Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

GET BORED (or not...)

I burn that gift to doll and let it shine before
I get bored, I get bored, I get bored, I wish for a real one

Bored, Deftones.


La WWE qui vient en France, c'est l'occasion immanquable de se retrouver entre CdCistes pour supporter nos superstars favorites, explorer la gastronomie française et répandre des litres d'alcool post show. Passage en revue du show en live sous les regards croisés de Reune Jacquot et Silvernights.

 

 


Notre duo de commentateurs est déterminé à donner le meilleur papier possible!

 


Review plus ou moins enthousiaste du House-Show de Paris-Bercy du 24 septembre 2010

 


Sixième house-show de la WWE pour moi et second show de catch de l’année après l’excellente prestation de la TNA en janvier dernier aux côtés de Tsurugimi… Le même Tsuru que je retrouve avec joie sur les marches du parc de Bercy en face de la cinémathèque vers 18h30. Le temps de retrouver Mister Silvernights directement débarqué de la région Champenoise, Major Tom et Calikrillimero et nous voilà fin prêts pour nous sustenter dans un délicat fast-food  au nom de l’ancienne gimmick de R-Truth (et avec des cheeseburgers bio!).


Après avoir joué à affamer des enfants tsiganes durant mon repas, nous retrouvons Darren et SaRaH-Gatina revenus des étoiles pleins les yeux de l’avant-première du film de John Cena… et c’est la mort dans l’âme que nous quittons Tsuru qui préfère se purifier chez lui avec de la NOAH plutôt que de supporter une minute de la WWE sans Matt Hardy.

 

 


J'en pleurerais!

 


Le coup d'oeil du Silvernights: premier show WWE pour moi. La rencontre des autres CdCistes est clairement un bon moment: le chambrage est au rendez-vous, chacun avec sa personnalité semble passer un bon moment, c'est plutôt prometteur pour la suite du show.

 


Ambiance scandale danses de vandales


La chair est triste, hélas! et j’ai vu tous les shows…Le public dit « standard » est présent dans Bercy (kidz and geeks) peut-être moins de déguisements. On aperçoit évidemment Goldurine (rien à voir avec la golden shower mon cher Major), mais les faux-Taker ou apprentis Jeff Hardy ne sont pas présents. Par contre, la salle est envahie de clones de John Cena (comme pour Wrestlemania 25), petits ou grands, et là, on comprend mieux la puissance de feu du merchandising du Marine: c’est une véritable invasion de t-shirts violets !


On entend résonner avant le show les guitares saturées de Carpenter et la voix de Chino Moreno pour un bon vieux «Bored» des Deftones… titre prémonitoire d’une soirée sans saveur. Les hostilités débutent pile-à-l’heure avec Justin Roberts s’avançant sur le ring.

 

 


Le premier qui s'approche de ma cravate, je l'assomme avec mon micro.

 


Match de challenger n°1 pour le championnat des USA
Triple Menace R-Truth vs The Miz vs Ted DiBiase


Bien entendu, il s’agit de réveiller les foules avec ce match d’ouverture, et force est de reconnaitre que R-Truth s’y prend plutôt bien en reprenant son ancien thème d’entrée «What’s up»… Cela fonctionne très bien auprès des enfants dans la foule et de leurs familles. Monsieur Monnaie dans la Banque (sans Alex Riley) déboule à son tour sur le ring sous les huées, d’autant que le copain de Maryse nous baragouine quelques mots en français ( un joli «fermez-là» et «je n’ai pas tapé» ou «pourquoi je suis le Miz, parce que je suis Awesome»). Ted DiBiase (avec sa nouvelle musique mais sans Maryse) complète le trio, renfort de poids, tant Teddy semble avoir pris des petites pilules pour se muscler.


Le match triple menace est plutôt plaisant à regarder avec l’expérimenté R-Truth qui prend le match à son compte. Souplesses, stunner amélioré, combo Powerbomb superplex, R-Truth est dans tous les bons coups! On ne peut pas en dire autant de Ted DiBiase qui botche ses coups de pieds et catche sur un faux-rythme.  Je suis également au regret de dire à ses (nombreux) fans que le Miz ne semble définitivement pas prêt pour le prochain niveau car je l’ai trouvé terriblement effacé et peu entreprenant durant le match. Victoire de R-Truth qui rive les épaules de DiBiase avec sa toupie! Mais le natif de Charlotte n’a pas le temps de fêter puisque Nexus (Wade Barrett et David Otunga) intervient très vite pour le vider du ring. Barrett nous gratifie d’un «bonjour» et nous promet que ceci n’est qu’un avant-gout de ce qu’ils vont faire face à l’équipe Bourne/Cena! Bonnes huées pour le Nexus avec un Barrett assez impressionnant.

 

 


Bande de cons de français, achetez le t-shirt du Nexus ou je démonte Cena!

 


Le coup d'oeil du Silvernights: Truth a porté le match sur les épaules et c'est logiquement compte tenu de sa prestation qu'il le remporte. Petite curiosité, ce match a été annoncé comme un match pour désigner le number #1 contender au titre US (?!?). On attendait donc plutôt la victoire du Miz en fourbe, qui a bien failli arriver. Au passage, et cette notion mériterait un papier: ce qui fait un grand catcheur live (le charisme, la prestance, le contact avec la foule, des actions caricaturales dans le ring pour être visible) n'est pas forcément lié à ce qui fait un grand catcheur télé (comme la caméra ne rate rien, la différence se fait sur les détails techniques les plus fins dans le ring ou encore la précision de l'élocution lors des speechs que l'on entend bien mieux). dans ce match, on a clairement vu que Truth est bien meilleur en live qu'à la télé, au contraire de Miz (et même de Dibiase, qui a plutôt raté son match). A noter que Truth a sorti un stunner modifié différent de celui qu'il sort d'habitude (la sorte d'Osaka Cutter) et que ce genre de move serait surement du plus bel effet à RAW.

 

 


What's up? Ben mon épaule dans ta gueule simplement...

 


Tag Team match The Usos vs Santino Marella & Vladimir Uso


Foule à moitié morte à l’arrivée des frères Usos (sans Tamina), en revanche  une salve d’applaudissements pour le duo Italo-soviétique… Malgré les efforts de Santino pour animer comiquement le combat, nous assistons à un match avec pas mal de temps morts et un brin longuet (Gérard), Santino restant bien trop longtemps en martyr sur le ring. Les choses s’améliorent avec le tag sur Vlad Kozlov qui détruit un Jimmy Uso survendant les coups! Victoire de Santinov sur une bombe de Kozlov… Mission accomplie pour nos compères: ils peuvent regagner tranquillement les vestiaires après avoir pleinement honoré le drapeau tricolore et salué la foule (même ceux du haut derrière l’entrée des lutteurs pour Kozlov, pas avare pour taper les mains).


Le coup d'oeil du Silvernights: Très grosse présence de Santino et Kozlov en live, qui écrasent littéralement les Usos que j'aime pourtant bien. Les deux face en imposent grave dans leur style propre: Santino dans le style comique est vraiment aussi bon en live qu'à la télé, voire encore meilleur (je comprends très largement ses pops dans les salles pendant les émissions télévisées). Quant à Kozlov, le live rend justice à sa puissance et à sa détermination encore plus que la télé. Pas de Cobra pour Tino malgré mes exhortations, mais une belle victoire quand même.

 

 


Comme dit l'expression, "pas de bras, pas de cobra"...

 


Goldust vs William Regal


Evidemment, j’attendais beaucoup de ce match entre les deux vétérans à la manière du superbe Regal/Christian de l’an dernier! Goldust, le flamboyant arrive dans une foule quasiment indifférente. Puis, c’est au tour de l’immense William Regal! Le sujet de sa majesté nous gratifie tout de suite d’un superbe discours,  durant lequel il confesse sa joie de se trouver en France, puis se met évoquer avec gourmandise Jeanne D’Arc sous les cris d’incompréhension de la foule. C’est alors qu’un appel du General Manager arrive directement sur le téléphone de Justin Roberts qui passe l’appareil à un Regal obséquieux en direct: hélas, trois fois hélas… nous aurons droit à un concours de danse avant le match départagé par la foule...

 

 


- Et si on leur montrait qu'on sait vraiment catcher?
- Mauvaise idée, on risquerait de devoir le faire chaque semaine: faisons plutôt un petit concours de danse.

 


C’est sur du Ciara que le concours se fera (NB : étrange sono que je n’ai pas vraiment trouvé à la hauteur pour Bercy). Grand habitué des fêtes foraines et des foires, Regal et ses mimiques impayables, nous la joue Full Monthy pour ce concours… Goldust fait dans le classique et nous singe une chorégraphie à la Thriller mâtinée d’un peu de smurf! Goldust emporte bien sûr les suffrages mais également le match, au terme d’un combat vite expédié sur «un rideau de fin» couplé en «cross-Rhodes». Goldust célèbre dignement sa victoire et embrasse certaines de ses fans! Les deux vétérans ont fait ce qu’ils ont pu avec un booking particulièrement pénible… dommage.


Le coup d'oeil du Silvernights: Evidemment on espérait un long match technique, et on ne l'a pas eu. Par contre, quelle présence de Regal! Lui aussi est mille fois meilleur en live qu'aux shows télévisés (ce qui à ma surprise ne fut pas aussi vrai pour Goldust, peut être à cause de la faible réaction qu'il déclenchait dans le public). L'anglais à cette forme de magnétisme sur la foule, et clairement on peut regretter un peu sa sous utilisation en tant que catcheur, même si son talent de comédien lui ouvre logiquement les portes des segments comiques dans lequel il continuera d'exceller pendant longtemps.

 

 


Si on me les brise trop, je reste au lit.

 


Edge vs John Morrison


Voilà un curieux match! Edge a, sans surprise, bénéficié d’une belle ovation à son entrée (y compris des kidz d’ailleurs) et John Morrison n’a eu qu’un soutien poli du public pour un face. Les smarks ont par ailleurs hurlé «spear» dès les premières minutes du match! Le match s’est principalement déroulé au sol avec un JoMo qui s’est blessé dans le coin du ring dès le début de combat… Les sauts chassés et autres coups de pieds karaté ont été particulièrement douloureux pour le Monday Night Delight.


En vérité, nous avons assisté à un combat entre un Edge toujours diminué mais terriblement charismatique avec ses expressions faciales, face à un John Morrison légèrement blessé et toujours aussi lisse malgré son talent. Edge gagne le match sur un spear suite à un starship pain manqué… et repart vers les vestiaires dans la peau d’un tweener qui salue la foule, tape dans une main, appelle à applaudir JoMo après le combat, et s’enquiert de l’état du Shaman of Sexy auprès de l’arbitre avant de disparaitre derrière le rideau… si ça, ce n’est pas briser le kayfabe…


La majorité du combat s’est fait au sol, et la blessure de Morrison n’explique pas tout. Edge semble sur la toute fin de sa carrière. Les traits tirés,  il catche à l’économie, ne cesse de boitiller et ne livre qu’avec parcimonie les coups de son éventail de prises, du style edgecution… Prestation en demi-teinte pour un lutteur emblématique.

 

 


Edge fais tout ce qui est en son pouvoir pour ressemble au Taker... et avoir six mois de vacances par an.

 


Le coup d'oeil du Silvernights: Je trouve Reune un peu sévère (c'est vrai qu'on était plus loin que lui, donc on voyait moins bien). Pour moi, ce match se dispute le titre de match de la soirée avec le tag team RAW vs Nexus. Edge est tout simplement démentiel en live, même sur une jambe, il fait lever les foules. Dans son cas ça va bien au delà de la communication avec le public, ça tient d'une sorte de charme magnétique, une véritable allégorie sur pattes du mot charisme. Dès son entrée, on sent qu'il se passe un truc: son apparition écrase tout ce qu'on a pu voir avant. Franchement autant ces derniers temps j'en voulais énormément à Edge de ses prestations, autant ce soir je lui était tout acquis. Morrison était réellement écrasé par le charisme de Edge à mes yeux. Le Canadien ne fut pas extraordinaire in ring, mais il fit le job. La séquence finale ménagea le suspense longtemps, avec rebondissement sur rebondissement et cet Edgecutor qui concluait les débats. JoMo apparemment diminué par sa blessure, eut droit aux applaudissement d'Edge qui sortit le premier du ring, et même à son themesong malgré la défaite pour quitter la zone de vérité longtemps après son adversaire du soir.

 

 


En même temps vu comme il a mangé sévère, ça s'explique facilement.

 


Interlude


Christophe Agius et Philippe Chéreau distribuent des tshirts (sublime vanne de Philippe Chéreau à Chris Agius sur son absence de copine). Les deux camarades du groupe AB ont d’ailleurs passé l’après-midi aux côtés de Cena à l’hôtel California et au Gaumont des Champs-Elysées pour l’avant-première de Legendary afin d’avoir en série limitée 200 photos dédicacées du futur oscarisé!


Christophe Agius, définitivement troublé, nous annoncera The Miz dans un match à venir.


L’entracte est rapide, le temps d’échanger avec Calikrillimero et nous voilà sommés de nous rasseoir par la charmante… Maryse!

 

 


Tabernacle, vous allez vous assoir bien gentiment...

 


Maryse & Tamina vs les Bella Twins


Maryse effectue son entrée en français en nous exhortant à l’accueillir dignement… ce que la foule réalise à moitié. Afin d’avoir plus de huées, elle se saisit même d’une pancarte qui lui était destinée en ringside afin de la déchirer et d’en faire un éventail! Très bien joué! La québécoise est accompagnée de l’impressionnante Tamina (ah ces épaules…) et doit faire face aux jumelles Nikki et Brie (de Meaux) Bella.


D’ordinaire les matchs féminins en house-show de la WWE sont une véritable curée avec des botchs à répétition… et là, demi-surprise, le match a été plutôt agréable à suivre avec des Bellas qui catchent mieux qu’Eve Torres et Kelly Kelly. Maryse a beaucoup joué avec le public et Tamina a enfin réalisé le samoan drop que j’attendais depuis le début du show! Les Bellas l’emportent sur une petite tricherie réservée aux jumelles.

 

 


Viens monsieur l'arbitre, on va te montrer tous nos secrets...

 


Le coup d'oeil du Silvernights: effectivement très beau travail de Maryse en mode Tweener égocentrique et populaire, même si on pourrait lui reprocher de ne pas se faire huer. Les Bellas ont rendu une copie très propre (spécialement un changement coopératif comme on en voit assez peu), Tamina à l'image des Usos ne m'a pas vraiment marqué à l'exception de son samoan drop un soupçon botché mais bien spectaculaire. Sans être mémorable, un match de divas agréable.

 


Wade Barrett & David Otunga vs John Cena & Evan Bourne


Les deux membres de Nexus reviennent sous une bronca de la part du public, je suis impressionné par la maîtrise de Wade Barrett… Otunga est assez charismatique mais me semble un peu empoté.


Evan Bourne arrive sous les acclamations de Bercy, les high-flyers étant toujours appréciés (le parallélisme des formes aurait voulu que ce soit Gabriel à la place d’Otunga… m’enfin). Puis c’est au tour de la tête de gondole, du n°1: John Cena!

 

 


Cena est définitivement né sous une bonne étoile.

 


C’est sous les hourras que le Marine se pointe sur le ring, une marée sonore étouffant le peu de haters assis en ringside. Déchainée, la foule se bat d’ailleurs pour le tshirt du Hogan des années 2010!


De match,  il n’y en a pas vraiment eu… en vérité, nous avons eu droit à une séance d’entrainement en public de David Otunga: pris en charge par Cena (messes-basses de rigueur), Bourne et de Barrett en relais, le A-list, nous a encore prouvé qu’il ne savait pas catcher… La WWE croit pourtant en lui, sans ça, elle ne nous infligerait pas ce genre de matchs en house-show!


Enorme présence de Cena, dans le ring ou à l’extérieur où il fait le show tel un mime (par exemple la scène comique où Cena arrache la ficelle du coin du ring). Bourne est malmené par le Nexus et le tag auprès du Marine arrive comme une délivrance…  pour la Cenation française. Elevé aux frosties, le héros de 12 rounds nous livre un catch dynamique et rythmé.


Le match se termine par un attitude adjustement avec lequel il empile Barrett sur Otunga, ce qui permet à Bourne de réaliser son shooting star press sur les membres de Nexus rangés en rang d’oignon !  Double décompte de trois pour la victoire de l’équipe représentant Raw!

 



Le tout dans cette petite vidéo réalisée par la camerawoman de chic et de choc des CdC.

 


Cena a parfaitement rempli son rôle en mettant en valeur son partenaire… Barrett me semble armé pour rester dans le top-card de la WWE. Quant à Otunga, on devrait utiliser autrement son star-power (un petit remplacement d’Abraham Washington).


Le coup d'oeil du Silvernights: Comme vous pouvez vous l'imaginer, j'attendais ce moment avec impatience! Cena est simplement démentiel (par contre j'en veut à mort à la sono de Bercy qui était vraiment trop faible, les cris couvrant l'entrée de mon idole, dont j'aurai le regret éternel de ne pas avoir pu savourer la mélodie). A l'image d'Edge, un contact fantastique avec le public: le marine par ses mimiques, ses actions in ring et hors ring (encouragements, déception marquée) a donné le tempo à tout le match. La foule n'a jamais cessé d'être absorbée dans le combat, y compris quand il ne se passait pas grand chose (quand Otunga était là quoi...). Barrett également a un énorme charisme et déclenche une belle heat, même si dans le ring, j'attends toujours qu'il confirme les espoirs qu'ils avait suscité pendant nXt, peut être lors de HiaC? Bourne fut très bon et a profité totalement du travail de Cena, arrivant même plusieurs fois à voir son nom scandé. La séquence finale fut bien sympa, et franchement, Cena est bien plus impressionnant en live qu'à la télé (et ça n'est pas peu dire). Ce seul match suffisait à justifier le show à mes yeux, tout le reste étant du bonus.

 

 


Et pour impressionner toujours plus ses fans, John se rencarde auprès d'Evan pour apprendre à réaliser la SSP.

 


Championnat de la WWE
Randy Orton ©vs Sheamus


C’est l’heure du «Main Event»! Tout de suite, Sheamus me fait bonne impression, et j’ai le sentiment, sans avoir vu Triple H, de voir le King of Kings! L’Irlandais a été à bonne école et cela se voit. Avec sa grosse présence physique, il me fait penser à Hunter période «my time» 1999 !


Le Celtic Warrior provoque pas mal d’hostilité, ce qui est impressionnant étant donné qu’il était quasiment inconnu de la foule il y a juste un an!

 

 


En même temps avoir arraché la main du type dans le public qui essayait de le chat-bite, ça lui a fait une sacré heat.

 


Se débattant avec le rideau d’entrée, arrive ensuite sous les bravos de la foule, Randy Orton… démarche lente et style affecté, il reçoit une pop similaire à celle de Cena (un ton au-dessous tout de même). Pose de legend killer pour saluer la foule sous les flashs qui crépitent!


Le match part évidemment sur un tempo très lent avec de nombreux «stomps» (tapage du pied sur le plancher de la part d’Orton). Au moment du diner, nous avions vu passer un camion-nettoyeur de la ville de Paris qui tournait au ralenti et Silver, dans un trait de génie, l’avait comparé à Orton. C’est exactement l’impression que cela m’a donné: un match lent, avec une foule apathique (Jean-Michel) entre deux prises emblématiques du natif de St Louis! Sheamus a tout de même essayé de livrer toute sa palette européenne de bagarreur.


Victoire de Randy avec un RKO botché (bras à moitié ouvert) après avoir échappé au Bicycle Kick du monstre roux. Célébration minimale du champion, qui va vers la foule et tape la main d’un enfant tel un autiste! Il pousse l’exploit jusqu’à prendre mollement un drapeau français pour le laisser retomber… Julien Green disait que l’ennui est l’un des visages de la mort, avec Randy Orton, on pourrait assister à celle du WWE championship!

 



La séquence de fin du match filmée par Sarah.

 


Le coup d'oeil du Silvernights: Evidemment Reune balance... alors je tiens à préciser à tous les gens blessés par ma remarque, que j'ai énormément de respect pour les éboueurs et leur matériel, spécialement les camions nettoyeurs, dont le travail à Paris est remarquable. Concernant le show, la pop d'Orton était assez impressionnante (la seconde de la soirée juste derrière Cena), mais ce qui me marqua le plus dans ce match, ce fut les moments où là foule était totalement morte. C'est vraiment spectaculaire de constater à quel point hors des temps forts du match, le public n'y était pas. Plus grave encore, c'est Sheamus qui a tenu la salle, faisant plusieurs fois réagir les gens en coupant un peu le match d'une posture qui suscitait de la heat. L'Irlandais m'a réellement impressionné, lui aussi faisant bien plus forte impression en live qu'à la télé. Par contre je n'aimait pas beaucoup Orton, et après ce show, je comprends d'autant moins les pops démentielles qu'il suscite (alors que j'attendais beaucoup de ce show pour revoir ma position). Sans doute qu'aux States, il se lâche plus et communie mieux avec le public, mais ce soir, c'était une réelle catastrophe, et ça avait de quoi gâcher le main event qui fut correct à part cet aspect des choses, et laisser un gout amer après cette soirée.


En définitive, pour moi, la magie s’est estompée, l’intérêt des house-shows s’est émoussé… surtout en comparant avec celui de la TNA…

 

 


Trop la lose la WWE je vous dis...

 


La WWE avec son media-control (le Public Système qui verrouille tout), sa redoutable sécurité féminine (une sorte d’Awesome Kong en pire) qui empêche les lutteurs de s’approcher (avec la peur d’un attentat, certains se sont fait fouiller pendant le show),  et son rythme d’enfer qui épuise les lutteurs (et multiplie les risques de blessures… on l’a constaté avec JoMo) semble moins donner en termes de qualité et d’investissement pour un public français réduit au statut de tiroir-caisse (penser à un show tv en France est complètement illusoire)!  J’en viens à souhaiter un désamour de la foule hexagonale comme en Allemagne pour un rebond…


Le coup d'oeil du Silvernights: mon seul point de comparaison était un show de l'ICWA (dont nous vous avions parlé ici), et force est de constater que si les deux ne sont pas comparables, chacune des soirées fut agréable. La WWE n'écrase en aucun cas sa petite cousine française. Le star power de la fed américaine est bien sur incomparable, et l'ambiance d"'une salle de quinze milles personnes également. Mais une ambiance chaleureuse, des matchs dynamiques qu'on voit beaucoup mieux et une petite salle dans laquelle on peut lancer des remarques qui impactent le match ou le reste du public, c'est assez jouissif aussi. En bref, je dirais qu'il faut absolument faire des shows en live, pour comprendrer ce qu'est réellement le catch (la télé seule n'apporte pas la totalité de l'équation pour comprendre). Voir la WWE coûte cher, mais reste une expérience vraiment enthousiasmante (nécessairement encore plus la première fois). Je n'irai peut être pas faire six shows de la WWE comme tonton Reune, mais un de temps en temps, ça vaut réellement le coup. A noter que pour le prix des places, je recommande vraiment de payer un peu plus pour s'approcher du ring autant que possible, le contact étant certainement meilleur avec les superstars et l'immersion plus importante. Je finirai en disant que malgré des regrets éternels de ne pas avoir vu Jericho, et la déception de l'absence de Bryan, Gabriel ou encore HHH, voir Cena et Edge restera un moment démentiel. Ajoutez à cela la re-découverte de certains catcheurs (Truth, Santino, Kozlov, Regal ou même Sheamus) en plus du bon moment passé avec d'autres fans que j'apprécie, et vous avez une bien belle soirée!

 

 


Par contre si quelqu'un a retrouvé ma voix quelque part dans Bercy, merci de la renvoyer à la rédac, qui fera suivre.

"et tape la main d’un enfant tel un autiste!"

Je connais le gars à qui il a tapé
Apparemment c'est en hurlant qu'il a attiré l'attention de randy qui aurait hésité puis tapé mollement
Je pense qu'en fait il était prévu qu'il tape quelques mains mais qu'il pensait plus à se barrer et qu'un fan l'a ramené à ses devoirs
Faut dire il doit en avoir marre à force^^

Les Houses Show WWE

L'avis de Reune conforte l'opinion que j'ai sur les houses show WWE.

J'ai assisté au retour de la WWE en France au Zenith en 2007, en ringside.
Ce que j'en retiens? Une ambiance sympa (très peu de kids, du à la relative faible promo du show), la grande joie d'avoir vu les catcheurs en chair et en os (Edge,Cena et Flair principalement) et d'avoir pu taper la main de certains d'entre eux (et d'entre elles ;) lors de leur entrée.
A part ca? Ben pas grand chose... Niveau in-ring c'était franchement moyen voire médiocre , aucun move spectaculaire ni prise de risque (je suppose que les catcheurs suivent les consignes) et un aspect très cheap: lumière et sono à chier, un pauvre fumigène pour l'entrée d'Edge en guise d'unique effet spécial de la soirée...
La WWE ne se foule pas trop, malgré le prix elevé pour assister à ces shows.

Bref, je pense que tout fan de catch se doit d'assister à un show live au moins une fois dans sa vie, mais pour moi ca en restera là en ce qui concerne les house show, surtout que d'après ce que je lis, le public moyen a considérablement rajeuni et qu'il manque systématiquement au moins deux grosses stars par brand.

Par contre un house show TNA pourquoi pas?

Stage divas

Salut RainMaker,

Tu remarqueras que je précise que d'ordinaire, les matches de divas sont une plaie dans un houseshow... et je le confirme après avoir vu 5 matches de divas assez mauvais! C'est peu dire que mon niveau d'exigence en matière de divas à la WWE est très, très, très bas.

J'ai été agréablement surpris par le niveau des Bella Twins car je pensais vraiment qu'elles étaient du niveau 0 soit celui du Kelly Kelly et qu'elles ne pouvaient pas faire une prise sans botcher! D'où mon intérêt relatif pour ce match! Maryse est mauvaise dans le ring mais a su amener un peu de "heat" à sa prestation (le coup de l'éventail avec la pancarte) quant à Tamina, c'est juste à cause du Samoan Drop.

divas

pour les divas je m'atendais a un truc atroce, mais quand même regardable. La j'ai eut l'impression de matter nxt :p
.
De memoire il me semble que le triple heat entre mickie, victoria et je sais plus qui etait beaucoup mieux. Idem pour beth y'a 2a.
La c'etait vraiment atroce à mattter et long

le 25

Pour pour ce qui concerne le show du 25 :

- Santinov vs. The Usos
J'étais un peu sceptique quand je les ai vus arriver mais Santinov est très bon en live et a très bien lancé le show, grosse pop pour Santino qui annonce qu'il est un 1/4 français.

- Goldust vs. Otunga (disq. Barrett)
Goldust a porté le match sur ses épaules et a réussi à faire prendre un peu la sauce avec le public au fil du match (c'était pas gagné au départ).

- Concours de chant entre Ted Dibiase et The Great Khali
Dibiase a voulue se casser du ring quand il a vu Khali arriver et le GM intervient pour transformer le match en concours de chant...
Ted s'en sort pas trop mal (bonne heat j'ai trouvé) et Khali geule n'importe quoi pour la victoire.C'était pourri mais au moins le public a bien réagi.
Ca se termine par un squash de 2 minutes.

- Evan Bourne vs. William Regal
J'espérais beaucoup de ce match là au niveau technique et j'ai été un peu déçu. Beaucoup de jeu avec le public mais assez peu de moves intéressants hormis le traditionnel finish d'Evan (qui a récolté une bonne pop, proportionnelle à la heat de Regal).

- John Morrisson vs. The Miz
Le meilleur match de la soirée pour moi, un mini main-event avant la pause. On voit qu'ils se connaissent bien, c'était fluide, rapide et spectaculaire, plein de nearfalls et le Miz qui gagne contre toute attente avant de se manger un starship pain quand même.

- Entracte

- R Truth qui chante son nouveau theme song
Bonne pop au début mais en fait on nous annonce qu'il va juste chanter sa nouvelle chanson sans catcher, du coup à la fin quelques sifflets pour sa sortie.

- Cena vs. Wade Barrett
Barrett a clairement quelque chose de plus. Bonne grosse heat a son entrée. Bon après c'est Cena, énorme réaction du public. Très bon match égalemenent même si on sentait clairement que Cena est largement supérieur à son adversaire dans tous les domaines.

- Sheamus vs. Edge vs. Randy Orton
Ca ne choque personne d'avoir Sheamus dans le main event, c'est incroyable d'avoir réussi à l'installer comme ça en si peu de temps. Evidemment grosse entrée pour Edge et la plus grosse pop de la soirée pour Orton.
Le match est tout à la gloire de Randy, assez court mais sans réel temps mort.

on a pas du voir le meme show

Rien que le match des divas etait un calvaire. Dommage aussi que t'es pas mis plus de photos du show. Si t'en veux j'en ai quelques unes. Et des videos aussi :).
Bon ma review.
.
Bon alors au niveau du show plutot mitige. Tres grosse 1ere partie mais la 1e etait a chier (sauf cena).
En 2e categorie on voit vachement mieux qu'au 1er rang. On etait a peu au 2e rang du 2e carre, un peu sureleve et on voyait super bien. UN truc de fou.
.
Au niveau ambiance c'etait vraiment pas mal. Plein de gosses et de pisseuses. J'ai jamais vu autant de gens avec des tshirt cena...
.
Bon pour le reste,
.
R-Truth VAINQUEUR de The Miz et Ted DiBiase
Moyen, on voyait kils voulaient clairement pas se blesse, du coup le math etait lent, les prises vraiment large, et pas trop de risques pris par les lutteurs. Mais sinon ca allait.
Miz a pris du muscle putain, c'st pas batista mais il est bien dessine. Il est au niveau de dibiase. Truth crache partout, c'est deguelasse
.
Santino Marella et Vladimir Kozlov VAINQUEURS de The Usos (Jimmy et Jey Uso) => les usos sont des nains, genre mysterio sans masque. Koslov a une grosse pop (je suis trop content) physiquement il est impressionnant, il a un tronc de malade.
Au debut y'a eut un peu de flottement mais apres kos s'est detendu et a sorti de gros moves ^^
Santino joue bien avec le public, et ca fait toujours plaisir de le voir un peu plus lutter
.
Goldust VAINQUEUR de William Regal => on s'st tape l'email pourri du gm. Du coup concours de danse avant le squach... Goldust a fondu, c'st un truc de fou. Il serait presque dans les canons de la wwe maintenant.
Enfin le 1er match normal avec de bon move, de la technique et du mouvement
.
Edge VAINQUEUR de John Morrison => putain les 2 ont une pop de fou. Ca fait plaisir. Morisson je veux etre pareil que lui, il a une musculature de dingue. Et les pisseuses etait raide dingue de lui. La c'etait ambiance catch avec des gens qui gueulent a chaque move. Tres bon match
.
The Bella Twins (Nikki et Brie) VAINQUEURS de Tamina et Maryse => apres la pause ce qui m'a fait regrette de pas etre pisse pendant ce match. Enfin ce match.... cette merde. Un truc de dingue, j'ai jamais vu un match aussi naze.
Maryse avec sa serpillere sur la tete est vraiment naze, mais comparer aux bella c'est rien. Putain elles sont capable de bottcher une corde a linge. Elles sont nazes moche (face de lune de profil) et la salle etait morte.
Qd on gueulait c'etait pour kelles abregent le match. Tamina c'est un trav en fait, dans le trio avec les usos, on comprend clairement qui fait l'homme ^^ Par contre sa prestation etait pas terrible
.
Team RAW (John Cena et Evan Bourne) VAINQUEURS de Team NEXUS (Wade Barrett et David Otunga) => 1ere chose. Otunga c'est michael jackson. En vrai il est blanc. Meme barett est pus bronze que lui. Sur le ring il est pas terrible.
Il sait donner des coups de poings mais c'est a peu pres tout. Ah si il a fait une prise. Barett est moyen et est vraiment green. Il sait pas encore trop se demerder. Cena une pop de fou, mais in et hors ring, il est vraiment un bon animateur.
Alors que barett attend, lui anime, reagit etc....
Le resultat du match etait attendu, mais mettait vraiment dans l'ambiance. 2e tres bon match.
Ah oui bourne est un nain, il fait une moitie de cena en taille, mais est pas mal sur le ring. Physiquement il est un peu plus petit et bcp moins muscle que mysterio. Dommage pour lui car il aura au max un tag titre, mais ca l'empeche pas d'avoir une bonne pop
.
Randy Orton (champion) VAINQUEUR de Sheamus => sheamus est chatain et pas roux. Ca fait plaisir de le voir avec sa vraie couleur de peau. Il est pas peint comme a la tv.
Physiquement c'st vraiment un clone de HHH, le charisme en moins. Orton comme je l'avais dis c'est le roi des pisseuses. Mais sur le ring il est tjs aussi chiant. Par conte c'est propre, idem pour sheamus.
Mais bon sheamus est pas encore tres à l'aise.
Mais putain il ressemble trop a H, un peu physiquement et aussi in ring. Mais bon orton a pas compris kil etait heel voire tweener. Pas face.
Putain le voir prendre le drapeau fr, ca m'a fait mal au fion

Heu...

"Mais bon orton a pas compris kil etait heel voire tweener. Pas face." T'es sûr que c'est lui qui n'a pas compris quel était son statut, et pas toi? ;-) Par ailleurs, de ce que je lis de la revue croisée reune-silver, Orton n'a pas du tout été dans le registre ultra-face à la Cena, il a été comme d'hab à Raw, non? Donc bref je capte pas ce que tu veux dire par là...

je serais au show de Nice le

je serais au show de Nice le 3 Novembre, en espérant y voir Y2J surtout et Edge (si l'un ne s'en va pas, parce qu'on sait jamais encore, et si l'autre n'est pas drafté à Smackdown)

ça sera le tout premier show pour moi et on a réussi avec quelques amis à avoir des places en ringside, le spectacle sera au rendez-vous je l'espère

la review confirme ce que je pensais sur certains catcheurs, notamment Cena et Edge, qui sont de vrais monstres de scène, mais aussi Sheamus qui semble vraiment s'épanouir dnas ce rôle de heel à la Hunter de la grande époque

vivement le show en tout cas (et j'espère aussi voir Justin Gabriel qui me fait aussi très forte impression depuis son arrivée à raw)

Bon ben review conforme à ce

Bon ben review conforme à ce que Reune nous a dit en sortant du show...(Et y'a même pas l'encart promis par Axl pour dire que ces propos (sur Orton) n'engage que lui...)
Je suis très honoré que 2 de mes photos illustres la review (même si, à mon avis, il manque celle que j'ai le mieux réussit, à savoir Orton qui célébre sur le turnbuckle, en levant le WWE championship avec le projo qui brille derrière...)
Bon par contre mes honoraires de photographe vont vous coutez cher XD

Je mesurerais les propos de Silver, payer plus cher pour être plus près, ok, mais en ringside, on peut être un peu géner par les cordes (et par tout les boulet qui cour vers les barrières dès que le match finis (ou pas... connaisse visiblement pas les nearfall). Enfin ça permet quand même de prendre de bonne photos de poses des catcheurs et de tenter de taper dans les mains (j'ai échoué perso) ou de récupérer un t-shirt (fail too)

@ SaRaH : Bad pour toi que Y2J n'était pas là (d'autant que ça faisait 2 ans qu'il venait...)
J'ai perso la même avec Hunter qui après les draft post achat de billet ces 2 dernières années, m'a fait le coup de la blessure pour aller pouponner...
Ne perd pas espoir, Chris repassera surement, alors que moi la DX, je la verais jamais (et j'aurais jamais le "Are you ready?" en live, putain je le savais qu'il fallait que j'aille à Lyon l'an dernier, 2 f*cking heure de train c'atait jouable...)

@ Axl : énorme XD
Très belle description du Main Event ^^

Moi non plus je n'aurais plus

Moi non plus je n'aurais plus jamais l'occasion de voir HBK et ca cest horrible ! ni la DX ! et jai pas vus HHH ni Jericho ahhhhhhhhhhh monde cruel !

Le vrai main event

Ce que les deux compères se gardent bien de vous dire, c'est que le véritable main event a eu lieu un peu plus tard dans la soirée, à la terrasse d'un bar des Halles!
Tout avait démarré sur un rythme effréné entre votre serviteur, revêtu de son emblématique masque de luchador, et un Spanishannouncetable concentré, qui sut repousser avec aisance les assauts axliens (le célèbre "Brouilly in your glass", tenté une dizaine de fois) avec sa fameuse parade du "No drink today". Spanish passait ensuite à l'attaque avec le toujours efficace "Lighter in the wind" et un majestueux "Diet Coke" qu'Axl contempla éberlué. Résultat: comme souvent, le "Brouilly in your glass" se retourna contre son instigateur, qui se retrouva chancelant, hébété, face à un Spanish imperturbable (à quelques petits rots près). La défaite du luchador semblait inéluctable quand soudain, tel le Nexus fondant sur un gamin dans la cour de récré pour lui piquer son pique-nique, la stable des CDCistes fit son apparition! Menée par le vétéran tweener Reune Jacquot et le superface Silvernights, la meute, également composée du big man Callikimero, du high flyer Major Tom, du Mastersien Darren et accompagnée de la gracieuse diva Sarah-Gatina, s'empara des deux protagonistes et les emmena de force à l'intérieur du bar, dans l'espace non-fumeurs, au prétexte fallacieux que "nous on fume pas, et puis dehors ça caille sa race".
Spanish et Axl passèrent alors une alliance tacite! Il en allait de leur liberté de fumer! Un "Pourboire in the pocket" porté au serveur réglait l'affaire: celui-ci, tel le pire des Hebner, affirma sans sourciller que le bar allait fermer. Décontenancée, la stable cdcique se laissa mener jusqu'au bar d'à côté, doté d'une sublime terrasse chauffée. Le combat se transformait alors en Royal Rumble, chacun y allant de son combo: "Mojito in the Rocks" pour l'un, "Brouilly in my gueule" (variation hardcore du "in the glass") pour l'autre et, bien sûr, le terrible "Scent of Jericho" confectionné sur mesure pour Sarah (une mesure de sirop d'érable, dix-neuf mesures de vodka canadienne), les finishers pleuvaient tant et si bien que rapidement tout le monde se retrouva exténué et le match nul fut déclaré. Les gladiateurs disparurent dans la nuit, laissant derrière eux un sillage de destruction.
Et ce main-event là, messieurs dames, vous auriez pu y assister gratuitement, et en ringside.

Nuit et Brouilly (mes excuses pour cet vanne très foireuse)

Effectivement, j'ai été tweener toute la soirée... limite heel d'ailleurs puisque j'ai affamé des enfants tsiganes, que j'ai spoilé les résultats du dernier Raw auprès de SaRaH afin qu'elle me haïsse et last but not least, j'ai obligé tsuru à manger pour la première fois dans un K Kwik!

Tu omets volontairement l'ironman match nocturne entre Silver et Spanish!

Ah ah, bande de jaloux, vous

Ah ah, bande de jaloux, vous voudriez bien savoir! xD
Et bien sachez qu'on a maté des types et des nanas en slip jusqu'à 3h30 du mat, puis après une courte nuit de repos, j'ai même eu droit à mon petit dèj' que SAT est allé chercher, et pour finir Spanish m'a même montré les dessous sexys de son classement powerslam! Ca fait rêver hein? :p

Petit déj

Quoi? Tu as eu droit au petit déj au lit de la part de SAT? A l'extrême volupté de la viennoiserie matinale?

Oui, nous sommes jaloux!

Dream come true

La prochaine fois, on s'incruste tous à l'accueillante table espagnole pour un petit déj plein de chorizo et de sangria.

O_o jai meme pas eu le droit

O_o jai meme pas eu le droit aux croissants moi ! =(

Spanish announce petit déj

Oui, allons tous prendre un petit déj chez SAT! Le seul homme qui reconnait tous les masques de Dos Caras Jr (j'en étais resté au masque noir du mexicain).

CETAIT JUSTE PHENOMENAL !

Cetait pour moi mon tout premier show, et cetait Raw justement le show ou Jericho est, MAIS JUSTEMENT IL ETAIT PAS LA !
je vous épargne mon énorme tristesse (bon il etait sur les flyers pour son prochain concert a Paris avec son groupe Fozzy quand même ET Je SERAIS DANS LA SALLE).
*
Heureusement jai pus voir Miz (meme si jai etait un peu déçus de sa prestation) Je voulais quil parle français il la fait NON IL A PAS TAPé !
*
Randy est sublime ! magnifique ! un frisson m'a traversé lorsquil a grimpé sur les cordes et brandit son titre en me fixant (du moins dans ma direction) !!!
JADORE le RKO et le retourné juste avant wow sauvagement sexy !
*
Cena ma beaucoup surprise il montre tellement de choses en house show comparé a la tv au niveau de ses moves !
Par contre comme à la TV Cena est réelement une machine de guerre !
Il enleve son tshirt et la salle est en ébulition il le jette dans la foule et les gens se battent pour le récuperer aux périls de leurs vie !
(a noter que jai crier quil enleve son jean sans succes ma voix ne porte pas assez promis la prochaine fois je prend un megaphone) !
*
Ps : Remarquez mes talents de camerawoman je vais essayé de me faire engager a la wwe je serais attitré a Jericho =D
*
Concernant les CDCistes jai passé une super soirée a vos cotés ! Vous etes AWESOMEEEEEEEE !!!
Jespere a la prochaine ! Jerichoholiquement SaRaH-Gatina !!!

on a eu le même à st etienne

tain, on a eu le droit à exactement les mêmes matches quelques jours avant à st étienne
y a trop de l'abus madame

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin