Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Summer of Major Tom !

You can't always get what you want
But if you try sometime, yeah,
You just might find you get what you need!

The Rolling Stones, You can't always get what you want.

 

Dans le monde merveilleux de la WWE, on se dit souvent qu'on aurait fait les choses différemment. Que si on était aux commandes, d'autres catcheurs seraient mis en avant, d'autres résultats auraient lieu. Le fantasy booking est heureusement là pour répondre aux frustrations des scénaristes en herbe qui pullulent sur l'IWC. Ce qui va suivre en est une illustration.

 

 

Chaque semaine, John écrit dans son journal intime son propre fantasy booking : un billet dans lequel il raconte comment il est super fort, pète la gueule aux méchants et fait plein de vannes qui font rire tous ses potes. Les scénaristes appellent ce journal intime "le script de la semaine prochaine".

 

 

Fantasy booking : une Road to Summerslam réussie

 

 

Petit préambule : ces quelque 15 000 signes n'ont pas pour but de pronostiquer ce qui se déroulera dans les prochains mois, mais plus ce que l'auteur de ces lignes aimerait modestement qu'il arrive. Ils relateront donc d'hypothétiques événements allant d'Extreme Rules, ce dimanche, à SummerSlam, en août, en détaillant les cartes des trois PPV à venir, et les arcs narratifs menant à celles-ci. Les six ou sept storylines distinctes menant au plus grand show de l'été ont toutes été rédigées avec un certain souci de réalisme : pas de Darren Young champion du monde, pas de recollement des brands, donc. Même si certains points paraîtront à certains un peu tirés par les cheveux (n'oublions pas qu'il s'agit de fantasy booking!), une certaine volonté de cohérence a tout de même été observée au moment d'imaginer ce qui va suivre. Les événements seront donc relatés dans l'ordre chronologique et avec une volonté assez narrative : les choix de booking ne seront pas tous expliqués, et si certains sembleront s'imposer d'eux-mêmes, d'autres peuvent paraître un peu incompréhensibles au premier abord, même avec un effort d'imagination. Les commentaires seront là pour y remédier.

 

 

- QUESTION ! Est-ce qu'avec un effort d'imagination, on peut imaginer qu'on gagne un titre bientôt ?

- Non.

 

 

Extreme Rules 2013 (les vainqueurs en gras) :

 

WWEC : John Cena (c) vs Ryback

WHC Title Shot : Alberto Del Rio vs Jack Swagger

Brock Lesnar vs Triple H

Sheamus vs. Mark Henry

Randy Orton vs. Big Show

Chris Jericho vs. Fandango

IC : Kofi Kingston (c) vs. Dean Ambrose

Tag Team : Team Hell No (c) vs. The Shield

 

 

Ensuite (quatre semaines entre les deux PPV) :

 

La WWE Title picture : Cena a battu Ryback, donc. Clean, mais en ayant pris cher tout le long du match, poussé dans ses retranchements, comme face à Umaga il y a quelques années. Le lendemain, alors que John est tout sautillant, en train d'expliquer qu'il n’a jamais eu aussi mal, et que décidément, Extreme Rules est un PPV qui ne pardonne pas, le Big Hungry l'attaque. Beatdown brutal, et un match pour finir une bonne fois pour toutes cette feud. Attention ! Ce sera la dernière chance de Ryback, et en cas de défaite, il n'aura plus aucun droit au titre tant que Cena est champion ! La stipu sera un... Iron Man Match d'une demi-heure !

 

La vie de Brock Lesnar : Lesnar a battu Triple H, comme il se doit. Le lendemain il explique qu'il a battu le badass ultime. Désormais, il ne s'intéressera plus à rien d'autre que la WWE Championship, mais il n'a pas envie d'affronter cette tafiole de John Cena. Il l'a déjà fait, il l'a détruit, et quand il voit ce qu'un gars comme Ryback peut lui faire, il se dit qu'il n'a pas grand-chose à prouver. Bref, Lesnar s'en va, et dit qu'il a l'impression que son retour dans le catch était une erreur, que plus rien ne l'attend ici. Dana White annonce dans la presse que si Brock veut revenir à l'UFC, il en serait enchanté.

 

 

- Hé, Paul, t'as vu ce que je lui ai fait à Triple H ?

- Putain, mais pourquoi tu crois que je suis en train d'essayer de m'arracher les yeux à mains nues ?

- J'ai particulièrement aimé le moment où je lui ai enfoncé son sledgehammer dans l'urêt...

-BEEEUARGH !

 

 

Sheamus et Orton : Victoire des deux heels à Extreme Rules. La rivalité continue un peu, avec toujours une domination des monstres dans les segments backstage et autres brawls. Finalement, Orton et Sheamus s'aident mutuellement, et reforment leur alliance d'avant WrestleMania. "Vous voulez vous battre ? On va vous montrer qu'à deux, on est plus forts !" Booker T, face, et Teddy Long, heel, viennent se greffer à la rivalité, et soutiennent joyeusement leurs poulains respectifs.

Le Shield : Le Shield est heureux, et continue tranquillement les beatdowns sur tout ce qui bouge, en arborant fièrement ses ceintures. La Team Hell No, battue lors de la revanche, choisit finalement de se séparer, chacun suivant désormais sa route. Ambrose apparaît de plus en plus comme le leader officieux du clan, mais un adversaire se met en travers de son chemin...

Jericho : Vieil ennemi du Shield et fort de sa victoire contre Fandango, Jericho veut en découdre, et ses yeux sont sur le titre US.

 

 

Vous avez aucune chance les gars ! À trois, on peut danser que la ronde !

 

 

Alberto Del Rio, Jack Swagger et Dolph Ziggler : Del Rio a gagné, et Jack Swagger, haineux, finit par démolir Zeb Colter au milieu du ring et à lui porter son ankle lock, puis partira tranquillement purger sa suspension. Lors d'un Raw où un handicap match entre Big E. Langston/Ziggler et Del Rio est prévu, ce dernier annonce qu'il a trouvé un partenaire ! "Qui donc, gros débilos ?" "Un gars qui a réalisé un tombé sur toi, y a pas si longtemps !" "Ah, va falloir être plus précis que ça..." "C'était au Grandest Stage of Them All !" DANIEL BRYAN IS HERE ! Il sera l'allié de Del Rio dans sa rivalité avec le péroxydé, au point qu'un match entre lui et Big E. sera finalement programmé pour Payback.

 

Les meufs : A.J. Lee a droit à un segment micro. Elle explique que ce qui arrive au championnat des meufs est une honte, que tout ça c'est de la faute de Kaitlyn, son ancienne amie, qui a déshonoré son titre. Un match entre les deux est programmé.

 

 

Payback 2013 :

 

WWE : John Cena (c) vs Ryback, Iron Man Match de 30 minutes

WHC : Dolph Ziggler (c) vs Alberto Del Rio

US Championship : Dean Ambrose (c) vs Chris Jericho

Sheamus & Randy Orton (avec Booker T) vs the Big Show & Mark Henry (avec Teddy Long)

Daniel Bryan vs Big E. Langston

Women Championship : A.J. Lee vs Kaitlyn (c)

 

 

Ensuite (quatre semaines entre les deux PPV) :

 

 

WWEC : John Cena remporte finalement le match 1/0, tombé effectué au bout du suspense, dans les dernières minutes du match. Dès lors, la title picture semble dégagée : une Battle Royale est organisée. À la surprise générale, le vainqueur de cette bataille est... ANTONIO CESARO ! Lui qui n'avait pas gagné un match important depuis des mois pourrait-il soudain remporter le titre suprême ? Cesaro explique qu'une demi-heure de match ce n'est rien du tout, qu'à l'époque de ses années indy, il faisait deux fois plus sans transpirer, et toutes les semaines s'il vous plait ! Ses victoires en weeklys sont plus que convaincantes, avec toujours des démonstrations importantes de puissance. Surtout, il met en avant Money in the Bank comme un PPV qui a toujours réussi aux underdogs venus d'ailleurs : CM Punk, Daniel Bryan, et maintenant lui. Il annonce qu'on se souviendra de 2013, comme de l'année du Summer of Cesaro ! Cena, moqueur au début, commence à être impressionné.

 

 

- Hé Randy ? Elles te disent quoi tes voix, là ?

- Elles me disent que Major Tom et les bookers reçoivent pas la même fréquence.

 

 

WHC : Là aussi, Dolph Ziggler s'est débarrassé de son adversaire direct (en ressortant pour l'occasion son superkick), et la place de n°1 contender est à prendre. Daniel Bryan, vainqueur de Big E. Langston dans un match où le big man s'est évanoui (mais n'a pas abandonné), pris dans un No Lock, semble un challenger déclaré, et est bien décidé à se montrer comme tel. Mais Ziggler ne l'entend pas de cette oreille, et Teddy Long non plus : « Bryan, tu dis que t'as battu Zig et Big E. à WrestleMania. Si je me souviens bien, vous étiez deux à avoir remporté ce match. Le n°1 contendership se jouera donc entre toi et... KANE ! Le match est respectueux (avec serrage de main et tout), mais accroché. Et après un ref bump, Ziggler intervient finalement ! Zig Zag sur Bryan ! Kane, qui n'a pas vu l'action, place son chokeslam, et devient le n°1 contender ! Dura lex sed lex, Bryan est déçu, essaye de faire repartir le match, mais comprend qu'il n'y a rien à faire : il s'est fait avoir. Kane sera le n°1 contender, et D-Bry, beau joueur, sera dans son coin, voulant assister à la fin du règne de sa Némésis.

 

 

MITB Rouge : le Shield possède toujours ses trois ceintures, mais Rollins et Reigns (qui ont aidé Ambrose à conserver son titre) font bien savoir qu'en tant que tag-team champions, c'est une honte qu'ils n'aient pas eu de match lors de Payback ! Ils sont trois dans ce clan, et tout le monde doit avoir sa part du gâteau. Here comes a new challenger ! Orton et Sheamus font savoir que ça commence à bien faire, et qu'ils vont leur donner une bonne leçon. Et... ils gagnent leur match, suite à une mésentente du Shield ! Et ce n'est pas fini : les trois membres du Shield seront dans le Money in the Bank de Raw, tout comme trois autres vieux adversaires : Kofi Kingston, Chris Jericho et... un participant dont l'identité est gardée secrète ! Payback is a bitch. Le clan beatdownera méthodiquement tous ceux susceptibles de se dresser contre eux, et sera régulièrement vu backstage spéculant sur l'identité du mystérieux inconnu. Évidemment, leur stratégie est que le mieux placé des trois pendant le match décroche la mallette lors du PPV. Ambrose continue de s'affirmer comme le leader du clan dans les promos, mais dans le ring, Rollins décroche de plus en plus de victoires pour l'équipe, et semble particulièrement à l'aise avec les échelles...

 

 

Les échelles ça va. C'est ce qu'il y a en-dessous qui pose problème.

 

 

MITB bleu : pas grand chose à en dire, on est dans le plus pur MITB, avec tous les midcarders non occupés par d'autres matchs. Les qualifs auront notamment vu Damien Sandow prendre le meilleur sur Cody Rhodes et Mark Henry battre le Big Show. Dolph Ziggler, quant à lui, essaie bien de décourager Big E. Langston (qui a battu Justin Gabriel) d'y participer, lui expliquant qu'il n'est pas encore prêt. Las, le gros costaud a bien envie d'y aller, et n'en fait qu'à sa tête.

 

Les meufs : en plein cœur de la feud Zig/Big E., une adversaire féminine à la hauteur de A.J. Lee (qui a remporté le titre bien logiquement) s'avance : Brie Bella est pour la première fois in kayfabe montrée comme la petite copine de Daniel Bryan, et en tant que tel, elle a bien envie de péter les dents de la meuf de Zig. Hop, c'est booké.

 

Intercontinental Champion : Wade Barrett est tout fier d'être champion depuis hyper longtemps maintenant, et explique que personne ne peut le battre. « If you close your eyes ! » Christian est carrément motivé pour lui prendre son titre, et tout le monde est bien content de le revoir.

 

 

Money in the Bank 2013 :

 

WWE : John Cena (c) vs Antonio Cesaro

WHC : Dolph Ziggler (c) vs Kane (avec Daniel Bryan)

MITB WWEC : Dean Ambrose vs Roman Reigns vs Seth Rollins vs Kofi Kingston vs Chris Jericho vs Participant Mystère

MITB WHC : Big E. Langston vs Sin Cara vs Alberto Del Rio vs Ryback vs Damien Sandow vs Mark Henry vs Randy Orton vs Sheamus

Women Championship : A.J. Lee (c) vs Brie Bella

IC Title : Wade Barrett (c) vs Christian

 

 

Ensuite (cinq semaines entre les deux PPV) :

 

 

Le Shield : Le clan au bouclier bossera évidemment ensemble pendant la majorité du match à échelles (qui aura lieu en main event, comme l'an dernier), et à aucun moment pendant le match deux d'entre eux se retrouveront en même temps en position de saisir la mallette. Évidemment, c'est à la fin que ça se complique : Dean Ambrose est sur le plus haut barreau, quand, surgissant du haut du turnbuckle, Rollins, d'un énorme missile dropkick, le fait tomber avant d'essayer de s'emparer du Graal, et coûte ainsi le match au gang. C'est le début de la fin : Seth accepte mal qu'Ambrose soit le catcheur solo de l'équipe, et lui dit qu'il a déjà un titre, d'ailleurs. Ambrose, quant à lui, veut emporter le tout. Bref, un des deux est de trop dans cette ville, et la bonne volonté de Reigns, qui (contre toute attente !) essaye tant bien que mal de garder le gang soudé, n'y fera rien. Les différends entre les deux sont irréconciliables, et à SummerSlam, il ne pourra en rester qu'un, l'autre étant banni à jamais du Shield.

 

 

En résumé, Rollins veut prouver qu'il est le vrai catcheur solo du Shield, et à cette fin, évincer Ambrose pour pouvoir continuer à faire équipe avec Reigns. Bon, j'ai pas dit que dans mon fantasy booking, les heels étaient plus intelligents que d'habitude, hein.

 

 

Lesnar is Back ! : Cena a remporté son affrontement avec Cesaro dans ce qui fut l'un des meilleurs matchs de l'année. Un duel épique d'une petite demi-heure, dans lequel le build de Cesaro a fait des merveilles : on a plusieurs fois cru voir le Suisse gagner le titre, le Marine ayant même résisté au Neutralizer. Du coup, Lesnar est de retour. Accompagné de Paul Heyman, il explique qu'il est impressionné, et qu'il va péter la gueule à Cena à SummerSam. Au milieu du segment, arrive, en marchant et sans musique... CM PUNK ! IL EST DE RETOUR ! Celui-ci arrive dans le ring, sous le regard interloqué d'Heyman... GTS sur Cena ! Wow ! Heyman, ravi, lève le bras de ses deux poulains sous les huées de la foule, quand soudain... GTS SUR LESNAR ! CM Punk quitte le ring sans un mot. Il expliquera finalement la semaine suivante qu'il en a marre d'être un bon gars, qu'il en a marre d'être un mauvais gars. Il est CM Punk, il a porté le titre WWE 440 jours, il a poussé l'Undertaker dans ses derniers retranchements à WrestleMania, il est le Best in the World. Lesnar a cru qu'il était le mâle alpha, Punk a une nouvelle pour lui : il n'est pas meilleur que lui. À SummerSlam, Punk le prouvera, et ce ne sera que le début.

 

 

WWEC : À Money in the Bank a été dévoilé le participant mystère du match, celui qui avait un business à régler avec le Shield... THE UNDERTAKER. Incroyable. C'est finalement lui qui a décroché la mallette, et, disparaissant dans un nuage de fumée, a promis qu'il reviendrait. Il est revenu... deux semaines plus tard. Son cash-in ne sera pas à WrestleMania comme tout l'IWC l'a tout d'abord pensé, mais à SummerSlam : Cena et lui, pour la toute première fois en PPV. Et à SummerSlam, John reposera... en... paix ! Le deuxième main event du show est désormais booké !

 

 

Tout est très simple, en fait : j'ai l'intention d'entamer une streak à SummerSlam, et d'atteindre les 21/0 là-bas aussi. SummerSlam is the new WrestleMania, désormais.

 

 

WHC : Malgré les encouragements de D-Bry, c'est finalement Dolph Ziggler qui l'a emporté. Vaguement inquiet de voir Big E. avec la mallette, il comprend tout de même que le balèze n'a aucune intention de faire son cash-in... pour le moment. Malheureusement pour le blondinet, craignez la revanche du barbu ! Bryan envoie une volée de kicks dans la face de Zig, c'est SON heure, maintenant ! Plus revanchard, plus fort que jamais, il veut de surcroît venger Kane, qui continue à l'aider dans son ascension, et sera dans son coin à SummerSlam ! ENFIN !

 

Tag Teams : Randy Orton et Sheamus sont toujours champions, et s'entendent toujours bien... pour l'instant. Leurs nouveaux challengers sont deux faces bondissants : Evan Bourne est de retour, et avec Sin Cara, ils sont l'équipe qui monte, qui monte. Rivalité respectueuse, mélange des genres, et affiche de prestige.

 

 

- Dis donc, Randy... je repensais à ton shooting star RKO, là, qui t'avais valu un Slammy... Si je tentais ça avec le Brogue Kick, qu'est ce que tu crois que je gagnerais, moi ?

- Euh... perpèt' ?

 

 

Les meufs : A.J. Lee a décidément fort à faire : cette fois se profile pour SummerSlam rien de moins que la revanche de la finale de NXT saison 3 ! Contre Naomi et Kaitlyn, donc, qui refusent de laisser la heel poursuivre plus longtemps son règne tyrannique.

 

Intercontinental : Christian est là pour redonner du lustre à une ceinture trop longtemps délaissée. Une nouvelle fois, l'historique prestigieux des champions sera égrené, et le titre recevra un push. Et quoi de mieux que deux adversaires tout ce qu'il y a de prestigieux ET intercontinentaux pour le match de SummerSlam ? Alberto Del Rio, donc, et Antonio Cesaro !

 

La vie de Chris Jericho : Il est un peu sur une losing streak, et comme l'an dernier, un jeune loup, lui aussi sur une pente descendante, compte bien en profiter : Ryback promet de mettre fin à la carrière de Y2J, rien que ça. Jericho, lui, se verrait bien rester encore un peu, donc acte.

 

 

Summerslam 2013 :

 

 

WWEC : John Cena (c) vs The Undertaker

WHC : Dolph Ziggler (c) (avec Big E. Langston) vs Daniel Bryan (avec Kane)

CM Punk vs Brock Lesnar

Championnat tag teams : Randy Orton & Sheamus (c) vs Sin Cara & Evan Bourne

Women Championship : A.J. Lee (c) vs Naomi vs Kaitlyn

US Championship : Dean Ambrose (c) vs Seth Rollins, avec Roman Reigns comme arbitre spécial, et le perdant banni du Shield.

IC Championship : Christian (c) vs Antonio Cesaro vs Alberto Del Rio

Carreer Match : Ryback vs Chris Jericho

 

 

Les vainqueurs ne sont pas indiqués, ici, et c'est voulu : tout n'est pas à expliquer, en fin de compte, et une partie est donc laissée à l'imagination du lecteur. Quels résultats sont les plus cohérents avec l'histoire racontée ? Que doit-t-il se passer ensuite ? À vous de vous faire votre opinion, à relater évidemment dans les commentaires !

 

 

Vous voilà désormais éclairés.

 

Chouette booking !

Par contre, j'aurais osé mettre Antonio Cesaro vainqueur au Money In The Bank. Pas forcément un délire de smarkeux, mais je rêve de voir un midcarder sortir de nulle part, participer une feud classique où on ne lui donne aucune chance de sortir vainqueur, et qui gagne contre toute attente à la grosse surprise des fans.

La dernière grosse surprise du style, si je ne me trompe pas, c'était Sheamus en 2010 !

my fantasy

Ca va me sembler de faire un commentaire aussi exhaustif que l'article mais j'ai décidé de jouer un peu aussi en me limitant uniquement aux titres majeurs.
.
Extreme Rules
WWE: Ryback bat Cena -> Cena absent quelques mois.
WHC: Del Rio bat Swagger
_____________
Payback
WWE: Beat the clock challenge: Orton et Sheamus a égalité. Orton vs Sheamus vs Ryback -> Sheamus
WHC: Del Rio vs Ziggler -> Ziggler vainqueur
_____________
Money in the bank
WWE: Sheamus vs Ryback la revanche: SHeamus vainqueur
WHC: Ziggler vs Del Rio Falls count anywhere: Del Rio vainqueur
.
Le plus dur est de trouver des participants: 8 de chaque coté a moins d'une subtilité comme l'an dernier.
MITB WWE: Orton - Miz - Cesaro - Sandow - Rhodes - Bryan - Kane - McIntyre: Cesaro vainqueur
MITB WHC: Swagger - Big Show - Henry - Rey Mysterio - Jericho - Fandango - Jey Uso - Justin Gabriel: Big Show vainqueur veritable carnage.
_____________
Summerslam
Au retour de MITB, Sheamus clame qu'il est champion et qu'en l'état, il est toujours sorti de Summerslam avec la ceinture. Qu'il n'a jamais perdu en tant que champion. Theme song de Cm Punk.
WWE: Sheamus vs CM Punk!
WHC: Del Rio vs Ziggler en Hell in a Cell

Belle séance de fantasy booking

Contrairement à ce qui est dit dans l'intro, je ne trouve rien de vraiment "fantaisiste". Le retour de l'Undertaker serait cool, évidemment s'il en est physiquement capable. Du coup, pour l'issue de ce match, je verrais Cena l'emporter, pour montrer qu'il peut le faire et qu'il va le faire à WM XXX pour éteindre la streak (et perdre évidemment).
Le Taker reviendrait comme prévu en février, et Cena ayant perdu le titre au profit de CM Punk, lui proposerait alors le plus challenge de sa carrière, pour le plus grand Wrestlemania etc...

Après, pour le dernier match de SummerSlam, je vois pas tellement un Career match entre les deux, je ne pense pas que Jericho s'arrêtera cette année encore.

What's up?



31 janvier

Il était bien cool, ce Rumble, non? Venez dire dans les comms de la nalyse ce que vous en avez pensé, et n'oubliez pas que les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin