Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

From the Vault #1

They had a hi-fi phono, boy, did they let it blast

Seven hundred little records, all rock, rhythm and jazz

But when the sun went down, the rapid tempo of the music fell

C’est la vie, say the old.folks, it goes to show you never can tell.

Chuck Berry, You never can tell

 

Ultor est un grand nostalgique, qui passé ses soirées à relire le grand livre de l'histoire du catch mondial. Cet homme admirable s'est donné pour but d'ouvrir les archives afin d'extirper des abîmes de l'oubli les catcheurs méritants qui y sont injustement tombés. Premier épisode d'un format que nous espérons récurrent.

 

 

Promis, on arrête le jour où Ultor nous parle de son sosie Kizarny.

 

 

From the Vault #1: Dean Malenko

 

 

Hello there! Bienvenue au tout premier From the Vault.

 

Qu’est-ce que cette chose? Un mutant? Un High Flyer? Un Monster Heel? Nullement.

 

Pour faire simple, cet article part d’un constat qui l’est tout autant (simple): de tous les catcheurs que l’on voit, on ne retient que les main-eventers ou les jobbers. Qui se souvient de Brian Pillman, de Billy Gunn, et qui a oublié The Rock et Eugene, Ric Flair et Spike Dudley?

 

Reste donc toute une frange de catcheurs trop bons pour être jobbers, mais à qui il a manqué un petit quelque chose (du charisme, de la technique, de la chance…) pour être une tête d’affiche reconnue. Résultat, tous ces catcheurs sont tombés dans l'oubli.

 

Voici donc la raison d’être de From the Vault: permettre aux lecteurs de découvrir (ou redécouvrir) ces catcheurs injustement oubliés, à raison d'un par article. Au programme, un bref résumé de la carrière de la star du jour, un commentaire sur son style de catch et sur les raisons pour lesquelles il n’a pas percé, avant de passer au palmarès, à quelques vidéos, pour finir avec le mot de la fin.

 

 

Aaah ! Donc on va enfin parler de moi!

 

 

Non, Primo. Toujours pas.

 

Maintenant que les explications ont été faites, il est temps d’ouvrir ce premier From the Vault, avec notre premier invité, j’ai nommé… Dean Malenko!

 

Top départ, avec l'inimitable Michael Buffer.

 

 

Let’s get rrrrready to RRRRRemembeeeeeeeeeeeeeer!!!!!

 

 

I) Let me tell you 'bout my life

 

Dean Simon naît le 4 août 1960 à Irvington, New Jersey, dans une famille de catcheurs (son père, Lawrence Boris Simon, aka Boris Malenko, ex-catcheur professionnel, sera d’ailleurs son entraîneur).

 

Il commence sa carrière dans le catch en 1979, en tant que… arbitre. Il officiera principalement dans des fédérations indy, basées en Floride, avec une pige pour la WWF au milieu des années 1980.

 

Il deviendra réellement catcheur à la charnière des années 1980-1990, en tag team avec son frère Joe. Finalement, son frère se retire du monde du catch et Dean se lance en en solo, décrochant ses deux premiers titres en 1992: le SPW Southern Title et le ICWA Light Heavyweight Title.

 

Après s’être perfectionné au Japon et au Mexique, son premier vrai pas vers le haut niveau, Malenko va le franchir en 1994, quand il signe à la Eastern Wrestling Championship, une fédération associée à la NWA. Il débute en tant que heel lors d’un tournoi pour le NWA World Heavyweight Title. Cette année-là, la Eastern Champion Wrestling change de nom pour devenir la Extreme Championship Wrestling (ECW), une fed plus hardcore, plus technique, bref, plus mature. Malenko suit le mouvement, en devenant "The Shooter" Dean Malenko, avec une gimmick de combattant de MMA (à cause de sa ressemblance physique avec la "légende" MMA Royce Gracie).

 

 

   

Nouvelle tag team: les Regards-de-Tueurs Boyz!

 

 

L’année 1994 s'achève en beauté pour Malenko, puisqu’il remporte en novembre son premier titre important, à savoir le ECW Television Championship, en battant 2 Cold Scorpio.

 

1995 voit Malenko former une stable, "Triple Threat", avec Chris Benoit et Shane Douglas, qui lui offrira un titre par équipe avec Benoit, un deuxième ECW TV Championship, et surtout, une feud avec Eddie Guerrero. Cette feud sera exceptionnelle, particulièrement pour Malenko, lui permettant d’offrir de très bons matchs en travaillant avec un de ses meilleurs amis. Du coup, il tape dans l’œil de la WCW, qui le recrutera avec Guerrero. Leurs dernier match à la ECW, un 2 of 3 Falls, est considéré comme un des plus grands moments de l’histoire de la ECW, de par son intensité émotionnelle (cf. vidéos).

 

A la WCW, Malenko reste heel, mais adopte une nouvelle gimmick, celle d’un catcheur froid et calculateur, "The Iceman" Sa qualité technique lui vaudra également le surnom de "Man of 1000 Holds" ("Holds" signifiant ici une prise de soumission).

 

Sa période WCW est bien plus consistante que la ECW. Jugez plutôt :

 

- 4 titres Cruiserweight (dont un règne de deux mois); il est le premier (et seul), à le gagner quatre fois à la WCW.

- Un WCW United States Champion.

- Plusieurs feuds de premier plan, notamment contre Rey Mysterio Jr, Ultimo Dragon, et surtout Chris Jericho.

- Une implication importante avec (et contre) la dernière incarnation des Four Horsemen, avec notamment une feud contre la NWO (à noter que chez les Horsemen, Malenko retrouvait Chris Benoit, son vieil ami de la ECW).

 

Dean Malenko signe finalement à la WWF en 2000 et débute en heel parmi les Radicalz, une stable composé de lui-même, Perry Saturn, Eddie Guerrero et Chris Benoit, tous quatre très bons amis, et tous quatre arrivant de la WCW.

 

 

Une tête brûlée, une chevelure longue, une brute stéroïdée et un tacticien… Mais oui, ce sont les Fantastic Four!

 

 

Mais peu de choses importantes arriveront à Malenko à la WWF, à part un titre Light Heavyweight, un nouveau surnom ("Double Ho Seven"), et quelques feuds avec notamment Eddie Guerrero (encore) et Lita.

 

Malenko dispute finalement son dernier match en août 2001, lors du 4ème Brian Pillman Memorial Show. Il resta néanmoins à la WWF/E en tant que road-agent. Il a été vu (et entendu) à trois occasions notables: les hommages à Eddie Guerrero, Chris Benoit (2 de ses meilleurs amis) et Ric Flair (qui lui permit d’être un Horseman). Bon, et il vient aussi de se faire casser la gueule par Nexus lors de la célébration en ring du lancement du DVD consacré à la carrière de Ricky Steamboat.

 

 

PALMARES: What I’ve Done

 

- 3x ECW Television Champion

- 2x ECW World Television Champion

- 1x ECW World Tag Team Champion (/w Chris Benoit)

- 4x WCW Cruiserweight Champion

- 1x WCW United States Champion

- 1x WCW World Tag Team (/w Chris Benoit)

- 2x WWF Light Heavyweight Champion

- 1x ICWA Light Heavyweight Champion

- 1x SPW Southern Champion

- #1 au PWI 500 en 1997

- Feud of the Year 1995 avec Eddie Guerrero

- Best Technical Wrestler en 1996 et 1997

 

 

MOVESET (non exhaustif, évidemment)

 

- Texas Cloverleaf (Finisher)

- nombreuses variations de suplex (german, snap, belly, double underhook…)

- nombreuses soumissions (boston crab à une ou deux jambes, STF, Spinning Toe Hold, Surfboard…)

- Tiger Bomb

- Backbreaker (avec variations Tilt-a-Whirl, et parfois suivi d’une soumission)

 

 

SURNOMS

 

- The Iceman

- The Man of 1000 Holds

- The Shooter

- Double Ho Seven

 

 

LIVN' ON VIDEOS

 

Malenko vs Guerrero (ECW)

 

J’en ai déjà parlé avant, mais une vidéo s’impose.

Un match encore considéré aujourd’hui comme l'un des plus intenses en émotion (notamment, il faut le dire, grâce à l’exceptionnel public de l’ECW). Attention, match en trois parties:

 

http://www.youtube.com/watch?v=Zg_RtpflGlM&feature=related

 

http://www.youtube.com/watch?v=RaoDEOVYABU&feature=related

 

http://www.youtube.com/watch?v=aNoQpBuTs1M&feature=related

 

 

Malenko vs Ultimo Dragon

 

Encore un match en trois parties, avec Dean Malenko en équipe avec son frère Joe, face aux British Bulldogs, le tout au Japon. Où l’on voit Malenko dans un contexte (le Japon) qui favorise les catcheurs techniques:

 

http://www.youtube.com/watch?v=SJ5sfsMjGBs

 

http://www.youtube.com/watch?v=alFmzSZEVZw&feature=related

 

http://www.youtube.com/watch?v=7i_3YsFGx6k&feature=related

 

 

Feud Malenko/Jericho

 

Vu le nombre de Jerichoholics qu’il y a sur ce site (dont, toutes proportions gardées, je fais partie), on peut considérer ça comme un bonus. ^^

 

La feud Jericho/Malenko à la WCW, est considéré comme une des meilleurs feuds des deux catcheurs. L’apogée de la feud est atteint lorsque Jericho, suite à une de ses victoires, déclare qu’il peut faire mieux que Malenko, s’auto-proclame "The Man of 1004 Holds", et commence une liste… particulière des soumissions qu’il maîtrise.

 

http://www.youtube.com/watch?v=fUcTHmZ9luY&feature=related

 

 

HHH vs Benoit (Guerrero tribute)

 

La fin du match entre Triple H et Chris Benoit. Ce match fait partie d’une soirée qui servait de "tribute show" à Eddie Guerrero. Quel rapport avec Malenko, me direz-vous? Simplement le fait qu’il arrive à la fin du match pour partager une accolade avec Benoit (rappelons que Benoit, Malenko, et Guerrero formaient un stable à la ECW et qu’ils étaient aussi proches dans la vie que le sont Triple H et HBK).

 

http://www.youtube.com/watch?v=oNZn2wpiyH8&feature=related

 

 

PROFIL

 

Comme on l’a vu précédemment, Malenko, malgré des qualités indéniables et un palmarès plus que convenable, n’a pas marqué les esprits autant qu'il l'aurait pu. Pourquoi? Cela tient certainement à son style: un simple coup d’œil à son moveset suffit pour comprendre que Malenko est une "Submission machine" doublée d’un catcheur éminemment technique (avec une influence évidente de sa période NJPW – STF, grande variété de suplex, mat wrestling très développé…).

 

Or, dire qu’un spécialiste de la soumission (Dieu que c’est crade, formulé comme ça) a peu de chances d'être populaire auprès du public américain est un euphémisme (pas un hasard si Malenko a été heel presque toute sa carrière)…

 

 

Pourtant les heels spécialistes en soumission, c’est normalement plutôt populaire…

 

 

Ajoutons également que Malenko luttait dans la catégorie de poids la plus ingrate du catch : Light Heavyweight, qu’on pourrait considérer comme celle des "lourds-légers".

 

Le problème des LH ? Simple: trop lourds pour faire des moves aériens, trop légers pour des "grosses" prises style powerbomb (du point de vue du public). Donc, pas assez crédibles dans la catégorie heavyweight, et pas assez spectaculaires dans la catégorie cruiserweight.

 

Cette "difficulté d’utilisation" se reflète dans son palmarès: aucun titre majeur, des titres intermédiaires (ECW TV, WCW US), 4x Cruiserweight Champ. (i.e "On sait pas quoi en faire, on va lui faire dominer la cruiserweight division…").

 

Ajoutons enfin un manque de charisme évident par rapport à ses contemporains (Guerrero, Jericho…), ce qui n’aide pas aux USA…

 

 

Même si y en a qui s’en sortent bien.

 

 

CONCLUSION

 

Que dire, au final? Malenko possédait un profil unique: le catcheur legit, unique car sans côtés "japonais" (The Great Muta), patriotique (Kurt Angle), ou "dingue" (Ken Shamrock). Cette spécificité, loin de le servir, a empêché toutes les feds où il est passé d’avoir une bonne "lisibilité" de son personnage, ce qui ne lui a pas permis de s'élever au-delà du midcard.

 

En conclusion, Malenko est le parfait mix de la diversité géographique du catch, qui diffère grandement des USA au Japon, en passant par le Mexique et le Canada, ainsi que du clivage existant entre les différents styles de catch.

 

On arrive donc à la fin de ce premier From the Vault. J’espère qu’il vous aura plu, et si c’est le cas, on se donne rendez-vous pour un prochain numéro, avec le mot de la fin par le prochain invité… The Sandman!

Alors Sandman, le mot de la fin ?

 

 

STICK!!!

 

Merci Sandman, à la prochaine, et have fun!

Ultor et les catcheurs que je ne connais pas

Si tes prochains articles sont aussi ntéressants que celui-là, ta chronique aura beaucoup de succès!!! Merci de faire connaitre des catcheurs que certains connaissent peu ou pas (dont moi), et les vidéos sont les apogées de ton article! Même si je pensais qu'il allait être plus long, cela-dit. Mais ce n'est qu'un début!

Sosie

C'est moi ou sur la photo de Royce Gracie en kimono blanc,je vois Paul le Guen qui s'énerve?Saloperie d'image subliminale

Oo

Le Guen qui s'énerve !? C'est possible ???

Bien

Assez court et il manque des choses, principalement à l'étranger (déjà dit dans l'autre commentaire).
Mais l'essentiel y est et dans le but qu'a cette rubrique, c'est ce qui compte.
.
Le gros + reste les matches, une bonne sélection.
Je n'ai pas ouvert les vidéos, le Malenko vs Dragon n'a pas l'air d'être celui de Starrcade 96, ce match est pourtant un des tous meilleurs (voire même le meilleur) du style Cruiserweight à la WCW et aurait pu y être.

Ouaip

T'a bien compris le but de cette rubrique ^^
.
Sinon pour le march, en fait c'est pas Malenko vs Ultimo Dragon, c'est moi qui ai oublié de changer le titre...Je l'avais mis au début, et puis j'ai préféré mettre Malenko bros/ Bulldogs, parce qu'en plus du puro, c'étais une des rares vids ou Malenko catche en équipe. Ca me semblait plus interessant, mais effectivement, le match de Starrcade aurait peut-être dû être là.

J'avais dû entendre deux ou

J'avais dû entendre deux ou trois fois le nom de ce catcheur mais je ne savais rien d'autre de lui.
En tout cas, c'est un article très intéressant et une bonne idée de nous expliquer pourquoi certains catcheurs talentueux échouent aux portes du main-event.
Peut-être que quelques vidéos mettant en évidence les points faibles de ces catcheurs seraient bien, genre une promo pas très convaincante ou un truc du genre...Mais je me doute bien que ce ne doit pas être évident à trouver.

Merci

Merci pour cette chronique Ultor, très sympa. Déjà, pour ceux qui comme moi ont de gros trous dans leur culture catch c'est nickel ; et puis ce n'est pas juste une bio, tu as un point de vue sur le catcheur, une analyse et ça rend l'article bien plus intéressant. Vivement la suite !

Très intéressant tout ça. :)

Très intéressant tout ça. :) Je trouve ça chouette de détailler la carrière d'un type comme ça, ça permet d'étoffer les connaissances globales qu'on a, mais qui sont souvent parcellaires!
Perso j'adore Malenko, pour moi c'est le catcheur nord américain le plus technique de tous les temps, sans doute légèrement au dessus d'Angle ou Jericho. Le move le plus monstrueux ever au catch que j'ai vu vient de lui, quand il chope Rey en fireman carry sur les turnbuckle, saute vers le centre du ring et balance Rey dans le même mouvement, et atterrit genou droit relevé, Rey tombant sur ce genou... *_*
Merci pour l'hommage donc. ;) Bravo pour cette chronique et à la suivante! :P

...

Juste lu l'intro rapidement, je lirais l'article ce soir.
Il y a une méprise entre "jobber" et "opener", car il y a des jobbers pour tous les niveaux.

De par leur utilisation à la WWE, on avait Jamie Noble en jobber d'opener, on a eu MVP en jobber de midcard et Kane est un éternel jobber de main eventer.

Non, non

Pas du tout, c'est bien "jobber" que j'avais en tête, tout simplement parce que je parlais de "main-eventer" au sens de "qui gagne très souvent". En gros, on se rappelle de ceux qui gagnent souvent et de ceux qui perdent souvent, pas des "normaux". Mais j'aurais peut-être dû clarifier ça dans l'article, effectivement.

Je vasi être critique

Même si l'article est excellent, je pense qu'il faut dire que Malenko avait déjà réussi à se faire un nom au Japon avant de retourner aux Etats-Unis ...

Il était notamment de cette fameuse Super J -Cup de 1994, ce tournoi dont la finale a eu les 5 étoiles décernées par Meltzer.

Et puis pour l'anecdote, c'est aussi au Japon qu'il a connu d'autres catcheurs exilés (Eddie Guerrero & Chris Benoit) et qu'ils sont devenus amis. D'ailleurs sur cette Super J-Cup, les 3 sont présents : Malenko sous son nom, Guerrero en tant que Black Tiger et Benoit en Wild Pegasus. C'est d'ailleurs en référence à cette époque que Guerrero fera des "Three Amigos" un élément de son moveset.

De la même manière sur le match Guerrero/Malenko à la ECW, je pense qu'il faut voir ce match au delà d'un simple grand moment de la ECW originale. C'est surtout un vrai, beau, grand match de catch "scientifique", très technique en main event et qui rend le public fou. Un truc comme ça n'téait pas arrivé à la télé US depuis des lustres et je pense que tous les bookers du pays ont changé leur manière d epenser sur les gars très techniques à ce moment là ... S'il n'y avait pas eu ce 2 out of 3 falls, je ne suis pas sûr que quelqu'un ait réellement eu envie de signer un Kurt Angle pour un contrat parce qu'il n'aurait pas conçu que l'ex-champion olympique puisse un jour faire un highlight de Mania avec un match contre un Chris Benoit.

Alors

"Même si l'article est excellent, je pense qu'il faut dire que Malenko avait déjà réussi à se faire un nom au Japon avant de retourner aux Etats-Unis (...) C'est d'ailleurs en référence à cette époque que Guerrero fera des "Three Amigos" un élément de son moveset."
.
Pour ça, mea culpa total de ma part, je me suis rendu compte que j'avais oublié cette précision, genre, bien après avoir (re)envoyé l'article. Ca m'apprendra à relire, tiens...
.
"De la même manière sur le match Guerrero/Malenko à la ECW, je pense qu'il faut voir ce match au delà d'un simple grand moment de la ECW originale. C'est surtout un vrai, beau, grand match de catch "scientifique", très technique en main event et qui rend le public fou. Un truc comme ça n'téait pas arrivé à la télé US depuis des lustres et je pense que tous les bookers du pays ont changé leur manière d epenser sur les gars très techniques à ce moment là ... S'il n'y avait pas eu ce 2 out of 3 falls, je ne suis pas sûr que quelqu'un ait réellement eu envie de signer un Kurt Angle pour un contrat parce qu'il n'aurait pas conçu que l'ex-champion olympique puisse un jour faire un highlight de Mania avec un match contre un Chris Benoit."
.
Tu as tout à fait raison, mais je crois que ce qui fait toute la hype du combat, c'est l'émotion : le match est über technique, mais quand tu observes attentivement, tu te rends compte que le public est completement fou avant même le début du match. Parce que justement, ce qui donne à ce match un côté ouf, c'est le public et la maitrise technique de Malenko et Guerrero, et tout ça c'est possible "grâce" à leurs départ qui a "éléctrisé" tout ça. Entièrement d'accord sur ce que ce combat à permis par la suite, par contre.
.
"Je vais être critique"
.
Cool ! Une table de commentateurs qui discute de mes articles, c'est tout ce que je souhaite ! ^^

Insane Clown Posse

Ah merci Ultor!!! Comme le Insane Clown Posse, tu es un fan du "Great Malenko" et de sa descendance (Malenko signifierait d'ailleurs "petit" en Russe).

Que dire devant un tel monument du catch contemporain? Car pour moi, Dean Malenko est un monument du catch contemporain malgré ses 1,73 m!! Tout dans le catch rien dans la gimmick finalement (même si on a voulu en faire un homme à femmes à la WCW avec feu Woman d'ailleurs), Malenko a été un précurseur de la Ring Of Honor première version... il reste l'un de mes techniciens préférés du ring.

Waow

C'est quoi, le "Insane Clown Posse" ? It, Doink et le Joker qui font une stable ? ^^
.
Je dois avouer en effet que j'ai toujours eu un faible pour Malenko, parce que c'est un des catcheurs qui a contribué à propager un côté "puro" aux USA (avec Jericho, Benoit et d'autres). Et ça, c'est respect.
.
Et "petit" en russe, c'est "malenki". Donc effectivement, y a un truc à creuser ^^

ICP

C'est un groupe de rap. Qui a notamment un tube qui s'apelle the great malenko (d'ou la blague).
http://en.wikipedia.org/wiki/The_Great_Milenko

Oddities

Les membres de l'ICP étaient de vrais fans de catch à tel point qu'ils ont débuté avec la WWF en 1997 aux côtés des Oddities pour continuer à feuder par la suite à la WCW contre Rey Rey, Eddie Guerrero ou s'allier avec Vampiro:

http://www.onlineworldofwrestling.com/profiles/i/icp.html

Ils ont fini par créer leur propre fédération indy en 2000 la Juggalo Championship Wrestling: Necro Butcher, Hall, Nash, Samu, Trent Acid ont pu y faire des apparitions.

Très chouette!

C'est sympa de se replonger de la sorte dans la carrière de catcheurs que l'on a peu connus ou oubliés, et merci pour les liens.

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin