Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Entre espoir et consternation

L’avantage quand tu as touché le fond, c’est que tu ne peux pas tomber plus bas.

Aphorisme populaire et judicieux

 

C’est un drôle de choix cornélien qui est proposé à notre pétulante et impétueuse rédactrice. Alors que la raison lui impose de ne plus croire une seule minute en la volonté de la WWE de faire renaitre de ses cendres une division féminine moribonde, son cœur persiste à imaginer qu’une rédemption de la famille McMahon est encore possible. Rêvons un peu avec elle.

 

 

Un allumé du bulbe qui traine avec un géant taré et masqué ou un type qui frappe les spectateurs sans raison, le choix cornélien d'AJ est aussi des plus complexes.

 

 

Smackraw, le supplément Divas

 

 

Le sous-titre de ce papier résonne certainement comme un symbole pour certains d’entre vous. Celui de ces temps pas si lointains où le feu sacré nous animait chaque jour que Vince fait, cette époque bénie où je n’hésitais pas à mettre régulièrement toute mon énergie au secours d’une cause perdue et dont tout le monde ou presque se contrefoutait et se contrefout toujours : le traitement de la division féminine de la WWE. Mais cet âge d’or est bel et bien révolu. Oh bien sûr, quelques fous veulent comme moi encore y croire, mais il faut admettre que le spectacle offert ces dernières années par les nanas est tellement affligeant et les perspectives de lendemains chantants si faibles, que les derniers croyants ont déserté les bancs des lieux de culte consacrés aux Divas. Moi-même, pourtant pratiquante depuis ma naissance, je sens que la foi m’abandonne, à l’inverse de celle qu’il ne faut plus appeler Diam’s, mais Mélanie Allah Akbar. Depuis quand n’avais-je consacré un article, ou même un long développement dédié à ces filles qui combattent tant que bien mal, dans l’indifférence générale ? Une éternité.

 

 

Riez, riez tant que vous pouvez. Vous jouerez moins les fiers quand elle viendra piquer le pain au chocolat de Jean-Marie Lepierre, huit ans, Français de souche depuis la Gaule Romaine (NDA : on trouve déjà des Lepierrix aux côtés de Vercingétorix à Gergovie). Après le pain des Français, leur pâtisserie ?

 

 

Déréliction ou renouveau, déliquescence et renaissance, ce sont des termes récurrents dans tous les papiers traitant du catch féminin de la fédération de Stamford ; enfin, surtout sur les Cahiers du Catch. À force de répéter toujours la même chose, il faut  faire preuve de style. Ce vocabulaire illustre aussi à merveille l’ambiguïté qui nous anime au moment de traiter de ce sujet. Entre espoir et consternation. Lorsqu’on y croit encore, on se désole des calamités scénaristiques dans lesquelles sont empêtrées les meilleures Divas du roster, mais on se dit que les qualités intrinsèques des jeunes filles en question finiront bien par crever l’écran. Et on guette minutieusement tous les signaux que la WWE pourrait envoyer en ce sens. On pleure la pauvreté technique affichée par les plus nulles, mais on veut se persuader que tel ou telle nouveau coach saura extraire la substantifique moelle catchesque de ces handicapées des rings. Et on est à l’affut du moindre détail qui accréditerait cette thèse farfelue. Mais rien ne vient. Jamais. Ou alors si peu.

 

 

Certains affirment avoir entrevu ces deux-lá réaliser des progrès in ring. D'autres sont persuadés qu'Elvis n'est pas mort.

 

 

Une division en faillite

 

Inutile de le nier, depuis le départ de Michelle McCool, la division féminine part à vau-l’eau et se noie dans un océan de nullité, la digue de la médiocrité ayant cédé le jour où la championne a décidé qu’elle avait mieux à foutre que de se promener à moitié à poil sur les rings du monde entier. Comme on la comprend. Layla aurait peut-être pu reprendre le flambeau de la blonde et longiligne madame Taker, mais même de cela, je n’en suis pas certaine. Nous ne le saurons de toute façon jamais, la piquante brune s’étant gravement blessée alors que tous les regards convergeaient vers l’Anglo-Marocaine. Orphelines des deux éléments qui, ne vous en déplaise, tenaient la catégorie qui nous intéresse aujourd'hui sur leurs frêles épaules, la division s’est perdue corps et âme.

 

Depuis le départ de Michelle McCool, en mai 2011, la ceinture de Championne WWE a été successivement détenue par Kelly Kelly (durant 104 jours), Beth Phoenix (204 jours), Nikki Bella (6 jours), puis par Layla, pour fêter son retour de blessure. Sans qu’aucun de ces règnes ne soulève le moindre enthousiasme. Beth Phoenix aurait certainement pu apporter un vent de fraicheur, mais son règne est arrivé bien trop tard pour que la Glamazon inverse la tendance. Pire encore, elle a même dû assumer in kayfabe le manque de compétitivité du vestiaire peuplé de gros seins siliconés, en affirmant que, faute d’opposition, elle demeurerait Championne pour l’éternité. Évidemment, l’éternité est un concept qui n’a pas de sens à la WWE, mais le symbole était fort, et reflétait sûrement les sentiments les plus profonds qui animaient alors la meilleure catcheuse de la fédération de Stamford. Hasard ? C’est peu ou prou depuis cette déclaration que les défenses de titre, en pay-per-view comme en shows hebdomadaires, se sont faites de plus en plus rares. Et à WrestleMania XXVIII, les filles durent se contenter une fois de plus d’une sorte de match « comédie » insipide qui vit les gentilles Kelly Kelly et Maria Menounos vaincre sans péril donc sans gloire les méchantes Beth et Eve Torres. Sa ceinture, la Glam la perdit lors d’un simple épisode de Raw, défaite par la terrifiante Nikki Bella, à l’issue d’un Lumberjill Match de triste mémoire. Depuis, elle a turné, dans l’indifférence générale, et a fini par jeter l’éponge puisque Beth serait sur le chemin du départ, si l’on en croit notre fouineur de news attitré, le sémillant She Mamuse. Puis, Layla a repris du service en s’adjugeant immédiatement le titre, pour un règne de 140 jours dont personne ne se souvient.  

 

 

      

Les Divas sont en permanence contraintes de veiller à leur apparence.  Ici, AJ s'assure que son déodorant tient le coup.

 

 

Raconte-moi une histoire

 

Si le bilan in ring des femmes est aussi pauvre que le jeu de l’Olympique de Marseille, que dire de l’indigence scénaristique qui frappe leur catégorie aussi durement que la crise financière en Grèce ou au Portugal ? Depuis les Divas of Doom, les filles se débattent comme des gueuses pour tenter d’attraper au vol les rares et maigres bouts de pain sec que leur jettent de temps à autre les bookers. Aux abonnés absents depuis des mois, l’équipe créative en charge de l’écriture des storylines consacrées au beau sexe ne prend même plus la peine de faire semblant d’avoir le commencement d’un début d’idée. La dernière fois qu’ils se sont essayés à la feud au long cours, c’était lors du tristement célèbre épisode intitulé « Natalya pétomane » ; on leur saurait presque gré d’avoir jeté l’éponge, même si cette délirante aventure aura au moins permis aux Cahiers du Catch de multiplier les vannes et les vignettes faites de « prout » et de « lol, elle a pété, ça sent mauvais », indispensables à la survie humoristique de notre site. Résultat ? Sans matière première, les Divas errent comme des âmes en peine et profitent comme elles le peuvent (et souvent mal) des maigres minutes qu’on leur accorde quand il s’agit de boucher les trous d’un Raw de trois heures qui s’étire en longueur, ou lorsqu’il faut programmer une salutaire pause pipi en pay-per-view. Les profils de chacune sont de plus en plus mal définis (le face turn récent de Beth Phoenix en est un bon exemple, pour ne pas évoquer les changements de personnalité répétés et subits d’Alicia Fox), et les meilleurs éléments du roster semblent baisser les bras. Kelly Kelly a bouclé ses valises valises, les Bella Twins nous ont quittés, et Beth serait donc sur le départ. Ajoutez à cela que nombre de bonnes techniciennes végètent dans le roster (Tamina a disparu, AJ se débat dans un nouveau rôle de GM qui lui sied de moins en moins et Naomi roule du cul en rythme pour accompagner les entrées de Brodus Clay), et vous aurez un tableau assez précis de l’état dans lequel est plongé le vestiaire des nanas : un coma profond, que l’on jugerait quasi irréversible.

 

 

Le nouveau gimmick de Natalya est en ce moment testé en house show. Elle ne pète plus, mais récite l'alphabet en rotant!

 

 

Touche d’espoir

 

Malgré ce constat accablant, les plus optimistes (ou naïfs) d’entre nous auront cru déceler ces dernières semaines un léger regain de forme qui pourrait être encourageant si les bookers persistent en ce sens et ne laissent pas fondre les débuts de storyline entrevus comme neige au soleil. Vous me rétorquerez peut-être qu’il m’en faut peu pour me remettre à espérer, mais avouez tout de même que nous avons droit depuis quelques épisodes à ce qui était devenu une denrée si rare qu’on n’hésitait plus à parler de pénurie : une histoire. Je me contente sûrement de peu, mais j’admets sans fard mon plaisir à voir le personnage d’Eve évoluer en douceur, feignant le face turn pour mieux surprendre ses adversaires, et ayant vraisemblablement ourdi quelque complot pour se débarrasser de l’encombrante Kaitlyn et s’emparer de façon indue d’un titre de Championne qui ne lui tendait pas naturellement les bras. La storyline du moment tourne donc autour de l’identité du mystérieux agresseur de la bodybuildeuse, ce qui est un bon début. Au moins nous narre-t-on une suite cohérente d’événements, et c’est là l’essentiel. Notre curiosité est piquée, nous attendons maintenant la suite du feuilleton en croisant les doigts pour que la WWE ne trahisse pas à nouveau la confiance fragile que nous lui accordons.

 

 

- J'ai une super idée de storyline, Ted. Alors voilà, l'agresseur ne serait autre que Sara Del Rey, et cette histoire servirait de prétexte à ses débuts! Elle commencerait par me prendre la ceinture, puis deviendrait la coach à l'écran des toutes les faces du roster, ce qui créerait une feud au long cours entre...

- Je t'arrête tout de suite Eve, Mister McMahon a une idée de storyline encore meilleure!

- Ah, super, il s'agit de quoi?

- Tu fais voir un peu plus tes seins et tu roules du cul en marchant! Tu sais faire des huits avec ton boulard?  

 

 

Une caution technique synonyme d’espérance

 

L’autre raison d’espérer (oui, il y en a deux !) est à chercher du côté de la signature de Sara Del Rey, quasiment passée inaperçue alors qu’elle pourrait bien être la meilleure nouvelle de l’année pour ces demoiselles trop souvent délaissées. Pour ceux qui ne la connaissent pas, précisons que cette jeune femme de 31 ans était une des plus fines techniciennes du circuit indépendant sur les rings duquel elle a trainé ses culottes de cuir, notamment à la Shimmer, la Chikara ou encore au sein de la ROH. Ajoutez à cela quelques piges effectuées au Japon ou au Mexique, et vous aurez un panorama assez complet des qualités de celle qu’on ne surnomme pas The Queen of Wrestling pour rien.

 

 

- Sa… Sarah Connor ?

- Non, Sara Del Rey, connard.

 

 

Ce qui est particulièrement intéressant dans cette signature qui est désormais tout ce qu’il y a de plus officielle, ce sont les fonctions dans lesquelles nous devrions voir évoluer Sara Del Rey. En effet, la brune au visage sévère n’a pas été recrutée pour briller sur les rings de la WWE, mais pour former les Divas, ce qui me semble être une très bonne nouvelle dans la mesure où les décideurs de Stamford paraissent enfin avoir pris conscience du déficit technique dont souffre sa division féminine. Ce qui est de bon augure pour la suite, d’autant plus qu’on a vu ce que pouvait donner un vrai match de catch entre deux excellentes athlètes à l’occasion du récent duel ayant opposé Beth Phoenix à Natalya à SmackDown, match de l’année sans contestation possible.

 

 

Je suis aussi technique que Natalya! Comment? Vous ne me croyez pas? Tenez, la preuve. Mppffffffff....

PROUUUUUUUT!

 

 

Une tête de mule sexiste nommée Vince Kennedy McMahon

 

Les signaux positifs envoyés par Stamford, si intéressants qu’ils puissent être, auront cependant du mal à résoudre ce qui s’apparente à un vrai problème de fond de la WWE. Car le souci n’est pas spécialement de convaincre les bookers d'exécuter correctement leur travail et les filles d’avoir un entrainement digne de ce nom. Non, le plus dur sera de faire changer d’avis cette tête de bois de Vince McMahon, car il semble bien que le principal blocage soit à rechercher du côté du Chairman en personne. C’est d’ailleurs Stephanie elle-même qui avait expliqué le nouveau credo de son papa concernant le traitement de la composante féminine du roster, dans une interview shoot passionnante donnée en compagnie de son Triple H de mari, il y a de cela quelques années. Désireux de tourner la page de l’Attitude Era, le message du boss à ses équipes avait été alors on ne peut plus clair et concis : les conneries avec les gonzesses, c’est terminé. Exit, donc, les strip-teases un peu trop appuyés, les séances de sexe en public, les Divas contraintes de marcher à quatre pattes sur un ring en aboyant, ou les matchs dont le but n’était autre que de révéler l’anatomie avantageuse de ces avenantes jeunes personnes. Ce tournant salutaire, ce n’est pas moi qui m’en plaindrais. Le problème, c’est que les bookers (et assurément Vince lui-même) ont confondu « histoires graveleuses et dégradantes » et « histoires tout court ». Ils n’ont pas su, ou plus certainement n’ont pas voulu aller vers un catch tout simplement débarrassé de ses scories machistes et humiliantes, mais donnant la part belle aux storylines simples et efficaces. Pour faire court, l’ordre « les conneries avec les gonzesses, c’est fini » a été interprété (ou devait l’être) comme un sec et sans appel « les gonzesses, c’est fini ». Autrement dit, il est vraisemblable que tous les timides progrès récemment entrevus ne dépassent pas le cap du énième espoir déçu, si Vince ne révolutionne pas en parallèle sa vision de la Diva parfaite : une potiche bonasse en maillot de bain, qui parle le moins possible et ne catche guère plus. Ce n’est pas gagné. 

 

 

Elles ne parlent jamais et catchent encore moins. Conclusion? Elles devraient bientôt s'attaquer à la ceinture de Diva Champion!

 

 

 

Le MMA est-il l’avenir des Divas ?

 

C’est une certitude, un poncif que tous les lecteurs partageront certainement : la division féminine de la WWE a cruellement besoin de se payer une cure de jouvence, un shoot de collagène, une régénération totale. Et cette révolution que j’appelle de mes vœux passe probablement par une nouvelle politique de recrutement des Divas appelées à officier sur les rings de la fédération de Stamford. Sara Del Rey qui forme Kelly Kelly, cela s’apparente furieusement à un pansement collé sur une jambe de bois. Certes, tout progrès technique est bon à prendre, mais on ne transforme pas une gymnaste ou un simple top modèle en une artiste du combat entre quatre cordes. Les têtes chercheuses pourraient s’inspirer de ce qui semble être une nouvelle orientation de la division masculine, et aller chercher les talents où ils se trouvent, à savoir sur le circuit indépendant, étant entendu que la différence de niveau entre la TNA et la WWE n’est pas à ce point si flagrante, contrairement à ce que certains voudraient nous faire croire.

 

 

Brooke Testmachair, avenir de la WWE ? On lui conseillera de lorgner du côté de Playboy, y’a déjà un surstock de bonasses surgonflées à Stamford.

 

 

Mais au fond, et ce sera ma conclusion, ne serait-il pas plus efficace de repenser complètement l’approche des combats féminins ? Ne gagnerait-on pas en crédibilité et en spectacle en allant chercher des filles au profil de fighteuses qui en ont dans la culotte et qui peinent parfois à s’imposer dans l’univers très machiste des Arts Martiaux Mixtes (prononcez-le à l’envers, ça fait MMA !) ? L’idée pourra vous paraître saugrenue, mais pour ma part, je signerais des deux mains le recrutement d’une athlète aussi talentueuse et charismatique que Ronda Rousey, pour ne citer qu’elle. Pour ceux qui ne la connaissent pas, cette ravissante jeune fille est en train de tout renverser sur son passage à StrikeForce, une des principales fédérations de ce sport fait de finesse, d’amour de son prochain et de patates dans la tronche. À seulement 25 ans, cette ancienne judoka médaillée d’argent aux championnats du monde de 2007, et de bronze aux JO de Pékin l’année suivante, cette combattante née s’est reconvertie avec succès. Jugez plutôt : elle totalise déjà six victoires en autant d’affrontements, toutes obtenues par abandon de son adversaire dès le premier round ! C’est simple, son armbar est devenu un modèle du genre, et je serais ravie de la voir infliger les pires supplices à nos mannequins trop maquillées pour être vraiment crédibles entre quatre cordes. Lorsque l’on sait que Ronda Rousey excelle micro en main et brille dans l’art si délicat du trash talking, on se prend à rêver d’un gimmick de sportive heel qui déboulerait dans un roster remanié et mieux entrainé !

 

 

Ronda dispose également d’un potentiel commercial non négligeable : elle serait sur le point de signer un contrat en or avec la célèbre marque « kleenex », prête à faire de la jeune fighteuse son porte-étendard ! She Mamuse, remonte ton pantalon, le papier n’est pas tout à fait terminé, merci.

 

 

Certes, je rêve éveillée. Ronda ne signera pas. Trop douée, trop jeune, sa carrière sportive n’est pas terminée puisqu’elle commence à peine ! Mais les pionnières du fight, qu’elles se nomment Gina Carano ou Cristiane Santos, pourraient bien se lasser de risquer leur nez à chaque combat et accepteraient éventuellement avec plaisir de passer des rings octogonaux où on se fait bobo, à ceux de Stamford où l’herbe est un peu plus verte et surtout plus paisible. Après tout, la WWE n’ignore plus le MMA, les passerelles existent déjà entre les disciplines, et Vince sera peut-être tenté par un grand virage de sa division féminine ! À moins que la mort lente à laquelle nous assistons le satisfasse pleinement, ce qui ne me surprendrait pas outre mesure.             

J'aime regarder les filles

Pas mal de comms, c'est bien la preuve (hautement scientifique !) que les fans de catch aiment aussi le catch féminin.
.
Il y a quelque chose de frustrant dans tout ça en plus, c'est qu'il ne faudrait vraiment pas grand chose pour que ce soit mieux. Prenons Kaitlyn par exemple ; elle a début à NXT sans aucune expérience, mais elle est quand même plus costaud que la moyenne, elle a un passé de bodybuildeuse, avec un peu d'effort on aurait sans doute pu lui apprendre 2-3 prises un peu stiff, pas forcément les trucs les plus techniques mais de quoi lui donner un arsenal convenant à son style. Elle pourrait être un genre de Sheamus je pense, une fortiche rigolote qui aime la bagarre et ne se prend pas la tête ; on en est très loin hélas.
.
Alors on attend, avec les jeunes recrues en développement et une coach de haut niveau on peut penser qu'il y a quand même de l'ambition. Peut-être...

excellent

tres bon article maco. Par contre je dirai que le declin a commencé un peu avant la fin de la periode attitude. Juste apres le depart de Trish, Lita, Stacy, torrie.
Apres y'a eu maria, victoria, Mickie, Jillian Hall, Candice, Melina.
*
En fait si on fait le compte y'a eu beaucoup de departs et tres peu d'arrivee. C'est ca aussi le souci, a la bonne epoque elle devait etre 15-20 (en comptant les valets), maintenant il doit en reste quoi ? 8 ?
Et le constat est le même coté TNA, les knockout etait un attrait de la tna, depuis que y'a hogan, la division se casse la gueule.
Nan mais serieux, quelle idee de faire un titre tag feminin ....
*
C'est dommage parce que le catch feminin, quand il est bien pratiqué est pas mal. Beaucoup moins bourrin que les mecs (normal), un peu plus technique, un peu plus hifly .... et puis bon on va pas se leurrer, on est plus tolerant sur le niveau in ring, surtout quand les plastiques sont flatteuses :)
Quand je pense qu'on aurait pu avoir une super feud à la hbk-bret entre nathalia et beth. Putain un iron woman a mania ca l'aurait fait.
*
D'ailleurs je savais meme pas que Beth etait passée face. Faut dire que quand y'a des matchs c'est du tag, et je comprend jamais pourquoi ils melangent tous les alignements :(
*
Enfin bon niveau storyline c'est la misere globale a la wwe. Cote garcon a part l'histoire pourrie de mariage aj/bryan, y'avait pas vraiment de background aux affrontements Punk/Bryan.
*
Pour ce qui est de l'avenir, le petit HHH a 3 filles, j'espere que d'ici a ce qu'elles soient grandes, il va faire le max pour qu'elles aient un bel ecrin où briller, mais aux dernieres nouvelles il se concentre sur la division tag et n'en a rien a foutre des nanas.
Pour les clichés tu as malheureusement oublié le catch dans la boue. D'ailleurs j'ai jamais compris l'interet, encore dans du lait je pourrai imaginer (j'ai l'esprit tordu), mais la boue ....
*
Mais bon je desespere pas, un jour la wwe arretera ses conneries et montera un show weekly avec des cruiserwieght et un avec des divas.
Ils pourraient tres bien mettre ca a la place de wwe maint event ou saturday machin.
*
Pour en revenir a eve, j'ai l'impression, et son heel turn semble me confirmer ca, que c'est plus ou moins elle qui a ecrit sa story. Ca reflete un peu l'idee generale. En tant que catcheuse vous n'avez aucun avenir, demerdez vous autrement. D'ailleurs il me semble qu'un de ses speechs parlait de ca

Sur le déclin de la division féminine

Personnellement je ne me baserais pas sur le départ de telle ou telle pour donner une date précise mais sur un fait : l'apparition du titre de Diva's Champion (qui, soit dit en passant, a diminué l'importance du titre féminin "historique" avant même de le remplacer effacant ainsi de l'histoire la longue succession de noms prestigieux qui ont porté le titre).

En plus, bon, je veux pas rentrer dans un conflit ouvert avec McOcee sur ce coup-là mais décider de donner cette première nouvelle ceinture à une Michelle McCool encore bien verte, essentiellement par promotion canapé, plutôt qu'à Natalya, déjà aguerrie in-ring. Mouais ... C'était vraiment pas une bonne idée, surtout quand on le fait dans un match assez médiocre, qui ressemble à un squash et avec une championne dont le finisher a eu une durée de vie de 3 mois ...

bah

Pour moi la creation du titre a sd ca a tjs ete pour satisfaire le taker et sa pouffe. Parce que bon au vu du nombre de divas a la wwe, y'avait pas matiere a avoir 2 roster separes .... au pire elle prennait le titre et voila on en parlait plus.
Mais il est vrai que cette creation de titre a fini de creuser la tombe de la division feminine. Et j'ai beau adorer Layla, quand elle etait co-championne avec michelle, ca a complertment detruit la credibilite de la chose....
Je viens de finir a la bourre de lire la review du show de sd de fin septembre. On a enfin le droit au dream match natie/beth. Mais bon j'ai eu de la peine en le voyant. Pas que le match soit mauvais, mais bon beaucoup trop court et surtout t'as la sale impression qu'ils l'ont casé à l'arrache avant que beth se barre. Juste histoire de faire plaisir aux fans, et maniere de dire derriere, "voila vous l'avez eu votre match, y'avait pas de quoi se relever la nuit"....
A la bonne epoque on avait eu un match pour le titre tag en ME de mania. J'aurai aimé avoir la meme chose avec le titre des filles en ME d'un ppv. Pour mania je pense que ca arrivera jamais, sauf si 2 des filles de HHH se mettent au catch. Mais bon avec de bonnes story et de bonnes catcheuses, ca le ferait aussi bien que certains matchs de merde qu'on a pu voir. Et y'avait pas forcement toujours Orton dedans ^^

Concernant le catch féminin,

Concernant le catch féminin, la réalité est un peu moins différente que ce que tu penses.
En terme de catch bourrin, tu as quelques lutteuses bien stiffs et physiques. Dans un des derniers Shimmer (Vol 45) il y a eu un tag team Kalamity/Hailey Hatred Vs Kana/Lufisto, c'était nettement plus stiff que beaucoup de matchs masculins.
Par contre il n'y a pas tant que ça de high flyers féminins, sauf côté japonais, mais le joshi est presque un monde à part. Par contre les lutteuse jouent plus sur le côté athlétique que vraiment high-fly je dirais.
Par contre, il y a un peu plus de technique en moyenne, là dessus je serais d'accord parce qu'il y a moins de présence de styles extrêmes (high-fly et bourrin) que chez les hommes en proportion.
Cela dit ma vision du catch féminin est très formatée par Shimmer, qui est la seule fedé féminine que je suis. Dave Prazak fait du bon boulot pour montrer un peu tous les styles, faire découvrir des lutteuses d'un peu partout (US, Canada, Europe, Japon, Australie, pas de mexicaines par contre). Ca reste basique niveau storyline (mais 4 shows par an ça limite forcément) mais de très bons matchs par contre plus quelques segments micros très inégaux (du fait de la moindre exposition les lutteuses sont souvent peu habituées à cet exercice même s'il y en a des bonnes sur ce plan, sans parler des joshi qui ne parlent que japonais).

Bravo Mako !

Très belle argumentation, superbement étayée et fichtrement convaincante. Enfin, elle aurait pu convaincre quelqu'un de moins solidement ancré dans le désintérêt total pour les gonzesses. Parce que bien avant tout le reste, il faudrait que les filles intéressent quelqu'un, à commencer par le public.
.
Regardons les derniers PPV. Objectivement, les matchs n'étaient pas mauvais, certains étaient même tout à fait regardables. Mais avec un public qui ne se donne même plus la peine de lancer des "boring" tellement il est occupé à aller cherche un hot dog, pisser ou discuter avec son voisin, on ne peut vraiment pas accrocher au spectacle proposé, c'est viscéralement impossible. N'oublions jamais cette composante essentielle du catch : l'interaction avec le public.
.
Alors oui, créer de l'intérêt passe par des histoires, sans doute, mais c'est là une condition nécessaire mais pas suffisante. Personellement, je me fous du sport féminin en général, et j'ai pas plus envie que ça de voir deux gonzesses se foutre sur la gueule de façon "legit" : t'auras du mal à m'intéresser à ce qu'elles font dans le ring. J'ai essayé avec Myriam Lamare en boxe, j'ai essayé avec le rugby féminin, rien à faire ça m'en touche une sans remuer l'autre (je parle pas de ce que fait le reste de mon appareil génital pendant ce temps cela dit)
.
Après, l'exception c'est la gonzesse qui est passée dans la nouvelle émission de France 4 (un truc présenté par Gossuin sur des coachs qui changent ta vie) et qui combattait en tag team avec Jimmy Gavroche à 17 ans. Ben la gamine, j'ai accroché à ses back et neckbreakers, bel exploit. Sauf que le format (mixed tag team match ou un colosse de 150 kg balance des clothesline à une ado femelle de 17 ans), on le verra jamais à la WWE, où les Divas ont été très très sévèrement encadrées par le PG (et je parle pas de leurs tenues, mais de ce qu'on les autorise à faire).
.
Bref, très bel essai, superbe article, mais à part l'improbable Ronda Roussey, je pense que rien ne pourra m'intéresser de près ou de loin aux Divas de la WWE. Si ce n'est tes papiers cela dit !

Vive les fighteuses!

Ton scénario idéal me ravirait, mais semble effectivement peu probable, hélas, comme le dit Kennard, qui en connaît un rayon. En tout cas je ne peux que partager ton constat: ce que deux ou trois filles — AJ, Eve, voire Aksana — ont gagné ces derniers mois en termes d'exposition en coulisses, la division en tant que telle ne l'a pas gagné en temps de catch effectif ou en grandes storylines. Faut aussi voir qu'elle a été carrément décapitée: en l'espace de un ou deux ans, elle a perdu McCool, Maryse, Gail Kim, Melina, Jilliann, Maria, Kelly et les Bella, sans même parler de Kharma, la grande frustration pour nous tous! C'est absolument énorme pour une division qui roule avec une dizaine de filles grand max. Et maintenant Beth qui serait sur le départ... Le renouvellement est minime: AJ, qui catche très peu, Kaitlyn, et c'est à peu près tout. Ouch. Restent Eve, Layla, Fox, Natalya, Kaitlyn, Tamina et Aksana, c'est tout! Ce faible renouvellement montre bien que la WWE s'en fout: elle aurait dû voir venir le coup et préparer la relève. NXT saison 3 aurait dû y servir, mais ça n'a pas été très concluant, surtout que la très prometteuse Naomi est curieusement cantonnée à un rôle de shakeuse de moneymaker...
.
Alors Del Rey va peut-être apprendre trois ou quatre prises aux filles restantes, mais il va vite falloir améliorer le roster féminin quantitativement et qualitativement. Espérons que ce qui se passe à NXT puisse y conduire, mais j'ai des doutes.
.
Le plus con dans cette histoire, c'est que les femmes peuvent pleinement participer à la vente des ppv et des shows si on leur écrit de bonnes histoires. De la même façon que la division tag, qui est en train de renaître. T'as sans doute entièrement raison de dire que ce gros macho de Vince s'est dit, une fois l'ère PG démarrée, que si on ne pouvait pas demander aux nanas de dandiner du cul en string, alors elles ne servaient à rien, et c'est désolant. Beth et Natalya viennent de montrer sur un match à SD ce qu'elles pouvaient faire dans un ring l'une contre l'autre, et même les autres peuvent être très valables une fois mises dans les bonnes dispositions, mais la WWE s'en tamponne, ce qui est à la fois frustrant pour nous en tant que suiveurs et contre-productif, je pense, du point de vue de l'intérêt de la compagnie (de bonnes histoires de nanas pourraient notamment intéresser davantage le public féminin, mais pas seulement)...

format

très intéressant état des lieux de la division féminine. Je ne sais même plus combien de catcheuses il y a dans les deux shows importants de la WWE? 5? Comment veux tu développer quelque chose avec si peu d'effectif?

Tu me fais rêver Ocee

Grâce à toi j'ai repris espoir. Je ne suis donc pas seule à croire encore dans les divas et une possibilité de storyline intéressante pour elles. Et même grâce à toi j'ai espoir de voir un jour She Mamuse s'intéressait pour de vrai au catch féminin. Alors Merci McOcee pour ton papier parce que tu m'as redonné l'espoir.

Perso, je trouve qu'on se

Perso, je trouve qu'on se focalise trop sur le niveau des divas dans le ring et pas assez sur tout le reste.
Des filles comme Eve, Layla, Alicia Fox et surtout Natalya peuvent sortir de bons matchs. En plus, il suffirait probablement que les road agents (où qui ce soit qui est chargé de préparer les matchs des divas) fassent preuve d'un tout petit peu plus d'originalité pour que les matchs deviennent tout de suite plus intéressant.
Par contre, il y a également tout ce qui est micskill et acting. Aucune diva actuellement ne me semble capable de faire vibrer la foule avec un segment micro ou backstage.
Dernièrement, Eve a reçu beaucoup de heat après son heel turn. Mais depuis, les réactions se sont bien calmées. AJ aussi semblait faire réagir la foule quand elle est devenue barge mais aujourd'hui ce n'est plus le cas.
Bref, j'ai l'impression qu'on se focalise beaucoup sur les perf dans le ring et pas assez sur celles au micro. On a beau dire que les divas n'ont pas souvent le droit à la parole, si l'une d'entre elle se révèle capable de faire réagir le public, je pense que la WWE lui laissera du temps de parole.

Pour rebondir sur

Pour rebondir sur Span:
.
L'acting ne me semble vraiment pas être le problème principal des Divas. Comme le souligne Span, AJ est capable de très bonnes choses, et Vickie est une déesse de l'exercice. On peut citer également Beth Phoenix qui excelle dans le genre. Ou Layla, qui ne s'en sort pas si mal que cela. Dernièrement, on a eu la confirmation que la mère Eve était capable de parler très correctement dans un micro, tout comme Kaitlyn qui se débrouille pas mal du tout pour une nioub. Et puis, j'ajouterai qu'au micro, on progresse, à condition de pratiquer.
Prends par exemple Dolph Ziggler, nullité absolue au micro, à tel point qu'on lui associe Vickie, mais qui, promo après promo, a fait des progrès considérables. Cela lui permet aujourd'hui de couper la parole à son cougar en affirmant crânement qu'il n'a pas besoin d'elle pour s'exprimer à sa place. Bref, filez-leur un micro et vous verrez que ce dont elles ont besoin, c'est d'histoires.
.
Quant au niveau technique, je ne suis pas d'accord. C'est la base, le fucking B-A BA. Ce ne sont pas des actrices ou des mannequins, ce sont des catcheuses. Alors, ne maîtriser que le roll up et la claque dans la figure, c'est juste pas possible. Regarde pour t'en convaincre le match que Beth et Natalya ont livré à SmackDown. Pour reprendre l'exemple de Kaitlyn, elle a beau être une actrice très correcte, ça ne marchera pas tant qu'elle sera aussi peu convaincante in ring.

Pour commencer, je suis

Pour commencer, je suis entièrement d'accord avec toi et Span concernant Vickie. Seulement, je ne l'avais pas prise en compte dans notre débat car ce n'est pas une diva (en tout cas, pas pour moi).
_____
Pour AJ, Eve ou Kaitlyn, je ne suis pas aussi optimiste. Elles savent parler dans un micro et joue correctement, ok. Mais elles n'ont pas cette capacité à faire réagir la foule qu'a Vickie Guerrero je trouve.
Eve, par exemple, a reçu une énorme heat après son heel turn mais ce n'était pas grâce à son jeu d'actrice. C'était parce qu'elle venait de trahir Zack Ryder qui était alors au top de sa popularité. Aujourd'hui, sa heel heat n'est plus aussi forte alors qu'elle a eu une bonne exposition en tant qu'associée de Laurinaitis puis en tant que championne des divas.
A titre de comparaison, ça fait maintenant bien quatre ans que Vickie possède une heel heat de malade.
_____
Alors je suis d'accord pour dire qu'avec de meilleures storylines et plus de segments micro, les divas s'amélioreraient. Toutefois, j'ai pas l'impression qu'elles ont le potentiel pour faire des trucs exceptionnels. Mais je peux me tromper.
_____
Ensuite je ne dis pas que le niveau dans le ring ne sert à rien hein. Je dis juste qu'il ne faut pas pointer du doigt ce problème là uniquement. Surtout qu'avec des recrues comme Paige ou Sara Del Rey, la WWE semblent faire ce qu'il faut de ce côté là.

AJ, I still love you baby

AJ a provoqué des pops monstrueuses pendant plusieurs mois, elle a été l'une des attractions principales de SD et Raw depuis le début de l'année, mâles et femelles compris! Soit dit en passant, pour le peu que j'en ai vu, elle est carrément douée comme catcheuse. Elle est à mon avis trois coudées au-dessus de 90% du roster en termes d'acting (y compris d'overacting :D) et l'avenir lui appartient entièrement!
Ce que tu dis d'Eve s'applique à peu près à tout le monde. Ryder était réclamé à cor et à cri y a un an, et avait des pops supérieures à quiconque, du niveau de celles de Punk et Rock; aujourd'hui c'est un jobber anonyme qui sert à faire briller les big men en quête de heat, et presque plus personne ne se préoccupe de son sort. Ben Eve c'est pareil. Donnez une bonne histoire à un catcheur, assurez le suivi, et le public embrayera! Laissez-le tomber comme une vieille merde, et le public s'en désintéressera... De ce point de vue, je pense qu'hommes et femmes sont logés à la même enseigne, sauf que les femmes ont bien moins d'histoires, hélas, alors que y en a plein qui s'écrivent toutes seules (ne serait-ce qu'une vraie feud Beth-Natalya, une feud Natalya-Tamina en tant que "superstars de seconde génération", une feud Eve-AJ autour du pouvoir, et ainsi de suite).

Concernant Eve, je pense

Concernant Eve, je pense qu'elle a bénéficié d'un bon suivi.
Après son heel turn post-Royal Rumble, elle a eu le droit à un match à WM + une intervention décisive dans le match team Long vs team Laurinaitis.
Après quoi elle a été assistante de Laurinaitis jusqu'à No Way Out. Enfin, depuis un mois, elle est championne des divas.
Cela fait une grosse exposition de fin janvier à mi-juin, puis à nouveau une bonne exposition à partir de fin août-début septembre.
Non, pour moi, elle n'a vraiment pas réussi à se crér un personnage qu'on aime haïr comme Vickie.
_____
Pour AJ, je sais pas. Dans le ring, il n'y a pas de souci, elle peut faire de très bons matchs.
En tant qu'actrice et oratrice, je suis très partagé. Je ne sais pas si les pops qu'elle a déclenché était dues uniquement à elle ou au fait qu'elle était associé à Bryan et Punk. Des fois je l'aime bien, des fois je trouve son personnage chiant.

No offense Maniac

Mais AJ est capable de merveilles au micro, et en tant qu'actrice en général, même si son personnage de GM est un peu limitatif en ce moment. Et Vickie Guerrero est une diva qui ne catche que très peu mais a une des plus belles heat du circuit.

Gina Carano a arrêté sa

Gina Carano a arrêté sa carrière depuis longtemps, elle gagne beaucoup plus en tournant dans des films. Quant à Cybord, c'est pas possible la WWE ne veut pas voir de violence entre homme et femme. Rousey serait idéale vu son talent inégalé en WMMA pour le trash talk mais Dana White veut la prendre comme première combattante féminine de l'UFC.

Non la bonne solution serait de chercher des femmes déjà formées en indy (il y en a 3-4 en développement dont Paige à NXT). Shimmer et les autres feds féminines sont un vivier de femmes talentueuses (et souvent très séduisantes donc conformes au profil WWE) qui ne demandent pas mieux qu'une chance de percer à la WWE. Portia Perez et Nicole Matthews (Canadian ninjas), Jessie MacKay, Courtney Rush et tant d'autres pourraient tout à fait s'intégrer au roster. Et Portia a un talent au micro assez intéressant en plus de son niveau in ring. Je ne parle même pas de Cheerleader Melissa qui avec SDR est le top en lutteuses non japonaises.

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin