Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Analyse du Royal Rumble

[Au jour le jour]

 

 

"Il ne peut en rester qu'un." Highlander

 

 

Le 25 janvier dernier, la WWE a tenu son premier grand show de l'année, le très jouissif Royal Rumble! Un petit pas pour Randy Orton, un grand bond en avant pour l'humanité.

 

Ce fut une soirée à la fois satisfaisante et frustrante, et il ne saurait en aller autrement étant donné le fonctionnement de la WWE, où chaque grand pay-per-view est là non pas pour conclure des histoires, mais pour les prolonger et les développer. Voici une rapide analyse combat par combat.

 

Le championnat féminin, qui a perdu de sa superbe depuis le départ des magnifiques Trish et Lita (lisez à cet égard notre analyse dans la rubrique American History W) fut un combat correct, mais la non-implication de Santino (amoureux hilarant et gaffeur de la championne Phoenix) et de Rosa Mendes (sa fan transie) nous a étonné: une heel surpuissante n'obtenant aucun soutien extérieur et battue clean par une face, c'est étonnant. D'où notre étonnement. Le final a été décevant (un pauvre roll-up a offert le titre à l'élastique Mélina) mais il y a eu quelques séquences dignes d'intérêt et une particulièrement spectaculaire, celle où Beth a cogné l'arrière du crâne de Melina avec le pied de celle-ci (par parenthèse, ce moment alimente depuis les blogs américains en commentaires salaces; nous y ajoutons le nôtre).

 

 

Beth Phoenix n'a peut-être pas battu Melina, mais au moins elle a pris son pied.

 

Pour le titre ECW, c'était gros comme Mark Henry que le sémillant Swagger (à la WWE depuis seulement trois mois) allait conserver son titre face à Matt Hardy, qu'il venait de dépouiller de sa ceinture deux semaines plus tôt. Combat solide cependant, et la prise de finition de Swagger est impressionnante. Tout le monde lui prédit un gros avenir, à condition qu'il apprenne à parler correctement. Nous recommanderions aussi un radical changement vestimentaire, parce que là, ça va pas du tout, on dirait un frangin Hart échappé de 1985. Le vrai moment important du combat est arrivé après la défaite: un long plan sur un Matt Hardy prostré. On l'ignore à ce moment-là, mais la dernière goutte vient de mettre le feu aux gonds de sa jalousie à l'égard de son sautillant frérot.

 

C'est toujours lui qui gagne la fève, en plus

 

Le combat pour le championnat de Smackdown était très attendu entre Edge et le tenant Jeff Hardy, avec l'implication également très attendue du mystérieux agresseur récurrent du champion en titre, d'autant que Vickie déclare avant le match que ce sera un "no disqualification", ce qui autorise Edge à faire intervenir tous ses potes pour l'aider à démonter l'idole des jeunes. Hardy débarque avec la face peinturlurée comme le Joker dans le dernier Batman, tandis qu'Edge est accompagné de son éternelle Vickie et du neveu-esclave de celle-ci Chavo. Chavo aurait-il été le mystérieux agresseur? Quoi qu'il en soit, comme attendu entre deux catcheurs de la trempe de Edge et Hardy, c'est un beau combat avec quelques actions spectaculaires. Hardy est vraiment un gueudin, ce qui se manifeste notamment quand il se débarrasse définitivement de Chavo avec un Swanton du haut d'une échelle, directement sur le fourbe Mexiacin étendu sur la table des annonceurs, laquelle se brise sous l'impact. Evidemment, un peu plus tard, Vickie interfère pour empêcher un tombé de Hardy sur Edge, mais quand le frère de Jeff, Matt, déboule et la vire du ring, on se dit que le sort d'Edge est réglé, surtout quand Matt donne une chaise à Jeff et en prend une lui-même. Depuis l'affaite Lita, la haine IRL entre Matt et Edge est connue dans le monde entier et dans ses environs immédiats. On se dit à ce moment-là — Edge est étendu inanimé au centre du ring, les frangins Hardy, chacun tenant une chaise, sont debout au-dessus de lui — que le blond Canadien va payer pour tous ses péchés. Matt lève la chaise... et éclate la gueule de Jeff avec!

 

Un ange passe dans la salle et dans le salon familial des Hardy. Jeff dans les vapes, Edge se réveille et, avec un regard stupéfait et craintif vers Matt, qui reste là, en pleine introspection, rampe pour couvrir le champion. 1, 2, 3, Edge a le titre, et les frangins sont partis pour se livrer une guerre monumentale, Jeff ajoutant un nouveau chapitre à la longue liste d'accidents, mauvais coups et trahisons qu'a été jusqu'ici son existence. Ira-t-on jusqu'à voir une alliance entre Matt et Edge? Ce dernier va-t-il tourner face pour s'allier avec Jeff face à Matt? Toutes les options sont ouvertes à Smackdown, et le match a parfaitement tenu ses promesses.

 

 

Et en plus, Edge a réussi à décoincer la ceinture de chasteté de Vickie!

 

En comparaison, le combat pour le titre à Raw ne fut pas génial, puisque tout le monde attendait avant tout de voir en action Shawn Michaels, devenu depuis peu le boy toy de JBL (lire notre article dans Décryptonite). HBK peut enfin interférer au moment où, après que JBL a malencontreusement mis l'arbitre KO, Cena et JBL sont au sol suite à une double corde à linge. Il entre dans le ring et, comme les deux adversaires se relèvent péniblement… assène à son boss un Sweet Chin Music qui claque à travers toute la salle. On pense que ça y est, Shawn a gagné au loto et peut donc envoyer bouler sa storyline, mais non: Cena n'a pas le temps de réaliser ce qui se passe que Michaels l'étend à son tour. Suite à quoi il dépose JBL sur Cena et se casse, tandis qu'un nouvel arbitre arrive en courant dans le ring. Hélas pour tous les Cena-haters (dont nous sommes), ce dernier se dégage au compte de deux, puis finit par vaincre JBL avec son habituel FU. Le comportement de Shawn a pu paraître étrange: s'est-il fait à l'idée de servir JBL? Si oui, pourquoi le mettre KO? Cela dit, il s'en est expliqué à JBL dans le Raw diffusé le lendemain: s'il lui a d'abord collé un Sweet Chin Music, c'était pour endormir la méfiance du champion et donc pouvoir lui péter un SCM dans la gueule dans la foulée. Et comme il est parti du ring en laissant JBL allongé sur Cena, il estime avoir fait sa part de boulot. Pas sa faute si Cena s'en est sorti… Soit, on a déjà avalé de plus grosses couleuvres. Mais du coup on en est ressorti un peu surpris (d'autant que continuer à se fader Cena champion, c'est quand même insupportable, surtout que maintenant ils passent en boucle à Raw le trailer de son dernier navet — où il incarne un flic victime d'un serial killer qui joue avec lui au chat et à la souris, Dieu fasse que ça arrive en vrai).

 

 

Shawn est tellement fauché qu'il ne s'est plus lavé depuis trois semaines.

 

 

Tout ça, c'est très bien, mais chacun sait que le clou de la soirée était bien sûr le Royal Rumble match!

 

Si l'issue était annoncée, le déroulement a tout de même été jouissif, en dépit de certains petits abus. Primo, on ne rendra jamais assez hommage à la maîtrise de ces mecs. Il y a eu une bonne quinzaine de séquences où, balancés par-dessus la troisième corde, ils sont parvenus à s'y retenir des deux mains, voire d'une seule, les pieds passant à quelques centimètres du sol. Même le Big Show l'a fait! A un moment donné, Morrison et JTG, tous deux dans cette position inconfortable, ont préféré se mettre des coups de tatanes de côté au lieu de chercher à se rétablir. Une vraie leçon de hiérarchisation des priorités.

 

Le début a été tout bonnement excellent avec Mysterio, Morrison et Carlito volant de part et d'autre du ring. L'entrée de Rob Van Dam a également été superbe, quel dommage qu'il ne catche pas le reste de l'année!

 

Il y a eu en plus quelques monceaux de storylines dedans, comme la baston familiale entre Goldust et son demi-frère IRL Cody Rhodes, lequel finit, en bon salopard ortoniste, par balancer maman hors du train, heu pardon, frangin hors du ring. On aurait évidemment aimé voir plus longtemps les high flyers et moins longtemps des lourdauds comme Knox, mais bon, on ne peut pas tout avoir. Et puis, il est probablement impossible de remplir un ring uniquement avec des Morrison, Mysterio, Kingston et compagnie: ces mecs-là ont un catch tellement épuisant qu'ils ne peuvent sans doute pas assurer un tel spectacle non stop pendant une heure, et il faut aussi laisser un peu de place aux gros balèzes qui se mettent des gnons.

 

 

Le moment le plus romantique du Rumble, c'est comme toujours le quart d'heure américain.

 

Les séquences délibérément humoristiques ont été réussies: Ziggler tendant la main à Kane en plein combat pour se présenter et se faisant expédier illico presto dans les tribunes, Marella battant le record de la présence la plus courte sur un ring (chronométré à 1 seconde 26 centièmes), Mysterio jeté dehors mais évitant l'élimination en courant sur les dos de Miz et Morrison, qui venaient de se faire projeter à l'extérieur...

 

Enfin, il est heureux que la Legacy ait intégralement survécu jusqu'au bout, en éliminant au passage des pointures comme Kane et en se défendant les uns les autres comme trois frères. Peut-être les chorégrapheurs auraient-ils dû aller jusqu'au bout de cette idée, et il aurait été parfait que Rhodes et DiBiase se sacrifient de manière plus nette pour permettre à Orton de sortir HHH, mais on pinaille: les deux gardes du corps du Legend Killer ont parfaitement tenu leur rôle.

 

 

"Oh-oh, voilà Hornswogle. Reste derrière nous, Randy."

 

 

On regrettera une fois de plus que HHH ait comme toujours été booké indestructible (il vire Morrison et Miz d'un coup alors que ce sont quand même les champions par équipe, et il dégage Kozlov comme une merde alors qu'il aurait justement fallu donner au Russkoff un gros push, ce qui semblait pourtant bien parti), et on fera la moue devant quelques éliminations qui ressemblent plutôt à des suicides: le gros Mark Henry s'est pratiquement jeté dehors, et nous n'avons toujours pas compris pour quelle obscure raison l'Undertaker a décidé d'enjamber la troisième corde pour rejoindre du mauvais côté le Big Show qui le chokait à ce moment-là. Nous n'avons rien compris au passage d'Hornswoggle non plus, mais c'était sans doute voulu. L'essentiel, c'est un combat haletant du début à la fin et le triomphe final de la nouvelle génération.

 

 

Renconversion parfaitement réussie pour les 2Be3.

 

 

Au final, on a assisté à un Rumble cohérent qui a couronné une Legacy au sommet, a lancé une feud Hardy-Hardy qui promet d'être mémorable, a prolongé la complexe embrouille politico-économico-sportive JBL-Michaels, appuyé le statut de The Next Big Thing Jack Swagger et vu Melina exécuter encore un grand écart facial de toute beauté. Que demande le peuple?

 

 

Faudrait

penser à le mettre dans l'index du site , on le trouvait plus ^^

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin