Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Le sacre du Prince

Born to be kings,

Princes of the universe. Fighting and free,

Got the world in my hands. I'm here for your love,

And I'll make my stand!

Prince Puma, le matin dans sa douche

 

La castagne reprend de plus belle à Lucha Underground. Contrairement à ceux de la WWE, les bookers n’ont pas fait de folie pendant les fêtes et l’année 2015 commence sous les meilleurs auspices, avec rien de moins que l’introduction du Lucha Undergound Championship. Découvrez qui s’est octroyé la ceinture et ce qu’il s’est passé durant ce mois de janvier.

 

 

Bon, OK, le titre de l’article vous a peut-être légèrement spoilé le nom du champion.

 

 

Nalyse Lucha Underground janvier 2015

 

 

Il faut remonter au dernier épisode de Lucha Underground avant les vacances de Noël pour resituer un peu les événements. Ce soir-là, c’est soirée de gala. Dario Cueto, le véreux propriétaire de la fédé, annonce que l’on verra deux matchs opposant dix adversaires. Et le vainqueur de chacun de ces deux affrontements se verra offrir une récompense unique.

 

Le premier acte de ce diptyque est un combat à éliminations composé de Fenix, Drago, King Cuerno, Big Ryck, Prince Puma, Pentagon Jr., Super Fly, Son of Havoc, El Mariachi Loco et Mascarita Sagrada. Dès que la cloche sonne, le chaos s’installe sur le ring, puis très rapidement les spots s’enchaînent à une vitesse folle, plus ahurissants les uns que les autres. Le revers de cette spectaculaire médaille – et c’est ma réserve sur la lucha en général –, c’est que l’impression d’assister à une grande représentation de cirque s’installe assez vite. Cet opener est quand même une sacrée mise en bouche pour quiconque un tant soit peu sensible à la voltige. Finalement, les grands favoris sont au rendez-vous puisque Puma, Ryck et Fenix se disputent la victoire finale. Puma parvient à placer son 630° Splash sur Ryck mais Fenix l’exécute d’un pile driver après un petit quart d’heure de match.

 

Le second acte prend la forme d’une bataille royale comprenant Cisco, Cortez, Johnny Mundo, Sexy Star, Pimpinela Escarlata, Mil Muertes, Famous B, Ricky Mandel, Bael et Chavo Guerrero. Les participants ainsi que la stipulation du match limitent beaucoup plus le « spotfest » et j’ai d’autant plus accroché à cet affrontement. Très classiquement, les jobbers sont éliminés les premiers (Famous B, Mandel, Pimpinela), puis Sexy Star se fait sortir par Chavo, prolongeant leur rivalité. Enfin toute la Crew se fait décimer avant que Chavo ne succombe juste avant la finale. C’est donc Johnny Mundo et Mil Muertes qui vont se disputer la gagne. Muertes est booké très puissant et les efforts de Mundo rencontrent chaque fois un mur. Sa tentative de End of the World le perdra et Mil Muertes s’adjuge la victoire. C’est fou comme une victoire sur un candidat de haut rang, et non le premier jobber venu, fait gonfler sa crédibilité. Alors qu’il ne me faisait ni chaud ni froid, je me surprends dès lors à le prendre très au sérieux.

 

 

Nouvelle stipulation : le Royal Rumble où on n’a pas le droit de toucher ses adversaires!

 

 

Cueto rentre alors sur le ring et présente au monde le Lucha Underground Championship. Pour mériter ce prix ultime, il faudra survivre à l’« Aztec Warfare » — un royal rumble avec tombé — qui se tiendra à la rentrée de janvier. En attendant, les deux vainqueurs du soir vont, comme promis, recevoir leur récompense : un match qui déterminera leur numéro d’entrée dans l’Aztec Warfare, à savoir la position de dernier entrant pour celui qui gagnera et de premier entrant pour le perdant.

 

Une stipulation bien vicieuse et un match test pour le seigneur de la mort, son premier un contre un face à une top star de la fédé. Après s’être débarrassé de Johnny Mundo, une nouvelle victoire contre Fenix parachèverait son invincibilité qui court toujours, et ferait de lui un sacré favori pour le titre. Un succès qui se concrétisera quelques minutes et un Flatliner plus tard.

 

 

Vénérez moi. J’ai accompli tout cela vêtu uniquement d’un masque et de mon pantalon de pyjama.

 

 

Le mois de janvier commence donc en fanfare avec ce match tant attendu. Le roster a jusque-là été très bien géré et chacun des participants a eu son exposition au cours des précédentes émissions. Cet Aztec Warfare mettra donc aux prises par ordre d’entrée Fenix, Johnny Mundo, Mr. Cisco, King Cuerno, Drago, Son of Havoc, Prince Puma, Ivelisse, Pimpinela, Drago, Bael, Cortez Castro, Big Ryck, Ricky Mandel, Pentagon, Chavo Guerrero Jr., Super Fly, Mascarita Sagrada Jr, Sexy Star, Mariachi Loco et Mil Muertes.

 

A tous ceux qui ont versé de chaudes larmes en regardant le Royal Rumble 2015, réconfortez-vous en visionnant cet affrontement qui évite tous les écueils sur lesquels s’est écorchée la WWE. Un opening de qualité avec, si vous avez bien suivi, Fenix et le deuxième entrant Johnny Mundo. Ce qui, en plus, a du sens. Striker nous explique que l’ordre d’entrée, excepté donc le premier et le dernier, est tiré au sort. Or, en voyant débarquer Mundo, il émet un sérieux doute sur l’impartialité du tirage et ça permet de rebondir sur sa feud avec l’Autorité. Bien vu.

 

D’ailleurs, l’ensemble du match a parfaitement surfé sur toutes les rivalités lancées au cours des premiers mois. On a même vu le retour de Blue Demon Jr., qui a pris sa revanche en permettant à Sexy Star d’éliminer Chavo. Enfin, Pimpinela et Mascarita ont assuré les segments comiques. Je noterai également la participation des deux lutteuses, Sexy Star et la belle Ivelisse, signifiant dans l’absolu qu’une femme aurait très bien pu remporter le titre suprême et ça me plait. D’ailleurs, la luchadora fait partie du Final Four avec Johnny Mundo, Prince Puma et bien sûr Mil Muertes. Après un joli baroud d’honneur, elle se fait éliminer après un SPEAR du faucheur d’âme. Finalement l’invincibilité de ce dernier tombera quelques minutes plus tard après un double tombé de l’alliance Mundo/Puma. Le duel final est à consommer sans modération. Et après plus de 53 minutes d’affrontement, Prince Puma décroche le graal sur son traditionnel 630. Mundo congratule son adversaire et Konnan vient célébrer avec son protégé. Clap de fin, merci messieurs.

 

 

Bon, ç’a l’air un peu trop compliqué ici aussi, je vais voir si je peux essayer de gratter un titre à la ICWA.

 

 

Un nouveau jour se lève sur Lucha Underground. Un champion a été couronné et celui-ci va maintenant devoir défendre son bien. D’abord dès la semaine suivante (14 janvier) face à Fenix. En effet, lors du 10-man match qu’il avait remporté en décembre, c’est lui qui avait éliminé Puma. Dario Cueto invoque cette raison pour le booker dans un title match. L’affrontement est très bon et se termine sur un finish impressionnant où Fenix court littéralement sur la troisième corde en direction de Puma qui l’intercepte d’un Superkick.

 

Puma a à peine le temps de célébrer qu’un homme surgit sur le ring pour le passer à tabac. Il s’agit d’un colosse nommé Cage, plus connu sous le nom de Brian Cage à la Pro-Guerilla Wrestling, qui a fait ses débuts plus tôt dans l’émission en détruisant trois luchadors de la AAA. Des débuts qui ont impressionné le boss en personne au point que celui-ci l’envoie directement face au champion dans l’épisode du 28 janvier. Cage est présenté en vignette comme une machine. Il faut dire que le bonhomme en impose. On le voit par exemple se faire briser des bouteilles sur la tête par une bande de voyous de LA sans broncher, avant de les démembrer un par un. Autant dire que le match n’est pas une partie de plaisir pour Puma qui souffre face à la puissance de Cage. Le Big Guy est franchement bon et se permet même quelques prises aériennes. Pourtant Puma résiste. Cage s’agace et envoie son pied dans les parties de son adversaire. Puma l’emporte donc par disqualification mais subit les foudres de Cage. Konnan tente de s’interposer et se fait ouvrir le crâne. Cage déchire la ceinture en deux, la feud ne fait que commencer.

 

 

- Ah, merci de ramener une serviette, il a déjà perdu deux litres de sang là!

- C’est pas une serviette. C’est un linceul.

 

 

La deuxième grosse rivalité qui a agité ce mois de janvier est celle opposant King Cuerno à Drago. Les deux lutteurs en étaient resté à un partout avant les vacances, il fallait donc remettre ça. Le 14 janvier ils s’affrontent dans une joute qui culmine par un splash de Drago à travers une table, depuis le toit du bureau de Dario Cueto. L’arbitre les décompte à l’extérieur et prononce une égalité. La belle aura lieu en main event de l’épisode du 21 janvier dans un Last Lucha Standing Match. Le style lucha est un peu abandonné au profit de coups plus stiff illustrant bien la haine que se vouent les deux catcheurs. Drago passe à travers une table pour rappeler le spot de la semaine précédente. Voyant que même cela ne suffit pas, Cuerno décide de se la jouer à la Cena. Il s’empare d’une corde et attache son adversaire au turnbuckle afin de remporter la victoire. Mouais, pas terrible comme finish. J’espère que la feud ne prendra pas fin de cette manière.

 

 

Je comprends pas. J’ai sauté dix fois sur lui depuis le turnbuckle et cette foutue table refuse toujours de ce rompre. (...) Oh merde, je viens de percuter que c’est pas un Tables Match mais un Casket Match. Heu, ça va, vieux?

 

 

Venons-en maintenant à Chavo. Si vous avez bien suivi mes excellentes nalyses de LU, vous connaissez donc les odieux agissements qu’il a commis, notamment sur Blue Demon Jr, une légende mexicaine. Comme je le disais plus haut, celui-ci a fait son retour surprise lors de l’Aztec Warfare pour régler ses comptes avec Chavo. Dans l’épisode du 14 janvier, le représentant de la famille Guerrero invite le démon bleu à venir discuter sur le ring. Il veut s’excuser pour ses actes… mais avec un poing américain dans la poche, le fourbe. Blue Demon qui avait flairé l’embrouille à deux kilomètres le contre et le calme à coups de chaise. Un petit segment sans prétention qui n’est là que pour nous faire patienter avant le début des vraies hostilités.

 

 

Diantre, ce vieillard est encore en état de soulever une chaise. C’est un adversaire bien trop dangereux. Fuyons.

 

 

Dernier fait qui mérite un peu d’attention : l’explosion de la Crenshaw Crew. Le 21 janvier, Mr Cisco et Cortez Castro ouvrent le show en s’imposant face à Mascarita Sagrada & Pimpinela Escarlata. Après le match, Big Ryck monte sur le ring pour avertir tout le monde que tôt ou tard, il sera dans la course au titre. Mais sa Crew se retourne contre lui à coup de kendo sticks. Bale va même lui enfoncer son cigare dans l’œil. Pour eux, obéir aux ordres et faire le sale boulot c’est fini. On les retrouve d’ailleurs plus tard dans le bureau de Dario Cueto, des liasses de billets à la main. Désormais, ils prennent leurs ordres directement auprès du big boss en personne. Voilà qui amorce probablement un face turn de Ryck.

 

 

- Qu’est-ce qu’on peut faire pour vous boss? Vous voulez qu’on bute un mec, qu’on kidnappe le gouverneur, qu’on achemine une cargaison de drogue à travers le pays?

- Hein? Non. Vous allez passer un coup de serpillière dans les travées et les vestiaires, y a des restes de tacos partout.

- Mais on croyait que...

- Vous me coûtez moins cher que les femmes de ménage, depuis que ce con d’Obama a instauré un salaire minimum. Allez, au boulot les feignasses.

 

 

Enfin pour être tout à fait complet, Pentagon Jr a vaincu Super Fly (21 -janvier) et annoncé que quelqu’un viendra bientôt joindre ses forces aux siennes; Sexy Star s’est imposée face à El Mariachi Loco (21 janvier) qui n’est certes qu’un jobber mais ce résultat montre tout de même que la luchadora fait partie des meilleurs combattant(e)s de la fédé ; Fenix a battu Mil Muertes (28 janvier) qui concède sa deuxième défaite. Etrange comme booking après l’avoir monté à de tels sommets. On a également vu du sang neuf à LU puisqu’en plus de Cage, Argenis, AeroStar et Angelico ont rejoint le temple. Après avoir servi de paillasson à Cage, les deux premiers cités se sont à nouveau inclinés en équipe face à la Crew (28 janvier).

 

En définitive, j’ai adoré ce mois de janvier. L’Aztec Warfare est un potentiel MOTY, l’arrivée de la ceinture donne un nouveau relief à la fédé, le roster tourne bien et les nouvelles têtes se succèdent tout en douceur. Quand on sait que le temple s’apprête à recevoir la visite d’un certain Alberto El Patron, on a hâte d’être en février pour voir l’accueil qui lui sera réservé...

 

 

Ouais ramène-toi Alberto machin! Toi aussi je vais te foutre un coup de pied dans les couilles, comme à Prince Puma!

Mil Muertes

Dites c'est moi ou il a un coussin scotché au cul pour amortir les bumps ?
*
En tout cas j'aime vraiment bien la LU, une excellent alternative a la wwe. Peu de promos, bcp d'action et jomo. Moi je dis oui.
Surtout que le petit puma (ricochet), est vraiment pas mauvais. Il a un bon potentiel meme s'il est pas grand.
*
Les match intergenre par contre je suis moins fan. Ca montre plus la petitesse du roster qu'autre chose :(
*
Sinon rien a avoir, mais a quand le retour des chroniques sur la NJPW ? On a pas eut de retour sur le g1-climax comme tous les ans :(

Avis d'un néophyte

Après la lecture de cette nalyse, j'ai regardé Aztec Warfare. J'aime bien le coté serie B du début, la petite scénette avec le président, j'ai aussi vu celle présentant El Patron. Si on rajoute le temple, je trouvais que cela faisait un peu "une nuit en enfer", au niveau de la mise en scene (le temple + la scénette dans ce que fais Rodriguez d'habitude). Et la j'ai vu le producteur, je trouve ça cool qu'un gros nom du cinéma produise cela, il doit apporter son expérience sur la réalisation, la mise en scene et le scénario d'un show de catch (si la WWE pouvait s'en inspirer).
Le match était excellent, JoMo en feu, ca voltige dans tous les sens avec peu de botchs (faut dire que les continuels changements de caméra aide à cela). C'était 100000000000 fois moins chiant qu'un certain ME d'un PPV.
.
LU a aussi montré qu'on peut utiliser les nanas et les nains de manière intelligente.
.
Surpris de la réaction provoquée par Chavo, c'est le heel ultime de la fédé?
.
Par contre, deux bémols. J'ai trouvé qu'il y avait le meme défaut qu'un Triple Threat sur ce match, trop souvent le ring n'a que 2 lutteurs sur le ring, les autres se "reposent".
La caméra change trop souvent. Je n'ai rien contre celle du dessus qui bouge, mais c'est un peu trop cut pour moi.
.
Au final, je me suis amusé devant ce "Rumble", et je crois que LU a de quoi concurrencé le meilleur show de la WWE, NXT. Ambiance indy, actions spectaculaires, une histoire intéressante racontée entre les cordes, la réalisation est le point qui va leur permettre de se démarquer du show jaune, et je pense que je suivrai de manière lointaine LU, en me faisant quelques piques de rappel.
.
On cherchait qui peut rivaliser avec VKM, la TNA est en train de soigner ses blessures, le puro est trop Japoncentré, LU a l'air de mettre les moyens pour jouer avec les grands. Voyons dans 2 ans ou ils en sont.

Chavo

Chavo est bien le top heel de la fédé actuellement, d'autant plus avec l'éclatement de la Crew, et si tu mets de côté Dario Cueto.

à propos de Rodriguez

Est ce un hasard si Morrison a décidé de revenir dans le catch dans la fédé d'un cinéaste ?

Mon tout premier commentaire

Bonjour,

Mon tout premier commentaire sur CdC pour cet article qui me fait bien plaisir. J'ai repris la WWE il y a quelques saisons après de nombreuses années d'abandon vers la fin de l'adolescence, accompagné d'un discours genre "pfffff... n'imp c'est pour les gamins faut qu'j'arrête de mater ces conneries". Si je me souviens bien j'ai re-scotché en voyant Edge à genoux implorant la Miss Guerrero pour je ne sais plus qu'elle raison, celle-ci lui répondant qu'elle réintégrait THE UNDERTAKER et qu'il l'affronterait pour HELL in a CELL !!!!... A l'évocation du Taker je suis instantanément redevenu un gosse et je n'ai plus décollé depuis... Sauf depuis quelques mois ou je suivais de moins en moins les Raw et SD, tout en continuant les PPV mais surtout NXT (l'entrée de Finn Balor à NXT TakeOver... !). Et puis en novembre dernier j'ai commencé à lire par ci par là que John Morrison revenait dans un nouveau programme de catch... je devais absolument voir ça... Lucha Underground... BEST SPORT ENTERTAINMENT TV SHOW EVER !!! M'est avis que Prince Puma finira 2015 sur le podium des meilleurs catcheurs de l'année toute fédérations confondues.

Toutefois :
1. la réalisation vraiment à chier... mais bon avec Robert Rodriguez au générique je ne suis pas étonné et je me suis fait une raison :/
2. je ne suis pas un grand fan des effusions de sang, le blade job de Konnan m'a un peu mis mal à l'aise...

Tout ça pour dire merci Little-Goomba pour cette chronique, j'espère que ça continuera sur cette bonne voie.

HS : je regrette la quasi-absence de chroniques pour NXT :)
HS2 : je recherche sans grand succès la vidéo d'un match John Morrison vs Rey Mysterio pour un titre (IC ou US), probablement à SD, avec changement de champion à l'issue du match, juste avant une suspension pour l'un des deux... match qui dans ma mémoire était de folie...

Bienvenue et cadeau

Je me reconnais pas mal dans ton parcours, et vive la LU et le Dieu JoMo. Le match dont tu parles contre ReyRey est là http://www.dailymotion.com/video/xl0p07_rey-mysterio-vs-john-morrison-sm... (je l'ai trouvé en première réponse en tapant John Morrison Rey Mysterio dans google :-)) C'était en 2009 et ç'avait à juste titre marqué des points dans notre award des matchs de l'année (http://www.lescahiersducatch.com/site/?q=node/289 y a tous les liens oh yeah)

Cool !

Merci beaucoup Axl, de toute évidence je devais avoir les yeux à l'envers le jour où j'ai cherché o.O

Vous DEVEZ mater Lucha Underground !!!

Sérieusement, je suis content Axl que tu aies pu te dégager un peu de temps pour regarder LU et apprécié. Il faut VRAIMENT que vous regardiez ce show. Je veux dire, il ne ne faut pas en avoir "peur" comme si c'était réserver aux geeks de l'indy ou du puro. Je suis tout le contraire de ça et ça n'a rien à voir. Je suis un gros Jyskal de la WWE et je pourrai pas me passer de leurs programmes mais franchement, zapper un raw sur deux pour pouvoir mater LU, ya pas de problèmes ! C'est juste le meilleur show de catch du moment.
Je vois, ma copine qui est une spectatrice TRÈS occasionnelle de la WWE a adoré. Je pense que ça peut vraiment fédérer différents publics. Bref, voilà c'est génial :)

Quel beau roster!

J'ai enfin pu en regarder un peu et c'est super, merci. Lol de lol la vivi de Cage dans le parking avec les voyous, on se serait cru dans American Ninja en 1985! Super fédé et super récap, merci! Une question: qu'arrive-t-il à Mundo dernièrement? Il semble moins mis en avant. Quel avenir pour the best that was, is and will ever be?

Johnny Mundo

Il continue à être le pote/rival de Prince Puma, et a par exemple affronté Cage à Lucha Underground cette semaine, une semaine après le fauve masqué.
Je pense qu'il risque d'avoir une rivalité avec Mil Muertes ou King Cuerno.
C'est vrai que c'est vachement bien LU en même temps, mais je suis quand même assez inquiet pour Big Rick, je pense que son face turn combiné à l'arrivée d'un big guy bien plus talentueux que lui seront sa perte...

Aie confiance

Tkt Axl, Johnny est tapi dans l'ombre, mais tu verras qu'il touchera la ceinture cette année, il est l'un des piliers de Lucha Underground et il est un peu l'underdog du programme.
C'était logique que ce soit un luchador qui touche le 1er titre, c'est raccord avec le logo du show et puis quel talent que ce Prince Puma (ce 630 c'est de la folie!)
Mais l'heure de Johnny approche, ayez confiance...

C'est de la bombe bébé

Madre de dios, très bonne nalyse petit-goomba.
Les choses sont simples, limpides pour moi. Le temple est ma maison.
Depuis le début de l'année 2015, je ne regarde quasiment plus Raw ou Sd me contentant des PPV (et de NXT) et suivant les nalyses WWE des CDC pour rester au top de l'info.
En revanche, je ne loupe plus un épisode de Lucha Underground, je suis littéralement accro et je le revendique haut et fort!
Quand je lis l'avalanche de critiques sur le Royal Rumble, je me dis: "Hey les gaziers, allez voir l'Aztec Warfare, ça c'est de la bataille collective!"
De plus ce combat a été super bien construit et le plateau de catcheurs(es) c'était quelque chose ma foi, des luchadors, des big mens, des femmes, un nain, un trav, de l'action en continu, un champion final totalement mérité et méritant, que du bonheur!
A LU, les histoires sont simples mais cohérentes, et l'autorité représentée par Cueto c'est juste rafraichissant et je suis complètement satisfait de ne plus me coltiner les promos interminables et incessantes d'un 3H qui ne m'intéresse plus du tout et qui m'a finalement envoyé vers la concurrence, du coup peut être que je devrais le remercier le Hunter!
Il y a aussi des critiques sur les mouvements des caméras et les prises de vue, là encore, moi je trouve ça génial, enfin le catch présenté sous un angle différent et que je ne vois nul part ailleurs dans aucune autre fédération.
Concernant les catcheurs, même les jobbers sont intéressants et ne sont jamais tournés en ridicule comme c'est tant le cas à la WWE. Et si je m'amusais à faire la liste des excellents catcheurs de LU, malgré un roster encore réduit, il y a déjà grave de la matière, Puma, Mundo, Fénix, Pentagon, Drago, Cuerno, Cage, Son of havoc, Sexy star etc etc
Bref n'en jetez plus, je crois bien que c'est la 1ere fois dans ma vie de suiveur de catch que je ne trouve pas de critiques à formuler sur un show de catch (hormis peut être au milieu des 80's quand mon idole Randy Savage distribuait des tartignoles sur les rings) LU c'est pour moi la révélation catch de l'année, une sorte de retour aux sources en particulier au niveau de l'ambiance de la salle qui me rappelle l'Elysée Montmartre des 70's et j'adorerais être dans ce hangar aux cotés de Trejo à gueuler comme un veau Lucha Lucha Lucha!

Je suis tout à fait d'accord avec toi

L'Aztec Warfare a été un grand moment avec des spots dans tous les sens (la stipulation "élimination par tombé ou soumission" a beaucoup contribué à cela je pense, surtout vu le nombre de suicide dive qu'il y a eu durant tout le match), le match Puma/Fenix (avec ce passage final qui m'a filé la chair de poule) et l'émergence de Cage qui est montré comme quelqu'un qui ne respecte que lui (je pense aussi à son match dans l'épisode du 4 février), à mon sens tout est bon (sauf les cadrages caméra mais ça s'améliore progressivement). Même les storyline annexes sont bien amenées (la quête d'Angela Fong avec ce mot, Matanza, qui semble faire réagir Cueto - storyline qui est un peu développée aussi dans le dernier épisode ; la présence de la mystérieuse Catrina (qui je pense aurait méritée un peu mieux de son passage à la WWE - enfin c'est mon opinion, in-ring elle restait moyenne même si elle s'est améliorée depuis) et son association avec Mil Muertes qui (à nouveau dans le dernier épisode) est intrigante, la lutte entre Mundo et Cueto que je pense est liée à ce fameux Matanza etc.) sont bien réglées. Sans parler de l'arrivée d'Alberto (avec la petite phrase référence qui va bien) et du fait que j'ai cru lire je sais plus où que Shawn Hernandez alias Supermex faisait aussi partie du roster. Bref, en weekly je regarde en priorité la LU et je regrette pas.

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin