Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Un printemps underground

Si j'ai changé c'est dans le regard des autres car moi je vous le répète

Je suis resté underground, parce qu'underground, c'est dans la tête

Grand Corps Malade, Underground

 

Il s’en est passé du temps depuis la dernière nalyse et le printemps a amené son lot de nouveauté à Lucha Underground. Au programme, de nouvelles recrues, de nouvelles ceintures et la promesse d’un grand spectacle en août prochain : Ultima Lucha. Je vous propose donc un résumé des aventures de chacun des personnages qui ont marqué le printemps à Lucha Underground, depuis la fin février jusqu’à aujourd’hui.

 

 

Prometteur, ce nouveau gimmick de gentleman-taggueur !

 

 

Nalyse Lucha Underground de fin février à début juillet 2015

 

 

 

Alberto El Patron

 

Le début d'année fut marqué par l'arrivée d'une nouvelle recrue dans les rangs de la Lucha Underground. L'homme fit son apparition dans les toutes dernières secondes du show le 4 février lorsqu'il entre dans le bureau de Dario Cueto afin de se présenter par ces quelques mots : "My name is Alberto El Patron... but you already knew that".

 

Quel plaisir de revoir l'ex-Del Rio, qui souhaite exprimer au Temple ce qu'il a sur le cœur. Et c'est ainsi que la semaine suivante (9 février), il se fend d'une promo qui a dû faire grincer les dents de plus d'un officiel à la WWE. Faisant son entrée sous une pop monstrueuse, la ceinture de AAA mega heavyweight champion à l'épaule (ndlr : il en est toujours le détenteur), il se présente en héros du peuple mexicain et explique ses déboires au pays de l'oncle Sam. Il a voulu conquérir l’Amérique mais s'est confronté au racisme au sein de la compagnie. On a voulu faire de lui une icône puis on lui a craché au visage. El Patron est heureux d'être ici à présent où la différence ne se fait pas à la couleur de peau.

 

Sur ces derniers mots, un certain Texano Jr, surgit du public pour le passer à tabac. Il s'agit de sa Némésis du moment, à qui il a subtilisé le titre AAA à Guerra de Titanes en décembre dernier. Texano Jr est donc ici pour récupérer "son" bien. Les deux hommes s’affrontent tout d’abord le 4 mars dans un match ne mettant pas en jeu la ceinture, que Texano gagne par disqualification. Puis le 18 mars, El Patron conserve sa ceinture en soumettant son rival dans un Bullrope Match.

 

La suite de son programme n’est faite que de quelques matches sans réelles rivalités, puis il se fera agresser par un Johnny Mundo effectuant son heel-turn.

 

 

Oh ce déjà-vu...

 

 

 

Son of Havoc & Ivelisse (& Angelico)

 

Le torchon brûle entre les deux amants. Son of Havoc est un loser qui n’arrive pas à remporter un seul match depuis la diffusion de Lucha Underground. Ivelisse est passablement agacée de la situation, d’autant plus qu’elle parvient à venir à bout des adversaires de son petit ami. Le 11 mars, elle est bookée face à Angelico (qu’elle a battu la semaine précédente) avec SoH en guest referee. Angelico s’amuse du combat, le couple se dispute, et finalement le fils de la destruction prononce la défaite de sa future ex-partenaire par un décompte rapide.

 

mais surprise ! La semaine suivante, les deux s’affichent à nouveau ensemble et SoH parvient enfin à remporter sa première victoire face à Angelico. Dario Cueto profite de cette curieuse rivalité à trois pour en faire une équipe qui participera à un Trios Title Tournament. Ce tournoi a pour but d’introduire un nouveau titre à Lucha Underground qui couronnera une tag team de trois catcheurs.

 

Et à la surprise générale, cette équipe fonctionne et atteint la finale du tournoi dans un match à élimination face à l’équipe Cuerno et l’équipe Big Ryck, le 22 avril. Quinze minutes plus tard, ils réalisent l’exploit et deviennent champion en trio de Lucha Underground… enfin presque… cette ordure de Dario Cueto annonce qu’il ne compte pas confier les titres à une équipe de clowns. Pour glaner les ceintures, ils devront remporter un nouveau match contre le Crenshaw Crew… right here, right now ! L’occasion pour Angelico de réaliser un spot de fou malade (un crossbody dans le ring depuis les gradins) puis de donner la victoire à son équipe quelques minutes plus tard.

 

Le programme mollasson de ces trois-là a été renversé de façon habile, et le public a parfaitement accroché à cette nouvelle équipe. Ils conserveront leurs titres une fois de plus contre le Crew lors de l’épisode du 20 avril.

 

 

Spot de l’année ou carrément spot du siècle ? Le débat est ouvert.

 

 

 

Big Ryck & le Crew

 

Après la trahison de son clan, le Crenshaw Crew, Big Ryck fait son retour en vignette le 9 février, un bandeau de pirate cachant son œil meurtri par ses anciens partenaires. S'appuyant sur des passages de la Bible, il explique que tout en lui n'est que vengeance.

 

Le gros Ryck obtient le droit d’affronter les traitres en battant Sexy Star (grosse performance…). Le 18 mars, il ne fera qu’une bouchée de son ancien groupe dans un No-Disqualification match, un peu aidé par la luchadora.

 

Rejoint par deux nouveaux associés (The Mack et Killshot), il participera ensuite au Trios Title Tournament et atteindra la finale.

 

Le Crew, de son côté, est engagé par Dario Cueto pour faire barrage aux champions des trios. Suite à leurs échecs, le boss ne rigole pas. Il choisit de sacrifier l’un des membres, Bael en l’occurrence. Lors d’une scène hallucinante, Bael est poussé à l’intérieur d’une cage enfermant un certain « Matanza ». Du sang gicle sur les murs et le pauvre homme est littéralement exécuté par cette mystérieuse bête.

 

 

Quand ils m’ont dit que j’allais mettre un nouveau over, je ne le voyais pas exactement comme ça...

 

 

 

Sexy Star

 

Après avoir eu quelques ennuis avec le Crenshaw Crew, elle aidera Big Ryck à vaincre ses anciens partenaires puis prendra part au Trios Title Tournament avec Super Fly et Pentagon Jr.

 

Après une élimination rapide, elle est bookée par Cueto dans un mask vs mask match sorti de nul part, face à Super Fly, qu’elle remporte le 8 avril. A la suite de sa victoire, elle se fait agresser par son éphémère partenaire du Trios Tournament, Pentagon Jr. La semaine suivante, elle empêche Pentagon de s’en prendre à l’annonceuse de ring. Il n’en fallait pas plus pour qu’ils s’affrontent le 22 avril dans un match remporté à la surprise générale par Sexy Star. Un choix curieux qui enraye fortement la dynamique de Pentagon Jr. Le 3 juin, il prendra sa revanche dans un Submission match.

 

Pentagon Jr.

 

Depuis le début de la saison, Pentagon Jr. naviguait un peu à vue sans réelle storyline. Son personnage évolua ensuite légèrement avec des vignettes mettant en avant sa maîtrise des arts martiaux et du combat à mains nues. Il prit l'habitude de briser le bras des jobbers et de dédicacer ses victoires à son maître. Il entre ensuite en rivalité avec Sexy Star mais est toujours à la recherche d’un fait marquant à la LU.

 

 

L’observation du jour : à la LU, les arbitres sont vraiment tout petits.

 

 

 

Chavo Guerrero

 

Chavo a quasiment disparu des écrans de Lucha Underground après son agression sur Blue Demon Jr. Le peuple mexicain est après lui mais Dario Cueto lui propose son aide pour le protéger (en échange d’argent bien évidemment). Chavo est de retour sur un ring le 10 juin, ce qui n’est qu’un prétexte pour asseoir son nouveau positionnement. Il travaille donc pour Cueto, flanqué des deux membres du Crew encore vivants ! Le 1er juillet, Cueto lui offre un match pour le titre face à Puma qu’il perd. Pire, il se blesse réellement à la jambe pendant la rencontre.

 

 

Admirable constance : où qu’il aille, quoi qu’il fasse, Chavo ne se départit jamais de sa légendaire lose attitude.

 

 

 

Drago

 

Le 4 février, Drago qui sort d’une rivalité perdue contre King Cuerno, affronte AeroStar, un excellent voltigeur certes, mais qui représente tout ce que la lucha a de plus grand-guignolesque. Son accoutrement, son entrée, sa façon de se mouvoir et de préparer ses prises, même son nom... tout chez lui est ridicule et il ferait passer Adam Rose pour un catcheur crédible. Bref, même si son talent est autrement plus grand que celui du fêtard de la WWE, je n'arriverai jamais à accrocher à ce genre de personnage. Drago l’emporte et une revanche est bookée trois semaines plus tard, cette fois-ci gagnée par le luchador de l’espace. Chaque fois, les deux protagonistes finissaient leur match en signifiant tout le respect qu’ils avaient l’un envers l’autre.

 

Une situation qui agaça Dario Cueto et le vicieux patron d’annoncer une rencontre en cinq manches sur plusieurs semaines entre les deux hommes, afin de les pousser dans leurs retranchements. A la clé, une opportunité unique ! AeroStar porta le score à 2-1 (18 mars) puis Drago égalisa bien évidemment à 2-2 (1er avril). C’est le 18 avril que se tient la grande finale dans un main-event épique, les deux luchadors donnant tout ce qu’ils ont. Plus de vice, plus de violence et c’est finalement le Dragon qui clôture cet affrontement victorieux. Malheureusement, toute médaille promise par Cueto a toujours son revers. Grâce à cette victoire, Drago remporte un match pour le titre… mais s’il échoue à conquérir la ceinture, il doit quitter le temple pour toujours !

 

Le match se déroule le 29 avril et tourne à l’avantage du champion Prince Puma. Drago est contraint à l’exil mais promet qu’il reviendra. C’est d’ailleurs chose faite le 10 juin. Cueto cherche en effet un nouveau challenger pour le champion en titre, toujours Prince Puma, en prévision de l’événement de l’été, Ultima Lucha. Il booke donc un #1 contender match incluant les anciens prétendants au titre, dont Drago devrait logiquement faire partie. Celui-ci lui met le doigt sur son erreur et intègre ledit match, mettant en jeu son masque et sa carrière à LU. Motivé par l’enjeu, Drago sort vainqueur de l’affrontement. Malheureusement pour lui, il perdra son title shot face à Mil Muertes le 24 juin.

 

 

Par contre, le reste du temps, il est proprement terrifié par les miroirs.

 

 

 

King Cuerno

 

Lors de ma dernière nalyse, nous avions laissé Cuerno débuter une rivalité avec Johnny Mundo. Après être intervenus chacun leur tour dans le match de l’autre, les deux hommes se retrouvent face à face le 25 février. Le combat se termine par un double count-out et un bon brawl des familles. Le véreux patron de la fédération organise alors le tout premier Steel Cage Match de la LU le 11 mars afin que ses deux catcheurs règlent leurs comptes une bonne fois pour toutes. Après un excellent combat, faisant la part belle aux spots spectaculaires, Mundo décroche la victoire en exécutant son finisher depuis le sommet de la cage.

 

Cuerno formera ensuite une équipe avec Texano et Cage dans le Trios Tournament où ils échoueront en finale.

 

 

Mais Cuerno ne regrette pas trop la défaite. S'il s'est associé à ces deux-là, c'est avant tout pour la brillance de leur conversation.

 

 

 

Mil Muertes, Fenix & les disciples de la mort

 

Début février, Mil Muertes est impliqué dans une sorte de triangle amoureux avec son valet Catrina et Fenix. Catrina semble en pincer pour le poulet mythologique et refuse désormais de pratiquer la léchouille de la mort sur les vaincus. La rupture est donc inévitable et Fenix défendra la belle contre son ancien maitre. Le 4 mars, elle s’affiche ouvertement avec lui et pousse le vice jusqu’à lécher la joue de Mil Muertes, gisant sur le ring après avoir été vaincu par Fenix. La rivalité culmine le 18 mars avec un Grave Consequences Match (comprenez un Casket Match). Les deux lutteurs nous offrent un match fantastique, riche en violence et en hémoglobine, conclu par la mise en boite du prince de la mort.

 

Mais tout cela n’était qu’un piège, une mise en scène. Catrina révèle à Fénix ses véritables intentions. Pour Mil Muertes, la mort n’est qu’un nouveau départ, et cette fois, il sera plus puissant que jamais !

 

Le 27 mai, elle organise un Death match entre les deux hommes. Mil Muertes est légèrement repackagé et se fait maintenant accompagner par trois disciples aux masques de mort. Le point culminant du match est cette powerbomb à travers le toit du bureau de Dario Cueto. Le corps de Fenix est ramené sur le ring par les trois sbires et Mil Muertes applique son Flatliner.

La prochaine cible de Mil Muertes semble être le titre Lucha Underground. C’est le message que fait passer Catrina à Dario Cueto en coulisse. Le boss leur propose le deal suivant : si Mil Muertes bat l’actuel challenger numéro un, Drago, il affrontera Prince Puma à Ultima Lucha. Il saisit avec succès cette opportunité dans l’épisode du 24 juin.

 

 

Nous venons semer la mort et la désolation. Nous faisons aussi les baptêmes, les mariages et les bar-mitzvahs.

 

 

 

Johnny Mundo

 

Le printemps fut peu chargé pour l’ami Johnny. Après avoir gagné sa rivalité face à King Cuerno début mars, il disparaît du ring pour n’apparaître qu’avec parcimonie dans des segments coulisse. Notamment, il effectue un heel turn en agressant Alberto El Patron et travaille désormais plus ou moins de concert avec Dario Cueto.

 

Ce qui lui vaut le 17 juin, un match pour le titre mondial de LU face à Prince Puma. Un All Night Long Lucha Underground Title Match. Les deux lutteurs disposent d’un épisode entier pour effectuer le plus de tombés possible. C’est finalement le champion en titre qui effectuera le tombé victorieux dans les ultimes secondes (5-4).

 

 

Eh oui, Johnny ! Le puma est quadrupède !

 

 

 

Prince Puma et les prétendants au titre

 

Le champion en titre fait son retour sur les écrans du Lucha Underground près d’un mois après sa dernière apparition. Il faut dire que Puma était resté sur une sacrée rouste contre Cage en janvier et Konnan, son manager, est toujours en convalescence. Cage et Puma s’affrontent donc une nouvelle fois le 25 février avec comme enjeu un match pour le titre en cas de victoire de la machine à baffes. Durant la rencontre, Konnan fait son retour surprise et prononce l’abandon de son protégé quelques minutes plus tard, alors que celui-ci était en mauvaise posture. Les relations entre le champion et son manager sont toujours aussi ambigües. Toutefois, cela n’empêche pas Puma de conserver la ceinture de LU le 25 mars avec l’aide de Konnan dans un sympathique Street Fight, puis le 8 avril face à King Cuerno.

 

Cueto, qui souhaite que tous ses lutteurs participent à son tournoi des trios, demande à Puma de se trouver promptement deux partenaires. Il choisira Mundo contre l’avis de Konnan et ce dernier lui imposera Hernandez. Ce dernier a tout juste signé à Lucha Underground après avoir catché la majeure partie de sa carrière à la TNA. Ils seront vaincus au premier tour par la Team King Cuerno.

 

Après avoir conservé sa ceinture face à Drago et contraint ce dernier à l’exil, Puma affronte Hernandez le 27 mai. Celui-ci a en effet remporté un #1 contender match face à El Patron. Sa défense de titre est à nouveau couronnée de succès. Il récidive le 17 juin face à Johnny Mundo dans un match de 40 minutes puis face à Chavo le 1er juillet.

 

 

Pardon, vous auriez une cigarette ?

 

 

 

Trios Title Tournament

 

Ce tournoi annoncé fin mars par Dario Cueto nous a offert un sympathique spectacle sans qu’un match exceptionnel me soit toutefois resté en mémoire. Cela étant dit, je trouve le concept de couronner une équipe de trois catcheurs et non un duo comme nous en avons l’habitude est une excellente idée ; et puis ce tournoi permet de donner du temps d’exposition à la low/mid card.

 

Pour avoir une vision globale de ce tournoi, un rappel des équipes et du tableau :

 

Equipes en lice :

Big Ryck & The Mack & KillShot

Sexy Star & Pentagon Jr & Super Fly

Son of Havoc & Ivelisse & Angelico

Drago & AeroStar & Fenix

Prince Puma & Mundo & Hernandez

King Cuerno & Texano & Cage

 

1er tour

Team Big Ryck bat Team Pentagon Jr (1 avril)

Team SoH bat Team Drago (8 avril)

Team Cuerno bat Team Puma (15 avril)

 

Finale

Team SoH bat Team Big Ryck & Team Cuerno (22 avril)

Team SoH bat le Crenshaw Crew (22 avril) pour remporter le titre

 

 

 

C’est cool le King of Trios, mais ça coûte quand même cher en ceintures.

 

 

 

Ultima Lucha

 

Ultima Lucha est un épisode spécial de deux heures qui viendra clôturer la saison 1 de Lucha Undeground (diffusion le 5 août). L’évènement a été enregistré le 19 avril et les spoilers sont donc accessibles n’importe où sur la toile. Respectons cependant l’ordre de diffusion dans cette nalyse et soulignons donc que les deux matches officiellement annoncés pour le moment sont :

 

Johnny Mundo vs Alberto El Patron

Prince Puma © Vs Mil Muertes

 

 

 

Conclusion

 

La saison 1 de Lucha Underground touche à sa fin et nous aura offert un sacré niveau de catch tout au long de cette année. Je ne me permettrai pas de trancher qui de LU ou NXT est le meilleur spectacle, mais il est rare que l’on regrette de passer 45 minutes par semaine dans le Temple. L’aspect très cinématographique des segments et des storylines, la qualité du roster avec quelques têtes d’affiche de renommée internationale, la perfidie et l’immoralité de Dario Cueto qui ferait passer Vince McMahon pour un gentil rigolo sont autant de succès.

 

Pourtant tout n’est pas rose au pays des Aztèques. Les audiences peinent à vraiment décoller et la production des shows et un gouffre financier. De ce fait, si la saison 2 semblait être sur les rails, les dernières nouvelles nous plongent dans l’incertitude. Le management n’a toujours pas communiqué sur la reprise des enregistrements et cela pose de nombreux problèmes, notamment d’emploi du temps, pour les talents. Ainsi, certains se sont déjà engagés auprès de fédérations indépendantes et d’autres ont tout simplement quitté le Temple comme Hernandez qui venait d’arriver.

 

Croisons les doigts. En attendant, profitons des derniers épisodes de l’été.

 

 

Don’t try this at home, mais au bord de la piscine, ça se tente carrément.

j'adore la LU

C'est vraiment raffraichissant et y'a rien a zapper (genre les promos intemrinables de raw et sd), en plus meme si y'a plus de choré, ca s'enchaine plutot pas mal.
En plus meme si les storyline sont plus simples, elles restent super efficaces. Pour moi c'est LE show de catch du moment.
Pour en revenir aux lutteurs, jomo eclabousse de son talent la LU. Putain ca me fait mal de penser qu'il n'a pas eu la place qu'il meritait a la wwe (comme shelton). Ce mec deborde de charisme, a un style à lui (pas un enieme slip noir), est super bon sur un ring. Tout ce qu'il faut pour faire un champion.
Big Ryck par contre je suis moins fan, un peu limité dans le ring, et le monstre qu'on essaie de nous vendre.
Perso je suis pas fan non plus des matchs intergenre, c'est LE truc qui marche au mexique mais ca passe pas terrible a l'ecran, et j'ai vraument beaucoup de mal a suspendre ma credulité pour le coup...
Ricochet (prince puma) est vraiment bon aussi, quand je le voit briller la LU je me dis qu'heureusement qu'il a pas signé à la wwe. Si c'est pour ensuite se retrouver dans une mid card bouchée...
*
Mil muertes, dites c'est moi ou le mec a un espece de coussin, ou cul rembourré sous son pantalon ?
*
En tout cas merci pour la chronique, il est important de parler de tous les catch, surtout quand il defonce la wwe ^^

Merci

pour ce récap de ce que je trouve définitivement être le meilleur show hebdomadaire traitant de catch. Super personnages, super storylines, super matchs, super mise en scène. Honnêtement on voit que le show a un gros budget (et paradoxalement c'est peut-être ce qui causera sa perte). D'ailleurs il y a une interview de l'un des scénaristes que je trouve particulièrement intéressante :
"The bigger goal for us is to create super heroes – we’d much rather be the Avengers than WrestleMania. Our end game is movies, animated series, comic books, cartoons – it’s all the stuff, the Marvel world. So, we create a Marvel world, the Marvel cliffhangers, the sort of Marvel superheroes where women are just as tough as the men, and there are people with some special powers, and Mil Muertes defies death and he’s sort of come back to life now, and Fenix who has a 1000 lives. We’re slowly treading into the super natural, we’re treading into a very science fiction/comic book world. We started with a magna which was written by one of Robert Rodriguez’s writers, where he created some of the characters, and Son of Havoc was one of those characters. We’ve evolved those characters, you know, if you were to look at the original magna, Mil Muertes was in, Prince Puma was in it – there’s a whole bunch more that were in that are still coming that we’re going to be introducing in season 2 – but some of them come from super natural roots, and we base it on a lot of research that has been done by this PHD named Carl Tolb (sp?) who was a consultant for us early, who studied ancient Mesoamerican tribes. It’s in the realm of fantasy, but it’s based in historic research"
Tout est dit : LU est davantage une série télé qui parle de catch qu'un show de catch classique, et c'est terriblement rafraichissant d'avoir une fédération qui assume complètement ce côté là et qui apporte clairement quelque chose de nouveau, et de façon intelligente en plus.

real

Bon, ben désolé, mais c'est pas possible cette réalisation. Le derniet gif le montre vraiment, l'élan me semble coupé avec ce changement de caméra.

Les angles de caméra qui changent brutalement...

... t'en vois tout le temps à la WWE. Par exemple: http://i.imgur.com/k2BvRl9.gif

différent

les deux sont différents.
A la WWE, l'action est "en pause", l'enchainement se fait quand la caméra rapprochée est diffusée. Il ya un differentiel de 45° entre les deux caméras et on passe de plan large à gros plan en contre plongée.
L'autre, il coupe l'action, change de plan de 90° et reste en plan large.
-
cela dit, c'est pas pire que la caméra qui suit le mouvement...

Un truc me chiffonne

En fait, le gros problème que j'ai avec cette fed, c'est surtout les noms... Alberto El Patron, ça fait "nom PES" du type "Ziderm", genre on a pas eu les droits pour foutre le vrai nom.

C'est son nom dans toutes les fédérations autre que la WWE

C'est pour ça qu'il l'emploie à la LU et que ça fait un peu bizarre

Merci pour cette nalyse

Je suis un fervent admirateur de la LU, principalement à cause des énormes spots qu'on y voit régulièrement (Je me demande ce que Angelico va bien pouvoir nous sortir la prochaine fois, après le cross-body et le dropkick), j'ai personnellement pris un pied monstre à regarder chacun des épisodes qui m'ont fait également découvrir des talents que je connaissais pas (The Mack pour le plus marquant en ce qui me concerne) ou qui m'ont impressionné parce que je les savais pas capables de ça (Cage, je savais qu'il était balaise en terme de puissance mais il a une dextérité démentielle). Je mettrais aussi une mention spéciale au duo de commentateurs qui fonctionne bien et qui est sympa à écouter (surtout par rapport à Josh Matthews que je trouve insupportable quand je regarde la TNA).
J'ai personnellement hâte de voir Ultima Lucha (même si je me suis accidentellement spoilé certains résultats) et d'arriver à la deuxième saison.

Merci!

C'est très clair et très cool tout ça. Si je comprends bien, il y aura des épisodes tout juillet, le dernier étant le 5 août, c'est bien ça?

En effet

Du moins, c'est ce que j'ai cru comprendre.

What's up?



31 janvier

Il était bien cool, ce Rumble, non? Venez dire dans les comms de la nalyse ce que vous en avez pensé, et n'oubliez pas que les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin