Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Fantasy booking : WrestleMania 32

On croit que les rêves, c’est fait pour être réalisé. C’est ça le problème des rêves : c’est fait pour être rêvé.

Coluche

 

Wrestlemania 31 a eu lieu il y a presque deux mois, un temps relativement long dans l’océan en activité permanente qu’est la WWE, et appartient désormais au passé et à l’Histoire. Or, dans le monde du catch, même si l’on aime sortir les vieilles gloires et se rappeler leur grandeur afin d’augmenter un peu le merchandising, on se tourne en premier lieu vers l’avenir. Et l’avenir, sous l’empire McMahon, s’appelle toujours Wrestlemania. Mais la prochaine édition du show des shows dépasse toutes les habitudes. Pour le 32ème numéro du plus grand spectacle mondial de divertissement sportif, la fédération veut battre tous les records. Le slogan de cette future nuit localisée à Arlington, Texas, est plus qu’éloquent : « Everything is bigger in Texas ». Profitant d’une arène à la contenance exceptionnelle, les patrons de Stamford rêvent de dépasser enfin le mythique record des 93 173 personnes venues assister à Wrestlemania III. Mais on n’attire pas les mouches avec du vinaigre, ni les fans de catch avec une affiche Rosa Mendes Vs Fandango. Pour un événement exceptionnel, il faudra un plateau hors du commun. Par chance pour papy Vince, j’ai déjà ma petite idée que je me permets gracieusement de proposer.

 

 

 

Bigger than that ? Challenge accepted.

 

 

MON WRESTLEMANIA XXXII

 

Pre-Show

 

 

TagTeam Championship Match : The Usos (c) Vs The Ascension Vs Lucha Dragons Vs Barrett & Neville

 

Contexte : C’est désormais presque un classique depuis l’arrivée du Network et la transformation des officieux « dark matchs » en joyeux « pré-shows », Wrestlemania s’ouvre sur une guerre à quatre équipes pour le compte des ceintures de cuivre. Encore cette année, l’affiche est belle. Revenus aux affaires après la fin de la blessure de Jey, les jumeaux Uso ont récupéré le trophée des mains du New Day à l’automne, provoquant l’éclatement du groupe de clappeurs. Face à eux se dresse l’hyper populaire équipe mexicaine des Lucha Dragons, et les effrayants compères de l’Ascension, enfin devenus dangereux après avoir détruit plusieurs associations sur leur chemin. Les Prime Time Players et les Matadores en ont fait les frais. Plus étonnante, la nouvelle alliance anglaise entre Wade Barrett et Neville mélange force physique, intelligence de ring et vitesse, qui leur a offert cette place.

 

Pronostic : Le match, rythmé et spectaculaire, mettra directement le public de l’Arena dans l’ambiance. Après une dizaine de minutes de haute volée, les luchadores placent un tombé victorieux à la suite d’une manœuvre collective. Premier titre pour Kalisto et Sin Cara, et plus de 90 000 fans scandent « Lucha ! Lucha ! » dans un stade déjà bien chaud.

 

 

Ca c'était juste la répétition.

 

 

Triple Threat Match : Big Show vs Kane vs Mark Henry

 

Contexte : Voilà un match idéal pour lancer la nuit de tous les superlatifs. L’histoire de cet affrontement commence au Royal Rumble, lorsque les trois monstres physiques s’auto-éliminent dans un brouillamini de bras et de jambes. Dans les semaines suivantes, le Big Show s’en est verbalement pris aux deux autres, les accusant d’avoir toujours jalousé le meilleur géant de l’histoire du catch. Kane et Mark Henry relèvent le défi et proposent cet affrontement censé désigner le plus grand des grands.

 

Pronostic : Un match loin d’être rapide, mais intense et lourd de symboles. La présence des trois géants, qui ont rarement partagé un ring dans l’histoire, permet d’alterner les duels et de proposer quelques spectaculaires prises, notamment lorsque Kane porte un Chokeslam à un Mark Henry debout derrière les cordes, qui retombe lourdement à l’extérieur du ring, ou lorsque le Big Show porte une souplesse au Big Red Monster. Finalement, Mark Henry soulève le plus large athlète du monde et porte un World Strongest Slam qui lui donne la victoire. Sous les acclamations d’une foule totalement conquise à la cause du Texan, l’ancien haltérophile prend le micro pour annoncer très ému qu’il n’avait jamais vécu plus fort moment à la WWE, et qu’il en profitait pour prendre sa retraite. Les applaudissements laissent alors place à une véritable ovation de remerciement.

 

 

Ma retraite, oui bon mais pour de vrai ce coup-ci. Ha pis merde hein, Aznavour aussi il l’a annoncée vingt fois !

 

 

Main Show

 

 

Andre The Giant Memorial Battle Royal

 

Contexte : Une petite tradition aussi que cette grande bagarre à trente initiée par l’ami Hogan lors de la trentième édition. Cette année, la WWE innove en promettant au vainqueur un match pour une des deux ceintures intermédiaires. L’enjeu est donc important et de nombreux catcheurs se positionnent pour participer à la bataille hommage à notre géant national. C’est la première fois où l’affiche est vraiment alléchante : Rusev, Sheamus, Ryback, Bray Wyatt, Kofi Kingston, Luke Harper, Dolph Ziggler, The Miz comptent parmi les favoris et se livrent une âpre guerre.

 

Pronostic : Au final, c’est le nouveau visage du mal, le patibulaire Kevin Owens, qui l’emporte en éliminant le Show Off. Il marque ainsi définitivement son entrée dans le grand bain du catch après quelques mois passés à naviguer entre NXT et roster principal.

 

 

Et visiblement, il choisira l’Intercontinental. Celui-là, il a pas l’air de l’aimer.

 

 

Intercontinental Championship : Randy Orton (c) vs Cesaro

 

Contexte : Ecarté de la course au titre principal, Orton se cherche cet hiver un nouveau défi.  Il se tourne vers la ceinture vintage qu’il n’a pas possédée depuis plus de douze ans et qu'il gagne des mains de Sheamus. Quant au Suisse, suite à sa séparation d’avec Tyson Kidd qui lui a donné une sympathique rivalité, il a enfin gagné l’exposition qu’il mérite. Il s'associe un temps avec Ziggler avant de feuder contre Neville et Barrett. Entre les deux dégarnis, la vicieuse Vipère et l’imperturbable Helvète, la rivalité est de très haute intensité.

 

Pronostic : Décidément, Randy régale lors du show des shows. Après avoir été énorme contre Rollins en 2015, il est magnifique en 2016 et répond du tac au tac au talent brut de Cesaro qui explose enfin comme l’un des meilleurs catcheurs de la décennie. Après plus de vingt minutes dantesques, le Suisse remporte un exceptionnel trophée de prestige. Le Legend Killer se relève et serre la main de son adversaire du jour, hommage plus que mérité à un futur très grand.

 

 

Randy Orton, cet homme capable de garder la jambe tendue lorsqu’il est inconscient.

 

 

USA Championship : Daniel Bryan (c) vs John Cena arbitré par Hulk Hogan

 

Contexte : Son cou fragile a coûté le titre Intercontinental à Daniel Bryan en 2015. Mais à peine remis, l’American Dragon est vite revenu au meilleur niveau et après avoir rapidement expédié le Miz qui souhaitait en faire son nouvel assistant, il a ferraillé contre Neville pour récupérer le titre US.

 

La guerre fut alors déclarée avec John Cena. Le Marine, qui a porté longuement le titre américain, traite Bryan de faible de ne pas oser relancer un challenge hebdomadaire. Il souhaite laver son honneur et obtenir une revanche du fameux match de Summerslam 2014. L’affrontement est programmé, et c’est aussi clairement une guerre de l’image que se livrent le père du Yes movement et le leader de la Cenation, sous l'arbitrage de l'immortel Hogan.

 

Pronostic : Encore un match somptueux dans ce Wrestlemania de folie. Les deux lutteurs ne se privent pas pour sortir tout leur panel de prises. Daniel Bryan ouvre son côté obscur, n’hésitant pas à enchaîner les coups tordus et les bassesses, qu’il alterne avec de spectaculaires prises. Le Marine résiste longtemps. Jusqu’à un Yes Lock prolongé et amplifié qui lui brise le bras. Cena est contraint à l’abandon.

 

Solution de secours : John Cena vs Sami Zayn arbitré par Daniel Bryan, si ce dernier n’est pas remis de ses blessures.

 

 

Ce coup-ci au moins on espère qu’il n’a pas fait des saloperies avec la chiropraticienne pendant sa convalescence.

 

 

Hollywood Fight : The Rock vs Batista

 

Contexte : Depuis Wrestlemania 31, l’enfant chéri de Fast & Furious provoque l’autorité de la WWE. Le summum intervient à Summerslam, lors du combat entre Ronda Rousey et Stephanie McMahon, où le Caillou débarque pour humilier Triple H. Par la suite, le Game semble vouloir personnellement régler son compte à ce provocateur. Mais au lendemain du Royal Rumble, la nouvelle tombe : Triple H a finalement décidé de se faire représenter par quelqu’un qui, bientôt, aura pris la place du Rock au sommet d’Hollywood. Batista fait un retour inattendu dans les rangs de l’autorité et donne quelques combats dans les semaines qui suivent pour prouver qu’il a gardé le niveau. Dwayne, lui, se réserve pour le jour J. Ce soir-là, la foule est en délire à l’idée de voir cette vraie bagarre entre les deux montagnes de muscles, bagarre qui garantit à la WWE une exposition planétaire et fait exploser la twittosphère.

 

Pronostic : Les entrées respectives de l'Animal accompagné par toute l'Autorité et du Rock survolté suffisent à lancer l'ambiance. Sportivement parlant, ce n’est pas le meilleur match de la nuit. Si Batista est à son niveau du printemps 2014-époque Evolution, Rocky souffre un peu sur le ring. Mais l’électricité est telle que la foule passe un bon moment. Surtout, elle explose de joie quand, alors que Triple H aux abords du ring tente de déconcentrer Dwayne, un bruit de vitre brisée annonce l’arrivée de Stone Cold Steve Austin, qui place au COO un superbe Stunner. Cela ne suffit pourtant pas et c’est Batista qui, suite à une spectaculaire Bomb, remporte le combat des stars du cinéma sous les huées de la foule.

 

 

Deal with it, bande de chèvres.

 

 

Divas Championship : Natalya (c) vs Paige vs Sasha Banks vs Charlotte

 

Contexte : Il fallait un beau match féminin pour cette exceptionnelle édition de Wrestlemania. Depuis près d’un an, les scénaristes de la WWE ont enfin répondu aux attentes du public en donnant une chance aux femmes. La talentueuse Natalya défend son bien qu’elle a pris des douces mains de Paige qui elle-même l’avait pris à Naomi. Charlotte et Sasha Banks, récemment montées dans le show principal, méritent leur place pour un fight très attendu par les experts.

 

Pronostic : La bagarre féminine comble les fans les plus exigeants. Pas de pause pipi cette année pour le public de WrestleMania. Souplesses, coups de genoux et d’avant-bras, prises de soumission, tout y est. Natalya fait virevolter Sasha Banks en la jetant hors du ring, Charlotte et Paige se rendent coup pour coup, le match dure une quinzaine de minutes. La championne semble souvent proche de garder son bien, Sasha fait très grosse impression, mais finalement Miss Hell in Boots gagne de main de maître un quatrième et historique titre. Lorsqu’elle récupère le trophée, surgissent au sommet du Titantron une impressionnante réunion : Lita, Trish Stratus, Beth Phoenix, Maria et Michelle McCool applaudissent Paige, définitivement dans la cour des grandes.

 

 

De toute façon je ne pouvais pas proposer un show « de rêve » sans y mettre Paige, vous me connaissez.

 

 

Mixed TagTeam Match : Ronda Rousey & Brock Lesnar vs CM Punk & AJ Lee

 

Contexte : Oh, là, là, OMG, Damn, Awesome, Unbelievable ! S’il fallait une seule affiche pour exprimer la folie qui règne dans ce Wrestlemania hors du commun, c’est bien celle-ci. Les scénaristes de Stamford ont d'abord songé à insérer Lesnar et Ronda dans les matchs de championnat respectifs, avant de décider d’associer les deux légendes de l’UFC. Mais qui face à eux ? La réponse arrive lors d’un Raw à Chicago, sous un tonnerre de vivats : le couple rebelle mythique, CM Punk et AJ Lee, accepte de revenir sur un ring de catch. Mais pour un soir seulement. Et pour prouver qu’ils sont les meilleurs. Triple H et Steph essuient les humiliations physiques et verbales des mariés tout au long de la Road, mais ravalent leur dignité pour signer le contrat du match dont tout le monde rêve.

 

Pronostic : Pas placé en fin de soirée, mais clairement le match le plus attendu par toute la foule. CM Punk ouvre par une délicieuse séquence au micro mêlant scenario et réalité, puis régale encore le monde du catch, laissant regretter que ce soir soit le dernier. Bien reposé, entrainé et motivé, le Chicago Saint est en feu. Brock est toujours un monstre impressionnant, et survit aux multiples coups de genou qui lui martèlent la face. Ce fight laisse aussi l’image incroyable d’une Ronda catchant contre le Straithedge pendant quelques instants. Impossible de prévoir l’issue finale de ce combat dantesque, mais il restera dans les mémoires.

 

 

Oui quand même, je vais pas faire équipe avec ce gros benêt alors que le mec le plus badass du monde est dans cette fédération !

 

 

The Undertaker vs Sting

 

Contexte : La légende de l’Undertaker aurait dû s’arrêter le soir de la fin de sa streak, c’est un fait sur lequel nous sommes quasiment unanimes aux Cahiers du Catch. Cela dit, le dernier match du Dead Man contre Bray Wyatt a déçu tout le monde et n’a rien apporté à l’aura du plus légendaire personnage de la WWE. Il était hors de question que cet affrontement raté marque la fin de la carrière marathon de celui qui a bercé notre enfance catchesque. Stamford l’a bien compris, et pour relever l’image de son dernier Outlaw, il lui fallait une vraie belle rivalité. Le clash entre le Fossoyeur et le Corbeau était inévitable et logique. Fort de deux nouveaux affrontements en 2015 à Summerslam et Survivor Series où il mène son équipe à la victoire, le Stinger souhaite enfin briller sur la plus grande scène du monde. L’affiche est évidente, elle se devait d’avoir lieu.

 

Pronostic : Les deux créatures de la nuit plantent l’ambiance dès leurs entrées respectives. Les icônes donnent le meilleur de leur capacité, ce qui reste limité puisque nous flirtons avec les cent ans combinés sur le ring. Mais l’enjeu, l’ambiance, le rythme lent qui monte en puissance, font de ce match un moment d’émotion. Au vrai, Sting est bien inférieur au géant des enfers. Au bout de deux Tombstones, l’Undertaker l’emporte. Comme aux plus belles heures, la brume gagne le ring, et le Dead Man disparait dans une volée d’éclairs. Définitivement.

 

 

There ain't no grave
Can hold my body down

 

 

WWE World Heavyweight Championship : Seth Rollins (c) vs Roman Reigns vs Dean Ambrose

 

Contexte : Enfin nous y sommes ! Les légendes du passé et du présent se sont succédé sur le ring du plus grand Wrestlemania de tous les temps. Mais le choix final du main event est un signe fort de la part de la WWE : l’avenir est aux commandes. Même si c’est bien le passé qui réunit ces trois hommes. Dans vingt ans on parlera encore de la glorieuse ère du Shield. La force, la folie et l’intelligence réunie sous une même bannière. C’est logiquement l’intelligence qui avait fini par dominer les autres. Ce triple affrontement ne doit rien au hasard. Tout se joue en janvier, lorsque Dean Ambrose remporte le Royal Rumble et que le lendemain, Seth Rollins devient le premier catcheur à gagner le titre WWE World Heavyweight lors d’un Raw et entame ainsi son second règne. Roman Reigns s’insère dans l’histoire et gagne sa place pour un Triple Threat qui fait fantasmer les suiveurs depuis des années.

 

Pronostic : Cela fait trois ans que le vainqueur du Rumble échoue à concrétiser l’opportunité lors du show des shows. Cette année est bien le moment de briser la série. Certes, Rollins est un génie du ring doublé d’un stratège hors pair. Certes, Roman Reigns est une force brute impressionnante. Mais la folie est à l’honneur lors de cette nuit légendaire. Après trente minutes d’un fantastique combat, Dean Ambrose remporte le trophée suprême.

 

 

Il remplacera ensuite son thème musical par YMCA.

 

 

Et ensuite ?

 

Quelle affiche, quel programme que ce WrestleMania 32 non ? Il y a trop de talents à la WWE pour offrir à tous une place satisfaisante en une seule nuit, fut-elle aussi longue que celle ci. Certains regretteront la faible exposition de Ziggler, d’autres critiqueront la nette omniprésence des blockbusters qui volent un peu la vedette aux purs techniciens… Il n’empêche que la WWE réussit le pari de réunir ses plus grandes stars et de donner un show de grande qualité. L’adoubement de Cesaro ou des Lucha Dragons prend date pour l’avenir. La suite ne peut être que prometteuse. Un champion du monde complètement instable peut laisser présager des rivalités de folie. Autour des titres secondaires graviteront des purs talents comme Kevin Owens et Cesaro, partis pour une feud mythique. Sasha Banks et Paige croiseront le fer tandis que les Sheamus, Wyatt ou Rusev auront à cœur d’obtenir un trophée. Peut-être bien que le Rock voudra enfin se frotter à Triple H pour WrestleMania 33, que Balor ou Zayn intégreront le show principal pour rafraichir le roster ou que CM Punk, rêvons un peu, décidera de rester quelque temps de plus. Après un tel show, l’avenir est forcément souriant.

 

 

Et un sourire, c’est toujours beau.

 

Y en a pour tous les goûts!

J'apprécie l'exercice, et je trouve que tu mènes très bien ta barque, c'est un Mania de rêve pas seulement pour les smarts (le main event, Cesaro, Punk, Bryan qui fait abandonner Cena, les gonzesses) mais aussi pour les marks qui verront le Taker, les géants et Rock-Batista. Le truc qui me gêne un peu c'est que tout cela est finalement très crédible à l'exception de ce match mixte où tu laisses libre cours à ton imagination de smart avec le retour conjoint de Punk et AJ et cette affiche face à Brock et Ronda. Sans même parler des alignements des uns et des autres, le retour de Punk paraît tellement impossible que ça m'a un peu sorti du réalisme qui enrobait le reste du papier. Cela dit, stranger things have happened, j'imagine!
.
A part ça, je serais extrêmement étonné que d'ici à Mania 32 Zayn ne soit pas devenu un membre à part entière du roster, et je pense que ça vaut aussi pour Balor et Itami. Je ne vois pas la WWE les faire poireauter encore dix mois, d'autant que Zayn a déjà eu son match contre Cena. A mon avis ces trois-là seront à Mania, et j'espère Samoa Joe aussi. J'ai ma petite idée, si j'ai un moment je tente le FB aussi :D
.
Enfin j'attends toujours une explication sur l'apparition de Maria parmi les grandes divas du passé! Déjà McCool c'est limite (elle n'a vraiment pas l'aura de Trish et Lita), mais Maria, dans l'histoire de la WWE, elle représente moins qu'une bonne trentaine d'autres gonzesses. Si Trish et Lita ne suffisent pas pour ton panthéon, j'imagine que Beth Phoenix ou Sable y ont plus leur place...

.
(et il manque le Hall of Fame! Y a moyen de faire un truc avec ça)

C'est le but

Comme je l'ai déjà précisé, je cherchais à faire une affiche cohérente et crédible. Donc du coup oui, il y a une grosse part de matchs pour marks ou pour la médiatisation mainstream worldwide, les Taker-Sting ou Batista-Triple H. Mais il faut ça à WM, et je suis sûr que, comme un Lesnar-Taker ou un Hunter-Sting, ces combats pourront aussi devenir de grands moments catchesques.
Pour le match mixte, oui, c'est mon plaisir jouissif :) Honnetement je pense qu'un jour CM Punk pourra revenir à la WWE, mais là c'est bien trop tot. Pis honnêtement je suis pas sûr qu'une telle stipu avec les filles et les gars donnerait un match fabuleux, mais bon l'affrontement entre les monstres de l'UFC et les "best wrestlers in the world", ça claque non ?
*
C'est le petit souci de mon article, le manque d'intégration d'NXT guys. En même temps, je pars du principe que déjà c'est impossible d'occuper correctement tout le main roster (Ziggie, Wyatt, Sheamus ou Harper sont un peu sacrifiés) alors les autres... Neville en préshow par équipe me parait pas mal. Zayn oui, je suis sûr qu'il sera d'ici là dans le roster principal. Il est à NXT depuis déjà plusieurs longues années et il est mûr. Balor et Hitami, je suis pas pour. Ils sont là depuis moins d'un an, je les laisserai gentiment progresser, avec des règnes de champions dans le show jaune. Owens montera plus vite, lui je pense.
*
héhé, j'ai un peu craqué pour les filles non ? en fait je pensais juste à une victoire de Paige (<3) au début mais j'ai voulu rajouter un petit moment d'adoubement. Lita et Trish ça me semble évident, Michelle McCool c'est plutôt rapport à son palmarès quand même beau et à sa proximité conjugale avec la WWE. J'avoue, j'ai dit Maria par pur envie esthétique de la revoir, j'aurais pu citer Maryse aussi. Beth bien sûr, là c'est un oubli. Mais ça faisait trop de blondes !

Mouais...

Je ne veux pas faire mon rabat-joie, mais sur les 5 principaux combats, ça fait quand même 8 part-timers qui squattent les têtes d'affiche. On en est arrivé à un point où il est devenu NORMAL de faire appel à certaines gloires qui étaient à leur sommet il y a 15-20 ans pour compenser le relatif manque de starpower du roster actuel.


Et lorsque ces gens auront atteint l'age de la retraite , ou ne seront plus physiquement en état de se battre, ou seront morts même, on fait comment? :(

Ca me choque pas trop

Ca reste des catcheurs pros à peu près dans la force de l'âge. Je préfère cent fois voir le Rock dans le ring que Lawrence Taylor en main event comme à Mania chépakombien, ou que Snooki dans un match féminin. Quand ils seront plus en état, ben on fera des Manias rien qu'avec des stars du moment et ça ira très bien. Ce qui est affreux, à mon avis, c'est pas quand les vieux rappliquent à Mania pour piquer le spotlight des jeunes, c'est quand ils enterrent les jeunes au passage. Là les vieux se battent entre eux, donc ça me convient!

Moi, je dis oui.

J'aime ce fantasy-booking pour la bonne raison qu'il n'y a pas que des références techniques dedans, et que ce booking fait la part belle à ceux qui font partie de la fédé depuis pas mal d'années, et qui méritent d'être à WM (le match des gros, entre autres).
Et au moins, on sent pas un booking tiraillé pour mettre tout les mecs techniques sur un ring.

Pour ce qui est des qualités d'orateur de Cesaro, flanquez-le de Paul Heyman, ça peut être cohérent aux vues de leur passé commun, en plus de ça.

Sinon, pourquoi Henry plus que Show ou Kane?
Je t'avoue que je nourris pas d'avis particulier sur le potentiel vainqueur de ce match, mais du coup, y a une raison particulière?

la retraite

J'ai fais la programmation, ensuite je donne juste mon pronostic ! ;)
Je donne la victoire à Henry pour que ça donne une raison de retraite, un moment de communion avec le public et d'hommage pour un catcheur qui le mérite. Car Show et Kane sont vieux mais seront encore là dans 2-3 ans je pense, alors qu'Henry avec ses absences hyper régulières, ça approche.

Cool

J'aime beaucoup l'undercard. Des bons matchs et des grands noms autour des titres secondaires c'est cool.
Rock-Batista et Taker-Sting ça serait sûrement pas vrailent des bons matchs mais si ils se démerdent aussi bien qu'avec HHH-Sting ça pourrait rester fun.
J'ai pas tout compris au Team UFC vs Team Punk. Ronda et Brock travaillent pour l'Autorité ? Ou Punk voulait un match spécifiquement contre eux ? Parce que ? Avec autant de star power pas besoin que la feud soit logique mais bon dans un fantasy boking...
Le 3way du Shield on veut tous le voir mais en main event d'un show pareil ça me paraît compliqué.

Dream match

Le 3way du Shield, main event du plus grand show de tous les talents, j'aime le symbole. Mais je pense plus sûrement qu'on le verra dans l'année qui arrive, pourquoi pas à Summerslam d'ailleurs.
*
Pour le Lesnar-Ronda Vs Punk-AJ, c'est mon petit moment de pur fantasy jouissif. Affiche impossible, dream total.
J'ai pas trop détaillé, je vois pas vraiment l'Autorité d'un côté ou de l'autre. Je vois surtout Ronda et Lesnar faire preuve de domination totale dans les mois à venir, qui se proclament meilleurs talents du monde du catch et du MMA, et donc le couple maudit qui vient se mesurer à eux. Punk aussi sera à ce moment un habitué de l'UFC.
*
Rock-Batista, Taker-Sting, oui ça fait pas du match cinq étoiles. Mais on est à WrestleMania 32, j'ai cherché aussi les affiches crédibles pour le succès mondial. C'est pour ça, je dis que j'aurais pu imaginer des dreams matchs plus techniques, des Zayn-Ziggler, des Owens-Rollins, mais ça viendra aussi un jour !

.

Faut arrêter de vouloir mettre Cesaro haut sur la carte : il est nullissime au micro et ça c'est un inconvénient trop important à la WWE...

Tu peux étayer?

J'ai pas le souvenir de l'avoir vu en promo à la WWE, donc je me demande sur quoi tu bases cette certitude.

Cesaro

Je me rappelle d'un très bon Raw du 30/12 où Cesaro avait eu droit à quelques minutes de promo avant son match où son message, c'est que le fait qu'il n'arrivait pas à établir de connexion avec le public étaient des conneries, et qu'il n'y avait pas meilleur que lui dans le ring. Bah honnêtement, c'était pas terrible. Un Randy Orton est mille lieues au dessus de lui.

Précédent Rollins

Il était considéré comme un orateur merdique en indy, si bien que beaucoup d'observateurs pensaient que ce serait un défaut rédhibitoire en vue d'une carrière à la WWE. Au départ dans le Shield il ne se signalait pas spécialement comme un beau parleur. Puis il se retrouve d'un coup bombardé top heel de la fédé et ka-blam, il fait du super boulot au micro. Moi j'attends de voir Cesaro avec du vrai temps d'antenne régulier au mike, y a pas de raison que ça prenne pas.
Y a l'exemple Reigns aussi comme mec qui n'est pas à proprement parler un parleur de haut vol. Henry, on l'a découvert micro en main au bout de quinze ans de carrière, Kane aussi... Et si on regarde plus loin, Bret Hart a toujours été bof bof en promo. Bref, pour moi en aucun cas un mec du niveau de Cesaro ne doit être maintenu sous le plafond de verre au prétexte que si ça se trouve il ne serait pas l'égal de Punk au micro.

Sauf que tous les mecs que tu

Sauf que tous les mecs que tu cites sont anglophones, pas Cesaro. Et quand il parle, on sent qu'il n'est pas à l'aise avec l'anglais...

Admettons

Mais le type vit aux USA depuis quoi, quinze ans? OK, il fera pas de promos d'un quart d'heure bourrées de jeux de mots (encore que, un texte, ça s'apprend!), mais il n'est certainement pas moins bon en anglais qu'un Rusev, qui a été nettement plus pushé depuis un an. Je trouve qu'il a vraiment une gueule, on dirait Jason Statham, il peut jouer sans souci le truand torve ou le badass sympa, je veux surtout le voir à l'oeuvre au plus haut niveau!

Il y en a

Randy Orton, Daniel Bryan ne sont pas non plus des grandes stars du micro. Cesaro n'a peut être pas l'aisance oratoire pour porter la fédé sur ses épaules, mais avoir de bons matchs et rivalités en midcard voire upcard, autour des ceintures secondaires, ça me parait tout à fait crédible et souhaitable :)
Ce mec est un talent pur !

Je ferai un commentaire détaille tout à l'heure mais...

MARIA? Sérieusement???
(à part ça je kiffe hein!)

What's up?




2009 - 2018
Relax Miz Girl, les CDC ne sont pas morts. Retrouvez-nous dans notre nouveau chez-nous.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin