Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

L'andouillette du dimanche

La politique, c’est comme l’andouillette, ça doit sentir un peu la merde mais pas trop.

Édouard Herriot

 

Après un Raw riche en péripéties et annonces diverses, le Smackdown de ce vendredi a voulu ralentir le rythme. En clair, ce fut un bon show centré sur des matchs de qualité, mais il ne s’est pas passé grand chose côté histoires, ce qui ne fait pas l’affaire du chroniqueur qui vous parle. Pas grave, c’est dimanche, on va causer un peu, de tout et de rien...

 

 

Et de moustache !

 

 

Nalyse de Smackdown du 22 février

 

 

Oui, un drôle de Smackdown cette semaine. Une confrontation entre faces pour commencer, dont chacun est sorti satisfait ; des heels qui jouent à qui sera le plus heel ; des matchs solides mais qui ne font guère bouger les lignes ; et même des filles qui ont enfin des (tout petits) bouts d’histoire ! Le tout avec les nouveaux super-affreux en fil rouge, Zeb Colter et Jack Swagger, qui s’appellent en fait Wayne Keown et Jacob Hager, oui c’est important, mais nous y reviendrons.

 

C’est le futur adversaire et symbole du Mal selon Swagger qui a ouvert le show, Alberto Del Rio le gentil (je n’y croyais pas forcément mais ce turn est vraiment une réussite). Il a expliqué aux deux crétins, pardon aux deux conservateurs, que ce pays avait été créé par des immigrants et que sa réussite c’était ça, le rêve américain. Sur ce, Orton, le gentil aussi, est venu dire qu’il voulait sa revanche sur Swagger, qui l’a battu d’un rien à Elimination Chamber. Booker T. a donc gentiment annoncé le programme de la soirée des deux hommes : un match Champion vs Champion pour Del Rio contre Barrett, et un match contre Swagger pour Orton. Note pour plus tard : commencer un show avec deux faces même pas rivaux, c’est pas très drôle.

 

 

Pas de heels ET pas de barbus, c’est vraiment du travail d’inculte ça !

 

 

On enchaîna très vite avec le premier match du soir, opposant Sheamus à Damien Sandow ; ce dernier annonçant avant le match qu’il allait mettre fin au règne de terreur de l’Irlandais, rien que ça. Mais finalement, non. Sandow a perdu, Sheamus a donc gagné, et c’était bien entendu nécessaire pour lui. Car mine de rien il se retrouve un peu perdu dans la carte Sheamus : devenu l’an dernier un top face de la compagnie, il n’en est pas moins exclu de la course aux titres pour Mania. Il doit donc gagner des matchs ; mais dans le même temps Sandow a parfaitement résisté, et j’espère que lui aussi aura un bon match à Mania.

 

Venons-en à son ancien partenaire-sauf-à-l’occasion-quand-y-a-besoin-de-quelqu’un-pour-un-pre-show, Cody Rhodes. On l’a d’abord vu dans un segment coulisses avec Kaitlyn, les deux se sont croisés l’air un peu gêné, et Kaitlyn a avoué son penchant pour les belles moustaches – si, si, ça existe, ça s’appelle la folliculophilia (en tout cas d’après le Dr Barney Stinson). Bref, c’est tout simplement la meilleure storyline de l’année de la division féminine messieurs dames !

 

 

Une storyline ? Beurk, ça sert à rien ces trucs là.

 

 

En tout cas c’est un début de quelque chose, disons un brouillon, qui pourrait bien déboucher sur une story vaguement cohérente. Ou pas, évidemment. En tout cas on va garder un œil sur cette histoire, qui impliquerait un turn de Cody ou de Kaitlyn. Idem pour les relations entre la championne et sa copine Layla, qui ont fait équipe ce soir. Elles ont affronté le duo Aksana/Tamina, et c’est la première nommée qui a passé 80% du match dans le ring – les critères de qualité des divas sont impénétrables, ou au contraire très pénétrables, je ne sais plus (depuis que le pape a annoncé sa démission je ne suis plus sûr de rien en ce bas monde). En tout cas le match fut étonnamment acceptable, et ce sont les gentilles copines qui l’ont emporté.

 

Copines, oui, mais Layla a fait mine de récupérer la ceinture après le match, avant « bien sûr » de la rendre, sans pour autant détourner les yeux du gros papillon... Il y avait déjà eu de vagues prémices d’un turn de Layla il y a quelques semaines, voilà qu’il revient sur le tapis. À moins donc que ce soit Kaitlyn qui rejoigne le côté obscur et moustachu de la force... On devrait en tout cas avoir une storylinette féminine jusqu’à Wrestlemania, et qui sait la première défense du titre au Grandest-etc. depuis 2007 ; on n’en demande pas plus !

 

 

- À ton avis on y sera à Mania nous ?

- Faut voir, tu crois qu’il reste des tickets ?

 

 

Un détour en coulisses nous amena ensuite vers Zeb et Swagger, vite rejoints par Barrett qui leur affirma qu’il était bien d’accord avec leur discours sur ces salauds d’étrangers. Un immigrant qui devient aussi con que les autochtones, quel beau modèle d’intégration ! Ça n’eut pourtant pas l’heur de plaire à Colter, qui renvoya l’Anglais à ses origines d’envahisseur, et toc.

 

Dans le ring en tout cas Swagger dut se contenter d’affronter un Américain, Randy Orton donc. Une autre star dont on ne connaît pas encore le destin wrestlemaniesque, tiens – comme Sheamus, ce qui pourrait bien nous donner une affiche après le turn hypothétique mais annoncé de la Vipère (c’est qu’il nous reste pas moins de six semaines de Road les enfants !). Orton ne sort d’ailleurs pas affaibli de son match. Il a perdu, comme il se doit quand on affronte un prétendant au titre, mais il a plutôt dominé et n’a été vaincu que par un nouveau roll-up, comme à EC. Il reste donc haut dans la carte et c’est normal, par contre il va falloir que Swagger remporte des gros matchs plus facilement que ça pour apparaître comme une vraie menace pour Del Rio, tant il est vrai que pour l’instant c’est surtout par son gimmick hors normes qu’il se fait remarquer.

 

 

On ne montre pas du doigt, malpolis !

 

 

À force de Raw Rebounder et de Raw Rewinder, il ne restait déjà plus que vingt minutes de show quand... Miz et Cody apparurent, pour un petit match avant le main event. Petit mais costaud ! Rhodes a perdu le match mais a dominé son adversaire ; c’est sans doute grâce à sa moustache, rebaptisée « lovestache » car les femmes adorent ça, d’après lui. Bon, au moins Kaitlyn comme on l’avait vu, ce qui en matière de femmes est un bien joli résultat.

 

On en vint donc au main event, champion contre champion – sous le regard de Swagger et de son mentor. Ce fut une confrontation solide mais oubliable, la faute sans doute à l’absence d’enjeu réel. On n’eut même pas droit à une intervention des vilains, qui se contentèrent de regarder, Swagger se lançant après le match dans un violent... échange de regards avec son futur adversaire. Un heel avec son manager, qui viennent voir le match de leur ennemi, et aucun coup en douce, pas la moindre petite ruse dans le dos de l’arbitre ? Y a pas à dire : les conservateurs, c’est vraiment des tarlouzes.

 

 

Et en plus leur garde-à-vous n’est pas très réglementaire.

 

 

Voilà qui nous fait une transition idéale avec le bonus track de cette nalyse ! Car le numéro de duettistes Colter/Swagger ne se résume pas aux shows, loin de là. Comme d’autres catcheurs avant eux ils interviennent aussi sur You Tube, où ils déversent leur haine des pas-comme-eux et leur fierté d’imbéciles heureux qui sont nés quelque part. Je dois dire que je fais partie de ceux qui aiment quand la WWE s’aventure sur le terrain politique. Il n’est pas question de fond ici, des idées elles-mêmes, mais bien de cette petite lorgnette sur la société américaine que nous offre une grande compagnie de divertissement. La WWE n’est pas une thèse de sociologie en soi, mais par la façon dont elle traite certains sujets « sensibles » elle nous parle un peu de l’Amérique – sinon c’est BHL ou Labro qui en parlent, merci mais non merci.

 

Colter et Swagger sont donc sur You Tube. Bon. Et alors ? Eh bien vendredi dernier, le jour de Smackdown (et de l’anniversaire de ma tante mais ça n’a sans doute pas de rapport), ils nous ont offert une vidéo qui vaut franchement le détour, c’est peu de le dire et c’est par ici. Ça commence comme d’habitude, les deux hommes déversent leur haine devant le Gadsden flag, ce drapeau de l’Indépendance repris par les libertariens et le Tea Party, entre autres. Quand soudain...

 

 

… le Taker est revenu en house show !

 

 

Certes, mais ça n’a rien à voir. Quand soudain, disais-je, les deux hommes s’interrompent, se retrouvent devant un fond vert et quittent leurs personnages. Ils se présentent sous leurs vrais noms, et Colter/Keown explique le principe du catch, où on incarne des personnages pour faire réagir le public. Pourquoi cette leçon de choses ? Parce qu’il s’adresse alors directement à Glenn Beck, un vrai monsieur de la vraie vie, analyste et polémiste sur Fox News, conservateur de chez conservateur et qui, c’est amusant, se présente sur son site comme la fusion du divertissement et de l’illumination, rien que ça.

 

Glenn Beck a en effet son avis sur la WWE, et sur la gimmick Zeb/Swagger en particulier. En gros il reproche à la fédération de jouer contre son camp, qui est forcément pour lui celui des conservateurs, de la « middle America » que Beck prétend représenter. Keown lui reproche d’avoir insulté les fans de catch, qui sont plus divers qu’on ne le croit ; et il invite Beck a venir à Raw, dès ce lundi ! Bien sûr on peut s’interroger sur la véracité de la chose – Beck et la WWE se sont peut-être déjà mis d’accord. Mais ce Beck n’est pas vraiment un proche de la WWE, ni de Linda McMahon, qu’il qualifie de républicaine « progressiste », et dans sa bouche c’est vraiment une grosse insulte.

 

 

N’empêche, elle joue bien les shérifs quand même.

 

 

Pourquoi c’est intéressant cette histoire ? Déjà parce que c’est un coup de bélier dans le quatrième mur comme on en voit rarement (certes on n’est pas là dans un show WWE en tant que tel) ; quitter son personnage, reprendre son vrai nom et son vrai métier qui consiste à jouer la comédie, ça va plus loin que Punk en 2011 par exemple, qui n’a jamais été jusqu’à dire que le catch était scripté et qu’il était un « acteur ». Internet est utilisé à toutes les sauces par la WWE, et souvent jusqu’à la nausée avec cette avalanche de réseaux sociaux dans tous les coins ; ici on voit comment le Net peut au contraire apporter une nouvelle dimension à une histoire, et interagir de façon passionnante avec ce monde parallèle, le monde réel.

 

J’aime aussi cette histoire parce qu’elle nous montre la politique américaine sous un jour complexe, bien plus complexe qu’on ne le pense au premier abord vu d’ici. Eh oui, ce grand pays est plus profond que le cerveau de Chuck Norris ! Il y a les (gentils) démocrates et les (méchants) républicains, certes, mais ça ne s’arrête pas là et heureusement. Linda McMahon est la cible de Beck et c’est normal : un républicain du Massachusetts est sans doute souvent plus « à gauche », selon nos critères, qu’un démocrate du Texas. Beck évoque ses souvenirs de l’Iron Cheik, heel fameux des années 1980, mais là aussi les choses changent, l’Amérique change. La WWE l’a à mon avis mieux compris que les partisans du Tea Party ! Ces derniers tentent de faire revivre les années Reagan, alors que la première a compris et intégré qu’Américain et WASP n’étaient plus synonymes. Et le plus fort c’est qu’on peut aussi penser que, de même que nous adorons quand un CM Punk heel est sifflé pour dire la vérité, il y a sans aucun doute une partie du public qui approuve le discours de Zeb et qui prend plaisir à suivre ces segments pour ça... Le catch c’est magique ! Nous allons donc avoir un immigré fier de l’être face à un Américain bas du front à Wrestlemania, et j’ai hâte de voir quels nouveaux chemins va prendre cette drôle de storyline.

 

 

Déconne pas Jack !

le second degré est merveilleux

Parfaitement d'accord avec cette analyse... et parfaitement impressionné par le rôle et l'importance donné au duo Colter/Swagger. Comme tu l'as bien dit, on nage en plein troisième, quatrième degré ! Deux personnages de la WWE qui sortent si rapidement de leur gimmick et piétinent tous les codes, c'est impressionnant. Et la réaction des conservateurs me fait plaisir, comme on dit "Se faire détester par les cons, c'est une preuve d'intelligence." Je suis agréablement surpris que la WWE se moque frontalement de la bande du Tea Party. C'est dommage quand même de donner à e monsieur l'occasion de s'exprimer devant les écrans...

Sinon, les divas sont nulles mais Kaitlyn est sublime.

Juju l'Austère Mark

Hey, moi aussi, je te kiffe!
.
Merci pour cette nalyse très sympa, et cette conclusion / bonus track au sujet de Tonton Zeb et de Jacky le Redneck. Je trouve ce gimmick absolument fascinant et j'ai hâte de voir ce que la WWE va en faire, comment les bookers vont gérer ça sur la durée. Je me demande pendant combien de temps Vince aura les couilles de faire vivre ce truc. Mais tant que ça dure, prenons notre pied avec!

Rien d’intéressant à écrire ...

... mais ce n'est pas ça qui m'arrête: je suis d'accord avec tout ce que tu racontes et j'aime bien ton style.

J'adore la lovestache

J'en veux une. Sérieux, il m'en faut une ! Mais Kaytlin, je vous la laisse ^^ Désormais, Cody est mon dieux.

I agree with this nalyse!

Et plus particulièrement avec ce que tu penses du nouveau style in ring de Swaggy.
Ce catcheur, à l'époque du soaring eagle, de ses vantardises ineptes (danse de salon, Scrabble et sandwich au goût de liberté), de son catch très "sportif", très "lutte gréco-romaine", était mon préféré du roster. J'imitais le soaring eagle devant l'écran, j'étais émerveille à chacun de ses matchs, même son entrée en faisant des pompes me plaisait beaucoup. Bref, il me vendait du rêve!
Aujourd'hui, c'est juste un bourrin-semi-lent de plus (or Barrett, Sheamus, Orton, Kane font ça mieux que lui).
Rendez-moi mon Swaggy -->lutteur<-- qui humilie ses adversaires en les faisant rouler au sol!!! :'-(
.
Chouette idée que de faire également des légendes cachées. Merci!

Tu tiens Orton en piètre estime...

... pour affirmer, après que Swagger l'a battu en douze minutes, que " il va falloir que Swagger remporte des gros matchs plus facilement que ça pour apparaître comme une vraie menace pour Del Rio"! Battre Orton reste pour le moins un accomplissement notable, spécialement quand Orton ouvre la soirée en déclarant qu'il veut se venger de vous. Et je pense que ça met Jack au niveau d'un Del Rio, oui, surtout quand ça vient à la suite d'une victoire à l'EC...
A part ça ta conclusion est passionnante, et ouvre un nouveau chapitre dans le grand dossier Colter, dont au sujet duquel j'espère qu'on verra un jour prochain un grand article ad hoc, puisqu'il occupe une grosse partie des nalyses des weeklies de la semaine (et des précédentes). Clairement, j'ai jamais vu des catcheurs dire leur vrai nom dans ce genre de circonstances. En tout cas ça m'intrigue beaucoup cette histoire, et je serais stupéfait de voir cette abomination qui se nomme Glenn Beck pointer son museau à Raw...
Big up pour le début de storyline Kaitlyn-Cody, c'est mieux que rien, voire beaucoup mieux du fait des alignements contrastés des deux protagonistes! A quand un duo face Kaitlyn-Cody contre un duo heel Dolph-AJ, les titre WHC et féminin étant en jeu? (souviens-toi lecteur, c'est ici que tu l'auras lu en premier!)

Sur Orton...

... Je pense surtout que c'est la manière qui fait dire qu'il faudrait de plus grosse victoire au Swag...
Car bon, deux victoires sur roll-up, même contre Orton, c'est pas ce que l'on pourrait appeler des grosses victoires...
.
Sur Kaytlin et Cody, rien ne dit qu'il y aura turn de l'un ou de l'autre...
Rappelez vous que Dolph a échangé de la salive avec Maria à plusieurs reprise sans que Dolph passe face ou que Maria passe heel...

Rollup ou pas, ça reste Orton

Et puis j'imagine que l'idée est de lancer une mini-feud entre les deux en attendant Mania, et ces victoires un peu grugées (ce vendredi, Swagger met d'abord un pouce dans l'oeil de Randy non?) permettent éventuellement de prolonger la feud.
Pas faux sur Cody-Kaitlyn, bien vu le rappel Dolph-Maria (qui va revenir à la WWE, paraît-il). Et puis ça se trouve y aura aucune suite du tout.

Pour Maria...

...de ce que j'ai lu, elle a juste dit que oui, un jour elle aimerait revenir à la WWE...
Mais là elle est à la ROH il me semble où ça se passe bien, donc je pense pas que le retour se fasse de suite...

Pour Orton

Je me demande vraiment si ses deux défaites successives par roll-up contre Swagger ne vont pas lui permettre de rester très très près de la title picture, au point même de rapidement l'intégrer (avec Sheamus ou après l'avoir vaincu, quoi que ce dernier semble lié à Ryback et leur partenaire mystère pour WM...).
Franchement le haut de la carte bleue est passionnant. Si seulement le match de Lundi se finissait autrement que par une victoire de Cena avec son doigt pointé sur le panneau Wrestlemania, ça pourrait aussi devenir intéressant de ce côté là.

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin