Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Live-Event, Paris-Bercy: Faces Fest !

Tout baigne,

Paris est dans la place

Tout baigne,

La WWE est dans la place

Tout baigne,

Le Krield est dans la place,

Les CDC sont là aussi !

Tout baigne, même pour les gens qui se prennent des beignes!

Ménélik… ou pas.

 

La WWE était de passage à Bercy cette semaine. Pour nous rencontrer.

 

 

Toi pas paniquer. Mais nous perdus.

 

 

Récit du house show de la WWE à Bercy du 12 novembre

 

 

Krix… Roméo… India… Echo… Lima… Delta… Krield Krield KRIELD!!!

 

Mercredi 12 novembre 2014

 

- 16h: Ayant quitté exceptionnellement mon activité esclavagisante rémunérée un peu plus tôt, me voilà de retour dans mon micro-village du Sud-Essonne pour récupérer ma progéniture à la sortie de son entraînement de football. L’enfant sauvage n’est pas au courant de ce qui se trame, ne sait pas qu’une surprise de taille l’attend ce soir et est très intrigué par l’heure inhabituelle à laquelle je viens le chercher. Une fois monté dans la Krixmobile, il constate que nous ne nous dirigeons pas vers son placard décoré de force aux couleurs de Ziggy, mais bien vers l’autoroute…

 

 

Photo exclusive de la voiture familiale. Oui, le K de K2000, c’était pour Krield.

 

 

- 16h10 : « Mais Paps, où on va comme ça ? » Je décide de mettre fin à son supplice et je lâche le morceau à Junior : « Mon fils, nous nous rendons à Paris assister à un show de la WWE. » Le gamin reste une seconde sans voix puis explose de joie : « T’es sérieux ? Avec des combats et tout et tout ? Y aura Big E ? Le Big Show ? Et et et…John Cena ? » Réponse laconique du père : « Oui. » Il faut savoir que le Père comme le fils n’ont jamais assisté à un show de la Big league, et que c’est donc une grande première pour le Krield, même si à son âge, j’avais assisté à beaucoup de galas de catch… français à l’Elysée Montmartre dans les seventies, mais ceci est une autre histoire qu’un jour peut-être Axl se décidera à publier… [note d’Axl : je suis une merde, je me promets de le faire depuis des mois, ça sera fait la semaine prochaine, promis, rhook pfiou.]

 

- 17h30 : Le voyage vers la capitale se déroule sans embûches et voici la Krix family arrivant devant un POPB déjà bien pourvu en fans de catch attendant patiemment l’ouverture des portes à 18h30. Nous décidons d’aller nous balader un peu dans le parc, et je commence à envoyer quelques messages pour vérifier que la team CDC arrive dans les environs. Première surprise, j’ai mal recopié le numéro de Calik et j’harcèle par texto pendant 20 minutes un pauvre quidam ne comprenant rien à mon charabia catchesque. Réalisant que j’étais dans l’erreur, je me rabats sur le numéro du Sieur Death qui me répond immédiatement et rendez-vous est pris au Bercy Café pour partager quelques agapes avant de s’attaquer aux choses sérieuses.

 

- 18h : Soudaine inquiétude de Junior : « Et si Calik était malade et qu’il venait pas ? Comment on ferait pour les places ? » Papa, rassurant : « T’inquiète pas, il viendra et si ce n’était pas le cas, je mettrai un diving elbow drop aux vigiles et on rentrera en force dans Bercy, Oh Yeeaaah »…

 

 

La Krield Family. Une certaine vision du monde.

 

 

- 18h15 : Nous rejoignons en terrasse la team CDC, pleine de charisme et de prestance, et une joyeuse conversation commence en présence de membres éminents du meilleur site de catch du monde. Il y a là des noms internationalement connus comme Major Tom, Calikrilliméro, Jyskal, Bastoune, Yerem, BB-Lu (The Lady in red), Henri Death... cette soirée s’annonce plaisante et heureuse, placée tout simplement sous le signe du plaisir et de la passion pour la chose catchesque. Que cela fait du bien d’échanger sur le catch, moi qui me sens souvent isolé avec cette passion si peu appréciée dans notre pays (quoique…) et j’en profite pour assurer la promotion de Lucha Underground auprès d’Henri Death. De son côté, Junior se lie d’amitié instantanément avec Jyskal, Cenation oblige…

 

- 19h : Après avoir avalé nos sandwichs et 15 litres de bière pour Bastoune, nous nous dirigeons enfin dans l’enceinte parisienne, prêts à kiffer notre life devant nos super-héros en slip favoris. Nous passons sans problème la sécurité avec l’appareil photo et nous dirigeons droit vers la boutique de voleurs la WWE afin de lâcher quelques dollars à VKM. Et là, c’est le drame… Je me rends compte avec horreur que non seulement les prix sont prohibitifs, mais qu’en plus aucun t-shirt de Ziggy n’est disponible : seuls les catcheurs présents ce soir ont droit à du merchandising (exception faite de Bad news Barrett). Krix Junior et Jyskal sont aux anges, les apparats de Cena sont bien en évidence. C’est bien lui qui fait tourner la machine à cash de la WWE... Ils peuvent donc assouvir leur amour pour le Marine en achetant T-shirt et casquette et ainsi pouvoir supporter fièrement John durant le show. J’achète également un programme à 15 euros plein de photos, mais datant de… 2013. Pendant ce temps, Bastoune reprend une bière…

 

 

Cet homme avait vu juste, et nous avons ri de lui!

 

 

- 19h30 : Nous entrons dans l’arène. Nous sommes plutôt bien placés dans la partie basse des gradins avec une bonne vue sur le ring, la rampe d’accès des catcheurs au fond face à nous. Un rapide coup d’œil permet de se rendre compte que la Cenation sera en force ce soir : une multitude de t-shirts et casquettes rouge et jaune a envahie Bercy et la foule commence à se chauffer la voix doucement. L’excitation monte, Junior et Jyskal sont au taquet, Henri de la Death tweete sur le grand écran sa liste de courses car il ne veut pas oublier ses biscottes, Calik en vieux routard des house shows m’explique un peu le déroulement des festivités, we are ready to rumble !

 

 

Un peu loin pour tenter la Slinghsot Plancha directement sur le ring, quand même.

 

 

- 20h pétantes : La WWE commence à l’heure, sachez-le mes amis, et elle entre tout de suite dans le vif du sujet avec un speech de Triple H sur les écrans au-dessus du ring. Celui-ci déroule sa promo sous une bronca terrible : l’Autorité n’aura pas la cote ce soir. L’arrivée de la belle Lilian Garcia met en joie l’assistance. Elle annonce la tenue du premier combat qui donnera la température du reste de la soirée : ce soir il ne fera pas bon être Heel à Bercy , le public est ultra-kayfabe et va supporter chaque face à fond tout du long de la soirée. Junior, lui, vient de rentrer en transe, il ne décrochera plus de la barrière de sécurité de tout le show…

 

 

En même temps, papa... tu m’as menotté.

 

 

J’arrête ici ma chronologie horaire pour dérouler l’analyse des différents combats, nous nous retrouverons à 23h pour le final… L’opener nous offre un superbe Sheamus vs Harper accompagné de Rowan (sans doute pour ne pas perturber les fans). Le combat est bon, le grand rouquin blanc est littéralement porté par le public à mon grand désarroi car moi j’aime Harper, je tente quelques « Let’s go Harper », mais celui-ci est tellement hué que Junior me glisse : « Paps arrête avec Luke Harper, personne ne l’aime. » Soit, mais je reviendrai, oui je reviendrai… En attendant, les deux catcheurs nous offrent leurs spots favoris avec une bonne alchimie et je confirme tout le bien que je pense du moveset de Luke. Rowan se fait expulser par l’arbitre laissant Harper se débrouiller face aux coups de boutoir de l’Irlandais, résiste malgré tout, mais au final Sheamus remporte la mise sous une pop intense, ce show part fort…

 

 

Mais ne pointez pas les projecteurs sur lui, pauvres fous! Il absorbe la lumière!

 

 

Le deuxième combat oppose Curtis Axel à Jack Swagger accompagné de Zeb Colter, ce qui va engendrer une sorte de flou artistique car supporter Swagger apparaît comme un peu compliqué au public parisien, mais c’est là qu’on peut reconnaître au fils Perfect une qualité essentielle : il a naturellement une bonne tête de Heel, ce qui aide Swagger dans son rôle de Face à  emporter l’adhésion de la foule. Le combat est pas mal sans plus : les deux sont des bons workers, mais Curtis est souvent obligé de descendre du ring pour choper de la heat et  c’est sans aucun doute le match qui aura le moins de succès ce soir. Swagger gagne avec son Patriot Lock et son manager nous gratifie ensuite d’une petite promo avec quelques mots en français disant que si nous ne sommes pas des Américains, nous sommes de « vrais Français » ainsi qu’une surprenante phrase où il demande au propriétaire d’une bagnole de bien vouloir la déplacer. Était-ce une boutade ou un truc préparé ? Je ne suis pas certain d’avoir pigé, je vous laisse me donner l’explication dans les multiples commentaires que vous rédigerez sur ce papier… Hum…

 

 

Oncle Zeb, t’as encore fait la tournée des bistrots avant le show, hein?

 

 

Le troisième affrontement sera un Six-man tag team match (qui a failli être un dance-off, ouf, on l’a échappé belle) entre Los Matadores&Tororigolo et Slater Gator&Hornswoggle, pas les tag teams qui font le plus rêver mais un comedy match solide et… drôle. Si si si, je vous jure, Slater est bon techniquement, et Titus est très impressionnant physiquement IRL (même s’il est toujours très mauvais in ring à mon goût), Diego et Fernando nous offrent quelques moments très Lucha Libre et on sent que petit Toro s’éclate dans ce match sans prétention, bref juste du fun.  L’arbitre est impliqué dans des spots entre les deux nains où les deux personnes de petite taille se jettent l’une après l’autre dans les bras du referee sur des tentatives de tombé, tout cela dans une ambiance bon enfant, c’est le cas de le dire. Victoire des Matadores, décidément, les Faces semblent invincibles ce soir…

 

 

Jeu de nains, jeu de vilains.

 

 

Ah, on arrive au seul match de championnat de la soirée, en l’occurrence pour le titre US entre Rusev et le Big Show, et là c’est le vrai premier pétage de cable de Junior : « BIG SHOW BIG SHOW BIG SHOW ! » The Kid is on fire ! Lana nous fait sa promo, attise la heat et le gros spectacle a droit à une pop mémorable. Le combat est assez agréable à suivre, le Big Show nous régalant d’un dropkick un peu botché de la deuxième corde où j’ai cru qu’il allait se démettre une épaule ! Rusev conserve son titre par DQ après avoir cogné le Big S avec une chaise (quelqu’un avait imaginé autre chose ?), quitte le ring plutôt discrètement car nous avons droit à une interférence à la fin avec Mark Henry venu attaquer le Big Show dans un élan vengeur, ce qui donne lieu à un affrontement rapide entre les deux pachydermes et la mise à mal du WSM par un KO punch, à la grande joie de Junior. Je dois dire que voir de près ces deux-là, c’est quelque chose : leurs proportions sont vraiment incroyables et quand le World’s Largest Athlete a quitté le ring sous les vivats d’une foule conquise, j’ai réalisé à quel point il était aimé par les fans français... et par mon fils.

 

 

On savait que c’était une bonne idée, de le remplir d’hélium.

 

 

Voici venu le temps de l’entracte, Junior part avec Jyskal se faire offrir des confiseries et Bastoune se reprend une binouze… Yerem nous rejoint avec sa femme, et là c’est le choc pour moi. En effet, la compagne de l’ami rédacteur porte un t-shirt magnifiquement discret (hum) du Show Off ! Le cœur empli de jalousie, je décide de détester le couple Yerem jusqu’à la fin de mes jours... mais non ils sont trop sympas, après tout aujourd’hui c’est une face fest, soyons gentils les amis ! Les lumières s’éteignent, un spectateur offrant gentiment ses services pour prendre en photo la Team CDC ne déclenche pas assez vite l’appareil et nous avons droit à une magnifique photo de nous… dans le noir.

 

 

Cheese!

 

 

Pas grave, le cinquième combat va venir, annoncé par Agius et Chéreau qui ont droit à un accueil superbe du public. Les deux savent y faire pour chauffer la salle, surtout qu’ils sont là pour présenter les Divas dans un tag team match entre AJ&Brie et Paige&Nikki. Brie Bella, c’est l’art de récupérer toute la pop de son mari en embarquant la foule dans un yessin’time intense au grand bonheur d’un public n’attendant que cela — je n’ose imaginer ce qui se serait passé si D-Bry avait été présent… Brie surfe sur la vague du Yes yes yes sans complexe et à nouveau, les Divas faces gagnent sur Roll-up des familles dans un match que j’ai bien aimé et qui fut plus long que ce que l’on voit à l’habitude dans les combats féminins WWE… Paige semble s’améliorer de semaine en semaine et même Nikki a réussi quelques moves de qualité. Junior, lui, est épaté par le gabarit d’AJ : « Elle est vraiment minuscule AJ ! »

 

 

Attention : la présence d’AJ pourrait vous induire en erreur, mais le prochain match n’est PAS un combat de nains.

 

 

Avant-dernier combat opposant The Miz (qui nous gratifia d’un « je déteste les Français et le fromage qui pue) et Mizdow au duo Big E. et Kofi Kingston, accompagné par le nouveau révérend du gospel Xavier Woods. Le pasteur nous fait un prêche sur le WWE Network gratuit ce mois-ci mais qui ne coûte en temps normal que nine ninety nine, vous connaissez le refrain, mais cette promo fera un gros flop : soit les gens n’ont rien compris, soit ils s’en foutent, ou alors les deux mon capitaine. Ma foi, ce fut un très bon combat. Mizdow est hilarant, le Miz semble sérieusement agacé par la pop de son partner car il laisse souvent volontairement Damien en dehors de l’action, quand à Kofi et Big E, quelle pop 4 étoiles ! Junior, je crois l’avoir perdu à ce moment-là, vous connaissez son amour immense pour Langston et cela s’est confirmé tout au long du combat, ses encouragements à la team New Day furent sonores, limite hystériques et quand Big E effectua un retour en force dans le match, les « BIG E BIG E BIG E » furent proches de lui provoquer un éclatement du larynx ! Niveau in-ring, ce fut très bon, Kofi effectuant un forearm smash d’une superbe amplitude, un Boom drop énorme avec l’appui du public et un spot où Big E servit de catapulte pour Kofi atterrissant sur les heels, tout cela se terminant sur un finish en tag team bien aérien. Donc, New Day, Junior valide et est totalement emballé par cette association, à voir ce que cela nous réservera dans le futur…

 

 

- T’es venu avec ton double, Miz... ben moi je suis venu avec deux doubles!

- Pas borderline du tout ton gimmick mec...

 

 

Finally, la salle rentre en ébullition. Le Main-Event entre l’archi-traître chacal sodomite et Superman Cena est annoncé. La stipulation est un street-fight match. Rollins entre sous une heat gargantuesque et Cena sous une pop indescriptible car même si quelques Cena sucks se font entendre, ils sont largement minoritaires. Quant à Junior et Jyskal, ils n’ont plus qu’un mot à la bouche : « CENA CENA CENA ! ». Le gamin tire sur son t-shirt jaune horrible comme Zidane lors de la finale 98 et accompagne chaque move du marin comme s’il était lui-même sur le ring. Alors bien sûr John nous a fait du Cena, five moves of doom et tout le bazar, mais il sait y faire avec la foule, surtout quand elle lui est acquise, et le combat, même s’il est assez convenu, est de bonne qualité. Petit moment drôle aussi, Major pris par l’action se lève pour suivre le combat et se fait pourrir par les deux travées derrière nous, car il gêne la vue, oui Major peut être grand ! Mon seul regret fut que malgré la stipulation, ils n’ont pas été se balader dans les travées, cela aurait ajouté à l’ambiance à mon humble avis, surtout que la kryptonite de John était de sortie avec deux tables et que Rollins était chaud comme la braise, contrant le AA à deux ou trois reprises. Le finish sera (quand même) un AA à travers une table, avec le pin sur les débris et une explosion de joie de la foule. Cena prendra le micro après le départ de l’archi-traître, nous offrira quelques mots en français (je écoute toi) et brandira le drapeau tricolore sous une ovation monstre. Ce soir, c’était la fête aux faces : que des victoires pour les gentils devant un public qui ne demandait que cela visiblement.

 

 

De plus en plus élaboré, le You can’t see me.

 

 

- 23h : Damn, nous quittons à regret la Team CDC assez vite, car le membre le plus jeune du Krield a école le lendemain et nous ne pouvons rester pour un verre de l’amitié, ce sera pour une autre fois. Une fois dans la voiture, le gamin tient encore cinq minutes avant de s’endormir épuisé, mais avant de tomber dans les bras de Morphée, il tient à me donner quelques impressions :

 

« Papa, pourquoi Rusev, il est champion des États-Unis alors qu’il est russe ? Et t’as vu Paps, Rollins il a fait le you can(t see me pour se moquer de John et il l’a payé cher, on rigole pas avec ça… » ou encore « ce serait top que Kofi et Big E ils gagnent le titre par équipes, t’as vu Big E il a dit qu’ils adoraient les Français, et il l’a dit en français, je l’aime trop lui, il est grave top !» suivi de « Jyskal il est trop sympa, il fait partie de la Cenation alors c’est mon pote maintenant » et de « dommage qu’on ait pas eu un match pour le titre de champion du monde, ça m’aurait plu de voir Brrrrock ! » avant de conclure : « Bon, c’est quand qu’on retourne voir la WWE ? »

 

 

Papa, c’était vraiment super, merci. Par contre si tu pouvais arrêter de faire tourner le themesong de Ziggler en boucle sur l’autoradio, ça serait pas plus mal.

 

 

Bref, vous l’aurez compris, ce fut une soirée placée sous le signe du plaisir. Je voulais vous faire un compte rendu positif et enthousiaste et peu de choses auront déplu au Krield pour sa première en House show, c’est la beauté des premières fois. J’ai juste regretté l’absence d’un écran géant pour mieux suivre les combats ainsi que le fait qu’il n’y a pas eu de feux d’artifices, j’aime quand ça pète ! Et bien sûr, Ziggy m’a manqué très fort, mais bon, on ne peut pas tout avoir à un premier show et c’était déjà magnifique d’être là. Je ne retiendrai donc que du positif de cette soirée, et Junior et moi-même tenons à saluer chaleureusement les membres de la Team CDC pour cette soirée d’anthologie. Merci les amis, c’est quand vous voulez qu’on recommence ;)

 

 

Ca c’est du roster!

 

 

[Note : si certains ne veulent pas voir leur trogne affichée sur le site, un MP et c’est réglé]

 

 

Épilogue - samedi 15 novembre 2014

 

Quelque part sur un terrain de football de l’Essonne, championnat régional U-10, le défenseur axial numéro 4 du FC ………………., un certain Krix Junior, récupère un ballon à l’entrée de la surface de réparation adverse, fait un crochet du gauche, se fait faucher irrégulièrement de manière virile, l’arbitre laisse l’avantage car Junior se relève dans la foulée et place une frappe intérieur pied droit dans la lucarne, GOAL !!! Junior se tourne et regarde droit dans les yeux le joueur l’ayant taclé méchamment avant le but, met sa main devant son visage et dit à son adversaire médusé en agitant la main de la gauche vers la droite...

 

 

You can’t see me.

 

 

 

PS : D’excellentes photos et vidéos prises par Yerem vous attendent ici (photos ici, vidéos , ne les ratez pas pour une expérience globale de l’aventure WWE à Bercy!).

Tu gères!

Super compte rendu qui retranscrit parfaitement pour nos amis lecteurs l'ambiance de la soirée et notre vécu tous ensemble. Un bien beau moment.
.
Et je ne peux qu'encourager vivement tous ceux qui nous lisent et qui n'ont encore jamais franchi le pas à se motiver pour assister à un house show un de ces quatres. C'est évidemment très différent du show télévisé et personnellement c'est pour moi un vrai retour aux sources de ce que j'aime le plus dans le catch. La dimension cirque et guignolesque à souhait. Tu te laisses transporter par l'émotion la plus dénudée du méchant contre le gentil, pas de subtilité ici, les gens huent les heels et adulent les faces à s'en casser la voix. Chaque provocation est couverte de sifflets, chaque "second souffle" du gentil est acclamé. C'est bête comme chou mais ça marche et on en redemande pendant toute la durée du show.
.
C'est vraiment quand je vais assister à ces spectacles en chair et en os que je reprends conscience à quel point ce divertissement me fascine.
Voir ces mecs capables de raconter des histoires (toutes simples mais claires) devant des milliers de personnes et embarquer tout le monde dans le mix pour susciter les réactions désirées et donner du plaisir à tout le monde, c'est juste génial.
Et en les voyant en vrai je trouve que ça renforce encore plus le respect que tu peux (et doit, je pense) avoir pour tous ces mecs là.
Les gars s'arrêtent dans ta ville, c'est génial t'es comme un fou, tu veux un show canon, mais pour eux c'est une date sur les 365 de l'année. Et pourtant ils se donnent à fond, font le spectacle comme des pros, récitent leur partition avec la banane pour les gentils, la moue bien renfrognée pour les méchants (alors qu'ils kiffent leur race aussi).
Professionalisme, implication, passion, ce sont quand même de sacrés athlètes.
.
.
Sur notre soirée comme toujours merci à tous les membres qui ont fait le déplacement, on s'est bien marré :)
Big up à krix et son fiston avec qui j'ai pris beaucoup de plaisir à regarder tout le show. C'est bête mais moi quand je regarde ça (et encore plus en live) je retombe en enfance totalement. Je dirais même plus que j'ai envie de retomber en enfance, car quand je vois le fiston Krix Jr, ou tous les gamins autour de nous dans les gradins accrochés aux barricades qui s'époumonent, je me dis que c'est comme ça que j'ai envie de voir chaque match. Du coup je suis très content d'apprendre qu'il a aimé le show à nos côtés et je lui souhaite une grande et longue carrière dans la CeNation !
.
Merci encore krix pour la review et les photos, c'est vraiment cool de relire ce bon moment passé tous ensemble. J'espère te voir à l'une de nos nombreuses assemblées catchesques!

Avec plaisir

On va se revoir en séance PPV ami Jyskal ;)
.
"quand je vois le fiston Krix Jr, ou tous les gamins autour de nous dans les gradins accrochés aux barricades qui s'époumonent, je me dis que c'est comme ça que j'ai envie de voir chaque match."

Je vois les choses comme toi là-dessus, malgré mes 43 ans, j'ai toujours un regard de gosse sur le catch, enfin j'espère. Mais j'ai une bonne capacité de suspension consentie d'incrédulité ;) Et quand je voyais mon kid devant le show à Bercy, je me revoyais dans les seventies, môme avec mon grand-père dans des salles de catch brumeuses, sans le strass du catch moderne, mais je kiffais comme lui!

C'est ça qui est bon ! :)

C'est rafraîchissant de voir les réactions de quelqu'un qui assiste à ce premier houseshow, tu es parvenu à parfaitement retranscrire le plaisir que toi et ton fils semblez avoir pris, c'est cool ! :)
.
Je pense aussi que tu as bien compris ce qui frappe après avoir la WWE en vrai : la perception qu'on a du show est totalement différente de ce qu'on peut ressentir en matant un show télé. Des catcheurs qu'on ne supporte pas d'habitude, ou qu'on a tendance à considérer comme quantité négligeable se révèlent beaucoup plus enthousiasmants quand on les voit en vrai. Du coup, qui sait, peut-être me mettrai-je à apprécier Bray Wyatt si je le vois en live ? :lol:
.
L'ambiance aussi nous amène (en tout cas, ça a été mon cas la première fois) à être beaucoup plus kayfabe dans les réactions qu'on le ferait en temps normal. Et finalement, j'en suis perso venu à me dire que certains détails qu'on peut critiquer devant notre écran ne sont finalement que des choses qui sont faites pour marcher avec le public présent dans la salle, parce que là-bas, ça marche.
.
En tout cas, merci pour ce compte-rendu (Et pour les photos ! Ça me fait penser que ça fait deux ans que je dois finir la compil vidéo de celles que j'ai prises du Smackdown lyonnais :oups:), j'aurais vraiment adoré être présent avec tout le monde ! Peut-être une prochaine fois, qui sait...
.
++

Ca fait zizir ;)

Merci Koko, j'apprécie bcp d'avoir un com de ta part, et je te confirme que je pense n'avoir jamais été autant kayfabe devant un show WWE!
Bon, j'ai quand même supporté Harper, mais quand ça veut pas, ça veut pas...
Si tu avais Wyatt face à toi dans un live, ça te permettrait au moins de le huer à satiété ;)
Sinon pour répondre à un com plus bas, Bercy n'était pas plein, d'abord parce que certaines sections étaient encore en travaux et aussi parce que la WWE fait malgré tout moins recette qu'il y a quelques années. J'ai lu différents chiffres sur le remplissage, on a dit 7000, puis 8500, mais il semblerait que cela tourne autour de 9300 pour les dernières sources.

J'y étais. J'ai aimé.

Je regrette de n'avoir pu retrouver la team CdC !
N'étant pas un habitué des salles de spectacle, encore moins à Paris, je me suis placé dans la foule devant la porte dès mon arrivée à Bercy à 18h30 et je suis rentré dans les premiers, avant d'apprendre que l'équipe des chroniqueurs prenait tranquillement son temps en terrasse.
Rien ne sert de courir, en effet.
-
Pour ma part j'étais placé face au ring dans les places à 75.
Mes voisins directs ont été très sages, j'étais le seul à donner de la voix.
C'est hyper grisant de se retrouver au milieu d'une foule partageant la même passion. Le moment le plus fort, pour moi, aura été le moment où Lilian Garcia nous souhaite la bienvenue, suivi des premières notes du thème musical de Sheamus !!!
C'est l'instant où on se rend compte que vraiment, on y est, pour de vrai, qu'on va voir Sheamus et tous les autres !
Tout au long de la soirée j'ai été à fond mark, huant les heels, encourageant les face même Jack Swagger. J'ai quand même retrouvé un peu de lucidité sur la fin et ait applaudi le Miz et Seth Rollins.
Puis, après une longue hésitation, je n'ai jamais pris part aux chants pro et anti Cena. Parce que Cena sucks, c'est évident. Mais quand même, let's go Cena.
C'est le sentiment qui m'a le plus habité tout au long de ce show, en fait. Un profond respect. Une grande admiration.
Même de la part de mecs dont je suis pas spécialement fan "in TV". Mais voir ces types venir se battre devant une salle presque comble, comme tous les soirs pendant des années, avec la même force, ça m'a impressionné. Profond respect pour ce quadragénaire handicapé qu'est le Big Show, et qui vient peut être pour la millième fois sur un ring. Même sentiment pour Cena, et tous les autres. Qu'on aime ou pas le personnage qu'ils incarnent, je n'ai pas pu critiquer les athlètes.
-
Par contre le fait d'être dans l'arène m'a vachement inspiré des chants, mais je n'ai jamais été suivi...
J'ai lancé un "Big Show, crush !" ou encore un "You're not perfect" pour Curtis Axel, mais j'ai été le seul.
-
Je pense que je serai présent à Toulouse dans cinq mois. Je ne dis pas que j'irai désormais voir tous les house show de la WWE en France. Mais j'allais là pour découvrir en live, sans avoir à vrai dire aucune idée de si ça allait me plaire ou pas. Finalement, j'ai adoré l'ambiance et le spectacle. Et Paige, aussi.

Hell Yeah

"C'est hyper grisant de se retrouver au milieu d'une foule partageant la même passion."
je te confirme Rapha-hell, moi aussi , j'ai trouvé cela grisant, voire euphorisant!
Je suis tant habitué à partager cette passion catchesque avec quasiment personne, que c'était presque déstabilisant de voir autant de monde sur un divertissement que je suis habitué à vivre en solo (même si ma compagne s'y intéresse de plus en plus, j'aurais l'occasion d'en parler dans un futur papier ;)). Je crois même avoir dit à "Richard Bastoune Dreyfus" que cela faisait un bien fou de pouvoir parler catch à d'autres êtres humains. C'était vraiment fun de partager le show avec la team CDC !
D'ailleurs, juste avant de rentrer dans Bercy, on a pensé à toi, puisque je me rappelais que tu étais présent, mais comme je n'avais pas tes coordonnées, c'était mort pour savoir où tu étais, dommage ce sera pour une prochaine ;)

Comme d'habitude : j'adore

Comme d'habitude : j'adore !
A chaque fois que je te lis, je pense à mon fils de 3 ans 1/2 et m'imagine suivre la wwe avec lui dans quelques années... Cela doit être un mélange de mélancolie, d'humour et d'émerveillement... Tu dois kiffer !
Continue d'écrire !

Thanks

Merci Rejo, commentaire très sympa de ta part, et oui je kiffe grave !
qu'est ce que tu veux dire par "mélancolie"?
Sinon je compte bien continuer à écrire si l'autorité cdciste m'en laisse l'opportunité ;)

mélancolie

Je pense au fait que tu dois, à travers le regard et les commentaires actuels de ton fils, te remémorer tes propres regards et pensées à l'époque où tu suivais la wwe à son âge. C'est en tout cas ce qu'il m'arrivera je pense, étant donné que j'ai commencé à m'intéresser au catch depuis que j'ai 6 ans et la 1ère diffusion de la wwf sur Canal+.
L’autorité a tout intérêt à te laisser t'exprimer et à te publier car le concept de tes nalyses est unique, drôle et intéressant ! Et puis aussi parce que sinon on monte une team et on les élimine tous les uns après les autres :)

Très bon papier!

Et épilogue magique!

Merci

Mucho Gracias El Mustacho.
Cet épilogue, j'ai trouvé cela génial au moment où ça s'est passé, j'étais au bord du terrain, et une fois passé la joie du but marqué par le fiston, quand je l'ai vu faire le you can't see me, j'ai regardé autour de moi, et j'ai vu des parents dans l'incompréhension la plus totale, j'étais le seul autour du terrain à comprendre la référence et cela m'a beaucoup fait rire!!!
Et Junior m'a fait un clin d'oeil en passant, plus pour le geste cenaesque que pour le but en lui-même. Du coup, cet épilogue ne pouvait qu'avoir sa place dans la review ;)

Merci Krix très bon live

Merci Krix très bon live report! Le fiston devait être aux anges!

Major était il le seul en chemise? Quel dandy!

Je reconnais à peu près tout le monde (BB Lu avait des mèches bleues la dernière fois que je l'ai vue… ) sauf évidemment Krix/Jr/La femme de Yerem et Henri Death!

Après, je ne sais pas comment vous faites mais les Live Events au bout du 8 e, on s'en lasse!

Je n'en suis pas

Tu ne peux me reconnaitre Toghril car c'est moi qui ai pris la photo de la Team CDC.
En revanche, je suis sur la photo prise...dans le noir...

We The Cenation

C'est Jyskal avec la panoplie du parfait Marine ?
C'est un mark à ce point !!?

Sinon chouette review dommage qu'on ne puisse pas agrandir les photos.

Tiens en parlant de ça, ce

Tiens en parlant de ça, ce serait bien d'avoir une petite légende sous la photo de groupe (pas celle dans le noir hein :) pour savoir qui est qui. (Si tout le monde assume la photo, allons jusqu'au bout du truc non? ;)
.
Et au fait, c'était plein à quel point la salle? Il fut un temps où la WWE remplissait 2 Bercy en un clin d'oeil et maintenant?

J'avais bien reconnu les membres des CdC

Punaise, en voyant ces trois gars à la meilleure table (devant, à l'angle) de la terrasse du café à 18h05, je me doutais bien qu'ils avaient des têtes de piliers des CdC, j'aurais dû venir les saluer...
Merci pour le résumé exhaustif !
L'entrée de l'architraître dans la salle brutalement dans le noir, avec sa musique agressive, ça m'a donné des frissons...

aahh! suis jaloux

Super compte-rendu qui donne bien envie. Et avec Krix Junior ça devait être énorme. J'ai vu 2 house shows à Bercy mais depuis je voulais pas trop y retourner parce que tout seul ... C'est un peu la lose quoi.
La prochaine fois j'en suis! et comme ça je pourrai mettre mon beau t-shirt Ziggler rose pétant.
J'ai l'impression qu'ils se foulent pas trop pour les tournées. J'avais déjà eu le Miz et son fromage qui pue et tous les faces avaient gagné aussi. Cela dit c'est toujours impressionnant à voir!

House-shows = soirée des faces, presque toujours!

Le Miz et "son fromage qui pue", ça doit être la seule phrase que Maryse lui a apprise!
.
Je crois bien le lien "photos" ne fonctionne pas :(
.
Et j'espère que Krix Junior se rend compte de la chance qu'il a: son Pap's semble être un Pap's en or!

Mort de rire

C'est exactement ce que je me suis dit sur Maryse! Je l'imaginais en train de lui faire un cours de français. Mais ça rendait bien, intelligible, bon accent... Il est fort au micro le bougre!

Miz meilleur que Cena

Ils sont mignons à tous vouloir essayer de nous parler en français, mais c'est bien le Miz qui s'en est le mieux sorti.
-
Cena faisait presque pitié avec ses "je écoute toi, je aime toi". C'est Franck Dubosc qui lui prête ses phrases ?

En Français, Miz est marié

En Français, Miz est marié avec la plus bombesque des québecquoises, alors...
il a dû étudier sa langue avec une assiduité peu commune :p

On le comprend

J'ai voulu lancer un "we want Maryse" mais personne n'aurait suivi.
Mais bon je suis toujours impressionné quand même de voir à quel point les anglophones sont nuls en langue.
Comme tout le monde parle anglais partout, ils font aucun effort. N'importe quel français qui a fait un peu d'école sait dire les quelques mots de base en anglais. Cena avec son "je aime toi" il aurait pu demander confirmation quand même !

Rectifié

Pardon, j'avais buggué, c'est rectifié pour le lien vers les photos de Yerem!

Presque !

Il pourrait être parfait, mais malheureusement il habite dans le sud de l'Essonne ! Et ça, ça vous flingue une image paternelle !

Fin de la soirée

Après le show, l'ami Krix et son junior nous ayant laissé pour rentrer dans leurs foyers, et le nain Major Tom reparti vers sa cambrousse miteuse, nous avons cherché un restaurant ouvert, et nous avons atterri dans un restau japonais où nous avons pris des sushis (et moi encore une bière) et avons inventé un monde avec le sieur Henri Death ou tous les aliments seraient à base de merguez !

Houla !

Ne parle pas de ça, malheureux ! Les gens vont finir par s'apercevoir que je suis complètement con !

Comme quoi, Montargis... Ca

Comme quoi, Montargis... Ca pardonne pas...

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin