Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

W25, la contre anal’ de la Rédac’

La colère, chez les bons coeurs, n'est qu'un besoin pressant de pardonner ! Pierre-Augustin Caron Beaumarchais

 

Après le Wrestlemania 25, la rédac’ des Cahiers du Catch est divisée. En effet, certains d’entre nous ne partagent pas l’avis d’une partie des suiveurs de la WWE et refusent de considérer comme eux que le show de Houston était un événement complètement raté et à oublier au plus vite.

 

C'est à chaque fois la même histoire quand Orton se fait rétamer sur un ring. Axl fait la gueule, et se lache dans ses analyses !

 

Wrestlemania 25, la contre anal'

 

« Evénement raté », ou à peine sauvé « de la médiocrité », « pire Wrestlemania de l’Histoire », « la WWE va mourir », « les bookers sont des incompétents », « les buildup complètement nazes », … que ne lisait-on, ici même et ailleurs, au lendemain du WM25 ! Une partie de la communauté des suiveurs de catch – mais une partie seulement – a eu des mots très durs pour décrire le spectacle présenté à Houston mais une partie de la rédac’ des Cahiers du Catch ne souscrit pas à cette opinion et estime que le WM25 a surtout servi de prétexte à l’expression d’une grogne dont les raisons sont plus profondes et surtout bien antérieures au WM25. Il n’est pas question ici de s’extasier béatement, de présenter nos félicitations à la Creative Team de la WWE et de prétendre avoir assisté à un spectacle inoubliable, non, ce n’est pas le but. On avait juste envie de relativiser un peu le flot de critiques acerbes qui s’est abattu sur la toile au lendemain du Wrestlemania, vingt-cinquième du nom.

 

Que reproche-t-on au juste au Wrestlemania 25 ?

 

Des buildup mal ficelés, des issues prévisibles et des combats médiocres.

 

Il nous parait difficile d’affirmer sans rire que les buildups des affrontements du WM25 ont été bâclés. On ne reviendra pas sur les avatars de chaque storyline mais que reprocher par exemple à la construction de la feud Legacy vs. Clan McMahon si ce n’est peut être certaines interventions un peu surréalistes de Shane l’indestructible mais dont les aspects les moins crédibles auront été rapidement corrigés par l’équipe de storylineurs ? Et comment nier notre plaisir à avoir assisté à ces quelques moments d’anthologie comme la destruction de la baraque d’Orton à coup de Sledgehammer, ou encore la séquence de la danse reptilienne d’Orton sur le ring, immédiatement suivie de celle du bisou fatal ? Comment ne pas avouer enfin que le retour de Vince ajouté à ceux de Batista et de Shane nous offre de très belles perspectives dans un avenir proche ? Que reproche-t-on au juste à cette storyline ? La façon dont elle a été menée ou tout simplement l’issue du combat entre Orton et HHH au WM25 ? N’y a-t-il pas une sacrée dose de mauvaise foi dans les arguments des marks d’Orton comme Axl qui regrettent surtout la défaite de leur champion et en perdent toute objectivité ?

 

Toute façon, Orton pouvait rien contre Triple H, il était perché.

 

Le main event en lui-même nous a offert, il faut l’avouer, un combat un peu poussif mais pour reprendre une expression utilisée dans le milieu du journalisme sportif, celui de Pierre Menes et de Jamel Attal, pour faire un bon combat, il faut être deux. Oui HHH a une mobilité réduite sur un ring mais lors de ce combat, Orton n’a rien prouvé et ne nous a pas proposé non plus des moments de catch hors du commun. Quant à l’issue du combat et son déroulement, ils nous paraissent relever de la plus stricte logique. Nous attendions et espérions, c’est vrai, une intervention de la Legacy et du Clan Mc Mahon. Mais il faut également reconnaitre qu’un combat « clean » entre les deux rivaux n’était pas complètement illogique non plus : Orton n’a que le titre en tête et l’intervention de la Legacy lui aurait fait perdre le combat. Et sans intervention de la Legacy, HHH n’avait pas besoin de recevoir l’appui du reste du clan. Enfin, rappelons que toute disqualification de HHH aurait entrainé la perte de son titre. Dès lors, quel intêret y avait-il à faire intervenir les McMahon ? Bref, il n’y a pas de scandale particulier à ce que le combat n’ait opposé que les deux athlètes et c’est d’autant plus logique à partir du moment où le Raw du lendemain nous a préparé justement à ce type d’affrontement clan contre clan. En quelque sorte, une intervention extérieure lors du WM25 aurait pu se comprendre si la storyline s’était arrêtée là, mais dans la mesure où celle-ci va se poursuivre, il aurait été précipité et maladroit de booker autre chose qu’un affrontement face to face (ou face to heel dans le cas qui nous intéresse.) Quant à l’issue du combat que certains semblent regretter, on ne voit guère comment il aurait été possible de faire d’Orton le grand vainqueur de la soirée. Voila un mec qui s’escrime à anéantir la famille du Big Boss de la WWE, envoie ses membres un à un à l’hôpital, embrasse en bavant une billion dollars princess inanimée et il aurait fallu en prime qu’il humilie HHH dans leur un contre un, dans le main event du WM25 ? Est-ce qu’à la fin de l’histoire Miss Tick arrive à piquer le sou fétiche de l’oncle Picsou ? Est-ce que Batman meurt à la fin de son combat contre le Joker ? Nan ! Ben là, c’est pareil ! Il n’y a que lors des élections présidentielles françaises que le Monster Heel gagne parfois à la fin.

 

Au soulagement de tous, Stone Cold est venu en costard pour son entrée au Hall of Fame. Un moment, la famille McMahon a craint qu'il fasse le con en quad et qu'il commence à boire des cannettes sur le ring comme un gros plouc.

 

Nombreux sont ceux qui se sont régalés devant leur écran et qui ont savouré, semaine après semaine, les rebondissements du triangle amoureux Edge – Vickie – Big Show. Entre Cena, Edge, Vickie et le Big Show, on a tout de même eu le privilège de voir en action quatre personnages au mic skill largement au dessus de la moyenne de la WWE et aux capacités in the ring par vraiment degueu non plus. La storyline n’était pas loin d’être parfaite et encore une fois, n’est-ce pas la victoire de Cena – au terme d’un très bon combat – qui agace la communauté des suiveurs plutôt que le buildup ou même le combat en lui même ? D’ailleurs reprenons les pronos, qui avait pronostiqué une victoire d’Edge ou du Big Show ? Entendons nous bien, Cena est horripilant et on espère tous à la Redac' qu'il perdra sa ceinture au plus vite. Oui mais voila, sa victoire était selon nous le meilleur moyen de poursuivre la storyline sur un rythme effréné, puisse la WWE nous entendre et ne pas reléguer le triangle amoureux dans les oubliettes des storylines inachevées.

 

Un qui aurait le droit de se plaindre du booking du WM, c’est ce pauvre Chavo…

 

Une autre storyline aura fait couler une quantité non négligeable d’encre virtuelle, celle de la rivalité entre les frères Hardy et là encore il convient d’être honnête dans notre analyse et admettre que cette excellente storyline aura été gâchée par l’absence de charisme des Hardy Bro’, micro à la main. L’histoire était superbe et a juste été pourrie par les piètres performances d’acteur de ses deux protagonistes. Comparaison n’est pas raison, mais nous ne sommes pas certains que Visconti aurait connu le même succès s’il avait dirigé Michel Leeb et Henry Guybet dans le Guépard plutôt que Delon et Burt Lancaster. Dès lors, pourquoi incriminer une fois de plus le staff créatif de la WWE qui a fait ce qu’il a pu avec les faibles moyens dont il disposait ? N’oublions pas d’ailleurs que la feud était avant tout un prétexte pour que les deux frangins se foutent sur la gueule avec brio lors du W25, ce qui fut fait et plutôt très bien fait ! D’aucuns ont regretté, sur les forums ou dans des chroniques de sites consacrés au catch, un combat un peu court ou pas assez extrême à leur goût mais lorsque l’on voit dans quel état ont fini les Hardy petits, on a tendance à ne pas accompagner cette surenchère dans le spectacle, l’extrême et son lots de painkillers et autre saloperies du genre. Un autre catch est possible. Nous ce combat, on l’a kiffé du début à la fin !

 

Chez les Hardyz, mettre la table n’a pas tout à fait la même signification.

 

Enfin, un mot sur le buildup et le combat Undertaker / HBK : Après un début plutôt poussif surement dû à un accès de paresse de la Creative Team et sa propension à se satisfaire de l’affiche entre les deux légendes, affiche tellement alléchante en soi qu’elle dispensait presque le staff de faire correctement son taf, la Creative a finalement fait le boulot. On imagine qu’après un coup de gueule de Vince, son équipe de storylineurs se sera remise au travail pour nous offrir un buildup plutôt convenable mais dont tout le monde ou presque se foutait – c’est notre sensation - tant les capacités in the ring des deux protagonistes promettaient un combat de très haut niveau. On nous fait le coup du bien contre le mal, HBK a piégé le Taker à son propre jeu et a pris l’ascendant sur son adversaire avant le match, on a eu le droit à quelques séquences plutôt sympas micro à la main, … rien de transcendant, mais rien de bâclé non plus. Quant au combat en lui-même, nous ne participerons pas au débat « anthologique ou pas ? » qui nous parait un peu inutile et surtout hautement subjectif. Nous avons assisté à un putain de grand combat et nous laissons à d’autres le choix des superlatifs pour le qualifier (sauf dans notre conclusion où nous avons tout de même placé un « dantesque ») ! En tout cas, nous nous sommes vraiment régalés et nos deux légendes ont été à la hauteur de leur réputation et ont offert le show que tout le monde attendait. Entre un Taker qui parait rajeunir à chaque Wrestlemania et un HBK au charisme intact, qui sera le premier lecteur à oser affirmer que ce combat n’a pas correspondu à l’attente des fans ?

 

Au chapitre des bonnes surprises, malgré nos craintes initiales, force est de constater que Chris Jericho vs. Les Vioques aura été plus sympa à suivre que prévu. On ne reviendra pas sur le buildup de l’événement tant le charisme de Chris Jericho et son mic skill s’approchent de la perfection. Je pense que nous serons tous d’accord pour avouer notre jouissance à voir Jericho atomiser les papys du ring à coup de micros et de reparties cinglantes. Le combat en lui-même aura donc été la bonne surprise de la soirée avec un spécial big up à Ricky Steamboat et son époustouflante prestation. Oui, on aurait aimé que Mickey Rourke prenne le micro et clashe un peu Jericho avant de lui assener une droite, mais on a aimé l’issue de l’affrontement. Rourke n’est pas un catcheur, juste un acteur ancien boxeur. Rien d’illogique à le voir envoyer valdinguer Jericho d’un solide crochet !

 

Le non renouvellement des générations

 

Au MITB de Wrestlemania 23, CM Punk s'était mangé un RKO du haut d'une échelle. Qu'il remporte les deux éditions suivantes est la moindre des choses.

 

On aborde ici une problématique pas vraiment nouvelle et qui doit donner parfois de sérieux maux de têtes à l’équipe de Vince, on parle bien sûr de la problématique du renouvellement des mains-eventers. On a déjà évoqué plus haut le sort de Randy Orton et sa défaite normale contre Triple H mais nombreux sont ceux qui ont également assez violemment réagi après la victoire de CM Punk dans un superbe et palpitant Money In The Bank (one more point for the WM25). Sacrilège, l’ami CM l’a remporté deux années de suite ! Cette réaction ne nous parait pas logique au regard de la difficulté que rencontre la WWE à renouveler ses générations de superstars. Car si la critique est facile, l’art est difficile. Les Triple H, HBK, Undertaker, Mysterio sont des lutteurs adulés par le public des kids (jeunes et moins jeunes) qui peuplait les travées de l’aréna de Houston et c’est bien la raison pour laquelle il est très difficile pour la WWE d’opérer des transitions trop brutales dans le choix de ses mains-eventers. En regardant les choses froidement, oui, Kozlov aurait certainement offert une belle opposition au Taker mais ce que les fans voulaient voir au WM25, c’est un énième affrontement entre deux légendes, énième affrontement qui aura du reste tenu toutes ses promesses. C’est qu’une légende ne se construit pas en un jour et personne aujourd’hui n’a le charisme ni les capacités pour bouter hors du ring les glorieux anciens. Orton vendra sans doute un jour plus de posters que Triple H et aura l’honneur de le détrôner dans le cœur et les chambres des kids mais ce n’est pas le cas aujourd’hui. C’est aussi simple que cela, et il faudra que les « RKO ! RKO ! » résonnent un peu plus fort dans les Arenas pour que les choses changent. Dès lors, sa défaite nous parait encore une fois des plus logiques, d’autant plus logique que la feud va se poursuivre et devrait permettre à Orton de décrocher la ceinture lors du prochain Backlash. Il n’a certes pas connu la consécration lors du WM25 mais qui pouvait en douter ? Qui pouvait croire que HHH allait jobber une année de plus pour offrir un terrible push à Randy Orton, même si celui ci a certes déjà 29 ans et est une superstar depuis au moins 5 ans ? Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ! Et dans ce contexte, il nous parait assez absurde de remettre en cause la victoire de CM Punk. On ne peut pas reprocher à la WWE de ne pas offrir de push à de jeunes lutteurs et regretter en même temps celui offert à CM Punk ! C’est bien la répétition des exploits qui permettra à terme d’installer de nouveaux lutteurs sur le devant de la scène et c’est bien là le sens qu’il faut donner à la victoire de CM Punk.

 

La catégorie « Diva » ridiculisée ?

 

L'Italien le plus macho de la planète se retrouve en nuisette et en foulard rose. Et après ça, on dit encore que la WWE est sexiste!

 

Il n’est pas question de se voiler la face, les divas végètent depuis déjà un certain temps. Peu de lutteuses, critères de sélection plus orientés « forte poitrine » que « capacités athlétiques », des storylines aussi plates qu’un scénario de Luc Besson, … le problème du traitement de la catégorie féminine n’est pas une nouveauté. Et personne ne s’attendait à ce que le Battle Royal du WM25 résolve ce problème d’un coup de baguette magique. Passons sur la performance « live » de Kid Rock, après tout, tous les goûts sont dans la nature et certains d’entre nous sont partisans de gros morceaux de rock and roll dans les shows de la WWE qui donnent une autre dimension aux PPV, le choix de l’artiste étant par définition difficilement consensuel, le Battle Royal aura été conforme à ce que la plupart d’entre nous attendions. De grands moments de n’importe quoi en début de combat (comment peut-il en être autrement quand 25 lutteuses se retrouvent sur un ring ?) avec de vrais bons moments de catch lorsque Beth Phoenix a décidé de faire le ménage dans l’arène. On pourra évidemment regretter l’élimination précoce de Gail Kim (mais nous savions aussi à priori qu’il était trop tôt pour qu’elle bénéficie d’un gros push) ou même l’issue clownesque du combat mais finalement la Creative Team a pris le parti d’en rire. Oui, le traitement des Divas tourne à la farce à la WWE, farce que les bookers ont assumée via le personnage de Santina. Qu’aurait apporté de plus une énième victoire de Beth Phoenix, Melina ou Maryse ? Et faire gagner une glorieuse ancienne était-il vraiment le moyen de relancer la catégorie ou au contraire la preuve ultime de l’indigence actuelle de la division féminine ? Certains d’entre nous le pensent et sont d’avis que faire gagner une ancienne Diva n’aurait rimé à pas grand-chose. Et il nous faut avouer que Santino est vraiment très bon dans son personnage de Santina et nous a gratifié depuis de quelques moments inoubliables micro à la main et que la rivalité qui se dessine entre l’étalon italien et sa Bête Phoenix offre de belles perspectives aux amateurs de nawak que nous sommes. Attention, il ne s’agit pas ici de nier la responsabilité de la WWE dans la déliquescence de la catégorie des Divas mais simplement de souligner que le WM25 n’en est en rien responsable, ne pouvait pas tout régler et nous a finalement offert un moment bien fun comme on les aime. Et entendons nous bien, la Creative Team a intérêt à se remettre au boulot et à offrir de gros push aux athlètes qui le méritent comme la superbe et spectaculaire Gail Kim, si elle ne veut pas subir les foudres de la rédac’ des Cahiers du Catch, unie comme jamais. Au boulot messieurs ! On veut des stotylines, du grand n’importe quoi et du catch !

 

Après ça, comment peut-on s’acharner sur le personnage de Santina et le trouver ridicule ?

 

Vous l’aurez compris, il ne s’agissait pas de prétendre ici que nous avons assisté au plus grand Wrestlemania de toute l’Histoire des Wrestlemania. Non, le WM25 n’était pas parfait, oui on a eu finalement le droit à un show carré mais limite aseptisé. Oui, on a aussi ouvert des yeux gros comme ça quand JBL a lâché son « I quit » au terme d’un non combat, oui la présentation des Divas aurait peut être mérité mieux (en même temps, elles étaient 25 !), oui, il faudra se fader le DVD pour assister au Tag Team Match, … bref, oui, tout n’était parfait et ce n’est pas le sens de notre propos aujourd’hui. En revanche, considérer le WM25 comme le pire PPV de l’histoire de la WWE nous paraissait malhonnête et surtout révélateur d’une certaine désaffection d’une partie des fans, désaffection qui ne date pas du dernier PPV qui aura surtout servi de catalyseur à l’expression du mécontentement de certains d’entre nous. L’épisode du Wrestlemania, la virulence de la critique qui l’entoure nous rappelle un peu une interview que Michel Serrault avait donné dans le cadre de la présentation du film « Assassin(s) » réalisé par Mathieu Kassovitch et dans lequel l’amer Michel tenait le rôle principal. Rappelez-vous (enfin les plus vieux d’entre vous) à quel point la critique avait été violente. Le film était présenté à Cannes et l’intégralité de la critique cinématographique était tombée à bras raccourcis (un peu comme ceux d’Horsnwoggle) sur le pauvre Kassovitz, qui avait été littéralement essoré puis exécuté sur la place publique. Et Michel Serrault avait donc donnée cette interview remarquable, interview qui a un peu servi de fil rouge lors de l’écriture de ces quelques lignes et dans laquelle il disait peu ou prou la chose suivante : Pourquoi la critique, plutôt que de souligner ce qui était réussi dans le film de Kasso s’acharnait-elle à n’insister que les aspects ratés ? Pourquoi s’évertuer à n’en présenter que le côté négatif en négligeant volontairement ce que ce film avait de bon ? On se retrouve tout à fait dans ce propos honnête de Serrault, qui ne niait pas les défaut du film. Et c’est pourquoi on aurait préféré un peu plus de mesure et de distance dans les diverses analyses incendiaires consacrées au WM25. On aurait préféré que soient soulignés les performances des participants au MITB et celles des frères Hardy, l’opposition dantesque Taker / HBK, le plaisir de voir Jericho se lâcher micro à la main, la justesse des storylines « Legacy vs. les Mc Mahon » ou « triangle amoureux », la qualité du match à trois, le jeu d’acteur de Santino, … Bref, on aurait bien aimé que ceux qui ont kiffé le WM25, et ils sont nombreux, puissent s’y retrouver. Nous espérons que c’est chose faite et qu’Axl se remettra de la défaite de Randy « chouchou » Orton.

 

Evander Holyfield a adoré Wrestlemania. Si vous êtes pas d'accord, allez lui en parler.

HHH sera toujours la

POur batista ok, lui même a dis qu'il lui restait grosso modo 2 ans de carrières mais pour HHH, ben une fois qu'il aura cessé de lutter, il prendra la place de vince. Et ne rigoler pas, c'est vince lui-même qui la dit. Donc on le verra encore très longtemps, même sans titre (oui oui oui) ni sans slip (mais avec un pantalon et une cravate)

New kid on the block

Le problème n'est pas de savoir s'il faut "de gros morceaux de rock'n'roll", le problème est, dans l'hypothèse où on en met, de savoir si c'est bien à Kid Rock qu'il faut faire appel pour cette besogne. Vu qu'en général il livre plutôt des petits morceaux de croûtons, pour la soupe.

What's up pussycat?

Vraiment les invités musicaux de ce mania n'étaient pas à la hauteur... Kid Rock qui nous fait un pot-pourri (il n'y a que le premier album "Devil without cause" qui est écoutable ) et Nicole des poupées chattes qui nous massacre "America the beautiful", pire que Laam avec la Marseillaise!

Plutôt d'accord

Je suis plutôt d'accord sur l'essentiel de cette analyse, plus en tout cas que sur la première review très négative de WM25.

Mais j'ai juste un bémol concernant les Hardys. Selon vous l'équipe créative a fait ce qu'elle a pu avec ce qu'elle avait sous la main, à savoir les piètres talents d'acteur des 2 frères. On est d'accord, le micro ce n'est pas leur fort.... mais je ne crois pas que ça ait pris l'équipe créative par surprise non plus...pourquoi à ce moment là ne pas avoir eu l'idée de fonder cette feud sur un autre plan que les discours planté debout dans le ring? Quelques confrontations en backstage, des interventions de leurs "amis", que sais-je... A mon sens ça aurait été bien plus efficace. Et surtout accorder un peu plus de temps à cette storyline que 5 mn entre 2 matches à chaque SD, pour obtenir quelque chose d'un peu plus fluide...

Bref, tout ça pour dire que, pour moi, si, l'équipe créative a bien sa part de responsabilité dans le build-up plutôt moyen de la storyline. Elle n'est pas la seule fautive mais quand même.

MITB

Mark Henry n'étant pas tombé d'une échelle, le MITB ne peut être qualifié de réussi.

Le doute

J'avais le doute sur le (s) et j'ai bêtement oublié de vérifier. Pan sur le bec bien mérité. Sinon, oui, le film en lui même est raté mais cela ne change rien au propos de Serrault, que j'avais trouvé très juste à l'époque. C'était une saine colère.

Photo perso

Etant donné que j'ai utilisé une photo de toi pour mon analyse à moi de Mania, ce n'est que justice que t'utilises à ton tour l'une de mes photos persos. Je m'incline avec grâce. Garce.

Faut-il aller se faire voir chez les geeks?

Photo criante de vérité... et encore, Mc Ocee n'a pas sorti les photos avec le poulet mort en porte-jarretelles dans le frigo!

What's up?



31 janvier

Il était bien cool, ce Rumble, non? Venez dire dans les comms de la nalyse ce que vous en avez pensé, et n'oubliez pas que les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin