One day, one song

Musique, bouquins, ciné, il n'y a pas que le catch dans la vie.
Répondre
Avatar du membre
McOcee
Admin
Messages : 532
Enregistré le : 10 mars 2010 14:35

One day, one song

Message par McOcee »

Le topic des singles parce qu'on peut kiffer un titre en particulier, pour des raisons à nous qu'on a, et avoir envie de le partager.

Aujourd'hui, je vais faire coup double.


Joss Stone, You had me (live)
http://www.youtube.com/watch?v=Qp8dvSHk ... re=related

Cette gamine m'insupporte. Elle a une voix en or, d'une maturité incroyable pour son âge, oui mais voila, elle chante (bien) de la soupe, n'a une aucune personnalité ni âme dans ce qu'elle enregistre. Bref, je trouve ses albums chiants comme la pluie.

Par contre, Miss Stone a tendance à se transformer lorsqu'elle est sur scène, à mettre un peu d'intensité dans ce qu'elle chante. Et quand le morceau est bon, ce qui à mon sens est rare, ben ça balance.

Et You Had Me est un bon morceau. Et ça groove grave. Disons le clairement, sur ce titre, she rocks!


Et pis un coup de coeur, un morceau qui me colle des frissons à chaque écoute depuis une quinzaine d'années (en gros), comme ça, sans raison particulière, enfin si, mais qui me regardent.

C'est State of love and trust de Pearl Jam, sorti sur une compile, une BO de film. Et ça déchire sa mère. C'est tellement bon que c'est tout le temps bon:


Quand c'est pris "downtempo" comme sur l'album: http://www.youtube.com/watch?v=1q1XZJMd ... re=related

Quand c'est jouré à 100 à l'heure, en live: http://www.youtube.com/watch?v=Vh25jOFi ... re=related

Ou quand c'est joué sans fil sur MTV: http://www.youtube.com/watch?v=ICiFYdBm ... re=related

Et pis, comme Randy, lui aussi entend des voix dans sa tête.

Avatar du membre
Major Tom
Albert Londres
Messages : 7201
Enregistré le : 21 mars 2010 02:51

Re: One day, one song

Message par Major Tom »

Image

1989. Les Pixies sont au sommet de leur art. Franck Black n'est pas encore devenu énorme et chauve, Kim Deal n'est pas encore (complètement) camée, et l'album Doolittle sort. Un album essentiel, donc on retiendra le singe sur la pochette. Un singe qui va au paradis, c'est justement le titre de la 7ème chanson, dans laquelle Black Francis chante, crie, puis hurle carrément. Une chanson écologiste cachée derrière un message naïf. Un des quinze chefs-d'oeuvre que compte cet album.

The Pixies-Monkey Gone To Heaven

Avatar du membre
VinZ
Randy Orton
Messages : 1914
Enregistré le : 17 mars 2010 11:33
Contact :

Re: One day, one song

Message par VinZ »

McOcee a écrit :Joss Stone, You had me (live)
http://www.youtube.com/watch?v=Qp8dvSHk ... re=related
J'aime beaucoup Joss Stone. Je l'ai raté l'an dernier (à Jazz à Juan) pour cause de thèse à finir :cry:
Et puis, voilà, elle est belle, pulpeuse, sexy :amour1:






Pour parler d'une de mes chansons préférées :
Doc Gynéco - L'Homme qui ne valait pas dix centimes :arrow: http://www.youtube.com/watch?v=82tjWeEXUm4

Le docteur vient de vendre un million d'exemplaires de son premier album, Première Consultation (Né ici, Viens voir le docteur, Nirvana, Passement de jambes, Dans ma rue, Ma salope à moi, etc.)
Virgin lui réclame un deuxième album, il leur donnera un drôle de produit, tenant davantage de la compilation, où il apparaît sur moins de la moitié des titres. Liaisons Dangereuses. Il y pousse ses potes (Ärsenik, Pit Baccardi, MC Jean Gab1 dont c'est la première apparition sur disque) et collabore avec d'autres artistes plus "variétés" (Ringer, Tonton David, et même Bernard Tapie). Alors que Renaud passe pour un alcoolique ringard, il va le chercher pour livrer une nouvelle version d'Hexagone, vingt ans plus tard.

Les relations avec sa maison de disques, Virgin, sont tendues. Il refuse le formatage qu'on veut lui imposer. Il rêve de prendre le pouvoir avec ses potes. Mais sent bien qu'au final, il se fera enfler.
Il est déjà un artiste incompris : les féministes n'ont pas saisi que Ma salope à moi était une chanson d'amour, la Licra n'a pas compris que le terme youpin était utilisé avec tendresse pour décrire la diversité du XVIIIème arrondissement (Dans ma rue), et sa plus belle chanson, Nirvana, a été censurée par M6 parce qu'il y narre des volontés de suicide.

L'homme qui ne valait pas dix centimes, c'est donc la chanson d'un jeune garçon de 23 ans, déjà désabusé par le succès et le monde de la musique. Bruno est encore déterminé à se battre, même s'il sait que cela est perdu d'avance. Il est alors au sommet de son art.

Le deuxième couplet attaque violemment sa maison de disques, Virgin, d'ailleurs citée explicitement.
"Et si pour percer, bercer les gens de bonne musique / Faut signer sur des labels qui ne pensent qu'au fric /Je le fais, et si je pouvais, je ferais les pubs qui vont avec les tubes / Et tu comprendrais comment on t'entube"
"Je veux le contrôle de mes clips, de ma musique / Foncedé mais pas tebé / je suis pas la poule aux disques d'or ni le presse-billets"
Le troisième couplet décrit le futur qu'il s'imagine, s'il n'arrive pas à ce qu'il veut. Pas question de rester dans le business de la musique à faire n'importe quoi.
"Sortir de la musique comme j'y suis entré, libre / Je reprends mes livraisons lorsque mon bipeur vibre / On déclare ce jeune branleur ivre, révolutionnaire / Avec le recul, la vérité a dû leur plaire, ils parlent de moi en exemplaire (…) Pas besoin de grimper dans leur estime / Moi je suis l'homme qui ne valait pas dix centimes"

Malheureusement, Doc Gynéco ne sortira jamais de la musique, comme il pensait pouvoir le faire. L'échec de son troisième album, Quality Street, très personnel, et assez éloigné du rap, lui fera perdre sa motivation, sa rage. Résigné, il enchaîne les albums écrits sans génie, de moins en moins réussis et de moins en moins vendus. Prisonnier de la machine.

Avatar du membre
Major Tom
Albert Londres
Messages : 7201
Enregistré le : 21 mars 2010 02:51

Re: One day, one song

Message par Major Tom »

Putain comme t'arrive à nous vendre du Doc Gyneco ! Respect :onyourknees:

(je reviendrais sans doute pas mal ici, peut être même une fois par jour, présenter à chaque fois une chanson en 5 lignes max, ça me plait bien)

Avatar du membre
Showtime
Bubba the Love Sponge
Messages : 840
Enregistré le : 15 mars 2010 01:10

Re: One day, one song

Message par Showtime »

Ah cette rubrique me fait penser à ma page que j'ai faite pour faire découvrir mon style de musique , d'abord à des amis et la ca commence à s'emballer , aller faire un tour si vous voulez

http://www.facebook.com/home.php?ref=ho ... 283?ref=ts
SAUVONS LA TRIBUNE !
Showtime : 90 x Total Neon Tribune heavyweight Champion of the universe (current)!!! Woooo
Fondateur du CDT
3 fois FTW Champion
5 x Midnight Challenge

Avatar du membre
Major Tom
Albert Londres
Messages : 7201
Enregistré le : 21 mars 2010 02:51

Re: One day, one song

Message par Major Tom »

Image

Will Oldham est quelqu'un de bizarre. Il aime bien utiliser cinquante pseudos pour sortir ses albums au rythme de 1 voire 2 par an, on le connait surtout sous le nom de Bonnie "Prince" Billy, mais il a également sorti des galettes en tant que Palace Music, Palace Brothers, Palace Songs, Palace tout court, j'en passe. En 1999, il sort "I See a Darkness", et s'impose définitivement comme la référence en country folk. Inspiré par les Neil Young, Nick Drake ou Bob Dylan, le titre éponyme est tout à fait représentatif de l'univers fragile et touchant du bonhomme, chanson reprise plus tard par Johnny Cash, comme un hommage, d'un génie à un autre.

Bonnie "Prince" Billy-I See a Darkness

Avatar du membre
Flying Panda
Knight of the round bamboo grove
Messages : 4336
Enregistré le : 24 mars 2010 19:35

Re: One day, one song

Message par Flying Panda »

Riche idée que vous avez là mon cher Major. J'aime bien ta description des Pixies. Et je te rappelle que Pearl Jam n'est pas du Hard-Rock :twisted: (je taquine je taquine ^^)

Show, merci qui pour l'emballage du Daily Classic ? :mrgreen:

Concernant la présentation de Doc Gyneco, VinZ t'as réussit à me faire avoir de la sympathie pour lui ! Très fort. Mais ce constat est vrai pour d'autres artistes évidemment. Le problème avec la musique d'aujourd'hui est qu'elle est beaucoup trop formatée par les maisons de disques qui se contentent le plus souvent de faire de la soupe (je schématise un peu hein).

Bon pour pas faire bourgeois laissez-moi vous faire la présentation d'un groupe que j'apprécie: Sublime.
Groupe fondé en 1988 par Bradley Nowell. Leur 1er album, 40oz. To Freedom , est sortit 4 ans plus tard. Mais là il s'agit de l'album éponyme du groupe, paru en 1996 qui nous intéresse avec le titre "Santeria".

Dans le clip on peut constater que le chanteur est en hologramme tel Al de Code Quantum. En fait il a fait une O.D. peu de temps avant la réalisation de la vidéo donc forcément les autres ont fait avec les moyens du bord.

http://www.youtube.com/watch?v=AEYN5w4T_aM

Si ça vous intéresse je vous conseille l'album Gold, best of du groupe en 2 cds qui s'écoute tranquillement en musique de fond.

Alors je sais qu' ici il y a beaucoup de gros fans de rock des 60ies (et c'est très bien je suis fan aussi) et que le ska peut être vu d'un mauvais œil mais faut s'ouvrir parfois un peu. :twisted:

Avatar du membre
Toghril Majdar
The artist formerly known as Reune Jacquot
Messages : 2240
Enregistré le : 11 mars 2010 10:45
Localisation : Waffle factory

Re: One day, one song

Message par Toghril Majdar »

D'accord avec Vinz... je reste un gros fan de Gyneco période "Première Consultation" et "Liaisons Dangereuses" (y'avait d'ailleurs Mc Jean Gab1 dessus).

L'été arrive, je veux donner dans le truc bien frais, années 80 au bord de la piscine de l'hôtel -club "El Jawara" en Tunisie...

L'album du beatmaker français d'origine vietnamienne (auteur du remarqué "Chinoiseries") Onra "Long distance" qui devrait paraitre ce mois-ci est dans cette veine! Re-tro funk soul très eighties (à la Dam Funk) dans l'approche avec quelques invités de marque comme Reggie B.

Voici le titre éponyme featuring l'énorme Oliver Daysoul :

http://www.youtube.com/watch?v=1_HP4ccZmnM
"Ma devise, c'est toujours : se recréer. Il faut se recréer... pour recréer... a better you. Et ça, c'est très dur ! Et, et, et, et.... c'est très facile en même temps" JC Van Damme

Avatar du membre
McOcee
Admin
Messages : 532
Enregistré le : 10 mars 2010 14:35

Re: One day, one song

Message par McOcee »

Flying Panda a écrit :je te rappelle que Pearl Jam n'est pas du Hard-Rock :twisted: (je taquine je taquine ^^)
Ah ouais? Et ça http://www.youtube.com/watch?v=c7YNE8cw ... re=related, c'est du ballet? :mrgreen:

Avatar du membre
Flying Panda
Knight of the round bamboo grove
Messages : 4336
Enregistré le : 24 mars 2010 19:35

Re: One day, one song

Message par Flying Panda »

Maiheuh ! Je voulais juste faire une petite vanne pourrie au Major en référence à une discussion musicale et je me fait enguirlander :lol: .

Celà-dit Grande prêtresse des CdC, je sais qu'on ne peut répertorier un groupe dans une seule branche. Mais admettez quand même que Pearl Jam est plus connu comme étant "grunge" que "hard-rock".
Surtout qu'ils font partit de la scène grunge de Seattle avec Alice in Chains, Soundgarden et Nirvana, qui opéra à la charnière des 90ies.

Avatar du membre
Major Tom
Albert Londres
Messages : 7201
Enregistré le : 21 mars 2010 02:51

Re: One day, one song

Message par Major Tom »

Image

Le penchant Américain au OK Computer de Radiohead. Si je voulais tomber dans les poncifs classique utilisés quand on traite de cet album, voila comment je le décrirais. Et comme je suis une grosse feignasse, ben je fais dans le poncif. Je me contenterais de dire que le concept album des barbus de Modesto, Californie traite comme son copain sorti 2 ans avant du boom technologique, et de ses possibles dérives, que c'est un album pop/rock merveilleux, une oeuvre cohérente et aboutie, naïve et désabusée à la fois, qui s'ouvre avec une des toutes meilleures chansons de la carrière quasi parfaite du groupe emmené par Jason Lytle, épopée de presque 10 minutes dans un univers dans lequel on aura bien du mal à ressortir, une fois la galette terminée.

Grandaddy-He's Simple, He's Dumb, He's The Pilot

Avatar du membre
McOcee
Admin
Messages : 532
Enregistré le : 10 mars 2010 14:35

Re: One day, one song

Message par McOcee »

Flying Panda a écrit :Maiheuh ! Je voulais juste faire une petite vanne pourrie au Major en référence à une discussion musicale et je me fait enguirlander :lol: .

Celà-dit Grande prêtresse des CdC, je sais qu'on ne peut répertorier un groupe dans une seule branche. Mais admettez quand même que Pearl Jam est plus connu comme étant "grunge" que "hard-rock".
Surtout qu'ils font partit de la scène grunge de Seattle avec Alice in Chains, Soundgarden et Nirvana, qui opéra à la charnière des 90ies.
:whisper: Jeune hobbit, j'ai beaucoup de mal à segmenter la musique, principalement la musique rock. Le rock est une seule et même famille et se joue du plus pop au plus dur, pour résumer mon point de vue. Mais les morceaux sont les mêmes, les seules différences étant plutôt à chercher du côté du son utilisé pour jouer ton rock, des instruments qui le jouent et de leur place, et de quelques nuances en terme d'interprétation, de jeu et d’influences. En gros, ce morceau là http://www.youtube.com/watch?v=PxyISsA0Oh0 est exactement le même que celui ci http://www.youtube.com/watch?v=UEO3VEDMJtg. Ce qui résume bien mon approche du rock. 8-)

Après, je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il existe bien une famille adepte de rock dit « hard », ce mouvement là :rockongnah: , je n’en nie absolument pas l’origine, d’autant que c’est ma culture musicale d’origine. Mais si je veux bien admettre ce qualificatif de « hard », j’ai en revanche beaucoup plus de mal à sortir le grunge (par exemple, mais c’est de cela dont tu parles) de cette famille dite de rock dur. Le mouvement grunge, d’un strict point de vue musical, c’est une nuance de son, une harmonisation différente (ces gammes mineures qui font sonner un morceau tout triste :cry: ), quelques influences spécifiques, mais ce morceau de Pearl Jam, par exemple http://www.youtube.com/watch?v=c7YNE8cw ... re=related tu le fais jouer par Guns And Roses, ben à l’arrivée t’as l’épaisseur d’une feuille à clope entre les deux interprétations, ce sera pris pareil, avec la couleur de Slash en plus et Axl qui chante pas comme Vedder. Et pourtant, tu serais le premier à classer (je pense) Guns en « hard rock » (selon ta grille de lecture) tandis que Pearl Jam se retrouverait classé « grunge ». Je ne fais pas cette différence là en fait. Un dernier exemple, tu sais qui a contrôlé toute la prod du deuxième album de Jeff Buckley :rip: , le posthume jamais fini ? Chris Cornell. La même mille-fa, je te dis.

Bref, le hard rock, il a évolué, il a eu ses tendances, ses villes (LA et ses pailletes :clown: et Seattle et sa déprime :cry: , c’est effectivement pas tout à fait la même chose, mais l’âge d’or du rock dans ces deux villes, ce ne sont pas les mêmes époques non plus), il a vécu aussi l’arrivée du synthé, la course à la dextérité mais c’est grosso modo toujours la même histoire. Ça ne veut pas dire que je nie l’existence du mouvement grunge (j’en adore les groupes les plus emblématiques) hein, c’est juste que je le considère comme un simple avatar de l’histoire du hard rock. L’influence principale du mouvement hard rock à un moment donné de son histoire. Si j’osais, je dirais qu’il était facile à l’époque, de passer de hard rocker tel que tu dois les imaginer, à grunge. T’enlevais les santiags odorantes (mal), que tu changeais par de vieilles baskets pourries et odorantes (mal), tu troquais ton perfecto clouté contre un lot de chemises trop longues et déjà vendues sales et le tour était joué. L’avantage, c’’était que les mecs n’avaient pas besoin de changer leur coupe : le long et gras était de mise dans les deux cas. Dans le pire des cas, celui des adeptes d’un rock plus californien, moins métalleux et plus glam, donc, il suffisait d’arrêter les permanentes et les décolorations et de privilégier les couleurs sombres au détriment du rose ou du bleu turquoise, et hop, t’avais un grunge tout neuf et très crédible ! Pis dans les deux cas :betm13: jusqu'au bout de la nuit. :P

C’est un peu comme le mouvement des métalleux d’aujourd’hui tout sapé en noir, le nom m’échappe là maintenant tout de suite, mais ça va me revenir. :mefiant13: Mais si, ceux qui s’habillent en corbeau et semblent avoir pour interdiction absolu de sourire ! Mais si ! :mefiant15: Ah, les gothiques ! Voilà, c’est ça, les gothiques. Ils m’ont toujours fait hurler de rire, les gothiques. C’est vraiment la resucée parfaite des années Sabbath et de l’ère gloire à Satan qui suivit. Et le pire, c’est que quand tu en discutes sérieusement, on te dit que c’est pas pareil, non non, y’a des influences littéraires spécifiques et tout et tout, ça n’a RIEN à voir avec le métal d’avant ! :nonnon: Et quand tu demandes, on te cite en cœur HP Lovecraft ! Oui, tu as bien lu, le même dont on retrouve une citation sur la pierre tombale :rip: qui illustre l’arrière plan de la pochette du Live After Death d’Iron Maiden ! :clown:

Un dernier exemple, qui a tendance à m’exaspérer aussi. On classe The Mars Volta :amour1: , dans le rock progressif :evil: . Bon, déjà, à l’origine, je ne comprends pas bien ce que cela peut bien signifier. Il y aurait donc un rock régressif ? :roll: Mais, mais ça, à la limite, je m’en fous, c’est plus le fait de vouloir limiter The Mars Volta à cette obscure catégorie qui me saoule au plus haut point. Ce groupe, c’est juste la rencontre assez parfaite entre des influences aussi variées que celles de Pink Floyd et celles de Deep Purple (pour faire très très simple et très très très vite, Mars Volta n’étant pas le sujet du jour) mais ça ne va « pas plus loin que cela », oserais-je dire s’ils n’étaient pas le meilleur groupe du monde. Le guitariste, compositeur et chef d’orchestre du projet, Omar Rodriguez :amour1: , dit d’ailleurs exactement la même chose quand on l’interroge sur le sujet. Et va même encore plus loin, car il compare sa musique au pop rock, en utilisant l’exemple de l’architecture. Le propos était en gros que tu pouvais faire un pur immeuble super design tout en verre et une sale tour de HLM de banlieue, ben les fondations étaient les mêmes, comme certains matériaux de base. Et il enchainait en expliquant qu’en musique, le schéma est le même. :idea: La base est toujours « pop » (j’aurais été jusqu’au « rock » mais passons) et tu construis autour. Mais tu auras toujours ton couplet-pré refrain-refrain-chorus quelque part dans ta compo. :lisezceci:

Avatar du membre
Flying Panda
Knight of the round bamboo grove
Messages : 4336
Enregistré le : 24 mars 2010 19:35

Re: One day, one song

Message par Flying Panda »

(désolé Major pour le floodage de ton sujet mais j'aime bien la discution :D )

Ok Grande prêtresse je vois ce que tu veux dire.

La différence entre grunge et hard rock est évidement très infime, comme la frontière entre hard rock, metal voir même heavy metal. Par exemple je considère Maiden ou Mötley Crüe comme du metal voir du heavy mais d'autres penseront que c'est juste du hard rock (alors que Maiden est un des fondateurs de la New Wave Of British Heavy Metal... ).
Mais prends par exemple un groupe comme AC/DC, qui pour moi représente l' incarnation du hard rock (chacun son point de vue sur la question hein ^^). Peux-tu le mettre dans la même catégorie que Nirvana ? Même si "Smell Like Teen Spirit" peut s'apparenter a du Hard rock pour moi ça ne ressemble pas à "Highway to Hell" ...

Si on part du bon vieux Rockabilly (voir même du jazz) jusqu'au death metal on trouvera forcement des liens puisque les premiers ont inspirés les autres. Mais certains groupes resteront plus catalogués dans un genre que dans autre même s'ils font des chansons différentes. Exemple on ne peut pas dire que "Home Sweet Home" de Mötley Crüe soit une chanson de metal ou de hard rock. Comme d'autres chansons telles "November Rain" ou "Planet Caravan" qui détonnent dans la discographie de leur groupe respectif, et c'est ce qui fait leur charme entre autre.

Concernant ton paragraphe sur les "gothiques", je ne peux que plussoyer. Perso j'arrive pas à les différencier des emo (pourtant parait que c'est pas la même espèce) y en a qui doivent être plus déprimés que les autres j'en sais rien. Si y en a un qui veut bien expliquer ...
Mais bon je pense qu'il s'agit d'une secte qui s'est approprié les reliques du bon vieux metal style 80ies (qui pour moi reste le vrai le seul l'unique mais là encore c'est une question de point de vue ^^). D' où peut-être l'amalgame entre gothique et metaleux.

A propos du rock progressif ouais j'y comprend rien non plus. La première fois que j'ai vu un clip de Gorillaz (Tomorrow comes Today) y avait marqué Rock Alternatif ??? !!! T' y comprends quelque chose ? Rock Alternatif c'est quoi ? C'est l'opposé du Rock Continu ??? Et Gorillaz serait du Rock Alternatif ?? Je veux bien que Damon Albarn ait voulu faire un truc différent de Blur mais là je crois que Maurice pousse le bouchon vachement loin...

Mais bon pour en revenir à nos moutons, le groupe que j'ai vraiment sommairement présenté dans mon premier poste sur le topic: Sublime.
C'est un groupe apparenté au Punk-Rock Californien (oui alors je sais ce qu'on pense de ce genre mais j'avais 15ans quand The Offspring et Blink 182 cassaient la baraque donc forcément ça laisse des traces) pourtant ils ont fait des chansons de ska voir même de reggae.

Donc tout ça pour dire, un groupe ou un artiste peut faire des chansons "inhabituels" pour son répertoire n'empêche pas forcément le fait qu'il restera catalogué dans le genre où soit il excelle le plus, soit il est le plus connus.

(et le pire c'est que tout çà part de Pearl Jam alors que ce n'est pas un de mes groupes préférés :lol: )
Modifié en dernier par Flying Panda le 05 juin 2010 16:08, modifié 1 fois.

Avatar du membre
VinZ
Randy Orton
Messages : 1914
Enregistré le : 17 mars 2010 11:33
Contact :

Re: One day, one song

Message par VinZ »

Dick Annegarn est néerlandais, il a longtemps vécu à Bruxelles, avant de s'installer à Paris. Il aura une carrière publique assez courte, de son premier album en 1973 à son retrait de la vie publique en 1978, avant de revenir timidement sur le label Tôt ou Tard il y a quelques années. Il reste toutefois une influence majeure dans la chanson française, il aura même droit à un album hommage en 2006 (où on retrouve Bashung, -M-, Calogero, Arno, Christophe, Souchon, etc.)

Comme pour Arno, on retrouve le côté guttural du néerlandais dans son chant en français. Personnellement, je l'ai découvert grâce à La science des rêves de Michel Gondry. Une musique du générique de fin. Qui m'a tant frappé que j'ai attendu patiemment les crédits pour savoir à qui elle était due. Coutances :arrow: http://www.youtube.com/watch?v=je3MYlpuBAc

Parmi les autres titres majeurs de Annegarn, on peut citer le Père Ubu :arrow: http://www.youtube.com/watch?v=4Q8OoIZOyG8 et Sacré Géranium :arrow: http://www.youtube.com/watch?v=kTTIER3--JU

Et puis son chef d'œuvre, Bruxelles :arrow: http://www.youtube.com/watch?v=kaC7ADXMaB0
Ça commence comme une chanson d'amour, dont Bruxelles et Paris font partie des protagonistes. Une vraie déclaration d'amour à Bruxelles. La kermesse de la gare du Midi, la place de Brouckère. Si la Bruxelles de Brel est nostalgique et rythmée, celle de Annegarn est belle et mélancolique.

Bruxelles, attends-moi, j'arrive / Bientôt je prends la dérive…

Avatar du membre
Major Tom
Albert Londres
Messages : 7201
Enregistré le : 21 mars 2010 02:51

Re: One day, one song

Message par Major Tom »

Rock Alternatif, c'est un terme foure-tout pour désigner en gros le rock qui n'appartient pas à la culture main-stream, une alternative en somme, un truc en dehors des conventions. On peut penser à Sonic Youth, mais après, ça désigne un peu n'importe quoi et c'est assez utilisé à tort et à travers.
Rock Progressif, c'est autre chose, ça s'est lancé vers la fin des années 60 avec certains albums de PInk Floyd (Wish You Were Here est le meilleur exemple) ou surtout de King Crimson, c'est souvent des morceaux longs, avec une véritable progression dedans, d'où le terme de progressif. Ca existe plus beaucoup ces derniers temps, et c'est assez dévalorisé (à raison, selon moi, c'est souvent très pompeux). L'héritier du progressif serait le post-rock, des groupes comme Sigur Ros, A Silver Mount Zion, Explosion in the Sky ou Godspeed! You Black Emperor. On y retrouve la même progression au sein des morceaux ou même au sein d'un album entier.

(pour le Punk Rock Californien, ça me laisse vachement perplexe, pour moi c'est juste du Pop Rock, Californien certes, je ne vois rien de punk chez Sum 41 ou Blink 182.)

PS: Vinz, tu triche, on a dit Une chanson !

(coming next chez moi : The Drums)
Modifié en dernier par Major Tom le 05 juin 2010 01:14, modifié 2 fois.

Répondre