Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Paris rocks (More than Springfield)

Mick Jagger - … peu importe où vous êtes, dites toujours que c'est la ville la plus rock de la planète !
Chef Wiggum : Alors quand vous avez dit ça de Springfield l'an dernier c'était pas vrai ?
Mick Jagger : [gêné] Si, bien sûr que si pour la bonne raison que Springfield est vraiment la ville la plus rock de cette fichue planète !

The Simpsons, Saison 14, épisode 2, How I spent my strummer vacation

 

Bonjour à toutes et tous et bienvenue à la Spanish Announce Table, le seul endroit où sont nées les légendes, où les carrières ont été brisées et où je vais commencer par lever le bras et vous jurer que cet article est 100 % objectif .... Et qu'on est pas en train de vous faire le bon vieux coup d'une review positive à Paris et après la soirée lyonnaise et plutôt négative de Jobbi Djobber.

 

 

La TNA en house show, c'est renversant : oui ou non ?

 

 

Review du House show de la TNA : Paris 22 Janvier 2011

 

 

Plantons le décor rapidement sur le Zénith, aux gradins aux deux-tiers remplis, mais complet en ringside, pour nous concentrer sur l'atmosphère qui se dégage de la salle. Le public est aux trois quarts « familial » et il ne constitue pas forcément le modèle de ce qu'il convient d'appeler des Smart Fans et pour tout dire, c'est loin de me déranger, bien au contraire. Mais peu importe, finalement, car ce qui m'a frappé durant tout le show, c'est la volonté de la TNA de faire tout ce qui était possible pour que les fans présents se sentent bien dans la salle et ressortent du show avec un plus que le sentiment d'avoir assisté à un bon spectacle : possibilité pour des fans de rencontrer des membres du roster avant le show ou backstage à l'entracte (lisez d'ailleurs le témoignage de Lebowski sur le forum à ce propos), séquences de dédicace en ringside de la part de certains athlètes à la fin du show…

 

 

D'autres ont préféré aller vider quelques futs de bières dans des bouges infames place de la Bourse.

 

 

Le meilleur exemple de tout cela est encore la présence de Dixie Carter avant le premier coup de cloche en train de prendre des photos avec ceux qui le désirent. Disponible, elle gratifie tous les candidats à l'objectif d'un mot gentil, n'hésite pas à refaire le cliché s'il est raté la première fois. Ce surcroît d'attention particulière donne vraiment l'impression que la TNA ne considère pas uniquement son public comme une simple vache à lait et c'est probablement l'un des secrets qui font que, même les fans américains les plus critiques sur le produit télévisé de la TNA, s'accordent en général pour dire que l'Impact Zone est un endroit à visiter absolument pour saisir ce qu'est réellement la fédération floridienne.

 

 

C'est pas Vince McMahon qui aurait accepté de poser avec votre serviteur en tous cas.

 

 

TNA X Division Championship : Chris Sabin vs. Kazarian vs. Mark Haskins

 

Sans surprise, c'est la X Division qui ouvre le show et le style énergique des combats de la division est encore renforcé par la stipulation d'un match à trois, qui était vraiment un opener idéal histoire de mettre le public sur les rails. Mark Haskins, régulièrement embauché comme extra par la NOAH et la Dragongate lorsqu'elles passent par l'Angleterre, avait sur ses épaules une large responsabilité, celle d'un éventuel échec du match. Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'a pas déçu la TNA qui a eu tout à fait raison de lui faire confiance. Il était plus qu'à l'aise dans un ring occupé par deux éléments incontestables de la X-Division et a su sans problème apparent se hisser à leur niveau. Une jolie performance pour un catcheur indépendant de moins de 25 ans qui devrait, à mon avis, refaire parler de lui dans les mois ou les années à venir.

 

 

Pour un soir uniquement, le Motor City Machine Gun, Chris Sabin est rebaptisé "Le coutelas parisien".

 

 

Knock-out Tag Team Match : Tara & TNA Knock Out Champion Madison Rayne vs Mickie James & Angelina Love

 

Ce fut, globalement, le même match qu'à Lyon : Earl Hebner à l'arbitrage, une partition de heels dominatrices, Angelina dans le rôle de la gentille en péril malmenée par les manigances de ses adversaires avant un hot tag qui permet à la favorite du public de remporter une victoire après un Mickie-DT et une figure de tango renversé entre la champion et l'arbitre le plus controversé de toute l'histoire du catch. Evidemment, j'avoue volontiers un vrai pincement au cœur à propos de ce match. En tant que fan de la lutte féminine et admirateur de ce que la TNA a fait pour redonner ses lettres de noblesse aux catcheuses, j'aurais préféré un combat moins orienté comedy-match et une prestation un peu plus intense de la part des Knock-Outs. Mais, je dois aussi reconnaître que la paire Tara/Madison est non seulement capable de jouer avec le public mais surtout qu'elle le fait très bien et avec un réel plaisir.

 

 

Et ce vieux pervers pépère d'Hebner a bien savouré le fait d'être entouré de quatre femmes séduisantes.

 

 

Tag Team Match : British Invasion (Brutus Magnus & Doug Williams) vs Beer Money (James Storm & Robert Roode) with Ric Flair

 

C'est vraiment bien joué de la part de la TNA d'avoir programmé un tel match où les britanniques jouaient les méchants, s'incorporant ainsi dans près de onze siècles de relations internationales tendues tandis que les capitalistes houblonnés bénéficiaient du capital sympathie que suscite naturellement le statut d'une légende du ring comme Flair. C'est le contraire de ce qui se passe à l'antenne chaque semaine mais ça fait d'autant plus sens que la tournée s'intitule Woo Tour et qu'il n'y a rien de choquant à ce que l'attraction principale soit babyface, ne serait-ce qu'un soir.

 

 

La diplomatie franco-britannique pour les nuls : Tableau 1

 

 

L'alignement importait d'ailleurs d'autant moins que les Beer Money sont définitivement over avec le public et qu'ils ont réussi à se mettre la salle totalement dans la poche en moins de temps qu'il n'en faut pour décapsuler une canette. Le match en lui-même était un très solide match par équipe qui n'a pas ménagé ses effets : interventions de Flair en manager, tricherie dans le dos de l'arbitre, projections contre les barricades, prises collectives, tous les incontournables du genre y sont passé avant que le match se termine sur un résultat qui laisse les fans heureux avec une victoire des Beer Money.

 

 

La diplomatie franco-britannique pour les nuls : Tableau 2

 

 

Matt Hardy vs R.V.D

 

Pour l'anecdote, on notera que le match est annoncé par Jeremy Borash comme étant une rencontre de Heavyweight et, par pure flemme, je ne ferais aucun commentaire sarcastique à ce propos, d'autant plus que, depuis deux ans, tout l'Internet a déjà fait toutes les blagues imaginables sur le tour de taille de Matt Hardy. Ce fut mon match favori de la soirée : rien de très flashy, ni de surprenant dans cette rencontre, mais les deux vétérans ont confirmé l'impression que j'avais à leur propos : RVD et Matt sont de ces catcheurs qui peuvent faire un bon match d'un quart d'heure contre n'importe qui, y compris l'un contre l'autre. Et leur opposition était on ne peut plus solide, racontait une jolie petite histoire dans le ring, incorporait la plupart des mouvements clés des catcheurs de la manière la plus réaliste possible pour un match de lutte professionnelle.

 

 

On dit du mal de Matt Hardy, mais c'est pas pour rien que RVD cache ses abdos dans une grenouillère.

 

 

Tag Team Match : Matt Morgan & Shannon Moore vs Jeff Jarrett & The Pope D Angelo Dinero

 

Ce match à lui seul fut un bon résumé de tous les fondamentaux du catch : les deux méchants (Dinero et Jarrett) ont chacun à leur manière utiliser les vieilles ficelles pour se mettre le public à dos. Le Pope a joué sa petite routine qui consiste à faire mine de donner se lunettes au public avant de se raviser tandis que Jeff Jarrett a délivré une promo (en anglais et donc traduite par Célian Varini) aussi hargneuse envers le public que générique sur le fond. Histoire d'ajouter à la colère des fans, Double J en a rajouté en nous disant qu'il avait, hier, donné à Kurt Angle ce qu'il méritait et qu'il était hors de question qu'il apparaisse ce soir - ce qui était vrai et , ma foi, fort décevant mais tant qu'à faire autant annoncer les mauvaises nouvelles par la bouche d'un heel. - Opposée à eux, l'équipe Morgan/Moore se composait d'une montagne de muscles de plus de deux mètres dix et d'un partenaire parmi les plus petits du roster, ce qui permet, par contraste de rendre Morgan encore plus impressionnant physiquement selon une méthode aussi vieille que le business lui-même.

 

 

Matt Morgan : représentation à l'échelle et en situation.

 

 

Le match en lui même ressemblait plus à un handicap match du petit contre les méchants qui s'ingéniaient à lui interdire tout changement jusqu'à ce que Morgan arrive à rentrer légalement dans le ring et mette un terme au combat en un seul mouvement, ce qui renforçait encore son personnage de mastodonte destructeur.

 

 

Main Event Match : Jeff Hardy vs Mr Anderson

 

 

Si tu veux mon avis, Jeff : c'est une mauvaise idée, il va se barrer avant que t'atterrisses.

 

 

Avant le combat final, la présidente de la TNA elle-même est venue nous assurer que « Paris Rocks » plus encore que Springfield et que le show se conclurait par une séance de dédicace géante si jamais Mr Anderson gagnait le match suivant, le dernier de la soirée. Ce main-event m'a laissé une impression mitigée. J'ignore si c'est parce que les fans étaient divisés (entre ceux qui soutenaient Hardy, au vu de son passé, et ceux qui lui préféraient Anderson rapport au kayfabe), si c'est simplement parce que le match soulevait en moi de plus grosses attentes ou si c'est parce que la fin du show se profilait - Oui, j'ai parfois des problèmes de concentration et suis aisément distrait, notamment par les objets qui brillent -, mais j'ai eu un peu plus de mal à y accrocher qu'aux autres. Pourtant, il n'y avait pas grand chose à redire sur la copie rendue par les deux adversaires qui ont rendu une copie propre et terminé le match après deux arbitres « assommés » (D'ailleurs, je soupçonne Earl Hebner de s'être vraiment fait mal sur ce coup-là) ce qui permettra la victoire finale du champion qui invitera un jeune fan à célébrer avec lui sur le ring.

 

 

Tu vois, je te l'avais bien dit !!!

 

 

Inutile de se mentir, on sait tous, en tant que fans, qu'un house-show est un produit très différent de ce qu'on voir toutes les semaines à la télé : les matchs sont bien plus prévisibles, en général finissent bien pour les « gentils », les athlètes présents sont là avant tout pour s'assurer que chaque membre du public en aura pour son argent sans pour autant entamer leur condition physique, les prises de risque sont moindres et les coups portés un peu plus approximatifs. Mais peu importe, le spectacle était samedi vraiment au rendez-vous, et un compte-rendu écrit rend assez mal l'euphorie que génère le live.

 

 

En résumé et si je devais donner une note : je donnerais un Wooooooo avec 7 o sur dix possibles.

 

 

Petit post-scriptum qui n'a rien à voir : j'ai eu la chance d'aller au show accompagné de quelqu'un qui sait faire des belles photos et y'a pas à dire, c'est cool. Profitez-en d'ailleurs pour aller jeter un oeil sur les clichés en meilleure qualité ou même découvrir d'autres photos sur son blog.

 

 

Avec de bonnes photos, c'est toujours mieux : la preuve, sur ce cliché, Shannon Moore a l'air d'être un type classe.

Vu les commentaires négatifs

Vu les commentaires négatifs concernant la soirée précédente à Lyon, je me sens obligé de laisser mes impressions concernant le show de Paris.
Bien qu'étant muni d'un pass VIP pour rencontrer quelques catcheurs avant le show, l'accès a bien failli m'être refusé, la faute à une organisation foireuse (pas d'horaires précis, pas de porte ouverte, personne pour nous aiguiller) Toutefois la sécu voyant qu'on était quelques dizaines à avoir raté la première session, les portes nous furent enfin ouvertes après une bonne dose de stress et d'attente. Direction le ring où nous attendaient Sabin, Mickie, RVD, Jeff Jarret, Love et Beer Money (d'ailleurs si quelqu'un peut me dire quels étaient les autres stars présentes lors de la première fournée, ça m'intéresse) Au passage je ne peux m'empêcher de glisser que la Police et l'Urssaf ont débarqué pour interroger TOUT le personnel! Ambiance vraiment surréaliste, qui m'a en plus permis de retourner prendre des photos vu que les vigils ne surveillaient plus rien. Merci le contrôle Urssaf!
.
Le show n'a pas encore débuté, j'en profite pour engloutir mon sandwitch et vois en me retournant quelques fans qui s'aglutinent pour être pris en photo: je pense alors qu'un spectateur est venu déguisé et attire l'attention (j'avais déjà vu ça à Bercy avec une fausse Maryse et un faux Cena) sauf qu'en deux secondes et demi, je réalise que les gens font la queue pour être pris en photo avec Dixie Carter en personne en plein milieu de la salle! Je peux vous garantir qu'elle a VRAIMENT donné de sa personne et de son temps (mode sourire activé pendant une grosse demi heure, poignée de mains et accolades en pagaille et même la bise pour les plus entreprenants!) Franchement quelle disponibilité j'ai encore du mal à réaliser, d'autant plus qu'elle a passé presque tout le show assise en ringside au coeur du public.
.
Je ne détaillerai pas les matchs un à un, on sait tous qu'en house-show, les catcheurs y vont à l'économie et ne prennent pas trop de risque. Cela dit l'openning était peut-être le combat le plus spectaculaire. Et en vrac, j'ai noté une cicatrice sur le bas du ventre de Matt hardy (a t-il eu recourt à une liposussion?) Angle était absent (grosse déception) mais parfaitement excusé (retour en vitesse au pays car sa femme a accouché prématurement.) Jeff Hardy ne m'a pas donné matière à lui vomir dessus comme beaucoup le font en ce moment. Et Mr Kenn... pardon Anderson semble très à l'aise dans son rôle de porte-étendard de la fédé surtout lorsqu'il a invité les fans en ringside pour de la photo et de l'autographe à gogo.
.
Bref moi qui voulait voir les ex-WWE, j'ai été grandement servi et j'ai surtout remarqué que la TNA fait pas mal d'efforts pour bichonner ses fans et ça, ça ne peut que s'apprécier.

La cicatrice sur le

La cicatrice sur le bas-ventre de Matt Hardy n'est pas une lippo-succion du tout (Mon dieu, quelle idée !!). C'est le résultat de son "accident" in ring lors d'un Triple Threat pour l'US championship. Je vais pas refaire tout l'historique des pépins de santé de Matt Hardy sur lesquels il a été transparent mais en gros (c'est le cas de le dire) :
- Il y a d'abord une petite anomalie génétique dans la ceinture abdominale du bonhomme.
- Il y a ensuite eu une opération de l'appendicite qui a fait empirer le bazar.
- Puis un retour précipité à la compétition sans mesurer les conséquences de la seconde chose sur la première.
- Le problème a empiré jusqu'à ce que Matt Hardy ait des vrais problèmes sérieux au niveau du bide (ceinture abdominale trop faible pour pouvoir travailler sur ses abdos) et problèmes internes au niveau du système digestif (donc mauvaise métabolisation et prise de poids).
- Lors du match en question, Kofi Kingston fait un crossbody (pas plus intense que d'habitude) et perfore les intestins d'Hardy qui repart à la case blessure.

Hardy a été très transparent à ce propos (et presque trop même parce que ça pouvait aussi constituer une vraie excuse pour un réel manque de forme)

Tu connais personnellement le

Tu connais personnellement le médecin de Matt?!
Plus sérieusement j'ignorais tout ça. Donc en gros (arf), il a de vraies circonstances attenuantes concernant ce bide que beaucoup conspuent?

Dis-moi, t'es arrivé à quelle

Dis-moi, t'es arrivé à quelle heure, parce que moi j'ai pas eu moyen d'entrer...
.
J'ai la bonne surprise d'avoir aperçu ma tronche dans le fond sur la photo de l'entrée de Sabin ^^
.
Sinon, comme je l'ai dit sur le forum, Dixie est d'une gentillesse et d'une disponibilité incroyable, et les catcheurs font vraiment plus que le service minimum hors du ring.
.
Par contre, ce show m'a décidé à investir dans du vrai matos de photo/video, le résultat de ce que j'ai pu obtenir est encore assez décevant...

Je suis arrivé un poil avant

Je suis arrivé un poil avant 18h pour m'entendre dire que la session VIP était déjà passée. Je crois qu'ils ont improvisé la 2ème vague pour tous les paumés comme moi! (grâce au pass backstage que tu as obtenu, au final je crois que tu as gagné au change non?)
Pour le matos photo, j'ai réalisé (même si c'est évident) qu'acheter un appareil qui coute la peau du cul ne suffit pas en soi, encore faut-il savoir le maitriser! (Tu as quoi toi? Tes photos sont-elles en ligne?)

Ah ouais, d'accord. Moi

Ah ouais, d'accord. Moi j'avais vu ouverture des portes à 18h30, je me suis dit que c'était pas la peine de se ramener avant. Je me suis paumé à la sortie du metro et je suis arrivé vers 18h45, mais j'ai vu en faisant le tour des mecs à l'entrée qui poireautaient...

J'ai un nikon coolpix 5MP et mon samsung wave (telephone) qui prend des meilleurs photos... J'ai pas mis les photos en ligne, y'a bcp de flou et le reste a des problèmes d'yeux verts/rouges que j'ai la flemme de corriger pour l'instant^^

Sympa les photos

Sinon effectivement c'est le jour et la nuit entre Lyon et Paris.

La capitale a eu une carte mieux pensée, des matchs vraisemblablement plus scénarisés et plus couillus (Jeff a pas décollé du sol chez nous, sauf pour un Whisper in the wind manquant sa cible)...

Ceci dit, je te soupçonne d'être bien gentil avec RVD, Matt et Morgan (un mouvement renforce le personnage ? Who cares en house show ? On voulait du sideslam, du carbon footprint, des coups de coude dans le coin...).

A la décharge de Matt Morgan

Je crois bien avoir entendu que son combat avait été terminé plutôt rapidement à Lyon et qu'il avait quitté le ring en se touchant la cuisse, ce qui expliquerait le peu d'action à Paris.
Dommage que le combat se soit terminé sur une simple Discus Clothesline et pas de Carbon Footprint mais ça se comprendrait si on a la confirmation qu'il était touché.

Sinon j'étais à Paris aussi et c'était très sympa, l’interaction avec les fans est un gros point fort du show en effet, Borash est carrément cool, ça correspond à ce qu'on voit de lui dans ses vidéos, suivez son twitter abonnez vous à la chaîne youtube de la TNA, y'a déjà plusieurs vidéo sur le voyage en France.

What's up?



31 janvier

Il était bien cool, ce Rumble, non? Venez dire dans les comms de la nalyse ce que vous en avez pensé, et n'oubliez pas que les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin