Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

SmackDown au meilleur de son pire !

Les tyrans ont rarement besoin de prétextes

Edmund Burke

 

Vous connaissez sans doute ce principe à merveille si vous êtes des habitués de la petite lucarne : à la télévision, tous les artistes et autre célébrités amenés à vous divertir dans les émissions de plateau, talk shows et autres télé crochets, sont présents pour vendre leur camelote, généralement publiée quelques jours auparavant (livres, disques, films...). Comme vous le savez, les Cahiers du Catch étant un media indépendant, bien au dessus de toutes ces basses contingences, la nalyse qui suit ne contiendra absolument aucune, je dis bien aucune, pub ou promo déguisée, foi de fan de Jérôme Cahuzac !

 

 

Les yeux dans les yeux je vous le jure, il n'y aura pas de pub dans cette nalyse. Pas plus que de push irraisonné pour vendre ma spectaculaire prestation dans le Marine 3 !

 

 

Nalyse de SmackDown du 17 mai

 

 

Pour être franc, ce n'est pas faute d'avoir essayé. J'ai en effet contacté la Rédac la semaine dernière pour leur demander si je pouvais faire un peu de pub, avec mon meilleur accent roumain pour ponctuer mes "sivouplé" (un peu d'humour raciste permet toujours de briller en société). J'ai d'abord essayé le numéro de Silvernights, mais je suis tombé sur un répondeur disant que John Cena était très gentil, mais qu'il était momentanément absent, et qu'il fallait s'en remettre à son gentil collègue SpannishAnnounceTable.

 

J'ai donc composé le numéro de notre meuble favori, mais là encore, je suis tombé sur un répondeur disant que le Miz, la midcard, l'ensemble des 73 derniers shows et le produit télévisuel de la WWE en général étaient à chier et gagneraient à s'inspirer des maîtres du compromis puroseru/lucha libre pour améliorer l'étron purulent qu'ils osaient appeler "catch", dévalorisant par là même l'idée que s'en faisait Jean-Phildebert Marcelin, forain bien connu au XIXème siècle pour... C'est environ à ce point-ci que j'ai posé le combiné sur la table, et que je me suis saisi de mon portable pour contacter Axl.

 

 

- Parce qu'entre 1840 et 1860 on avait le droit à du vrai catch, quand entre Bordeaux et St Petersbourg les plus grands s'affrontaient entre des cordes en chanvre ! Et puis ensuite, tout a dégénéré, avec le cactch congolais...

- C'est bon SAT, on a compris.

 

 

Ce dernier s'est montré très compréhensif, m'offrant un deal simple : "tu veux faire ta promo ? Alors file moi un rein ou nalyse un go-home SmackDown". J'ai répondu que j'allais réfléchir, et j'ai appelé McOcee. Avec elle le deal était encore plus trivial : "couche avec moi, et tu peux vendre ce que tu veux, même la dernière auto-biographie de Marine !". J'ai donc rappelé Axl. Après avoir très sérieusement envisagé de lui filer un rein, je me suis rappelé le prix que je pourrai en tirer le jour où quelqu'un dira à Angelina Jolie que cet organe représente chez elle un risque de 14% de choper un cancer, et j'ai décidé la mort dans l'âme de me saisir du go-home show en question.

 

 

...

 

 

Bref.

 

Pour tout vous dire, ça faisait un bail que je n'avais regardé ni la WWE en général, ni SmackDown en particulier. Alors la perspective de m'y replonger via un go-home show dont je suis un peu devenu le spécialiste céans, ne m'enchantait guère, et c'est un euphémisme. Ces dernières émissions avant évènement payant ont selon moi l'immense défaut de vouloir caser contractuellement l'intégralité de la carte du dimanche suivant, tout en limitant autant que faire se peut les risques physiques pris par les principales têtes d'affiche. Du coup en général, on voit soit très peu de catch, soit du très mauvais... Cette émission allait-elle déroger à la règle ?

 

Tout commençait avec le Miz et son émission de télé éponyme, accueillant entre quatre cordes le Big Show et Randy Orton. Le dernier nommé rappelait qu'il possédait avec son RKO l'arme la plus dangereuse du roster, tandis que le vilain colosse levait les yeux au ciel de dédain, persuadé qu'il était que ses poings étaient la plus redoutables des armes. Comme laisser les deux garçons se cogner dessus le vendredi (enfin le mardi vu que SmackDown est mis en boite) représentait un risque trop grand pour dimanche, les créatifs avaient invité à la fête une autre feud en cours, voyant débarquer Zeb Colter, Jack Swagger, Alberto Del Rio et Ricardo Rodriguez, à base de "blablabla je serai la star dimanche, blablabla non c'est moi".

 

 

- Dimanche, ça sera toi ma star

- Putain, mais c'est ultra glauque en taule en fait !

 

 

Comme ça ne suffisait visiblement toujours pas, voilà que débarque Mark Henry, parce qu'il fait ce qu'il veut, et Sheamus, parce qu'il y a pas de raison que les autres s'amusent sans lui. Ne manquait plus qu'un Captain Obvious en goguette pour nous transformer tout ça en match, chose faite lorsque Teddy Long venait faire de ce bordel organisé le main event du soir, sous forme d'un tag match à six, gentils contre méchants. La WWE a apparemment redécouvert l'intérêt de ce format suite aux performances du Shield, mais comme souvent elle peine à en trouver un dosage idéal, et préfère le servir à toutes les sauces jusqu'à l'écoeurement, soit.

 

Le ring libéré, on pouvait assister au premier match du soir, entre les Usos et le Shield, version duo, avec Rollins et Reigns. Gros suspense : les deux paillassons ambulants allaient-ils mettre en difficulté un duo booké plus fort que des Cena/Sheamus/Orton/Big Show ? A la surprise générale : non. Victoire rapide du bouclier de la justice, prolongé en beatdown avec le renfort de Dean Ambrose, jusqu'à ce que Kofi Kingston intervienne une chaise à la main pour mettre les méchants en déroute. Interaction intéressante, puisque Kofi va devoir se dépatouiller d'Ambrose dès dimanche, et que tout ce petit monde en est déjà venu aux mains dans le Main Event de mercredi dernier.

 

 

Believe in Kofi

 

Bravo Chris, c'est ça !

 

Brodus, Tensaï, ça passe.

 

Alberto, tu sors.

 

 

On repart en coulisses pour trouver le Miz en discussion avec Teddy Long, interrompu par Damien Sandow cherchant à placer son propre show éponyme (et Azelma - blague potache de prof de français) à l'antenne. Dans un souci de respect pour son personnage de dirigeant extrêmement imaginatif et original, l'assistant de Booker T faisait du début de bisbille entre les deux hommes un match, pour le soir même ! J'en reste aujourd'hui encore bouche bée.

 

Faisons une ellipse temporelle pour aller directement voir ce match, présent naturellement pour vendre l'affrontement Miz/Rhodes de dimanche, Cody se trouvant même aux commentaires du soir. L'affrontement en question se révéla entre pas mal et passable, tandis qu'on découvrait avec bonheur un Rhodes plutôt à l'aise dans l'exercice oral. Il finissait tout de même par s'échapper de la table des commentateurs pour intervenir dans le match, mais sans succès, le Miz l'emportant grâce à son nouveau finisher appris auprès de Ric Flair. Bref, bien mais pas top, vivement (le pré-show de) dimanche !

 

 

Génial, ça a l'air top ce pré-show ! Bon nous, on sera au cocktail d'USA pendant ce temps, mais entre deux toasts on pensera à vous les gars !

 

 

On revient à la chronologie du show, et à un match d'un ennui profond et absolument sans intérêt entre les Tons of Funk et les PrimeTime Players. Je me contenterai de signaler que les gros qui dansent ont battu les noirs qui veulent des millions. Ces quatre là ne vont nulle part et vous saluent bien !

 

On en arrive enfin au premier vrai morceau de catch de la soirée, et ça vallait le coup d'attendre. Le match en question opposait Chris Jericho à Antonio Cesaro. Et sans feud en cours ni enjeu particulier, les deux hommes ont produit une prestation comme seuls les bons workers savent faire, rendant divertissant et agréable l'interlude d'une dizaine de minutes précédant l'inévitable confrontation entre Y2J et Fandango. C'est en tout cas le Canadien qui avait le dernier mot face au Suisse, laissant espérer une revanche entre les deux hommes, sur un format long à Main Event et dans la veine d'un récent Cesaro/Kingston ayant fait le bonheur des mordus du show du mercredi. Passage obligé, le segment se finissait sur une tentative de beatdown fourbe de Fandango, mise en echec par un Jericho vigilant qui conservait le dessus.

 

Kaitlyn a battu une Aksana (un peu) moins nulle que d'habitude. Voilà.

 

 

Mais qu'un peu hein.

 

 

Enfin, le main event du soir voyait le retour dans le ring des six impétrants de l'opener. Le match fut, il faut bien le reconnaître, d'excellente facture, avec des dropkicks à foison, quelques backbreakers en goguette et une foule de clins d'oeils croisés aux différentes feuds entremêlées, mais on ne pouvait se départir de l'idée que ce bazar avait quand même quelque chose de grandement artificiel. Les gentils finissaient par l'emporter d'un RKO, sorti de nulle part vous vous en doutez bien, sur Jack Swagger. La foule, heureuse, pouvait donc se concentrer sur dimanche et sur les différentes conclusions à venir pour toutes les histoire contées... Une belle morale !

 

En résumé, un show qui ne provoquera pas de réflexe vomitif, sans doute pas loin du mieux que l'on puisse tirer d'un dernier épisode avant PPV, si tant est que l'on considère que le mieux en question demeure extrêmement bas. La carte de dimanche a, en tout cas, un certain potentiel, espérons qu'elle en tire le meilleur !

 

*promo time*

 

Like us on facebook

Watch us on youtube

Kiff our website

 

*/promo time*

Tu as toujours cette

Tu as toujours cette incomparable classe qui rend tes papiers si savoureux. Tu es grand.

Merci !

Je suis touché, merci génie maléfique de la Charente !

Meme si tout est genial

J adore ton intro.

Combien pour le rein?

Disons...

27 putes lituaniennes. Mineures, ça se revend mieux.

Heureusement que vous,

Heureusement que vous, rédacteurs dévoués, êtes là pour nous fournir des papiers sympas comme ces deux dernières semaines, parce que franchement, nous ne sommes pas gâtés par la WWE en ce moment. Big up !

Extreme Rules devrait quand même nous envoyer du pâté cette nuit !

Merci pour ton dévouement

Tu es bien urbain.
Puis-je me permettre d'émettre une infime réserve sur la pertinence d'utiliser par deux fois le terme "goguettes" durant cette lumineuse nalyse?
.
Et sinon, je préférais, et de loin, le Teddy légèrement heelesque au Captain Fucking Too Obvious qui nous fut servi durant ce Smackdown. Vivement le retour de Booker T!

Dis donc !

Veux-tu bien laisser mes tics de langage tranquilles, hein ?
Non parce que j'aime bien cette idée que Teddy Long se balade tranquillement en coulisses, qu'il voit de la lumière, qu'il entre et qu'il dit "Hollaplaya this is a tag match for tonight".
Et j'aime bien aussi l'idée que des backbreakers se baladent tranquilou sur le ring et se disent au dernier moment "tiens, pétons les reins de deux trois catcheurs".
Cette démonstration est imparable.
Tu es foutu.
J'ai gagné.
Hourra !

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin