis avec le blog de Kevin Eck, découvert ici ^^). Pour prendre un exemple concret, l'article sur la place et le traitement des catcheurs noirs à la WWE me semble bien plus à sa place, car il parle de l'actualité et de questions de société qui ont une incidence directe sur le spectacle que je regarde toutes les semaines: ça, ça me touche plus que cet article par exemple.
.
Comme je l'ai écrit en titre de mon premier comm', c'est quand les CDC s'attaquent à des sujets qui les dépassent (au sens où ils dépassent le catch hein, n'y voyez pas une pique de ma part) que je suis plus mal à l'aise. Encore une fois, je n'ai pas besoin de cet article, qui malgré toutes ses qualités (et je le répète, Axl a fait du bon boulot et je ne suis pas si éloigné de son opinion que vous semblez le croire) s'échine à souligner quelque chose qu'on sait déjà tous (du moins je l'espère ^^): la WWE est dirigée par un Républicain cocardier au patriotisme bêlant et comme on peut s'y attendre, du coup, la communication de sa boîte s'en ressent. Encore une fois, décrypter le message contenu dans une œuvre d'art ou un divertissement par le prisme de son auteur/maître d'œuvre, on peut le faire, mais ça ne semble pas dans ce cas très adéquat, d'autant que je trouve que le Raw n'a été pas aussi lourd que je le craignais en ce qui concerne la mort de Ben Laden, contrairement au cirage de pompes du Rock, qui lui a bien failli me faire zapper, comme quoi! :D
.
++

pour ce type d'article!

"il sur-interprète à mon avis les segments du Raw du 2 mai, c'est tout."

pour moi, cette intervention n'est pas claire. Je vois pas ou l'auteur sur-interprète dans cet article?

"Pour prendre un exemple concret, l'article sur la place et le traitement des catcheurs noirs à la WWE me semble bien plus à sa place, car il parle de l'actualité et de questions de société qui ont une incidence directe sur le spectacle que je regarde toutes les semaines"

Pour moi, le patriotisme exacerbé et l'accent républicain de la WWE, soulignés dans cet article, sont finalement des aspects qui sont dans l'actualité et par ailleurs, selon moi, sont aussi des questions de société, et qui ont aussi une incidence directe sur le spectacle qu'on regarde (tout pareil quoi :) ). Essaye d'imaginer le même spectacle dirigée par un descendant des blacks panthers juste pour voir ;)

Je respecte ton opinion Kovax d'autant que tu es un excellent rédacteur des CdC, mais je tenais pour ma part à réagir pour encourager au contraire les CdC a rédiger des articles de fond de ce type qu'ils soient objectifs ou subjectifs car :
- et d'une, ça change des reviews relativement classiques sur les shows (même si ceux des CdC sont de haute volée par rapport à la concurrence :) )
- et de 2, ça me cultive (ce qui ne me fait pas de mal et ce qui me permet de justifier auprès de ma femme que je puisse autant m'intéresser au catch sans bouffer du "gros crétin inculte juste capable de me féconder" chaque fois qu'elle me voit bloquer sur les photos de Kelly Kelly!) c'est dit!

Je te réponds avec plaisir...

... Mais je commence à être fatigué de devoir me justifier toutes les deux phrases, alors ce sera la dernière fois, parce que j'en ai un peu marre de passer pour le rabat-joie de service qui ne veut pas discuter de choses sérieuses de temps en temps. ^^ C'est d'ailleurs typiquement la raison pour laquelle j'écrivais que ce genre de sujets serait mieux traité dans un podcast. ^^ En ce qui concerne le côté "sur-interprétation", je te renvoie au commentaire de Julius de ce même article: je ne trouve vraiment pas que ces segments méritent autant d'attention, c'est tout. Et j'ajoute juste que parler de l'incidence de la politique dans le catch, ce n'est pas tout à fait pareil (et ça m'intéresse plus, en fait ^^) que de parler de la façon dont les shows de catch traitent la politique: c'est évident que quel que soit le bord de la fédé, elle le fera mal, parce que ce n'est pas son job, tout simplement, il n'y a rien de surprenant à ça.
.
++

"surfer sur un phénomène

"surfer sur un phénomène positif de la manière la plus efficace possible pour faire sa promotion, fut-elle simpliste, faire plaisir à son public, se remplir les poches du fric de gens qui repartent heureux d'avoir payé"
>> Je suis tout à fait d'accord avec cette phrase.
Tout ce que la WWE veut c'est l'argent des gens qui viennent et des pubs. Franchement quoi de plus porteurs à ce moment là que la mort de Ben Laden? Alors aussi déplacé que cela puisse être, fêter sa mort à rapporté des ratings de fous à Raw et un pur feel good "patriotique" moment aux américains présent dans la salle, comme le prouve les chants USA. Et quand les gens sont heureux, ils consomment, puis ils vont acheter le nouveau T-shirt collector totalement moche, puis ils reconsomment.
.
Sinon j'ai beaucoup aimé cet article parce qu'il m'a appris certaines choses, ce qui est toujours agréable.
D'ailleurs ta phrase pour relancer l'attention du lecteur est bien placé, c'était à peu près à ce moment là que j'avais commencé à lâcher.

Connexion utilisateur

What's up?



12 janvier

Les Awards s'empilent en une, ils ont soif de vos commentaires! Venez aussi voter pour désigner la ceinture du plomb 2017, et n'oubliez pas que les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Aimez-nous sur Facebook!

Suivez-nous sur Twitter

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin