Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Vince s'en va-t-en guerre

On ne tue bien que ce qu'on aime.

Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu

 

Bonjour à  toutes et à tous et bienvenue à la Spanish Announce Table, le seul endroit où sont nées les légendes, où les carrières ont été brisées et où on va parler des combats que Vince MacMahon a livrés à un milliardaire et à des pandas.

 

 

Je sais que je t’ai embauché pour jouer Stan Koenke. M’en fous, maintenant on dit que t’es Ted Turner, en plus t’as la même gueule. A quatre pattes et aboie comme un chien.

 

 

WCW, WWF et TNA contre WWE

 

 

En effet, il me semble qu'on est au moment opportun pour parler des guerres que Vince MacMahon a menées, celles qu'il a gagnées et celles qu'il a perdues. En d'autres termes, on va causer des Monday Night Wars, un sujet que beaucoup aimeraient voir de nouveau d'actualité.

 

Mais avant de développer le sujet, je souhaiterais raconter la dernière guerre qu'a perdue Vince MacMahon. Elle est récente, d'ailleurs, elle date de l'an 2000 mais trouve ses sources en 1979, à peu près au moment où Vince a hérité de l'entreprise familiale de catch. Celle-ci vient de se rebaptiser WWF, laissant tomber un W de son ancien acronyme de WWWF. Le problème d'un tel lifting, évident dès cette période, est celui de l'homonymie avec l'association de défense des animaux bien connue, celle-là même dont le logo est un panda. Mais très tôt les deux compagnies aux activités et aux publics différents s'entendent de manière tacite pour éviter de se marcher sur les pieds l'une et l'autre.

 

 

Depuis ce jour où il a été mis KO par un ours mignon et en voie d'extinction, Vince a rebondi et créé The Animal, Batista.

 

 

Tout cela aurait pu continuer très longtemps, mais malheureusement, la fin des années1990 sonne le glas de cette coexistence pacifique car il ne pourra, avec l'arrivée d'Internet, y avoir qu'un seul wwf.com. La bataille sera judiciaire, longue ardue et, au final, Vince Mac Mahon devra céder devant le panda, rebaptisant l'entreprise familiale qui est devenue un empire: WWE.

 

 

Rends-nous notre nom. Maintenant.

 

 

Bon, cet interlude concernant une guerre perdue par Vince étant terminé, venons-en à  cette guerre dont tout le monde se souvient et qu'il a gagnée: ce que l'on a appelé aux USA les Monday Night Wars. Précisons quand même à propos de cet affrontement frontal qui a changé la face du catch que de nombreux commentateurs écrivent tout et n'importe quoi à son propos.

 

 

Hulk Hogan, soucieux de retrouver ses meilleurs moments in ring, revit le Fingerpoke of Doom.

 

 

Il y a d'abord ceux qui en parlent sans savoir: en France, comme dans de nombreux autres pays, à moins d'habiter près d'une frontière et de s'amuser à pirater les chaînes étrangères avec son antenne satellite, les Monday Night Wars, on ne les a vécues qu'à moitié. C'est d'ailleurs pour ça (et par respect pour les vrais historiens du catch en France) que je ne vais vous faire qu'un très court résumé du bazar.

 

La première chose importante à savoir à propos des Monday Night Wars, c’est un truc tout simple, qu'on peut encore constater à l'écran toutes les semaines. La WWE sait très bien mettre en valeur son capital passé. Avec un joli montage, une promo en vidéo bien foutue, elle est capable de transformer une rétrospective de la carrière de HBK en un clip déchirant qui vous arrachera une larmichette. De la même manière, je suis sûr qu'un des nombreux face/heel turns de Kane parce qu'un heel/face lui a malencontreusement renversé une tasse de café dessus backstage pourrait, avec un bon montage et la musique appropriée, devenir un truc vachement cool. Tout ça pour dire que, oui, pendant les Monday Night Wars, la concurrence améliorait parfois la qualité du produit à l'écran mais que, le souvenir (et surtout chez les fans de catch qui ont une très grande appétence à la nostalgie) et des vidéos bien montées embellissent un peu la mémoire de chacun.

 

 

Côté  story-telling, la WWE, c'est quand même des cadors, non ?

 

 

On va donc résumer cette histoire d'un point de vue assez neutre et qui va remettre au centre du débat un argument indéniable dans le catch, le seul important d'ailleurs, bien plus que la qualité du produit proposé: c'est le dollar. Les Monday Night Wars, c'est une histoire assez simple finalement, une histoire toute bête de parts de marché entre entreprises concurrentes. D'un côté, il y a une énorme entreprise, dirigée par un millionnaire et, de l'autre, une plus petite aux moyens limités.

 

 

Euh, Ted, Million Dollar Man, c'était un gimmick. En fait, t'as pas une thune, et ce costard, tu l'as loué pour une heure.

 

 

Dans le rôle de David, Vince MacMahon — oui, je sais, c'est bizarre d'imaginer que dans cette histoire, c'est lui le petit –— et dans le rôle de Goliath , Ted Turner, le grand manitou de la télé américaine, le mec à l'origine de CNN. En bon capitaliste, Turner n'a qu'une envie: faire travailler plus les autres pour que lui puisse gagner plus. Le succès de la WWF d'alors lui rappelle qu'il a, il y a longtemps, acheté une petite fédération dans le but d'économiser de l'argent quand il diffuse des shows de catch sur une de ses nombreuses chaînes. Il décide alors d'aller à l'affrontement.

 

Le reste fait partie de l'histoire: l'angle des Outsiders, le débauchage d'Hogan, celui de Savage, de Hart, le Montreal Screwjob, Mick Foley qui gagne, en différé, le titre de la WWF pendant qu'en live la WCW spoile le changement de ceinture. N'importe quel bon DVD, un bouquin ou Wikipedia feront l'affaire pour vous renseigner en détails. L'heure de la chute de la WCW sonnera finalement quand Ted Turner, voyant que son investissement ne sera jamais rentable, décide d'arrêter d'y injecter de l'argent à perte.

 

 

Par contre, ces trois-là savent très bien où  l'argent de Ted Turner a été  injecté...

 

 

Une fois ce petit rappel historique effectué, on va maintenant parler du présent et de l'affrontement entre la WWE et la TNA. Enfin, l'affrontement, c'est un peu plus compliqué que ça... Depuis l'arrivée d'Hulk Hogan à Orlando et le Live Impact de début janvier, la TNA s'est clairement positionnée dans une guerre contre la WWE. A l'inverse, avec ce que les uns appelleront du dédain et les autres de la sagesse, la WWE semble refuser le combat. Pour preuve et en guise de meilleur exemple, le soir où Hogan faisait son grand retour et où Impact déclarait la guerre, John Cena, la star numéro 1 de la WWE, n'était pas à l'antenne.

 

On va donc analyser l'affrontement qui se profile du seul point de vue objectif : celui du billet vert, des dollars que rapporte un show de catch standard. J'avoue que les chiffres que j'ai ne sont pas sourcés, car ils proviennent d'un vieil article lu au hasard du net à l'époque où Smackdown est passé de CW à MyNetworkTV, il y a donc 18 mois. Je ne donnerai donc pas de chiffres précis, mais juste un ordre de grandeur.

 

 

Kurt Angle a égaré son slip de Chippendale. Pourras-tu l'aider à le retrouver?

 

 

Alors pour faire simple, quand on prend le show majeur de la WWE, RAW, c'est une émission de télévision qui ne rapporte rien  La WWE vend ce programme très cher à la chaîne de télé qui le diffuse mais elle le vend environ au prix que ça lui coûte. Parce que faire un tel programme, ça coûte beaucoup d'argent: il faut louer la salle, payer le matériel de diffusion et de production dernier cri (les caméras HD, le Titantron qui est au top de la technologie), les gens qui filment, réalisent, font la prise de son, les commentateurs, les catcheurs. Tout cela au total s'équilibre à peu près (l'à peu près se situant selon les résultats de la billetterie du show).

 

Sauf que c'est un peu plus compliqué que ça.

 

En premier lieu parce que la WWE diffuse un programme qui fait de la pub pour ses produits, que ce soient les house-shows, le merchandising ou ses pay per views mensuels. Elle dispose ainsi de deux heures de publicité gratuite hebdomadaire à une heure de grande écoute à la télévision et ça, c'est un truc qui vaut énormément d'argent.

 

 

La publicité  à la WWE, c'est pas vraiment subliminal…

 

 

Ensuite, parce que la WWE fait des économies d'échelle et qu'il est très rare qu'elle ne fasse qu'une émission. RAW est diffusé en live mais la WWE en profite pour filmer aussi un ou deux matchs qui seront diffusés à Superstars. Quant à Smackdown, en plus des matchs prévus pour le show du vendredi, cela permet aussi de filmer NXT et le reste de Superstars. Donc si la WWE ne fait aucun bénéfice pour RAW et Smackdown qu'elle vend à prix coûtant, elle gagne de l'argent sur les shows mineurs qui lui coûtent beaucoup moins cher.

 

Enfin, la WWE s'y retrouve financièrement parce qu'elle vend RAW (et ses shows en général) plusieurs fois; ce n'est donc pas un problème si elle ne gagne pas d'argent en le vendant à prix coûtant aux Etats-Unis. Elle se rattrape quand elle le diffuse sous licence (en direct ou en différé) à l'étranger. C'est là qu'elle touche le jackpot. C'est d'ailleurs à cause de ça qu'elle a failli perdre les Monday Night Wars puisque la WCW avait à l'époque réussi à faire un hold-up sur ses parts de marché à l'étranger.

 

 

Je sais que ça fait trois ans que je suis l'atout numéro un de la WWE sur le marché émergeant de l'Inde mais là j'en peux plus, faut que je prenne des cours de catch.

 

 

Cette formule magique qu'a la WWE pour gagner de l'argent correspond à peu près au modèle économique idéal pour réussir son business dans le sport-entertainment ou le professionnal wrestling. Et c'est donc à peu près le même modèle (économies d'échelle, autopromotion et syndication) que devrait viser la TNA pour être profitable. D'autres modèles économiques sont possibles (notamment celui que tente de mettre en place la ROH, mais on est là dans une stratégie de conquête d'un marché de niche et pas dans une recherche de la place de numéro un).

 

Très honnêtement, pour le moment, la firme d'Orlando n'est pas encore au top à ce niveau. Elle n'a pas encore la puissance financière, la réputation suffisante et la volonté pour enchaîner les house-shows à la cadence de la WWE et elle est clairement en deçà de la WWE au niveau de l'export de ses émissions.

 

 

Sans compter qu'il va falloir investir dans les effets spéciaux d'urgence, aussi...

 

 

Il existe cependant une différence majeure entre les deux compagnies: la WWE doit faire des bénéfices pour survivre. Alors que la TNA, filiale d'un grand groupe pétrolier texan, pourrait dans l'idéal se contenter de maintenir ses comptes à l'équilibre, le budget annuel de la WWE étant à peu près l'équivalent d'un des nombreux grands chantiers de Panda Energy, la maison mère de la firme de Dixie Carter (oui, les pandas poursuivent Vince comme dans un cauchemar sous acide). En gros, encore une fois, et malgré toutes les apparences, on retrouve le schéma de David contre Goliath et Vince McMahon endosse toujours le rôle du petit.

 

Cependant, il faut bien avouer que la TNA, en allant à l'affrontement frontal avec la WWE, a fait un choix très discutable, notamment parce qu'elle offre un point de comparaison immédiat, évident et pourtant pas forcément pertinent, celui des audiences.

 

C'est à  mon avis un très mauvais mouvement au niveau stratégique pour de nombreuses raisons.

 

 

Le propriétaire de la Fiat Panda blanche immatriculée 1996 NWO 02 garée devant l'Impact Zone est prié de déplacer son véhicule.

 

 

D'abord parce que les ratings, qui sont abondamment commentés par les sites internet spécialisés, ne correspondent pas à grand chose au niveau financier. On a bien vu (oui, j'ai pas expliqué tout le modèle économique de la WWE juste pour étaler ma science. C'était pour faire une sorte de démonstration) que ni l'une ni l'autre des deux fédérations ne gagnent véritablement et directement de l'argent en fonction des audiences. Celles-ci, qui fixent le prix des écrans publicitaires lors des shows, influent sur le prix de vente final du produit show télévisé, mais seulement de manière indirecte et à moyen terme. USA ou MyNetworkTV ne se réunissent pas toutes les semaines avec Vince pour discuter du prix du show de la semaine suivante, la TNA et Spike TV non plus. Ce sont des contrats à fréquence annuelle ou bisannuelle.

 

Ensuite, parce que ces ratings-là fournissent des données très aisément comparables et que toute comparaison directe entre les shows ne peut donner qu'une image négative de la TNA. Quand Impact était sur un créneau sans concurrence directe avec le leader du marché, elle pouvait vendre son produit à l'étranger en se basant sur sa place de deuxième, une progression croissante, sa volonté d'offrir une alternative vis-à-vis du produit leader et ainsi décrocher des marchés. Maintenant dès qu'elle voudra vendre son produit à l'étranger, même si elle conserve ces atouts-là, elle devra systématiquement se confronter à l'argument: « Aux USA, vous faîtes 4 (ou 3 ou 5, peu importe) fois moins bien que la concurrence directe, Pourquoi dois-je payer plus de 4 (ou 3 ou 5) fois le prix de la WWE?»; autant dire que ça ne constitue pas le meilleur début d'une négociation commerciale.

 

 

C'est officiel: la TNA a entamé les démarches pour être diffusée en Italie. Les négociations ont commencé.

 

 

Enfin parce que l'affrontement direct des audiences est désormais une illusion. Les Monday Night Wars font partie du passé, de l'ère de la télévision hertzienne ou câblée. A l'heure de l'Internet et des téléviseurs et des magnétoscopes numériques (les T-Vos aux USA), à l'époque où les shows sont désormais mis à disposition à peine diffusés sur Internet (et de manière légale sur un site comme Hulu, je ne parle pas là de piratage), la notion même d'audience a de moins en moins d'importance réelle même si elle est encore très présente dans l'esprit de tous.

 

Pour reprendre l'exemple de l'export du show en syndication à l'étranger, avec la multiplication du nombre de chaînes de télé de par le monde, on ne pourra plus jamais se retrouver dans une situation équivalente à celle des Monday Night Wars, où une compagnie peut tenter de rayer l'autre du paysage en lui volant la part du gâteau sur ce terrain. Les marchés étaient auparavant monopolistiques; ils doivent désormais se partager le gâteau. Rien qu'en France, il y a désormais quatre chaînes qui diffusent le produit WWE, alors qu'à l'époque des Monday Night Wars, une seule sur sept au total était intéressée par le produit catch.

 

Toujours pour reprendre cet exemple de l'importance secondaire des audiences au niveau économique, c'est d'ailleurs plus ou moins pour ça que la WWE a décidé  de sacrifier un peu de son audience en réalisant le déménagement de Smackdown de CW à MyNetworkTV. Elle a préféré au public plus nombreux à l'époque de CW (une chaîne vieillissante qui devenait un robinet à séries multi-diffusées) le fait d'être le produit phare d'une chaîne jeune qui s'établissait mais qui couvrait mal le territoire américain. L'argument «La WWE a fait MyNetworkTV» lui a permis d'apparaître comme un produit leader sur le marché télévisuel et l’a énormément aidée à trouver une chaîne télé intéressée par un produit comme Superstars. L'audience, même si elle compte toujours autant aux yeux des fans, fait désormais partie intégrante de l'image de marque que renvoie la compagnie. Mais ce n'est plus un critère exclusif.

 

 

Concurrence oblige, Isaac, notre barman, vous offrira un cocktail pour toute émission regardée.

 

 

Cet argument de l'audience, que la TNA impose implicitement en affichant comme slogan: «The War is back now on Mondays» est la pire épine possible qu'elle puisse se mettre dans le pied. A l'heure où l'audience signifie de moins en moins de choses au niveau business mais toujours autant en terme d'image, au lieu d'esquiver ce point de comparaison, elle l'affronte frontalement et met elle-même en péril son activité dans beaucoup de domaines. La TNA était auparavant un produit qui pouvait se présenter comme étant une alternative à la WWE; maintenant son image n'est plus que celle du numéro deux qui cherche à prendre la place du numéro un mais n'y parvient pas.

 

D'ailleurs, le fait que le diffuseur Spike TV ait très vite réagi et fait de son mieux pour récupérer l'ancien créneau d'Impact afin de rediffuser le show du lundi (avec un assez beau succès, d'ailleurs) semble bien prouver que le network lui-même a des doutes sur une telle stratégie.

 

 

A Orlando, pour riposter au succès de The Marine II, on prépare déjà  un film d'horreur à grand spectacle.

 

 

Seulement, voilà, maintenant la guerre est déclarée. Tout mouvement de recul parmi les changements que la TNA a effectués apparaîtra comme une défaite (que ce soit un changement de créneau de diffusion ou un retour au ring à six côtés) aux yeux des observateurs extérieurs. Alors certes, la TNA a derrière elle une puissance financière bien plus importante que son concurrent mais la guerre du lundi soir n'aura pas lieu et Impact ne peut pas la gagner. Par contre, il n'est pas exclu que la WWE perde la guerre en faisant des erreurs majeures. Malheureusement pour les fans de la TNA, je pense que l'esprit de compétition et le sens des affaires de Vince MacMahon a déjà compris ça et qu'il se gardera bien du moindre faux pas, le premier étant sans doute d'ailleurs… de reconnaître qu'il y a un affrontement.

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, mais comme cet article manque cruellement de sources et de chiffres, n'hésitez pas à vous adresser à notre comptable pour avoir des précisions.

 

 

Je vous écoute.

Je sais que nous replonger

Je sais que nous replonger dans les années 90 et les Monday night wars n'était pas ton objectif premier. Tu y a néanmoins consacré deux paragraphes alors je me suis permis de l'ouvrir...
Je trouve inadmissible que, dans un des paragraphes, quand tu parles des figures de la WWE débauchées par Ted Turner, tu ne mentionnes pas Scott Steiner!

Je vais dénoncer

Pour t'expliquer pourquoi je ne cause pas de Steiner dans l'article, je vais te plonger dans les coulisses des Cahiers du catch :

Quand on écrit un article, on le soumet en fait à la rédaction qui le met en ligne dès qu'elle le peut et avec les moyens informatiques qu'elle a.
C'est à dire que globalement, elle ne copie-colle pas directement l'article pour le publier mais doit faire un peu de boulot de mise en page en plus. C'est plus long mais ça a l'avantage de lui permettre de corriger l'orthographe de nos articles à la volée à cette occasion, éventuellement de modifier la syntaxe et même (surtout dans mon cas, vu que je suis pas hyper doué avec les légendes) de rajouter des images légendées plus drôles que celles initialement prévues par l'auteur ...

En l'occurence, là c'est ce qui s'est passé puisque ma conclusion ne se terminait pas par :

"n'hésitez pas à vous adresser à notre comptable pour avoir des précisions" + une photo de l'IRS

mais par :
"n'hésitez pas à vous adresser à notre comptable pour avoir des précisions" avec au niveau de "notre comptable" un lien : http://www.youtube.com/watch?v=EarU--5cYOE .

Et j'espère sincèrement que tu apprécieras le lien (que la Rédac a bien eu raison de modifier vu que c'est réservé uniquement aux lecteurs des cahiers qui parlent bien l'anglais mais ça vaut le coup).

Ourf!

Je crois bien que ce lien n'était pas apparu au moment où je me suis mis ton doc en word pour le mettre en page! Je découvre et je suis mdr. Toutes mes désoles!

Malheureusement, mon Anglais

Malheureusement, mon Anglais est plutôt limité. Du coup quand il entre dans les pourcentages, je suis un peu perdu. Si une gentille âme pouvait me donner un coup de main pour traduire tous ses calculs, ce serait vraiment sympa.
Toujours est-il que la vidéo est terrible mais vu que j'aimais bien IRS également, je n'irais pas taper sur la Rédac pour avoir retiré le lien.

bien bel article

mais j'aurai bien aimé en connaitre plus sur la strategie de la roh que je ne connais que de nom. Et sinon pour les house show, c'est rentable ? parce que bon si j'etais vince, je les degagerais. Ca permettrait aux catcheurs de souffler au lieu de cavaler toute l'annee pour faire des matches devant 500 mecs...

Les House shows

Les house shows sont le coeur du business de la WWE.
C'est en plus une source de revenus importante qui, contrairement au PPV ou au DVD, ne peut pas être piratée avec les nouvelles technologies.

D'un autre côté, quand on parle du rythme imposé aux catcheurs en PPV, il ne faut pas oublier qu'une partie du roster de la WWE est employée essentiellement pour pouvoir faire des house-shows (Slam Master J, Jimmy Wang Yang, etc ...) et libérer le planning de catcheurs plus réputés.

J'ai tendance à croire que

J'ai tendance à croire que les house-show rapportent beaucoup (prix des places + vente de produits dérivés), pour des frais peu élevés (relativement à une émission).
La WWE a des contrats télés, des PPV à succès, et des house-shows qui se vendent bien, et marche très bien sur le merchandising. La TNA a plus de mal avec ça...

Super Article

"Vince Mac Mahon devra céder devant le panda"

C'est normal.

Vince Mc Mahon has No Chance. Because it's impossible to defeat a Panda. Sans Blagues !!

Pour un petit peu d'histoire,

Pour un petit peu d'histoire, The CW, c'est la fusion en 2006 entre deux réseaux hertziens mineurs, UPN (CBS), diffuseur de SD! depuis l'origine, et The WB (Warner). Qui dit fusion dit doublons (entre anciens affilés UPN et anciens affiliés WB), et MNTV a été lancé à ce moment-là par FOX pour les chaînes locales en doublon.
.
C'est pas vraiment la WWE qui a choisi de quitter CW : à la suite de succès comme Gossip Girl, la chaîne a choisi de se recentrer sur les jeunes femmes, ce qui n'est pas des plus compatibles avec un émission de catch.

Entre la WWE et CW

C'était une histoire compliquée, CW effectivement s'est retrouvée avec une grille qui était de plus en plus orientée pour une audience féminine mais elle avait quand même du mal à se séparer d'un programme comme SD qui correspondait moyennement à la ligne de son antenne mais faisait des bons scores. La WWE, elle souhaitait bouger mais savait que c'était un risque (notamment en perte d'audience) et elle attendait une opportunité idéale pour le faire.

C'était donc un divorce à l'amiable ... Où finalement chacun y a gagné mais ou tout le monde est preêt à dire si on demande des détails que c'est sa décision et pas celle de l'autre.

Fabuleux, cet article

C'est aussi pour ça qu'on aime les CdC.

(Par contre, qu'est-ce que c'est que cette horreur de commentaires centrés ?)

Commentaires centrés

Le truc c'est que les vignettes centrées, c'est plutôt pas mal, mais du coup les comms doivent être centrés aussi...

Avis strictement perso

Je préférais largement les commentaires non centrés : beaucoup plus esthétiques, ET pratiques : je ne distingue plus les commentaires à l'article des commentaires répondant à un autre com'.

Recentrons le débat! ^^

Ben chez moi, les commentaires qui répondent à un autre sont toujours décalés d'un cran, comme d'habitude... Par exemple, le commentaire que je suis en train de taper (celui-ci, donc) commence un cran après le tien, en décalage, comme "avant"... Du coup, je ne comprends pas vraiment ton problème.
.
++

Avant de me couvrir d'opprobre, de honte

et de m'enduire d'erreur, je vais vérifier de chez moi, avec un navigateur récent, comment ça rend.

Edit : Bon, de chez moi ça apparaît tout à fait normalement. Mea culpa, comme on ne dit pas chez les Grecs.

Super taf spanish, comme

Super taf spanish, comme d'hab! :D
Vraiment très très instructif, bravo! ;)

bravo pour avoir cerné les

bravo pour avoir cerné les limites de ta doc et avoir parfaitement adapté ton article à ces limites, tout en restant très instructif. Je plussoie tout ce qui a deja été dit ;-)

Pétrole contre gnons

Diantre, moi qui croyait que Panda Energy faisait dans les centrales solaires ou éoliennes, voila que j'apprends qu'en fait, c'est des gros pompeurs de pétrole ? Je suis outré. Du coup, je me mets à la WWF ;)

http://img196.imageshack.us/img196/4845/post9377126662041453.jpg

Erratum/Explication

Panda Energy ne fait pas directement d'extraction de pétrole (Le terme que j'ai choisi à propos de l'industrie pétrolière prête à confusion) mais il extrait directement gaz, charbon et éthanol. Par contre, l'acheminement (gazoduc et oléduc) fait partie de ses compétences.

Très instructif

Je dois bien le dire, j'ai découvert pas mal de trucs avec cet article : la TNA qui est une filiale d'un grand groupe pétrolier au budget plus important que celui de la WWE, comment la WWE fait du bénéfice, pourquoi il ne faut pas se contenter de comparer les audiences... Il y a beaucoup d'informations intéressantes dans cet article.
Mais la plus intéressante est bien sûr celle sur la raclée que les pandas ont mis à VKM!!!

Original et intéressant

Bravo pour cet article pas comme les autres, je viens d'apprendre que, même face à la TNA, Vince n'est pas financièrement supérieur à son adversaire et ce n'est pas une information quelconque mais ça ne changera rien à la future vente de la TNA (attention je suis sûr le coup avec mes 10$ !)

Très bonne article qui, pour

Très bonne article qui, pour une fois ne sent pas trop les stéroïdes, mais la bonne argent du fric X)
Toutes mes félicitations!

Je plussoie !

Très instructif cet article !
VKM tel David se battant contre un Goliath pétrolier j'aurai pas pu deviné.

Chapeau bas

Super article, très intéressant et instructif, une vraie analyse argumentée!

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin