Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Spanish Announce Table de multiplication

Les hommes sont comme les chiffres : ils n'acquièrent de valeur que par leur position.

Napoléon Bonaparte

 

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue à la Spanish Announce Table, le seul endroit où sont nées les légendes, où les carrières ont été brisées et où je vais vous expliquer (un peu) ce que va être cette nouvelle colonne hebdomadaire qui s'appellera Powerslam.

 

Toute l'histoire commence pendant la Coupe du monde du football. J'ai découvert, un peu par hasard, que le classement de la FIFA était vraiment tout pourri et que de nombreux gens (notamment ceux organisent les paris sportifs) utilisaient un autre classement pour hiérarchiser les diverses équipes. Le classement Football Elo donne une hiérarchie mondiale du football un peu différente de celle officielle et surtout à priori un peu plus juste.

 

 


Au dernier classement mondial de la FIFA, le Mexique est classé 24ème.

 

 

Classement Powerslam : Présentation

 

 

 

Histoire de vous donner un exemple, je vais faire une comparaison assez simple en me basant sur les seize équipes qui n'ont pas été éliminées au premier tour de la coupe du monde. Dans le meilleur des mondes, ces seize équipes devraient être les seize premières des deux classements avant la Coupe du monde. Mais, évidemment, elles ne le sont pas et pour plein de raisons.

 

D'abord parce que ni l'un ni l'autre des classements ne sont forcément justes. Ensuite parce que certaines équipes considérées comme bonnes n'ont pas bénéficié des talents manuels de Thierry Henry et n'ont pas pu se qualifier. Enfin parce que certaines équipes qualifiées et réputées bonnes se sont avérées très mauvaises, ce qui est ce qu'on appelle la grande et merveilleuse incertitude du sport.

 

 

Mais au classement mondial de Football Elo, le Mexique est classé 11ème.
C'est tout de suite plus la fête, non ?

 

 

On peut cependant essayer de mesurer lequel des classements est le plus juste en se demandant combien de noms de pays, il faut prendre dans une des listes pour trouver tous les qualifiés :

 

Pour obtenir les seize équipes qui ont passé le premier tour de la Coupe du monde, il faut prendre les 47 premiers du classement de la FIFA élaboré avant la Coupe du monde.

Pour obtenir les seize équipes qui ont passé le premier tour de la Coupe du monde, il faut prendre les 43 premiers du classement de la FootballElo élaboré avant la Coupe du monde.

 

 

John a réussi à montrer avec ses doigts jusqu'à combien il savait compter ...

 

 

A priori, il n'y a pas beaucoup de différence, mais si on est un peu vicieux ou matheux, comme moi, on peut regarder seulement les ¾ ou la moitié des qualifiés. On obtient alors ceci :

 

Pour obtenir huit équipes qui ont passé le premier tour de la Coupe du monde, il faut prendre les 14 premiers du classement de la FIFA élaboré avant la Coupe du monde.

Pour obtenir huit équipes qui ont passé le premier tour de la Coupe du monde, il faut prendre les 10 premiers du classement de la FootballElo élaboré avant la Coupe du monde.

 

Pour obtenir douze équipes qui ont passé le premier tour de la Coupe du monde, il faut prendre les 31 premiers du classement de la FIFA élaboré avant la Coupe du monde.

Pour obtenir douze équipes qui ont passé le premier tour de la Coupe du monde, il faut prendre les 22 premiers du classement de la FootballElo élaboré avant la Coupe du monde.

  •  

Et là, les chiffres parlent d'eux-même: le classement des bookmakers a l'air quand même vachement plus fiable que celui des institutions officielles. Ce n'est pas très étonnant puisque si on se renseigne un peu, ce genre de classement, Elo, a été fait par un geek d'origine hongroise pour classer les joueurs d'échecs. Et c'est une de ses variantes qui est utilisée par Sony, Nintendo et Microsoft pour permettre de classer les meilleurs joueurs sur un jeu donné avec leurs consoles préférées.

 

 


Tout ça pour dire que c'est truc de geek en fait...

 

 

L'idée de cette nouvelle colonne hebdomadaire est assez simple: appliquer ce type de classement aux victoires et aux défaites des catcheurs pour obtenir un classement qu'on va appeler Powerslam parce que c'est un nom qui déchire sa race.


Evidemment, il faut quelque peu adapter les règles définies pour le football ou pour les échecs afin de prendre en compte les spécificités du catch:


- Hiérarchiser les matchs afin qu'une victoire contre un random jobber en opener de Superstars ne soit pas équivalente à un title match en Main-Event de Wrestlemania.
- Prendre en compte des cas un peu plus compliqués qu'un simple affrontement un contre un : le match en Triple Threat, le Fatal Four Way, le Tag-Match, la Battle Royale, etc...
- Considérer que des catcheurs peuvent aussi littéralement battre des adversaires hors du cadre d'un match (généralement lors des beatdowns).
- Ne pas oublier la règle d'or du catch qui veut qu'un catcheur a besoin de temps à l'antenne pour exister et qu'un type qui n'entre pas dans le champ des caméras pendant les six heures de programmes hebdomadaires de la WWE est donc en pleine régression (sauf si la WWE a annoncé qu'il était blessé).

 

 


Donc, pour faire court: on prend les matchs, on utilise ça et à la fin on a le classement Powerslam.

 

 

La liste est assez longue mais tout peut se traduire par des belles équations et un joli formulaire bien compliqué dans un tableur qui devrait aboutit à un classement hebdomadaire des catcheurs (et des catcheuses) avec quelques mots de commentaires.

 

Pour ceux qui aiment les maths et ont cherché sur Wikipedia pour essayer de comprendre comment marche le classement, juste un détail à ajouter. Oui, dans l'absolu, il faudrait effectivement calculer le classement Elo de tous les membres actifs du roster en recensant tous leurs matchs depuis leurs débuts et calculer aussi celui de tous leurs adversaires, ainsi que celui de tous les adversaires de leurs adversaires, etc... Vu qu'il n'y a qu'un bonhomme à la Spanish Announce Table et qu'il n'a pas l'intention de prendre en compte tous les matchs que la WWE a télévisé, j'ai décidé de trouver un raccourci:


J'ai attribué à la date "juste après le Rumble" un score de base de 2000 points à chaque membre du roster (plus des bonus de quelques dizaines de points selon le nombre de titres gagnés) et j'ai commencé les calculs à partir de cette date du premier février. Je considère ensuite que pendant trois mois, le temps que le classement s'ordonne, les résultats ne sont pas exploitables, le classement réel commence donc le soir du draft.

 

Et, là, logiquement, vous vous posez deux questions :

 

Est-ce que ça marche vraiment ton classement ?

 

Jugez vous-même:

 

Si on prend le classement du roster masculin de Smackdown juste avant le Fatal Fourway : on remarque que pour avoir les 6 catcheurs présents sur la carte, il suffit de prendre les 7 premiers du classement. Le seul catcheurs s'intercalant entre les catcheurs présent sur la carte étant Kane qui effectuera d'ailleurs un run-in durant le match du main-event.

 

Si on prend le classement du roster masculin de RAW juste avant le Fatal Fourway : on remarque que pour avoir les 12 catcheurs de la carte, il faut prendre les 13 premiers, seul John Morrison figure dans le top 12 de RAW sans être booké pour le Pay Per View.

 

 

Tu peux frimer autant que tu veux, t'es qu'un tocard...

 

 

Et au PPV suivant, Money in the Bank, les dix catcheurs présents dans le show pour Smackdown sont exactement le top ten du classement.

 

Par contre, pour RAW ça se complique, pour obtenir les 14 cacheurs présents sur la carte, il faut en prendre 20. le résultat a l'air moyen ... Mais si on creuse un peu et qu'on remplace le nom de Mark Henry, numéro 20 par celui de R-Truth qu'il a remplacé une semaine avant pour cause de blessure dans le Money In The Bank Ladder Match, alors-là, on retrouve un résultat plus qu'honorable puisqu'il ne faut plus qu'en prendre 16 pour en avoir 14 (et dans ce cas, seuls Wade Barett et Justin Gabriel s'intercalent).

 

Il me semble donc assez raisonnable de dire que dès que la WWE a le temps de faire le build-up correct pour ses matchs, le classement reflète assez bien la réalité.

 

Et une fois qu'on a ce classement, qu'est-ce qu'on en fait ?

 

Me direz-vous en guise de seconde question. Et bien, c'est la grande question. Il y a évidemment plein de choses à faire, notamment pour étudier le booking des athlètes dans le temps et on verra bientôt deux petits exemples dans un autre article. Mais la première utilité de ce classement me paraît assez simple: Powerslam, c'est un système d'évaluation basé uniquement sur l'aspect sportif et compétitif du business que représente le catch. Il laisse donc totalement de côté ce qui fait tout le sel du sport-entertainment, c'est à dire le fait que ce soit un art de l'illusion.

 

 


Tu peux aligner tous les chiffres que tu veux, misérable comptable hypocrite des défauts de l'âme humaine, n'oublie jamais que je suis le meilleur du monde dans ce que je fais.

 

 

Ce sera donc à nous, tous, de lire cette vision froide de la réalité en la comparant avec notre vision à chaud des mêmes évenements : nos avis sur tels ou tels, les opinions que l'on partage et les divergences de celles-ci avec le classement nous permettront de brosser en creux toute l'importance des autres aspects du business. Ne soyez donc pas surpris quand le premier classement va sortir de voir que ce n'est pas forcément le champion d'un show qui est tout en haut, ni même celui qui vous paraît booké le plus fort.

 

 


Même si je n'en ai pas encore causé, sachez que ce classement marche aussi pour les divas et ne prends pas en compte leurs tours de poitrines respectifs !!!

 

 

Pour toute la partie technique du genre "Comment ça marche dans le détail tes équations?", n'hésitez pas à poser vos questions en commentaires, je peux répondre autant en chiffres qu'avec des phrases simples (comme dans l'article), je n'ai pas voulu donner le détail des maths un peu compliquées dans l'article mais pour résumer les mécanismes du bazar :

 

- Tout catcheur débutant à un capital de 2000 points (sauf s'il débute via NXT, il ne dispose alors que de 1800 points à cause de son statut de rookie). On ajoutera aussi une exception avec une valeur de 1500 points pour tous les membres non permanents du roster (Légendes, random jobbers, etc...).


- Les athlètes ne gagnent des points qu'en remportant des matchs (éventuellement en obtenant un résultat nul contre plus fort qu'eux) ou en cassant la figure à leurs adversaire en dehors du ring.


- Ils ne perdent des points qu'en perdant des matchs (éventuellement en obtenant un résultat nul contre plus faible qu'eux) ou en n'apparaissant pas à l'antenne.


- Le nombre de points gagnés ne dépend que des circonstances durant lesquelles le match a lieu (importance du show, stipulations, match en main-event, ceinture en jeu) et du niveau de l'adversaire déterminé par le classement.

 

 

Rendez vous donc d'ici quelques heures pour le lancement du classement Powerslam (à grands coups de sangria et de tapas!), qui deviendra un rendez-vous hebdomadaire de décryptage malin,  de débats enlevés et d'informations inédites!

Très intéressant!

Effectivement, ça apporte une lumière nouvelle de s'intéresser de très près aux résultats purs des matches pour analyser les évolutions des catcheurs. Très bonne idée, SAT!
.
Remarque comme ça, en passant : à voir l'enthousiasme ambiant, suite à l'évocation d'un classement "ELO-Style", je me dis qu'il y a par ici un petit paquet de Cédécistes originaires des Cahiers d'en face...

Je n'ai strictement rien

Je n'ai strictement rien compris à la façon dont le calcul va se faire, mais ça a l'air très intéressant.

Miam!

C'est énorme comme projet Spanish, j'ai hâte de voir ce que ça va donner! Comme surprises, je mettrais bien une pièce sur le Big Show très haut à SD et le Miz très haut à Raw (sa seule défaite récente qui me vient à l'esprit, c'est le tag avec Jericho contre les Hart; d'ailleurs, comment ton système marche pour les tag matchs? Y a un coeff particulier? Par exemple pour le 7/7 de Summerfest, R-Truth gagne autant de points que Cena, ou bien tu tiens compte des tombés réalisés et subis?)

Pour les tag-matchs

Les tags-matchs sont le seul cas où j'ai un petit souci dans la cohérence de mes résultats, puisqu'il y a globalement 4 approches :

- considérer que chaque membre d'une équipe est autant responsable de la victoire ou de la défaite.
- considérer que celui qui réalise un tombé est plus responsable de la victoire de son équipe que l'autre.
- considérer que celui qui subit un tombé est plus responsable de la défaite de son équipe que l'autre.
- considérer les deux cas précédents en même temps ...

Chaque approche peut se justifier selon les cas et/ou les circonstances.

Cependant j'ai exclu les cas 3 & 4 en me basant sur le comportement "normal" d'un tag-team partner qui consiste à tenter de briser un tombé sur l'adversaire dès que possible.

Et j'ai opté pour le cas 2, en tenant compte du fait que ce cas là favorisait un peu plus celui qui faisait le tombé que son partenaire. L'avantage de cette approche, c'est qu'elle "récompense" bien les rookies qui font le tombé dans une équipe avec leur pro à NXT ou rend compte de l'équilibre d'une équipe à la Jerishow.

Le désavantage, c'est que cela déséquilibre les vraies tag-teams qui ont un finisher collectif :
- Pour la Springboard Hart Attack de la HD, c'est toujours Kidd qui fait le tombé ...
- Idem pour le finisher d'Hawkins et Archer où Curt fait presque toujours le tombé puisque c'est lui qui a le move final.

Ca risque d'impliquer à terme de faire un classement différent pour les tag-teams et les membres du roster qui évoluent en solo.

Pour le match de Summerslam, il est sous les Elimination Rules, donc j'ai utilisé les règles que j'avas prévu pour Survivor Series (en tenant compte des tombés réalisés et subis) et ça marche plutôt bien ...

Question habituelle : et la TNA ?

En v'la une idée qu'elle est bonne. Surtout si on sépare filles/garçons/TT...

Es-ce qu'il existe une possibilité que tu le fasse aussi pour la TNA, ou tu aurais besoin d'aide ?

Il a déjà répondu un peux

Il a déjà répondu un peux plus bas dans les commentaires.

Ils sont fous aux CdC

J'ai beau aimer les chiffres, je me sens totalement incapable de faire un truc pareil. Ce qui me rend d'avance admiratif du résultat, merci Spanish !

Des chiffres et des lettres: 619 le compte est bon.

J'avais pensé, quand, la nuit, terrifié par une réflexion globale sur notre société, je met au moins un quart d'heure à m'endormir, à un classement de ce genre, répertoriant le nombre de match menés, les victoires, défaites, nuls, pour avoir un thermomètre du roster. Le problème en catch, c'est la multiplicité des issues, et des nuances, entre squasher, gagner en plusieurs manches, gagner clean, gagner en trichant, perdre par DQ, abandonner pour se préserver, abandonner sur une blessure, beatdown postmatch, ect... Ca fait autant de colonne à rajouter, et autant de coefficient à corréler, vu qu'une victoire nette n'offre pas la même démonstration de puissance qu'un vol de match sur roll up. Sans compter, comme tu l'indiques, la valeur de l'adversaire, mais là,le coef est plus objectivement identifiable, en établissant un rapport des points du plus faible, sur le plus fort (Jimmy Wang Yang qui bat Cena gagne plus de point que Cena qui gagne Jimmy Wang Yang, à victoire égale.)
.
"Objectivement", voilà un terme important, parce que je ne voit pas de critères objectifs pour définir qu'un squash peut rapporter 5x plus de points qu'une victoire par DQ de l'adversaire, ou qu'une victoire clean vaut 1,5 fois plus de points qu'une victoire par triche, et donc quand on attribue subjectivement, même en y mettant autant de logique que possible (plus la victoire est convaincante, plus elle rapporte de point, avant de se pencher sur l'identité du vainqueur et sur celle du vaincu), de petites variations de coef' peuvent modifier la hiérarchie d'un roster.
.
Sans compter les stipulations, comme tu l'as évoqué, et le champ de bataille, auquel je n'avait pas pensé (un match, c'est un match), mais qui effectivement entraine des enjeux différents, donc un prestige et une démonstration de performance variable, entre match de championnat de PPV et match sans enjeux ni feud en show secondaire... Ca fait BEAUCOUP de facteur à trifouiller et à estimer à leur juste valeur pour ne pas retrouver un Honswoggle ou un Yoshi Tatsu au sommet du classement, sans erreur de calcul, simplement parce que "l'ordinateur" a calculé sur la base d'un programme de simulation irréaliste.

Pourquoi 2000 points de bases, et pas un indice 100 ? Pourquoi ne pas avoir "préhierarchisé" (le bonus de quelques dizaines de points, soit représentant grosso modo 2 ou 3 % du capital de points de départ, ne comptant donc pas) les catcheurs selon leur position dans la carte au lancement de ton étude, alors qu'il est possible de faire ressortir du lot les champions, leur challengers n°1, leur prédécesseurs, et les anciens palmarès).
.
Ta démonstration sur la carte des PPV parait convaincante à la lecture, mais les PPV sont composés parfois de n'importe quoi, au point qu'il y a un an environ, c'étaient même les Guest Host d'un soir qui officiellement organisaient les matchs du PPV... On ne demande pas à un lutteur de s'extirper d'une poule ou d'éliminatoire pour accéder à un PPV, ils sont choisis parmi les grosse écurie, comme si Marseille et Paris se qualifiaient chaque année pour la Champions League, même s'il y a effectivement un renouvellement des têtes d'affiche. Au moins tes résultats correspondent au message que souhaite faire passer la fédération sur la valeur de ses catcheur, donc ta démarche empirique s'avère acceptable en pratique, mais sur le principe, les PPV restent composés "arbitrairement", et pas à l'issue de compétition sportive, le meilleur exemple étant l'absence totale, en semaine, de tournois de qualification au MITB.
.
Pourquoi avoir choisi 200 points d'écart, donc 10% de points en moins, pour les rookies, et pas...15% (300 points), 20% (400 points) ou beaucoup plus, d'après les notions divergentes qu'on peut avoir du concept de rookie NxT (un bleubyte sans palmares ayant besoin d'un parrain pour faire ses premiers matchs dans un concours d'entrée vers les ligues régulières, pour moi ça ne vaut pas 90% d'un lutteur professionnel établis, et encore moins si ce dernier a une longue carrière et des titres à son palmarès.)
.
"- Les athlètes ne gagnent des points qu'en remportant des matchs (éventuellement en obtenant un résultat nul contre plus fort qu'eux) ou en cassant la figure à leurs adversaire en dehors du ring.
.
- Ils ne perdent des points qu'en perdant des matchs (éventuellement en obtenant un résultat nul contre plus faible qu'eux) ou en n'apparaissant pas à l'antenne."
.
Ca simplifie le bordel évoqué plus haut, c'est déjà ça de pris, même si la complexité de la réalité est pas mal gommée (Bourne qui fait souffrir par une belle résistance Sheamus champion WWE avant de s'incliner avec les honneurs marque des points dans les esprits, pas dans ton classement)
.
Quelle est ta grille de coefficients concernant la valeur des show, des stipulation et des enjeux ? Qu'est ce qui est le plus éprouvant entre un Ladder match, ou excelle Edge, et un I quit match, ou Cena est imbattable... Quel "talent" sera reconnu supérieur aux autres ?
.
En tout cas je te souhaite du courage parce qu'il va y avoir du boulot, même en maitrisant confortablement le tableur. Le résultat sera intéressant, mais il ne faut pas oublier qu'il sera toujours une synthèse, et que si dans leur esprit, les suiveurs voient plus haut tel ou plus bas tel autre, ils n'auront pas forcément tord, ce décalage sera peut être du au parti pris comptable de ce propre classement. Même si la WWE mettait en place un classement officiel avec des points, le simple fait d'établir une grille de répartition des points est un parti pris qui, in fine pèsera sur le résultat final:
.
Durant le duel Prost/Senna en F1, la FIA décidait de ne comptabiliser que les X meilleurs résultats des pilotes (genre 10 résultats en 16 courses), et pas d'additionner la totalité de leurs points glannés dans l'année, soit disant pour contrebalancer les effets négatifs des abandons sur casse mécanique ou accrochage malchanceux, et avec l'idée de mettre en avant la performance pure. Résultat, Senna fut champion, en 1988 je crois, lors de la grosse domination de McLaren, alors qu'avec le système de point mis en place durant les années 90, prennant en compte tous les points glannés dans la saison, donc la régularité, les points intermédiaires chers à Enzo Ferrari et les comptes d'épiciers, c'est son coéquipier Prost qui aurait été couroné champion du monde cette année là...

Alors, il y a plein de questions

Et donc plein de réponses à donner :

Si, dans la présentation, j'ai pris l'exemple du classement FIFAElo, c'est parce que ça a été une vraie source d'inspiration pour tous les ajustements de coefficients.

Globalement, la hiérarchie entre les shows est calquée sur la hiérarchie entre les matchs de ce classement. Un match en opener de Superstars (Ou de NXT) correspond à un match amical et un match de championnat en PPV correspond à un match de Coupe du monde.

Par contre pour tout ce qui est nombre de points au départ, j'ai plus ou moins repris ce qui se fait aux échecs où le classement Elo est plus ou moins différent selon les catégories.
Utiliser 2000 points comme base (plutot que 100 ou mille), c'est entre autres pour faciliter le calcul, rien de plus. Par contre le fait que les jobbeurs, les légendes aient moins de points vient de là ...

Pour, les points forfaitaires selon le palmarès, c'était surtout un moyen de marquer le coup ... Globalement, il fallait 4 à 5 matchs par catcheur pour que celui-ci trouve sa place dans la carte. En ajoutant quelques points par ci par là aux gens qui avaient des titres, ça permettait juste de réduire ce délai à 2 à 3 matches.

Après, c'est la corrélation qui m'a permis de voir que le classement fonctionnait plutôt bien ... Là j'ai donné des exemples sur les derniers PPVs mais dès Mania, les résultats commencaient à être exploitables avec les main-eventers de mania en haut des classements et ceux absents de la carte en bas. J'avais envoyé un mail à la Rédac à l'époque pour dire que dès WM, j'avais quasiment tous les gens sur la carte du show en haut de mes classements et tous les autres en bas (à trois exceptions près : Yoshi Tatsu et Zack Ryder qui ont fait 1 et 2 de la Battle Royale en Dark Match de Mania et Ezekiel Jackson qui venait jsute de gagner le titre ECW mais aussi de se blesser)

Concernant le fait que Bourne ne marque pas de points même quand il fait un bon match contre Sheamus. Là, je dirais que ce n'est pas grave ... Parce que la WWE fait très rarement passer un message une seule fois ... Et que, généralement, elle renforce le message qu'elle fait passer en donnant une victoire au gars qui fait bonne figure un peu plus tard (par exemple un job avec les honneurs à RAW ou SD est souvent atténué avec une victoire en Main Event de Superstars).

Spanish te répondra pour la

Spanish te répondra pour la plus grosse partie du message, mais de manière générale, ce classement n'a pas pour but de révéler la vérité absolue, mais juste de donner un outil d'analyse supplémentaire, ce qui est déjà très bien.
Et concernant les "pourquoi", à un moment il faut faire des choix. Certains sont empiriques, d'autres intuitifs (et on s'aperçoit qu'ils fonctionnent bien), ou de bon sens. Là aussi sur une partie des choix, je pense qu'il ne faut pas voir ça comme une vérité absolue, mais comme un choix préliminaire nécessaire, qui pourra toujours être modifié, et qui a pour seul but de faire fonctionner un modèle efficace ;)
Les gens qui font de la théorie ont souvent tendance à pêcher par envie de (trop) bien faire. Souvent, le mieux est de bien réfléchir à la structure globale d'un modèle, puis le lancer et l'appliquer, quitte à le remodifier un peu. Trop foaliser sur les détails, c'est souvent perdre de vue l'essentiel! :P
Spanish te donnera sa vision des choses, après tout c'est lui qui gère le modèle, et dans tous les cas merci de ton intérêt! :)

J'adore ton idée :D

J'adore vraiment ton idée de classement , ca sera très intéressant , juste dommage que ca se limite à la seul WWE :(

C'est limité à la WWE

Parce que la WWE est la seule fédération que je suis.

Compte tenu de la quantité de matchs fournis chaque semaine, c'est aussi la fédération la plus adaptée à ce type de classement (entre NXT, Superstars RAW et Smackdown, les 3/4 du roster passent à la télé chaque semaine) donc le classement a un taux de renouvellement assez important et il n'y a que peu de risques d'anomalies mathématiques qui parasiteraient le classement (et celles qui s eproduisent, j'arrive à peu près à les repérer).

Maintenant, si quelqu'un veut essayer de se pencher sur le même genre de problèmes de maths avec la ROH ou la TNA, libre à lui de s'y coller (c'est pas très difficile et avec un niveau moyen de lycée, ça doit être faisable). Moi, je suis tout disposé à donner un coup de main pour qu'il arrive à construire un modèle mathématique qui soit valable.

Le truc c'est qu'au delà du problème du temps, moi je ne peux pas le faire parce qu'il faut bien connaître les fédérations. Il y a, en gros, un seul truc un peu sioux à faire, c'est déterminer des coefficients pour pouvoir rendre compte de l'importance des différents shows, des stipulations, des matchs pour le titre, etc ...

Mais même sans utiliser des outils mathématiques très compliqués, je suis sur qu'il ya des choses toutes simples à faire pour avoir des infos sur telle ou telle fed.
Par exemple, je serais curieux de voir une moyenne des turns des lutteurs au sein du roster de la TNA par rapport à ceux de la WWE.

J'ai sauté la partie

technique en tant qu'ennemi n°1 des Mathematiques /D

Sinon bonne chance, et j'ai hate de voir à quoi ça va ressembler.

Prometteur !

Étant un grand fan de classement à la con et de statistiques farfelues je ne peux qu'attendre impatiemment ce lancement :D
Belle idée SAT !

PS: C'est vrai que ça déchire comme nom Powerslam...

Alors le Power 25 de la WWE

Alors le Power 25 de la WWE, c'est avant tout un classement in kayfabe où la WWE fait parfois passer des messages qui vont au-delà de la réalité des purs résultats sportifs.

Je viens de le re-regarder, la WWE sur ou sous évalue parfois ses superstars pour éviter de trop montrer certaines ficelles de son booking (j'ai de bons exemples de très bons midcarders très dominateurs qui ne sont que rarement dans le top ten du classement alors qu'ils devraient l'être et de main-eventers que la WWE laisse dans le classement histoire de pouvoir justifier leur présence à l'écran dans un #1 contender match). Le meilleur exemple est peut-être le cas de Bourne qui a été mis over il y a un mois, avec une tag team avec Cena et des victoires sur Jericho (qui l'ont mis quaisment au même niveau que lui mais que la WWE s'est bien gardée de mettre dans le triple Threat pour le contender de Sheamus à Summerfest alors que bon, sur un point de vue purement sportif (ce qui est quand même mon approche) ça faisait sens,

L'avantage de faire un classement moi-même, c'est évidemment et aussi le fait d'avoit un nombre de points à mettre en face de chaque lutteur, ce qui va permettre de faire des choses un peu amusantes, je publierais un exemple bientôt pour expliquer l'autre idée qu'il y a derrière Powerslam.

Quant à savoir qui est le numéro un de chaque show, honnêtement, il y a de forts potentiels de surprise, je me suis amusé à faire jouer Silvernights aux devinettes hier sur qui a été booké le plus fort à SD et à RAW sur la période qui va du Rumble au Fatal 4Way, c'était presque introuvable et pourtant dieu sait si ses capacités d'analyse sont précieuses aux Cahiers.

Quant à dire jusqu'à quel point c'est contraignant, on verra. Ce n'est pas non plus pour rien que j'ai décidé d'arrêter les Reviews de NXT.

Pour les mecs plus haut qu'on le pense...

Je vois bien le Miz à Raw et Cody Rhodes à Smack Down bien qu'il n'ait jamais été impliqué dans une feud pour quelque titre que ce soit. Doit y avoir Kingston pas trop mal aussi.

J'aime bien le principe On

J'aime bien le principe
On aura le droit au power 25 dans cette rubrique afin de comparer?

je suis pas trop pour

Un des premiers trucs qu'on nous apprend tous à l'école, c'est qu'il ne faut pas comparer les choux et les carottes.

C'est un des reproches qu'on peut faire au Power 25 de la WWE : il mélange tout : Les filles et les garçons, RAW et Smackdown, les tag-teams et les compétiteurs individuels.

Pour l'instant, j'envisage de publier le Powerslam en séparant au maximum les choses : par division et par sexe (vu qu'il n'y jamais de match mixtes ou presque), histoire qu'on puisse vraiment comparer ce qui est comparable. Donc, sauf si vraiment c'est une énorme demande public, je préfèrerais publier 5 classements (NXT, RAW féminin, Smackdown féminin, RAW et Smackdown masculins) plutôt qu'un seul.

C'est un parti pris qui n'a pas que des avantages, notamment parce que c'est plus long à mouliner pour moi, mais qui je pense a le mérite de la clarté.
Vu la manière dont marche l'algorithme qui détermine le classement et le score de chacun, ça n'a pas de sens de publier un classment qui mélange RAw et Smackdown. A part à certaines périodes de l'année où les matchs interpromotionnels sont plus courants (genre au moment du draft ou de shows comme Bragging Rights ou Survivor Series où il y a souvent des RAW vs Smackdown), les réponses aux questions du genre "Qui est le plus fort entre le champion de RAW et celui de SD ne veulent pas dire grand chose" vu comment les classements de ce type sont construits.

Pour ceux qui sont intéressés par les différences/ressemblances avec le Power 25 de la WWE la page web est assez facilement accessible : http://www.wwe.com/inside/power25/archive/

OK En fait j'avais pas

OK
En fait j'avais pas compris qu'il y en aurait un par show. C'est vrai que du coup le power 25 est bien différent

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin