Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Amitiés décisives et charité gerbante

- I love you, man.

- I love you, too, bud.

- I love you, dude.

- I love you, Bro Montana.

- I love you, holmes.

- I love you, Broseph Goebbels.

- I love you, muchacha.

- I love you, Tycho Brohe.

Paul Rudd et Jason Segel, I love you man

 

De retour d’un périple européen entaché de la blessure de son champion et ami des enfants malades, John Cena, la WWE se retrouve le cul dans les ronces. Doit-elle encore faire croire à ses fans que Johnny Boy peut défendre sa ceinture à 100 % de ses capacités face au nouveau heel Ryback et son palmarès de zéro victoire en pay per view ? Vous ne le saurez probablement pas en lisant cette nalyse.

 

 

Ça vous fera la bite

 

 

Nalyse de Raw du 29 avril

 

 

Tout d’abord la petite carte du show, pour les feignants des lettres:

 

- Randy Orton bat Cody Rhodes

- Naomi bat Brie Bella

- Dolph Ziggler bat Kofi Kingston

- Jack Swagger bat Zack Ryder

- Alberto Del Rio bat Antonio Cesaro

 

Et là, vous vous dites, quoi ? Pas de John Cena, Sheamus, Mark Henry, The Shield, Fandango et Hell No? Qu’est ce que c’est que ce bazar ? Ne vous inquiétez pas, ils étaient bien présents à Columbus, Ohio, mais il y a eu du changement dans le line-up.

 

En effet, John Cena et Ryback devaient être associés face au Shield. Un handicap match tout à fait logique entre la terreur actuelle de la WWE, qui a vaincu sans problème plusieurs équipes de trois bonshommes, et un duo instable dont l’un des membres est touché, mais pas coulé. « Hurted, not injured » qu’il dit ! Ryback a quitté assez vite l’équipe après avoir été moqué par Cena sur son efficacité et l’affrontement a été repackagé en un 6-men tag team match avec le Hell No.

 

D’ailleurs, le Shield a eu droit, en début de show, à une promo expliquant qu’ils ont tabassé tout le monde sans se préoccuper de leur statut. Rien à faire du titre majeur et de la streak, ils sont là pour casser des gueules et ils le font plutôt bien.

 
 
John Cena, on l’a baisé, L’Undertaker on l’a baisé, Drew mcIntyre, on l’a baisé, on était bourré, mais on l’a quand même baisé.
 
 

Ils seront interrompus par... le Three Men Band. Oui. Ils avaient une gueulante à pousser et voulaient les taper. Le Shield ne pourra pas masquer un fou rire avant d’entendre le theme song de Kane résonner dans le Nationwide Arena et voir les Hell No intervenir, causant la modification du maint event dont je parlais plus haut.

John Cena, après une discussion avec Maddox, fera le troisième bonhomme et encore une fois, les gentils seront vaincus par un gros Spear de Roman Reigns. La WWE devrait peut être faire évoluer un peu leur triplette de la Justice car il semble évident qu’ils ne perdront pas en tant que groupe. Il faut le faire assez vite avant que la hype autour d’eux s’essouffle et que leur défaite vienne d’un assemblage Justin Gabriel, Zack Ryder et R-Truth.

L’autre match que je n’ai pas indiqué dans la petite récap’ d’introduction est l’opener du show. Justin Roberts nous informe que l’idée vient de Teddy Long : pour le pouvoir de choisir la stipulation du Triple Threat d’Extreme Rules pour le titre poids lourd, les managers des trois parties s’affronteront le soir même. Oui, Zeb Colter, Big E Langston et Ricardo Rodriguez en pantalon tigre.

 
 

oulah, ç'a gagné en autorité, Relooking Express.

 

 

L’idée est originale, le match semble taillé sur mesure pour l’homme à la forte poitrine, surtout quand Zeb laisse assez vite sa place sur le ring pour mieux assister au massacre de Ricardo. Le match n’est pas déplaisant, mais tourne très court à partir du moment où Zeb simule une blessure au genou en gémissant comme Mathieu Valbuena et que les trois catcheurs interviennent à coups de Drop Kick et autre Enzugiri. Au plus fort de la confusion, Zeb profitera d’un Big E. inerte hors du ring pour faire le tombé sur Rodriguez.

 

Un. Deux. Tr... non, AJ Lee s’intercale sous le bras de l’arbitre et bloque ainsi le troisième compte. Lovée contre le corps zébré, AJ subit l’engueulade de Zeb qui ne comprend pas ce que fait la fillette aux yeux bridée. Ricardo en profitera pour, d’un Roll Up,  remporter le match et offrir le choix de la stip à son ami et employeur, Alberto Del Rio. Celui-ci annoncera, après son match contre Antonio Cesaro, que le Triple Threat d’Extreme Rules se gagnera en grimpant ! Oui ! Oui ! Oui ! Mille fois oui !! Un Ladder Match entre trois anciens vainqueurs du Money in the Bank. Ce choix me fait énormément plaisir (un jeune des années 90 aurait dit « trop grave kiffer »).

 

 

Et puis après, on se fera un marathon des y a-t-il un flic? en mangeant des marshmallows!

 

 

Alberto n’était pas le seul en tenue de catch, car ses futurs adversaires avaient eux aussi mis leur plus beaux slip et combinaison ce soir. Mais plutôt que d’évoquer en termes techniques les matchs des challengers et du tenant du titre Word Heavyweight, Dolph Ziggler, parlons plutôt de leurs attributs. Ziggler et Del Rio ont affronté durant une dizaine de minutes un adversaire redoutable. Le familier Kingston pour Dolph et Cesaro pour Del Rio. Eux deux étant également en feud, on a là une certaine logique. Swagger, lui, se retrouve face à Zack Ryder, inutilement vindicatif, et leur confrontation ne durera que trois petites minutes et se conclura sur un Ankle Lock toujours dangereux.

 
Est-ce que ces trois matchs auraient pu bookés être autrement ? Pourquoi se fader un énième Ziggler - Kingston, bien qu’auréolé d’une tagline « Champion vs Champion », alors qu’on aurait pu voir plutôt Jack Swagger se fighter avec le Ghanéen et Ziggler avec le mec de Long Island... ou un autre hein, je pense qu’il y a dans tout le vivier inactif de la WWE, un mec capable de tenir dix minutes sur un ring, en étant face, d’un niveau midcardien et n’étant pas catalogué « comedy guy ». Ces personnes, on les connaît, c’est Sheamus et Orton, mais il y a quelque chose dans leur statut et dans une période sans feud pour un titre, qui fait qu’ils ne peuvent pas perdre clean contre Jack ou Dolph.

 

 

-Je mets déjà un genou à terre pour Cody Rhodes et ça ne vous suffit pas? Ingrats.

 

 

C’est dommage, car aux yeux du public lambda, l’Irlandais et la Vipère (je déteste ce surnom) resteront devant les trois catcheurs que je cite au-dessus. Le fait que Ziggler soit champion ne paraît alors que transitaire. La WWE croit en eux, je n’en doute pas, mais semble penser que l’Amérique n’est pas prête. En même temps, Randy Orton nous a offert le match de la soirée, contre Cody Rhodes, au moment adéquat. Oui, car juste avant, on a subi le pire de la WWE : le Charity segment.

 

On sait que John Cena est l’un des plus fervents contributeurs de l’association « Make a Wish », la WWE nous bassine les oreilles en nous arrosant de messages publicitaires et de « le saviez vous ? ». Oui, la WWE sait être généreuse. Ok, c’est très bien, mais y a des moments où l’eau du vase déborde.

 
 

Bon les gosses, vous voulez être des stars du ring. Pas de problème, voici le Shield! Allez-y! Hustle Loyalty Respect!

 

 

Là, on a eu droit à un segment vidéo où John Cena faisait le clin d’œil et rendait heureux un petit bonhomme malade depuis sa naissance. Il en avait les larmes aux yeux. C’était beau et suffisant. Mais la WWE a poussé le bouchon en invitant les familles, vêtues d’un ancien t-shirt de SuperCena, et les a fait acclamer par la foule de Columbus, peu habituée à des évènements sportifs majeurs vu qu’ils n’ont que les Blue Jacket en NHL, une équipe de hockey très nulle qui n’a jamais réussi à aller en play offs. Si, une fois, pour se prendre une grosse élimination: quatre défaites en quatre matchs. Youpi.

 

Pourquoi est-ce que je dis ça ? Très simple. Ils ne vibrent jamais là bas. Le passage de la WWE est annuel (bi annuel ?), les habitants sont comme des cdcistes parés pour un house show à Bercy et on leur impose dix minutes de branlette du cœur. Car oui, c’était le cas. J’ai écouté d’une oreille, mais John Cena est venu, les a serrés dans ses bras musclés et a dit à trois gosses qu’ils étaient le futur du catch, en leur demandant les noms qu’ils avaient choisis. Ces pauvres enfants n’ayant aucune originalité ont donné du « The Exterminator », « Nick the Stich » et « Lighting Logan ». Ce segment a quand même duré plus longtemps que l’opener... À se prendre la tête quand même.

 
 

- Tu vois, mon pote, moi j’ai décidé d’être l’ami des enfants, le gars sympa qu’on invite aux gouters d’anniversaire chez Flunch pour manger des frites.

- Je t’ai déjà dit non, c’est réservé au moins de dix ans.

- J’ai dix ans dans ma tête.

- On sait.

 

Et comme je l’ai dit, heureusement que le match suivant était le meilleur de la soirée. Il était rythmé, cohérent, intelligent et bien scénarisé... sauf que... il n’avait aucun but. Orton est dans un creux de sa carrière. Jamais candidat au titre, ni malmené par un mauvais type. Rien. Alors on doit broder autour de la « trahison » du Big Show à Mania. C’est triste.

 

Enfin triste... pas plus que les deux autres segments de la soirée qui furent un concours de tir à la corde, dirigé par un Mark Henry en quête de challengers avant que Sheamus ne déboule. OK. Aucun intérêt... mais toujours un peu plus que le concours de danse entre la nouvelle idole de Major Tom, Faaaaan Daaaaan Gooooo, et sa musique d’entrée entêtante comme un morceau de Patrick Sebastien, et le Great Khali.

 

Un concours de danse qui se réglera forcément à l’applaudi-con et fera gagner le golem du Punjabi. Mais avant qu’il ne se déplace, on a quand même eu des interviews de Lawler sur la performance de Chris Jericho à Dance with the stars. Fandango et Great Gogol ont répondu qu’ils feraient mieux que lui et que sa performance était « clumpsy » soit lourdaude. Ben voyons... Jerry Lawler, lui, a profité du show pour se commander une pizza et suivre sa conception sur Internet... Depuis le temps que je vous dis que Raw est trop long, les employés de la WWE n’ont même plus le temps de se booker un restau avant la prise d’antenne. Laissez les vivre normalement !

 
 

- J’en peux plus Michael, il me la faut maintenant!!!!

- Uh? moi j’ai été prendre un kebab dans les coulisses pendant une pub, y a quelques resto dans la salle.

- Oui, mais moi, je veux ma domino pizza !!!

 

 

Et la division féminine ? Du nouveau ? Oui et non, fidèle lecteur, car on a eu aussi droit à un match féminin assez inutile entre une Bella et une danseuse de Brodus, le switch habituel entre les jumelles a eu lieu, mais l’entourloupe ne marche plus. Ben oui, quand on a des poitrines différentes, on se fait vite capter par un arbitre masculin. Mais on a eu aussi le booking d’un match pour le titre (on ne sait pas pour quel show, sûrement Saturday Morning slam) entre Kaitlyn et son ex-best friend forever, AJ.

 

Et comme dans une bonne série TV, terminons par un cliffangher : qui est l’individu secret qui a offert à Kaitlyn  une casquette a pointes ? Pour plus de facilité, on appellera cet homme mystérieux du nom du fan numéro un de la catcheuse sur ces pages : Kovax. Vous pouvez donner vos pronos en commentaire ! N'hésitez pas les loulous !

 

 

- Selon les Cahiers du Catch, la majorité des lecteurs pense que mon admirateur secret est Claude Gueant!

- Ma pauvre, je suis vraiment bien vernie d’avoir trouvé l’amour auprès du Great Khali.

 

Jolie review très agréable à

Jolie review très agréable à lire Latt'! ;)
Quelques points de désaccord (tu t'en doutes), à commencer évidemment par la partie "charité". Je comprends que ça gave tout le monde et que ça semble très long, mais tu dis des choses inexactes sur la durée du segment. A ma montre il s'est étendu sur 7 minutes, vs un opener qui a duré plus de 10 min. C'est pas cher payé en termes de durée sur 2h15 de show retransmis, et les 3 gamins qui passent leur vie à l'hosto et ont toutes les chances d'y passer sur une des multiples opérations qui émaillent la vie des enfants atteints de maladies graves ont peut être vécu un des moments marquants de leur vie. Bon ok la WWE les a à donf utilisé pour faire de l'image, le monde est vraiment moche, mais c'est le principe de la charité.
*
Perso ce qui m'a le plus "choqué", c'est le gros foutage de gueule de la WWE sur l'état de santé de Cena. On nous dit que le gars est blessé au talon en sous entendant pleins de choses, et en fait il court plusieurs fois et porte Rollins sur son dos pendant le match en sellant une blessure de la cheville qui a seulement l'air kayfabe. Bref, c'est un work (sans doute basé sur un fait réel d'une petite inflammation, mais rien de notable), que j'ai trouvé plutôt de mauvais gout. Une simple blessure kayfabe aurait été largement suffisante, sans passer par la com'. Par contre je trouve très bien que Cena ait mangé le pin après le spear de manière parfaitement clean, pour le coup quel que soit le contexte, c'est un énième gros fait d'armes pour le shield, et alors que je voyais Bryan prendre un énième pin, on a vu Cena faire le job cette fois ci, c'est un excellent booking (que je mets dans la ligne droite des différents changements autour de Cena, pour le faire apprécier plus du public, en particulier des smarts qui le détestent).
*
Les vignettes sont excellentes et m'ont bien fait mourir de rire. :D

"le monde est vraiment moche,

"le monde est vraiment moche, mais c'est le principe de la charité."
.
Moi on m'a appris à pas me vanter d'être charitable et à être humble...

Du point de vue de la WWE,

Du point de vue de la WWE, c'est du pure intérêt... mais il ne faut pas oublier que pour Make a Wish, c'est également une publicité très positive. Bref, un peu du gagnant gagnant, car pour une assoce, avoir de la visibilité, c'est juste vital. Après, que ça fasse vomir certains, j'entends hein. Mais comparer la charité individuelle d'un anonyme à celle d'un groupe dont l'image est une préoccupation principale, c'est peu adapté. ;)

C'est plus de la charité,

C'est plus de la charité, c'est carrément un investissement...

Heu.... oui. C'est le

Heu.... oui. C'est le principe. :)

precision

Je n'ai aucun problème avec la charité hein, mais ils auraient pu se contenter du segment video où John Cena arrive dans l'émission de tv faire plaisir a son petit fan. Comme ils en diffusent une centaine dans l'année.
Voilà, Hop rien a dire. Non, là, on les montre, on les expose.

Surtout qu'au vu de l'air

Surtout qu'au vu de l'air hagard des trois mioches, j'ai vraiment pas eu le sentiment qu'ils comprenaient ce qui leur arrivait. (A la limite, les mères derrière avaient l'air plus jouasse!) Pire encore je suis prêt à parier qu'ils n'étaient pas en mesure d'apprécier la chance inouie qui leur a été offerte. (Même si ça n'était que symbolique, les gamins ont quand même été nommés "WWE Superstars" par John Cena en personne!) A mon avis, les bouts de chou étaient bien trop jeunes, intimidés et déstabilisés pour kiffer cet extraordinaire moment.
Tout ça pour dire que la WWE a en effet offert un inéstimable cadeau à ces enfants malades mais avec l'intention première non avouée de se mettre en valeur. ("Regardez comme on est bon et généreux à la WWE!")

Et alors ?

"Non, là, on les montre, on les expose."
.
So, what ? Comme Silver, j'ai toujours un peu de mal quand je lis les complaintes habituelles des segments caritatifs de la WWE. Putain, Cena et la WWE invitent trois gamins malades et réalisent leur vœu en les foutant sur la scène de Raw, devant 15.000 personnes, pour qu'ils kiffent un moment énorme qui les sort un peu de leur vie, les gamins vivent un truc unique (pour un peu, ça me donnerait presque envie d'avoir une maladie pour avoir ce genre de cadeau tombé du ciel, si je voulais faire un peu de mauvais humour noir), la WWE y gagne une bonne image et l'association Make A Wish y gagne de la visibilité pour sensibiliser le public et pourquoi pas recevoir quelques dons dans la foulée... Bref, c'est du charity buisiness à l'américaine tout ce qu'il y a de plus classique, je n'y vois rien de choquant, tout le monde y trouve son compte, et pour nous ça ne fait qu'un segment de 7 minutes qu'on est libres de zapper comme le premier segment de Khali venu, donc où est le fucking problème, franchement ?
.
Alors, OK, en France, le caritatif est moins affiché : au pire, on aura des célébrités qui répondront à des questions de niveau CE2 pour qu'une association reparte avec un gros chèque, comme ce soir avec Money Drop en prime-time... Mais faudrait peut-être un jour accepter la différence culturelle entre les Ricains et nous sur la façon d'approcher le charity business, plutôt que de hurler à la mort à chaque fois que ça arrive, on finit par un peu trop connaître la chanson je trouve. Changez de disque les gars : autant le débat sur la "propagande" militariste de la WWE avec Tribute to the Troops, je peux le comprendre, autant là, je ne vois pas où est le mal, quoi...
.
Et ce débat sur "la charité doit-elle être invisible, parce que si on expose nos actes de charité, c'est obligatoirement parce qu'on veut être bien vu et donc que notre intention n'est pas pure", désolé, mais ça me fait penser à chaque fois à l'épisode de Friends où Phoebe et Ross (ou Joey ?) se prennent le bec à ce sujet, et ça vous donne une idée du niveau où je place ce "débat"... ;)
.
À part ce point précis où nos avis divergent (et c'est beaucoup pour un seul homme comme chacun le sait), je suis globalement du même avis que toi Lat' en ce qui concerne le reste de ton article, que j'ai aimé lire, comme d'habitude avec toi. ^^
.
++

Ce qui me dérange, c'est pas

Ce qui me dérange, c'est pas tant le segment en lui-même, mais le fait qu'on m'explique que c'est dans l'ordre des choses et que rien n'est gratuit. Charity business, rien que ça, c'est choquant.
.
Non seulement c'est un investissement en termes d'image, mais c'est aussi que c'est une manière de faire de l'optimisation fiscale par des gens selon qui le plus gros problème des Etats Unis, c'est qu'ils payent trop d'impots.
.
Le charity business, ça sert à justifier des niches fiscales, dans l'idée que puisque c'est toi qui décide où va ta thune, c'est forcément qu'elle sera bien utilisée. Sauf que c'est devenu un sport international et que l'impot qui est quand même vachement plus efficace pour regler les problèmes des gens, ben on en récupère plus assez.
.
Si les centaines de milliards d'euros économisés en niche fiscale servaient à financer la protection sociale américaine, le gamin aurait surement un meilleur confort de vie que la où il aura passé 5 minutes à la télé avant de retourner chez ses parents ruinés par l'hospitalisation.
.
Bon, j'admets avoir grossi un peu le trait, et je poursuivrai pas plus loin le débat politique, c'est juste pour montrer que ça va plus loin que critiquer un peu d'hypocrisie)

Dommage

De s'acharner sur les scories habituelles, quoique particulièrement longues ici, de la WwE plutôt que s'étendre sur les deux matchs de haut vol que sont les RKO - Rhodes et le Del Rio - Cesaro.
.
Le comedy match fut également savoureux, j'ai éclaté de rire au moment où Rodriguez balance le seau sur Biggy dans un match où le rythme fut bon.
.
Un bon Raw qui présente les bons et mauvais côtés de la compagnie.

NB: Je ne suis pas convaincu de l'avance de Khali à l'applaudimètre. Ceci dit j'y vois une astuce plus ou moins maligne pour "montrer" aux gens qu'il n'y a pas de hype Fandango.

ouais mais

Je suis absolument nul pour décrire les matchs et je trouve ça peu intéressant. dire qu'ils sont bon suffit pour moi a ce que la personne daigne jeter un oeil dessus.

Face style

Ca ressemble à une tentative désespérée de le garder face : Vous allez quand meme pas siffler les ch'tites n'enfants

Pourquoi ils ne siffleraient pas les enfants ?

Ils sont assez débiles pour crier "USA USA" lorsque Zeb Colter affronte Ricardo Rodriguez.
Ce gimmick de Colter est quand même sacrément dangereux. Mais bon, on en a déjà débattu sur ce site. Tout comme on a souvent parlé du charity business made in WWE.
Ceci-dit, c'est toujours intéressant d'en reparler de temps à autre.
Belle nalyse Lat.

De plus

Il est bien maladroit, au delà du gimmick de Colter que pour ma part je trouve excellent, d'opposer à son discours anti-immigration un mec qui préfère porter haut les couleurs de son pays d'origine plutôt que celles de son pays d'adoption.
Parce que du coup, on a pas White trash america contre United color of America mais USA contre étrangers qui veulent pas s'intégrer dans certaines têtes. D'autant plus que Colter est peut-être un poil trop subtil pour un tel gimmick (en faire un raciste pur pourrait régler le problème).
Mais oui, ce genre de segment de Cena avec des gosses qui n'ont rien d'intéressant à dire, ça me donne des aigreurs aussi. Heureusement, j'ai l'avance rapide.

Il me semble bien que le

Il me semble bien que le (nouveau) t-shirt de Del Rio comporte le drapeau mexicain ET américain, l'un à côté de l'autre et au même niveau. Du coup on ne peut plus reprocher à Del Rio de ne mettre en avant que son pays d'origine puisqu'il se montre aussi reconnaissant envers les Etats-Unis au travers de ce t-shirt.

D'ailleurs Ricardo ne

D'ailleurs Ricardo ne l'introduit plus comme "el orgullo de Mexico"

What's up?



31 janvier

Il était bien cool, ce Rumble, non? Venez dire dans les comms de la nalyse ce que vous en avez pensé, et n'oubliez pas que les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin