Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Comment ne pas rater son WrestleMania?

Start spreading the news

I am leaving today

I want to be a part of it

New York, New York

Frank Sinatra, New York, New York

 

Coy est un homme noble. Lui qui a assisté, par le passé, au Royal Rumble 2012 et à Wrestlemania XXVIII (cliquez sur les liens pour lire ses récits de ces deux grandes expériences), était dimanche dernier au Metlife Stadium. Et une fois de plus, il nous narre la grande aventure d’un déplacement à Mania — une aventure qu’on croirait écrite par les bookers de la WWE tant elle regorge de rebondissements !

 

 

En voiture Simone !

 

 

WrestleMania XXIX vu de l’intérieur

 

 

Vous êtes français, fan de catch et décidez un beau jour qu'il est temps de traverser l'Atlantique pour aller voir WrestleMania en vrai (sur place avec les bières à dix dollars, les files d'attente interminables, les furieux qui ruinent vos tympans en un clin d'oeil, les gros lards qui se lèvent tout le temps pour chercher à bouffer, acheter une bière à dix dollars ou encore aller pisser ladite bière) ? Si tel est votre choix, je vous encourage vivement à passer à l'action car vivre de l'intérieur un WrestleMania est véritablement un moment unique.

 

 

En plus, vous pourrez contribuer à renouer le lien transatlantique.

 

 

D'ailleurs en tant que vieux routard, je peux vous indiquer la marche à suivre afin que tout se passe dans de bonnes conditions. C'est du reste très simple, le mieux étant de réserver son billet à l'avance, dès l'ouverture de la mise en vente (c'est-à-dire en règle générale au mois de novembre). Ainsi vous aurez l'esprit libre et serein pour pouvoir vous focaliser sur les autres éléments essentiels du voyage (vol, hôtel, passeport...).

 

 

... sans oublier la location d’un véhicule super badass.

 

 

Voilà en gros ce qu'il est recommandé de faire afin de bien préparer le terrain.

 

Sinon vous pouvez également vous la jouer comme moi en cette année 2013 mais cette option est plutôt réservée aux cascadeurs, à ceux qui aiment jouer avec le feu, ceux qui veulent pimenter un peu leur vie, bref cette méthode nécessite d'avoir le goût du risque!

 

 

Et le goût du risque, c’est une caractéristique commune à tous les fans de la WWE !

 

 

C'est ainsi qu'en tant que fan confiant, j'ai décidé d'acheter ma place seulement en début d'année (ça devait être en janvier ou février) pensant qu'il resterait encore l'embarras du choix vu que trois mois nous séparaient encore du show. J'avais malheureusement omis un détail de poids: cette année le rendez-vous était fixé dans la banlieue newyorkaise et les billets s'étaient déjà vendus comme des petits pains (malgré des prix exorbitants, soit dit en passant).

 

 

Normal que tous les billets aient été vendus en un rien de temps, pour une fois qu’il y a un truc à voir à New York !

 

 

Mais qu'importe puisqu'à ce moment précis, j'avais encore de quoi me consoler en voyant qu'il restait des billets-pour-les-pauvres-pas-cher-tout-en-haut-mal-placés. Ceux là ne devraient pas trouver preneur (c'est ce que j'avais constaté les années précédentes) alors si je devais m'en contenter, je ferais avec. J’étais d'autant moins inquiet que j’étais persuadé que les choses se passeraient comme l'an passé et que je trouverais bien une place sur ebay à prix cassé.

 

Je ne vous cache pas que mon optimisme retombe vite quand je constate à quel point les prix sont affolants via les enchères! Quelques semaines s'écoulent et je me dis qu'il va falloir se rabattre sur les fameuses places pas cher et mal placées... sauf qu'entre-temps, celles-là aussi avaient été toutes vendues! WrestleMania 29 est officiellement sold out. Je ne désespère pas et continue avec acharnement mes recherches sur ebay durant des semaines. Rien à faire, les prix semblent s'envoler toujours un peu plus... Le jour du départ approche à grands pas, je pense alors qu'il me reste toujours l'option roue de secours: le marché noir. Je trouverai bien sur place des vendeurs à la sauvette. Démarche périlleuse s'il en est puisque le risque de se faire refiler des faux est bien réel mais il s'agit peut-être là de ma dernière chance. Le jour du départ arrive, je décolle avec une jolie liasse au fond de la poche en espérant avoir vu suffisamment large.

 

 

Devant le stade où se tient Wrestlemania, les revendeurs à la sauvette font tout pour se fondre discrètement dans la masse des spectateurs.

 

 

Arrivé sur place, malgré le manque de conviction grandissant, je continue mes recherches sur internet. Bien que nous soyons à moins d' une semaine de la date fatidique, je me dis qu'il ne faut rien lâcher, on ne sait jamais, un coup de bol peut toujours arriver! Puis survient ce moment délicieux: jeudi soir, J-3, le site Ticketmaster a remis en vente une poignée de billets. Ce sont tous des « limited view » mais vous imaginez bien que dans ma situation, je ne vais pas me permettre de faire la fine bouche! Je me jette dessus sans la moindre hésitation. Ca y est c'est officiel, j'ai mon billet d'accès pour le MetLife Stadium!! Mal placé et avec une vue obstruée mais vu ce que je viens de traverser, je vous assure que le soulagement est colossal!

 

Des places aveugles ? M’en fous, je viens juste écouter Living Colour.

 

 

Jour J, dimanche 7 avril, nous y sommes. L'entrée dans le stade est toujours un grand moment (peut-être même l’un des plus importants alors que pourtant le spectacle ne commence que dans une heure), on se dit qu'à partir de là il n'y a plus rien à redouter. Un frisson de contentement me parcourt l'échine, je l'ai bien mérité non? Il est temps d'aller chercher mon siège, mais avant cela je m'arrête un instant pour admirer le décor scénique assez ahurissant, vu que je sais que là où je suis placé, je ne pourrai pas le voir en vrai!

 

 

C’est des places aveugles ! T’as pas le droit de regarder, parasite !

 

 

J'arrive enfin dans ma section, trouve ma place et m'installe tranquillement. En gros je suis situé en haut, derrière le Pont de Brooklyn, il faudra donc faire une croix sur l'entrée des catcheurs mais le plus important est sauf: je vois le ring et en entier s'il vous plait! (pas de palmier gigantesque dans le champ de vision cette fois!) Le pre-show débute et hormis le vent cinglant, je me dis que je m'en sors finalement vraiment bien. En tout cas, bien mieux que ce que j'avais redouté.

 

 

N’est-il pas un peu risqué de mettre des chaises à la disposition du public d’une réunion de catch ?

(photo de l’auteur)

 

 

L'histoire aurait pu se terminer ainsi mais en fait, pas du tout.

 

Deux gars débarquent et me font comprendre que mon postérieur est posé là où il ne devrait pas! Après un rapide contrôle, il s'avère que les faits leurs donnent raison. Non seulement je ne me suis pas assis à ma place mais pire que ça, je réalise que mon supposé siège fait partie d'une section entièrement recouverte d'une immense bâche condamnant l'accès... dur dans ces conditions de s'asseoir quelque part. J'exprime mon incompréhension au stadier du coin qui me demande d'aller voir à l'accueil pour résoudre le problème. Le stress s'empare de moi, je file me renseigner, un autre stadier me fait patienter. Il semble que d'autres personnes soient confrontées au même désagrément. Les minutes me semblent interminables. Une responsable finit par nous informer que logiquement tout est rentré dans l'ordre, la tribune a selon elle été débâchée, il suffit de retourner prendre sa place. Un semi soulagement se fait sentir et me donne de l'entrain pour retourner d'où je viens... pour constater avec abattement que rien n'a été fait, la section est toujours recouverte!

 

 

- Dites, le show va commencer et je n’ai toujours pas de place !

- Hé ben on est deux alors, mon amico.

 

 

Le début du premier match est imminent et la panique ne cesse de grandir. Je tente de communiquer mon désarroi aux stadiers, l'un d'eux me demande de le suivre et me conduit à l'accueil (encore!), où je retombe sur la responsable rencontrée précédemment. Tout ça a un sérieux air de déjà-vu et je ne cesse de me décomposer. Elle demande avec insistance si je suis sûr que la bâche n'a pas été retirée. J'imagine que l'expression de désespoir dégagée par mon visage a dû l'aider à me croire et fort heureusement pour moi, le stadier lui confirme que je dis vrai. Elle sort alors de son sac un lot de tickets et décide d'échanger ma place. Il était temps, c'est par là qu'il aurait fallu commencer non? Toujours est-il que mon premier réflexe est alors de vérifier à quel emplacement correspond ce nouveau siège, ce qui m'amène à constater que je suis maintenant assis en section 140. Là dit comme ça, ça ne vous parle sûrement pas mais sachez seulement que ce fauteuil est infiniment mieux placé que celui d'origine: beaucoup plus proche du ring et dans un axe idéal (pile en face de la Statue de la Liberté) ! Je ne saurais dire combien de (centaines de) dollars j'ai économisés sur ce coup mais voilà assurément une excellente affaire!! De longues minutes ne suffiront pas à faire redescendre l'euphorie du moment, c'est tout bonnement merveilleux; par contre les résultats et la qualité des matchs à venir s'en chargeront! Mais ça c'est une autre histoire...

 

 

Haha, dire que y a des corniauds installés tout en haut des tribunes, lol !

(photo de l’auteur)

 

 

Au sujet de l'ambiance, je dirai que je demeure un poil déçu dans la mesure où ce public a historiquement une grosse réputation qui n'est plus à prouver (aussi bien en termes de volume sonore qu'au niveau des réactions souvent à contre-courant de celles souhaitées par la WWE). Or je ne peux pas m'empêcher de faire la comparaison avec Miami l'an passé et par rapport aux Floridiens, j'ai trouvé les New Yorkais un cran en dessous. A Miami je garde le souvenir d'un chaudron en ébullition (surtout à la fin) alors qu'à Mania 29 j'ai eu le sentiment que tout le monde attendait le Taker/Punk comme le main event, du coup la suite a semblé bien pâle (en fait c'est surtout au cours du match HHH/Lesnar que l'ambiance est bien retombée).

 

 

C’est bien comme émission Les démolisseurs de l’extrême, mais le problème c’est qu’on tombe tout le temps sur des rediffusions.

 

 

Le "vrai" main event a quand même réveillé le stade mais j'imagine que le manque de suspense quant au résultat a dû générer plus de frustration qu'autre chose. Je vous rassure, Cena a copieusement été hué quand même. Mais j'ai senti que pas mal de monde n'avait même plus envie de jouer le jeu des "let's go Cena/ Cena sucks", comme si le résultat archi-prévisible en avait découragé certains. Je crois qu'une forme de résignation s'était installée en fait, comme si une partie du public semblait dire "OK, ça va , c'est bon, nous savons très bien que Cena va reprendre le titre alors allez-y, magnez-vous et on passe à autre chose!"

 

 

- Rocky, ils sont comment les gens dans le public ? Ils ont les larmes aux yeux ?

- Oui, John.

- Ah, je suis heureux qu’on leur ait donné tellement d’émotion !

- Heu, je crois que s’ils ont les larmes aux yeux, c’est à force de bailler, en fait.

 

 

Heureusement le Raw post-Mania a redoré l'image du public. Je ne sais pas ce que ça a donné à la télé mais je vous garantis que de l'intérieur, c'est de la folie douce! J'espère que les téléspectateurs l'ont bien ressenti.

 

 

Bon, c’est pas tout ça, mais j’aimerais bien qu’on me renvoie à Paris gratos, moi.

 

 

 

 

Dernière minute!

 

Avance rapide, nous sommes maintenant mardi matin. Après un RAW sans queue ni tête mais diablement jouissif, il est maintenant temps de refaire sa valise, toutes les bonnes choses ont une fin et le moment est venu de rentrer en France, l'aéroport de Newark nous attend. Le temps de trouver un taxi (sans se faire arnaquer au passage si possible), de traverser les inévitables bouchons et nous voilà prêts pour l'enregistrement des bagages. Nous sommes très en avance, pas pressés donc, et remplissons tranquillement toutes les formalités de vol sans la moindre pression. Il nous faut encore franchir le poste de sécurité puis le tour sera joué, Paris nous revoilà. Encore faut-il trouver le bon accès aux portes. Notre première tentative se solde par un échec: un agent fort peu aimable nous refoule en précisant qu'il faut emprunter un autre accès. Quelques pas supplémentaires nous conduisent à ce qui semble être la bonne voie. Un monde fou fait la queue. Nous nous y insérons et prenons notre mal en patience. Pas de quoi s'affoler non plus, le trafic est finalement assez fluide. Nous approchons du moment fatidique où il va falloir retirer ses chaussures, sa ceinture, son manteau, son sweat, bref il sera temps dans quelques instants de se foutre à poil pour passer au scanner.

 

 

Héhé je vais trop les impressionner tous quand ils verront que je porte un tshirt à la gloire de Zack Ryder !

 

 

Mais avant cela, un grand type en face de moi attire mon attention. Normal, ses bras sont excessivement tatoués et je vous avoue que je suis assez attiré par ce genre de détail. En l'occurrence, mon esprit ne peut s'empêcher d'être troublé à la vue de ces tatouages. Bizarre. Comme s'ils m'étaient familiers d'une certaine manière... Il me suffit tout simplement de regarder la tête du gus qui les porte pour y voir plus clair...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand on est une légende ultra-virile du catch mondial, on peut tout se permettre. Même ce sac.
(photo de l’auteur, be jealous)

 

 

 Mark Calaway-The Undertaker est juste en face de moi, attendant tranquillement de passer le poste de sécurité!!! Tout simplement incroyable. Quelques précieuses secondes me permettent d'immortaliser le moment à l'aide d'un appareil photo malheureusement pas à la hauteur de la situation. Ca fera largement l'affaire et de toute façon, le vrai appareil est rangé au fond de la valise. J'imagine que pas mal de personnes ont dû s'interroger sur ma santé mentale en voyant mon comportement suspect même si je pense avoir réussi à me contrôler! Je ne vous cache pas que de longues minutes seront nécessaires pour évacuer cette dose excessive d'excitation.

 

C'était mon « once in a lifetime moment » à moi! Je peux à présent rentrer en France. Comblé.

 

 

Vous savez ce qui vous reste à faire, les copains.

 

Toujours aussi sympa

Tu as défié le taker pour WM 30 ? ;)

Ah, presque!

'tain! Avant de voir la photo du Taker, en lisant la description, je me suis dit "oh putain, lui aussi! mais il est partout!".

Nan parce que moi j'ai eu le même truc y a deux semaines, à l'aéroport... Mais c'était Ruffier...

Clairement moins sexy!

Clairement moins sexy!

Quand même!

Le meilleur gardien du monde... Spa rien, quoi!
(hyper impressionnant physiquement en vrai... (bon, Marco aussi j'imagine...))

J'avoue ne pas savoir qui

J'avoue ne pas savoir qui c'est. C'est bon je suis moins inculte maintenant!
.
Je reconnais avoir été impressionné par la carrure du Taker, ça reste un beau morceau. (et je dis pas ça parce que je suis archi fan depuis une éternité!)

Le rêve ultime de tout fan

Je l'ai noté dans ma check list, me faire un WM, tout en haut, juste au dessus de coucher avec Stacy Keibler

Toute proportion gardée, je vais assister à l'épisode de Raw londonien dans 10 jours, j'espere que ca va envoyer coté public

Tiens, moi je mettrais plutôt

Tiens, moi je mettrais plutôt Torrie Wilson dans ma liste!
.
J'espère que tu nous feras un petit compte-rendu du RAW londonien. C'est à l'O2 j'imagine?

Oui à l'O2 Je pense que c'est

Oui à l'O2
Je pense que c'est faisable oui, meme si ça enverra un peu moins qu'un WM

Sans indiscretion,

Combien coute ces fameux tickets « limited view » ?

Parce que acheter un ticket en sachant pertinemment qu'on aura une vue moisie, voir pas de vue du tout, faut être un ouf-malade!
Respect a toi! ;)

Le billet d'origine coûtait

Le billet d'origine coûtait environ 125$. La WWE annonçait clairement la couleur est précisant la mention "limited view". Je me suis imaginé le pire mais finalement, la vue n'était limitée que parce que l'entrée des catcheurs n'était pas visible. S'il avait fallu que je garde cette place, ça aurait été franchement regardable et acceptable. Mais bon je préfère la deuxième place que j'ai eue! :)

Hibou compte-rendu

C'est toujours sympa de voir comment les choses se passent de l'intérieur ! D'ailleurs je plussoie mon camarade du dessous qui réclame un compte rendu live from Raw (enfin bon ce sera pas en live, forcément, mais tu as eu le privilège d'y être quoi)

chouette compte-rendu, beau

chouette compte-rendu, beau parcours du combattant.
A titre personnel, j'aimerais bien aussi que tu fasses un article sur le raw qui a suivi et le ressenti que tu as eu sur l'ambiance qui, en espérant pas trop spoiler, était semble-t-il bien spéciale (pas forcément évident d’appréhender les nuances via le visionnage sur le net...). Mais bon, t'as peut-être une vie quand même ;)

Non!

Il s'est trouvé A MOINS DE 5 METRES DU TAKER !!!
Le reste de sa vie ne vaut plus rien.

Que de péripéties!

T'as eu de la chance: partir mains dans les poches pour au final avoir une super place et être à côté de Mark Calaway à l'aéroport, c'est fort, très fort.
.
Merci beaucoup pour ce compte-rendu.
.
A l'année prochaine! ;-)

bravo

c'est épique dis donc!
Par contre, tu as ruiné toute mon enfance et mon coté "Mark" en montrant cette photo du Taker qui fait la queue :( T'as pas Brock Lesnar déguisé en bavarois par hasard?
-
Continue comme ça, un cdciste présent aux PPV c'est un petit peu de nous là bas.

La photo a aussi fait réagir

La photo a aussi fait réagir Mako à cause du sac qu'il porte. Genre "whaaa le Taker il a un sac de gonzesse quand il voyage!" Je me dois de prendre sa défense en apportant un détail de taille: il voyagait en famille (avec sa femme Michelle -que je n'ai pas vraiment reconnue- et leur bébé), du coup nous pouvons supposer que le Taker tient à la main le sac de sa bien-aimée et non le sien!

Moi, c'est le bonnet qui me

Moi, c'est le bonnet qui me fait tripper. C'est quand même rassurant qu'il assume pas sa coupe foireuse au quotidien.

J'ai quand même trouvé cette

J'ai quand même trouvé cette crête 2013 moins horrible que la version 2012!

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin