Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Excuse her! La Familia, la formule magique du succès

Les femmes n'ont pas de rêves : le moment présent leur suffit.

Dominique Blondeau

 

 

Comme promis mais un peu tard, Dauntless revient avec la deuxième partie de sa biographie de Vickie Guerrero, toujours aussi passionnante et bourrée de liens vidéos relatant le parcours de notre Cougar préférée. Hier, rappelez-vous, Vickie venait tout juste d'accéder au poste de General Manager à la faveur d'une crise cardiaque de Teddie Long. C'était juste avant que la Familia ne prenne le pouvoir.

 

 

- Et finalement, t'as réussi à te la taper, Krystal?

- Non Horny, c'est con, elle était mega bonne.

 

 

Excuse her! Biographie de Vickie Guerrero (2/4)

La Familia, la formule magique du succès

 

 

Aux Survivor Series, la tête d'affiche de Smackdown oppose le champion en titre Batista à son challenger, l'Undertaker, dans un Hell in a cell. Le Deadman finit par prendre l'avantage en Tombstonant l'Animal sur une marche d'escalier en aluminium quand Edge, infiltré dans la cage déguisé en cameraman, empêche l'arbitre de faire le compte de trois et frappe la tête du Taker avec sa lourde camera avant de le finir contre la même marche d'escalier à coups de chaise. Il traine alors un Batista inanimé jusqu’à son challenger pour lui offrir le tombé décisif et éjecter ainsi l'Undertaker de la title picture.

 

Le résumé de cette séquence est rediffusé en ouverture du Smackdown suivant, et est suivi d’un entretien entre le lutteur fautif et sa patronne. Vickie entame sa promo en GM face intransigeante qu'elle est (ou feint d'être...), acclamée par le public qui la voyait justement passer un gros savon au Canadien. Elle souligne l'injustice de cette intervention vis-à-vis du challenger n°1, qui voit là s'évanouir sa dernière opportunité de prendre le titre, avant de "punir" le fautif en lui offrant un match de championnat contre Batista, sous les vivas de l'auditoire. Edge lui fait bien confirmer lentement si, en raison de cette punition, il devient le nouveau challenger N°1 au détriment de l'Undertaker, et Vickie, un peu hésitante quant à la pertinence de sa décision, de confirmer, provoquant un début de retournement de réaction de la foule. Celle-ci ne cache d’ailleurs pas son dégout quand les deux commencent à se tripoter, à s'enlacer, et à se rouler une grosse pelle aussi baveuse qu’un escargot de Bourgogne, officialisant la naissance d'un couple infernal qui allait peser de tout son poids sur la fédération pendant l'année et demie à venir. 3 minutes qui ont changé la face du monde...

 

Le résumé en images

 

- Embrassons nous mon chéri.

 - Oui mon amour, lève-toi, et roulons nous une grosse pelle!

- Je peux pas me lever, je suis dans un fauteuil roulant, dugland.

- Ah oui, c'est con. Bon ben à la semaine prochaine mon ange.

 

 

Le soir même, en segment final de l'émission, alors que les deux tourtereaux venaient déjà de subir la tempête Batista, le gong ténébreux du croque-mort raisonne dans l'arène, et le géant se téléporte derrière nos deux amoureux. Edge, catcheur éprouvé, puise alors dans ses aptitudes physiques et son expériences pour... fuir à toute vitesse loin du ring, mais Vickie, naïve et moins affutée, reste pétrifiée sur le ring en compagnie d'un hôte déjà peu social en temps normal, et particulièrement vénère ce soir là. L'Undertaker agrippe le solide cou de Vickie en défiant du regard un Edge arrêté en dessous du titantron. Ce dernier avance de quelques pas en essayant de négocier une issue pacifique, mais le géant, ignorant la bonne volonté du Canadien, la galanterie qui s'impose à l'encontre de la gente féminine, et les recommandations du PG, empoigne la douce Vickie, la pose sur son épaule comme un vulgaire sac à patates, et la met en position de Tombstone Piledriver, l'un des finishers les plus brutaux de la fédération, pour lui écraser la tête contre le ring à coup de marteau pilon d'outre-tombe...

 

 

Le résumé en images

 

 

Pas ce soir chéri, j’ai la migraine.

 

La belle, absente des écrans durant plusieurs semaines consécutives (et pour cause !), réapparait finalement le 14 décembre, son heel turn étant finalisé à la fois par l'apparition d'un accessoire manquant à sa panoplie de GM vile et misérable, un fauteuil roulant d'incapable temporaire poussé par un sbire, et par une attitude de GM plus que partiale et organisant des matchs très favorables à ses alliés (Edge en tête) et très ardus pour ses ennemis. Deux jours après, à Armageddon, Edge fait appel pour la première fois à ses clones Curt Hawking et Zack Ryder, ressemblant suffisamment à leur leader pour semer le trouble parmi ses deux adversaires du soir, Batista et l'Undertaker, et venant ainsi à bout d'une stipulation difficile, un Triple Threat décidé par un Teddy Long convalescent, lors d'une promo calquée sur la "punition" de Vickie.

 

 

Le résumé en images

 

 

Trois Edge pour le prix d’un, un cauchemar pour ses adversaires, un rêve pour Vickie.

 

 

Mais il était déjà trop tard pour Teddy, qui avait perdu sa place au profit de Vickie, et ne pouvait désormais prétendre au mieux qu’au poste d'assistant de cette dernière. Le coup d'Etat de madame Guerrero était donc entériné.

 

Dans les semaines qui suivent Armageddon, l'ex-champion Batista demande à faire valoir son rematch, et Vickie accepte... à condition que les Edge-Heads participent au combat, en tant qu'alliés du champion Canadien. Et quand l'Animal réussit le tombé contre l'un des deux sbires, pensant ainsi gagner le combat, Vickie intervient pour modifi... pour préciser la stipulation, expliquant que Batista ne peut gagner le match et le titre qu'en effectuant le tombé sur le vrai Edge. Le face ne se désarme pas pour autant et reprend le combat, parvenant même à mettre la main sur Edge pour l'exploser avec sa Batista Bomb, quand Hawking frappe le colosse stéroïdé avec une chaise provocant la disqualification de son équipe et par conséquent, la conservation du titre (si vous n'avez pas compris la règle de conservation de titre par DQ, envoyez un MP à Axl, il se fera une joie de vous la réexpliquer).

 

Au début de l'année 2008, le neveu Chavo retrouve sa chère tante pour compléter la stable. Forte d'une telle armée, l'impératrice Vickie se sent pousser des velléités impérialistes, concrétisées par l'envie de favoriser l'accession au titre ECW de Chavito. Cela se fera au détriment de CM Punk, avec un coup de main décisif d'Edge et l'influence malsaine de sa tante sur le Manager General de l’ECW, le 22 janvier. La stable met ainsi la main sur deux titres de champions de brand en même temps et se trouve un nom: La Familia.

 

 

Jamais Ma Dalton ne fut aussi fière de sa progéniture que ce jour là.

 

 

Mais pour qu'un champion vive et ne soit pas décrédibilisé, il faut bien lui offrir une opposition, au moins formelle. Vickie, consciente du besoin de maintenir l'illusion de la compétition à Smackdown, organise alors un tournoi Beat The Clock Challenge, manipulant les affiches pour favoriser la victoire des Edge-Heads, mais à l'issue duquel Rey Mysterio devient pourtant le challenger N°1 avec l'assistance et la bienveillance de ses prédécesseurs déchus, Batista et l'Undertaker, résistants au pouvoir en place. Reyrey retrouve donc Vickie sur son chemin, un an après leurs premiers affrontements, et essaye même de la ramener sur le droit chemin en lui révélant qu'Edge ne l'aime pas et profite de leur relation uniquement pour faciliter son règne de champion.

 

 

- L'histoire est un éternel recommencement Dolph.

- Tu veux dire que si je veux le titre de Champion du Monde, il va falloir que je me marie avec elle?

- Non, je pense que si tu couches avec elle, ce sera suffisant.

 

 

Le résumé en images

 

 

 

Au Royal Rumble 2008, malgré le soutien au bord du ring de ses compères et de SA General Manager, Edge ne parvient pas à endiguer les assauts répétés du Zébulon mexicain. Après un Splash trop menaçant, Vickie sent la défaite venir et trouve le courage de s'arracher de son fauteuil roulant pour interrompre le décompte de l'arbitre. Reyrey, énervé par tant d'ingérence, se retourne alors vers son ancienne amie et Edge en profite pour tenter de le spearer. En vain car suite à une esquive, le champion s'englue dans les cordes et devient une cible rêvée pour le 619 du Colibri. Mais par un acte d'amour désespéré, de triche diront ses détracteurs, Vickie  se jette dans les bras de son homme, encaissant à la place de ce dernier le finisher de Mysterio. C’est juste ce qu'il faut pour offrir à Edge la fenêtre de tir lui permettant de gagner le combat et, accessoirement, de venger sa belle.

 

Le résumé en images

 

 

- T'as été formidable de prendre le 619 à ma place, mon chouchou au caramel. Tiens, la semaine prochaine, tu traineras en ringside au cas où Batista tenterait de placer une Batista Bomb.

- Oui mon ange.

- Par contre, baisse un peu ta jupe, c'est dégueulasse, sale truie.

- Oui mon amour.

 

 

Edge, conscient d'être tombé sur un bon filon, ferre pour de bon Vickie en lui faisant tourner la tête avec une demande de mariage le jour de la Saint Valentin. Naturellement, la muse accepte, mais le pur moment de bonheur des deux tourtereaux est vite interrompu par le pisse-vinaigre de service, Reyrey, qui blesse une nouvelle fois la General Manager en ratant une attaque destinée à Edge.

 

Ce premier règne partagé d'Edge et Vickie durera 4 mois, porté par l'opportunisme du lutteur et l'influence de sa fiancée. Mais Wrestlemania XXIV sera un jour à oublier pour La Familia. Déjà, la défaite éclair de Chavo, abandonnant son titre ECW à Kane en 9 secondes, est de mauvais augure et annonce une suite plus sinistre encore. Lors du Main Event, l'Undertaker trouve une toute petite brèche dans la muraille construite par le champion en titre et la General Manager. Présentant au monde sa nouvelle prise de soumission (le Hell’s Gate), il surprend Edge et le force à taper et à abandonner son championnat du monde poids lourds. Le couple a perdu une bataille mais pas la guerre, et conserve toute sa force de frappe pour lancer la contre-attaque contre les deux frères de la destruction devenus champions lors de la même soirée. Mais malgré l'aide de madame le General Manager de Smackdown, Edge ne trouve aucune parade à l'arme secrète du Deadman, tapant encore à Backlash, le 27 avril.

 

 

Et pourtant, Vickie a ce soir là tout essayer pour détourner l'attention du Taker. Mais c'est bien connu, les morts-vivants n'ont pas le sang chaud.

 

 

Le 2 mai, Vickie a une idée de génie pour désarmer le Taker. Le lutteur originaire de la Death Valley, fidèle à sa réputation de technicien à la palette de moves étoffée, venait donc de développer une nouvelle prise de soumission particulièrement efficace inspirée du Judo et du Jiujitsu Brésilien, une prise appelée Gogoplata, ou Porte de l'Enfer, l'arme secrète qui avait fait la différence à Wrestlemania et à Backlash. La prise, mixant la technique des arts martiaux à la puissance et la brutalité de l'Undertaker, est si létale qu'une fois verrouillée, elle peut provoquer des crachats de sang chez les victimes du Taker. Un bon General Manager se préoccupant avant tout de la bonne santé de son roster ne pouvait voir les lutteurs de son show finir à l'infirmerie chaque semaine sans réagir, et Vickie tenait là un prétexte idéal et impartial pour brider l'efficacité du champion du monde. Elle lui ordonne donc d’abandonner cette prise de soumission, et devant le manque de coopération du lutteur, décide de le punir en rendant son titre vacant. L'Undertaker bénéficie toutefois de beaucoup de chance et d'indulgence de la part de la patronne, puisqu'il aura le privilège d'affronter Edge à Judgment Day pour essayer de remettre la main sur la ceinture res nullius.

 

Le résumé en images

 

 

- Pourquoi c'est toujours moi qui pousse ton fauteuil, Vickie?

- Parce que j'aime pas tes lunettes. Et parce que tu danses vraiment comme un pitre, pour un noir.

 

 

Lors de ce match, l'Undertaker prend vite le dessus en plaçant instinctivement son Hell’s Gate, mais en raison de l'interdiction édictée par Vickie Guerrero, l'arbitre oblige le Taker à casser sa soumission. Ensuite, malgré l'apparition des Edge-Heads, il tient tête à Edge dans un combat très serré, se terminant par un décompte à l'extérieur des deux lutteurs. L'Undertaker réussit à remonter sur le ring juste avant que ne résonne le « dix » et remporte la victoire. Mais Vickie prend alors la parole pour souligner qu'évidemment, un titre vacant ne peut pas être attribué à l'issue d'une victoire par décompte à l'extérieur. Ah bon ?

 

Un mois plus tard, à One Night Stand (le 1er juin) le combat est rejoué dans un match Tables, Ladders and Chairs, stipulation favorite d'Edge. Cerise sur le gâteau : si l'Undertaker perd ce match, il sera banni de la WWE. Aidé une fois de plus par des interventions extérieures (pas grand chose... Les Edge-heads, Vickie, Chavo, Bam Neely, les 7 mercenaires, Fantômas, La mafia Italienne, les 12 salopards l'armée populaire Nord Coréenne, Godzilla, une escadrille de Golgoths et les 101 Dalmatiens...) Edge remporte ce match, obligeant Vickie à bannir l'Undertaker, décision qui allait plus tard hanter ses nuits...

 

Le résumé en images

 

 

Nan mais je déconnais quand je disais qu'en plus tu puais de la gueule Taker. Tiens d'ailleurs, je suis trop petite, ça devait être tes pieds.

 

 

 

Cette montée en puissance et la confiscation du pouvoir par Vickie et La Familia marque une époque faste. Après l'expérience amère de la feud avec Chavo et Mysterio, Vickie revient pour trahir une nouvelle fois, mais sur un registre plus comique voire grotesque, et non plus directement et uniquement relié à son statut de veuve de catcheur. Elle déploie alors toute une palette de postures psychologiques : la fayotte qui entre dans les petits papiers de Teddy Long, la connaisseuse gérant d'une main de maitre le show durant sa période d'essai pour mieux brouiller les pistes, puis la dirigeante corrompue joignant l'utile à l'agréable, faussement tiraillée entre un amour terriblement naïf pour son nouvel homme et son absence totale de scrupule à écraser ses opposants. Il faut dire que Vickie trouva en Edge un partenaire idéal, le Canadien étant un prodige pour jouer le méchant trouillard et calculateur, couchant utile mais n'ayant même pas assez d'honneur pour assurer la sécurité de sa poule aux œufs d'or. Physiquement, Vickie démontre aussi un talent inouï, usant de mimiques particulièrement ingrates quand elle tombe en pâmoison devant un homme, quand elle ricane grossièrement après avoir grugé un adversaire, ou quand elle est pétrifiée d'impuissance et d'horreur à l'heure de la punition. Bien plus qu'en 2006, une heel d'exception est née durant ces six mois, capable de provoquer une heat rare et systématique de la part de la foule, de frustrer l'auditoire par une accumulation d'injustices contre ses héros, pour mieux la récompenser à chaque beatdown l'humiliant et la forçant à revenir toute cassée, engoncée dans son pitoyable fauteuil roulant et sa minerve de martyre du mal.

 

 

Demain, Excuse her (3/4) : Vickie, seule à la tête d'un empire décadent   

Je m'associe aux louanges!

Bravo, Dauntless, c'est excellent, chapeau bas, de la bien belle ouvrage! D'ailleurs, j'espère que ton exemple en inspirera d'autres! Ou bien que, une fois remis de ce colossal travail, tu te plonges dans quelque autre histoire de ce type. Vickie est formidable, l'un des meilleurs personnages de ces dernières années, si ce n'est le meilleur tout court. Comment peut-on ne pas être pris d'une immense affection pour elle en lisant son histoire?

Génial !

Merci Dauntless pour cette super rétrospective !

Les vidéos sont excellentes, je découvre une période de SD! que je connaissais pas du tout, et je me pose même la question de savoir ce qu'il se passait à Raw en même temps, parce que je n'ose pas imaginer que ça pouvait être plus intéressant que ça...

Après les Feuds latinos et la mort de son Mari, Vickie passe du coté obscur de la force, et s'entiche de son Palpatine à elle, Mr Edge...

Je savais pas qu'il avait utilisé Hawkins et Ryder comme sosies ! Trop bonne idée ^^

Je me pose une question quand même : la feud Undertaker-Edge a quand même duré un sacré bout de temps non ? Au moins 6 mois non?

très bon article!! J'ai adoré

très bon article!!
J'ai adoré l'énumération "Aidé une fois de plus par des interventions extérieures (pas grand chose... Les Edge-heads, Vickie, Chavo, Bam Neely, les 7 mercenaires, Fantômas, La mafia Italienne, les 12 salopards l'armée populaire Nord Coréenne, Godzilla, une escadrille de Golgoths et les 101 Dalmatiens...)"
j'ai ri comme un con seul devant mon PC...

C'est à cette époque que je me suis remis à suivre le catch

Je me souviens d'un match pour le titre entre l'Undertaker (le champion) et Batista à Smackdown où le vainqueur remettait son titre le surlendemain contre Edge en PPV ; avant le match, Edge et les major brothers étaient arrivés en tribune avec leurs tickets et avaient viré un gosse de leur place. En sortant du ring, Batista et le Taker avaient ramené Edge et les edgeheads à eux pour pouvoir les taper un peu, puis le match s'est terminé en disqualification après une attaque de Shawn Michaels sur Batista. On est bien loin de ces ambiances aujourd'hui...

Très cool ce retour en

Très cool ce retour en arrière sur une storyline qui a accompagné mes débuts de fan (c'est simple; J'ai commencé à suivre juste après No Mercy 07, donc 1 mois avant les Series 07)
Sinon 'Présentant au monde sa nouvelle prise de soumission (le Hell’s Gate)" il me semble qu'il l'utilisait déjà avant. Notamment contre Big Daddy V avant WM, mais même à d'autre reprises pas le passé.

Gogo gadget au plata

D'après ce que j'ai lu lors de mes recherches, le Hell's Gate s'est ajouté à l'arsenal du Taker en janvier 2008. Et d'après ses caractéristiques de l'époque (prise qui étrangle tellement qu'elle fait saigner ses victimes), je pense que l'apparition de cette prise de soumission faisait parti du build up de Wrestlemania et de la grande rivalité contre Edge, en offrant au Taker à la fois un avantage indiscutable (prise imparable in ring) et une faiblesse "politique" apportant sa pierre à l'édifice de la heel heat du couple (l'interdiction opportune déclarée par Vickie).

Enorme, tout simplement!

Enorme, tout simplement! \o/
Contenu, extraits, vignettes, vraiment un super papier! Un gros kiff quand même que cette méga storyline de la familia mise bout à bout (même en en connaissant toutes les parties, l'avoir d'une traite, ça lui donne un charme indiscutable).

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin