Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

En rouge et jaune

I love to give the fans what they want. They're what I miss most when I'm not wrestling. That time in the ring is like being in heaven for me.

Hulk Hogan

 

La frénésie post-Mania étant passée, nous nous replongeons ce week-end dans notre grand concours au long cours des dix catcheurs les plus influents de la longue histoire de la WWE. À mi-parcours, c’est du Hulkster dont nous parle notre table des commentateurs préférée.

 

 

Si vous voulez chanter ses louanges en commentaires, montez le volume, le monsieur est devenu un peu dur de la feuille.

 

 

Les dix catcheurs les plus influents de la WWE (5/10) :

Hulk Hogan

 

Avant de commencer, un rapide rappel de la liste des dix nominés pour lesquels il vous faudra voter en fin de concours :

 

Stone Cold Steve Austin
John Cena

André le Géant
Bret Hart

Hulk Hogan

Triple HHH
Shawn Michaels
The Rock
Bruno Sammartino
The Undertaker

 

To all my little Hulkamaniacs, say your prayers, take your vitamins and you will never go wrong.

 

L'importance, primordiale et absolue, de Hulk Hogan pour le Wrestling Business est telle que j'avoue ne pas avoir envie ni d'égrener le palmarès de l'homme en rouge et jaune, ni même de détailler les différentes étapes de la carrière du Hulkster. Ce genre d'exercice ne servirait à rien. Hogan a été le premier à incarner dans l'imaginaire de toute l'Amérique le mot « catcheur », le premier (et peut-être même bien le seul jusqu'à maintenant, en tous cas c'est mon avis) à personnifier le business jusqu'à en devenir l’icône incontournable.

 

Pourquoi Hogan est-il devenu une telle superstar ? La réponse serait longue, trop pour ce genre d'article, et nécessiterait une thèse de doctorat entière. Est-ce grâce à son talent entre les cordes ? Évidemment, non. À son physique gonflé aux stéroïdes ? Pas vraiment. Son charisme, son habileté micro en main ? Non plus. N'a-t-il été qu'une marionnette que Vince McMahon a animée pour construire son empire ? Pas plus. Disons juste qu'il a été le « right man at the right place at the right moment » et qu'il a permis à un business man surdoué de faire fructifier une série d'investissements aussi judicieux que risqués.

 

 

The right man at the right place at the right moment!

 

 

Surtout, ne vous méprenez pas : « être l'homme idéal au moment idéal » est un talent comme un autre dans la vie. Mieux encore, c'est peut-être le seul talent vraiment important pour un art de la scène et donc pour le catch.

 

Hogan, avant tout le reste, c'est une silhouette, rouge et jaune, des muscles aussi saillants qu'huilés et une musique tonitruante qui clame qu'il est un « Real American ».

 

 

Attends, bouge pas. Je vais te remette un peu de crème solaire, at the right place, at the right moment.

 

 

Il y a eu par le passé, il y a encore et il y aura toujours, des tonnes d'actrices blondes à gros seins. Il n'y aura, cependant, pour l'éternité, qu'une personne qui incarne cet archétype à la perfection : Marylin Monroe. L'histoire du cinéma muet est riche de génies plus ou moins connus de la comédie, de Buster Keaton à Harold Lloyd en passant par Fatty Arbuckle ou Stan Laurel et Oliver Hardy, mais il n'y a qu'un Charlie Chaplin. Hulk Hogan est de la trempe de ces gens-là. Il est au catch américain ce que Bob Marley est au Reggae, Bruce Lee au Kung-Fu, Elvis au Rock' n Roll, Stan Lee aux Comics, Robert Johnson au blues, Einstein à la physique et j'en passe.

 

 

Et ce que Brooke est à la communauté des Bimbos blondes décérébrées à forte poitrine et au regard bovin.

 

 

Hulk Hogan, c'est cela, une référence absolue, parce qu'il fut le premier à devenir ce qu'on appelle un « household name », à la fois une icône et un père fondateur.

 

La meilleure illustration de l'importance de Hogan, pour la WWE, bien sûr, mais aussi pour le catch et même pour la pop-culture en général, peut finalement se résumer au moment où Ted Turner a décidé de déclarer la guerre à Vince McMahon lors des Monday Night Wars. La période est assez mal connue des fans, essentiellement parce que le meilleur moyen de la découvrir est d'utiliser le récit que la WWE en fait et, bizarrement, il est à son avantage. Disons simplement que ces fameuses Monday Night Wars sont l'affrontement de deux excellents businessmen : d'un côté, Vince McMahon, excellent promoteur de catch ayant eu quelques succès en matière de télévision, et de l'autre Ted Turner, homme de télévision génial (le type a quand même fondé CNN, le modèle de chaîne d'info en continu qui a depuis été de nombreuses fois copié) voulant se lancer dans le business du catch. Et la guerre entre les deux hommes s'est déroulée sur deux fronts : aux États-Unis, avec toutes les péripéties que la WWE se plaît tant à raconter, et à l'étranger, où bien souvent, le catch ne pouvait guère n'avoir qu'une seule case réservée dans les grilles de programmes (c'est ce qui s'est passé à l'époque sur Canal Plus).

 

 

- Moi aussi, je suis une icone internationale de la WWE. Écoute ça, Hulk!

- Euh, les "Cena Sucks", ou les "You can't wrestle"?

 

 

Il a donc fallu, à un moment négocier des contrats de diffusion à l'étranger, qui constituaient une véritable manne financière et les différents responsables des chaînes de télé du monde entier se sont trouvé face à un dilemme simple : devaient-ils faire confiance à l'homme du catch qui connaissait un peu la télé, McMahon, ou à l'homme de télé qui connaissait un peu le catch, Turner ? La question aurait très difficile à trancher et aucun n'aurait pu tirer un avantage définitif si Turner n'avait pas eu un argument massif : « J'ai Hulk Hogan ». La simple présence du Californien dans son roster lui a ainsi assuré des millions de dollars dans la revente de son show à l'étranger. Et si la WWE aime à présenter sa grande victoire face à Turner par des faits qui se sont produits à l'antenne : l'invasion de la DX, le FingerPoke Of Doom ou la prise du titre de Foley en différé, c'est aussi et surtout dans les coulisses que la bataille s'est gagnée : tous ces événements se sont produits deux ou trois ans avant la fin réelle de la WCW, ce qui est en moyenne la durée d'un contrat de syndication d'un programme tel que le catch à l'étranger. C'est donc essentiellement grâce au natif de Venice Beach que Turner a failli mettre McMahon en faillite et ce n'est d'ailleurs que quand Hogan a quitté la compagnie que la guerre fut perdue : preuve définitive de l'importance totale et absolue du Hulkster dans le business du catch, bien au-delà de ce qu'il a pu apporter dans le ring ou à l'antenne.

 

 

Hulk Hogan, What else?

 

bof

Ok hogan = catch, mais il a eu la chance d'etre la au bon moment comme tu dis.
Mais je suis pas d'accord, il avait la chance d'etre grand et pique aux hormones, ce qui dans l'imaginaire populaire etait important. A l'epoque les catcheurs c'etait des "monstres" de foire. Des mecs au physique hors norme. Lui ou un autre ca aurait ete pareil. Surtout que le bonhomme a pas un charisme dementiel.
*
D'ailleurs tu parles des monday night wars, moi a l'epoque je mattais encore la wwf. Et c'est vrai que les parodies kils diffusaient avec HH et Randy savage en vieux decrepis c'etait un peu ca. Aussi loin que je me souvienne Hogan a toujours eu cette image (à mes yeux) de vieux mr de 40 balais.
J'ai rematté sa page wiki, j'aurai juré avant de la lire kil avait 67a ... il en a que 59.
.
Bref oui hogan est la tete de gondole du catch pour le pekin de base, et encore. Beaucoup de profanes avec qui je parle me citent plus volontiers l'undertaker.
*
Pour les autres, vous oubliez aussi que Hogan a eu son propre dessin animé aussi (comme chuck norris, mr t ....)
*
Nan j'ai beau tourne le probkleme dans tous les sens, ce qui a marché c'est la gymmick de patriote, on aurait pu filer la gymmick a n'importe qui ca aurait marché pareil.
Donc non mr spanish, je refute votre argumentaire sur l'importance d'hogan :p

golden era

Si je te dis que je suis d accord avec toi tu ne seras pas étonné?

C est vrai que sur Le monday night wars nous avons un seul storytelling! Je suis d accord pour dire que l année 98 a été charnière pour Turner et la wcw!

Bien évidemment que Hulk Hogan incarne le catch ( et Sly Stallone y est pour beaucoup)

C'est un peu court, jeune homme !

Pour celui qui finira dans le top 3 (minimum) d'un grand nombre de votants, j'ai trouvé la chronique trop courte ! Un vrai coit interrompu ><

C'est un malin!

Je m'étais fait la même réflexion, mais j'ai compris.
Il en a gardé sous le coude pour pouvoir nourrir les commentaires...

Meme pas

En fait, il n'y a que deux manières de dire que Hogan est le plus influent.

La première, c'est celle que j'ai développée, c'est de dire qu'il est unique, qu'Hogan est une icône, un nouveau type de personnage à part entière, qui est plus un super-héros devenu catcheur qu'un simple catcheur. Et que la paire Hogan/McMahon a ainsi créé (au moins en Amérique) une nouvelle définition de ce qu'est le catcheur dans l'inconscient collectif. Créer du nouveau, c'est super important, surtout en catch où on recycle l'ancien à volonté et où un type aussi légendaire que Ric Flair n'a par exemple même pas créé son personnage et juste repris le gimmick de Buddy Rogers.

La seconde, qui est plus hasardeuse, est de dire qu'Hogan est juste le meilleur d'entre tous les catcheurs. Parce qu'il a été au top pendant des années et que ces années-là ont coincidé avec un moment précis de l'histoire du catch où Vince McMahon a eu l'immense privilège de pouvoir piocher dans toute une série de "territoires américains" pour faire son marché. Et qu'il s'est donc retrouvé à une époque où il avait un roster de rêvs : que des types qui étaient des vétérans, qui avaient dix ans d'expérience, si ce n'est pas vingt, et qui avaient eu l'énorme chance de bosser à très haut niveau tous les soirs dans ces territoires là avant d'aller à la WWF. Ce genre de profil n'existe plus à l'heure actuelle ou quasiment plus, à part quelques très grosses stars indy à la Daniel Bryan ou CM Punk, aucun catcheur n'arrive à la WWE avec un ou deux bons milliers de matchs au compteur en tant que main-eventer ou uppper midcarder. Et, donc, dans ce cas-là, on peut éventuellement se dire que le roster de l'Ere Hogan est le meilleur du monde et même de tous les temps : avec des types comme Ricky Steamboat, Randy Savage, Rick Rude, Jack the Snake, Ted Di Biase, Bret Hart, Mr Perfect, Dusty Rhodes, Ric Flair, etc ... qui sont là pour jouer les seconds roles pour lui. L'hypothèse se défend aussi mais bon après, avec la concurrence de la WCW, on pourrait presque dire que la WWE a été dans une situation assez semblable alors, j'ai préféré la première option.

C'est sûr que Hogan n'a

C'est sûr que Hogan n'a absolument pas repris la gimmick de Superstar Billy Graham....

Hogan n'a pas repris que la gimmick de Billy Graham

La preuve, il ne s'est pas appelé Superstar Terry Bolea mais Hulk Hogan. La paire McMahon/Hogan en appelant Hulk Hogan ainsi, a volontairement fait une référence à Stan Lee Excelsior, le créateur de l'Incredible Hulk qui a quand même le défaut d'appeler tous ses personnages civils avec une alittération (Bruce Banner, Peter Parker, Reed Richards, Sue Strom).

La référence à la pop-culture et la bande dessinée est évidente et va plus chercher au Japon où les japonais achétent les droits d'un personnage de manga (Tiger Mask) quelques années plus tôt pour en faire un catcheur que directement chez Billy Graham.

C'est vrai, mais en terme

C'est vrai, mais en terme d'image c'est dur de ne pas y voir une réplique, du moins une reprise de personnage.

oui mais t'as bien compris ce que je veux dire

Flair, c'est exactement le même gimmick que Buddy Rogers avec le même pseudonyme et tout ce qui viendra après ce seront des petites touches personnelles que Flair ajoutera au gimmick de Nature Boy.

Hogan, c'est dès le départ un truc qui se veut nouveau (encore une fois, c'est pas Superstar Terry Bolea) et qui mixe plusieurs influences, notamment en allant chercher ailleurs (j'ai pris le Japon comme exemple, mais il faut aussi parler du Mexique où Santo est héros de comics ou même l'angleterre où c'est le cas avec Big Daddy). C'est là le coeur du truc, Hogan est un personnage qui est devenu une icone de la culture pop parce que, dès le départ, la WWF a voulu qu'il le soit en choisissant de mettre ce nom là sur les affiches.

Hogan est aussi un nom typiquement irlandais

Et j'ai lu quelque part que c'est tout sauf un hasard, Vince voulant un héros WASP — Bollea, ça le fait pas trop de ce point de vue, d'ailleurs il a des origines italiennes, notre colosse blond? Comme tu le dis, Backlund aurait pu être celui-là, mais Hogan a bien mieux porté le rôle. Très intéressant papier, sinon, et difficilement contestable, mais les neuf autres candidats n'ont pas dit leur dernier mot!

En effet. Bien vu.

En effet. Bien vu.

C'est le format de la série

Et on a tous essayé de garder des articles de même taille pour nos plaidoieries

De plus,

Hulk Hogan fait une apparition dans Gremlins 2.
C'est dire s'il écrase la concurrence.

Mais pas que

Il apparait dans un épisode de l'Agence Tout Risques et de Walker, Texas Rangers.

Vous oubliez Caraïbe

Vous oubliez Caraïbe offshore, jeunes gens ! Un chef d'oeuvre !

Hulkamania will lives forever !

On ne peut pas juger un pur produit des années 80 avec nos exigences de spectateurs des années 2010.
Le Hogan au fait de sa gloire ne correspond en rien à ce que nous attendons des catcheurs aujourd'hui : Il en fait des tonnes, il est carrément cheap, son catch est simpliste, son jeu scénique moisi et il possède un gabarit de déménageur croisé à un tronc d'arbre.
Néanmoins, il est absolument incontestable que Hogan a révolutionné le catch. Il est le symbole et l'agent de cette révolution. Par lui, le catch est sorti des limbes du cirque et des faux combats pour devenir un discipline de spectacle à part entière. Par lui, la lutte pro est passé de la petite fabrique presque familiale à la grande industrie. A ce titre, Hogan est à la fois l'enfant et le père du catch moderne.
Même si son "jeu" ne correspond plus à rien parce que le catch a fortement évolué, il a réinventé les codes du catch contemporain, en particulier l'échanger avec le public qui devient un acteur des prestations.
Et même au-delà du catch, Hogan a marqué la culture "pop" de manière très importante. Même les personnes qui ne connaissent rien au catch connaissent son nom... demandez à votre maman !
Pour moi, il ne peut en rester qu'un : le Hulkster !

C'est triste à dire...

... mais alors qu'il n'y a rien à aimer dans Hulk Hogan, il serait illogique qu'il ne gagne pas ce "concours".
J'ai zéro envie de voter pour son nom mais comment contester qu'il est objectivement le catcheur le plus influent?

En relisant l'article de Wrestlemaniac ;-)

Tout y est dit:
Hulk est un André bis.
André a donné naissance à Hulk.
La WWE serait morte sans Hulk, mais elle ne serait jamais née sans André.
Le seul point qui nuit à André est de ne pas avoir été une star mondiale comme Hulk. Forcément puisque la WWWF n'était qu'une fédération parmi d'autres. Il a fait partie des gens qui ont permis à la fédé de devenir N°1 quand la fédé (et André) a permis à Hulk de devenir N°1.
.
Bref, tout est là:
http://www.lescahiersducatch.com/site/node/2238
.
Oui, pour le moment, je vote André! ;-)

Hogan n'est pas un André Bis

Dire qu'Hogan est un André bis, c'est mal comprendre ce que fut André, et Hogan.

André est super important pour le business de la famille MacMahon pour deux raisons :

- D'abord, il a un vrai drawing power, une vraie capacité à rapporter de l'argent. C'est un "freak of nature", un véritable phénomène de foire, un type qui se suffit à lui même, à sa stature pour faire dire "Wwaoh, j'en ai eu pour mon argent au public"; André n'a pas besoin ni de ceinture, ni de storyline pour rapporter de l'argent, il lui suffit d'être André le Géant.

- Le problème avec ce drawing power propre à André, c'est que c'est un peu que le personnage est un one-trick pony. L'homme le plus grand/fort/costaud du monde, c'est un truc pour lequel les gens veulent bien payer une fois pour le voir en vrai. Mais avec un géant, dans sa version gentil géant ou pas, ça ne remplit pas une salle trois fois par semaine, pendant des mois, c'est un one shot, pas un truc qui fidélise le public comme peut le faire un Top Babyface (comme un Hogan, un Sammartino, un Bob Backlund ou un John Cena), c'est une "Special Attraction" comme André.

- Pour remédier à ça, Vince Senior avait trouvé la combine magique. Il faisait bosser très peu André à New York mais passait la plupart de son temps à le louer aux autres promoteurs américains qui selon leurs besoins et les services qu'ils pouvaient rendre à Vince Senior en échange d'un monster heel, le gardait plus ou moins longtemps dans leur territoire (Et gardait à André son caractère de Specail Attraction puisqu'il était, toujours pour une durée limitée, dans un endroit).

Donc, oui, André était hyper important pour Vince Sr sans être un main-eventer, un top guy qui incarne une part de l'american dream qui fait rêver les masses - parce que c'est plus ou moins ça le rôle d'un top guy(Et là dedans, il n'y aucune différence entre un Sammartino (qui incarne ça dans l'amérique post années 40 où la maia et Sinatra sont un peu les Kings Of New York), un Backlund (qui incarne ça parce que c'est une tentative de la part de Vince senior de faire avec Backlund, en version iralndaise, ce qu'il a fait avec Bruno en version italienne)).

Le problème qu'a eu Vince Jr (et qu'il a pas réussi à résoudre avec André), c'est qu'il n'a pas été foutu de l'utiliser comme son père puisque son objectif majeur en terme de business était d'éliminer la concurrence et donc, il n'était plus question de pouvoir louer André aux uns ou aux autres pour en faire un heel de passage. En conséquence, il s'en est servi autrement du mieux qu'il pouvait en l'utilisant comme marche-pied pour "faire" Hogan qui est une nouvelle version du Top Guy. Le gentil héros qu'est Hogan pour Vince, ce n'est plus l'incarnation du rêve américain par l'intégration de l'immigrant (contrairement aux Bruno et aux Bob Backlund), c'est autre chose, une version décomplexée de voir les choses qui entre en résonance avec les années 80 de Reagan, du fluo et d'une amérique qui n'a plus forcément autant de plaies à vif qu'auparavant (et donc plus nécessairement besoin de s'incarner constamment dans un top face qui rappelle que le rêve américain est un ciment nécessaire à la société).

Hogan, ce n'est pas une "special attraction" comme André, c'est un vrai main-event, c'est même le main-event à lui tout seul, puisque contrairement aux main eventers de la génération d'avant ce n'est plus l'incarnation du rêve américain, ce n'est plus la preuve que tout est possible aux Etats Unis pour qui est l'excellence dans sa discipline (Bruno, Bob mais on pourrait aussi citer un Dusty Rhodes dont le personnage de l'American Dream n'a jamais été utilisé par Vince), non Hogan, c'est la preuve que tout est possible aux Etats Unis pour qui est un super-héros (Hulk, quand même, ce nom, il est pas innocent !) ou pour qui prend un superhéros pour modèle (le Hulkamaniac).

Forcément!

Quand on connaît tout de l'histoire du catch, c'est plus facile de défendre son poulain! ;-)
Merci pour les infos.

Non !Tout est là

Bien dit !

Merci pour le lien Balerin 1er. Je n'aurai donc pas à le poster moi-même :)
Bon, plus sérieusement, il est évident qu'Hulk Hogan sera le grand favori de ce concours.
Comme l'a dit SAT, Hulk n'était pas le plus brillant dans le ring ou au micro, mais c'est lui qui a été le porte-drapeau de la fédé au moment où celle-ci est devenue le leader mondial du monde du catch (ça lui a bien monté à la tête d'ailleurs, même si c'est un autre débat).

Fais un sondage auprès de néophytes

Le seul nom -je dis bien le seul- qui sera cité sera celui de Hulk Hogan.
Avec tout le respect que mérite André le Géant, question influence, il n'est que le sparring partner de Hogan, qui plus est complètement inconnu du grand public.
.
Quand je dis le seul nom, j'ai même pu constater que des gens qui connaissaient le Rock en tant qu'acteur tombaient des nues quand je leur disais qu'avant d'être acteur il avait été catcheur (et l'un des plus connus de sa génération).
.
Quand en plus on voit la visibilité qu'il a apporté à la discipline... Hogan est la globalisation de la WWF (quelque puisse être le mérite des gens qui l'ont fait briller).
Vraiment, sous l'angle de l'influence pure, Hogan est loin, très loin, au-dessus de la concurrence.
My bad...
(Ce serait pourtant tellement mieux de pouvoir mettre en tête André le Géant, Randy Savage, Bret Hart, The Undertaker, n'importe qui d'autre...)

J'ai le même sentiment.

Néanmoins, je suis étonné quand je vois la filmographie de Hulk Hogan. J'avais l'impression qu'on le voyait partout fin 80/début 90 alors qu'en fait, il n'a pas fait tant de télé que ça en dehors d'1 ou 2 apparitions dans des séries et son rôle principal dans Caraïbes offshore sur la 6 et que je ne regardais pas. Cette impression doit venir de publicités certainement, entre les superstars du catch sur canal , les jouets, les macdo et les cassettes vidéos, ça devait faire une bonne visibilité.

Pour les curieux, j'ai trouvé une vidéo qui offre quelques extraits de sa brillante filmographie dans un article sur un des longs-métrages: http://www.cinephilme.com/index.php?post/2011/12/02/Pas-de-Piti%C3%A9-po...

Entièrement d'accord!

Moi-même, lorsque je l'ai vu dans l'Agence tout risque (ou Mac Gyver (ou les deux, je ne sais plus.)), je voyais qui c'était.
Avec l'Undertaker, c'était les seuls catcheurs que je connaissais.
Mais là, il ne s'agit pas de voter pour le catcheur le plus connu...

Oui mais vu qu'on est dans le milieu du divertissement

Célébrité + explosion de la visibilité (je parle aussi de ça, ce n'est pas très fair de l'éclipser, Balerin) = influence.
.
Un peu comme quand tel magazine new-yorkais va déclarer que telle chanteuse ou tel acteur est la/le plus influent(e) du monde. Ça n'a rien à voir avec leurs capacités à bruncher avec le directeur du Pentagone ou à engueuler le chef d'état major des armées chinoises.

What's up?



31 janvier

Il était bien cool, ce Rumble, non? Venez dire dans les comms de la nalyse ce que vous en avez pensé, et n'oubliez pas que les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin