Finale: Clobber Reports

Répondre
Avatar du membre
Freddy Heenan
Vince McMahon
Messages : 2075
Enregistré le : 19 mars 2010 13:18
Localisation : Au pays de Candy

Finale: Clobber Reports

Message par Freddy Heenan »

Oyez, oyez, bonnes gens, voici venue l'heure de la finale.

Wrestlemaniac ayant abandonné, je vous laisse avec les textes de^2 rookies époustouflants: Papy et Johnny Lawrence!!!

1. Retired Report, by Papy

2. Clobber Report, by Johnny Lawrence
Modifié en dernier par Freddy Heenan le 24 juin 2011 20:17, modifié 1 fois.
"They'll tell you failure is not an option. That is ridiculous. Failure is always an option. Failure is the most readily available option at all times. But it's a choice. You can choose to fail. You can choose to succeed", Chael Sonnen

Avatar du membre
Freddy Heenan
Vince McMahon
Messages : 2075
Enregistré le : 19 mars 2010 13:18
Localisation : Au pays de Candy

Re: Finale: Clobber Reports

Message par Freddy Heenan »

Retired Report

Allo, allo, allo, allo
Papy est là, il est là
Par ici de la part de qui
Allo, allo, allo
Papy est là, il est là
C'est lilly, lilly qui
C'est lilly, lilly qui
Je veux savoir ça et ça et si


Bébé Lilly, Allo papy

Vous savez la retraite, c’est pas facile. On croit qu’on va pouvoir se la couler douce dans son canap’ mais les gens continuent à vous réclamer des trucs. Prenez Freddy Heenan par exemple. Non content de me demander de réaliser une vidéo à moi qui viens à peine de passer du minitel à l’ordinateur, le voilà qui me demande en plus de raconter ce que j’ai vu la semaine dernière à la WWE. Du coup je m’y colle…sans bouger de mon canap’.

Image

Il est temps de bien se fringuer pour la finale.

Award de la meilleure progression à Tough Enough (Raw)
Et il est remis à……Stone Cold Steve Austin !!! Je rejoins pas mal de récents adeptes de la WWE en disant que si l’on n’a pas connu le Stone Cold catcheur, celui qui était « présent » de temps à autre en guest star était passablement fade : des bières à gogo, des stunners et catchphrases à répétition et ce quelque soit le mec face à lui. Cependant son passage à Tough Enough semble lui avoir donné l’envie de s’impliquer un peu plus à la WWE : des promos personnalisées face au Miz, Punk et Ziggler, des interventions judicieuses face à Christian et R-Truth… Bref, élève en nets progrès !!!

Image

Le fait de lui avoir refilé des bières sans alcool a peut-être joué aussi…

Comment caser les divas dans un show de trois heures. (Raw)
La recette de la réussite de cet ambitieux défi nous a été donnée par Raw avec 5 minutes de divas.
Prenez tout d’abord une minute pour présenter à quel point elles peuvent être utiles en tant que potiches au juste prix. Puis faites entrer les quatorze divas du roster sur le ring en une minute trente. Laissez-les se battre pendant encore une minute trente. Enfin donnez-leur l’opportunité de gratter une minute supplémentaire avec une danse moisie en hommage à la ville hôte.
1m30 de Powerfull, 3m30 de Sexy…je pense qu’on peut aussi accorder le côté Smart à Eve qui s’est souvenue qu’elles étaient à New-York. Objectif rempli !!

Image

Allez, on s’entraine pour notre entretien annuel avec Mr MacMahon, d’abord la jambe gauche !!!

A l’aide Marie-Ange Nardi !! (NXT)
Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt. Et quand la Maryse montre le face Titus O’Neil tout en demandant au public ce qu’il pense de Darren Young, le public de connaisseur applaudit à tout rompre (et pourtant Matt Striker, tel le Olivier Chiabodo des temps modernes, s’était précipité pour expliquer discrètement aux fans). On dit que cette saison 5 de NXT est trop longue mais d’un autre côté après deux saisons, les fans ne savent toujours pas qui est qui.

Image

En plus, ça arrive à tout le monde de se tromper mon cher Todd Grisham.

Cherche Jobber pour mission d’intérim (Smackdown!)
La construction du personnage de Jinder Mahal avec son great manager est dans l’ultra classique : il bat un premier jobber, puis un deuxième puis…Et là gros problème : on est à court de jobbers à Smackdown !! Et bien pas de problème, on met Kozlov dans le ring. En plus avec son slip bleu, ça ne se verra même pas qu’il est à Raw normalement.

Mal aimé, Teddy le mal aimé (Smackdown!)
Il y a des jours comme cela, où on ferait mieux de rester coucher. C’est ce que doit se dire Teddy Long chaque mercredi pendant l’enregistrement de Smackdown ! Critiquer un face pour qu’il récolte l’appui du public c’est généralement un bon plan. Seulement il ne faut pas que les critiques soient trop réalistes. Alors quand Christian reproche à Long d’être inutile et que Cole et Booker en rajoutent sur son incompétence, c’est pas cool. Parce qu’après quand ce brave Teddy Long dit qu’il risque de perdre son boulot si le Big Show combat, le public explose de joie. Et ça c’est vraiment pas cool, playa.

Image

Hold on Papy, ton article est fini. J’ai une idée : et si je te donnais le titre de vainqueur de CDC NXT 2 ?
"They'll tell you failure is not an option. That is ridiculous. Failure is always an option. Failure is the most readily available option at all times. But it's a choice. You can choose to fail. You can choose to succeed", Chael Sonnen

Avatar du membre
Freddy Heenan
Vince McMahon
Messages : 2075
Enregistré le : 19 mars 2010 13:18
Localisation : Au pays de Candy

Re: Finale: Clobber Reports

Message par Freddy Heenan »

Djobi, Jobber
Cada dia te quiero ma'
Djobi Djobi, Djobi Jobber
Cada dia yo te quiero ma'
Djobi Djobi, Djobi Jobber
Cada dia yo te quiero ma'


Vous aussi, marchez dans la lumière des Gipsy Kings, visionnaires troubadours qui chantaient les louanges de votre serviteur bien avant que Jon Snow ne prenne le noir, Comment ? Pourquoi ? Parce it's...

Image

Jim Ross : QUOI ? MAIS MAIS C'EST LE HULK ! OH MY GOD ! LE HULK ATTRAPE LA CHOSE ET ... ET ... STONE COLD STUNNER ! STONE COLD STUNNER ! OH MY GOD ! IT'S THE THE GREATEST DAY IN SPORT ENTERAINEMENT HISTORY ! IT'S BEAUTIFUL, I PEE MYSELF ! I PEE MYSELF ! NOW LE HULK IS DESTROYING LA CHOSE ! WHAT A DAY !


Image

Et ben voilà une bonne chose de faite, terminé les super-héros de seconde zone, place aux A-Listers. Bon ce n'est pas tout ça mais le nombre de caractères disponibles étant limité et Papy veillant au grain prêt à brandir le carton rouge pour faute technique (non, ne huez pas : on gagne comme on peut, on joue comme on aime) je vais éviter les introductions à rallonge, les discours sur la nécessité du démarrage à la fraîche, celle d'un chemin face au vent et mon envie de dériver dans le cosmos. Non (non non), rentrons directement dans la danse du

HULK RULES REPORT : Semaine du 11 au 17 juin 2011

En gros c'est comme le Clobber Report, mais en bien. Allez tapez dans vos mains pour le HULK SMASH ! :

- Attention du Long Island Iced Tea frelaté circule dans le stade! Le Raw du 11 juin avait lieu chez Zack Ryder, tout le monde attendait et espérait donc une apparition au plus grand show hebdomadaire de la WWE. Après tout le gars se démène semaine après semaine pour se mettre "over", et ce en utilisant les moyens du bord et en surfant sur les moyens modernes mis à sa disposition. D'ailleurs on peut l'applaudir car c'est super malin, et une des choses que le management made in WWE balance à chaque nouveau, c'est que quelque soit le moyen l'idée est de se rendre plus populaire que le jour précédent.

Sauf que derrière la porte verte, la réalité est toute autre. Le Zack, il est bien gentil, mais il est temps qu'il KNOWS HIS ROLE AND SHUTS HIS MOUTH car il n'y a qu'une seule consigne pour être "over" : être choisi par McMahon. Souvent parce que tu es grand, musclé et que tu as une belle coupe de cheveux.

Quoi ? On me dit qu'il y a aussi la possibilité d'être engagé par HHH (elle est pour toi Sin Cara ! BURN ! ). Donc pas de Raw pour Ryder, parce que ça serait dommage qu'il reçoive une meilleure réaction que les lutteurs choisis par le management, ceux qui marchent gentiment dans les clous en se tenant la main.

Fun Fact : Aux enregistrements de Superstars où il a lutté, le gars Ryder a bel et bien eu une des plus grosses réactions de la soirée selon le public présent aux enregistrements. Merci d'écouter ton public Vinnie Mac. Je t'embrasse pas, je fais pas deux mètres vingt-trois.

- À finish, finish et demi. Vous avez remarqué le nombre de matchs qui se termine de manière naze ces temps-ci ? Moi oui. Je ne vous en parle pas parce que j'ai pas assez de place, mais pensez-y, et posez vous la question, à savoir si il y aurait pas parfois un lien de cause à effet avec le peu de gus pris aux sérieux comme main-eventers à la WWE.

Allez place au HULK RULES de la semaine :

- La saillie verbale de l'ancien Guerrier Ultime qui balance du lourd sur son ancien ami Hulk Hogan. C'est ici : http://www.ultimatewarrior.com/blog/ Oui c'est en anglais, oui c'est en cinq parties (alors que les Fantastiques étaient quatre) mais ça vaut la peine.

- "Je suis un ancien faux lutteur de cinquante-deux ans. Mes mains ne sont pas des armes de guerre", phrase lancée par Kevin Nash aux policiers qui l'ont arrêté et amené au poste car ils pensaient qu'il cognait un type. La vérité étant que s'il a mis une mandale et maintenu au sol un mec, c'est parce que celui-ci était bourré et embêtait sa femme à la sortie d'un bar. Rien à dire, Big Daddy Cool est toujours le Fonzie du catch. En plus il commence à ressembler à Ted DiBiase, check this out :

Image

Et comme les mots c'est bien mais vu qu'on les lit pas, voici des images :

Image
C'est à ses sparing-partners qu'on voit que le Great One prend son futur combat contre John Cena au sérieux.

Image
Autant Bryan Danielson il lutte bien, autant question meuf il touche moyen...

Image
En parlant de meuf, elle devient pas mal Wrestlemaniac, non ?

Voilà, c'est fini. On va pas s'dire au revoir comme sur le quai d'une gare. J'te dis seulement bonjour, et fais gaffe à l'amour. Voilà, c'est ...

Mutoid : Ouais mais la TNA ? Moi je vote pas pour un type qui parle pas de la TNA dans son épreuve !

C'est vrai ça Hulk, qu'est ce que tu en penses de la TNA ?

Image[/quote]
"They'll tell you failure is not an option. That is ridiculous. Failure is always an option. Failure is the most readily available option at all times. But it's a choice. You can choose to fail. You can choose to succeed", Chael Sonnen

Répondre