Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Pourquoi?

Why ? Fuck you, that’s why !

Vince McMahon

 

Le trente-deuxième Wrestlemania sera-t-il le plus mauvais de tous les temps ? Il faudra attendra la nuit du 3 au 4 avril pour se prononcer sur la question. Mais on peut d’ores et déjà affirmer qu’il s’agit, et de loin, du plus mal booké et du moins alléchant de l’histoire récente.

 

 

- Steph, t’es qu’une petite bite.

- Super, ça c’est parler ! Pourquoi y a encore des gens qui contestent que cette feud égale celle entre papa et Stone Cold?

- Parce que les gens sont cons, that's why.

 

 

En route vers le pire Mania de mémoire d’homme

 

 

Quelle est la recette d’un Wrestlemania réussi ? Depuis le temps, la réponse est connue. De grandes stars au sommet de leur forme dont les feuds homériques viennent culminer sur le Grandest Stage, dans un décorum spectaculaire, devant des dizaines de milliers de spectateurs qui participent pleinement au spectacle. Des légendes qui s’écrivent sous nos yeux. Des combats magnifiques dont on conservera des années durant un souvenir ébloui. Des jeunots qui tentent de voler le show à grands renforts d’acrobaties inouïes. Une effervescence générale, une électricité palpable, une tension qui s’accumule des semaines, voire des mois durant pour mieux exploser le grand soir venu.

 

De tous ces éléments, le seul dont on soit certains pour le moment concernant Mania 32, c’est le décorum. Ben oui, forcément, ça se tiendra dans un stade et du pognon aura été dépensé pour que ça n’ait pas l’air trop cheap (même si ça sera probablement assez moche quand même, hein). Pour le reste…

 

Pour le reste, c’est la cata. Pratiquement à tous les étages. Revue de détail.

 

 

Pourquoi j’ai organisé un Mania pourri ? Allez vous faire enculer, voilà pourquoi.

 

 

 

1. Un WWE Title Match à fronts renversés

 

Les bookers de la WWE se sont complètement plantés avec Roman Reigns, la cause est entendue. Ils ont mal interprété le soutien massif des foules dont le beau Samoan bénéficiait fin 2013-début 2014, l’époque où sa popularité était au sommet. Les spectateurs de catch avaient simplement reconnu en lui une digne incarnation de ces badass à l’ancienne qui arrivent, déchainent les enfers et se cassent. Ils appréciaient aussi la puissance de ses Spears et la facilité de ses Samoan Drops, et bien sûr le fait qu’il était heel et ne passait donc pas son temps à tenter de brosser le peuple dans le sens du poil. Les bookers ne virent pas que l’attrait de Roman sur la foule était dû à son côté sombre, et voulurent en faire un type sympa, qui vanne ses adversaires, qui défie l’Autorité (alors que le Shield, rappelons-le, était avant tout un groupe de mercenaires au service de la démoniaque famille régnante, ce qui n’avait nullement empêche ses trois membres de susciter le respect et même l’amour des salles) et qui se bat pour « these people ». Bref, on a voulu faire de Reigns un mélange des deux plus grands babyfaces des dix dernières années : un côté Cena (l’invincibilité, la puissance et la personnalité lisse), et un côté Bryan (la cible de l’Autorité qui le screwe à plusieurs reprises car elle l’estime indigne de porter le titre suprême, mais ne parvient jamais à briser sa volonté).

 

Le résultat, on le sait, est calamiteux : les gens ne veulent pas d’un nouveau Cena, et refusent de considérer Roman (et son physique de Dieu grec sorti d’un manga) comme un outsider semblable à Daniel Bryan. Le pauvre « Big Dog » est atrocement conspué dès qu’il passe sa tête shampouinée par le rideau des coulisses (il n’ose plus passer par la foule pour faire son entrée, de peur sans doute de se faire uriner dessus).

 

Le cas s’était déjà présenté l’année dernière ; les bookers avaient alors fini par entendre la vox populi. Au lieu d’offrir comme on s’y attendait le scalp et le titre de Lesnar à Reigns, ils ont opté pour le cash-in de Seth Rollins. Cette fois, plus d’échappatoire, la mallette ayant été cashée depuis belle lurette (par Sheamus, au cas où vous l’auriez oublié ; oui, le mec a cashé sa mallette à Survivor Series en novembre, et à Mania il sera dans le match pour les ceintures tag team, sic transit gloria felli).

 

Mais peut-être, se dirent-ils dans leur stupidité, le problème venait-il, l’année dernière, de l’identité du champion en titre ? Lesnar est respecté et même aimé par le public ; mais si on place Reigns face à un type particulièrement odieux, ça devrait le faire, non ?

 

Manque de pot, ou manque d’humilité de la part du booker en chef : Triple H n’apparaît pas suffisamment comme une ordure pour que le public se range aux côtés de Roman Reigns. Trips a gagné le Rumble à peu près à la régulière (en tout cas plus à la régulière que Reigns en 2015…), il a infligé un beatdown à Reigns tout seul comme un grand, il a ensuite été agressé par ce dernier, dans le parking, de façon fourbe… Et difficile de lui donner tort quand il explique en promo que Reigns ne mérite pas l’or, au vu des réactions ulcérées du public dès que le cousin du Rock est dans la place. Enfin, et surtout, Triple H est… Triple H. Avant même d’être le boss (en kayfabe et IRL) de la Fédération, il est un catcheur légendaire qui a su bâtir un lien solide avec le public en vingt ans de carrière. Son image est bien sûr celle d’un népote, mais aussi celle d’un combattant féroce et héroïque face à la douleur, celle, en somme, d’un très grand du catch, qui effectue sans doute actuellement son dernier run au sommet. Dans ces circonstances, le public déjà rétif à Reigns tombe dans les bras musclés du champion en titre, et on s’achemine donc vers un match où le heel sera copieusement applaudi tandis que le face sera hué. Par 80 000 personnes. En main event. Du plus grand show de l’année. Aïe.

 

 

Suck it, that’s why.

 

 

 

2. Un Shane-Undertaker illisible

 

Quel colossal gâchis ! Rarement storyline majeure aura été aussi atrocement gérée, et c’est peu dire. Tout ici sonne faux, du principe général aux moindres détails. Et le match promet d’être calamiteux, les deux hommes cumulant 97 ans…

 

Que veut Shane, exactement ? Personne ne le sait. Il veut du changement. OK. Par rapport à quoi ? Que veut-il changer ? Que veut-il supprimer ? Pour le remplacer par quoi ? Rien à battre, apparemment. Putain, un effort Shane, merde, même les hommes politiques font semblant de remplir leurs promesses de changement d’un minimum d’engagements concrets !

 

Cette volonté de changement est d’autant plus curieuse que, au cas où ça aurait échappé à Shane, son beau-frère a lancé depuis quelques années un programme nommé NXT qui marche plutôt pas mal et a amené à la compagnie la majeure partie de ses nouvelles têtes. Shane est parti en 2009, époque où le haut du pavé était tenu par Cena, Orton, Edge, Jericho et Batista. Au cours des sept années écoulées depuis, on a vu CM Punk, Daniel Bryan, Seth Rollins obtenir des règnes longs, voire historiquement longs, et des victoires historiques. On a vu arriver, en outre, Dean Ambrose, Kevin Owens, AJ Styles, Sami Zayn, sans oublier les révolutionnaires à nichons… Bref, le changement c’est maintenant, et c’est Triple H qui le gère de main de maître à NXT avant de transférer à Raw les meilleurs de ses protégés. Donc, dans ce contexte, qu’est-ce que Shane veut, exactement ? La fin de l’Autorité ? Putain mais même Dolph Ziggler l’a obtenu y a un petit moment, paie ton super enjeu.

 

Evidemment, l’autre grand éléphant dans le couloir, c’est la raison pour laquelle le Taker a accepté d’aller jouer les enforcers de Vince tel un vulgaire Umaga. Fuck you, that’s why. Le Taker a perdu une bonne part de sa mystique depuis que Lesnar lui a rivé les épaules il y a deux ans, mais il y avait justement une belle histoire à écrire à son propos : que fait un invincible quand il a été vaincu ? C’est facile à écrire, ça a été fait mille fois au cinéma, pas besoin d’être Shakespeare pour bien trousser un récit de rédemption. Au lieu de quoi le Taker a fourni une feud foirée à Wyatt il y a un an, et vient maintenant combattre pour les beaux yeux de Vince. Aucune logique, aucune cohérence… et aucun intérêt.

 

Aucun intérêt pour ce qui concerne le match proprement dit : ils sont vieux, usés et fatigués. Shane n’a jamais été un catcheur mais plutôt un trompe-la-mort, et c’est pas à 46 ans, alors que son dernier match remonte à y a sept ans, qu’il va nous faire du Jeff Hardy. Quant au Taker, à ce stade, c’est plus grand chose non plus. Tout ça dans un Hell in a Cell, on a l’impression d’être aux dernières heures de la WCW.

 

Aucun intérêt, non plus, pour l’enjeu. Si Shane gagne, l’Autorité s’en va, mais on a déjà vu tant et plus les méchants dirigeants partir pour mieux revenir quelques mois plus tard… et l’Undertaker doit prendre sa retraite, mais on déjà vu tant et plus ce genre de stipulations piétinées quelques mois plus tard… Si Shane perd, ben rien ne change, a priori. Le seul intérêt de ce match, en fait, c’est de savoir lequel des deux va tomber le premier d’une crise cardiaque.

 

 

- Dis donc papa, pourquoi…

- Ici, il n’y a pas de pourquoi.

 

 

 

3. La gestion lamentable des titres IC et US

 

Ils ont même réussi à foirer une storyline qui s’écrivait toute seule ! Owens-Zayn, ça dure depuis des années, ça a donné lieu à des matchs d’anthologie à la RoH et même, récemment, à NXT, l’un a éliminé l’autre du Rumble, toutes les étoiles étaient alignées en vue d’une confrontation à Mania autour du titre Intercontinental, celui des techniciens, quand… quand dieu sait pourquoi il fut décidé que ce serait un Ladder Match à sept, incluant, outre Owens et son éternelle Némésis Zayn, Dolph Ziggler (soit) mais aussi le Miz, Stardust, Sin Cara et Zack Ryder… Ouais. Ou comment noyer ce qui aurait pu et dû être une confrontation magnifique entre deux des catcheurs les plus complets du circuit, qui se connaissent si bien, et qui auraient à coup sûr claqué un Instant Classic, dans un combat inepte plein de low et midcarders…

 

D’autant plus frustrant que, dans le même temps, le titre US, lui, a droit à une affiche individuelle, et quelle affiche !!! Kalisto contre Ryback. Oui, voilà, le genre d’amuse-bouche de deux minutes trente qui passe normalement au milieu d’un Smackdown lambda. Putain, pourquoi ne pas avoir envoyé tous les mecs superflus (et leur échelle avec) dans le combat US, en laissant Owens et Zayn régler leurs comptes en tête à tête ?

 

Fuck Dave Meltzer, that’s why !

 

 

 

4. Styles-Jericho, on a déjà vu le film

 

Apparier ces deux-là c’est pas bête en soi. Sauf que ça va faire leur quoi, quatrième match l’un contre l’autre en deux mois ? Au temps pour la nouveauté et pour l’excitation qui aurait dû accompagner la première apparition du Phenomenal à Mania… Un type de cette réputation aurait dû, pour sa première sous le plus grand chapiteau du monde, nous offrir un match jamais vu dont la seule idée nous ferait saliver. Qui, aujourd’hui, bave réellement à l’idée d’un nouveau Styles-Y2J ?

 

On part de l’idée que les spectateurs de catch ont une mémoire qui ne s’étend pas au-delà d’une semaine, that’s why.

 

 

 

5. Le buildup « hihihi les filles se crêpent le chignon » du Triple Threat féminin

 

Aucun problème pour le lineup : même si, dans l’esprit, Paige aurait mérité de concourir pour le titre aux côtés de ses trois collègues, le trio Charlotte – Sasha – Becky incarne le renouveau de la division féminine. Moins d’un an après l’annonce de la Divas Revolution par Stephanie, on y est enfin ! Trois filles qui sont avant tout de vraies catcheuses, qui vont nous montrer que les femmes savent aussi catcher ! Sauf que le buildup a semblé tiré de quelque « les Bellas contre Kelly Kelly », avec ces infinis « t’es ma copine / t’es pas ma copine / je croyais qu’on était copines / non on n’est plus copines » qui ramène toutes ces belles personnes sur le plancher des vaches. Qu’elles possèdent un arsenal de prises à faire pâlir d’envie Dean Malenko ou qu’elles ne maîtrisent même pas le rollup, les filles chez Vince auront toujours les mêmes scripts, et ça porte un rude coup au renouveau promis.

 

 

- Pourquoi on est présentées comme des pétasses ?

- Parce que woo l’êtes toutes, that’s why !

 

 

 

6. L’inconsistance de la League of Nations

 

Les New Day sont unis, ils ont fini par turner au grand plaisir de la foule, c’est cool. Mais en face, qui comprend le principe de League des Nations, au-delà du fait qu’elle est composée de rastaquouères ? Il y a là quatre types qui ont été des main eventers, ont été promis aux plus grands honneurs, les ont parfois  touchés, et se sont associés alors qu’ils étaient tous des individualistes forcenés. Dans quel but ? Pour servir l’Autorité, comprit-on au départ — un service bien désintéressé puisque les membres de la LoN n’obtinrent rien de spécial de la part des boss, y compris durant le court run de champion de Sheamus. Les voilà à présent en chasse des titres Tag Team, dans un match dont on ignore encore s’il sera un deux contre deux normal (et dans ce cas qui seront les hommes légaux de chaque côté, surtout côté heel) ou s’il dégénérera en quatre contre quatre si les New Day se trouvent un pote. Quoi qu’il en soit, la LoN manque trop de cohésion et d’avenir (ces fortes personnalités s’embrouilleront au premier malentendu, peut-être dès Mania), et le buildup, lancé lors du pitoyable segment avec Edge et Christian à FastLane, est trop moisi et artificiel pour qu’on prenne réellement cette affaire à cœur. Dommage, car il y a plein de talent des deux côtés.

 

 

Même quand elle feint l’unité, la communauté internationale, c’est chacun pour sa gueule. Parce que le traité de Westphalie n’est pas mort, that’s why !

 

 

 

7. Un préshow sans intérêt

 

Sérieusement, Brie Bella, Alicia Fox, Natalya & Paige vs. Lana, Naomi, Tamina, Summer Rae & Emma ? C’est donc comme ça qu’on utilise la surdouée Paige, qu’on fait nos adieux à Brie qui devrait prendre sa retraite dès le lendemain et qu’on présente le tout premier match de Lana ? Quelqu’un sait pourquoi ces huit-là s’embrouillent ? Plus encore, quelqu’un en a-t-il quoi que ce soit à foutre ?

 

 

Pour faire baver les commentateurs, that’s why.

 

 

Il y aura aussi dans ce préshow un Usos-Dudleys là aussi, comme le main event, à front renversés : le public semble bien plus du côté des méchants vétérans que des gentils Samoans. Ca ferait un bon échauffement avant le grand concert de huées qui clôturera le show.

 

 

- Bubba, regarde par ici, j’ai trouvé une table, viens on la détruit !

- Nan Devon, on ne détruit plus de tables depuis qu’on est méchants.

- Heu, pourquoi ?

- Parce qu’on est bookés par des singes, that’s why.

 

 

Et puis il y aura la bataille royale André le Géant, lot de consolation pathétique pour les vieux gros (Show, Kane, Henry) et les lowcarders (les Social Outcasts)… Là aussi, l’occasion manquée est énorme. Les gens aiment les batailles royales, les gens aiment Mania, donnez juste un enjeu à une bataille royale de Mania et les gens regarderont ! Tenez, et si le vainqueur obtenait le dernier spot dans le match pour le titre IC, ils sont pas à un gars près de toute façon ! Directement, y a du suspense et de l’intérêt. Mais non, pensez-vous, c’est trop demander. Attendez-vous à une séquence hilarante où Truth et Goldust se sauvent l’un l’autre à plusieurs reprises, et à une victoire finale de… heu… Braun Strowman ? Ben ouais, pour l’instant Wyatt et sa bande n’ont rien à faire (ce qui devrait nous préparer à leur immixtion dans le HIAC, je suppose, à notre plus grande joie).

 

 

Vous savez pourquoi on est dans ce match ? Parce qu’on n’a rien d’autre à faire ce soir, that’s why.

 

 

L’observateur attentif aura remarqué que ce maussade tour d’horizon laisse de côté l’un des combats de dimanche prochain, à savoir Lesnar-Ambrose. Ben oui : c’est le seul, à mes yeux, qui soit à peu près digne, dans sa construction et son principe, de la magie propre à Mania. C’est toujours un événement de voir Lesnar combattre pour la première fois un nouvel adversaire, et on salive à l’idée de ce No Holds Barred plein d’outils sympas (aux dernières nouvelles, Ambrose a désormais en sa possession la batte cloutée de Mick Foley et la tronçonneuse de Terry Funk, ça devrait lui permettre d’obtenir un compte de deux). J’ai quand même une vraie frustration vis-à-vis de ce combat : de toute évidence, il devrait être pour le titre. Ambrose est le face le plus aimé du moment, Lesnar est juste le catcheur le plus invincible de son époque. La confrontation pour l’or suprême aurait été épique, mais on se contentera d’un bon fight sanglant de 25 minutes. On s’en contentera d’autant plus qu’on n’a pas grand-chose d’autre à quoi se raccrocher.

 

 

- Hey Vince, pourquoi Brock contre moi c’est pas en main event et pour le titre ?

- …

- Nan c’est bon, je crois deviner la réponse.

 

 

 

Conclusion

 

Je n’ai même pas parlé du Rock, qui a promis d’être présent à Mania mais dans un rôle que l’on ignore (arbitre dans le HIAC ?). Ce n’aurait pourtant pas été du luxe qu’il vienne électrifier un peu le buildup du ppv d’une façon ou d’une autre, tant tout cela manque dramatiquement d’étincelle.

 

Au moment où elle se prépare à nous livrer un Mania particulièrement peu appétissant, la WWE peut toujours avancer l’excuse des multiples blessures ayant décimé son roster : Bryan out (définitivement), Cena out, Orton out, Rollins out, Cesaro out, à un degré moindre Neville et Nicki out… autant de talents qui auraient pu relever cette sauce bien fade. Mais l’excuse n’est guère convaincante, au fond. Les talents sont là — n’importe quel promoteur ferait un show superbe avec le roster de la WWE, a fortiori si l’on y ajoute quelques individus qui squattent à NXT comme Balor ou Joe, par exemple. Ce qui manque, c’est une vision d’ensemble. La logique la plus élémentaire aurait voulu que la promesse de changement de Shane se confronte directement à Triple H, mais les deux hommes, et leurs matchs respectifs, sont restés hermétiquement séparés l’un de l’autre. Ce qui manque, aussi, c’est la volonté d’écouter le bon peuple, comme la WWE l’a fait en 2014 et 2015. On ne demande qu’à être surpris dans une semaine, mais pour l’heure, on se prépare à boire une potion sacrément amère…

 

 

Et y a trois choses que vous pouvez y faire : rien, aimer ça ou aller vous faire enculer !

 

eva marie

Et soudain c'est le drame ....
In a moment during RAW that could be classified as a “surprise that probably shouldn’t be a surprise,” Eva Marie was revealed as the final member of Team Total Divas which will compete at WrestleMania against Lana, Naomi, Tamina, Emma and Summer Rae.
Putain eva marie quoi .... ce mania est definitivement foutu

Pour la première fois de ma

Pour la première fois de ma vie (et je me rend bien compte de ce que je dis, soyez en certain), j'ai été déçu de ne pas voir Nikki Bella arriver sur le stage. Au moins ça aurait été un peu plus crédible que l'autre (et Vince qui pensait que le public de Raw réagirait "mieux" que celui de NxT...comme quoi y a des moments le vieux a tout faux).

Road réussie

... je suis totallement indifférent à ce Mania, mission remplie.

Ah merde, l'an dernier je voulais voir si la WWE avait les balls de filer le titre à Reigns, si Bryan allait toucher la derniere ceinture, Cena vs Rusev ... L'année d'avant c'était Brock vs Taker et Bryan allait-il s'en sortir?

Là y'a rien, même le Brock vs Ambrose, comme tu dis, il manque un enjeu. Parce que je ne pige pas la feud Shane vs Taker (je ne comprends rien du tout), j'ai du mal à voir Reigns floué quand ... l'autorité te laisse entrer dans le tournoi pour le titre et t'accorde des matches de revanche face à Sheamus.

Je crois que le match qui me hype le plus après Ambrose vs Lesnar, c'est savoir qui sera dans la Battle Royale (il en faut une vingtaine, donc j'attends de voir les invités).

Poisson rouge

T'as une sacré mémoire de poisson rouge, mon cher Axl.
De tête, la pire road récente était celle où Jerry Lawler et Michael Cole étaient en rivalité. ça se chambrait piteusement, c'était long et chiant et on a eu droit a l'entrainement de Cole avec Swagger, a l'arbitre spécial.... Avec à coté, le Miz champion et une feud entre le Corre et une équipe spéciale (avec Santino en chef d'orchestre).
-
Le seul reproche que je peux faire à la WWE sur le Reigns-HHH, c'est de ne pas avoir fait turner Reigns durant la road. Mais en même temps, je reproche surtout au public de troller non stop le challenger, ce n'est même pas de la haine, c'est juste du "lol, bouh, Roman". Parce que sinon, c'est les classiques d'un affrontement final entre les deux hommes qu'on a eu. Entre les agressions violentes autour du ring et celles dans les coulisses... Regarde, c'est à peu près comme ça qu'a débuté le Ambrose-Lesnar, mais là ça marche parce que le public l'a décidé.
-
Que Shane Mc Mahon ne dit pas ce qu'ils comptent faire s'il prend le pouvoir me semble tout a fait normal, tu balances pas tes billes directement mais tu peux donner des indices. ça c'est si le choix entre Vince et Shane se passerait dans les urnes.
-
Je dirai pas que c'est une mauvaise road, parce que la moitié des affiches m'intéresse et que je suis d'humeur agréable, car même le sort de l'US et de l'IC me convient.

Tant mieux pour toi

Je dis ça sans ironie aucune, tant mieux si toi ou d'autres avez apprécié cette Road et êtes plutôt optimistes à l'appoche de Mania. Pour ma part, ce n'est pas du tout le cas, et tes arguments ne me convainquent guère — Shane par exemple n'a strictement rien dit de ses projets, donc j'ai beaucoup de mal à m'enthousiasmer pour son éventuelle victoire, qui concrètement ne signifierait que la fin de l'Autorité (ce qu'on a déjà vu par le passé, et on sait qu'ils vont forcément revenir, et puis Shane sera une nouvelle Autorité toute façon). Reigns-Hunter ne marche pas, c'est une évidence, et quand ça ne change pas il faut changer. Toute construction, en soi, est classique. Par exemple l'année où Batista gagne le Rumble et part pour défier Orton en un contre un à Mania, c'est aussi une construction qui est classique. Mais quand le public exprime à ce point, dans toutes les salles, son rejet absolu de l'histoire, on est en plein dans le persevare diabolicum. Enfin, l'année de Cole-Lawler et de Miz champion, Mania a été quelconque, je te l'accorde, mais la Road n'était pas si catastrophique dans mon souvenir (cela dit au moins cette année y a pas de Snooki... mais y a Shane, quoi).

Road

Je ne dis pas que j'ai apprécié cette road, je dis qu'on a eu pire et que Mania a plusieurs matchs qui m'interesse.
Pour tout dire, ce qui me plait le moins est le gros suçage des anciens (Foley et Funk) qui donne une matraque+barbelée et une tronçonneuse à Ambrose. On a vu plus fin comme passage de témoin.

Les titres TT seront-ils défendus ?

C'est quoi ce bordel avec la carte de WM j'y comprends plus rien. Je crois que c'est la première fois que c'est aussi peu lisible. Le New Day ne mettra pas en jeu les ceintures cuivrés contre la LoN ? En tout cas, il n'en ait absolument pas mention sur WWE.com qui parle d'une bataille pour la suprématie. De même, le match féminin dont tu parles n'est même pas mentionné sur le site .. WTF

Réaliste, mais dramatique

Sur un pur constat de classement, cette Road est très décevante mais celle de l'an dernier était pire.
Ce qui change ? Ce Lesnar-Ambrose, comme tu le dis, ainsi que, tout de même, le choc inattendu du retour de Shane. Sans parler d'un Triple H bien violent et décidé, ou un Owens assez actif.
*
En 2015 on avait quand même Bray monologuant face à un Taker absent, Triple H monologuant face à des mauvais sosies de Patrick Juvet-Sting, Reigns conspué par la foule face à un Lesnar champion mais absent... Oui, c'était pire.
*
Maintenant, comme tu le dis, pour le moment ya de quoi avoir peur. Ya même de bonnes chances que le match pour le titre WWE soit relégué derrière l'Hell in a cell. La gestion de Roman est catastrophique, mais depuis deux shows, l'homme a repris la violence, le regard plein de haine. ça peut nous promettre quelque chose.
On a cru que l'affiche entre Shane et le Taker changerait. Apparemment non, trop tard, et c'est douteux. Moi j'ai trouvé O'Mac assez légitime, on parle pas de NXT ou quoi, il a évoqué les ratings effondrés et l'armée de blessés, c'est compréhensible, sans compter kayfabement parlant l'hégémonie de cette Autorité. Il propose du changement. ça me gêne pas spécialement non plus que l'Undertaker relève un défi du genre, il s'en fout lui du futur ou de la gestion des shows. On lui dit juste, match hyper prestigieux à enjeu, Hell in a cell, WrestleMania, tu es la légende à abattre, il dit banco. Cela dit, je le verrai bien retourner sa veste à un moment contre le daron. ça me ferait vraiment chier qu'il perde... J'aurais bien vu Shane perdre, d'où il gagne pas Raw, d'où il demande Smackdown pour un split des brandes.
*
Bon, plus bas dans la carte, tu es juste. AJ Styles aurait dû affronter Owens, je pense. Zayn est encore trop frais, la rivalité légendaire de la ROH, je la veux dans un an ou deux pour le titre mondial. Jericho ne fait pas peur, on a déjà vu trois fois l'affrontement...
J'aime bien cette compétitivité autour du titre IC mais le casting est moyen. et puis quel cerveau sain peut proposer Kalisto-Ryback ??? Ryback est bon pour la bataille à 20. Kalisto-Ziggler, j'achète !
J'aime beaucoup le New Day et assez la Ligue of Nations, les mecs ne servent à rien mais ils gagnent souvent. A voir.
Pis tu as raison. Un WrestleMania qui relègue Paige en préshow ET EN EQUIPE AVEC TEAM BELLA ça sent la merde !

Le programme de Shane

Sérieusement, c'est quoi son programme? Faire qu'il y ait moins de blessés et de meilleurs ratings? Comment?
Et pour le Taker, son acceptation n'a pas été présentée comme ça, si je ne m'abuse. Elle n'a d'ailleurs pas été justifiée du tout, en fait...
Et l'année dernière c'est vrai que ça puait déjà beaucoup, mais je trouve que c'est pire maintenant...

Rien d'explicite

On connait pas le programme de Shane, mais bon, vu qu'on joue sur les gros sous entendus entre kayfabe et réalité, à base de népotisme, de mauvais choix de pushs et autres, on imagine un peu tous un Shane à la tête d'une fédé mettant la priorité au spectacle, aux athlètes, sans tricher ni intervenir sans cesse, un truc juste, où les meilleurs auraient leur chance, pourquoi pas avec un manager general expérimenté, anglais...
Mais bon, si une telle fédération existait, ça se saurait.

C'est tout le problème

L'Autorité n'a pas bâti une fédé inique où les catcheurs méritants n'ont pas leur chance, c'est ça le hic. Ambrose a eu plusieurs fois sa chance pour le titre suprême, Reigns (méritant et face en kayfabe) aussi. Le programme de Shane tel que tu le décris serait convaincant si on avait un champion heel ultra-protégé, mais HHH, quoique champion et heel et big boss, est loin des félonies de pas mal d'anciens champions iniques scandaleux. Oui, il a gagné le RR en entrant en trentième, mais bien des faces valeureux en ont fait autant, et ce RR, il l'a finalement gagné à la régulière, de même qu'il a conservé son titre à la régulière plus tard contre Ambrose. A chaque étage, les faces méritants ont leur chance. Reigns en haut, Ambrose un petit cran plus bas, tous les mignons qui vont tenter de prendre son titre à Owens... Kalisto est déjà champion US, chez les nanas on a les trois meufs présentées comme les meilleures du roster qui vont s'affronter pour les titres, les ceintures Tag Team sont sur l'équipe la plus populaire du moment. C'est quand même un souci quand le révolutionnaire ne dit pas ce qu'il entend changer concrètement et quand on a du mal à voir ce qui devrait l'être.

Shane Robespierre

Comme dit en commentaire déjà, la révolution de Shane ne passe pas par un vote électoral. On lui donne le Taker pour faire ses preuves avant. C'est comme si tu veux gravir le Mont Blanc, tu vas pas fanfaronner en disant que tu feras un barbeuc là haut. Tu peux emmener ton matos, mais tu montes avant, ensuite tu fais le foufou.
-
Oui, l'AUTORITÉ a été plutot sympa avec les faces, c'est bien le reproche qu'on lui fait d'ailleurs, mais le champion de la fédé est le patron. Donc, c'est pas bien.

Zayn n'est pas pret.

Assez d'accord avec cette analyse à l'acide.
J’emmétrais juste une réserve sur la feud pour le titre IC. Pour moi Zayn n'est pas assez connu auprès du public pour supporter un match à Mania. On l'a vu il a un peu de pop à son arrivée, grâce aux fans de NXT, mais ça retombe très vite, et pour l'instant il n'a rien monté entre les cordes hormis qu'il lui faut 20 minutes pour vaincre Stardust.
Ils auraient peut-être mieux fait de continuer sur la rivalité avec AJ Styles.

*****************************************
Et pour le match féminin je pense pas que Lana va catcher. Parce que si tu comptes bien ça fait 9 participantes. Je ne crois pas que Lana soit une catcheuse. C'est pas ça qui arrêterait la WWE pour la booker dans le match tu me diras mais bon ... à mon avis elle va surtout tortiller du cul autour du ring comme elle l'a bien répété depuis deux mois.

Si Zayn "n'est pas prêt"...

... c'est parce que les bookers l'ont voulu ainsi. Regarde Styles, lui aussi a priori méconnu du public WWE il y a quelques mois: hop, quelques promos, quelques victoires et le tour est joué, il est booké fort et dangereux. La même chose aurait aisément pu être accomplie pour Zayn. A-t-il vraiment besoin de cinq autres larrons dans son match contre Owens? Surtout vu la gueule des larrons... Un seul des cinq, Ziggler, intéresse le public, et même lui semble incongru das cette rivalité.
Pour les nanas, c'est bien vu, je ne m'étais pas rendu compte que c'était a priori un quatre contre cinq, et surtout on m'a donné aucune raison de m'investir dans ce bordel...

Eva Marie donc et le compte est bon(ne)

C'était Zayn ou Styles, on pouvait pas avoir les deux, ça faisait trop de boulot aux scénaristes.
Après t'imagines on aurait eu des weeklys avec trop d'intrigues, de rivalités, de matchs spectaculaires et de fun. On avait quand même la team Golden Truth à builder, pas le temps pour tes conneries de Sammi Zayn. Un rouquin en plus, c'est invendable.
Évidemment Zayn techniquement il est plus que ready mais ils auraient dû le faire entrer dans le roster plus tôt.
Et pour Styles il est quand même beaucoup plus spectaculaire que Zayn et son nom doit peut être booster un minimum les ventes de PVV au Japon.

Les mauvaises Road font-elles les meilleurs Manias?

Merci avant tout pour cet article (et je suis ô combien soulagé de voir enfin un article sur la Road, je ne cache pas que je venais quasi chaque jour pour en voir un arriver^^).

Après, alors que je suis plutôt d'accord avec toi sur le tout, j'en tire une autre conclusion. Comme le titre de ce message l'indique, je me demande si cette mauvaise Road ne va pas finalement nous conduire à un super Mania. Notamment aux main events. Pourquoi? Dans les années précédentes, les deux derniers Manias ont eu des Roads quasi désastreuses, qui ont forcé les officiels à se bouger le popotin à la dernière minute pour pondre des choses surprenantes et extra (Rollins, Bryan champions) et éviter à chaque fois le même soufflet qu'au Rumble. Alors que pour des Road solidement buildées type WM 28/29, où la fédé était tellement sure de l'aura des Cena-Rock, elle a servi finalement une soupe bien fade et oubliable.
Ce que je pense, c'est que les officiels sont au courant de tout ce que tu viens de critiquer, mais qu'ils comptent justement opérer un virage radical durant ce WM qui leur permettra de sauver les meubles.

Quel virage? Tout d'abord, je pense, c'est le main event. Je me trompe sans doute, mais je crois fermement que le final verra un double turn, Reigns qui va passer heel et Triple H face, et que c'est ce turn qui permettra de rendre ce match que personne n'attend fou tout en bousculant la fédé pour les mois suivants. Je pense même que Shane peut gagner (mais là je ne mettrais pas ma main à couper) pour les mêmes raisons, rien que pour susciter quelque chose qui va pousser des spectateurs à regarder les premiers Raw post-WM.
Mais surtout, le deuxième virage c'est le retour de la violence et du sang. Ces dernières semaines, les shows sont plus violents que jamais depuis la PG era, on a du sang dans presque tous les shows et ça se tabasse sec. Vous me direz, ça fait quelques années que les officiels laissent les catcheurs continuer quand ils saignent, ayant compris l'intérêt dramatique du sang. Mais ce qui ne se faisait plus, c'est de s'en coller du faux : or le dernier Botchamania (301) montre bien Reigns s'éclater une fiole de sang sur la tronche lors d'un weekly, comme à la vieille époque. Autre signe, tous ces dons d'arme faits par des légendes du hardcore à Ambrose présage je pense d'un match brutal et sanglant comme on en a pas eu depuis 10 ans. Et la WWE a maintenant en plus un bon réservoir d'anciens catcheurs de l'Indy qui ne sont pas les derniers pour s'écharper dans des matchs poisseux.

À mon sens, tout ça est due à une décision récente visant à faire revenir le public. Il n'y a plus les grosses stars pour le faire (out les Cena, Orton blessés, le Rock qui ne se bat pas, Hogan qui est... heu... ahem...), les enfants ne sont plus la cible prioritaire, donc rien de mieux que ce WM de no-names et de matchs pas alléchants pour signer le virage, voire la vraie révolution du retour de la violence et de l'hémoglobine.

Quid du PG?

Le programme que tu prévois est alléchant (si on aime que ça saigne) mais comment l'articules-tu avec le maintien d'un classement PG des programmes de la WWE? Ou bien crois-tu que justement c'en sera bientôt fini de cette classification?

Believe that

Je m'associe complètement à cette analyse, et sans répéter le com effectué sur l'article de Rapha Hell je maintiens garder espoir de voir un bon Mania. Des surprises ne sont pas à exclure lors des weeklies de cette semaine (bon OK surtout Raw, parce que les SD d'avant PPV on sait ce qu'ils valent), puis des apparitions surprises ou des turns pas trop foireux aussi.

Connexion utilisateur

What's up?



12 janvier

Les Awards s'empilent en une, ils ont soif de vos commentaires! Venez aussi voter pour désigner la ceinture du plomb 2017, et n'oubliez pas que les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Aimez-nous sur Facebook!

Suivez-nous sur Twitter

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin