Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Les dix catcheurs les plus influents de la WWE

Habemus Papam

La totalité de l'humanité

 

Après la présentation des postulants et le vote, voici venu le temps de la proclamation des résultats. Ils étaient dix au départ, et sont toujours dix à l’arrivée. Oui, mais dans quel ordre ?

 

 

Euh... 7 ?

 

 

Concours des catcheurs les plus influents de tous les temps, les résultats

 

 

Dieu qu’il aura été long, ce concours des dix catcheurs les plus influents de l’histoire de la WWE ! Nous pourrions pointer du doigt le laxisme de la rédactrice chargée de son organisation, ou souligner l’agenda de ministre qui construit son quotidien, mais au lieu de cela, admettons plutôt qu’un classement de cette importance demande un temps de réflexion conséquent, condition indispensable à la tenue d’un vote serein et éclairé. Oui, j’ai laissé du temps au temps.

 

Quelque deux cents participants ont donc décidé du sort de dix légendes de la WWE. Pour ceux qui souhaiteraient se replonger dans nos archives, ou qui découvriraient cet article, voici les portraits des impétrants, patiemment brossés par notre équipe de rédaction :

 

 

Stone Cold Steve Austin

John Cena

André le Géant

Bret Hart

Hulk Hogan

Shawn Michaels

The Rock

Triple H

Bruno Sammartino

The Undertaker

Article récapitulatif avant le vote final

 

À présent, place à la présentation, ou plutôt à la proclamation officielle des résultats.

 

 

10e place : Bret Hart

 

C’est la petite – et mauvaise, disons-le – surprise de notre concours au long cours : le Hitman ramasse ses dents à la dixième et dernière place de ce classement ô combien prestigieux. C’est le résultat qui surprendra certainement le plus nos chers lecteurs et rédacteurs. Il nous semblait en effet que fort d’une légion de fidèles fans énamourés, Bret Hart tirerait un peu mieux son épingle du jeu et viendrait mordiller les mollets consciencieusement épilés et huilés du trio de tête. Après tout, le screwed de Montréal demeure pour beaucoup de suiveurs une référence technique, celui qui a réinventé un catch à visage « humain » que nous louons tous aujourd’hui, à une période où la compagnie de Stamford cherchait absolument à se racheter une virginité aux yeux du grand public. Dans la tourmente post-stéroïdes, il a incarné le renouveau de la WWE et a littéralement porté la fédération des McMahon sur ses épaules « banales », avec bien plus de talent pour la normalité que Celui-dont-je-n’ai-même-plus-envie-de-prononcer-le-nom. Cette révolution technique qu’a constitué l’avènement de Bret Hart, celle-là même qui a ouvert la porte aux Daniel Bryan et autres CM Punk, n’aura pas suffi aux yeux des votants. Vox populi, vox Dei, mais ça fait un peu chier quand même, bande de nazes.

 

 

Oh Bret, c'est effrayant, tu vas devoir changer de catchphrase!

 

 

9e place : Triple H

 

Honte sur la face de Bret Hart : il termine derrière The Game, pourtant férocement détesté par un gang de haters particulièrement audibles et qui ne manquent jamais une occasion de se payer le gendre de Vince. Souvent accusé de tout et n’importe quoi (au hasard et dans le désordre : de ne devoir sa carrière qu’à sa science de l’intrigue backstage, d’être le fossoyeur de l’évolution des plus jeunes talents ou d’être moins emballant qu’un balai sur le ring), il faisait figure de parfait dernier pour ce concours jugeant de l’influence exercée au sein de la WWE. Notre ami Toghril Majdar résume parfaitement le sentiment qui anime une bonne partie de l’IWC au sujet du Cerebral Assassin : « A-t-il durablement marqué les esprits ? Non, il passe pour un parvenu du catch, un Rastignac de la WWE, l'Iznogoud du sport-divertissement qui survend sa propre légende avec des matchs de référence bancals. » Même constat ou presque chez notre UGM national : « On peut raconter l’histoire du catch US en se permettant une impasse sur son nom. Cela veut tout dire. » Oui, cela veut tout dire. Et cela explique surtout cette neuvième place peu honorable qui ne rend peut-être pas hommage au travail de l’ombre effectué par Hunter depuis des années. Car l’influence, c’est aussi cela : peser en coulisses sur le cours des événements catchesques, ce que Triple H a toujours réalisé à merveille. Dura lex sed lex.

 

 

Neuvième? C'est pas bon pour le business.

 

 

8e place : André le Géant

 

Finalement, la fibre nationale n’aura pas joué. Seul Français à avoir tutoyé les sommets du sport-divertissement (avec Marc Mercier), Dédé doit se contenter d’une honorable huitième position, nos lecteurs ayant fait fi de tout chauvinisme au moment de voter. Pour autant, le Géant nous semble à sa place en queue de classement. Certes, il aura incarné mieux que personne la démesure et le Bigger than Life de la compagnie, certes, il est celui qui a mis cette raclure de Hulk Hogan sur orbite, certes, il a été la victime du plus célèbre Bodyslam de la riche histoire de la discipline. Certes, il faisait partie de la famille et faisait sauter la petite Stephanie McMahon sur ses énormes et cagneux genoux. Mille fois oui, le WWE Hall of Fame a été créé sur mesure pour lui rendre l’hommage qu’il méritait. Vince l’adorait, et le public aussi. Mais ceux qui le précèdent au classement ont d’autres arguments à faire valoir, contre lesquels notre Dédé ne peut pas grand-chose. Merdum don jai biene connum o pater.

 

 

Le père de Marc Mercier ? Oui, j'ai bien connu cette merde. Je lui ai mis une branlée au Madison Square Garden.

 

 

7e place : Bruno Sammartino

 

Si j’ai personnellement placé Bruno Sammartino un peu plus haut dans ce classement, cette septième place ne me semble pas si infâmante que cela. Pour quelqu’un que personne ou presque n’a jamais vu catcher et qui appartient indiscutablement à un autre temps, que les moins de soixante ans ne peuvent pas connaître, c’est même une très belle performance ! Contrairement à ses neuf concurrents, la légende vivante symbolise un catch que nous n’avons pas connu, cette époque heureusement révolue où les prises de l’ours et les clés de bras représentaient 90 % d’un match de catch. Un catch si vieillot que l’Étalon Italien n’a probablement inspiré aucun des grands champions qui font aujourd’hui l’actualité, ce qui est heureux et limite naturellement son influence. Mais son record de règne aura certainement incité nos lecteurs à offrir à ce monument du sport-divertissement une position honorable à ce concours. Vous aurez sûrement estimé, et à juste titre, qu’un type qui remplissait le Madison Square Garden sur son nom méritait un minimum de considération. De nobis fabula narratur.

 

 

O tempora o mores...

 

 

6e place : Shawn Michaels

 

Qu’elle doit sembler curieuse à certains, cette sixième place ! Qu’elle doit avoir un petit goût amer pour tous ceux qui n’avaient d’yeux (de Chimène) que pour Bret Hart ! Car en offrant à HBK cette très jolie position au classement, parmi dix légendes de la discipline, c’est le catch pur que nos lecteurs ont voulu récompenser, cette dimension artistique qui caractérisait justement si bien le Hitman. Oui, tous les UGM de la terre estimeront que la vie est mal faite, que les gens sont décidément très méchants et que cette place d’honneur revenait de droit à leur héros en collant rose. Mais finalement, c’est le Heartbreak Kid qui s’impose au grand jeu de l’esthétisme in ring, grâce à cette capacité à se transcender sur un ring, à en mettre plein les mirettes à un public debout pour ne rater aucune miette des fabuleux matchs de cette machine à produire le spectacle. Loin de pâtir de sa réputation de petite merde gâtée, il aura à coup sûr bénéficié à plein de ces duels qui nous émerveillaient encore il y a peu et sont encore tout frais dans nos mémoires, notamment ceux contre le Deadman. Deo gratias, pensera certainement ce born again à la lecture de cet article.

 

 

- Shawn, je peux te demander ce que tu penses de ma nouvelle catchphrase ?

- Vas-y, c'est quoi ?

- The tenth best there is, the tenth best there was, and the tenth best there ever will be !

 

 

5e place : The Rock

 

Sur les talons du quatrième, Dwayne devra se contenter d’une cinquième place, pas si déshonorante lorsque l’on sait qui le précède. Car à mesure que nous nous rapprochons du podium, le talent se bouscule au portillon et la concurrence se fait plus rude. Qu’aura-t-il manqué à cet entertainer né pour prétendre à un meilleur résultat ? Le temps, tout simplement ! Et l’exclusivité, ce dont ne peut se targuer celui qui aura été le contemporain d’un autre phénomène nommé « Stone Cold » Steve Austin. Car malgré toutes ses qualités, il faut bien admettre qu’il aura dû partager le statut de « visage de la compagnie » sans jamais parvenir à incarner l’Attitude Era à lui seul. Et puis, une partie des fans ne lui pardonnera jamais d’avoir cédé si tôt aux sirènes d’Hollywood. Imaginez un peu si ce concentré génial de charisme avait eu la passion du catch véritablement chevillée au corps à la manière d’un John Cena ! Nul doute qu’il figurerait aujourd’hui sur le podium de ce classement. Mais que voulez-vous, Ab oculis, a corde.

 

 

- Good game Dwayne, une belle cinquième place.

- Rien à foutre. Je suis pété de thunes.

 

 

4e place : John Cena

 

Au grand jeu de la détestation gratuite et infondée, John Cena n’a rien à envier à Triple H. Contrairement à ces deux-là, vilains petits canards des « smarty pants » de l’IWC, aucun des huit autres participants ne suscite autant de haine ni ne déchaîne ainsi les passions. C’est un fait : Johnny Boy est à ce point conchié que cette quatrième place fait presque figure d’exploit. Malgré ce handicap de poids, les électeurs auront probablement voulu récompenser une passion que l’on devine sincère et, quoi qu’on en dise, un parcours absolument remarquable de Poster Boy intouchable. Oui, le Marine irrite, exaspère et insupporte. Mais ce n’est pas non plus par hasard qu’il incarne la WWE depuis quelque dix années. Bosseur acharné, impeccable in ring, redoutable manieur de micro, invétéré défenseur de la veuve, de l’orphelin et du handicapé moteur ou mental, le Champ’ donne tout pour la fédération de Stamford, qui le lui rend bien : fort de ses treize Championnats du monde glanés au fil de combats titanesques, il n’est désormais qu’à une petite longueur de Triple H au palmarès pourtant long comme celui d’un beau-fils de boss. Ecce homo, qui termine tout de même à la place du con, au pied du podium.

 

 

Je pense que si le rédacteur qui a rédigé mon portrait avait publié cette photo, j'aurais terminé sur le podium.

 

 

3e place : Stone Cold Steve Austin

 

Je l’avoue sans fard, même si vous vous en foutez royalement : j’ai pendant longtemps détesté le Rattlesnake. Il faut me comprendre, je ne l’ai pas connu à l’époque de sa grandeur, celle où il assenait ses Stunners à quiconque se trouvait en travers de son chemin, Vince McMahon inclus. Et puis, je voue une haine farouche aux beaufs en quad, d’autant plus quand leur gimmick consiste à se faire couler de la bière le long du menton. Alors notre rencontre à WrestleMania XXV, j’en m’en serais bien passée. « Dégage, blaireau », proférais-je alors en me pinçant le nez devant mon écran. Et puis, un peu par hasard, presque par obligation, j’ai visionné son fameux duel contre Bret Hart à WrestleMania 13. Et j’ai compris. Oui, j’ai compris que ce mec respirait le catch comme à peu près personne et dégageait une intensité assez unique sur un ring. Qu’aurait été l’Attitude Era sans Stone Cold ? Certainement une ère moins innovante, moins bad ass, moins anticonformiste. Le serpent à sonnettes était tout cela à la fois et bien peu peuvent se vanter d’avoir bousculé les codes de la WWE à ce point, en restant peu ou prou eux-mêmes à la manière d’un CM Punk aujourd’hui. Où trônerait-il si les blessures ne l’avaient empêché de poursuivre sa carrière ? Peut-être bien à la deuxième place de ce classement, qu’il rate d’une poignée de votes seulement.

 

 

Troisième ? Ça se fête. Je me ferais bien dégouliner quelques bières le long du menton comme un gros beauf.

 

 

2e place : The Undertaker

 

Vieilli, usé, fatigué, le Papy Taker ? Peut-être. Mais à quarante-huit ans, il se paie toujours le luxe de voler le show une fois par an à WrestleMania, à l’occasion de son match annuel. Triple H, HBK et CM Punk, pour ne citer qu’eux, peuvent en témoigner : combattre le Phenom sur la scène du Biggest Stage of Them All est un honneur et la garantie de faire partie des classements récompensant les meilleurs affrontements de l’année. À sa manière, le Deadman est devenu une icône de la WWE et est à l’heure actuelle celui qui représente le mieux le catch américain dans tout ce qu’il a de plus grotesque (dans l’acception « positive » du terme), spectaculaire et bigger than life, ou du moins le catch américain d’hier, celui de votre enfance, où l’outrance de certains gimmicks ne connaissait que très peu de limites. À ce titre, traverser les époques sans lasser ni changer radicalement de personnage (exception faite de sa période biker bad ass), c’est une prouesse extraordinaire réservée aux plus grands. Cerise sur le gâteau, il peut également se targuer d’une longévité exceptionnelle dans un milieu qui épuise les corps et les esprits. Tout ceci explique certainement que sa notoriété dépasse largement la petite sphère du combat en slip de cuir. L’article qui lui est consacré dans le cadre de ce concours est d’ailleurs le plus lu de notre série, ce qui est tout sauf innocent. Chapeau bas, monsieur le Taker, mais faites-nous plaisir : n’enlevez plus le vôtre qu’en cas d’absolue nécessité, cette nouvelle coupe de cheveux est vraiment à chier. Et lux in tenebris lucet.

 

 

Le problème, c'est que j'ai l'air un peu con avec ce chapeau.

 

 

1ère place : Hulk Hogan

 

C’était certainement l’écueil de notre concours : qui était en mesure de disputer cette première place, acquise au Hulkster avant même que ne débute cette épopée électorale ? Personne, nous le savions dès le départ, au point que durant nos échanges ayant précédé le lancement de cette présentation des dix légendes du Connecticut, nos interrogations portaient surtout sur la deuxième place et les suivantes. La première marche du podium de l’influence, aucun catcheur au monde n’est susceptible de la lui ravir. Et quand bien même nous aurions décidé de ne pas limiter notre analyse à la seule WWE, le Californien l’aurait emporté tout aussi facilement. Pourquoi ? Parce que le sport-divertissement américain est aujourd’hui ce qu’il est grâce à Hogan, référence absolue de l’empire McMahon. Il n’était pas le meilleur in ring, ni le plus brillant au micro, mais il a embarqué derrière lui les foules comme personne ne l’avait fait avant lui et comme personne n’y arrivera à l’avenir. Icône de la culture pop, il a largement dépassé le cadre du catch pour imposer sa popularité aux quatre coins du globe. Détrôner le Hulkster ? Impossibilia nulla tenetur ! Et pourtant, Dieu sait si je trouve cette raclure de bidet aussi sympathique qu’un tueur en série homophobe, pédophile et de droite.

 

 

Marc Mercier, le peuple a tranché. Je suis le catcheur le plus influent des Etats-Unis. Réglons la question du titre mondial de l'influence sur un ring.

 

 

Le mot de la fin, nous le laissons au onzième homme de ce concours, victime de notre goût prononcé pour les comptes ronds :

 

 

E pluribus unum !

 

 

Merci de m'avoir cité!

Merci de m'avoir cité! Suis-je un HHHater?

Classement plein de surprises!Je ne pensais pas Taker aussi haut et Bret Hart aussi bas! Quel héritage pour Bret? Son dernier match à VM contre Vince l'a-t-il flingué? A moins que ce ne soit Natalia..

Bruno Sammartino, je suis d'accord avec SAT, la période n'était ni globale, ni télévisée... On le survend et on oublie des pointures comme le vrai Nature Boy "Buddy Rogers". Sammartino était une star de la côte Est!

Après, on pourrait refaire le même classement dans 10, 20 ou 30 ans... Hogan sera toujours numéro 1, ce type aura des funérailles nationales aux USA, il fait parti du patrimoine, il n'appartient plus à lui même et on pleurera tous sa mort!

Mouais des résultats contestables quand même

Et je pense que je peux le dire vu que j'ai défendu deux catcheurs : le premier et le dernier.

En fait, le vrai problème du classement, c'est le mélange entre :
- des gens qui sont des légendes avérées et intouchables (dans cette liste, je mettrais Hogan, Hart, André, Austin).
- des gens qui sont des catcheurs marquants dans l'histoire mais ne sont que des légendes parce que retouchées par la propagande de la WWE (Bruno en est l'exemple le plus frappant : ce type était absolument absent de toutes les références de la WWE à son glorieux passé jusqu'à il y a un an et depuis douze mois, ils répétent que c'est le plus grand catcheur de tous les temps, Il y a forcément un truc pas sincère dans ce revirement) Dans cette liste l'incluerait HBK aux nombreuses qualités mais aussi aux nombreux défauts
- Et des catcheurs en activité sur lesquels on a absolument aucun recul sur leur vrai impact sur la fédération à long terme (Le Rock qui n'a jamais été qu'un second couteau de luxe pour Austin et qui s'il n'avait pas fait carrière à Hollywoood ne serait pas dans cette liste, le Taker, HHH qui devrait etre bien plus haut au vu de son poids backstage pour le meilleur ou pour le pire selon qu'one st de ses fans ou un HHHater).

Et j'ai gardé le "meilleur" pour la fin : John Cena. Johnny Boy est le top guy de la décennie, assurément. Et alors ? Est-ce que c'est pour ça qu'il sera influent dans le futur ? Personnellement, j'y crois pas trop. Evidemment il fait beaucoup pour la WWE mais Bob Backlund aussi a été le top guy d'une décennie et a fait gagner beaucoup d'argent à la WWE. Et ça ne l'empêche pas d'être une astérisque dans l'histoire de la WWE parce que le futur a montré qu'être un Bruno 2.0 était pas la bonne chose pour le business. Et la vraie question c'est de savoir si être un Hogan 2.0 (ce qu'est globalement Cena et c'est pas une insulte de l'écrire), c'est vraiment un bon choix vu la tournure que prendra le business du catch dans les années à venir.

Perso, ce classement me

Perso, ce classement me semble assez logique. La seule différence notable avec mon vote étant le Taker deuxième alors que je l'avais mis dixième.
Et encore, comme je l'avais dit en commentaire de l'article sur le deadman, j'aurais très bien pu le mettre sur mon podium perso au lieu de lui donner la dernière place. Il s'agissait juste du seul mec dont je n'arrivais pas à mesurer l'influence sur la WWE.
_____
A la limite, le Rock est une petite surprise pour moi. Je l'ai placé en fin de classement. Genre septième ou huitième. Après HBK, Sammartino et peut-être HHH.

Chimène

Coucou Mako!
.
Ça va? Bien? Tranquille?
.
Chouette nalyse.
.
Mais je ne peux pas laisser passer ça:
"Qu’elle doit sembler curieuse à certains, cette sixième place ! Qu’elle doit avoir un petit goût amer pour tous ceux qui n’avaient d’yeux (de Chimène) que pour Bret Hart !"

La phrase de Boileau (un straight-edge sûrement), c'est :
« En vain contre le Cid un ministre se ligue,
Tout Paris pour Chimène a les yeux de Rodrigue »

C'est Rodrigue qui regarde Chimène comme un merlan frit !

Google est ton ami

Certes, mais l'expression commune est bien "avoir les yeux de Chimène" pour quelque chose/quelqu'un. La preuve : http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/avoir%20les%20yeux%2...
.
You're welcome.
.
++

Heartbreak Cid

J'aurai appris quelque chose aujourd'hui, j'étais persuadé que ce fameux vers était dans le Cid en fait...

étonné en bien

Je suis agréablement surpris que l'ami Bastoune n'ait pas fait le jeu de mot "Chimène punk". L'humanité a-t-elle implosée?

Bret Hart 10ème ???

Quelle blague ! Mais, je pense que son influence sur la WWE est plus difficile à comprendre si l'on a pas vécu la transition des années 90. Je le répète : le catch des Jericho, Punk et Bryan que diffuse la WWE aujourd'hui régulièrement en main event, c'est celui de Hart. Au sens format technique. Elle est là l'influence du Canadien. Avant, ça n'existait quasiment pas, chez Vince (je m'entends). Par contre, Hogan 1er, ça me paraît tout a fait sensé.
Bravo à McOceeeeee pour ce beau boulot.

Question sur Hart

Vraie question, parce que je n'ai pas rematé ses vieux matchs, et que ma mémoire est probablement trouée mais... Punk, Bryan et Jericho, que tu cites, ont ceci d'extraordinaire qu'ils sont à la fois de superbes techniciens entre les cordes, en termes de prises, de lutte pure, et des highflyers très compétents. Ils montent dix fois par match sur la troisième corde, sautent vers l'extérieur du ring, font des saltos, des acrobaties... et donc pour moi ça se rapproche beaucoup plus de l'héritage de Shawn Michaels que de celui de Hart, qui dans mon souvenir n'a jamais été un highflyer ou un gros bumper, à l'inverse de HBK (lequel n'avait par ailleurs rien à lui envier en termes de technique).

Bumps et acrobaties ?

C'est le premier que j'ai vu faire un suicide dive entre les cordes ou encore chuter du ring à travers une table à l'époque.

Scores

Serait-il possible, à l'instar d'autres concours de ce type, d'avoir les scores/pourcentages/points ? Ce serait pas mal je pense pour voir s'il y a des écarts importants ou pas.
Je suis sinon surpris de voir Cena et SCSA si bas et l'Unertaker si haut.
Merci beaucoup pour l'organisation de ce concours, c'était très sympa.
Si on pouvait avoir les classements des admins/auteurs du site, ce serait super cool aussi. :)

Très beau classement plein de surprise

, franchement je m'attendais pas à voir Taker si haut franchement, ni à voir HHH autre chose que 10ème même si jel'aime beaucoup. Son influence actuelle et backstage a peut-être comptée. Personnellement je regrette beaucoup que ce concours soit sur les plus influents de la WWE et pas du Catch US en général, car la nul doute que Sting et Flair auraient été présents..

spa possible

Tain Bret dernier, HHH juste devant ..... 6e hbk c'est pas possible. Le pire c'est le mort vivant (surtout sur un ring) 2e.... serieux ?
Et l'autre clown d'hogan 1er.... les gens ont votés n'importe comment. Je veux les noms !

n'importe comment

parce que ça ne te plait pas, ou peut être n'as tu pas compris l'étendue de l'énoncé?

moi j'ai compris oui ;)

Par contre les autres votants c'st pas sûr. Je me suis deja longtemps etendu sur le cas de bret et hbk.
Bret c'est qd meme LE lutteur technique. Alors qu'hogan a part des matchs pourris, 1-2 catchphrases (autant que ses prises) et une tonne de films pourris il a rien fait. Alors oui c'est la tete de gondole de l'epoque mais bon c'est parce qu'il etait le pote a vince, lui ou un autre c'etait pareil.
Donc bret je disai c'est qd meme le vrai lutteur, a contrario d'hogan ca legitimait qd meme pas mal le catch comme un sport technique. Il etait pas le seul, on est d'accord, mais y'a que lui qui etait cité :p
On s'eloignait des bestiaux piqués aux hormones qui se foutait une mandale tous les 1/4 d'heures.
HBK c'est qd meme un putain d'entertainer, et surtout "le reve americain". Le mec "normal" qui arrive avec sa passion et son boulot a s'imposer comme un des plus grand champion de la wwe. Comme le disai vince, il a ouvert la porte aux gabratis normaux.
Le taker a part une gymmick un peu dark et quelques bonnes feuds il en reste pas grand chose. Ok il a été inclus dans de nouveaux matchs style heel in a cell etc... mais le catcheur en lui meme a pas apporté grand chose.
Il a pas popularisé le catch auprès du grand public comme l'a fait hogan, n'est pas le meilleur tecos ... ok il a inspiré des tonnes de gothiques mais a part ca....
Et pourtant j'adorai le taker plus jeune, mais bon plus les annees passent et plus je trouve qu'il n'apporte plus rien. A un moment faut savoir se retirer :(
-
Enfin ce n'est que mon avis :p

Ta réponse montre que tu n'as

Ta réponse montre que tu n'as pas compris pourtant...
On ne juge pas la valeur des catcheur dans le ring, mais leur influence à la WWE...
Et de ce point de vu Hogan est bien au dessus de Bret, suffit de voir l'influence de la Hulkamania et l'impact de son départ à la WCW...

le mort vivant ?

Dans la mesure où c'est le concours du plus influent, c'est assez logique que les plus âgés soient en tête...

Pfffff

Le CDC Universe n'a décidément aucune culture catchesque... enfin je m'y attendais un peu...

Ah ?

Je trouve au contraire plutôt logique de voir Hogan n°1... T'as voté comment toi ?

Yay

Pendant les présentations, j'étais incapable de classer ces mecs, convaincu par tous les argumentaires de la rédaction, et pourtant ce classement final semble évident. Je mettrais Hart et André un poil plus haut, échangerais Stone Cold et le Rock parce que le Rock a sorti le catch des rings en étant star de ciné… lais ce classement est légitime !
PS : Mediamass est un site qui publie uniquement de fausses informations, bien que j'échangerais bien mon compte en banque avec le Rock :)

Beau concours

Un bien joli concours que celui-ci, nul doute que les dix lauréats se vanteront longtemps de cette nouvelle récompense ! Je le trouve finalement assez logique, même si évidemment ce terme "influence" pouvait laisser la place à plusieurs interprétations. On peut au moins distinguer l'influence sur les catcheurs des générations suivantes et l'influence sur la notoriété et l'image du catch. Bret Hart a sans doute influencé plus de catcheurs que le Taker, mais en termes d'impact sur le monde du catch lui-même le trio de tête me semble incontestable. En tout cas on a eu dix beaux articles débordant d'amour pour le catch et ses multiples facettes, c'est l'essentiel !

Ad impossibilia nemo tenetur

A part ça, chapeau mako ! Il semblait quasiment impossible de départager tous ces gens-là mais tu es parvenue à justifier ce classement avec des critères presque objectifs. Juste un petit bémol pour l'Undertaker qui est en train d'écorner sérieusement sa légende... On pourrait dire la même chose d'Hogan bien sûr, mais son héritage lui survit déjà alors que ce n'est pas garanti en ce qui concerne l'UTK : je vois mal le fantastique, l'horreur ou même le morbide revenir à la mode sur nos rings. Malheureusement.

ouf

Plus j'avançais dans le top, plus je craignais de voir l'infame Steve Austin à la première place. Le top 5 est logique et je pense fortement que n'importe qui pouvant nommer 5 mecs, citerait ceux là. A un crotale près.

What ?

Bret Hart dernier du classement ? Sacrilège !!!!!!
-
Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd !

Lire l'énoncé

Ok donc des gens ont bel est bien confondu popularité et influence.

Ou pas

La question de l'influence, pour mon vote, je l'ai pris ainsi : quels catcheurs je connaissais avant de suivre le catch, et ont ainsi réussi à faire connaître le catch, même par ricochet, à des gens qui n'en regardent pas ? Avec cette question en tête, mon trio de tête était fait : Hogan/Rock/Taker. Hogan et le Rock grâce à leurs apparitions à la télé et/ou au ciné, le Taker étant le seul catcheur que je connaissais à l'époque seulement pour son travail de catcheur pour le coup, grâce à sa gimmick si particulière. Par contre, à cette époque, Bret Hart, Triple H, André, Sammartino, ou même Stone Cold, aucune idée de qui c'était, du coup leur influence, en tout cas sur le non-suiveur que j'étais jusqu'en 2008, est nulle : c'est bien grâce à ce trio que je cite que je pouvais alors avoir une vague idée de ce qu'est le catch et éventuellement m'y intéresser, pas grâce aux autres.
.
++

Interprétation

Moi, j'ai interprété ce classement sur la question de l'influence des catcheurs sur la WWE et ce qu'elle propose dans ses programmes.

Point(s) de vue

C'est là le nœud du "problème" de ce vote je pense : quand on parle d'élire le catcheur le plus influent, est-ce que ce qui était demandé était de déterminer celui qui a le plus influencé ses pairs dans son domaine, ou bien est-ce qu'il fallait choisir celui qui avait permis d'ouvrir le catch au plus grand nombre, et qui a donc influencé le catch en créant si ce n'est de nouveaux fans, au moins une fenêtre vers le monde du catch ? Ce terme d'influence peut être interprété de bien des façons (et j'ai ma propre interprétation du truc, comme je l'ai expliqué plus haut), ce qui peut expliquer que tous ne trouvent pas forcément leur compte dans le classement final.
.
++

Pour ma part, j'ai bien voté

Pour ma part, j'ai bien voté pour l'influence...
.
Par contre, effectivement à lire Makoci, on a l'impression qu'elle donne les résultats surprise par rapport à la popularité du catcheur (d'où son étonnement notamment sur les places de Bret Hart, HHH ou Cena...)
.
Perso, Bret 10ème, ça ne me choque pas, au niveau de l'influence j'entends, au niveau popularité oui, mais pas de l'influence...

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin