Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

WWE Draft 2016 : résumé d'un événement attendu

Une séparation prolongée détruit n'importe quel amour.

Marcel Pagnol

 

Vous êtes fan de la WWE ? Alors vous n’avez pas pu passer à côté. Cette semaine a marqué un virage historique dans les locaux de Stamford. En effet, après de longues années de vaches maigres où Smackdown était le show inutile où aucune intrigue n’avançait, Vince et ses enfants ont décidé de revenir à la glorieuse heure de la séparation des divisions. Avec un roster défini de chaque côté et une figure d’autorité par soir. Pour cela, il a fallu dispatcher tous les employés de la famille Mc Mahon d’un côté ou de l’autre. Ce fut fait mardi 19 juillet après un premier éclaircissement la veille. Voici le résumé.

 

 

Et le retour des bons vieux T-shirts.

 

 

18-19 Juillet 2016 : Bilan du Draft et de la séparation des Brands

 

 

Le retour de la brand division correspond au changement du jour de diffusion de Smackdown. L’émission nommée par The Rock revient en effet le mardi soir en live sur USA dès cette semaine. Cela nous fut annoncé au début de l’été. Après la confirmation officielle d’une nouvelle séparation des shows, et suite à plusieurs runnings gags hilarants autour de l’identité des futurs General Managers, papy Kennedy a tranché : à son fils Shane le show bleu, à sa fifille chérie l’écurie rouge. Mais, subtilité ô combien propre à l’humour de Vince, les deux garnements ne deviennent que Commissionnaires. Il leur fallait nommer un GM pour les épauler au quotidien dans cette lourde tâche. Ce fut la première grande annonce de ce lundi : à la surprise générale, Stephanie a choisi la passion de Mick Foley à ses côtés. Shane O’Mac n’a pas étonné grand monde mais a ravi la foule en faisant revenir au taff le beau Daniel Bryan.

 

 

- Ladies and gentlemen, je vous présente mon Gentil Manager. Quand à moi, je reste la Grande Méchante. Haha, vous voilà avec deux GM pour Raw, vous l’aviez pas vu venir !

 

 

Le lendemain donc, pour le premier épisode du Tuesday night Smackdown nouvelle mouture, le public du monde entier attendait le Draft des catcheurs de la WWE.

Les règles, pour une fois dans l’univers si brouillon du catch américain, étaient claires. Raw avait le premier choix et pouvait prendre trois catcheurs quand le show bleu en prenait deux, afin de respecter la différence de durée entre les deux émissions. Un catcheur ou une équipe correspond à un choix, et six choix pouvaient être piochés dans la maison école de NXT. Siégeant devant le Titantron, nous avions donc d’un côté Bryan et Shane, de l’autre Stephanie et Mick.

 

 

- Bah alors, on attend pas Daniel ?

- Mais non, on commence sans lui. Il a dû croiser Kane qui l’a enfermé dans un placard par nostalgie, où il a été retrouvé par Bray Wyatt qui lui a mangé la barbe. Je lui avais dit qu’il revenait à ses risques et périls !

 

 

Comment cela s’est il passé ? Pour ne pas lasser le public, et quand même intercaler un peu quelques moments de baston sur le ring, le Draft a eu lieu en plusieurs « rounds ». Raw ouvrait chaque round en prenant la main, puis le show bleu faisait son choix, ainsi de suite pour distribuer cinq catcheurs/équipes. Et, comme souvent dans ces cas là, la moitié du Draft se poursuivait ensuite sur le Network.

 

Je ne vais pas détailler chaque round, mais m’attarder sur le premier pour bien clarifier le fonctionnement. Très excitée comme une enfant gâtée devant ses cadeaux de Noël, Stephanie a claironné le tout premier choix, ô combien symbolique, de cette soirée : à elle et à Raw le beau Seth Rollins. En réponse, le GM du B+ show a attiré de son côté le champion du monde actuel, Dean Ambrose. Motivés à l’idée de fonder une division féminine solide, Foley et sa patronne ont ensuite appelé Charlotte. Shane s’est dépêché de prendre AJ Styles dans son équipe, mais le duo du lundi soir contrait encore plus fort en réclamant la montée de Finn Balor.

 

 

Et voilà l’travail, nananère !

 

 

Six rounds de « chou-fleur » ont ainsi eu lieu durant Smackdown, rappelant à tous les dures heures de l’école primaire où les chefs d’équipe vous choisissaient en dernier dans l’équipe de foot.

Au final, voici le résultat :

 

RAW:

 

(Choix Télévisés)

    Seth Rollins

    Charlotte

    Finn Bálor

    Roman Reigns

    Brock Lesnar

    New Day

    Sami Zayn

    Sasha Banks

    Chris Jericho

    Rusev et Lana

    Kevin Owens

    Enzo Amore et Big Cass

    Luke Gallows et Karl Anderson

    Big Show

    Nia Jax

    Neville

    Cesaro

    Sheamus

   

(Choix sur le Network)

Golden Truth

    Titus O'Neil

    Paige

    Darren Young

    Sin Cara

    Jack Swagger

    Les Dudley Boyz

    Summer Rae

    Mark Henry

    Braun Strowman

    Bo Dallas

    Les Shining Stars

    Alicia Fox

    Dana Brooke

    Curtis Axel

 

 

SmackDown:

 

(Choix Télevisés)

    Dean Ambrose

    AJ Styles

    John Cena

    Randy Orton

    Bray Wyatt

    Becky Lynch

    Miz & Maryse

    Baron Corbin

    American Alpha (Jason Jordan et Chad Gable)

    Dolph Ziggler

    Natalya

    Alberto Del Rio

   

(Choix sur le Network)

The Usos

    Demon Kane

    Kalisto

    Naomi

    Ascension

    Zack Ryder

    Apollo Crews

    Alexa Bliss

    Breezango

    Eva Marie

    Les Vaudevillains

    Erick Rowan

    Mojo Rawley

    Carmella

 

 

- Bon c’est parfait, on a du beau monde, je crois qu’on est lancés pour faire du bon travail, hein Daniel ?

- Hm.

 

 

Ce que l’on peut retenir du déroulement de la soirée :

 

Malgré la clarté des règles, nous ne savions pas exactement comment la soirée allait se dérouler. Certains pensaient que deux choix de Smackdown succéderaient à trois choix de Raw. Au final, ce système en pingpong et en rounds est peut-être le meilleur pour dynamiser la soirée, même si chaque session aurait pu durer un peu plus (par paquets de dix par exemple).

Il est évident que l’ordre des prises a une certaine importance, mais qu’il ne faut pas trop non plus étudier en détail la situation et que tout ne portera pas à conséquence. Notons tout de même que le premier round a concerné l’avenir, avec les anciens du Shield et deux des plus belles signatures de ces derniers mois. De nombreux catcheurs du milieu supérieur de la carte ont fait entendre leur colère à être choisis relativement tard (Owens et Cesaro notamment). Cela donnera probablement quelques segments dans les prochaines semaines. Tout comme la non-sélection d'Heath Slater qui nous promet des barres de rire.

 

 

Moi ça va. J’suis content.

 

 

A propos des transfuges d’NXT :

 

C’était un des sujets les plus attendus du Draft. Six pioches allaient taper dans le vivier du show jaune. La montée de Finn Balor paraissait une évidence et les débuts du Demon vont être très attendus. Personnellement, si les scénaristes ne font pas n’importe quoi, je vais très vite devenir un grand fanboy de l’ancien champion NXT. Notons aussi que le public de la division floridienne semble entièrement soluble dans celui du show principal : l’ovation reçue par les prometteurs American Alpha montre la déjà célébrité des rookies.

Trois femmes rejoignent le haut du panier, à savoir Nia Jax pour Raw et Alexa Bliss et Carmella pour Smackdown. A vrai dire, aucun ne m’apparait vraiment pertinent. Nia n’est pas prête et monte sûrement car elle occupe un créneau unique dans la gente féminine. Alexa a énormément progressé mais aurait pu marquer un peu plus le show jaune. Quant à Carmella toute seule, sa bonne volonté et son énergie risquent de faire juste. La montée de Mojo Rawley à Smackdown ressemble à l’accident industriel. J’aurais bien aimé voir Daniel Bryan et Shane nous annoncer sans rire avoir choisi cet énergumène.

 

 

- Snnnif, ils m’ont encore pas choisi ! Et ils ont piqué toutes mes copines. Je vais encore devoir me faire torturer par la Chinoise !

- Calme toi, t’inquiète, dès qu’elle se remet de sa grossesse, on t’envoie Rosa Mendes.

 

 

Le résultat des courses est mitigé. Six montées, cela fait beaucoup et le nombre aurait pu être facilement divisé par deux. Certains des talents les plus impressionnants d’NXT n’ont pas été désignés, dans le but logique de ne pas piller la maison école. Comme je l’ai lu sur un commentaire d’un site anglophone, pourquoi ne pas avoir donné dix secondes à William Regal expliquant que le GM a besoin de ses champions et challengers pour le prochain TakeOver ? Cela légitimait l’absence de Samoa Joe, de Nakamura ou de Bayley parmi les sélectionnés.

 

 

A propos des filles :

 

Charlotte, Dana Brooke, Sasha Banks, Paige, Nia Jax d’un côté. Becky Lynch, Natalya, Naomi, Alexa Bliss de l’autre. Avec même la sortie du chapeau de Eva Marie, choisie contre toute logique par Bryan et Shane. La carte parait déséquilibrée, et si l’on peut regretter la discrétion de Paige seulement sélectionnée durant les rattrapages du Network, il semble évident que la guerre se jouera à Raw. Cela dit, avec une seule ceinture en présence, la tête d’affiche du show bleu devrait pouvoir réclamer de temps en temps une opportunité. Gageons que Becky et Alexa profiteront de cette mise en lumière pour faire exploser leurs talents.

 

 

Va falloir Bosser dur.

 

 

Reste encore une surprise à voir pour dimanche, car Sasha Banks doit dévoiler sa partenaire contre la championne et son acolyte. Beaucoup espèrent enfin l’arrivée de Bayley. Pourquoi pas, mais quelle logique alors de ne pas la drafter avant ? Je pressens plutôt le retour de Nikki Bella, même si ça ne m’enchante guère.

 

 

A propos des équipes :

 

Les champions restent à Raw où ils retrouvent SAWFT, les Dudleyz, le Club et les futurs virés Shining Stars. Smackdown aura les American Alpha et les Vaudevillains en vedette, avec probablement de nouveaux duos à composer. Notons tout de même la fin des Lucha Dragons qui risquent de condamner la carrière de Sin Cara, ainsi que la séparation étonnante d’AJ Styles avec ses copains. Braun Strowman se retrouve séparé de son gourou, mais cela n’est peut être que temporaire. En tous les cas, puisque les Wyatts se désintéressent des ceintures cuivrées, difficile de deviner qui mettra fin au règne marathon des New Day.

 

 

Concentration extrême.

 

 

A propos des têtes d’affiche :

 

Voilà qui agite beaucoup la catchosphère depuis mardi soir. Qui sera le top face, qui sera le top heel de chaque show… Il me semble compliqué d’anticiper ce genre de choses, vu que la séparation des rosters est justement l’occasion d’innover. Qui sait si Ambrose ne va pas redevenir un méchant furieux ? De quel côté va se placer Orton ? Et Balor ? Et si Seth se rebellait contre Stephanie, validant un face turn attendu ? Les scénaristes vont-ils persister à ne pas écouter les sifflets envers Reigns ? En tous les cas, on peut déjà noter que les deux grandes gloires de la fin des années 2000, à savoir Cena et Randy, se retrouvent dans l’écurie bleue.

 

 

Bleu, blanc, rouge... Je suis François le Français !

 

 

Avec cette séparation claire, personne ne sait ce qu’il adviendra de la ceinture mondiale et de la façon dont elle sera disputée. Les GM se mêleront sûrement à l’équation. La mainmise des ex du Shield sur le titre suprême va t'elle enfin cesser, ou sommes-nous partis pour une guerre du trio pour les mois à venir ? Et quid de Triple H, totalement absent de la soirée ?

Pour les ceintures secondaires, le partage est équitablement fait. Rusev défendra l’US title à Raw et le Miz l’IC à Smackdown. On peut penser qu’une fois débarrassés de leurs challengers actuels (je préfère ne pas croire au succès du push de Darren Young), les deux champions auront fort à faire et leurs titres seront exposés à leur juste valeur. La brand split est une occasion rêvée pour donner l’exposition méritée à des hommes comme Cesaro, Neville, Ziggler, Zayn, Del Rio ou Sheamus. De belles heures peuvent être attendues.

 

 

Un bilan ?

 

C’était attendu voire espéré depuis des mois, le changement est donc enfin effectif. Chacun peut y aller librement de son commentaire (notamment sous cet article, n’hésitez pas !) mais il semble difficile de deviner ce qui nous attend. La WWE a probablement fait le bon choix en revenant à l’époque du milieu des années 2000. Elle a toutes les cartes en main, et des têtes d’affiche de qualité, pour offrir un sacré spectacle chaque soir avec en toile de fond la bataille pour la suprématie des shows. Alors vivement la suite, mais d’ici là, bon Battleground !

 

 

Wait… I got ONE WORD for you…

 

 

orton....

Merci !

Super taf Rapha, as usual. Curieux de voir ce que ça va donner, y a des tas de nouvelles feuds et associations en vue; pour les ppv j'ai pas capté, ils se feront par brand ou mêleront tout le monde?

mystère de plus

d'après le dernier smackdown nous aurons bien des PPVs attribués au show bleu. Dont Backlash qui revient.

Wait and see

Merci R-Hell de ce récapitulatif.
Je fais partie de la catégorie "Attentiste" avec ce draft, je verrais à l'usage si cela me convient ou si je rejoindrais le camp des grognons.
Je suis juste un peu circonspect sur le traitement des titres féminin et tag team.
En tout cas, content de revoir Goatface sur les écrans (cette pop de ouf à Raw), ainsi que Foley et rien que pour eux deux, je suis curieux de voir comment les shows seront gérés.
La WWE semble en pleine mutation, redesign des logos, brand extension, retour du cruiserweight title, arrivée massive de lutteurs indy depuis 3 ans, impact des lutteurs venant de NXT, il faut reconnaitre que ça bouge grave au pays de VKM...

What's up?



31 janvier

Il était bien cool, ce Rumble, non? Venez dire dans les comms de la nalyse ce que vous en avez pensé, et n'oubliez pas que les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin