Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Le jour de l'année où il faut acheter L'Equipe

Le journalisme, c’est le contact et la distance.

Hubert Beuve-Méry, fondateur du Monde, qui parlait peut-être de catch, en fait.

 

A quand une rubrique régulière dédiée à l’actualité du catch dans L’Equipe? Sans doute à jamais, le quotidien de référence n’ayant vocation qu’à traiter des « vrais » sports (oui, bon, et de bagnoles aussi). C’est bien regrettable, tant la pleine page consacrée à la WWE dans l’édition de ce jour est bien foutue.

 

 

Du catch dans L’Equipe, voilà qui démultiplierait les ventes du journal. A bon entendeur...

 

 

Une page entière de L’Equipe sur la WWE!

 

 

Eh oui, en ce 7 novembre 2013, une semaine avant la prochaine tournée de Cena et ses copains dans l’Hexagone (Rouen le 15 novembre, Marseille le 16), L’Equipe fait une pleine page sur la WWE, dans sa partie « business » (une rubrique hebdomadaire, génératrice en règle générale d’excellents papiers, d’ailleurs). On se pince pour y croire, et c’est pas pratique de se pincer dans le métro à l’heure de pointe quand on tient entre les mains un journal grand format.

 

 

Infographie issue de l’indispensable article « Comment lire L’Equipe dans le métro » des Cahiers du Foot.

 

 

 La présentation du catch et de ses ressorts est relativement sommaire, car le sujet principal de l’enquête est bien l’aspect financier des activités de la Firme de Stamford. Notons cependant que l’introduction du texte de Stéphane Kohler, signature habituelle de la rubrique foot du journal, rappelle à s’y méprendre celle que nous avons nous-mêmes faite le jour où nous avons présenté les CDC à nos grands frères des Cahiers du Football : « Oui, on sait, ne vous énervez pas trop vite : le catch, c’est pour de faux, c’est davantage du théâtre de bas étage surjoué par des gars trop musclés qu’un sport de haut niveau », démarre Kohler; « Evacuons immédiatement un faux débat récurrent: non, évidemment, le catch n’est pas un sport, et oui, évidemment, nous savons que les matchs sont arrangés à l’avance », précisions-nous dans notre propre article. Une fois le lectorat footballistique apaisé, il est temps ensuite de parler du fond. Ici, il s’agit donc du business model de la WWE, et on ne peut que saluer la qualité du travail du journaliste de L’Equipe.

 

Après avoir brièvement retracé l’histoire de la fédération, Kohler s’attache à mettre en évidence l’ampleur et les leviers de son succès commercial, s’appuyant sur de nombreux chiffres impressionnants : on découvre ainsi que la WWE a engendré 484 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2012 (les trois quarts en Amérique du Nord), dont 139,5 millions proviennent des droits TV, 83,6 millions des ppv et pas moins de 103,7 millions de la billetterie, le reste relevant d’un merchandising distribué dans 85 pays. Certes, ces données sont facilement accessibles puisque la compagnie, cotée en Bourse, a l’obligation de les diffuser, mais quand comme moi on a la flemme de faire soi-même ce genre de recherche, on est reconnaissant à L’Equipe pour ce boulot de recensement.

 

 

 

Le jeu des sept erreurs.

 

 

 

Tous ces chiffres, ainsi que les estimations des émoluments des catcheurs (entre 2 et 4 millions de dollars par an pour Cena, Orton et Punk, pourcentage sur le merchandising non compris) sont mis en perspective par une interview de l’incontournable Boris Helleu, enseignant à l’Université de Caen et spécialiste du marketing sportif, et surtout lecteur des CDC (Boris, si tu nous lis, sache qu’on te kiffe, t’es beau, on veut t’interviewer à ton prochain passage à Paris, on te paie les bières). Helleu, sans doute le meilleur expert français du marché sportif américain qu’il dissèque sur son remarquable blog Hell of a Sport, explique avec justesse les ressorts de notre hobby favori (« Une machine à raconter des fables et générer des émotions qui repose sur l’adhésion du public qui sait qu’il est dupé ») et souligne l’importance du développement tous azimuts d’une compagnie aussi présente à la télévision que sur les réseaux sociaux, parlant à cet égard de « marketing expérientiel » (le fan est immergé dans l’expérience WWE) qu’il oppose au simple « marketing transactionnel » propre au sport français. Et de conclure que « finalement, le véritable Théâtre des Rêves, ce n’est pas Old Trafford [le stade de Manchester United, ainsi surnommé parce que l’équipe locale y a accompli de nombreux exploits ayant fait rêver ses fans, je précise pour Henri Death et les autres allergiques au foot qui nous lisent], mais la WWE! ».

 

 

Ici, la défense de Manchester United au Théâtre des Rêves : Nemanja Vidic est entouré des jumeaux Rafael et  Fabio.

 

 

La page se termine justement sur un petit article consacré au développement de la WWE sur Facebook et Twitter (pas un mot sur le mystérieux réseau Tout, en revanche). Kohler a pris sa tâche au sérieux et a interviewé pour l’occasion Gerrit Meier, le responsable du développement international chez Vince, qui explique l’importance cruciale du numérique dans le succès actuel de sa boîte. Et d’étayer : la WWE affiche 120 millions de fans sur Facebook et 70 millions sur Twitter, tandis que Cena est le septième sportif (si ce terme est approprié le concernant) le plus suivi au monde sur Facebook avec 16,7 millions de membres de la Cenation... Kohler sollicite également le directeur des contenus de Dailymotion, qui rend hommage à l’activité de Stamford sur le World Wide Web, et révèle que Daily négocie actuellement avec la WWE pour diffuser des extraits de shows ou des événements en live, à suivre!

 

Le tout, illustré d’une belle photo du décor du dernier Mania et d’images de Cena portant un AA au Rock et de Bryan s’élançant sur le Big Show, contient aussi plusieurs graphiques très clairs montrant la répartition du chiffre d’affaires de la WWE et son audience globale par tranches d’âge : officiellement, 37% des suiveurs ont entre 8 et 17 ans, 44% entre 18 et 34 ans, 14% entre 35 et 49 ans et 5% plus de 50 ans. Oui, ça fait 100%. Donc aucun fan de la WWE n’est âgé de moins de huit ans.

 

 

Horreur : ce papa vient de se rendre compte que ses enfants n’existaient pas.

 

 

Quand on y ajoute que le sieur Kohler a sollicité pour les besoins de son enquête le merveilleux Christophe Agius, mais aussi David Rothschild, promoteur français travaillant avec la WWE (David, si tu nous lis, on veut aussi t’interviewer; et que tu nous embauches dans la foulée), on voit qu’on a affaire à un travail sérieux, d’autant plus remarquable que l’auteur n’est probablement pas fan de catch lui-même (j’en sais rien en fait, mais je le subodore vu qu’il cite dans la liste des « beaux bébés XXL » des gabarits très moyens comme Punk ou Bryan) (Stéphane si tu nous lis n’hésite pas à rectifier et à nous dire que tu es inscrit ici depuis quatre ans sous le pseudo Undertakane75). Bref, autant nos potes des Cahiers du Foot s’en prennent à raison au traitement du foot par le quotidien sportif, autant on ne trouve pour notre part rien à redire à leur incursion sur les terres du catch, au point d’espérer que ça leur donne des idées. Après tout, L’Equipe traite déjà amplement de compétitions aux résultats décidés à l’avance et  dont les protagonistes sont dopés jusqu’aux yeux... Non, on ne citera pas de noms, on ne veut pas se fâcher avec le championnat d’Italie de football.

 

 

Ma, tout ce qu’on vous demande, c’est un peu de suspension de l’incrédulité, pozzo!

 

en voyant le titre

j'ai cru a un papier de l'Agence Thesz Press;
_
Bah non.

Arf...

Y aurait-il un Cdciste parisien sympa qui aurait un exemplaire de la page en question à me prêter lors d'une prochaine IRL, je n'ai malheureusement pas réussi à me trouver un créneau hier pour aller me chercher le dit journal...

ca va etre chaud

L'articlee st paru sur le site ce matin, mais visiblement c'st l'equipe de hier qu'il fallait chopper ?????

Oui, c'est l’Équipe

Oui, c'est l’Équipe d'hier...
Et là la page est divisé en 3 articles, mais dans la partie payante du site...

ca fait mal au ifon

je suis dans les 14% :(

Pas si positif comme dossier

Je ne partage pas complètement cet enthousiasme, bien que le premier à me réjouir que du catch figure dans l’Équipe, par ailleurs achat habituel pour moi à cause de ma passion footballistique dévorante. Si l'on excepte l'interview effectivement intelligente (enfin surtout les réponses) de Boris Helleu, le ton d'ensemble utilisé reste condescendant et pesé pour dorloter le lectorat majoritaire du journal. Ainsi les "Demandez à vos gosses eux ils connaissent" et ce genre d'allusions, malgré la répartition du public en pourcentage qui dément en-dessous ces propos. Bref c'est mieux que rien, mais on a quand même droit à l'évocation de l'Ange Blanc, du Bourreau de Béthune et autres facilités habituelles.

Je te trouve dur

Ouais, dur... Si dur... Heu, pardon.
Oui, donc: le coup de citer l'Ange blanc et ses contemporains, c'est à mon sens une nécessité dans un tel contexte. Les Français qui n'éprouvent aucun intérêt pour le catch ne connaissent que ces noms-là, et aussi Lino Ventura. Et là l'auteur les mentionne dans le cadre d'un rappel de l'histoire du catch en France, donc rien à redire pour ma part. "Demandez à vos enfants", à la rigueur, on pourrait y voir de la condescendance. Mais n'oublie pas que l'Equipe est lue par plein de gens, y compris des gens de cinquante ou soixante balais, qui peuvent justement avoir des gosses parmi les 80% de fans WWE de moins de 35 ans. Et puis en France, le catch a quand même été vachement calibré kids (suffisait de voir il y a quelques années les rayonnages de cartables et de trousses), donc ça ne me paraît pas spécialement méprisant de la jouer comme ça. Enfin, je pense que la totalité du dossier est très intéressante, surtout qu'il s'agit d'un dossier calibré grand public: tout le truc sur les réseaux sociaux, les chiffres tout au long du papier principal, et ainsi de suite, c'est du beau boulot je trouve.
Par ailleurs, si en plus de (bien) écrire sur le catch, tu voues une passion dévorante au foot, on va vraiment être copains toi et moi. Je peux même dire des trucs gentils sur Pavle Ninkov si ça te fait plaisir.

Trop exigeant sans doute

Oui bon je reconnais en avoir peut-être trop attendu et pas trop apprécié l'approche initiale, quasiment s'excuser du fait d'aborder le catch auprès de son lectorat. Le contenu le plus intéressant reste l'interview en bas de page, c'est cet aspect que j'aimerai voir développer un jour dans un grand média généraliste: qu'est-ce que le public trouve au catch, expliquer que cela se suit comme une série télévisée etc etc (le documentaire Wrestling With Shadows passée sur Arte, au-delà de casser le kayfabe pour les gosses, rendait bien compte de l'intérêt de la discipline).
Par ailleurs, l'Equipe Magazine avait fait un excellent boulot fin 2012 sur le MMA, en long en large et en travers pour démontrer que bien encadré il s'agit d'un vrai sport, j'aimerai voir de même pour le catch dans un avenir proche... Peut-être que ce petit dossier prépare le terrain ?

Sinon, ne fais pas de promesses intenables, même moi je ne peux pas encenser Pavel Ninkov, à la rigueur Abdennour et Etienne Didot mais pas plus :)

Fichtre

Du coup c'est la première fois que j'ai acheté l'Equipe dans un autre contexte que "je prends le train". ^^

Les bras m'en tombent

L'Equipe qui parle de l'ignoble sport dans ses pages, même sous l'angle du business model, je n'aurais pas cru cela possible. A quand des nalyses de PPV après les pages foot? Ça me rappelle d'ailleurs qu'un des deux grands quotidiens sportifs portugais, Record (l'autre, c'est A Bola), publiait à l'époque du reboom du catch en Europe (2008/2009) une demi-page toutes les semaines, sur les principaux résultats de Raw et de SmackDown. Il faut dire que le catch était alors en prime time (enfin, le samedi matin, sur la case enfant) sur la principale chaîne privée gratuite du pays. Imaginez Raw qui passerait le samedi matin sur matin sur TF1, et dont les résultats seraient relayés par l'Equipe une fois par semaine. C'est la même chose. Bon, depuis, le catch a disparu de la programmation TV. Et des pages de Record. Concernant l'article de l'Equipe en question, je ne l'ai pas lu, mais je tenterai de mettre la main dessus. Mais avec des gants: depuis que l'édition internationale est en noir et blanc, le lire est devenu une horreur pour la propreté des mains.

Vraiment intéressant, cela

Vraiment intéressant, cela fait bien longtemps que je n'avais pas acheté l'Equipe.
.
Un point qui m'a frappé c'est qu'en termes de public on est loin d'une hégémonie des mouflets :)

YES! YES! YES!

Putain, je passe une semaine en France et c'est pile poil dans cette semaine que l'Equipe pond un truc intéressant.
Et Boris Helleu est devenu mon idole aujourd'hui. Pour tous les fans de catch qui en ont marre de se défendre voilà la parade absolu de Boris: "Finalement le public de catch est très intelligent, car il joue le jeu à fond et n'a pas tué son âme d'enfant qui est en lui."
Et il achève le tout avec la comparaison avec Old Trafford et il a raison!
Sinon dans l'article il y a 2 enseignements à en tirer:
- le concurrent de la WWE c'est la MMA et pas d'autres fédés de catch (d'où le reposionnement familliale de la WWE).
- on a beau dire que la WWE est à la ramasse sur internet ils sont quand même 1000 fois plus en avance que n'importe quel club européen de foot.

T'as raison de le souligner

Je voulais en parler et puis je me suis dit que j'allais quand même laisser un truc ou deux à ceux qui achèteraient le journal :-). Mais oui, c'est intéressant que la WWE confirme ce qu'on sait déjà, à savoir que son concurrent est l'UFC, ce qui ne fait que l'ancrer encore plus sur un créneau familial, puisqu'en allant vers plus de violence ils se heurteraient au modèle insurpassable en la matière que sont les MMA. Et clairement, même si la WWE est relou parfois avec ses permanents rappels de son existence numérique, et même s'il arrive qu'elle se plante (la plateforme WWE Universe, Tout...), son omniprésence sur la toile est largement au-dessus de tout ce que font nos clubs sportifs (et même au-dessus des clubs ricains de vrai sport, je suppose).

On pourrait discuter au sujet de l'omniprésence sur la toile

Au dessus des clubs de "vrai sport" ?

Evidemment, mais est-ce que c'est vraiment dur pour "une fédération" d'être au-dessus d' "un club" ?

Tu vas me dire que je joue sur les mots mais l'énorme avantage qu'a la WWE sur un club de foot aussi légendaire soit-il (et MUFC est l'exemple type), c'est que c'est elle qui a la maitrise de ses droits de diffusion alors que les clubs de "vrais sports" délèguent ça à leur fédération.

Donc il faut comparer la présence media (et surtout web) de la WWE avec des fédérations qui ont elles aussi cette sorte d'avantage.

Et dans cette perspective, je pense que la WWE n'a pas vraiment d'avantage compétitif énorme sur la NFL, par exemple.

Le portail web de la NFL est vraiment excellent (et permet de suivre avec une facilité déconcertante des matchs en multiplex en décomposant le jeu action par action sur un terrain et en donnant des alertes visuelles quand une action devient dangereuse sur un autre) et dont les audiences télé sont un vrai souci pour la WWE - ce n'est pas un hasard si depuis que les CDCs existent, on se retrouve toujours systématiquement avec une période basse de l'année catchesque entre Septembre et Janvier durant la saison du Foot US, ni même que cette période basse se termine avec le lancement de la Road To Wrestlemania au Rumble, le premier dimanche de l'année où il n'y pas de match de la NFL à la télé -.

Ceci dit, c'est vrai que la WWE a fait un effort côté Nouveaux Médias :
ses contenus You Tube sont enfin présentés de manière un peu intelligente depuis quelques années - précisément depuis que quelqu'un à Stanford s'est rendu compte qu'avec des dizaines de types payés pour développer les aspects numériques, il était anormal qu'un seul catcheur pas forcément malin (Ryder oui je sais) soit capable de faire plus d'audience que tout un département de la compagnie et que c'était sans doute un problème de politique de développement.

Mais il faudrait aussi relativiser ce succès. La WWE App est un super produit sur le papier mais pas aussi bien que ça en vrai : la possibilité de suivre un show en direct pendant les pubs est limitée à un seul fuseau horaire (ce qui est génant quand on fait des bénéfices dans un pays qui en compte deux).

Je pense vraiment que la WWE a encore beaucoup d'efforts à faire dans le domaine de l'intégration au monde numérique avant d'avoir un vrai business model pérenne et que, même si elle est largement au dessus de ses autres concurrents catchesques, il y a encore des idées à piquer chez eux pour développer des contenus exclusifs pour le web (en les monétisant comme ce que fait Highspots régulièrement) ou en intégrant un événement du web à une storyline (Là-dessus, la TNA a quand même fait un coup de maître quand une bande qui envahissait la fédération - Aces and Eights - avait "hacké" leur site web.)

Tout à fait

T'as entièrement raison de faire le distinguo entre fédé et club, et j'avoue que je n'ai aucune idée de la présence sur la toile de la NBA, la NFL, etc. La WWE a cependant par nature un avantage considérable sur les vrais sports: les fans peuvent réellement influer sur le produit, ce qui n'est pas le cas (pour l'instant...) en basket ou en foot US. Je trouve d'ailleurs que cette option est assez mal utilisée, malgré les votes possibles de temps en temps via wwe.com. N'empêche que la possibilité de "pusher" ses propres chouchous est un incitatif énorme à aller sur le site officiel et à s'y faire entendre (me semble avoir lu quelque part qu'une équipe de foot de seconde zone avait demandé à ses fans de forger son 11 titulaire en vue du match suivant de championnat). Tu fais bien de citer l'histoire du hackage par les A et 8 du site de la TNA, la WWE doit aussi développer davantage l'intérêt pour sa présence en ligne, et m'étonnerait pas qu'à l'avenir des storylines majeures ou des éléments importants (style "votez pour désigner le match qui clôturera Wrestlemania") soient décidés de façon interactive.

Et ta déclaration à Boris Helleu ?

C'est parce qu'il est à Saint Denis aujourd'hui pour Sportus Numericus ou pas ?

Helleu in a Cell

Je ne savais pas qu'il y était, ni même que ce truc existait. En fait je l'ai par mail une fois, il était très sympa et a dit qu'il était OK pour une interview, donc on sait jamais!

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin