Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

I'm Arthemiz, and I'm plaaaaaagié!

Copier sur un seul, c'est du plagiat. Copier sur deux, c'est de la recherche.

Wilson Mizner

 

C’est la rançon de la gloire interstellaire qui est la nôtre: en mettant en ligne des centaines d’articles, on a fini par attirer des yeux indélicats et des mains qui manient parfaitement le redoutable move ctrl C / ctrl V. Or les articles, c’est comme les prises de finition: quand on est bien élevé, on ne vole pas ce que font les autres.

 

 

Vamos a la plagiat!

 

 

Plagiat d’un article des Cahiers du Catch par Version Femina / La Voix du Nord

 

 

C’est une (més)aventure qui guette bon nombre de sites Internet: se faire purement et simplement repomper tout ou partie d’un article par quelque journal papier.

 

Bah oui, mettez-vous un instant à la place d’un journaliste professionnel chargé par sa rédaction de pondre un article sur un sujet qu’il maîtrise moyennement, voire pas du tout. Que fait-il, le journaliste? Option 1 (dite option Albert Londres): il prend le taureau par les cornes, étudie le sujet, appelle des spécialistes pour se renseigner, lit plein de choses sur le thème et finit, après un certain temps de travail, par publier un article correct. Option 2 (dite option gros paresseux qui a séché les cours de déontologie au CFJ): il googlise quelques mots-clés, déniche un article sur le net, en copie des passages entiers, complète un peu avec des extraits d'autres articles également trouvés sur le net, et rend le patchwork ainsi créé à son rédac’ chef, tout fiérot. Ah, c’est quand même pratique, Internet!

 

Cette Option 2, nos amis et inspirateurs des Cahiers du Football l’ont expérimentée à leurs dépens il y a quelques années, au cours d’une affaire qui avait fait un peu de bruit dans le Landerneau à l’époque (les détails ici). Au moins l’indélicat pompeur des CDF avait-il eu la décence (ou la précaution) de les mentionner en passant dans "son" article… Rien de tel dans notre cas, dont voici l'exposé, dans l'ordre chronologique.

 

 

Début février 2010

Le sémillant et enthousiaste Arthemiz Gordon, qui nous fait pratiquement depuis la naissance de notre site l'amitié d'en être un rédacteur régulier — pour ceux qui ne font pas attention aux signataires des papiers, il est notre chroniqueur attitré de Superstars et notre spécialiste maison de l'ICWA —  rédige plusieurs articles consacrés à l'International Catch Wrestling Alliance (ICWA, donc). Avec un enthousiasme communicatif, il nous présente cette puissante fédération de catch française implantée dans le nord de l'Hexagone, interviewe son président Pierre "Booster" Fontaine, passe le roster au crible et illustre tout ça de plusieurs vidéos. Vous pouvez trouver tous ces papiers dans notre rubrique "French Touch".

 

L'ICWA a été choisie par Canal Plus pour fournir le décorum de sa série consacrée au monde du catch, "Catch-moi". Gordon s'est rendu sur le lieu du tournage et y a passé la journée. Il en tire un article détaillé, dans lequel il nous explique le principe de la série, narre les coulisses du tournage, interviewe l'actrice principale (le veinard), etc. Le papier, mis en ligne le 13 février, est ici.

 

Bon, très bien, super, on passe à autre chose.

 

Sauf que.

 

8 mai 2010

"Catch-moi" va être diffusée sur Canal Plus. La presse y consacre plusieurs articles, normal. L'un de ces articles paraît dans Version Femina, édition Nord Pas-de-Calais. Pour info, Version Femina est un supplément hebdomadaire visant au premier chef un lectorat féminin, distribué avec le Journal du Dimanche dans tout le pays et, aussi, avec divers titres de la presse quotidienne régionale, notamment La Voix du Nord dans le Nord. Il est édité par Hachette Filipacchi Médias. Voici un extrait de la présentation de sa version "Nord":

 

"Premier titre de presse féminine dans la région, Version Femina se démarque grâce à son cahier régional, qui propose chaque semaine des sujets rédactionnels, aux thématiques proches des lecteurs : maison, enfant, mode…

Avec une cible principalement féminine, ce magazine est lu chaque semaine par plus de 1 017 000 lecteurs."

 

Un magazine populaire, donc, et au contenu adapté à la région où il est en vente. Pas étonnant, dès lors, qu'un exemplaire en traîne dans le salon de la famille Gordon, qui réside justement dans le Nord.

 

L'ami Arthemiz, qui ne s'intéresse pas seulement au catch mais aussi aux recettes de cuisine, conseils beauté, tests psycho et autres rubriques récurrentes de Version Femina, feuillette le journal. Soudain, son regard d'aigle s'illumine: tiens, là aussi, il y a un article sur "Catch-Moi", cette série au tournage de laquelle il a assisté quelques mois plus tôt et à propos de laquelle il a publié un article sur les CDC! Voyons ce qu'ils en disent, se dit Arthemiz. Et là, surprise!

 

L'article en question est en bonne partie une reprise pure et simple du sien! 

 

 

Si on nous avait dit qu'on serait un jour plagiés par un magazine, on n'aurait pas spontanément pensé à celui-là.

 

 

Arthemiz se frotte les yeux, se jette sur son ordi et retrouve son papier. Pas de doute: des phrases entières, des tournures complètes, des informations précises qui étaient dans son papier sont recopiées à l'identique ou presque, modulo quelques petits arrangements (notamment parce qu'Arthemiz employait parfois des termes du jargon du catch dont les lecteurs des CDC sont, à l'évidence, plus familiers que ceux de Version Femina). Damn, comme dirait l'autre.

 

 

Voilà, comme ça.

 

L'article est signé d'une certaine Virginie Thailly, qu'Arthemiz ne connaît ni d'Eve ni d'Adam.

 

 

Avant d'aller plus avant, voici le lien vers l'article en question. Et en voici un scan.

 

Vous pouvez le comparer avec celui d'Arthemiz. Pour ceux qui ont la flemme, voici un "face à face" assez éloquent.

 

 

Arthemiz: Caméras, éclairages en tout genre, bannières Canal+ pour décorer les abords du ring, titantron, et surtout l'affiche qui décore entièrement la salle, et qui annonce le retour de notre héroïne sur ses terres: Elle revient, c'est la Bomba Léa.

 

Virginie: Caméras, éclairages, ring et surtout affiche géante annonçant le retour de l'héroïne sur ses terres, « Bomba Léa : Elle revient ! ».

 

 

Arthemiz: La journée commence pour moi vers 12h (…) Nous en sommes au seizième jour et la journée est consacrée aux répétitions du Main-Event qui scellera le dénouement de l'histoire.

 

Virginie: C'est le seizième jour de tournage et il n'est que 12 h 30. Une journée consacrée aux répétitions du main-event de ce soir le combat qui scellera le dénouement de l'histoire.

 

 

Arthemiz: Les acteurs entrent en jeu. Le but est de travailler des mouvements sans la présence du public, afin de faire des raccords en cas de botch durant le show. (…). Les combats seront donc filmés en plan-séquence par une caméra aérienne, afin qu'on ne se rende pas compte des artifices.

 

Virginie: Les acteurs entrent en jeu et enchaînent des mouvements sans la présence du public. Le but : pouvoir faire des raccords durant le show de ce soir. Les combats seront filmés en plan séquence par une caméra aérienne, afin qu'on ne se rende pas compte des artifices.

 

 

Arthemiz: Le but cinématographique étant ici d'enregistrer les réactions du public pour les intégrer à la bande-son.

 

Virginie: Ce soir, les réactions du public seront enregistrées pour les intégrer à la bande-son.

 

 

Arthemiz: Que vient faire l’ICWA là dedans? Elle est la garantie technique, fournissant matériel, conseils et doublures.

 

Virginie: Ici pros du cinéma et catcheurs de l'ICWA de Béthune (International Catch Wrestling Alliance) travaillent main dans la main, cette dernière étant la garantie technique, fournissant matériel, coaching des acteurs et doublures.

 

 

A gauche, le papier d'Arthemiz. A droite, celui de Virginie.

 

 

Pour info, les phrases de Virginie ici citées représentent 38,4% de la totalité de son article.

 

Accessoirement, une partie du reste de son papier est reprise telle quelle d'un article de sa collègue Isabelle Mastin, paru le 5 décembre 2009 dans la Voix du Nordet intitulé  "« Catch moi si tu peux » : les figurants du Béthunois aux premières loges". L'article en question est accessible ici.

 

Ainsi, des phrases de Virginie Thailly qui sentent le vécu, comme "Mehdi Ouahab revisionne la dernière scène tournée" ou encore "De chaque côté du ring, des rangées de spectateurs attendent sagement le prochain clap." sont copiées sur l'article d'Isabelle Mastin.

 

Quant à la conclusion de Virginie Thailly ("Dans cette nouvelle saison, les téléspectateurs retrouveront Mathias, trois ans plus tard après sa rupture d’avec Léa, qui a arrêté le  catch  et qui semble l’avoir oublié."), il suffit de la googliser pour se rendre compte qu'elle est citée  à l'identique sur de nombreux sites parlant de la série, et vient donc très probablement du dossier de presse concocté pour l'occasion par Canal.

 

Entendons-nous bien: ce qui nous intéresse, nous, c'est le plagiat éhonté de l'article d'Arthemiz Gordon publié sur les CDC. Que les journalistes d'un même journal se refilent des bouts de papiers entre eux, ou bien que le dossier de presse soit repris tel quel dans un article, cela n'a rien de nouveau et ne nous concerne pas. Si on le mentionne, c'est parce que cela nous semble montrer la façon dont Virginie Thailly a abordé l'écriture de son article: google + couper/coller, et hop.

 

Sauf que voilà, les Cahiers du Catch, ce n'est ni La Voix du Nordni le dossier de presse de Canal. C'est [ton mélodramatique] un site de passionnés qui rédigent gratuitement, pour leur plaisir et celui, du moins on l'espère, des lecteurs du site, des articles sur leur hobby commun. [/ton]. Gordon n'a pas été payé pour son papier, évidemment, puisque les CDC, c'est comme le crime, ça ne paie pas. En revanche, Virginie Thailly, elle, est une journaliste professionnelle qui a évidemment perçu de l'argent pour un article qu'elle a en grande partie recopié depuis notre site. Sans jamais nous demander l'autorisation, sans jamais nous prévenir, ni au moment de la "rédaction" de son article, ni après sa parution. Charmante méthode.

 

 

Vintage journalism!

 

 

Toujours le 8 mai 2010

Gordon prévient la rédac des CDC de ce fâcheux incident.

 

 

11 mai

Après conciliabule entre l'auteur plagié et la rédac, nous trouvons sur le net le mail de Virginie Thailly et lui envoyons un mail dans lequel nous faisons part de notre surprise et de notre mécontentement. Mais vu qu'on ne va pas non plus lui coller un procès, on lui propose une solution qui nous satisfera symboliquement: puisqu'elle écrit dans ce journal très lu dans le Nord, où la mode du catch est encore plus en vogue que dans le reste du pays, nous lui demandons si elle peut rédiger un autre article sur le phénomène du catch, dans lequel elle mentionnera les CDC. On a bien conscience que cela ne nous amènerait pas forcément des dizaines de milliers de lecteurs supplémentaires, mais bon, ça sera déjà ça, toujours un peu d'exposition mainstream, ça ferait pas de mal. Nous la prévenons également que si elle refuse, nous n'aurons pas d'autre choix que de révéler l'affaire sur notre site, ce qui nuira probablement à sa réputation. A ce moment-là, on se dit que Virginie a juste fait une bêtise, se disant qu'on était un site officiel de l'ICWA ou un truc dans le style, et qu'elle pouvait reprendre des parties entières de nos papiers pour alimenter les siens. Et nous espérons que, prenant conscience de son erreur, elle nous présentera ses excuses et acceptera notre proposition de règlement à l'amiable.

 

 

12 mai

Virginie nous répond d'un mail très bref par lequel elle accuse réception de notre mail.

 

 

16 mai

Nous découvrons que l'article incriminé de Virginie est en ligne sur le site "La Voix au féminin", version spécialement destinée aux femmes de La Voix du Nord.L'article a été mis en ligne le 13 mai, soit le lendemain du jour où Virginie a accusé réception de notre mail. Elle était donc au courant de notre mécontentement mais n'a rien fait pour s'opposer à la mise en ligne du papier. Pour info, voici ce qu'on trouve dans les "conditions légales" publiées sur ce site:

 

"L'ensemble des éléments constituant le site www.lavoixaufeminin.fr (textes, graphismes, logiciels, photographies, images, vidéos, sons, plans, noms, logos, marques, créations et œuvres protégeables diverses, bases de données, etc.…), ainsi que le site lui-même, relèvent des législations françaises et internationales sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.

 

La Voix du Nord Multimédia, dispose de la jouissance de ces éléments à titre exclusif, hormis les éléments réalisés par des intervenants extérieurs qui n'auraient pas cédé leurs droits d'auteur."

 

On rit jaune.

 

 

Salut, on est les CDC et on aimerait discuter un peu de propriété intellectuelle.

 

 

18 mai

Rien de nouveau. Aucun mail de Virginie. Du coup, nous la relançons, expliquant qu'en l'absence de réponse immédiate de sa part, nous porterons l'affaire "en place publique", à savoir qu'on racontera tout ça sur notre site.

 

Elle nous répond froidement ce même jour, pour nous dire… "Pour information vos emails et par conséquent vos requêtes, ont été transférées directement au service juridique du journal La Voix du Nord."

 

Waaaah, le service juridique! Super! On lui demande immédiatement quand est-ce que nous aurons des nouvelles dudit service juridique, et quelle est la personne chargée du dossier. Comme ça, on pourra voir ça directement avec le responsable juridique!

 

Hélas, Virginie ne répondra jamais à ce dernier mail. A ce jour, nous n'avons plus eu de ses nouvelles.

 

 

20 mai

Rien de nouveau. On commence à se dire que l'affaire risque de durer, or nous n'avons aucune intention d'attendre benoîtement un éventuel appel du service juridique de la Voix du Nord pendant encore des semaines ou des mois. Nous prenons donc les devants et trouvons les coordonnées de Bruno Contestin, directeur juridique du groupe Voix du Nord.

 

Nous le mailons pour lui expliquer l'affaire (dont il doit déjà être au courant, si Virginie Thailly l'en a effectivement informé) et pour exposer notre point de vue. Seulement, à ce moment-là, il n'est plus question de ne demander qu'une mention des CDC dans un article de la Voix du Nord.

 

Virginie Thailly a été rémunérée pour un article en bonne partie écrit par Arthemiz Gordon. Le fait que ce dernier était chômeur à l'époque et ne roule pas précisément sur l'or aggrave notre ire. Nous demandons dès lors à la fois la publication d'un article nous citant expressément et le versement à Arthemiz d'une indemnité financière correspondant à la somme touchée par Virginie Thailly pour son article. (Evidemment, on a bien l'intention de subtiliser le fric au passage et de le boire, mais ça, Arthemiz l'ignore, hahaha!).

 

 

27 mai

Une semaine sans réponse de la part de M. Contestin. Nous le relançons. Là-dessus, alleluia, il nous répond! "Je prends connaissance de votre message à cet instant. Je fais le point en debut de semaine prochaine avec notre journaliste afin d'étudier ce dossier et reviens vers vous des que possible."

 

 

7 juin

Rien de nouveau. Nous le relançons.

 

 

9 juin

Toujours rien. Nous prévenons M. Contestin de l'imminente publication sur les CDC de toute l'histoire.

 

 

11 juin

Bah voilà, c'est aujourd'hui, et on en a pour ainsi dire assez, d'où la révélation de cette affaire édifiante sur nos pages, en espérant que ce récit sera également diffusé sur les sites qui scrutent le fonctionnement des médias.

 

En résumé, l'affaire, c'est ça:

1) un site Internet publie un article rédigé par un de ses contributeurs bénévoles;

2) l'article est recopié en grosse partie dans une publication papier diffusée à 1 million d'exemplaires, signé d'une journaliste maison;

3) en dépit de nos protestations, l'article est mis en ligne sur le site de la publication en question;

4) nos nombreux mails reçoivent une réponse lapidaire nous informant de la saisine du service juridique;

5) le service juridique nous fait lanterner des semaines.

 

 

Voilà qui en dit long sur les méthodes d'un certain type de journalistes et sur le mépris dans lequel ils tiennent des sites de bénévoles… sites dans lesquels ils n'hésitent pourtant pas à puiser quand les connaissances ou l'inspiration viennent à leur manquer.

 

 

- C'est quoi que t'es en train de lire, les CDC?

- Oui. Ah non, pardon, c'est "la Voix au Féminin". Faut dire que ça se ressemble drôlement.

 

 

Peut-être avez-vous trouvé cet exposé trop long et détaillé, mais il nous semblait important de raconter l'histoire telle qu'elle s'est passée. Dites-nous ce que vous en pensez et n'hésitez pas à faire circuler ce post. Ce n'est pas grand-chose, of course, mais on est assez énervés par le mépris dont nous avons fait l'objet tout au long de ces démêlés.

 

Dans la présentation qu'elle fait d'elle-même sur un blog, Virginie Thailly affirme aimer "peindre les gens avec des mots". Il faut croire qu'elle aime tout autant le faire avec les mots des autres.

 

 

Ouais. Ou sinon, on peut juste recopier sur les autres, ça marche aussi.

Juste révélateur... N'achetez plus la presse locale officielle !

Bon, ce sera peut-être mon seul message sur ce forum, mais j'avais très envie d'en remettre une couche !

En tant qu'ex-journaliste dégouté d'un milieu où c'est toujours le plus pourri et le plus médiocre qui s'en sort, je ne suis pas étonné de découvrir cette affaire... Par contre je suis étonné, et vraiment ravi, de voir votre mobilisation pour dénoncer la connerie de cette gourdasse.

Virginie Thailly, ma chérie, c'est vrai, tous tes confrères pompent allègrement à droite et à gauche, mais la plupart d'entre eux sont suffisamment intelligents pour VRAIMENT reformuler, en trouvant des synonymes, en inversant les phrases... pas toi !

Virginie Thailly vous a vraisemblablement considérés dès le départ comme un ramassis d'idiots décadents juste bons à descendre leurs roteuses devant un spectacle qu'elle juge sans doute assez négativement... Mâdâme Virginie Thailly s'intéresse aux expos, à l'art : vous n'imaginiez tout de même pas qu'elle allait couvrir sérieusement un sujet sur le catch ?! Pas de chance pour elle, vous n'avez pas lâché l'affaire, espérons que sa e-réputation restera pourrie un bon moment.

Et surtout, Arthemiz, vous écrivez tellement mieux qu'elle, qui a visiblement un style à chier quel que soit le sujet - enfin, on ne saura jamais si c'est vraiment "son" style ou pas...

Enfin, le plus navrant dans tout ça, c'est la réaction de cette pitoyable scribouillarde et surtout celle du torchon incriminé, appartenant à une galaxie médiatique en situation de quasi-monopole dans le NPdC. Le mépris, c'est vraiment tout ce qu'ils sont capables d'apporter ; prendre les lecteurs, et les autres, pour des abrutis est en tête du cahier des charges de la presse régionale. Des Virginie Thailly, il y en a des centaines, des milliers en liberté, et c'est exactement comme ça qu'on leur demande de travailler !...

Pour infos!

Je ne découvre ce fait que maintenant, avec près de 6 mois de retard! Bien évidemment, je suis outrée et choquée par tant de bassesse! Un petit "Excuuuuuuse me" en version Vicky Guerrero aurait suffit avec un petit article en cadeau dans Version Femina!
Et ben non, cette petite Virginie Thailly se comporte de façon indigne, tout comme sa hiérarchie comme vous l'avez parfaitement dit plus haut!
Bref tout ca pour dire que cette histoire est certes la première pour les CDC mais je pense qu'elle ne sera pas la dernière vu la qualité des articles de ce site!

Maintenant, quand on tape Virginie Thailly sur google, cette page est deuxième derrière sa page sur viadeo! Comme quoi...

ça à fini où ?

Pour finir Les CDC ont juste la satisfaction d'avoir pourri la réputation de virginie thailly sur google?

Virginie Thailly, c'est une honte !

Virginie Thailly, vous devriez monter sur un ring, faire face à Arthemiz Gordon, et vous excuser ! Sinon, il pourrait vous trainer en justice et vous piquer tous vos sous !!
.
Allez, y'a pas un juriste dans le CDC Universe ?? :)
Envoyez IRS à la Voix du Nord !! Virginie Thailly et M. Contestin s'expliqueront avec lui...

We did It!!!!

ça y est, quand on demande Virginie thailly sur google,cet article est premier.
Oui,Virginie Thailly,la journaliste pigiste est passé au rang de copiteuse de Arthemiz Gordon.
Et c'est mérité!
Je crois que le dernier commentaire du charentais a finalisé le tout,Virginie Thailly,quand on cherche le CDC Universe,on le trouve ^^

Gagnons quelques rangs dans Google

Pour que cette jeune personne méprisante ait elle-même le mépris qu'elle mérite:
Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly Virginie Thailly

Inacceptable !

C'est juste inacceptable. Les CduC n'ont évidemment ni le temps, ni l'énergie, ni peut-être l'envie d'aller en justice face à un service juridique qui n'a pas grand chose d'autre à fiche de ses journées. Mais puisqu'il s'agit, dans cette histoire, d'un retournement de la vieille rhétorique "le méchant Internet contre les gentils journalistes pros", autant jouer la carte du méchant Internet à fond et faire monter cette histoire en sauce autant que possible.
"They got the guns but we got the numbers", tiens, ça ferait une bonne citation d'ouverture d'un article des Cahiers, ça.

du soutien !

je ne suis pas un grand amateur de commentaires mais je suis avec assiduité vos reviews, et je tenais a apporter mon soutien, a votre équipe de rédacteurs, car vos articles sont écrits avec humour, talent et passion, et je prends toujours plaisir a vous lire !

messieurs et mesdames (soyons galants) des CDC, longue vie a votre travail, sachez qu'il est pleinement apprécié !
ce plagiat aura au moins pour mérite de faire reconnaitre la qualité de vos articles ;)

Et surtout

j'ai envie de dire tenez nous au courant si ça bouge du côté de Virginie Thailly ou du service juridique ou quoi que ce soit.
-----
Je veux une happy end xD
-----

Virginie Thailly screwed Virginie Thailly

Bon, j'ai lu cette article sur Virginie Thailly ainsi que tous les commentaires sur ce que Virginie Thailly a fait.
Je partage complètement la frustration ambiante générée par Virginie Thailly et je profite de l'occasion pour remercier notre bon Arthemiz de tous ses papiers, dont la qualité, en plus d'être alléchante pour la première Virginie Thailly venue, mérite d'être louée à chaque instant, y compris par Virginie Thailly...
Au niveau des réaction suite à cet "incident" impliquant Virginie Thailly, je rejoins votre sens de la mesure ainsi que votre endurance devant les réponse ma foi irrespectueuses de la dite Virginie Thailly ainsi que des collègues de Virginie Thailly. Ca ne vaut pas le coup de partir en procès contre Virginie Thailly, ni de se livrer à de basses représailles contre Virginie Thailly (Virginie Thailly, encore Virginie Thailly, toujours Virginie Thailly!!!).
Néanmoins, le fait que "Virginie Thailly", entré dans google, fasse apparaître cette page, mentionnant l'ignoble plagiat dont Virginie Thailly s'est rendue coupable, permet de faire de la publicité aux pratiques de Virginie Thailly mais également et surtout aux Cahiers du Catch, site de qualité, tellement bon que Virginie Thailly ne peut s'empêcher de le plagier éhontément...
D'ailleurs, si on peut faire quoi que ce soit pour faire monter les CDC dans la page Google de Virginie Thailly, dites le, je vous y aiderai avec plaisir, n'en déplaise à Virginie Thailly...
.
Bref, merci encore aux CDC pour tout, à tous les rédacteurs qui alimentent ces pages, et donc à Arthemiz en particulier, puisqu'aujourd'hui, c'est lui la star... et pas Virginie Thailly...

Virginie Thailly.

Virginie Thailly. D'accord.
.
Ceci dit, faudrait penser à mettre le nom correctement dans l'article !
.
J'ai lu :
L'article est signé d'une certaine Virgine Thailly, qu'Arthemiz ne connaît ni d'Eve ni d'Adam.

Virginie screwed Arthemiz!

Je propose de contacter le Canard Enchainé. Il aime bien ce genre d'histoire.. et ça fera de la pub aux CdC :D

Le Canard lève des lapins

Le Canard lève des lapins plus gros que ça... Ce n'est pas le David de l'histoire, Arthemiz et les CdC, qui pose problème, mais le Goliath, Version Fémina, qui est le gros du duel, mais est un acteur insignifiant du paysage médiatique national. Libération qui vole le contenu d'un site internet amateur, ça pourrait les motiver à écrire un papier, mais un supplément de PQR n'intéressera le Canard que s'il peut faire un gros jeu de mot ou s'amuser à moquer une sale faute d'orthographe.
.
Evoqué précédemment, l'Acrimed, moins prestigieux mais besogneux, serait une caisse de résonance plus adaptée pour ce cas d'espèce, mais, avis perso, cette affaire, bien que désagréable, parait "insignifiante" et la porter plus haut qu'une dénonciation devant le lectorat fidèle du site dépasserait les capacités de combat de la Redac', dont je loue déjà l'abnégation à maintenir une correspondance mail avec un interlocuteur aussi peu coopératif.

Acrimed : une réponse !

Justement, j'ai eu une réponse d'Acrimed qui me remercie pour "ce signalement" dont ils espèrent faire "bon usage".

Vintage Scewjob Reloaded !

Preuve que ce genre de pratique peut toucher n'importe quel milieu...
Certains ont du tomber sur ce clip
http://www.youtube.com/watch?v=wfMKktpowx0&feature=pyv&ad=4628658713&kw=...
De la sécurité routière. Le texte de présentation encense le réalisme du vécu des jeunes. Et pour cause.
Je suis président d'une asso socio-culturelle. Il y a un an a peut pres, une autre asso, qui a pour but de responsabiliser les jeunes en difficultés par le biais de projets, nous a demandé de leur preter nos locaux pour tourner un clip pour la sécurité routiere. Le scénario a été écrit par les jeunes qui jouent également dans ce clip la : http://www.youtube.com/watch?v=S3Vk0DeCorY

Pour info, l'asso n'a jamais été prévenu, ni du tournage de ce second film et encore moins de sa diffusion. Difficile après d'expliquer a des jeunes qui sont en rupture avec les institutions que le travail ca paie, mais euh, pas ce coup la les gars, mais bon boulot quand même.
Un peu comme si chris jericho utilisait la prise de finition de wade barret, et prétendait l'avoir mise au point.

Un mal pour un bien ?

L'affaire Virginie Thailly permet au moins de prendre conscience du problème et pourrait être l'occasion de se prémunir contre les possibles récidives.
Ce qu'a fait Virginie Thailly, plein d'autres sont suceptibles de le reproduire tôt ou tard, par la magie d'Internet.
N'y aurait- t-il pas un moyen légal de protéger vos textes ? Une façon de prévenir le dommage ?
Ou les CDC sont-ils condamnés à subir ce genre de choses sans pouvoir réagir ?

Il y a pas de "moyen légal"

Il y a pas de "moyen légal" spécial. La loi protège toute publication grâce au droit d'auteur.
L'article de cette journaliste est une contrefaçon manifeste du droit d'auteur d'Arthemiz.
Le seul moyen de punir cela est la voie judiciaire.

Vengeance mesquine

Plop.
Je sais que je réagis très peu souvent...
Mais là encore, je me sens pousser par un sentiment peu noble qui me force à prendre la plume (fin le clavier quoi)... La colère.
Clairement, c'est le genre de trucs qui me révoltent basiquement.
Surtout provenant de quelqu'un qui se prétend "journaliste"...
C'est honteux.
C'est pas parce que notre bon Arthemiz est plus talentueux qu'elle qu'elle doit le plagier (non, j'hésite pas à dire ça, parce que arthemiz il copie pas lui.

Dans ce genre de cas, mon coté mesquin et cartésien me dit un chose: Vengeance!
Un procès?
C'est long, couteux et incertain.
Par contre, y a plus simple et plus a notre porter pour nous mettre à son niveau, si elle veut jouer sur le terrain de l'irrespect:
- Flooder les commentaire du journal
- Flooder ceux de son blog
- Lui faire un peu de pub (genre, madame la pigiste ne sait pas écrire un article toute seule)
- Envoyer des lettre de plainte au journal
Dans le genre y a plusieurs moyens mesquins et légaux...

Oli, un peu énervé (car vient de voir le même genre de chose arriver à une amie graphiste freelance...)

Comme dit le poète : "there

Je suis d'accord avec l'idée d'un tapage internet. Comme dit le poète : "there will be vengence !"

Inutile de préciser qu'on est

Inutile de préciser qu'on est fermement contre toute réaction excessive violente ou illégale, qu'elle soit physique ou d'un autre niveau (type hacking ou autre).
Mettre un avis sur un blog ou un site de journal, pourquoi pas. Flooder, ça ne me parait pas très constructif, et ça dépasse le cadre du problème actuel je pense.
Effectivement que certaines réactions peuvent être saines comme écrire au journal poliment, mais fermement, ils doivent bien avoir un service lecteurs, ou un médiateur quelconque, c'est très à la mode, ou encore communiquer via les réseaux concernés et journalistiques, pour faire passer le message. Mais il n'est pas question de répondre à la connerie par la connerie, on tient à conserver une forme d'éthique (même si nous ne somme que de pauvres blogueurs amateurs...). ;)

On est d'accord. Autant je

On est d'accord.
Autant je peux être mesquin, autant je penser rester dans le légal et le politiquement correct.
Par flooder, je pensas plus à plusieurs personnes donnant leur avis (plutôt qu'un acharnement simple). Si chaque lecteur qui est écœuré par ce comportement donne son avis, ça peut monter gentiment...
Perso, j'ai pas encore donner un avis sur son blog ou sur celui du journal, simplement parce que, comme c'est pas moi qui suis plagié, je ne veux pas prendre d'initiative (nuisible ou non)...
Je pense que c'est plus à la rédaction des cahiers de voir ce qui doit être fait.
Mais si je peux aider...

Je trouve ça..

dégueulasse et tout simplement petit... le manque de courage et la manière dont ça s'est passé, cette Virginie Thailly a du avoir la flemme,a vu ton article et s'est dit que ça serait plus facile.
Hop ni vu ni connu,je prends mon blé et tant pis,je suis Virginie Thailly m****.
Là où ça se complique quand vous les contacté,le fait de vous mentionner à peut être pas était accepté plus haut,et là Virginie Thailly a les pèpète et tente de vous impressionné avec le service juridique.
C'est magnifique,la classe Mme Thailly ;)
Mais sinon j'espère que les CDC sortiront victorieux de ce Steel Master of the Copyrights match parce que c'est honteux ce que Mme Virginie Thailly a fait (en tout cas sur le plan professionnel)

Merci! ;)

Merci à tous pour votre soutien et vos suggestions.
Dans cette histoire, on est face à une grosse machine qui nous méprise totalement à tous les échelons. On ne peut rien ou quasi rien contre eux. Une action en justice serait un investissement de temps et d'argent qu'aucun de nous n'a envie de faire. Même si on était sur de gagner, ce qui n'est jamais le cas... Alors il reste la possibilité de dire la vérité, et de les toucher là où ça les dérange; leur image.
*
Franchement on est dans une situation complètement débile: on a des gens qui se mettent en tort en face de nous, et qui nous refusent des excuses et la considération minimale qu'on demande. C'est totalement une question de principe pour nous, et d'égo de leur part. Je ne suis pas persuadé que cet article ne serve à grand chose, mais ça nous fait du bien de le faire. Et si ces pratiques sont récurrentes de leur part, ça ajoutera un peu d'eau au moulin de la vérité sur leur fonctionnement.

Acrimed

Nuire à sa réputation est effectivement la meilleur manière de répondre aux méthodes douteuses de Virginie Thailly et de La Voix du Nord : il vaut mieux taper là où ça fait mal.
Pour ma part, j'ai soumis l'affaire à Acrimed, "observatoire des médias" et association qui jouit, via son site internet, d'une sérieuse réputation et d'une force de frappe médiatique importante : ça lui fera les pieds à la Maryse du journalisme féminin.

The All Virginie Thailly Virginie Thailly

Virginie Thailly a de la chance. Quand on googlise son nom : Virginie Thaill, son site, intitulé : "Virginie Thailly," apparait en première place. Mais attention Mademoiselle Virginie Thailly, déjà l'article des CdC apparait sur la première page. A force de parler de Virginie Thailly, les CdC seront premier. Pauvre réputation de Virginie Thailly.

Arrêtons de parler de

Arrêtons de parler de Virginie Thailly.
Virginie Thailly ne le mérite pas.

Et puis sérieusement

le fait qu'on site Virginie Thailly la valorise,alors pourquoi écrire ce nom de Virginie Thailly aussi souvent,n'est ce pas Virginie Thailly,grande peintre des mots dans l'éternel,surtout avec les mots des autres.
Virginie Thailly mérite de voir cet article en premier sur google quand on tape son nom(qui est quoi?? Virginie Thailly je crois,attendait je vérifie.. oui Virginie Thailly,tout àà fait,Virginie Thailly c'est ça)

Virginie Thailly or Virginie Thailly ?

Tu dis que Virginie Thailly ne mérite pas pas notre considération. Mais parle-t-on de la même Virginie Thailly ? La Virginie Thailly journaliste à la Voix du Nord - Version Femina ? La Virginie Thailly qui pompe et re-pompe un article sur internet pour la Voix du Nord - Version Femina ? La vraie Virginie Thailly ou la fausse Virginie Thailly qui, effectivement, n'écrit pas pour La Voix du Nord - Version Femina ? Virginie Thailly est-elle une journaliste de La Voix du Nord ou seulement de Version Femina ?
Ces questions, lourdes de sens, sur Virginie Thailly et La Voix du Nord - Version Femina méritent une attention de tous les instants, une authentique réflexion sur le sens des responsabilités qui sont les notres vis à vis de Virginie Thailly et de La Voix du Nord - Version Femina.

Virginie Thailly

Nous pouvons déjà remarquer qu'en tapant Virginie Thailly dans Google, l'article des Cahiers parlant justement de Virginie Thailly commence à monter doucement dans la hierarchie des sites parlant de Virginie Thailly. Pour l'instant en googlisant Virginie Thailly, nous sommes toujours derriere le blog de Virginie Thailly et les pages viadeo et 123people de Virginie Thailly. Mais si "l'affaire Virginie Thailly" continue de prendre de l'ampleur, il y a des chances que cet article remettant en cause la déontologie de Virginie Thailly finissent en top réponse sur google. (en cherchant Virginie Thailly)

Ca a bien marché pour

Ca a bien marché pour Virginie Thailly. Mais ce qu'il ne faut pas oublier c'est que la voix du nord qui a diffusé Virginie Thailly devrait avoir droit lui aussi a une petite googlisation. Donc je pense que citer la voix du nord qui diffuse les articles de virginie thailly permettrait de doubler les efforts fournis car la voix du nord est tout autant repsonsable donc occupons nous aussi de la voix du nord pour espérer remettre en cause la déontologie de la voix du nord

Cgiu parle de La Voix du

Cgiu parle de La Voix du Nord. Je réponds : certes ! Mais doit-on oublier Version Femina, supplément de La Voix du Nord, dont Virginie Thailly est la journaliste ?

Hey les gens

Bon tout d'abord, félicitations à Arthemiz pour son article dans Femina (quoi ? un peu d'humour, c'est toujours ça de pris) ^^
.
Ensuite, même si je trouve ça écœurant, faut relativiser : plutôt que de se sentir choqué, on devrait être flatté qu'un magasine de qualité comme version Femina ai choisi les CDC pour plagier.
.
(Pour ceux qui maitrise pas l'ironie, oui je trouve ça minable qu'un magasine "féminin" merdique (pléonasme) en vienne à plagier un article paru sur un site "pour le fun" (rien de péjoratif hein, c'est assumé). Mais après tout, c'est tellement ridicule...).
.
Quoi qu'il en soit, un gros "up" pour Arthemiz, because he's Gordon !

Arthemiz, tu devrais être

Arthemiz, tu devrais être fier du sort de ton article. S'il a été en grande partie repris pour paraître dans un magazine populaire, c'est qu'il devait être vraiment bon. Regarde Axl, personne ne veut plagier ses articles...

Toi...

... tu n'as pas encore acheté le dernier Big Muscled Red Haired Men Magazine...

Mélenchon, lorsqu'il y avait

Mélenchon, lorsqu'il y avait eu l'histoire avec l'étudiant en journalisme, expliquait qu'aujourd'hui, la plupart des journalistes faisaient de la merde, mais que c'était parce qu'ils n'avaient pas d'autre choix. C'est le plus souvent un métier précaire où ils sont exploités.

Ce qui est frappant, c'est le mépris avec lequel on vous traite. Déjà qu'un site internet, ils vous prennent de haut, alors un de catch… Je pense qu'il y a une pensée du style "de quoi ils se plaignent ces cons-là ? on a offert à leur contenu groupusculaire une visibilité énorme, ils devraient être honorés d'être repris par la presse traditionnelle."

Par contre, je n'aime pas du tout le fait de livrer un nom en pâture aux lecteurs (et à Google), ce n'est vraiment pas élégant.

Par ailleurs, qu'on me

Par ailleurs, qu'on me reprenne ne m'aurait pas dérangé si on m'avait demandé l'autorisation. En bonne intelligence, elle aurait sans doute pu reprendre quelques phrases, sans pour autant laisser entendre qu'elle a tout vu comme si elle y était. La, outre le fait qu'elle repompe sans mon accord, c'est surtout que le style de narration laisse a entendre qu'elle était sur place, ce qui n'est pas le cas. Personnellement j'ai fait 100 bornes (50 aller/50 retour) pour me rendre sur le lieu du tournage, été la bas de 10 a 23H, pris plus de deux heures pour gratter mon article, échangé des dizaines de mails pour obtenir des photos, et pour obtenir simplement la gloire de m'être fait servir un verre d'eau par Bruno Gaccio. ^^

Oui enfin Virginie Thailly

n'est ni la victime, ni une personne élégante, visiblement.

Il ne s'agit pas de délivrer

Il ne s'agit pas de délivrer un concert d'injures envers cette dame, ni mettre ses coordonnées publiques en ligne, hein. Sa googlisation permettra juste de faire connaître cette affaire.

D'ailleurs, elle pourra faire l'anti catchphrase de David "A-List" Otunga: "Don't google me". ^^

Edit: En tout cas, l'article des CDC est 4e des recherches google portant sur son nom.

Tout à fait d'accord.

Pas besoin d'une flopée de noms d'oiseaux ou que sais-je.
L'article parle de lui-même.
Et je suppose que si elle fait amende honorable, s'excuse et propose un arrangement, il y aura moyen de faire disparaître cet article des CdC et d'oublier cette affaire. ;)

Oh la vilaine !!

Pas grand chose à dire en fait , mais l'intégrité journalistique de la VDN ( si tant est qu'elle en ait déjà eu une ... je suis lillois ) fait peur à voir

Je connais un forum sur lequel je vais newser cette information.

Merci Stevosteen :-)

C'est cool de faire circuler l'info sur d'autres forums, notamment généralistes, on est très reconnaissants à ceux qui le font. Gracias!

Evitez de trop tomber dans le bashing

Clairement, la journaliste a fait une erreur, c'est pas bien et un mot d'excuse serait, au minimum, le bienvenu (éventuellement une ou deux bonnes bouteilles aussi :D). Maintenant, on fait tous des erreurs, c'est même pour ça qu'il y a des gommes au bout des crayons (Oui, je sais, je me répète).

Mais, pour vous donner le fond de ma pensée (attention activisme geek et alter-gauchisme inside), le problème, ce n'est pas elle.

Je pense que c'est quelqu'un de suffisamment intelligent et consciencieux pour être capable de traiter un sujet journalistique correctement quand les conditions se présentent.

Si elle ne l'a pas fait sur ce coup-là, c'est probablement parce qu'elle n'en avait pas le temps (et pas une once de remord à piquer le travail d'autrui ou pas conscience de piquer le travail d'autrui, j'ignore ce qui est le pire entre les deux options : être idiot ou malhonnête). Et si elle n'en avait pas le temps, c'est probablement parce que les conditions de travail de son boulot sont loin d'être optimales.

Si on vous demande de pondre en deux heures un article de 3000 à 5000 signes sur la récolte du sirop d'érable dans les zones au-delà du cercle polaire et que vous devez le faire pour remplir votre frigo et payer l'électricité qui le fait tourner (je n'ai pas l'impression qu'il y ait beaucoup de journalistes qui deviennent millionnaires en bossant à la pige, surtout pour version Femina NPdC), désolé de vous le dire comme ça, mais il y a de fortes chances qui vous rendiez une copie qui ne soit pas beaucoup plus brillante que la sienne en matière de respect du droit d'auteur.

Le vrai problème, par contre, qui est de plus en plus courant sur le net, c'est que sa hiérarchie n'assume pas ses responsabilités.

Quand Arthemiz, Djobbi ou moi-même écrivons un article pour les CDCs, si on écrit une connerie qui entraîne des conséquences légales, c'est Axl & McOcee qui trinquent (c'est même pour ça qu'ils relisent nos articles avant). Et vu que les cahiers du catch ne sont pas une société anonyme capable d'avoir un avocat à disposition en un claquement de doigts, ils trinqueraient grave

De la même manière, si cette dame a fait une bêtise, c'est sa rédaction qui doit assumer ses responsabilités : que ce soit en amont (Il existe une foultitude d'outils sur Internet pour vérifier qu'un texte n'est pas un plagiat avant de le publier) ou en aval (Pour reconnaître l'erreur et s'arranger pour qu'elle ne se démultiplie pas à l'infini sur Internet).

C'est en gros toute la différence qu'il y a entre un auteur et un éditeur en terme de responsabilité juridique.

Qu'un individu (sans doute payé au lance-pierre et avec 3 mois de retard) fasse en tant qu'auteur une erreur, c'est pas brillant.

Qu'un éditeur (une entreprise qui paye tout un tas de gens pour s'assurer qu'il n'y ait pas d'erreurs et accessoirement fasse même plutôt des bénéfices notamment en payant se spigistes au lance-pierre et avec 3 mois de retard) ne fasse pas son boulot, là, c'est inadmissible.

Et, le pire dans tout ça, c'est qu'on en a là qu'un exemple mais il y a une tripotée de groupes de presse qui font comme ça, qui volent qui des bouts de texte à droite, qui une photo à gauche (C'est arrivé à une amie il y a deux jours) et qui se contrefoutent du fait que quelqu'un a fait des efforts pour les mettre sur Internet. Et ce sont ces mêmes groupes de presse qui ne proposeront demain qu'un accès payant à leur journal -parce que c'est leur seul modèle économique viable pour eux de faire payer à d'autres ce qu'ils ont eu gratuitement - et qui, quand on parle de droit d'auteur sur Internet, sont les premiers à dire que les internautes sont tous des gens sans aucune notion de respect de la vie privée, de la propriété intellectuelle et tutti quanti.

Quand on est pigiste

On n'est pas tenu d'accepter un papier qu'on ne se sent pas capable de faire. Or elle est pigiste.

Pareil que Djobi

Il me semble bien qu'elle est pigiste, personne lui a mis un flingue sur la tempe pour la forcer à faire ce papier. Surtout, je veux bien qu'elle ait cru "de bonne foi" pouvoir faire du couper-coller partout, probablement sans même se considérer plagiaire. Mais son comportement une fois que nous l'avons mailée a été, de mon point de vue, à la fois hautain et j'm'en foutiste. Et cela, alors qu'on lui avait bien expliqué qu'elle avait volé du contenu appartenant à d'autres.


Alors je veux bien, cher Spanish, admettre que le fonctionnement de la presse actuelle peut inciter à ce genre de comportements, et je n'exonère nullement la hiérarchie de la Voix du Nord de ses responsabilités; mais Virginie Thailly a carrément eu l'occasion
1) de refuser de faire un papier sur ce sujet qui, à l'évidence, ne l'intéresse pas et qu'elle ne connaît pas;
2) de faire ce papier consciencieusement au lieu de s'approprier le travail de quelqu'un d'autre;
3) de nous contacter si elle voulait reprendre une partie d'un de nos articles
4) de s'excuser platement et d'essayer d'arranger le coup une fois reçu notre mail
5) d'avoir la courtoisie de répondre à notre dernier mail, quand nous lui avons demandé les coordonnées du service juridique et de la personne chargée du dossier.


Puisqu'elle n'a rien fait de tel, je considère qu'elle a eu, tout au long de cette affaire, un comportement assez irritant, pour rester PG. Et pour répondre à Vinz, je l'avais prévenue dès mon tout premier mail que si nous ne voyions pas d'autre issue que d'en parler sur notre site, google deviendrait pour elle un énorme miroir grossissant de ce péché originel, et cela pour de looooongues années, mais elle n'en a pas eu cure. Franchement, je pense que nous avons été dans cette affaire très patients avant de réagir par cet article.

Je suis d'accord

Virginie Thailly n'est certainement pas un modèle à suivre pour qui que ce soit. Aussi bien au niveau du travail qu'elle a fourni (ou plutôt n'a pas fourni) que dans l'aspect relationnel suite à cet incident, elle a été l'incarnation même de la médiocrité : incompétence, impolitesse, refus caractérisé de dialogue, etc ... Elle a fait le grand chelem. Là-dessus, on est d'accord.

Maintenant (et je le dis aussi parce que je n'aime pas trop les effets de meute et c'est plus ou moins ce qui transparaît quand on lit les commentaires même si individuellement chacun est légitime), il ne faut surtout pas dédouaner sa hiérarchie qui est payée bien plus qu'elle pour vérifier qu'elle fait bien son boulot. Personnellement, je n'en reviens toujours pas de découvrir à cette occasion qu'un grand quotidien de la presse régionale (et donc nationale) ne fasse pas de vérifications au niveau du plagiat avant de mettre en ligne un contenu en ligne sur son site (alors que ça prend deux secondes avec l'outil qui va bien).

C'est toujours plus facile de s'en prendre à un individu qui a fait une connerie plutôt qu'à la structure qui lui a permis de la faire (et qui en plus, pour l'instant, la couvre). D'un point de vue purement personnel, je pense qu'il est plus constructif de critiquer l'entreprise qui n'a pas fait son boulot à plusieurs échelons que le lampiste lambda.

Pisse copie et pisse vinaigre.

Au delà du manque d'élégance de la manipulation, cette histoire est quand même valorisante pour Artemiz et les CDC, puisque la PQR est allé jusqu'à se reposer sur votre travail pour se faire mousser facilement avec un article traitant du catch français.
.
Mais alors, je ne m'attendais pas à ce que l'agression provienne d'un magazine FEMININ ! Bon sang, les femelles ne sont plus ce qu'elles étaient, au lieu d'apprendre des points de tricot, de lire une nouvelle d'Arlequin champion de l'amour, de découper la fiche cuisine des vérines aux chocolat blanc ou de découvrir le nouveau sac à main de Lady Gaga, Fémina a décidé d'offrir à ses fidèles lectrices un article consacré à une petite fédé' de catch ! Face à une attaque aussi subite et inattendue, vous devriez répliquer avec une stratégie tout aussi osé et nous offrir, fidèles lecteurs des CdC, un article "ouverture d'esprit y pas que le catch dans la vie" pompé intégralement, ou alors parodié sauce CDC, sur version Fémina, et de préférence un papier tout droit issu du cerveau faitcon de madame "Virgine Thailly la vilaine copieuse". Doit franchement y avoir de quoi rigoler un bon coup sur une belle private joke de cette misérable copie.
.
Franchement Artemiz, tu as du tripper quand, en feuilletant lubriquement un version Fémina, pour voir des photos de femmes presque nues faisant de la pub pour de la crème épilatoire, tu a découvert que ta vie, ton œuvre, avait servit de matériaux de base pour la rédaction du papier catchesque que tu avais justement la curiosité de lire. J'ai expérimenté ce phénomène il y a un peu plus d'un an en cherchant des news sur Oui FM et Arthur via Google, je tombe sur un article publié dans l'Humanité, paf je lit une demi-douzaine de lignes reprises "d'un blogueur" exposant ses craintes vis à vis de la survie de liberté éditoriale de la radio parisienne sous le règne de l'animateur à lunette... C'était une reprise de la réaction que j'avais posté sur Télérama.fr quelques mois plus tôt en apprenant la vente de Oui FM ! Sur le coup ça fait bizarre de se faire voler ainsi ses propos, mais intérieurement, quelle jubilation !

Au moins, "Virgine Thailly la vilaine copieuse" a fait l'effort de diluer un peu l'article d'origine, d'en expurger les termes trop techniques et d'alterner quelques développements, pour ne pas paumer son lectorat avec des "botch", des "heel" ou autre "titantron", et pour s'endormir avec la satisfaction d'un laborieux travail accomplis... Bah oui, elle aurait pu carrément faire un copier coller sans rien changer, et avec ses 20 minutes de gagnées, elle aurait pu regarder la fin de son épisode de Sex and the City, qu'elle a finalement raté par ta faute. Reprendre les infos objectives concernant le déroulement de la journée, à la limite, why not, mais reprendre aussi les détails personnels que tu avais noté pour faire croire qu'elle s'était rendu dans la salle de lutte, ça c'est fort ! Elle ne doute de rien, cette "Virgine Thailly la vilaine copieuse". Je croit qu'Audiard disait "les cons ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnait", égalité des sexes oblige, on peut aussi adapter cette citation dans une version Fémina.
.
Jusque là votre histoire est plutôt marrante, mais quand je lis la façon dont elle ignore vos mails et vous snobe, ou répond laconiquement sur un ton sec, voir hostile, évoquant les services juridiques, ça devient moins cool. Quand même, répondre, argumenter tant bien que mal, et accepter de faire un petit article "pub" pour les CDC, ça ne mangeait pas de pain... Peut être que "Virgine Thailly la vilaine copieuse" a pris peur devant l'ambition démesurée de votre requête, impliquant qu'elle écrive d'elle même, sans avoir recours au moindre copier-coller, un article sur un sujet aussi complexe et lourd en enjeux que le catch. Puisqu'elle a refusé vos demandes, vous avez bien raison de la recouvrir de goudron et de plume sur la place publique, ras le bol de voir cette profession plus qu'enviable squattée par des bras cassés dépourvus de culture, de plume et de courage... Et dire que la sélection aux concours d'entrée en école de journalisme est sévère (mais injuste), afin de n'accueillir que "les meilleurs des meilleurs"...

Mais ce monde est au bord du séisme, la presse professionnelle se vend de moins en moins, pendant que les blogs, sites personnels et autres travaux amateurs occupent de plus en plus de place dans l'espace médiatique. Les rédactions devaient bien rire d'Internet il y a 6/7 ans, mais maintenant, ce n'est plus la même chose. J'ai désormais espoir que des sites spécialisés et passionnés, comme ici par exemple, se taillent un lectorat respectable en court-circuitant les réseaux traditionnels, pour parler directement d'amateur éclairé à amateur éclairé, sans passer par l'intermédiaire du gratte papier ignorant mais porteur d'une carte de presse se reposant sur Google et Wikipédia pour mener son travail.
.
Visiblement, vos démarches de protestations seront vouées à l'échec à jamais, ou au mieux sera un énorme gaspillage d'énergie et de motivation, et l'article du jour signifie peut être la fin du combat (la guerre est la continuation de la politique par d'autres moyens), mais citer régulièrement "Virgine Thailly la vilaine copieuse" pendant le ssemaines qui viennent permettra d'expulser un peu de votre frustration en lui faisant une pub méritée, ça coutera moins cher et sera plus simple à gérer qu'un procès inutile. Nous tenons peut être là la feud de l'année : 'TeMiz et la CDC stable versus Virginie Thailly, peintre en batiment de la PQR ch'timi. AWESOME !

Envoie ce texte aux Grandes

Envoie ce texte aux Grandes Gueules sur RMC, je suis sûr qu'ils vont en parler (ou Morandini on sait jamais quoique, c'est pas assez trash pour lui)

Honteux

C'est du vol pur et simple. Ne les (la) laissez pas s'en tirer comme ça !

Pour l'instant, je vois deux options : les harceler par mail et téléphone jusqu'à ce qu'ils répondent de leurs actes (je ne doute pas que les lecteurs des CDC sauront se mobiliser) ou poursuivre dans la voie juridique. Pas forcément aller jusqu'à un procès (j'ai cru comprendre que les moyens manquaient), mais au moins les menacer sérieusement. J'ai peur que s'ils fassent durer l'affaire, c'est parce qu'au delà d'une certaine période, il ne soit plus possible de lancer des poursuites (j'espère qu'il n'y a rien de tel, mais qui sait ?).
Je suppose aussi qu'il y a moyen de se renseigner auprès d'un spécialiste. Il n'y aurait pas un étudiant de droit parmi les lecteurs qui pourrait contacter un professeur ? Au pire, j'en connais un ...

Pour répondre aux diverses

Pour répondre aux diverses questions juridiques et à vos interrogations, on a plus ou moins évoqué la question dans nos échanges de mail avec la rédac; c'est simplement que c'est une dimension qu'on aimerait éviter: Imaginez juste un peu; outre le fait que la VDN soit beaucoup plus riche et armée sur ce plan la que nous (je suppose qu'ils ont batterie d'avocats et de juristes qui bosseraient gratuitement pour eux), qu'on est jamais sur de gagner (les CDF ont perdu face à Balbir), on trouve assez absurde que ca doive prendre une telle proportion. Si Virginie Thailly (ou même la VDN) nous avait présenté des excuses, jamais google n'aurait connu son nom.

Ah ouais c'est grave quand

Ah ouais c'est grave quand même... A mon avis vous devriez essayer de vous renseigner pour lancer une procédure judiciaire (ça devrait les inciter à réfléchir plus longuement), il existe certainement des sites ou des forums où on peut parler de ce genre de soucis.
Mais de ce que j'en sais, il n'y a aucunement besoin de préciser que l'article est la propriété intellectuelle de son auteur. Et la période de validité de cette propriété se compte en dizaine d'année il me semble (après on tombe dans le domaine public).

Je propose aussi qu'on se coordonne plus ou moins pour envoyer un mail à la voix du nord (ils doivent bien avoir une sorte de service relation publique). Quelques dizaines de mails de personne choqués par ce plagiat (tout en restant poli) devrait à mon avis, au moins permettre que cette Virginie Thailly se fasse remonter les bretelles.

Malheureusement pour la voix du nord je suis du coin et je vais pas me gêner pour leur faire de la jolie pub. Puis bon Version Femina on peut pas considérer ça comme du journalisme... (D'autant qu'il me semble qu'ils obligent les abonnés de la voir du nord à recevoir version femina et à payer ce supplément. Ce qui en terme de pratique commerciale ressemble énormément à de la vente liée).

Faites bien attention à garder des copies des emails, articles et tout ce qui pourrait concerner l'affaire. La voix du nord pourrait vous accuser d'émettre de fausses accusations (Ce qui serait le comble).

En tout cas vous vous êtes montré plutôt gentil avec des personnes qui semblent s'en tamponner complétement... Généralement c'est dans ces moments qu'ils faut montrer les crocs.

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin