Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Le plaisir innocent du vendredi soir

You're my funky love that I always hide

It's a little thing, like a child's pure revelation

The one you hide for life, baby!

Pacific!, Sunset Blvd

 

Eh ouais on est à la bourre en ce moment ! Vous attendez tous le compte rendu du d’ores et déjà mythique Cena/Punk de lundi dernier ? Comme je vous comprends. Mais il s’agirait également de ne pas oublier qu’il y’a un show le vendredi soir aussi.  Difficile de dire si les bookers l’ont oublié, eux, ça dépendra sans doute de votre sensibilité. Dans mon cas, le résultat est assez prévisible.

 

 

Yeah ! Faites juste bien gaffe à vous écarter de moi quand je mate Smackdown ! 

 

 

Nalyse de Smackdown du 1er mars

 

 

Smackdown, tout le monde s’accorde à le dire, est devenu le B(ig)-Show de la compagnie. Jalonné de « Raw Rebounds », souvent privé des méga stars de la compagnie, rarement le théâtre d’avancées majeures dans les storylines, il a néanmoins regagné quelques lettres de noblesse récemment avec les apparitions de Cena, de Punk et surtout du Rock.

 

Mais cela ne suffit pas à faire de l’émission du vendredi soir un immanquable aux yeux du public. On pourrait même pousser la critique à dire qu’on rate rarement grand chose à faire l’impasse sur un Smackdown. Bah ouais. Mais est-ce si grave ? M’est avis que pas tant que ça. Prenez ce rendez-vous hebdomadaire comme une petite friandise ! Un instant de récréation et de détente devant votre passion préférée qui vous aide à vous défaire du train-train de la semaine et du stress du boulot.

 

 

DETENDEZ VOUS !

 

 

Et puis parce que c’est la mode, et parce que je suis un peu feignant, je vais me servir du modèle de nalyse en vogue du moment.

 

 

It smells like caca

 

C’est en ces termes peu flatteurs que Del Rio qualifiera l’haleine de Sandow, son adversaire du soir en ouverture du show. Chelou. J’avoue avoir été assez décontenancé devant mon petit écran d’ordinateur à l’écoute de cette punchline de conclusion. D’une part car j’ignorais totalement que ce mot évoquait quoi que ce soit aux oreilles pleines de sauce barbecue des habitants d’Oklahoma City (et du reste des USA hein, c’est juste un habile subterfuge pour caser le nom de la ville qui abritait l’épisode de vendredi) ; d’autre part car c’est juste nul à chier.

 

Enfin bon toujours est-il que cela faisait écho à une promo bien amusante comme d’habitude de Sandow en introduction, trainant dans la boue la syntaxe, le choix de mots et l’utilisation de l’anglais de manière générale du champion Del Rio censé montrer l’exemple.

 

Le match qui s’ensuivit fut tout sauf soporifique. Alors OK Damien Sandow n’a rien d’un technicien, ni d’un brawler, ni d’un highflyer. Il n’est pas particulièrement doué pour raconter une histoire, n’a pas forcément un charisme de fou. Bref il est assez banal. Mais il a ce je ne sais quoi qui fait que je ne fais JAMAIS avance rapide sur ces matchs. Il me fait marrer, j’ai envie de le voir catcher et je sais que je ne vais jamais m’emmerder. Et c’est bien là l’essentiel au final. Même si je serais incapable de vous dire pourquoi !

 

Bon sinon c’est Berti qui gagne sur une clé de bras bien évidemment, mais le match fut long, accroché et Sandow en sort renforcé je pense. Tout bénéf.

 

Note segment : 4 tartes au chocolat Ikea sur 5

 

 

Ah beurk Damien, c'est toi qui a fait caca par terre ? Ouais ça peut que être toi avec ta caca barbe sur le visage qui sent le caca!

 

 

FAPATHON

 

Offert sur un plateau, le « Raw Rebound » du match d’anthologie entre les deux plus grandes superstars actuelles de la WWE. Miam et re-miam, on en veut encore. Vous n’allez tout de même pas cracher sur ce rebond cru !

 

Note segment : 10 Kleenex triple épaisseur sur 5

 

 

Tous les moyens sont bons dans ces cas là pour empêcher le sang de descendre vous filer une grosse érection.

 

 

JE CATCHERAI À L’AVEUGLE ! NON, JE CATCHERAI À L’AVEUGLE !

 

Dans leur segment backstage de la soirée, ce qui devient presque un passage obligé deux fois par semaine, Bryan et Kane nous ont encore régalé d’une de ces passes d’armes orales dont ils ont le secret. Je ne me lasse pas de rire devant leurs segments loufoques.

 

On ne le souligne d’ailleurs peut-être pas assez mais c’est un exploit de plus à mettre au crédit de l’immense talent des deux hommes. Ca fait quoi ? Quatre ou cinq mois qu’ils ont formé Hell No ? Tenir ce niveau d’humour et de divertissement avec cet angle, qui avec beaucoup d’autres serait fatalement tombé dans la case humour lourdingue, tient de la prouesse dramaturgique !

 

Sinon, le cœur du segment reposait sur l’inversion des rôles de lundi. Kane serait cette fois celui qui catcherait les yeux bandés tandis que Daniel aurait une main liée derrière le dos. Voyons voir si Kane fera mieux que le chef d’œuvre de comédie cinq jours plus tôt.

 

Note segment : 5 barbes majestueuses sur 5

 

 

Prochaine étape, catcher tout un match crucifié !

 

 

WWE App ? Ma bite ouais.

 

Et tout de suite après la pub, que voilà ? Un 2-out-of-3 Falls pour le titre US entre Antonio Cesaro et le Miz !

 

Outre le fait que je n’ai pas souvenir d’avoir vu cette stipulation depuis le Sheamus-Bryan d’Extreme Rules en mai dernier, soit dix mois, j’aime surtout beaucoup l’attention apportée à cette rivalité après des semaines interminables de joutes sans lendemain pour le Suisse.

 

La rivalité avec le Miz a été intense et travaillée. Elle a su redonner un peu de lustre à la ceinture frappée de la bannière étoilée. Mais elle a surtout fait énormément de bien au Marine #3 ! Même si la greffe Flairienne prend assez mal sur le Miz, ses multiples matchs contre Cesaro semblent faire effet. Je ne me prétends pas expert, mais je suppute que le fait de fréquenter régulièrement le polyglotte a permis à Mizanin de beaucoup apprendre et progresser, même si les résultats ne se verront pas de manière éclatante dans l’immédiat.

 

 

Je tiens à rappeler que je tiens toujours à me débarasser de cet objet !

 

 

Le premier tombé intervient après un énième enchainement à couper le souffle de Mister Castagnoli qui attrape le Miz en plein vol alors que ce dernier tentait sa fameuse corde à linge en pleine course avec l’adversaire acculé dans un coin.

 

Sérieux, je crois que depuis qu’il est à la WWE, à chaque fichu match, Cesaro a réussi à trouver un nouveau moyen de se saisir de son adversaire à la volée et de faire étalage de sa puissance brute ahurissante. Je ne sais pas si c’est la grande diversité de ses adversaires qui donne cette impression ou juste son putain de talent, mais c’est vraiment kiffant de voir un mec dont tu sais qu’il est capable à chaque match de te surprendre à nouveau.

 

Cela vaut d’ailleurs aussi pour son somptueux uppercut européen. Bref Cesaro l’attrape, Neutralizer et ça fait un à zéro ! Direction la pub pendant que le Miz reprend ses esprits.

 

 

- J'annonce trois uppercus inédits après la pub!

- Rock on!

 

 

Enfin c’est ce qu’on était en droit de supposer. Sauf que non, pour promouvoir sa WWE App dont tout le monde se fout, les Vinnie Boys ont cru bon de booker l’égalisation du Miz pendant la réclame !

 

Oui oui, l’Awesome One a placé sa prise en quatre pendant la pub. C’est bien joué en plus pour une prise qu’on veut mettre en valeur à tout prix comme son nouveau finisher mais qui ne prend absolument pas auprès du public.

 

 

Meeeeerde! Pendant la pub personne ne me voit à la télé c'est vrai...

 

 

Bref, passé ce scandaleux foutage de gueule qui manque de respect à tous les téléspectateurs devant leur télé vendredi, l’action reprend et elle reprend bien. Le travail sur les genoux reprend, le Miz claque son magnifique low-DDT et enflamme le match. Sauf que les deux lutteurs ont déjà utilisé leur prise ultime pour arracher leur point respectif, on se dit alors qu’une conclusion alambiquée s’annonce. A moins que l’ex Chick Magnet ressorte son Skull Crushing Finale de sa poche ?

 

C’est finalement le ref bump qui est choisi par Cesaro ce qui empêche à l’arbitre de voir que le Miz tient le compte de trois !! Antonio retourne le tombé ! Puis encore le Miz ! Puis encore Cesaro avec cette fois la main fermement agrippé sur le slibard du challenger !!! 1, 2…. 3 ! Le champion conserve son bien après onze minutes de beau catch, rythmé et dramatique. Mais malheureusement entaché d’un fait, ou plutôt d’un non fait, incompréhensible…

 

Reste maintenant à savoir si la feud se terminera sur ce match. C’est une conclusion acceptable mais je ne cracherais pas sur une revanche à Mania avec la concrétisation d’un turn qui est encore un peu mi-figue mi-raisin.

 

Note segment : 1 gros doigt d’honneur dans la gueule des fans sur 5

 

 

 

Oh! Mmmh.. Oui, mmmmh. C'est bien les culs de la creative team que je sens sur mon écran.

 

 

Dey took err jobs !

 

Il se passe rien à Smackdown ? Que nenni, voici le retour du grand Jim Ross ! Oklahoma oblige, le commentateur de légende est de sorti et il va ce soir conduire une interview avec Jack Swagger, également régional de l’étape, et Zeb Colter son nouveau gourou.

 

Je passerai rapidement sur le contenu qui reprend la même conception politique malsaine que les dernières allocutions de Zeb à RAW. Le fond ne m’intéresse pas des masses ici, le débat me rebute pas mal et ne m’est très probablement pas destiné à la base.

 

Mais même si la storyline m’en touche une sans faire bouger l’autre, je serais de mauvaise foi si je lui retirais tout intérêt.  Il y a un vrai travail de fond derrière cette histoire. Comme le souligne très bien L’Aleph dans un commentaire éclairé sur le forum, que j’invite à venir poursuivre dans les commentaires (!!!), c’est finalement l’exposition d’un point de vue politique pas moins valable qu’un autre de façon posée, argumentée et finalement assez « politiquement correcte » qui suscite les plus vives réactions auprès du public smart. Alors qu’au quotidien, les heels volent, truandent, insultent ouvertement et commettent toutes sortes de délits bien plus condamnables que l’exposition de leurs opinions politiques, aussi polémiques qu'elles puissent être.

 

 

Détrompez-vous, c'est hyper dur de garder une telle pokerface quand on est totalement défoncé à la weed.

 

 

On notera pendant ce segment l’application apportée à la castration verbale du personnage de Swagger. Zeb Colter répond à toutes les questions de Ross, pourtant adressées au challenger numéro un au titre poids lourds. Comme si celui-ci avait été lobotomisé et était manipulé par Coulter. C’est d’ailleurs probablement là que se trouve la porte de sortie de cette histoire qui ne tiendra pas dans la durée. S'il soulève plein de points passionnants, cet angle reste avant tout très court-termiste et construit dans le but d’une opposition avec le champion étranger Del Rio à Mania.

 

On peut aisément supposer une issue par la voie d’un retour à la raison de Jack, face turn ou pas à la clé. Mais tout ça, c’est pour après Mania.

 

Note segment : 3,5 moustaches de patron sur 5

 

 

Oui, j'ai la même au dessus de ma bite.

 

 

Comment ils respirent les catcheurs avec ça sur la tête ?!

 

On arrive au match gimmick entre les PTP et les Hell No. C’est Kane qui commence, affublé d’un sac noir sur la tête à l’effigie d’une tête de chêvre pour lui ôter temporairement la vue. S’ensuivent alors quatre minutes rafraichissantes et pleines d’humour. Juste un vrai bon moment de catch comme on en demande plus souvent. Et truffé de bonnes idées !

 

Darren Young essaie de faire valdinguer Kane en se mettant à quatre pattes derrière lui, mais rate à chaque fois à cause d’une sorte de sixième sens du Big Red Monster. Titus se sert de son sifflet ! Kane chokeslamme Young mais ne peut pas le trouver pour le tombé. Ou encore Kane qui manque d’étrangler son partenaire avant de le reconnaître en touchant son incroyable barbe !

 

Bref que du plaisir, pour une victoire finale des PTP qui prennent leur revanche. Kane, quant à lui, se rend compte après coup qu’il a fait le guignol avec une goatface sur la tête et colle un petit uppercut à Daniel avant de partir.

 

Note segment : 5 barres de rire sur 5

 

 

Ah ça c'est bien mon Big Red Goatface à moi ça!

 

 

Ah sinon y’a eu Fandango qui a failli faire ses débuts. Pas de bol, Roberts ne savait pas prononcer son nom. Ca sera donc pour la semaine prochaine pour l’acteur porno qui fait du tango.

 

 

Ouais en fait je viens pas vraiment catcher, je venais juste dire à Chris Jericho qui si il cherchait son matos, j'étais dans le parking, place 108, et qu'il pouvait passer tout récupérer j'en ai plus besoin.

 

 

DA MAIN EVENT : Big Show vs. Randy Orton vs. des intermittents

 

Un Main Event intrigant que voilà ! Deux hommes sans véritable feud actuellement, bookés plutôt fort, plutôt dans le haut de la carte, et surtout à qui il faut trouver un adversaire pour WrestleMania.

 

Bref un véritable match clé pour les deux hommes, si on se borne au kayfabe. Gagner ce soir serait un argument de poids pour le vainqueur et un désaveu terrible pour le perdant. Et comme souvent dans ces cas-là, c’est un match nul qui conclut la soirée.

 

Après une dizaine de minutes agréables entre deux hommes qui se connaissent bien mais encore capables de nous surprendre (magnifique top rope DDT de Orton, superbement tenu par le Géant), le Shield fait son entrée pour martyriser sa victime préférée du moment en la personne de l’Apex Predator.

 

Bon, comme ils avaient conclu un pacte plus tôt dans la soirée pour éviter ce genre de désagrément, its a shameful thing, lobster head, Sheamus débarque à toute berzingue car there is too many limes et il faut défoncer le Shield !

 

 

Non ne prenez pas Randy ! Prenez moi ! L'Irlande a perdu en Ecosse le week-end dernier, je n'ai plus de raison de vivre...

 

 

C’est le chaos dans le ring. Tout le monde tape tout le monde. Non du genou, pas les membres du Shield entre eux… Et un fait étonnant survient alors, le Big Show décoche une droite terrible dans les gencives de Reigns ! Le groupe commando est sous le choc et décide de battre en retraite, visiblement totalement décontenancé par cette représaille du heel Big Show.

 

L’histoire racontée ici fait plus état de balle perdue. Show n’était pas la cible du Shield et cette patate dans le crachoir du Samoan fait suite à un cafouillage et non pas à une situation préméditée. Du coup, le doute est entretenu ici, les alignements sont plus flous.

 

Le Gros Spectacle va-t-il s’allier avec Sheamus et Orton pour Mania contre le Shield ? Rien n’est moins sûr pour le moment, mais j’avoue que ça aurait de la gueule.

 

Note segment : 4 colliers en dents de Roman Reigns sur 5

 

 

A trop monter et descendre les escaliers toutes les semaines depuis des mois, Roman finit par avoir la gerbe, c'est normal.

 

 

C’est sur cette image de chaos que se clot un Smackdown bien fun à suivre. Encore une fois, pas de gros noms, pas d’avancées majeures, pas de match cinq étoiles… Mais de bons moments, une belle défense de titre US et une redistribution des cartes intéressante autour du Shield et de l’équipe qui lui fera face.

 

Smackdown est un B-Show qui s’assume et ça c’est cool ! Loin des projecteurs aveuglants des soirées du lundi, le show bleu continue son bonhomme de chemin dans cette Road qui me passionne. Sans prétention aucune, Smackdown vous donne l’assurance d’un bon petit moment sans prise de tête à l’orée du week end et permet à un paquet de bons gars comme Cesaro, le Miz, les PTP ou Zig… - Ah non tiens il était étrangement absent celui là ! – de gratter du temps d’antenne bien mérité.

 

Alors les gars, partagez-vous ce constat ? Profitez donc de cet article pour venir crier votre amour pour cet oasis de fraicheur et de détente qu’est Smackdown dans la Road to WrestleMania !

 

 

Sinon je vous souffle dans les naseaux!

 

j'avais pas trop envie de le voir

Un sentiment sur le fait que rien n'avance et qu'on ne revoit que des choses déjà vues a raw...
Mais au final entre hell no et thé shiekd, ya moyen d'apprécier le show qui a pris cher depuis la fusion des rosters...

pas encore

lu la chronique ni vu le show, mais un equestion me taraude. La chronique de SD apparait avant celle du RAW du 25 oO ????

Ouais.

Y a des choses comme ça, parfois, de ouf!

nalyse du Raw

Voila, c'est comme ça, il n'y a pas de nalyse du Raw du 25, un peu comme il n'y a pas d'album 5 dans les Gaston Lagaffe.

pas vu

Smackdown cette semaine, donc j'ai bien apprécié cette nalyse avec des notes. Ca a pas l'air folichon quand même.
Les interventions du Shield commencent à me saouler...

A te lire...

... SD serait presque comme Superstars, déconnecté des principales storylines. Un moment sympa qu'on regarde quand on a envie de voir du bon catch, quoi. Mais c'est bien plus que ça! Certes, les questions relatives aux trois grandes affiches de Mania n'ont pas été abordées ce vendredi, mais on a vu un nouvel épisode de la dégradation des relations de Hell No, un renforcement du personnage de Swagger en prévision de sa feud avec Del Rio et ce brawl à la fin qui pourrait bien annoncer un nouveau turn du Big Show en vue de Mania, s'il vient effectivement à s'allier avec Orton et Sheamus face au Shield. Bref, y a des trucs qui se passent!
Par ailleurs très bonne nalyse, et je partage pleinement ton coup de gueule, on s'en fout de cette App débile! En revanche je ne comprends pas comment tu peux envisager une "revanche" entre Cesaro et Miz: Cesaro a battu Miz 25 fois de suite, on peut peut-être passer à autre chose? En tout cas, il n'y a aucune revanche à prendre, la feud a été jusqu'ici à sens unique (et c'est tant mieux).
Del Rio face, j'aime bien en mode badass - marcel - matraque - j'attends le Big Show pour le défoncer, mois en mode "ton haleine sent le caca", étrangement. C'est en disant ça qu'il donne tort à Sandow, qui moque son inhabilité à s'exprimer de façon appropriée? Soit dit en passant, Del Rio est censé être le produit d'une éducation supérieure, donc à même de répondre à Sandow dans un langage harvardien... En tout cas je ne suis pas sûr qu'il soit le meilleur personnage pour s'opposer à Swagger au nom de tous les travailleurs mexicains méritants, ça aurait bien mieux collé à Mysterio, ce genre de personnage. Là il faut faire rentrer le milord dans le costume du wetback, et c'est pas évident...
Toujours pas de divas à l'horizon, sinon, ça commence à devenir presque rigolo.

Pleutre!

Mais nooon, je ne voulais pas dire qu'il ne se passe RIEN à Smackdown. D'ailleurs dans ma conclusion je dis qu'on a vu des choses prometteuses autour du Shield et les possibles adversaires de ces derniers à Mania.
Ce que je voulais faire ressentir, c'est que bien loin du strass et des paillettes des méga feuds du main event à RAW, on se prend pas la tête à Smackahdown et on avance à la cool sur des histoires fun à suivre du style Cesaro/Miz, les Hell No qui nous régales ou bien le Shield!
C'est en cela que c'est un B-show qui s'assume à fond! Ils n'ont pas le starpower, mais ils s'en accommodent sans souci et nous proposent quelque chose d'agréable à suivre, sans pour autant qu'on puisse taxer d'immanquable chaque épisode bleu. Et ça, ça ne me dérange pas perso.
.
Ouais mon désir de revanche Miz/Cesaro c'est du whishful thinking, mais je dis par ailleurs qu'on a probablement vu la conclusion de la feud. Je me disais juste que j'aurais bien aimé voir le Miz gagner une ceinture à Mania en fait. Mais il y'en a d'autres (wink wink).
.
Et ouais pas de divas \o/ c'est vraiment trop cool SD !

What's up?



31 janvier

Il était bien cool, ce Rumble, non? Venez dire dans les comms de la nalyse ce que vous en avez pensé, et n'oubliez pas que les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin