Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Plus c'est long, plus c'est bon

La statistique est la première des sciences inexactes.

Edmond et Jules Goncourt

 

Voilà des années que les fans de catch de la première heure se lamentent: les titres à la WWE sont décrédibilisés par leurs changements de mains incessants, et la propension de la Fédération à souligner le nombre de règnes de ses champions dresse un tableau trompeur, qui tend à conférer plus de prestige à un catcheur ayant eu plusieurs runs courts qu'à un autre en ayant eu un seul, mais long. Il est temps de réparer cette injustice, en sortant les calculettes!

 

 

John Cena a été champion du monde 1052 jours. Et 1052, c'est 1 + 1 + 1 + 1 + 1… (ad lib)

 

 

Les champions du monde à la WWE, l'autre classement

 

 

Un petit tableau d'ensemble pour commencer. Le titre de Champion WWE existe depuis 1963 (sa dénomination ayant naturellement évolué avec celle de la fédé, qui s'est appelée WWWF puis WWF puis WWE). Le titre World Heavyweight, au prestige égal, a été créé en 2002. A partir de ce moment-là, il y a eu deux champions d'égale stature à la WWE. Un peu en-dessous, il y a le Championnat Intercontinental (créé en 1979) et le Championnat US (instauré en 1975). Puis les titres de champions par équipe, dont l'unification remonte à 2009. Enfin, chez les filles, le titre a été réunifié il y a quelques jours, à Night of Champions.

 

 

Comme on le voit, le design des ceintures évolue plus rapidement que celui des slips.

 

 

De nombreuses autres ceintures ont existé à la WWE (Cruiserweight, European, Hardcore et bien sûr ECW). Il serait fastidieux de narrer l'histoire de chacune d'entre elles, tant celle-ci est complexe, entre inventions dans d'autres fédérations, reprise par la mafia McMahon, disparitions, réapparitions… Ce n'est de toute façon pas l'objet de ce papier, qui vise à établir un classement des catcheurs en activité sur la foi de la durée de leurs règnes, et non du nombre desdits règnes – une idée née du récent papier de Gib sur le buildup de Night of Champions et du long commentaire qu'y a apporté Dauntless.

 

 

Comme ça aussi, je suis en tête du classement? Bon alors ça va.

 

 

On cumule habituellement les titres WWE et WHC pour parler de "règnes de champion du monde" d'un catcheur donné. Pendant un temps, le titre ECW fut également considéré comme tel, mais il semble désormais communément admis qu'il n'émarge pas à la même catégorie. Ainsi, quand Kane est devenu champion WHC il y a quelques semaines, ce règne a été présenté comme le second de sa carrière, venant après son éphémère Championnat WWE de 1998. Son titre de champion ECW (2008) n'est pas entré en ligne de compte. Hé ouais, le défunt ECW Championship relevait davantage des titres secondaires que sont le championnat Intercontinental et celui des Etats-Unis que du prestige du Championnat du monde.

 

 

It's a fucking disgrace!

 

 

Le recordman toutes catégories de titres de champion du monde reconnus par la WWE est Ric Flair, qui pointe à 16 (et devrait en rester là), mais le décompte est particulier dans son cas puisqu'il n'a gagné que 2 de ces ceintures à la WWE (WWF à l'époque). Suivent tout un tas de stars aux succès plus récents, à commencer par Triple H, qui en est à 13.

 

 

Du haut de ce ring, 29 règnes vous contemplent.

 

 

L'époque, on l'a dit, est aux règnes courts, fréquence des PPV oblige. Il n'est pas rare que lors d'une feud au sommet, les belligérants échangent plusieurs fois le titre entre eux, augmentant ainsi le nombre de runs. De plus, il est devenu assez fréquent, à la WWE, de sacrer de nouveaux champions du monde histoire d'asseoir leur statut de main-eventer (Batista 2005) ou de prendre date pour l'avenir (Swagger 2010). Depuis l'invention du WHC en 2002, ce sont 16 stars qui ont dépucelé leur palmarès à ce niveau, soit deux par an en moyenne.

 

 

Seize pauvres taches me sont passés devant, bordel. Ca me dégoûte. La WWE ne me mérite pas.

 

 

Il n'en a pas toujours été ainsi, bien entendu. Le légendaire Bruno Sammartino n'a été champion que deux fois, mais son premier règne a duré plus de sept ans et demi, et le second trois ans et demi! En durée cumulée, il écrase toute concurrence: 4040 jours, contre 2081 au deuxième du classement, Hulk Hogan. En nombre de règnes, en revanche, Sammartino est dépassé par quinze catcheurs, ce qui évidemment ne reflète pas la réalité du prestige de "The Italian Superman".

 

 

La vittoria e mia, stronzo.

 

 

Jusqu'au début des années 1990, les longs règnes sont monnaie courante. Ces règnes sont presque toujours le fait de super-faces, qui déjouent courageusement toutes les avanies des heels. Résultat: certaines grandes stars des années 1980, comme Ted DiBiase, Roddy Piper, Ricky Steamboat, Jimmy Snuka ou Jake "The Snake" Roberts n'ont jamais été champions du monde, Hulkamania oblige. Si les mêmes pratiques qu'aujourd'hui avaient été en vigueur en leur temps, nul doute que ces main-eventers accomplis auraient tous de nombreux championnats du monde à leur palmarès. Même l'iconique André le Géant n'a été champion du monde qu'une seule fois… et pour près d'une demie-heure.

 

 

Bon ben j'ai essayé cette ceinture et c'est pas à ma taille. Quelqu'un en veut où je la balance à la poubelle?

 

 

Entre la création du titre en 1963 et l'accession à la plus haute marche de Sgt Slaughter en 1991, donc en 28 ans, le titre WWE a changé de mains 14 fois. Depuis, en 19 ans, il y a eu 86 règnes de plus. Moyenne sur les années 1963-1991: 0,5 nouveaux règnes par an. Moyenne sur 1991-2010: 4,5. Rien qu'en 2009, il y a eu 10 règnes différents! Et déjà 5 en 2010. Le titre WHC, créé en 2002, a changé de mains encore plus souvent: 38 règnes en 8 ans, soit 4,75 par an. Et on note là aussi une accélération ces temps derniers: depuis mars 2008, il y a eu 18 règnes différents, soit un rythme de 7,2 par an. Ajoutés l'un à l'autre, le WWE et le WHC ont connu 18 règnes sur la seule année 2009.

 

 

Bon, chef, passez-le au suivant, il me brûle les mains ce truc.

 

 

Comparer les catcheurs d'aujourd'hui et d'hier sur la base d'un critère comme le nombre de titres de champion du monde ne sert donc pas à grand-chose, tant le rapport aux ceintures a évolué. Il n'empêche qu'il est possible d'obtenir une vision plus nette de la réalité du booking actuel en se penchant sur la durée des runs actuels. L'intuition dit, ici aussi, une telle approche permettrait de rééquilibrer une hiérarchie insatisfaisante si l'on ne se base que sur le nombre de titres accumulés par les uns et les autres.

 

La hiérarchie actuellement en vigueur pour les catcheurs en activité à la WWE (auxquels on a ajouté les jeunes retraités Batista et Michaels, de même que le récent transfuge Jeff Hardy), la voici: en cumulant les titres de champion WWE et WHC, ils se classent de cette manière:

 

1) Triple H, 13

2) Edge, John Cena, 9

4) Undertaker, Randy Orton, 7

6) Chris Jericho, Batista 6

8) Shawn Michaels, Big Show, 4

9) CM Punk, 3

10) Rey Mysterio, Sheamus, Kane, 2

13) The Great Khali, Jack Swagger, 1

 

A noter que dans cette liste, seuls Jericho et le Big Show n'ont pas gagné tous leurs titres à la WWE, puisqu'ils ont été tous deux deux fois Champion WCW (titres dont la WWE tient officiellement compte, à l'inverse par exemple des règnes TNA d'un Christian).

 

Voici à présent la hiérarchie telle que nous aimerions la voir présentée, en jours de règne plutôt qu'en nombre de règnes: Et pour mettre en évidence le rapport entre la durée et la portée du règne, on ajoute le nombre de jours moyen qu'a duré chaque run.

 

1) Triple H (champion pendant 1155 jours / règne moyen: 88 jours)

2) Cena (1052 / 119)

3) Batista (543 / 90)

4) Undertaker (445 / 63,5)

5) Edge (434 / 48)

6) Michaels (424 / 106)

7) Orton (390, en cours / 56)

8) Jericho (204 en quatre règnes à la WWE / 51)

9) Sheamus (161 / 80)

10) CM Punk (160 / 53)

11) Mysterio (140 / 70)

12) Swagger (82 / 82)

13) Big Show (78 en deux règnes à la WWE / 39)

14) Kane (68, en cours / 34)

15) Khali (61 / 61)

16) Hardy (28 / 14)

 

 

Certes, pour que ces chiffres soient encore plus parlants, il aurait peut-être fallu démarrer le décompte de la durée des règnes de champion WWE au moment du dédoublement des titres, en septembre 2002. Car il est permis d'estimer qu'il était plus prestigieux d'être le champion unique de la fédération avant 2002 que de n'être que l'un des deux champions en exercice, comme c'est le cas depuis. Mais ça ne change pas grand-chose: la plupart des catcheurs cités ci-dessus n'ont commencé à gagner des titres qu'après 2002.

 

La liste présentée ainsi est de toute façon instructive à plusieurs égards. Si elle confirme la suprématie de Triple H, elle met aussi en évidence le rôle éminent de John Cena, qui n'est plus très loin de la durée cumulée des règnes de Hunter, alors qu'il a commencé 7 ans après lui et qu'il est beaucoup plus jeune.

 

 

- Je te préviens petit con: si tu te mets en tête de faire mieux que moi, tu te retrouveras fissa cuistot dans un restau d'entreprise du Minnesota, c'est moi qui te le dis.

- Ecoute-le, John. Il plaisante pas.

 

 

De même, on découvre qu'Edge a été plus souvent qu'à son tour un champion de transition: lui qui détient autant de titres que Cena a été champion deux fois et demi moins longtemps. L'image globale d'Edge semble refléter cet état de fait: dans l'imagerie collective, il est rarement mis tout à fait sur le même plan que Cena, Triple H, Shawn Michaels et même Orton ou Batista. Le fait que tous ses règnes aient souvent été très courts y est sans doute pour quelque chose. Sur ses neuf règnes, le plus long a duré 105 jours, soit trois mois et demi. Tous les autres ont été des règnes de passage. Ils ont duré en moyenne 48 jours, contre 119 pour Cena (et même 131 si l'on met de côté son "règne" de deux minutes en février dernier, entre sa victoire à Elimination Chamber et sa défaite immédiatement après contre Batista).

 

 

- Avoir des règnes longs, c'est facile, Edge! Il faut seulement être courageux, honnête et dévoué au WWE Universe!

- Et en plus, il se fout de ma gueule…

 

 

La liste par durée de règnes illustre d'autres réalités. D'abord, le fait que l'Undertaker bénéficie d'une aura qui dépasse largement les championnats. Pour une icône de son ampleur, 445 jours en 19 ans de carrière, ce n'est pas énorme, loin de là. Il n'a d'ailleurs pas touché à un titre de champion du monde de 1991 à 1997, puis de 2002 à 2007. Le plus étrange, c'est qu'il a effectué la moitié de ses 445 jours en tant que champion depuis 2007, soit à une période où il était déjà devenu depuis longtemps une légende ambulante n'ayant a priori aucun besoin de la ceinture. Son image est d'ailleurs assez largement déconnectée des titres: quand on repense à sa carrière, on pense à la streak, à ses matchs contre Kane ou contre Mankind, et aucun de ses runs de champion n'a réellement marqué les esprits.

 

 

Bah, ça fera toujours un collier sympa pour Cerbère.

 

 

Ne vous en faites pas, je ne vais pas développer tout ce que cette formidable liste nous apprend sur chacun des catcheurs. Notons tout juste qu'elle confirme que la WWE ne fait historiquement guère confiance aux vétérans Kane, Big Show et Mysterio, qui présentent aussi la caractéristique d'être over sans nécessiter le titre, qui ne leur est octroyé que de façon exceptionnelle, pour renforcer la portée d'une feud (comme la storyline actuelle de Kane ou le second run de Rey, destiné à donner plus de répercussion au cash-in de ce même Kane, son premier run ayant tenu avant tout de l'exploitation de l'émotion suscitée par la mort d'Eddie Guerrero).

 

 

- Pas trop frustré de ne pas être champion plus souvent, Rey?

- Si, Josh, terriblement! Voyez-vous, quand je suis champion, les ventes de mes masques augmentent significativement, et comme je perçois un pourcentage sur mon merchandising, je palpe, mais quelque chose de grave! Vous comprenez maintenant pourquoi je tiens tant à ce titre!

 

 

Batista, au contraire, aura lui aussi eu des règnes très longs, de même que Triple H et Shawn Michaels dix ans plus tôt. Il me semble que ce sont ces règnes longs qui peuvent asseoir une vraie légitimité de grosse star (même si le contre-exemple JBL, champion une seule fois, mais pendant 280 jours, montre que la corrélation n'est pas automatique), et je ne serais pas surpris si le règne actuel d'Orton durait longtemps, étant donné que Vince a l'air très décidé à méchamment miser sur lui. Voilà deux ans qu'on n'a plus eu un règne réellement long. Entre septembre 2006 et novembre 2008, le titre WWE a connu sa dernière période de longs runs: il y a eu trois règnes seulement sur ces deux années, partagés entre Cena (380 jours!), Orton (203) et Triple H (210). Depuis, on l'a dit, on se repasse le titre WWE comme une MST dans une colo de scouts. Quant au WHC, il faut, pour trouver une longue domination, remonter au règne de Batista en 2005, qui a duré 282 jours et ne s'est achevé que sur une blessure de l'Animal, sinon on y serait encore. En revanche, son dernier run n'a duré que 35 jours.

 

 

Probablement les meilleurs 35 jours de sa carrière, d'ailleurs.

 

 

Aujourd'hui, le moment semble propice pour un peu plus de stabilité, au moins du côté de l'un des deux grands titres. Certes, un règne de plus de 200 jours, c'est un règne qui survit à 6 ou 7 ppv, mais si le booking est bien fait et ne sombre pas dans une supermanerie répétitive, ça peut être grandiose. S'il est très peu probable que Kane garde son WHC encore très longtemps, la situation paraît idéale pour un nouvel Age of Orton. Le fait que Randy ait gardé des caractéristiques de heel peut aider à rendre ses défenses de titre en ppv intéressantes. Plusieurs mois d'Orton champion l'entérineraient définitivement comme un pilier de la WWE, et celui qui finira par lui piquer son titre aura ce jour-là un énorme "Moment".

 

 

Un peu de patience, jeune scarabée.

 

 

Quoi qu'il en soit, j'espère vous avoir convaincu que la durée des règnes est un élément au moins aussi important à prendre en compte que leur nombre, et il serait positif que la WWE le reconnaisse un de ces quatre et accorde à ces données un peu plus de place.

 

Dans l'idéal, on pourrait inventer une espèce de classement qui, pour prendre une analogie tennistique, serait au Powerslam ce que le classement ATP est à the Race. En établissant une corrélation entre le nombre d'années de carrière du catcheur et la durée de ses règnes, on aurait une idée de la domination des uns et des autres. On pourrait y ajouter un coefficient plus bas pour les titres mineurs, afin de ne pas les laisser dans le point mort de l'analyse. Mais bon, en attendant qu'un statisticien fou (autre que Spanish, qui a déjà assez à faire comme ça) s'empare de l'idée, j'espère que ce petit éclairage en aura intéressé certains. Quant aux autres, ceux qui perçoivent la vie comme un tourbillon d'émotions et non comme un empilement de réalités quantifiables, ils ont probablement lâché depuis un bon moment et sont allés batifoler dans les parcs. Les fous! Allez, on finit avec une spéciale dédicace à l'accident industriel du lot.

 

 

Booyaka, booyaka, 61!

Titre WHC

Très bon concept de cette analyse! J'aime bien l'idée de comptabiliser les jours de règne et non pas le nombre,cela donne une idée plus précise de chaque champion.
Cependant un détail me chiffonne mais peut-être est-ce parce que je ne m'y connais pas encore assez en histoire du catch.
Tu dit que le titre WHC a été crée en 2002 mais Chris Jericho est devenu champion incontesté en 2001 non? Alors a t'il unifié un titre majeur et un mineur? Ou alors me trompes-je dans la date?
Je sais que pour un Jericholic tel que moi cela serait une erreur honteuse mais aprés tout ca peut arriver.

Jericho a unifié le titre WWF

Jericho a unifié le titre WWF à celui de la WCW. En gros c'était histoire d'absorber le titre de l'ex fédération concurrente rachetée par VKM. Mais la WWE n'avait pas réellement deux titres majeurs à cette époque sauf un très court temps.

Ahh ok je comprend mieux

Ahh ok je comprend mieux alors.
Merci de l'explication^^

hhmmmmm

Etrange j'etais persuade que Kali avait 2 titres. Par contre t'as oublié bret et ca c'est pas cool :(
.
>Jericho et le Big Show n'ont pas gagné tous leurs titres à la WWE, >puisqu'ils ont été tous deux deux fois Champion WCW (titres dont la >WWE tient officiellement compte, à l'inverse par exemple des règnes TNA >d'un Christian).
Jericho a gagne 3 fois le wcw. Le titre est passé à SD suite au draft de tista
Pour TBS je suis etonné, j'etais persuade qu'il avait gagne le WCW version WWE. Je me rapelle encore de son t-shirt "i love threesome"

T'es sûr de ça?

Moi je me suis basé sur wiki principalement, dont les pages me semblent bien mises à jour concernant les titres WWE. Et donc Wiki dit que Khali n'a été champion qu'une seule fois. Pour Jericho: "He is a six-time World Champion, having won the WCW/World Championship twice, the WWF Championship once, and the World Heavyweight Championship three times." Pas compris la phrase sur Tista. Enfin, pour le Big Show, la même super source me dit: "Big Show is a five-time world champion, having won the WCW World Heavyweight Championship twice, the WWF/E Championship twice, and the ECW World Heavyweight Championship once". Comme je ne tiens pas compte, ici, du ECW, ça nous donne quatre.
.
Enfin, je n'ai pas tenu compte de Bret, qui n'est pas vraiment un catcheur en activité pour moi et dont les règnes remontent à treize ans. Pour info, il a gagné 5 fois le titre WWF (à l'époque unique titre de champion du monde de la fédé) et l'a gardé au total 654 jours, soit 130,8 jours en moyenne, ce qui confirme son statut de porte-drapeau de l'époque.

Article très intéressant

Article très intéressant et qui soulève un problème majeur : comment faire pour conserver le prestige d'un titre tout en le remettant en jeu tous les mois?

Stats

Super article, qui effectivement permet de comprendre un peu mieux les bookings des différents catcheurs nommés et permet de se rendre un peu mieux compte des différents règnes de chacun.

J'étais par exemple persuadé que Jericho avait été champion plus longtemps que Batista mais je ne savais pas que l'Animal avait retain les titres aussi longtemps...

sinon, une réfléxion personnelle, moi qui suit beaucoup les sports US tels que le Basket ou le Football, on ne peut nier que ces sports ne seraient rien sans l'analyse statistique qui les accompagne et que certaines d'entre elles permettent d'apprécier beaucoup mieux l'impact qu'a eu tel joueur dans tel match, telle saison ou telle équipe...

Je m'étonne donc de voir que le Catch US échappe à cette frénésie statistique, qui certes ne servirait pas à grand chose (on se foutrait de savoir combien de prises de soumission ont été tentées par CM Punk depuis le début de l'année)mais ne serait ce que dans les commentaires d'un Michael Cole, qui pourtant semble adorer le catch Vintage ^^, on retrouve très rarement des allusions à ces durées de règnes en jour qui sont pour moi plus parlantes qu un nombre de titres de champions (qui pour le coup doit être répété des dizaines de fois par émission par Cole quand il parle de Cena, Jericho, Edge ou orton)...

Alors j'ai peut être une petite idée, certes réductrice mais la WWE s'adressant à un public très particulier, peut être ne veulent-ils pas les embrouiller avec une litanie de chiffres qui embrouillerait certains esprits déjà très chargés, entre la nouvelle couleur de la tenue de Cena et le dernier masque de Rey Mysterio ?

Y a beaucoup à dire sur l'usage des chiffres dans le sport

Mais globalement, l'ajout de statistiques dans le sport a été fait pour servir deux objectifs :
- Aux Etats-Unis, les sports US ont essentiellement développé cet aspect pour deux raisons : Payer les joueurs en fonction de leurs performances et surtout donner un service au public qui était parieur.
- En Europe, l'usage des statistiques a surtout été fait dans le but d'accorder de la crédibilité au sport (et de faire passer le message que le foot n'intéressait pas que les Thierry Roland) et pour ajouter du storytelling à des matchs sans grand enjeu (en hésitant pas à tordre éventuellement le cou à quelques réalité scientifiques, par exemple et en forcant le trait : "pour hyper le match entre Auxerre et le Real, on n'hésiterait pas à dire qu'Auxerre n'a jamais perdu contre le Real en Champion's League") : en ajoutant de l'enjeu.

Si la WWE n'utilise pas beaucoup (voire pas du tout) les statistiques, c'est, à mon avis, d'abord parce que les paris et le catch ne font pas bon ménage et ensuite parce que très souvent le storytelling de la WWE va à l'inverse des réalités statistiques. Le meilleur exemple est le Big Show qui n'a perdu que deux matchs depuis son arrivée à Smackdown (le MITB contre 7 adversaires et un mixed-tag-team où Kelly Kelly mange le tombé) et qui est hors de la title picture.

Bonne idée mais

Ne faudrait il pas pondérer tout ça avec la défence de titre.
Il y a 6 ou 7 ans, les brands avaient un ppv tout les 2 mois en moyenne maintenant c'est toute les 3 semaines. Ce qui fait que pour garder le titre une année il faudrait remporter 13 à 14 matchs au lieu de 6 ou 7 matchs il y a quelques années.
Sinon, je suis d'accord la durée est plus importante que le nombre (je me rappelle encore du règne de JBL alors que je n'ai aucun souvenir des régnes de cm punk).

Toutafé

Si on voulait affiner, il faudrait bien sûr faire ça. De même qu'il faudrait tenir compte du fait qu'il n'y avait qu'un seul roster, d'une cinquantaine de gars, jusqu'à 2002; le champion régnait sur 50 adversaires, alors qu'aujourd'hui, le champion de Raw ou de SD ne règne que sur une trentaine de types. Finalement, je pense que les effets de ces deux éléments s'annulent plus ou moins: certes, il est plus facile de rester champion un an en ne défendant son titre que 6 ou 7 fois qu'en le faisant 14 fois; mais en même temps, avant 2002, le champion était pourchassé par tout le roster, or maintenant il n'est la cible qu'une moitié de ce roster. Est-ce qu'aujourd'hui, un Orton aurait plus de chances de rester champion un an s'il devait défendre son titre moins souvent mais non seulement contre les gars de Raw, mais aussi contre ceux de SD?

Faut pas oublier Heat

Ou au moins 1 tiers du roster n'apparaissait que la bas, voire 1/2 en comptant ceux qui passaient rarement à RAW.

Je ne pense pas

Je ne pense pas que le nombre de catcheur dans un roster change quelque chose, il y aura toujours à peu près le même nombre de main eventer donc de personne crédible pour le titre, (Kane dans un roster unique ne serait il pas en middlecard voire en lowcard?) mais ma remarque était surtout sur la période après 2002 (je suis le catch depuis 2004)

T'as regardé Raw dernièrement? ;)

Ben ouais, ce serait même très facile pour Terminatorton: vu comment il aligne les RKO à Raw, il risque même d'aller lui-même chercher les gars de Smackdown une fois qu'il aura bien enterré tous les gars du show rouge! :D
.
++

Good Job! Cependant, je suis

Good Job!
Cependant, je suis en désaccord sur certains points (ah, ça commence :D )
Je ne vois pas en quoi Edge fait office de "champion de transition". Ses règnes sont très courts, mais c'est surtout pour faire ressortir le coté ultra-opportuniste. Avec ce système de petits règnes, il a porté avec l'Undertaker Smackdown entre 2007 et 2009 (voire sans l'undertaker après WM 25), et quasiment personne ne se plaignait de ses petits règnes, ce qui est assez exceptionnel.
.
Pour l'Undertaker, un règne me vient à l'esprit, celui avec le Ministry. Certes il est court (Mais bon, je crois qu'il y a eu 11 champ' en 99) mais il achevait une domination impitoyable du Taker au terme d'une storyline très osée.
.
Quant aux changements de titres sur une année, je pense qu'il faut étudier "l'utilité" de ces changements. Je m'explique: en 2009, comme tu l'as dit, le titre a changé 10 fois. Si on y regarde de plus près, on s'aperçoit que ça part en couille des le règne de Juin de Batista. Il garde son titre 2 jours au terme d'un steel cage vomitif, alors que le gars était blessé avant le match, et que la WWE le savait! Orton récupère le titre la semaine suivante (Ca fait deux règnes minables). 3 mois plus tard, Cena gagne le titre, rien à dire. Trois semaines plus tard, Orton le reprend (et qu'est-ce qui a changé dans ces trois semaines qui peut expliquer un tel booking?), trois semaines plus tard, Cena le reprend! Bon, on a ensuite l'épisode du Rouquin, et voila pour 2009.
Alors qu'en 99, ou il y a eu sensiblement autant de champ, chaque changement était un truc censé, intéressant, légitime, je dirais même qu'on aurait pu se permettre de faire 20 règnes cette année la tant toute la WWsphEre était explosive. En 2009 on a quoi? Une feud chiante entre Cena et Orton, ayant pour seule raison la ceinture, qui voit 5 matchs de PPV encore plus chiants (Bon, pour les matchs c'est plus subjectif) ou le titre change de main comme une Zahia dans le car des Bleus!...

Runs de transition

Merci de ta réponse! Pour Edge, je ne pense pas que ses règnes courts soient un problème en tant que tel, c'est juste que leur faible durée remet en perspective le côté "Nine Time World Champion" dont il se prévaut en permanence: Cena, qui est aussi un Nine Time World Champion, a été champion deux fois et demie plus longtemps. Edge est booké comme un gars capable à tout moment de choper un titre, mais pas suffisamment dominant pour le conserver longtemps (à l'inverse des Trips, Cena et Batista, par exemple). On le pressentait déjà, ces chiffres le soulignent encore davantage à mon avis. C'est pour ça que je parle de "champion de transition": il est très bien pour garder le titre quelque temps entre deux règnes de stars encore plus établies comme Trips ou le Taker, mais n'est pas tout à fait dans leur catégorie. C'est tout l'objet de ce classement: apporter un instrument supplémentaire à l'analyse du booking des catcheurs.
Et je suis globalement d'accord sur ce que tu dis à propos de 2009, même si je ne partage pas ton opinion sur le fait que la feud Orton-Cena ait été chiante en partie parce qu'elle tournait autour de la ceinture: je pense qu'il est bon que les catcheurs se détruisent mutuellement parce qu'ils veulent tous deux la ceinture, sans nécessairement y ajouter des trucs plus personnels (comme dans la feud Orton-Trips où la ceinture est passée au second plan, ou dans l'actuelle feud Kane-Taker): la ceinture doit être le centre du concept du catch, les feuds personnelles devant à mon avis, sauf exception, en être détachées.

Plussain !

J'applaudis de toutes mes extrémités. Les ceintures mondiales devraient se suffirent à elle même, les feuds ont tendance à les mettre au second plan. Dans mon monde idéal, les feuds seraient réservées aux up et midcarders, à l'exception des angles d'invasions ou de certaines oppositions pour les titres qui peuvent difficilement faire sans ( Kane Taker pour ne pas les citer ).
La storyline Punk Jeff était géniale, mais j'aurais autant aimé la voir en midcard, tout du moins en dehors du titre.
.
Si les feuds étaient réservées au midcard, les champions et challengers en gagnerait en prestige, en étant élevé au dessus de la masse.

Le truc drôle est que je

Le truc drôle est que je quémande des storylines abracadabrantesques alors que dans le même temps je suis un fan du Strong Style ou les Storyline n'ont pas leur place. ^^

Super idée

Pour un résultat intéressant, qui en remet certains à leur place, positivement comme négativement. Merci Axl!

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin